Partagez | .
 

 Emerald Freedom - Mission #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Finn Wilson
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 111
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Mar 7 Juin 2016 - 4:33

C'était une bonne surprise pour l'ancien chef de chantier de voir que les travaux avançaient tant bien que mal. Sans machines, ni main d’œuvres expérimenté, le travail n'était pas aisé, sans parler des morts qui s'approchaient de plus en plus nombreux autour d'eux. Ici, tout le côté droit et management avait disparu pour laisser place à la productivité. L'enjeu, il faut dire, n'était pas moindre. C'était pour leur sécurité. Vivre en plein Seattle n'était pas donné mais se déplacer maintenant était vain. Trop de monde, trop d'attache, la moindre perte était aujourd'hui plus douloureuse que les précédentes et les gens s'attachaient à ceux qui était autrefois des inconnus. A coup de pioches et de marteaux, ils fendaient le béton, creusaient la terre. Les plus costaux était réquisitionner sous les ordres de Finn pour s'occuper du plus dur, donnant plus que sa voix à la tache. Il avait mis dans les mains de Kaycee une pelle pour qu'elle participe, mais lorsqu'il la voyait vaciller sous la fatigue, il la faisait changer de tache, l'ordonnant de s'occuper des apports de fourniture ou même aux ravitaillements des ouvriers de fortunes. Percés, creuser, déblayer, planter les poutres, les renforcer. Finn passait son œil sur chacun avec la peur qu'un telle travail ne leur fasse plus de mal que de bien. Plus les volontaires tuaient de rôdeur, plus ils devaient se presser. Le stress n'a jamais été aussi palpable. Le retard dans son travail était souvent latent, souvent prévisible et acceptable. Mais la pression des promoteurs n'étaient rien en comparaison.

Par groupe, il avait répartit chacun en fonction de ce qu'il pensait qu'ils étaient capable. Les plus jeunes, les plus frêles se retrouvaient dans des taches polyvalentes pour leurs permettre de souffler. Mais les plus solides restaient à fendre l'asphalte et creuser le sol. Eva, Daniel, Henri, E.J ou encore Jessy formait l'un de ces groupes. On disait que son monde professionnelle laissait peu de place aux femmes et sans doute avaient-ils raison, mais ce n'était clairement plus le cas. A deux doigts de tomber, Finn vient relever E.J, blanc comme un linge et l'envoie prendre une pause à l'ombre. L'air n'était pas étouffant mais l'effort et les éclaircis faisaient vite monter la température. Il lui prend la masse des mains, jetant un regard distrait sur les morts qui s'écroulent sous les lames des volontaires en dehors du périmètre.

C'est bien les gars, vous faite du super boulot. Dit-il espérant encourager ses troupes.

Mine de rien, reprendre son rôle de chef d'orchestre ne lui déplaisait pas, il s'y sentait à l'aise et le sentiment de tourner en rond depuis son arrivé s'était envolé du jour où le camp à renverser les militaires. Tant de chose y était à faire. Il n'y a que des militaires américains pour penser que leurs joujous suffirait à endiguer une épidémie si inédite et dévastatrice. Quel vanité...

Ok c'est parti on y retourne.

Il lève bien au dessus de sa tête la masse, avant de frapper de toute ses forces le piquer tenue par l'un de ses camarades. En quinconce avec un autre pour donner plus de pression. Ce qui l'inquiétait c'était la méthode, dangereuse. Déjà deux pauvres volontaire s'y était cassé le pouce ou écrasé un doigt. Il a déjà vu le marteau d'un maladroit frôler de peu le poignée de son ami et la fatigue aidant, cela n'a créer que plus de tension.

Il frappe et recommence, jusqu'à suivre une ligne imparfaite, qui aurait été plus net si la joie du marteau piqueur s'était présenter. Dieu que ces engins de malheur lui manquait. Souvent en panne ou à réparer, ils étaient devenus si indispensable au confort des ouvriers. Il frappe de sa masse encore et encore, la transpiration s'affiche sur son visage et imprègne ses vêtements, tous était au même traitement. Ils ne s'arrêtaient que pour boire un peu d'eau ou s'accorder une courte de pause... De 20 minutes en temps normal pour ouvrir 1m² carré de béton, il leur fallut carrément une heure à l'aide de leurs outils archaïque. Puis il fallait encore creuser, suffisamment pour encrer les fondations.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Mer 15 Juin 2016 - 10:24



Eva n'avait pas beaucoup dormi. Les infectés avaient du grabuges pendant la nuit et un groupe s'était chargé de les tuer avant de pouvoir repartir en paix -plus ou moins- dans les bras de Morphée. Le chantier était loin d'être terminé et plus le temps passait, plus le bruit produit par les volontaires attirait des rodeurs. Le danger était plus que présent. Mais c'était nécessaire. Et la jeune femme s'en rendait bien compte. Durant ces derniers jours, des liens s'étaient tissés entre les membres des pseudos ouvriers. Et c'était alors tout naturellement qu'Henri l'avait rejoind ce matin là.  Sous la tutelle de Finn, ils avaient tous deux commencé à creuser le bitume. Ils devaient faire en sorte de faire un mur solide pour contrer les morts vivants qui les assaillaient toujours plus nombreux et plus menaçants.

Après quelques temps à battre de la pioche, Henri souffla fort et s'essuya le front pour se reposer quelques instants. La chaleur n'aidait pas à leur travail, mais il fallait bien ça sinon ça aurait été trop facile. Et puis Henri n'était pas très vieux et ses bras pas bien développé. La métisse qu'en a elle, avait très chaud et ses muscles devenaient de plus en plus sensible à mesure qu'elle frappait la surface noire. Mais il était tout simplement hors de question qu'elle se laisse aller. On comptait sur elle. Eva prit la pioche des mains d'Henri et laissa son maintien d'une poutre à un autre. Le jeune homme protesta mais elle n'en accorda pas la moindre importance.

Alors qu'elle allait prendre de l'élan, Finn les rejoignit pour participer lui aussi à la tâche. Un instant, son regard se posa sur lui. Il avait de l'allure dans ce boulot et la métisse en était presque impressionné. Et il en fallait pour ça. Fini de rêvasser, il fallait reprendre le travail. La mécano se frotta les mains et leva la pioche pour l'enfoncer violemment dans le sol. Son geste se répéta un nombre incalculable de fois sous le regard admirateur d'Henri. Même si elle n'y prêta pas attention, Eva continua jusqu'à être descendu assez bas dans la terre pour permettre de figer des protections.

La métisse n'était pas très bavarde, préférant se concentrer sur son travail. Ses mains commençaient à chauffer et des rougeurs apparaissaient indiquant la possible venu d'ampoules. La sueur au front, sa main y passa pour essuyer les gouttes qui tombaient vers ses yeux. Heureusement que ses cheveux étaient relever ou elle serait déjà morte de chaud. Elle ne savait pas trop combien de temps il était passé quand Daniel vint la relever pour changer de post. Elle accepta l'eau qu'on lui apporta sans prononcer le moindre mot et ébouriffa les cheveux de Kaycee qui était revenu vers eux. Elle était bien courageuse de les aider.  Et ils allaient en avoir besoin pour finir ce chantier.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Ven 17 Juin 2016 - 20:12


Mission #2 | RP Emerald Freedom

Le travail était dur, mais il avait fini par avancer. Parce que Daniel était de bonne volonté mais aussi parce que tout le monde avait mis la main à la pâte. Qu’ils soient jeunes, vieux, expérimentés, manuels ou intellectuels, chacun tentait d’ajouter sa pierre à l’édifice, celui de la survie, de l’entraide. Le but premier était assez simple pour que tout le monde puisse le comprendre et mettre tout en œuvre pour l’atteindre : Rester en vie. C’était simple, concis, mais difficile puisque pour cela il fallait rester concentrer en permanence sur cet objectif. Daniel n’y avait aucun mal, puisqu’il était toujours confronté à la dureté de leurs conditions de vies, mais aussi à la réaction de ses enfants qui réagissaient différemment. Phil prenait sur lui. Bien qu’étant le plus jeune des Gallow, il arrivait à tenir la route, ne se plaignait jamais, ne se comportait pas vraiment comme un enfant en somme.

Alex quant à elle, remontait la pente petit à petit mais avait du mal à cacher l’angoisse permanente qui l’habitait désormais. Son père faisait ce qu’il pouvait, mais il n’arrivait pas à chasser les démons qui avaient élu domicile dans sa tête à cause des derniers évènements. Finn avait repris son rôle de leader qui faisait sourire en coin Daniel, revenu quelques jours après la première étape pour aider de nouveau à la consolidation des constructions, qui se devaient de résister aux nombreux infectés qui les encerclaient. C’était le souci, cette mission était importante car sa solidité prédirait la sureté des survivants de ce campement. Daniel n’avait aucun mal à suivre les directives de Finn parce qu’il arrivait à percevoir la bonne volonté qui semblait presque émaner de lui. Il voulait se rendre utile, et ne plus rester comme un lion en cage en attendant que la Mort ne vienne les chercher pour une dernière représentation. Daniel comprenait parce qu’il ressentait la même chose.

« Je vais t’aider avec ce truc… » Déclara Daniel à l’adresse de Finn en fouinant dans les affaires récupérées de l’école. Une paire de gant de jardinage… Une bien maigre protection contre les potentielles blessures mais peu important, cela éviterait au moins les projections ou les petites coupures, grâce à la couche de goudron épaisse sur l’envers des gants. Il se mit accroupi, grimaçant en sentant son dos lui rappeler son âge, avant de faire un signal de la main à Finn. Il pouvait y aller. Un coup, deux coups. Daniel sentait les vibrations de la masse dans son corps, alors qu’il tenait le piquet pour tenter de dégager de la terre de dessous le bitume.

Il fallut plusieurs heures pour parvenir à dégager une parcelle de terre. Il fallait encore creuser. Il fallut plusieurs heures supplémentaires pour réussir à faire la même chose de l’autre côté pour réussir à installer correctement les prémices de la construction effectuée quelques jours plus tôt. Daniel n’en pouvait plus, mais au moins, il avait toujours deux bras, deux jambes et toute sa tête. Il mourrait de chaud. Il aida à distribuer des bouteilles d’eau aux autres travailleurs en souriant, avant de boire lui-même une grande gorgée, sa pomme d’Adam jouant du yoyo. « Il nous faut d’autres bras pour installer la taule et la fixer correctement. Puis il faudra tasser la terre par-dessous pour que tout soit enseveli, que ça tienne bien ! » Suggéra-t-il avant de cogner sa bouteille contre celle d’Eva, qui avait travaillé comme une acharnée elle aussi.

« On aura le temps de se reposer quand on sera mort ! » Tenta-t-il avec un sourire en coin. Voyant que l’assistance était dubitative, il fit la moue en se grattant l’arrière du crâne. Pas sûr que l’humour noir soit au goût de tout le monde, peut-être pas encore, plus tard, si l’Apocalypse ne les aurait pas encore anéantis. Daniel observa le travail du jour. Le surlendemain, ils avaient terminé de tout fixer, mais il fallait encore ajouter des pierres, solidifier des constructions mais aussi prévoir pourquoi pas « des pièges ! » comme s’était exclamé Daniel en observant le paysage face à eux, du peu qu’ils avaient encore à leur disposition.  



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Kaycee Barnett
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/10/2014
Messages : 623
Age IRL : 15

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Ven 1 Juil 2016 - 15:10

Cela faisait maintenant quelques jours qu’ils avaient lancé le chantier. Parce qu’ils ne mangeaient plus exactement à leur faim, la fatigue se faisait lourdement sentir. Sans parler des évènements qui les tenaient occasionnellement éveillés la nuit. Leur travail était physique, mais s’ils s’épuisaient tous à la tâche, c’était bien parce que cette dernière était indispensable ! Leur sécurité valait bien certains sacrifices !

Comme les autres, Kaycee essayait donc de suivre le rythme. Si elle était en relativement bonne forme, il lui arrivait de s’agacer dès qu’elle se sentait diminuer ! Elle avait notamment insisté quand Finn lui avait repris la pelle des mains, pour lui confier une tâche plus « facile ». Mais nooon, ce n’était pas un malaise, elle avait juste été étourdie ! Deux secondes ! Elle n’avait finalement pas trouvé gain de cause, et se retrouvait maintenant à la logistique. Elle donnait de l’eau ou débarrassait les gravas qui s’amoncelaient à mesure que le béton sautait pour découvrir la terre.

- Ils ont peut-être besoin de plus de monde dehors ? Suggéra-t-elle, alors qu’un nouveau petit groupe de rôdeur s’approchait d’un peu trop près et qu’elle distribuait de bien maigres encas.

A ça aussi, elle pouvait aider, après tout ! Jaden l’avait formé – comme d’autres – et elle n’était pas plus nouille que la moyenne ! Hélas, elle faisait généralement chou blanc sur ces demandes également. Elle regarda alors un instant Eva s’activer avec ferveur, envieuse de la condition physique de la métisse et du respect qu’elle avait gagné auprès des hommes. Quelques minutes plus tard, cette dernière lui passait une main dans les cheveux, comme si elle était une fillette.

- Evaaaa, râla l’adolescente, en essayant de se débattre. Elle n’avait plus 4 ans ! Cette réaction ne manquerait pas d’amuser la jolie brune. Il allait sans dire que Kaycee était néanmoins assez fière d’être aussi complice avec toute cette bande ! Et ce même si elle ne pouvait contribuer autant qu’eux !

Ils reprirent le travail. Un jour. Puis deux. Ils avaient fini par venir à bout de tout ce béton, et Kaycee s’était empressée de venir aider Daniel avec la taule et de reprendre du service, quand les tâches redevinrent sensément accessibles pour une gamine de son âge !

- Imaginez, on va s’ennuyer ferme quand on n’aura plus ça à faire ! S’amusa la petite blonde, alors qu’ils voyaient de nouveau le bout de cette étape décisive ! Quoi que non… on va enfin dormir !

Comme deux jours plus tôt, le sommeil du camp avait été agité par des rôdeurs trop nombreux dans les environs du lycée. Mais cela ne cessera-t-il jamais ? Ben non, désolé…


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas
Finn Wilson
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/03/2016
Messages : 111
Age IRL : 27

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Mer 20 Juil 2016 - 2:02

Après un temps fou à forcer le béton à s'ouvrir pour laisser apparaître la terre, l'équipe semble à bout. Chacun d'entre eux est épuisé, affamé. Si la température ne vaut pas le plus fort de l'été, le soleil se jetait sur leurs épaules dénudés et l'effort physique faisait grimper le mercure interne de tout les travailleurs. Mais au milieu, Finn ne s'était pas senti aussi bien dans son élément depuis qu'il était arrivée à Emerald. Il travaillait autant que les autres, peut-être un peu plus polyvalent que certains, mais il était presque heureux de faire ce qu'il connaissait de mieux, utiliser ses mains et ses bras tout en donnant des directives. Oui il ne pouvait pas vraiment le nier, devenir chef de chantier avait été pour lui plus qu'un objectif, ça avait été l'un de ses moteurs pour se sortir de son état lamentable après son accident et toute ces migraines atroces qu'il se payait depuis, en valait bien le coup.

-Bravo les gars ! S'exclame-t-il ouvertement à tout le monde. On a fini la partie terrassement. Ceux qui veulent, peuvent se permettre une pause, et pour les motivés, il y a encore les fondations à attaquer avant le coucher du soleil.

Les plus faibles et les plus vieux s'accordent alors cette fameuse pause. Bien mérités. Finn n'ira le reprocher à qui que ce soit. Un des ravitailleurs se ramène en courant vers lui, il abandonne le petit groupe que formait Daniel, Kaycee, Eva et Henri pour s'entretenir avec le coureur. C'est une plaisante surprise qu'on lui annonce que ce qu'il avait demander avait été trouvé. Des sacs entiers de ciments pour fixer les mas et poutres qui serviront de jonctions entre les taules et les grillages. Trouvé sur son ancien chantier, il ne doutait pas que d'autre chantier ont du se faire dépouiller de leurs matériaux. La bétonneuse était hélas un trop grand fantasme pour l'ouvrier de l'extrême.

-Ok, Alors j'ai besoin de 6 personnes avec moi pour faire le ciment, pendant que les autres creuseront les sillons dans la terre pour les taules.

Il ne pouvait mentir, en disant qu'une certaine affinité avec certains s'était créer plus que d'autre. Daniel, sans doute pour son caractère facile et motivant. Si il n'était pas le plus grand des ouvriers, il avait le caractère idéal pour ce genre de tache et donnait le sourire à plus d'un. Même Finn qui esquissait quelques mimiques furtives. Eva pour sa force et sa ténacité. Kaycee pour tout ce qu'elle lui rappelait en lui quand il était jeune et son envie désespérée d'indépendance et de responsabilité. Les genres de gens qu'il lui rappelait que l'humanité n'était pas complètement à vomir et lui faisait oublier les militaires du passé d'Emerald.

-Ok, vous 5 avec les pelles, creusez un sillon large de 30 cm, à chaque 150 centimètre, faites m'en un plus large et carré d'environ 60 centimètres carrés. Ça n'a pas besoin d'être aussi précis.

Alors que les volontaires aux ravitaillements ramenaient sac de ciments par dizaine. Il se tourne vers les volontaire précédent.

-Henri, Eva, Daniel et Kaycee, avec moi.

Il commence par expliquer, utiliser l'eau du service incendie de l'école, de toute manière non potable. Comment mélanger à s'en démonter les épaules, dans de simple brouettes ou sauts de fortunes. Les premiers trous se creusent et quand assez de ciment est mélanger à l'eau, les préposés au ciment conduit leur produit jusqu'au trou, engloutissant les contours des poutres. L’exercice prit alors jusqu'au coucher du soleil pour faire simplement la moitié...



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Ven 22 Juil 2016 - 10:39

La jeune femme ne pouvait pas le nier. L'effort qu'elle fournissait était bien au delà de tout ce qu'elle avait donné jusqu'à maintenant. Physiquement, la métisse était épuisée mais mentalement, elle ne s'était jamais sentie aussi vivante. Participer à l'amélioration de leur nouveau refuge était assez gratifiant et la jeune femme ne se démontait pas pour fournir tout son potentiel.

Après avoir passé des heures à préparer le terrain pour fixer les poutres, voilà que le chefs de chantier leur accordait une pause. Eva s’assit quelques minutes par terre et souffla un bon coup en observant ses mains meurtris par le labeur. C'était pas rien d'user de tout ce matériel sans protection. Mais l'apocalypse ne permettait pas un plaisant confort, ce serait bien trop beau. Un soupir passa ses lèvres alors qu'elle entama une petite conversation avec son groupe. Un moment de répit ne pouvait pas leur faire de mal. Sachant que le travail n'était pas encore terminé. Ils avaient tous très bien travailler la veille mais ça n'avait pas été suffisant malheureusement. Sans matériels adéquat, le but serait atteint en plus de jours qu'en temps normal. Bien qu'on ne pouvait plus trop employer ce terme. La normalité de ce monde n'existait plus.

Buvant une longue gorgée d'eau avant de passer la bouteille à ses compagnons, Eva zieuta le grand manitou en pleine conversation avec un jeune. Apparemment c'était une bonne nouvelle qu'il venait d'apprendre vu sa mine réjouit. Et la confirmation ne tarda pas quand le brun nomma des volontaires pour l'aider à la nouvelle tâche. Préparer du ciment. Eva sourit à l'attention de Kaycee mais se retint de la décoiffer, se rappelant de sa réaction précédente qui l'avait pourtant bien fait rire.

Aller les gars...et Kaycee -précisa t-elle en lui adressa un sourire- on aura bientôt fini tout ça. Et ensuite d'repos bien mérité.  

La métisse se creva à la tâche pendant de longue heure a battre et remuer le ciment dans une grosse bassine. L'aide de Kaycee pour transporter le contenant à sa destination finale n'était pas de trop. C'était quand même lourd ces merde. Une fois la tâche accomplie et le soleil bien au delà de l'horizon caché par les immeubles, la troupe s'arrêta. Le manque de lumière les aurait empêché d'accomplir leur travail. Et du repos n'allait faire de mal à personne. Le soleil se lèverait encore le lendemain pour enfin terminer leur mission.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Ven 22 Juil 2016 - 18:02


Mission #2 | RP Emerald Freedom

Daniel aimait une chose : Le travail bien fait. Ca n'était pas une question de manie, ou quoi que ce soit ; simplement il préférait commencer quelque chose et le finir proprement. C'était le cas pour la construction de ces remparts. D'autant plus qu'il avait son objectif en tête, et que ce dernier le forçait à redoubler d'efforts : Protéger sa famille, protéger ce groupe de personnes qui s'étaient rebellés contre une autorité abusive. Ils avaient tous osé protéger l'honneur et la sécurité après l'agression d'une jeune fille, ils s'étaient tous entraidés, alors Daniel les avaient estimé pour la plupart digne de confiance.

Il eu un sourire en coin en voyant Kaycee déborder d'énergie. Du fait de son jeune âge, elle avait soif de responsabilités mais surtout d'autonomie. Bizarrement, Daniel savait qu'Alex ne serait pas comme ça. Elle avait un an de moins que Kaycee mais avait été traumatisé par l'attaque du campement. David pensait que cela cachait quelque chose, mais Daniel, un peu plus dur, pensait qu'il s'agissait juste d'une faiblesse de caractère. Malgré tout, même s'il le pensait, il ne se permettait pas de juger sa fille ou de lui faire comprendre d'une quelconque manière qu'elle était menacée quant à la survie en Post Apocalypsia. Il faisait de son mieux pour qu'elle se sente mieux, alors il redoublait d'efforts pour rendre les lieux plus rassurant.

Lorsque Finn éleva la voix pour donner des directives, Daniel s'étira en hochant la tête, ok pour la suite des opérations. Le ciment permettrait que tous leurs efforts ne soient pas vain, que ce soit plus résistant. Il fallut du temps et de la force pour parvenir à faire quelque chose d'assez liquide pour rentrer dans les trous, mais pas trop pour ne pas que cela mette trop de temps à sécher. Le soleil s'était couché, et seules la moitié des poutres avaient été fixé. Daniel donna une petite pression de la main à l'avant-bras d’Éva avec un sourire. "C'est du bon boulot tout ça. Faut se reposer pour demain !" Il lui fit un sourire en coin

C'est ce qu'il fit en rentrant. Mais Alex vint le réveiller dans la nuit pour un cauchemar. Daniel avait simplement soupiré, l'accueillant dans son lit. Le lendemain, Phil insista pour venir les aider, mais Daniel le sermonna en lui disant que cela pouvait être dangereux. Il lui tourna le dos et parti sans même lui dire un mot, en boudant. Levant les yeux au ciel, le père de famille rejoint le groupe de la veille pour terminer l'assemblage des poutres. Il fallut toute la matinée pour terminer de les fixer. "Bon... Faut fixer les panneaux. Mais ça va encore faire un de ces boucans..." Annonça Daniel en regardant les poutres fixées en se grattant la tête.



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Emerald Freedom - Mission #2   Aujourd'hui à 17:29

Revenir en haut Aller en bas
 

Emerald Freedom - Mission #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-