Partagez | .
 

 Stop touching me!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Stop touching me!   Dim 1 Mai 2016 - 17:19




La vie au chalet était de plus en plus agréable, il fallait bien avouer qu'arriver en plein hiver n'avait pas été la meilleure des périodes entre les vivres difficilement trouvables, les températures négatives et les nuit glaciales. Heureusement, chaque personne présente aidait d'une façon ou d'une autre en fonction des capacités ou motivations, mais aucune ne participait pas, ce qui était essentiel pour la survie du groupe. Un certain confort s'était installé, et avec le printemps le paysage n'était plus le même. Il était forcément plus coloré et les sorties se faisaient plus facilement avec le sourire. Avoir l'occasion de sentir les rayons du soleil taper et réchauffer son corps tout étant utile à la vie de groupe n'était pas une chose désagréable, loin de là.

Il aimait par moment contempler ce paysage semblant être infini. Cela changeait des différents lieux où il avait pu vivre, que ce soit à Toronto ou Seattle, à chaque fois le panorama était le même. Il avait le droit à des buildings, plein de bruit, plein de monde, du béton, du bitume, de la tôle et encore du béton avec par endroit un peu de verdure. Sans oublier l'effet ''société de consommation'' avec des publicités présentes partout où il était possible tourner son regard. C'était une véritable pollution qui produisait l'effet inverse sur lui, dans le sens où il ne prêtait quasiment plus attention aux marques présentes, cela faisait parti du décor. Alors autant dire qu'avoir ce nouveau paysage naturel était bien plus agréable.

Le canadien avait l'impression de se faire de plus en plus à cette nouvelle vie en communauté. Pourtant ce n'était pas quelque chose de naturel ou qu'il appréciait même lorsqu'ils étaient tous au stade. Peut-être était-ce le fait d'être en pleine nature qui lui permettait de ne pas ressentir ce sentiment d'étouffement. En attendant, il n'allait pas s'en plaindre et préférait ne pas se poser trop de question sur ça car ce n'était pas quelque chose d'important.

Ce jour-là, le programme pour Dante était plutôt léger. A part aller chercher un peu de bois le matin avec deux autres habitants, il n'avait aucune autre obligation. Il se demandait bien ce qu'il allait pouvoir faire, mais si personne n'avait réellement besoin, il en profiterait pour lire ou mieux ; aller discuter avec Tamara et Kassandra. Il les avait d'ailleurs croisées un peu plus tôt en rentrant de sa sortie et avait eu soudain le sentiment que cela faisait une éternité qu'ils ne s'étaient pas tous les trois retrouvés pour discuter de tout et de rien, de simplement pouvoir passer du temps ensemble. Il avait ce besoin d'être avec elles car elles représentaient toute sa vie, il avait besoin de l'une comme de l'autre pour avancer.

En allant les rejoindre, il se vit dans un miroir et ne pût que rire en voyant la tête qu'il avait. Lui qui aimait prendre soin de ses cheveux auparavant et se les teindre, pût constater à quel point il était à la limite du ridicule. Les racines blondes étaient presque aussi longues que le reste des cheveux teints en brun, mais l'idée de tout couper ne l’enchantait guère. Il n'avait pas envie de redevenir le petit blondinet qu'il était, cela faisait de nombreuses années qu'il avait opté pour le brun, alors tant pis s'il ne ressemblait à rien, qu'il n'aimait normalement pas avoir les cheveux trop longs, il garderait le plus longtemps possible le peu de foncé qu'il lui restait sur la tête.

Arrivant à la hauteur de ses deux amies, il les salua en se demandant bien ce qui les faisait sourire à ce point « Salut ! Qu'est-ce qui se passe ? » leur demanda-t-il en souriant. En fait, il se disait que peu importait la raison, tout ce qui comptait était de les voir ainsi. La simple vue de cette joie affichée sur leurs visages lui faisait chaud au cœur et ne pouvait que le rendre heureux. Il s'installa sur un canapé situé à côté de celui où elles étaient installées.




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Lun 2 Mai 2016 - 14:31

Comme toujours j’avais fait partie des premiers levés pour préparer le premier repas de la journée, ce n’était pas bon de travailler le ventre vide alors il fallait que je m’y mette vite pour les différentes expéditions qui partait. J’avais vu Dante à ce moment-là qui partait chercher du bois. On en aurait toujours besoin du bois que ce soit pour réparer des choses, en construire ou simplement faire un feu pour cuire la nourriture. J’étais contente d’être dans la cuisine pour l’instant, mais je redoutais déjà l’été et la température qu’il fera dans celle-ci avec la chaleur du feu en plus. La matinée était plutôt tranquille à l’intérieur du chalet pendant que toutes les expéditions matinales étaient parties.

Je ne savais pas trop comment je m’occuperais jusqu’au repas du soir et je décidais donc simplement de nettoyer notre mini appartement à Dante, Kass et moi. J’étais bien triste que l’aspirateur ne fonctionne pas, se serait plus long avec un ballet, mais qu’importe j’avais une bonne heure devant moi. Je rigolais en voyant nos cheveux sur le sol. On pouvait facilement reconnaitre les longs cheveux blonds de Kass ainsi que les miens. Mine de rien, ils avaient beaucoup poussé depuis que cette connerie nous était tombée dessus et puis finale ceux de Dante qui ne ressemblait plus à rien. Il fallait vraiment agir, on ne pouvait pas le laisser comme ça le bougre.

Je décidais donc de garder un de ses cheveux dans ma poche et d’aller plaider ma cause au prêt de ma blonde préféré quand j’aurais fini le ménage. J’étais plutôt fière du résultat final, ça faisait du bien un coup de propre dans cette pièce, maintenant c’est la tête de Dante qui en avait besoin. Je partis donc à la recherche de Kassandra que je trouvais en train de flâner dans le chalet. Je l’attrapais par le bras et la traina un peu à l’écart. Je commençais à lui parler alors que je lui agitais le cheveu de Dante sous les yeux.

- Écoute, je veux bien, mais là c’est plus possible. Il a l’air d’un idiot ! Pour son bien, nous devons réagir. Je sais qu’il ne supporte pas d'avoir les cheveux longs, qu’il se préfère en brun, mais faut l’avouer, il est ridicule. Nous devons faire quelques choses et lui venir en aide, nous devons lui couper les cheveux ! J’ai besoin de toi pour m’aider !

Voilà, le plan machiavélique venait d’être lancé. On n’avait peut-être pas l’impression, mais c’en était un simplement parce qu’on était en train de comploter contre Dante et que ce dernier ne s’y attendait pas. J’avais trouvé une belle paire de ciseaux en plus de celui que j’avais dans mes affaires ainsi qu’un rasoir jetable pour s’occuper d’égaliser la coupe, officiellement nous n’avions pas l’intention de lui raser la tête, mais un faux mouvement est si vite arrivé. J’avais ce sourire inquiétant qu’il devait connaitre par cœur et c’est d’ailleurs certainement pour cette raison qu’il est venu nous voir en nous demandant ce qu’il était en train de se passer. Je le regardais alors avec le regard digne des plus grands psychopathes des films d’horreur. Je sortis alors le ciseau de derrière mon dos, je l’ouvrais et fermais à répétions tout en ajoutant avec une voix lente et grave.

- Il est temps de payer pour ce que tu as fait Dante Lassiter, nous sommes venues pour toi et ta coupe de cheveux diabolique.

Je ne pus m’empêcher de pouffer de rire après mon petit speech débile. Je n’avais pas vraiment prévu de lui répondre de la sorte, mais j’avais trouvé l’idée très drôle. Avant qu’il n’ait eu le temps de dire quoi que ce soit je plaçais ma main libre sur son épaule et le pousser en direction la salle commune qui pour le moment était vide.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Lun 2 Mai 2016 - 16:06

Lorsqu'elle était tombée sur Tamara, qui apparemment la cherchait, elle avait su d'office qu'elle avait un plan important à lui proposer. Cette étincelle de malice brillait dans ses yeux noires, et ses lèvres s'étaient retroussées pour faire apparaître ce petit sourire enfantin. D'accord pour dire que les temps sont dures, mais d'accord aussi pour souffler et magouiller dans le dos de petit blond-brun. C'est ce que devenait son ami, un jeune homme avec une couleur indéfinissable sur la tête. Si on se moquait bien des apparences ici bas, maintenant que tout le monde subissait l'absence du coiffeur et des plaisirs de l'esthétique (sauf exception, Tamara, Rose et elle évidemment), la blonde ne put qu'accepter cette éventualité.

« Clair... Il ressemble plus à grand chose, il me fait peur tous les matins... On dirait un pikachu raté... » Ou un vilain petit canard. Il était mignon comme vilain petit canard, mais elle était d'accord pour dire qu'il fallait arrangé ça. Il se fichait peut être de son apparence, maintenant que le monde tournait à l'envers ? Kassandra se laissait emportée par son amie, et elle tendait l'oreille pour être dans la confidence. Le meilleur arriva ensuite, alors qu'elle lui présentait des ciseaux flambants neufs, certainement sortit de son emballage par la jolie tatouée. « Dommage qu'il n'y en ait qu'un... Il... » Et elle s'arrêtait nette, perturbée par une présence qui venait d'arriver derrière eux. Surprise, c'était Dante comme s'il avait répondu à cet appel silencieux. Le sourire diabolique et les propos de la gameuse ramena le maximum de gaieté dans la pièce et Kassandra n'avait pas pu s'empêcher d'appuyer Tam en riant. Un beau rire forcée, un beau rire diabolique, elles faisaient la paire. Très franchement, elle se serrait cru dans un bon vieux remake des années 70's. Un peu raté de son coté, parce qu'elle avait un peu de mal à rigoler de façon méchante... Comment les acteurs arrivaient à faire ça ?

« Nous allons mettre fin à ces horribles cheveux bruns... Un par un ils vont périr sous les lames de ce ciseau magique... » Et à ce moment là, alors qu'elle ferme la porte principale à clef pour éviter la fuite de leur hôte, ou victime au choix, elle demandait : « Tu me promets de me laisser le plaisir aussi d'utiliser ces ciseaux Tam. Je ne peux pas que l'attacher. D'ailleurs... » Elle avait eu une idée et peut être même qu'on l'engueulerait pour ça... Le gros sctotch qui pouvait servir à d'autres situations, elle allait l'utiliser pour sceller au moins les jambes du jeune homme. Pourquoi ? Parce qu'il pourrait tout aussi bien s'enfuir par la fenêtre ou dans les chambres à l'étage. « Bon j'ai pas de cordes désolé. Mais ça devrait suffire si on mets que du scotch sur tes habits et autour de ton torse. On te fera pas d'épilation forcée. » Et elle trouvait que c'était moche un mec sans poil. Kassandra sautillait presque, tellement l'idée de Tam était excellente.


Revenir en haut Aller en bas
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Jeu 12 Mai 2016 - 16:14

Le sourire affiché jusqu'à présent s'estompait au fur-et-à-mesure que ses amies parlaient. Ses yeux s'écarquillaient de plus en plus tels ceux d'un tarsier des Philipines accroché fermement à sa branche, mais dans le cas présent, celle que Tam et Kassandra pouvaient représenter quotidiennement venait de se casser tel le roseau à quenouilles emporté par le vent qui se plie arrivant finalement à se briser. Il lui était impossible de masquer l'étonnement affiché sur son visage, et reculant d'un pas, il bafouilla tant bien que mal quelques mots « Heu... ouais, nan, laissez mes cheveux tranquilles ! » leur dit-il sans grande force de conviction.

Il passa nerveusement l'une de ses mains dans ses cheveux Savane de Papy Brossard pendant que Kassandra ferma à clé la porte. Lorsqu'il entendit le cliquetis de la serrure, il se retourna précipitamment en lançant un regard noir à la blonde. « … Qu'est-ce que t'es entrain de faire là ? » lui demanda-t-il bien que cette question n'en était pas une.  L'une comme l'autre avait été plus que claire, leur objectif était connu ; couper ces satanés cheveux ! C'était sans compter sur la détermination du canadien, il n'allait pas céder si facilement, il était prêt à se battre pour garder cette coupe façon vieux jean mal délavé fait maison qui ne ressemblait strictement à rien.

Pourtant il savait pertinemment qu'il ne ressemblait à rien avec ça, le pire étant le matin où il était plus proche d'un porc-épic que l'un des ces acteurs tout fringuant dans un film à l'eau de rose. En soit, cela ne le dérangeait pas tant que ça que ses amies s'occupent de ce truc qu'il avait sur la tête, mais il craignait de ressembler davantage à rien avec des coups de ciseaux malheureux, des endroits bien plus courts que d'autres, bref à un mélange étrange de différentes coupes.

Durant ses pensées, il avait été absent, si bien qu'il ne s'était même pas rendu compte qu'il était assis et en voulant se relever il fixa ses jambes, mais Kassandra venait tout juste de les lui attacher, tout comme cette grosse bande autour du torse. Il lui était dorénavant impossible de se mouvoir, de partir de ce traquenard rondement mené par les deux jeunes femmes « Je sais pas si vous en avez bien conscience, mais ça va se payer ! » lança-t-il d'un ton énervé. La vengeance, il aurait tout le temps d'y réfléchir et de trouver celle étant la plus adéquate pour la brune et la blonde, mais en attendant il était en droit de paniquer.

« Si vous me faîtes la boule à zéro ou même s'il me reste juste 2mm, je vous égorge. Mais avant je vous raserai le crâne en vous attachant à votre tour ! » Il rit intérieurement à cette phrase qu'il trouvait parfaitement idiote, mais il n'allait pas leur montrer un quelconque sourire, il en était hors de question et de toute façon, l'envie de sourire n'était pas présente à cet instant. Il était plutôt d'une humeur massacrante tel Gordon Ramsey devant une Flammekueche sans lardons, devant un jambon-beurre sans jambon ou même devant une tarte tatin sans … tatin ! C'était quelque chose de bien trop insupportable et d'énervant pour rester de marbre !




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Jeu 12 Mai 2016 - 16:56

Kassandra s’était précipité derrière nous et avait fermé la porte à clé. L’homme ne pourrait s’enfuir, il était prisonnier de notre folie furieuse. J’avais toujours le même sourire sadique dessiné sur mon visage. La blonde me rejoint rapidement avec un gros rouleau de scotch. C’est vrai qu’il fallait l’attacher si on voulait avoir une chance de l’attacher. Il aime trop ses cheveux pour se laisser faire et je le sais que trop bien. Je lui avais déjà proposé à plusieurs reprises de le faire moi-même, mais il n’avait pas voulu. Aujourd’hui c’était la goutte de trop et il était largement temps de changer ça.

Pendant que Kass lui attachait les jambes, je faisais de même avec le torse. Il s’était laissé faire trop étonné pour pouvoir réagir. Nous aurions eu beaucoup de mal à le maintenir s’il avait réagi à temps. Il était installé juste en face du miroir de la salle ce qui nous permettrait d’avoir plusieurs angles de vue. Tous les éléments étaient parfaits pour qu’on puisse travailler encore fallait-il qu’il ne bouge pas la tête.

- Évidement que je vais te prêter la grosse paire de ciseaux. On fait ça ensemble, comme toujours ! Bon je te propose un truc, moi je gère la nuque et le contour des oreilles et toi tu fais le reste ?

Je passais le flambeau à Kassandra, il ne serait pas très utile d’avoir un si grand ciseau pour couper le peu de cheveux qu’il avait dans les parties du crâne que je m’étais attribué. Je n’avais pas de réelle expérience en coiffure, mais je m’en sortais plutôt bien dans la coupe de Wings alors j’avais dans l’espoir que c’était relativement la même chose. Le principe était le même couper pour que le résultat soit plus agréable au final.

- Dante arrête de faire ta mauvaise tête. Je sais que si tu n’es pas content, tu vas faire la tête comme un enfant de cinq ans, mais je sais aussi qu’au fond de toi, tu n’en peux plus non plus de tes cheveux. Et puis franchement, tu peux avoir confiance en moi. Je ne t’ai jamais trahi, alors crois en moi une fois de plus.

J’avais joué la carte de l’émotion des fois ça marchait d’autre non. Je sentais qu’il était un peu vexé qu’on est manigancé ça sans lui. C’est vrai que c’est sa tête dont il est question, on aurait pu le mettre au courant un peu plus tôt pour éviter les drames ! Mais j’aime bien ça, c’est ce qui met de l’ambiance et je crois que sur le coup, j’ai plutôt bien visé. Je sors mon plus petit ciseau et commence à couper toutes les pointes des cheveux.

- Par contre, si tu ne veux pas qu’on se loupe faut que tu sois sage et que tu ne bouges pas, sinon là tu risques d’avoir un trou dans la tête.

Ce n’était pas vraiment la phrase la plus rassurante à prononcer, mais qu’importe. Je savais qu’au final il nous remercierait plus tard pour ce qu’on était en train de lui faire. Je savais que mes cheveux avaient aussi besoin d’une coupe. Je ne pouvais plus les entretenir comme avant et ça me faisait vraiment beaucoup de peine. Je me redressais un peu pour couper les cheveux autour de l’oreille droite de Dante. Pour le moment enlever la partie colorée était facile, ce serait plus compliqué d’harmoniser le tout ensuite.

- Si tu te sens d’attaque Kassandra après l’entrainement sur Dante, mes cheveux aussi ont besoin d’une coupe et bizarrement, j’ai un peu de mal à lui faire confiance à notre modèle.

Certainement à cause de la menace qu’il venait de nous faire. Nous couper tous les cheveux, c’est cruel, surtout que nous on veut juste l’aider. Franchement, ça vaut le coup de faire le bien dans ce cas là… Pff vraiment aucun humour ce type quand on touche à son apparence. Moi non plus en réalité, donc c’est aussi pour ça que je l’aime autant.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Ven 20 Mai 2016 - 22:33

Les idées flambaient. Son sourire s'étirait jusqu'à ses oreilles et elle sautillait presque en faisant des noeuds autour des jambes de Dante. Le plus étonnant c'est qu'il râlait, mais se laissait faire. Il ne se débattait pas, et c'était mieux pour elles car elles n'auraient pas à se battre avec lui. Ces cheveux horribles, elles allaient y mettre fin. C'était l'objectif du jour, l'objectif ultime, celui qui faisait brillé les yeux de la brune et de la blonde. L'éclat des ciseaux obligea Kassandra a cligné des yeux alors qu'elle répondait en premier à Dante :

« T'inquiètes, la boule à zéro ça ne t'arriveras pas. On n'a pas trouvé de tondeuse dans la réserve... Et on n'a pas d'électricité surtout... Mais pour les deux centimètres... »

Elle jeta un regard malicieux à sa comparse. La complicité était telle que la blondie ne savait même pas ce que cette coupe allait donner. Mais en réalité, elle savait qu'elles étaient toutes les deux plutôt doués avec des ciseaux. Dante n'était pas au courant de leurs talents respectifs ? Pour ce qui était de Tam, il était évident qu'il connaissait sa vie et sa passion pour tout ce qui touchait à la couture. Et elle, elle était modéliste.

N'aie crainte, aurait-elle voulu siffler en se nouant le dernier noeud, mais cela n'aurait fait que l'inquiéter davantage. Là, le jeune homme était presque sage, il se tortillait à peine dans ses liens.

« Ce n'est pas trop serré ? » S'assura t-elle en tirant dessus, en prenant le temps d'attendre son avis puis en se tournant à nouveau vers la tatouée qui rayonnait avec son ciseau magique entre les doigts.

Lorsque Tam lui proposa de faire le dessus de la tête, elle secoua la tête. « On fait comme ça. Fait bien attention à bien faire des trous sur chaque coté pour faire une coupe harmonieuse. » Ça, c'était juste pour l'effrayer un peu, pour s'amuser. On sentait bien qu'elle se moquait un peu de lui. Il était hors de question de le rendre encore plus horrible, et les deux jeunes femmes étaient d'accord là dessus. Dante le serait également après leurs coups de ciseaux. Elles étaient peut être pas coiffeuses, mais elles s'arrangeraient pour rendre cette coupe un peu meilleure. Et il retrouverait ses cheveux blonds. D'ailleurs pendant que Tam était en train de s'occuper de couper ses cheveux misérables sur les cotés, Kassandra s'était installée près de la tatouée pour regarder ses cheveux. Autant tâter le terrain puisqu'elle avait aussi besoin d'un coup de ciseau. Ça lui donnait envie de se faire les pointes à elle aussi, quoiqu'elle aurait peut être besoin d'aide pour l'arrière.

« Séance coiffure pour tous aujourd'hui ! Tu te chargeras des miens Tam ? Ça va faire du bien à tout le monde... C'est vrai que tes pointes sont sacrément abîmés... C'est toujours moins pire que Dante dans tous les cas... »

Elle adressa un petit sourire mutin au concerné alors qu'elle continuait d'observer les cheveux de son amie.

« Tu veux couper plus court ou juste les pointes abîmées ? » C'était toujours un sujet sensible pour les filles. Les garçons eux, n'avaient pas trop de problème avec leurs cheveux. Quoiqu'elle voyait vraiment mal Dante avec les cheveux coupés ras. Elle laissa échapper un gloussement avant de se pencher exagérément en s'exclamant : « On devrait pas couper plus court à l'arrière ? »


Revenir en haut Aller en bas
Dante Lassiter
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 2641
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Ven 10 Juin 2016 - 12:37

Le canadien avait le droit à deux discours différents de la part de ses amies. Du côté de Tam, les mots se voulaient plus rassurants, appuyant sur le côté affectif, tandis que ceux employés par Kassandra étaient plutôt à l'opposé avec des petits piques, habituels, voulant inquiéter le jeune homme. Dans tous les cas, Dante savait qu'elles ne feraient pas n'importe quoi, qu'elles n'irait pas jusqu'à tout lui couper même si elles pouvaient se montrer sadiques, mais malgré ça, il ne parvenait pas à être détendu. Il avait peur de ressembler encore plus à rien, pourtant il y avait de la marge, mais pour lui, couper les cheveux d'un homme semblait être une chose plus compliquée que pour ceux d'une femme et si c'était raté il lui suffisait de faire une queue de cheval pour masquer une coupe irrégulière, tandis que si lui se retrouvé avec des centimètres en moins d'un côté il ne pourrait rien faire. L'hiver aurait eu comme avantage de pouvoir porter un bonnet pour camoufler cette éventualité, mais maintenant ça n'aurait aucun sens. Dante aurait la possibilité de mettre une casquette au pire des cas, bien qu'il détestait cela, il le ferait si besoin.

Kassandra avait le chic pour trouver les mots pouvant énerver le jeune homme et lorsqu'elle évoqua les deux centimètres il lâcha un rire forcé et lent « Ha... Ha... Haaaa... Très drôle ! ». Hors de question que cela arrive et ça n'arriverait pas, il le savait, il l'espérait car au final, rien ne lui garantissait que l'une ou l'autre fasse un faux mouvement et, voulant rattraper son erreur, coupe bien trop court le reste.  Les liens se resserrant, l'inquiétude, elle, augmentait. Il lâcha un gros soupir comme pour leur montrer une fois de plus à quel point il n'appréciait guère cette situation.

« Moi, faire la tête comme un gosse ? Sérieusement ? Nan mais c'est n'importe quoi ! » dit-il en voulant croiser les bras, chose qu'il ne pouvait faire étant donné que ses mains étaient attachées dans son dos, mais il avait omis l'espace d'un instant ce léger détail. « Évidemment que j'ai confiance en toi, mais ça n'empêche pas que tu peux être maladroite ! » lança Dante à la tatouée avec un regard noir. Il se serait bien plus débattu s'il ne s'agissait pas de ses deux amies, ce n'était pas pour autant qu'il n'avait pas le droit de douter de leurs capacités en coiffure même si pour Tam, il la savait habille des mains et avec un certain talent.

Plus les secondes passées et plus la situation l'amusait. Il s'était rapidement, peut-être même trop vite résigné, mais surtout, c'était l'occasion de passer un moment plus au moins agréable avec elles. Dante pourrait toujours se venger en cas de besoin, sans s'attaquer au côté capillaire des deux jeunes femmes, ce serait bien trop cruel, il trouvera autre chose. Il avait lui aussi envie de jouer en montrant des émotions contraires à celles qu'il ressentait. Alors, frénétiquement, il agita sa jambe droite afin de faire ressortir un côté nerveux et anxieux tout en serrant la mâchoire. « Oui Maman, je ne bouge pas même si c'est plus facile à dire qu'à faire hein ! » rétorqua-t-il en secouant la tête en fermant les yeux.

Des trous... Sur ces simples mots, l'envie de sourire lui vint. Il s'imagina un court instant en mode guépard, sauf que les tâches noires seraient des trous. Mais hors de question de montrer cela. Du coup, le futur blond fit la moue en se mordillant l'intérieure de sa lèvre inférieure tout en prenant le soin de soupirer une nouvelle fois, sans dire quoi que ce soit. Le mutisme était un bon moyen pour ne pas trahir son jeu, tout comme le fait de ne pas regarder ce qui se passait. Cela ne dura pas très longtemps « Ah bah dans ce cas, je participe aussi à votre atelier coiffure, mais pas seulement en tant que cobaye ! » dit-il avec un large sourire. L'idée d'inverser les rôles était plus que réjouissante, il pourrait, lui aussi, se montrer sadique et quelques images lui traversaient déjà l'esprit sur la façon de faire.

Le gloussement de Kassandra fit rouvrir les yeux du jeune homme qui se demandait bien ce qui était entrain de se passer. Couper plus court à l'arrière ? Dante avait l'impression de sentir de sentir le souffle de la blonde dans sa nuque, alors enlever encore quelques centimètres ne semblait vraiment pas être une bonne idée. Et si finalement ce petit jeu se retournait contre lui ? Pensant plus ou moins contrôler la chose, il aurait pu en se taisant trop, laisser ses amies croire que ça ne le dérangeait pas de couper un peu court, mais ce n'était pas le cas. « Euh.. Nan, on va éviter de couper trop quand même... » l'inquiétude revenait mine de rien, le canadien souhaitait reprendre le dessus et lança d'un air taquin à la blonde « Après, si t'aimes les hommes avec la boule à zéro, fais toi plaisir, mais je peux te garantir que je me vengerai comme il se doit ! » avant de profiter d'avoir la tête libre un instant pour se tourner vers Engel « Je ne doute pas de toi, enfin presque pas, mais t'as quand même intérêt à assurer ! » lui dit-il d'un air faussement inquiet.

Dante se tût aussitôt après et laissa ces dames agir, penchant la tête en avant lorsqu'il le fallait. Il tentait de rester le plus immobile possible, mais ce n'était pas des plus évident et pas seulement parce que cela lui semblait interminable c'était tout à cause des indications de l'une et de l'autre lui demandant d'incliner la tête d'un côté, puis de l'autre, vers l'avant puis droite. Il avait l'impression d'être un acteur Bollywoodien qui n'arrêtait pas d'agiter sa tête dans tous les sens même lorsque son corps était totalement inerte ou alors d'être le petit chien mis à l'arrière des voitures, au choix.




#306B57
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Stop touching me!   Aujourd'hui à 10:36

Revenir en haut Aller en bas
 

Stop touching me!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪
» ❝ Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ❞ Azure & Conrad.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-