Partagez | .
 

 Stop touching me!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Dim 12 Juin 2016 - 0:17

Je n’arrivais pas à juger si le but de Kass était de faire encore plus peur à Dante ou si elle voulait vraiment le rassurer. J’affichais une petite mine réjouie quand je pouvais enfin tâter du ciseau. Les mèches de cheveux tombaient les uns après les autres. Bientôt, il ressemblera un peu plus à l’homme que j’ai rencontré. J’étais contente de savoir qu’il ressemblait un peu plus à quelques choses et qu’il arrêtera de nous effrayer le matin quand il n’a pas le courage de se bouger le cul. Au fond de moi j’avais peur des représailles de Dante s’il devait en avoir. Il tenait tellement à ses cheveux qu’il aurait été capable de faire les pires horreurs pour se venger, j’en avais froid dans le dos. J’étalais alors ma science dans le domaine pour paraitre un peu plus sur de moi. Après avoir accepté la proposition de Kass.

- Avec plaisir Kass, pas la peine de m’attacher, je serais coopérative moi ! Je pense que c’est le bon moment c’est la lune descendante en ce moment, ils mettront plus de temps à repousser comme ça et on pourra être tranquille un peu plus longtemps avant de devoir reprendre cette folie.

J’imaginais déjà devoir refaire exactement le même cirque dans les prochains mois pour recouper les cheveux de Dante, si on faisait l’effort de ne pas attendre aussi longtemps nous pourrions sans doute sans trop de problèmes ajuster la coupe. Nous ne devions pas faire d’erreur aujourd’hui si on voulait qu’il ait confiance en nous la prochaine fois. Dans l’éventualité où il ne nous pas égorgé dans notre sommeil avant. J’avais envie de croire qu’il m’aimait trop pour ça, mais j’avais comme un certain doute d’un coup. Je continuais cependant de discuter avec la blonde de mes propres cheveux.

- Je dirais les couper un peu plus, genre en dessous des épaules. Parce que j’ai bien l’impression qu’il m’arrive en bas du dos et ça fait un peu trop long même pour moi. Je passe une demi-heure tous les matins à essayer de défaire les nœuds et ça me soule un peu.

Je ne pouvais malheureusement pas aussi bien m’occuper d’eux que par le passé. J’avais envie de leur donner un petit coup de fraicheur. Je désignais à Kass la longueur que je souhaitais, c’est-à-dire environs à la poitrine. Je trouvais que c’était une longueur idéale. Surtout que couper entre dix et quinze centimètres ne pourra que leur faire du bien. J’avais coupé le plus gros de la masse capillaire sur la tête de Dante, il fallait donc que je me concentre un peu plus pour pouvoir faire ce que la blonde m’avait conseillé. J’étais plutôt d’accord avec elle sur l’idée et je décidais d’expliciter un peu plus pour mon ami qui semblait un peu plus nerveux d’un coup.

- Oui, un peu plus court, genre un ou deux centimètres de moins. De toute façon ça repousse toujours un peu plus vite sur les côtés.

J’étais contente que Dante ait confiance en moi. J’avais cependant l’impression qu’il me pensait plus apte à combattre des mobs que de lui couper correctement les cheveux. Je ne sais pas si mon égo devait être vexé ou non. Alors pas simple mesure de précaution, je préférais bien le prendre. Si j’étais devenue une bonne survivante, c’était une bonne chose. Je décidais donc de le tirer dans le bon sens en ajoutant qu’il pourrait participer, du moins que je lui faisais assez confiance pour qu'il s’occupe de ma chevelure.

- Promis tu auras le droit de participer aussi. Je te donnerais ma paire de ciseaux après.

Ainsi j’avais intérêt à assurer, tant mieux, l’échec n’était pas un ami à moi. J’espérais d’ailleurs qu’il resterait à bonne distance. C’est vrai que par moment j’étais maladroite, mais je n’avais jamais éborgné quelqu’un avec une paire de ciseaux dans les mains. Je disais sans doute ça pour ma rassurer, mais il y avait une part de vrai dans le fond. J’affichais un petit sourire joueur avant de lui répondre.

- Sympa, ça ne me fout pas du tout la pression, mais je n’ai pas peur pour autant, je vais tout déchirer et tu pourras être fier.

Je continuais de m’agiter autour des cheveux de Dante. J’avais finalement fini ma partie. Je laissais donc à Kassandra le temps de finir tranquillement pendant que je partais chercher le miroir que j’avais trouvé plus loin. Je m’approchais avec tout en prenant bien soin qu’il ne puisse pas le voir. Alors que j’attendais le feu vert de la blonde, je le tournais dans sa direction d’un geste théâtrale pour qu’il puisse enfin voir le résultat.

- Voilà si tu veux, tu peux regarder le résultat, on vas attendre de savoir si tu es satisfait, parce que si ce n’est pas le cas, on va aller s’enfermer dans une pièce à côté et te laisser la jusqu’à ce que quelqu’un passe pour notre propre sécurité.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Ven 24 Juin 2016 - 0:00

Sous les coups de ciseaux de son amie, Dante commençait un peu plus à ressembler à quelque chose. Cela devait être une vraie libération pour le jeune homme malgré ses commentaires faussement désagréable sur leurs éventuels talents en coiffure.

« Tam a des doigts de fée j'te signale. Elle a pas fait un peu de coutures pour rien. Puis moi, j'étais l'une des préférés chez Forever 21. T'as pas à t'en faire, même si on n'a jamais coupé de cheveux, ils seront par-fait. »

C'était les seuls mots vraiment rassurant qu'elle avait laissé échappé depuis le début du supplice. Et Kassandra appréciait le spectacle. Elle en oubliait vraiment le monde dans lequel ils étaient en train d'évoluer, quoiqu'elle ne sortait franchement pas souvent. Mais elle en oubliait surtout ses cauchemars. L'essentiel était là devant elle. Sans Tamara et sans Dante, elle serait devenue quoi ? Elle n'était pas forcément attachée à grand monde ici, et la blonde ne cherchait pas la compagnie avec tout le monde. Elle trouvait toujours certains hommes trop rêches, d'autres femmes trop lunatique. Enfin, Kassandra trouvait toujours quelque chose à redire des gens en général. Et si elle trouvait ses plus proches amis parfois casse-couille, il fallait l'avouer qu'elle avait aussi tendance à bouder facilement pour des broutilles. Personne n'était facile.

L'ancienne modéliste pencha la tête sur le coté en s'intéressant à nouveau aux cheveux de Tamara. « Je te ferais ça dans les règles de l'art. Aux épaules ça sera parfait, tant que tu pourras les attacher lorsque tu sors en extérieur. » Car si on en oubliait l'essentiel, il ne fallait pas le perdre totalement de vue. Un petit sourire tira ses lèvres alors que la brune lui tendait enfin ces ciseaux tant convoités. Elle avait sa part, et elle s'attela à la tâche en se mordillant plusieurs fois les lèvres. Concentré, elle l'était. Rien n'avait plus d'importance que d'équilibrer l'arrière et de rendre sa coupe presque parfaite. Valait mieux viser haut, et Dante serait bien plus beau avec ses petits cheveux blonds. Après quelques secondes, elle hocha la tête après avoir souffler sur les cheveux de son ami pour faire partir les petits cheveux dans son cou.

« On est doué. Il n'y a pas à dire. » Lâcha t-elle en se redressant et en se positionnant à coté de la tatouée. « C'est plutôt réussi. Si Monsieur n'est pas d'accord, c'est qu'il a mauvais goût. On n'aura plus qu'à chercher une tondeuse pour que tu te fasses la boule à zéro ? Et oui, t'as raison, c'est pas tellement mon genre. Ça t'intéresses ? » Marmonna t-elle sur la fin, malicieuse. Kassandra avait croisé les bras et avait effectué quelque légère rotation en attendant le verdict de monsieur.

« Faudra quand même que j'ouvre la porte, parce que sinon ils vont mettre dix ans à venir le secourir... Le pauvre. » Elle siffla ses mots à sa voisine de méfaits. Allaient-elles gagner cette manche ? Après tout, elles avaient une vue d'ensemble, et pour Kassandra, pour des filles qui n'avaient jamais coiffé quelqu'un, elles avaient plutôt bien réussis leur coup. Elle le trouvait même plus mignon maintenant qu'avec ses racines de cinq centimètres.


Revenir en haut Aller en bas
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Sam 25 Juin 2016 - 20:00

La précision faite par Tam sur le fait qu'elle serait coopérative fit sourire Dante et il ne pût s'empêcher de la relever « Nan, mais l'autre ! » lui dit-il d'un air faussement choqué puis prenant des mimics enfantines il reprit en marmonnant « Gné gné gné j'serai coopérative moi gné gné gné pas comme lui quoi gné gné gné. ». La situation était de plus en plus plaisante, ronchonner l'était tout autant même si le jeune homme doutait un peu du fait qu'il soit réellement crédible dans ce rôle. Non pas parce qu'il ne s'agissait pas d'une chose qu'il ne pratiquait pas, mais plutôt sur le fait d'être apte à duper ses amies.

Tandis que du côté de Kassandra des mots tentant d'être rassurants furent prononcés, car oui ça pouvait arriver par moment surtout lorsque le soleil n'était pas à son zénith, que le taux d'humidité était compris entre vingt et soixante pour cent, que le silence avait régné durant cent-douze-secondes avant la fin de la nuit précédente, qu'elle n'avait pas mal dormi et que... Bref, c'était rare. Mais Dante s'en fichait pas mal pour le coup, tout en trouvant ça agréable, il désirait autre chose ; les emmerder un peu et faire son chieur. « Parfaits ? Faudrait peut-être pas trop abusé non plus. Partons sur … Moins moche déjà ! On va pas tout de suite viser trop haut quand même... » répondit-il d'un air peu convaincu tout en souriant intérieurement aux possibles réactions des jeunes femmes.

Le canadien avait hâte que ce pseudo supplice se termine tout en ayant la possibilité de le faire durer encore un peu car au final, tous les trois passaient un bon moment ensemble, ce qui était l'essentiel. Les deux amies discutèrent de leurs futures coupes et Tam laissa plus qu'entendre qu'une fois qu'elles auraient terminé, les rôles s'inverseraient, ce qui était parfait pour la faire paniquer, à défaut de lui même paniquer de cette future situation qui était bien plus risquée pour elle que pour lui. Même avec toute la bonne volonté du monde, il savait d'avance qu'il n'arriverait à rien de bon, mais ce n'était pas le moment de penser à ça « Belle marque de confiance Engel, alors sans vouloir te mettre la pression, te rate pas ! » puis en terminant sa phrase il ajouta en baissant le son de sa voix « T'en fais pas, j'ai confiance. »

L'heure du verdict sonna, Dante allait enfin pouvoir constater les dégâts ou contempler le beau travail. « Bon, espérons que ce soit pas trop laid... » lança-t-il d'un air malicieux à ses amies en gardant les yeux fermés pour que la surprise, bonne ou mauvaise soit totale. Puis il tourna la tête en direction de Kassandra et la regarda « Et oui Madame tes goûts m'intéressent, c'est toujours intéressant d'en apprendre plus sur ceux qu'on aime non ? » dit-il avec un sourire en refermant les yeux. Le nouveau blond se remémora ces émissions télés où les participants faisaient face à un miroir et où a présentatrice faisait un décompte jusqu'à ce que la personne finisse par ouvrir les yeux et de façon très théâtrale à l'américaine s'écroulait devant un tel changement si sublime. Ce qui lui donna forcément une idée.

Prenant une fois efféminée, il se lança dans sa connerie « Allez, on garde bien les yeux fermés... Attention... 3, 2, 1, vas-y ouvre les ! » puis reprenant sa voix normale, il se mit à hurler « OH PUTAIN C'EST TOUT NOIR !!!! Ah mais non, j'ai pas ouvert les yeux, comme je suis bête. » dit-il d'un ton idiot et de nouveau avec la voix précédente. Il ouvrit lentement les paupières, toujours pour son rôle du jour, celui du chieur et se regarda sans prononcer un seul mot, sans esquisser la moindre réaction. Il se contenta de lâcher un « Hm... » avant de se murer une fois de plus dans un mutisme total.

A coup sûr, elles vont se dire que je déteste. pensa-t-il en jubilant, ce qui était parfait étant donné que c'était l'effet souhaité. Dante attendit quelques secondes de plus avant de réellement donner son avis en prenant un ton sérieux. « Mouais... Je trouve que c'est... » petit arrêt le temps d'afficher un large sourire ravi « C'est parfait ! Merci beaucoup les filles ! » leur dit-il en se passant la main dans les cheveux. Il s'approcha de Tam et lui fit un énorme bisou sur la joue en l’enlaçant avant d'en faire de même avec Kassandra pour finalement relâcher l'étreinte en se redressant.




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Dim 26 Juin 2016 - 11:33

J’observais Kassandra jouer des ciseaux, j’avoue qu’elle savait parfaitement ce qu’elle faisait. C’était vraiment très rassurant. Nous n’avions pas la chance d’avoir un coiffeur dans le camp et c’était bien dommage. On s’improvisait comme on pouvait. C’était plutôt agréable de passer un bon moment tous les trois. Je sais que je suis un peu moins présente ses derniers temps pour eux, mais je sais aussi que je me sentirais bien seul si je ne les avais pas avec moi. Je regardais la scène avec attention. Ils s’étaient un peu rapprochés tous les deux, ça faisait plaisir à voir. J’observais les mèches de cheveux tomber sur le sol. Je ne sais plus depuis quand je ne l’avais pas vu avec les cheveux blonds. Très longtemps sans doute, je le préférais tout de même avec sa couleur naturelle.

- Kass, tu t’en sors peut-être même mieux que moi j’ai l’impression. Par contre techniquement j’ai déjà coupé des perruques, ce n’est pas vraiment des cheveux, mais c’est plus ou moins le même délire.

J’affichais un petit sourire en coin. J’observais Dante toujours en train de raller. Il savait faire ça à la perfection. Toujours le mot pour sublimer une journée. Je suis sûre qu’il avait passé une formation pour ça. Ce n’est pas possible de tomber aussi juste à chaque fois. Alors qu’il se moquait de moi, je ne dis rien et je me contentais de lui tirer la langue en guise de réponse. Je n’avais pas envie de me battre contre sa mauvaise foi. La seule solution c’est de lui répondre oui en hochant la tête en guise d’approbation. Je n’avais pas envie de lui donner raison, alors me foutre de sa gueule me suffirait.

- Nous sommes parfaites, alors on fait les choses parfaitement… C’est aussi simple que ça.

Il jouait les sceptiques en plus. Heureusement, il pourrait rapidement voir le résultat. Kass avait terminé sa part du travail. Il fallait à présent détacher le bougre. Je réalisais alors que c’était toujours plus facile d’attacher quelqu’un que l’inverse. Il avait déjà les yeux bien fermés en train d’attendre de voir le résultat. Il se prenait sur un plateau de télé-réalité. J’avais toujours trouvé ce genre d’émission stupide, mais par moment quand il n’y avait rien d’autre à faire, j’aimais bien regarder un peu pour me foutre de la gueule des mecs à l’écran. En même temps, ils sont là pour ça non ? Je ne pus m’empêcher de sursauter quand il se mit à crier.

- Tu es con ou quoi ? Enfaite, je sais que tu es con ! Mais tu as voulu me tuer bordel ! Ouvre donc les yeux et ne nous fait pas languir plus longtemps.

Kass et moi, on s’était donné du mal pour qu’il ressemble à quelques choses. La moindre des choses c’est de regarder sérieusement et de ne pas nous faire attendre. Je m’attendais à ce qu’il râle un instant avant de nous donner son véritable avis et bien il avait décidé de me donner tort puisqu’il resta un moment en train de réfléchir avant de nous dire qu’il adorait. Forcément, on avait fait un travail magnifique avec ma blonde préférée. Notre récompense a chacune un bisou et un câlin. Je ne pouvais pas demander plus. Je levais une main en l’air en direction de Kassandra.

- High Five Girl ! On a fait un super travail, on peut être fière de nous.

Je m’installais ensuite dans la chaise que Dante venait de quitter un peu plus tôt. S’ils voulaient continuer l’atelier coiffure, c’était maintenant et de préférence avant que je change d’avis. Je dégageais mes cheveux du dossier pour faciliter les choses avant d’ajouter un petit mot en direction de Kass.

- Donne les ciseaux à Dante pour voir ce qu’il vaut, tu feras les finitions pour que je ressemble à quelques choses.

Je souriais fière de ma vanne. Je ne lui avais jamais laissé toucher à mes créations. Je n’avais pas confiance en son coup de ciseaux, il était temps pour lui de me montrer ce dont il était capable.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Mer 24 Aoû 2016 - 12:26

L'amitié vous donnait un bon coup de fouet. Un claquant, un bien bruyant. Lié à ces deux êtres peu commun, Kassandra s'était plongée dans leur petit monde avec le plus grand plaisir. Tous les problèmes étaient annihilés. La modéliste oubliait, petit à petit, ce monde intenable dans lequel ils évoluaient. Les ciseaux avaient fini leur travail, et ensembles, les deux jeunes femmes avaient apprécié le talent dont elles avaient fait preuve. Elles n'étaient pas coiffeuses, mais elles savaient toutes les deux, au plus grand plaisir du blondinet, manier à la perfection cet outil de métal. Kassandra entendait ce petit cliquetis discret faire vibrer ses tympans, même le travail terminé. Un son délicat au creux de son oreille. Les choses simples de la vie devenaient si précieuses, si unique.
D'un éclat de voix, elle avait ri aux plaisanteries de ses amis. Tam évoquait la perfection dont elles faisaient preuves, Dante se moquait d'eux et les faisait attendre. Kassandra ne se gêna pas pour lui donner un coup sur l'épaule, l'incitant par la même occasion à arrêter de les faire patienter. Elle plissa le nez lorsqu'il resta bouche bée devant le miroir, les regardant à travers le reflet, il avait l'air septique. Silencieuse, elle se demanda s'il n'était pas en train de leur jouer un nouveau tour. La petite blonde adressa un regard à Tam qui connaissait mieux Dante qu'elle. Mais à la même seconde, l'avis tomba. Un avis qui la fit un peu sautiller sur place. Elle frappa les mains que Tamara lui tendait quelques secondes plus tard. Elle se sentait pousser des ailes. C'était grave... Tellement que ce regain d'énergie la rendait folle. Plus de vices, plus de pensées négatives. Ses nuits de sommeil écourtées n'étaient qu'un lointain souvenir. Bien sur, pour qu'elle n'y pense plus, il lui en fallait peu. Un coup de ciseaux, un bout de cachemire, et elle se sentait revivre. L'embrassade de Dante lui fit le plus grand bien et ne fit que confirmer que leurs talents avaient permis de remettre en ordre ces cheveux ou ce qu'il en restait.

Inutile de préciser que leur travail uni avait mené à un résultat convainquant. Pas besoin d'être coiffeur, elles savaient quoi faire avec des paires de ciseaux. Évidemment, leurs coupes étaient loin d'avoir des particularités, elles seraient sûrement très simples mais sans bavures. Un petit sourire mutin illumina son visage alors qu'elle tendait ces ciseaux dans la paume des mains du jeune homme.

« J'surveille, t'as pas intérêt à mettre le ciseaux trop haut. Tam a dit qu'elle voulait plus court, pas une coupe au carré hein ! » Faire ses preuves. Tam faisait une confiance tellement aveugle à son meilleur ami. Ils étaient tellement adorables, et d'une certaine façon elle enviait mortellement cette complicité. Les bras soudainement croisés, elle restait non loin du duo pour observer avec quelle précision le jeune homme allait défaire Tamara de sa masse de cheveux ébènes. Elle plissa les yeux, une fausse suspicion sur le minois puis poursuivit : « Vaut mieux que tu prennes tout ton temps, j'veux bien rattraper quelque chose Tam, mais si notre beau jeune homme extrêmement satisfait de sa coupe dérape, j'pourrais riien faire ! » Dante était habile, elle l'avait déjà vu à l'oeuvre dehors, il saurait être soigneux dans ce travail que les deux filles lui confiaient. Elle se recula un peu pour prendre de la distance et pensa à rouvrir le porte d'entrée au cas où quelqu'un décidait d'entrer et d'interrompre leur travail. Si Gary les voyait à faire ça, il réagirait comment tiens ? Il y avait encore pas mal de choses à faire autour du camp, et tout le monde avait une tâche à effectuer. Ils prenaient tout les trois un peu de bon temps au détriment des autres, ils allaient devoir resserrer la ceinture dans les heures qui suivrait. Mais il n'y avait personne, ils étaient tranquilles et... Elle était certaine que les gens réclameraient des coupes neuves à leur tour. Certains d'ailleurs devraient songer à tailler leur barbe pour l'occasion... Parce que c'était vraiment trop de poils pour Kassandra. Dante lui veillait toujours à se raser dès qu'il le pouvait, il avait la mâchoire aussi lisse qu'un bébé et c'était même agréable. Elle laissa retomber ses bras le long de son corps et poursuivit : « Faudra qu'on aille faire nos petites corvées après la séance, si un doyen nous voit en séance de coiffure, ils vont moyennement apprécier de travailler pour dix ! À moins qu'il ne soit tenter de faire peau neuve en voyant notre merveilleux travail Tam. » Clin d'oeil par-ci, petite attention par-là.


Revenir en haut Aller en bas
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Jeu 8 Sep 2016 - 21:18

Dante faisait la sourde oreille aux petites remarques de ses amies, il préférait rester silencieux et stoïque le plus possible afin de ne pas révéler son jeu. Il avait presque l'impression de se retrouver à une table de poker où chacun lançait des piques pour tenter de déconcentrer l'adversaire et lui faire commettre une erreur. Il fallait donc se montrer prudent afin de ne pas soit même se trahir. Puis, cherchant du regard Tam, sans bouger d'un millimètre sa tête, le blondinet ne pût faire autrement que de prendre la perche tendue. « Ça va les chevilles ? Rien est parfait, surtout pas l'être humain. Alors même s'il est possible que le travail soit bien fait, il ne faut pas exagérer non plus. » lança-t-il avec un sourire en coin. Les mots pouvaient à première vue sembler dur, mais il ne doutait pas un instant qu'ils ne seraient pas pris dans ce sens car les deux jeunes femmes connaissaient son caractère.

Si Kassandra semblait ne pas s'être faite avoir par le mauvais jeu d'acteur du canadien, ce n'était pas la même chose pour Tam « Te tuer ? Nan quand même pas. Juste te faire un peu peur et surtout te faire chier en fait. » dit d'un air satisfait. Les deux amies avaient fait un travail remarquable. Certes, couper les cheveux d'un homme est en général moins compliqué que ceux d'une femme, en général. Car certains arboraient avant des coupes assez élaborées et y tenaient comme à la prunelle de leurs yeux. Dante était un peu dans ce genre, il tenait à ses cheveux même si ces coupes étaient la plus part du temps simples, donc forcément qu'à l'heure actuelle ça n'avait guère changé. Et comme ça, au moins il ne ressemblerait plus à un espèce de brownie fourrait à la vanille ou avec de la crème anglaise en son centre.

C'était à présent à son tour de prendre le rôle de coiffeur, mais contrairement à Tam et Kass, le blondinet n'avait jamais pratiqué. Les seules utilisations qu'il en avait fait consistait à couper des feuilles ou des images lors de son enfance, et couper un sachet récalcitrant à l'âge adulte. Il était bien plus doué avec un couteau que ces deux branches métalliques. Se voulant rassurant, il dit alors « T'en fais pas, je suis sûr que je peux assurer comme un chef ! » d'un ton pouvant presque lui-même s'en convaincre.

Il prît lentement la paire tendue et fit trembler sa main de façon légèrement exagérée afin d'inquiéter un peu plus ses amies sur ses faibles compétences. Regardant vers le plafond, il inspira un bout coup en fermant les yeux et fit tomber les ciseaux. « Oups.... - s'abaissant afin de les ramasser il regarder Kassandra – T'as eu peur ? » demanda-t-il avec un faciès d'étonnement. Chieur un jour, chieur toujours. D'ailleurs en parlant de ça, il ne se gêna pas pour relever l'une des dernière phrase de la blonde « Nan, mais en fait t'as juste peur du résultat, tu préfères esquiver c'est tout. » affirma-t-il avec son habituel sourire de...chieur. Car en soit, elle avait tout à fait raison. Bien que cette parenthèse décontractée était extrêmement agréable, il ne fallait pas pour autant en oublier les tâches quotidiennes.

Il était à présent temps d'être un peu plus sérieux et concentré, il serait idiot et suicidaire de couper trop court ou de façon totalement inégale même si la jolie blonde repasserait ensuite afin de rectifier le tir. Quelques secondes seulement s'était écoulée, et pourtant, Dante avait perdu de sa splendeur. Les pseudos tremblements étaient devenus réels, la confiance dont il faisait preuve avait disparue et son sourire s'était éclipsé. Approchant la paire au niveau des pointes de la brune, le regard du canadien faisait des allers-retours entre ce qu'il était entrain de faire et Kassandra. Il cherchait en quelque sorte à chaque millimètre gagné une réponse sur le visage de la blonde à ses questions silencieuses ; c'est bon ? Ça va là ? Je prends pas trop de cheveux ? Puis, un premier coup de ciseaux... Dans le vent. Il voulait tellement éviter de se rater qu'il ne coupa strictement rien. Souriant bêtement il sortit en haussant les épaules « C'était pour tester un peu ces trucs avant de commencer, les outils sont très importants et font beaucoup faut pas croire ! » Et la marmotte, on en parle ? Nouvelle inspiration, nouveau coup et réussi cette fois. A vue de nez, il avait bien dû couper au moins 3 ou 4 millimètres, rien que ça ! Tournant la tête une nouvelle fois vers Kassandra, il formula cette fois la question qu'il avait en tête « C'est pas assez c'est ça ? »




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Lun 12 Sep 2016 - 12:30

Je m’installais sur la chaise plutôt confiante de ce qui allait m’arriver. Je n’avais pas vraiment de quoi m’inquiéter, j’aimais mes cheveux et j’espérais ne pas avoir besoin de porter un bonnet pour les prochains jours quand même. J’aurais pu devenir nerveuse, mais j’avais eu les cheveux dans toutes les formes couleurs et n’importe quoi d’autre d’imaginable. Alors j’étais plus vraiment à sa prêt. Les pointes étaient bien abîmer, puisque je ne pouvais plus m’en occuper correctement alors ça ferait du bien à ma longue chevelure, je le savais parfaitement. Je pouvais compter sur Kassandra pour superviser les gestes de Dante.

- Me faite pas languire trop longtemps s’il vous plait, sinon je risque vraiment de m’impatienter, je vais bouger et vous allez me rater.

Je disais surtout ça pour Dante, le connaissant il était déjà en train de jouer sur les mots. Je sentais des doigts dans mes cheveux sans savoir à qui il était. J’avais toujours bien aimé cette sensation, mais bizarrement aujourd’hui j’étais un peu moins confiante que lorsque j’allais chez mon coiffeur habituel. J’avais mes petites habitudes et j’étais bien triste de devoir les bousculer, mais qu’importe après tout, il était mort depuis bien longtemps ce magnifique jeune homme qui avait prit l’habitude de s’occuper de ma tête. Il était gay, je l’avais repéré au premier coup d’œil, mais rien ne m’empêchait de mater son petit cul. Si je pensais à sa maintenant, c’était surtout pour ne pas réfléchir au faite que Dante était en train de me couper les cheveux. De toute façon, je ne pouvait rien voir, comme lui quelque instant d’avant, je n’avais pas de miroir pour savoir ce qui était en train de se passer, je pouvais seulement leurs faires confiance ce qui n’était pas des plus facile je dois bien l’avouer.

- Mais oui tu m’as fait peur du con ! Si tu recommence, je te promet que lorsque tu aura fini, j’attrape les ciseaux et je t’égorge avec.

Il y avait un brin de menace dans ma voix et surtout pas mal d’amusement, évidement je n’avais pas l’intention de tuer mon meilleur ami, mais mon cœur venait de faire un bond dans ma poitrine si fort que j’avais cru faire une crise cardiaque. Il me le payera, c’était une certitude et le plus tôt serait sans doute le mieux. Il me faudrait réfléchir à toutes les possibilités qui s’offraient à moi en ce moment présent. J’affichais un petit sourire sadique alors que j’étais en pleine réflexion sur le sujet.

Patiemment, je lever les yeux au ciel, j’avais l’impression que le temps était figé et n’avancer pas, je ne saurait pas vraiment dire depuis combien de temps ils étaient en train de s’occuper de mes cheveux, mais c’était trop long beaucoup trop long. J’était en train de distraitement repasser avec ma main gauche sur mes tatouages du bras droit, je les connaissais par cœur et ça m’occuper, c’était une façon de tuer le temps et le stress quand je m’ennuyais. Non pas que je m’ennuyais en cet instant mais j’étais sur le point d’exploser comme une cocote minute d’un instant à l’autre.

- Dites-moi que vous avez fini la ! J’en peux plus d’attendre, je veux voir le résultat.

Est-ce que ça avait eu le mérite de les motiver sans doute, Kass était déjà en train de parler de se remettre au boulot, je souriais doucement, c’est vrai que si on se faisait chopper on aller passer un sal quart d’heure. Heureusement, c’était moi qui étais de corvée de la salle commune normalement, j’allais pouvoir tout nettoyer avant que quelqu’un ne comprenne ce qui se passait ici.

- Ne t’en fait pas Kass, je dois m’occuper de la salle, retourner a vos occupation après, je m’occupe de nettoyer la salle du crime.

Lorsqu’enfin, je pu voir le résultat de leurs dur labeur, j’étais plutôt fière de mes amis. Ils avaient fait un super travail et je pourrais enfin passer un peu moins de temps à me coiffer la tête tout les matins. J’avais un petit regard satisfait sur le visage alors que je les serrais tout deux dans mes bras.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Aujourd'hui à 19:27

Revenir en haut Aller en bas
 

Stop touching me!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪
» ❝ Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ❞ Azure & Conrad.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-