Partagez | .
 

 Come with me, little bird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Come with me, little bird.   Jeu 28 Avr 2016 - 18:41

Come with me, little bird.× ft. Brent & Kerwan

Kerwan avait fini par quitter Tamriel, une ancienne connaissance qu'il n'avait connu que par le biais du virtuel, et en particulier des MMORPG. Il avait été très heureux de cette rencontre dite "In Real Life", et il avait pu repartir le cœur plus léger. Il était bien, il était heureux d'avoir pu passer un peu de temps avec une personne avec elle. Il avait pu être lui-même, sans avoir besoin de se méfier de l'autre et sans avoir l'appréhension du jugement. Après les au revoir fait, Kerwan repris son fourgon et s'en alla alors, reprenant la route. Il avait décidé qu'il était temps de retourner près de Seattle, afin d'aller refaire un peu le plein d'essence, le fourgon allait bientôt tomber en panne d'essence. A l'endroit où il avait laissé son pick-up noir, il y avait un amoncellement de véhicules ce qui lui permettrait certainement de faire le plein. Puis, il comptait laisser le véhicule dans un endroit sûr, puis il allait récupérer son pick-up et faire un petit tour en ville. Il avait besoin de bouger, de voir d'autres choses, et surtout d'aller dégommer quelques infectés; cela le détendait plutôt pas mal.
Il roulait tranquillement sur la route, ayant mis un CD au hasard et en bon état que le fourgon possédait. Il surveillait aux alentours car il avait un peu peur de se retrouver nez-à-nez avec des éventuels infectés. Il ne savait pas si le fourgon allait être aussi solide que le pick-up, et il voulait éviter de l'abîmer. Il tenait à ce fourgon, car c'était une jeune femme du nom de Melina qui, avant de mettre fin à ses jours suite à une morsure, décida de léguer son fourgon au jeune homme qu'elle venait à peine de rencontrer. Même s'il n'avait pas vraiment eu le temps d'apprécier la jeune femme qui était plutôt sur la défensive et l'agressivité, il comptait prendre soin de ce fourgon. Il contenait tout un tas de choses qui lui seraient utiles pour la suite.

Le chauffage à fond, il chantonnait dans son véhicule. Il ne prêtait pas attention aux quelques rôdeurs qui s'approchaient du véhicule en mouvement. Il était concentré sur la route qu'il devait prendre. Bien qu'elle n'était plus enneigée, il fallait se méfier de ce qu'il se cachait sur la route. Dans ce fourgon, il se sentait bien; il était dans sa petite bulle, enfermé et à l'abri. Provisoirement. Après un petit jour de route, il réussi enfin à atteindre son autre véhicule, son pick-up. Mis à part des feuilles mortes et de la poussière, le véhicule était toujours intacte. Kerwan arrêta la voiture, sorti, et senti le froid venir chatouiller son visage. Il frissonna, puis il se dépêcha d'aller inspecter le plus de voitures possibles, afin de pouvoir remettre le plein dans la voiture et de pouvoir lui permettre de la réutiliser pour des trajets futurs. Kerwan avait dû agir vite et donc il pu faire qu'un demi plein, avant d'aller garer la voiture un peu plus loin, dans un coin un peu plus tranquille. C'est avec précaution qu'il repris son pick-up et en montant dedans, une grande vague de froid lui parcouru l'échine. Il frissonna, alluma le moteur et une fumée grise put être observée. Le moteur gronda alors, et Kerwan aperçu non loin des infectés approcher. Il ne tarda pas alors à décamper avec le véhicule, retournant sur les petites routes de campagne.
Il roulait sur les petites routes, le chauffage à nouveau à fond. Il avait remis son fameux disque de musique country laissait par le propriétaire, et il chantait toutes les chansons. A force de les avoir écouté, il aurait presque pu les chanter a capella. Il se sentait encore mieux dans son véhicule, car c'était avec ce pick-up qu'il avait fait tout le voyage jusqu'ici. Il en était très fier. Tout en repensant au trajet effectué jusqu'à maintenant, il arrivait à l'entrée de Seattle. Il ne savait pas vraiment par quel côté il arrivait, mais les lieux ne lui étaient point très familiers. Il roulait tout de même dans des petites rues qui ne semblaient pas être très fréquentées, pour éviter qu'il n'ait une quelconque altercation ou barrage à cause de groupe d'infectés. La nuit allait bientôt commencer à tomber, et le jeune conducteur mis les phares afin de pouvoir voir si des choses plus ou moins vivantes allaient se présenter à lui.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Sam 30 Avr 2016 - 12:42

Brent n'avait pas mangé depuis hier soir au moins, et son ventre criait famine jusqu'au bout de l'autre ville. Les épiceries présentant encore quelques rares articles non périmés se faisaient de plus en rares, bien que le jeune homme était méticuleux lors de ses inspections. Il n'avait pas le choix, il en allait de sa survie et de sa propre sécurité. Il s'était dirigé vers l'Ouest, non pas dicté par de quelconques informations prétextant une meilleure sécurité de meilleures chances de trouver de la nourriture, mais purement et simplement guidé par son instinct. C'était l'une des rares fois où il laissait parler ses ressentis plutôt que ses évaluations. En même temps, il avait inspecté presque l'entièreté du centre et se retrouvait désormais en territoire quasiment inconnu, à l'Ouest de Seattle. Il s'y était déjà rendu quelques fois par le passé dans sa fougueuse jeunesse, mais ce n'était plus que de brefs souvenirs désormais.

Il croisait quelques infectés dans son chemin mais parvenait facilement à les semer ou à les éviter, en se cachant ou en hâtant le pas. Les hordes de Rôdeurs n'avaient pas l'air de pointer le bout de leur nez en cette fin d'après-midi. Car oui, l'obscurité la plus totale n'allait pas tarder à régner sur la ville, ce qui avait le don d'handicaper sévèrement Brent et de l'angoisser au plus haut point. Jamais encore il s'était retrouvé à errer en ville le soir. Il n'avait pas encore trouvé d'abri pour se reposer, les maisons étant inaccessibles ou juste simplement inhabitables. Si cela continuait, il devrait se contenter d'une benne à ordures vide pour y passer la nuit. Au moins, cela lui assurerait une certaine sécurité, mais bonjour l'hygiène. C'était un confort de vie qu'il ne pouvait malheureusement plus se permettre pour le moment.

Il continua sa route, partagé entre la peur de se retrouver bloqué dans un endroit qu'il ne connaissait que très peu, et la faim qui tiraillait son estomac. Des lumières se firent alors voir dans le lointain. Était-ce des lampes torches, des lampadaires survivant ? Non, rien de tout cela. Brent pourrait reconnaître ce type de lumière à des kilomètres. C'était incontestablement les lumières d'une voiture s'approchant petit à petit dans sa direction, mais est-ce le conducteur l'avait-il vu ? Brent agita ses bras pour attirer l'attention de l'individu, sans même se soucier du danger qu'il pouvait courir. Après tout, qu'est-ce qui pourrait lui confirmer qu'il ne lui veuille pas plutôt du mal, ou simplement le dépouiller ? Mais Brent n'était pas du genre à imaginer ce genre de choses. Cela ne l'avait même pas traversé l'esprit.

Il continua à bouger de manière brusque jusqu'à ce qu'un infecté lui tombe dessus, tournant le coin d'une rue par surprise. Brent bloqua ses bras pour éviter qu'il n'atteigne son cou que le monstre semblait cibler avec une hargne terrifiante. Son ventre était gonflé, ce qui indiquait probablement qu'il venait de se remplir la panse. Et pourtant, ce rôdeur nocturne avait encore faim, et n'allait pas tarder à entamer son nouveau dîner.

Brent était faible, à cause de la faim et de la fatigue, mais il parvint à repousser le rôdeur pour quelques instants. Il revint à la charge comme s'il n'en était rien. La bête arriva à plaquer Brent contre un mur et claquait des dents, proche de son visage, dégageant une haleine de mort nauséabonde. Le jeune homme avait beau y mettre toute sa force, ses bras n'arrivait pas à éloigner de lui le monstre avide de sang. Prendre son couteau pour le lui planter en plein crane était mission impossible à présent, ses deux bras étant la seule barrière entre lui et le rôdeur. Il allait mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Jeu 5 Mai 2016 - 12:33

Come with me, little bird.× ft. Brent & Kerwan

Le grand brun roulait toujours tranquillement sur la route, attentif à tout ce qui pouvait venir du monde extérieur. Le son du poste qui laissait sortir de la musique; cette musique que Kerwan avait beaucoup trop entendue et qu'il connaissait par cœur. Au bout d'un moment, il vit une forme apparaître dans son champ de vision, éclairée par les phares du pick-up. Cette forme se mit à s'agiter et à bouger ses bras vers le haut. Bien sûr, cela avait attiré l'attention du grand brun. En tout cas, cela ne ressemblait pas à un infecté car cette forme restait sur place, faisant simplement des signes comme demandant de l'aide. Alors que le jeune homme continuait de rouler et de s'approcher doucement de cette forme, il put petit à petit découvrir le véritable aspect de celle-ci: c'était un homme, un jeune homme. Alors qu'il allait bientôt arriver, un rôdeur vint s'emparer du jeune homme, celui-ci semblant se débattre et le repousser du mieux qu'il pouvait. Puis, Kerwan alla se garer pas loin, éteignit le contact et se retrouva dans le noir complet. Il avait son fusil à pompe à porté de main et l'enfila autour de son bras. Quant à la hache, le jeune homme dû fouiller un peu plus plus, commençant à s'impatienter.
Lorsqu'il eut enfin sa hache entre ses doigts, il sorti du véhicule et se retrouva en face de quelques zombies. Il fit tomba sa hache à chaque fois sur les gorges des infectés, voire même sur d'autres membres afin de bien les démembrer. Une fois ces quelques infectés débarrassés, Kerwan allait au niveau de la route et regarda autour de lui, recherchant le jeune homme qui avait disparu. Quelques secondes plus tard il le vit, essayant de lutter contre le rôdeur. Kerwan lâcha sa hache et s'arma de son fusil. Il fit de son mieux pour viser, car il ne voulait absolument pas toucher le jeune homme. Après avoir inspiré puis expiré plusieurs fois, il se dût contraindre de tirer, et la balle en plomb arriva dans les flanches du rôdeur qui se mit à gémir fortement, lâchant alors le jeune homme. Kerwan repris sa hache et couru vers l'infecté qui repartait déjà à la charge. Le grand brun jeta un coup de pied magistral sur les côtes du rôdeur puis il vint à nouveau abattre sa lame tranchante sur l'infecté, le découpant alors en plusieurs morceaux. Il termina alors en lui écrasant le crâne, ce qui provoqua un lourd son de craquement. Une fois cela fait, il regarda le jeune homme qui semblait à peine tenir sur ses jambes.

- Viens avec moi.

Le grand brun attrapa le jeune inconnu au-dessous des deux bras, l'entourant suffisamment pour le soulever un peu. Il passa l'un des bras de l'inconnu autour de son propre cou, puis il l'amena comme il put jusqu'à son pick-up. Le jeune homme avait un peu de mal à marcher, et Kerwan l'aidait comme il pouvait. Une fois arrivé au véhicule, le grand brun aida le jeune homme à monter dans le véhicule puis Kerwan monta de l'autre côté. Il verrouilla les portes du véhicule, déposa ses armes derrière et démarra en trompe avant de se remettra à rouler.
Kerwan était silencieux durant quelques minutes, cherchant à savoir quoi dire à ce jeune homme. Lorsqu'il trouva enfin les mots, il tourna son visage vers lui.

- Tu n'es pas blessé ? Tu n'as pas été mordu ? C'était moins une...

Il voulait d'abord s'assurer s'il ne venait pas de prendre un futur infecté avec lui, car sinon il allait être contraint de le tuer. En attendant la réponse du jeune homme qui paraissait assez secoué, Kerwan roulait prudemment, regardant encore dehors le moindre objet ou forme suspecte. Puis, il se mis de nouveau à réfléchir. Enfin, il repris à nouveau la parole, usant de sa voix grave pour communiquer avec ce jeune inconnu.

- Tu as faim ? Soif ? Regarda dans mon sac qui est à tes pieds, tu as une bouteille d'eau qui est peut-être un peu chaude par contre. Il y a aussi quelques bonbons, prends en autant que tu veux.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Jeu 5 Mai 2016 - 22:13

Tout s'était passé très vite, à tel point que Brent ne s'était pas réellement rendu compte qu'il s'était fait emmené dans la voiture de l'inconnu sans qu'il n'ait le temps de dire quoique se soit. Il avait encore la sensation de l'infecté qui lui serrait les avant-bras. Il avait eu peur, et il s'en était fallu de peu, mais Brent avait évité la mort une fois de plus. Combien de temps ce petit jeu contre-la-montre comptait-il durer ? Il était lassé de devoir se battre chaque jour pour sa survie. Il en avait marre de chercher au péril de sa vie de la nourriture, de trouver de nouvelles cachettes chaque jour, et de ne dormir que d'un oeil chaque soir. Cette frustration de ne pas pouvoir revenir dans sa vie passée s'empara de lui quelques instants, ce qui eut pour conséquence de le faire verser une larme dans la voiture.

L'homme lui demanda s'il n'avait pas été mordu. Brent était encore dans l'incapacité de répondre à cause de la peur qui ne s'était pas encore calmée à l'intérieur, mais il lui confirma qu'il n'avait rien en faisant non de la tête, ainsi qu'en présentant rapidement ses bras sans aucune égratignure apparente. L'inconnu lui indiqua par la suite qu'il pouvait se servir dans son sac s'il avait faim ou soif. Suite à cela, Brent attrapa calmement le sac et le remercia pour éviter de paraître trop irrespectueux.
« Merci. » Fit-il sur un timbre de voix agréable mais encore tremblotant.

Il attrapa quelques bonbons, ne serait-ce que pour calmer son estomac. Il prit soin de ne pas dévaliser pour autant son sauveur en n'en prenant qu'une petite partie. Très vite, il les avala sans prendre particulièrement le temps de les déguster. Durant tout ce temps, il se laissait guider par l'inconnu sans trop savoir où est-ce qu'il comptait bien l'amener. De toute manière, il s'en moquait, tant que ça l'éloignait des infectés pour le moment. De nature très naïve, son instinct lui indiquait qu'il pouvait lui faire confiance sans se soucier de se faire voler ses affaires. De toute façon, ce n'est pas comme s'il lui restait énormément de choses dans son sac. Il n'avait que son petit pistolet, son couteau de cuisine, ainsi qu'une grande bouteille d'eau à moitié remplie et quelques sachets de raisins secs qu'il avait trouvé dans un placard il y a de cela quelques semaines. Autant dire qu'il se trouvait dans une situation critique, et il le savait pertinemment. Si l'homme l'abandonnait maintenant, il était condamné.

« Je m'appelle Brent. Et vous, comment vous vous appelez ? »

Il tenta de continuer la conversation, s'étant finalement calmé. Il ne voulait pas rester dans le silence après ce qu'il venait de se passer. Il lança enfin un regard à l'homme qui conduisait, en se rendant compte qu'il n'était ni effrayant, ni menaçant.

« Vous n'étiez pas obligé de me sauver, pourquoi est-ce que vous avez fait ça ? » Demanda-t-il, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Dim 8 Mai 2016 - 15:23

Come with me, little bird.× ft. Brent & Kerwan

Le grand brun assommait de questions le jeune inconnu en rapport avec son état de santé, car il voulait éviter de se retrouver avec un futur infecté dans sa voiture. Il ne savait pas comment les choses allaient pouvoir se passer dans les minutes à venir. En attendant, ce jeune inconnu répondait tout juste aux questions que posait Kerwan, il semblait encore bien secoué par les événements. C'était normal à vrai dire, car si le grand brun n'avait pas été là, le jeune homme aurait fini ses jours sous la mâchoire du rôdeur qui lui avait foncé dessus quelques minutes plus tôt. Mais au fond de lui, Kerwan était content car il avait pu intervenir et sauver un survivant. Celui-ci semblait vraiment faible et fragile, au vu de sa réactivité à prendre le sac et à aller piocher dedans quelques bonbons et un peu d'eau. C'est alors que pour la première fois, le grand brun entendit la voix masculine de cet inconnu, encore sous le choc. Il le remercia et Kerwan lui adressa un petit hochement de tête, gratifié d'un doux sourire afin de lui montrer que c'était normal chez lui d'offrir un peu de nourriture et d'eau à quiconque en avait besoin, surtout après s'être fait ainsi attaqué.
Tout en continuant de conduire, le grand brun jetait de brefs petits coups d’œil vers ce jeune inconnu qui mangeait les bonbons les uns après les autres. Sa peur et son stress semblaient se dissiper doucement. Maintenant le jeune homme pouvait se sentir davantage en sécurité ici, et Kerwan n'allait pas laisser ce jeune homme repartir à la nature après ce qu'il venait de lui arriver, cela n'était que du suicide. Le silence avait fini par s'installer à nouveau; le grand brun n'avait pas remis la musique de son poste, il préférait rester dans le calme, concentré. Puis il voulait laissait le temps au jeune homme de récupérer un peu ses esprits, c'était la moindre des choses qu'il pouvait faire. Au bout d'un petit moment, le silence vint à se rompre lorsque le jeune homme fini par reprendre la parole, se présentant à Kerwan. Le fait qu'il le vouvoie le fit sourire, et Kerwan ne perdit point trop de temps pour répondre au jeune Brent.

- Enchanté, Brent. Je m'appelle Kerwan. Et tutoie moi s'il te plaît, je n'ai pas envie de paraître trop vieux. Je n'ai que trente ans, tu sais.

Le grand brun voulait essayer d'instaurer une ambiance un peu plus détendue, et ne décrochait pas son sourire de son visage. Cela l'amusait que quelqu'un puisse le vouvoyer, mais cela lui donnait aussi un certain coup de vieux, alors qu'il n'avait attend la trentaine qu'il n'y a peu de temps. Mais il appréciait cette forme de politesse; il se doutait que ce jeune homme n'était pas un petit jeune des cités qui parlaient mal et qui se prenaient pour des gangsta.
Après avoir répondu à la question de Brent, celui-ci lui posa à nouveau une nouvelle question. Il haussa alors un sourcil au commentaire du jeune homme, particulièrement étonné. Il ne pris même pas le temps de réfléchir pour lui répondre, tant sa réponse était évidente.

- Aie-je vraiment besoin d'avoir une raison pour avoir voulu te sauver ? J'ai vu quelqu'un qui était encore comme moi alors je n'ai pas hésité, voila tout. Tu aurais peut-être voulu que je te laisse à ton triste sort ? Il ne dit rien pendant quelques secondes, puis repris la parole d'une voix plus calme. Tu devrais être plutôt content d'être encore en vie, à l'heure qu'il est. Si je n'avais pas été là, tu serais mort. Nous sommes désormais que peu d'être humains sur terre, alors si je ne sauve pas mon prochain, nous courrons à notre perte. Et dis toi que si tu avais été à ma place, tu n'aurais pas hésité non plus.

Il espérait ne pas avoir trop effrayé le jeune passager avec ses paroles qui semblaient plutôt crues, mais c'était pourtant la pure vérité. Kerwan ne comprenait même pas comment ce genre de questions pouvaient être encore posées, et ça l'agaçait presque un peu, mais ne fit rien paraître. Puis, le véhicule retomba à nouveau dans un profond silence; les deux jeunes gens pouvaient simplement entendre le vrombissement du moteur et de quelques grognements des rôdeurs.
Kerwan n'allait pas pouvoir s'amuser à conduire toute la nuit dans Seattle, et il allait devoir essayer de trouver un coin tranquille où il pourrait se reposer un peu, accompagné du jeune garçon qu'il venait de sauver. Espérant que celui-ci connaisse un peu le coin, Kerwan se permis donc de questionner le jeune homme.

- Dis moi, est-ce que tu connais un peu le coin ? Car si on peut essayer de trouver un coin potable pour dormir un peu, je ne suis pas contre. Et t'en fais pas pour le problème des infectés, je sais bien faire le ménage.

Il adressa à nouveau un petit sourire au jeune homme. Du repos lui ferait du bien, à lui aussi.

code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Mar 17 Mai 2016 - 0:12

Ainsi donc l'homme s'appelait Kerwan. C'était un homme qui semblait avoir gardé toute sa tête même après l'apocalypse. Une chose qui rassurait encore plus Brent et qui le rendait petit à petit à l'aise dans la voiture de ce nouveau compagnon. Néanmoins, Brent resta très peu bavard. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais il ne comprenait pas pourquoi il restait aussi pensif : Etait-il encore sous le choc de l'attaque ? Ou plutôt, est-ce que l'homme ne l'intimidait pas un peu ?

Brent regardait le rétroviseur au travers de la vitre, voyant de temps à autre quelques rôdeurs tentant vainement de poursuivre la voiture. Les rôdeurs lui faisaient toujours peur même après tout ce temps passé à vagabonder dans la ville en quête de nourriture, de sécurité et de vie. C'est à ce moment-là que Kerwan fit mine de lui faire la morale, même si Brent n'avait pas ressenti ça comme réellement désagréable. C'était juste la simple vérité, et en y réfléchissant, il avait trouvé sa question stupide, puisqu'il avait encore foi en l'humanité, et qu'il aurait incontestablement fait de même malgré ses faibles capacités.

« Tu as raison. Je n'aurais pas hésité une seconde. C'est important de se soutenir entre vivants. » Déclara-t-il.

Quelques minutes passèrent sans que Brent prêta particulièrement attention à l'atmosphère dans laquelle la voiture siégeait. Il se demandait où est-ce que le conducteur comptait l'emmener, jusqu'à ce qu'il lui demande de l'aide. Brent analysa alors le nom des ruelles dans lesquelles il avançait, ce qui fit l'étudiant réagir :

« Vous n'êtes pas loin d'une bonne planque à moi. Si vous continuez tout droit jusqu'à la deuxième à droite, vous tomberez sur une allée donnant sur pleins de garages. Parmi eux, il y en a un dans lequel j'ai habité. En revanche, il y a quelques rôdeurs qui campent aux alentours et à l'intérieur, il faudra les éliminer. »


Cette planque, il l'avait quitté en vitesse dû à l'invasion de rôdeurs inattendue de bon matin. Ils n'étaient pas particulièrement nombreux, mais ils auraient ramené plus de morts s'il était resté, ce qui l'aurait sérieusement handicapé pour s'en sortir. Il avait donc pris soin de s'en aller avec toutes ses affaires avant que sa planque ne soit complètement surpeuplée.
Brent était soulagée de connaître enfin le lieu dans lequel il allait passer la nuit, si Kerwan acceptait de les y conduire, bien entendu. Enfin, ce n'est pas comme s'il avait réellement d'autres options, de toute évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Mar 17 Mai 2016 - 12:02

Come with me, little bird.× ft. Brent & Kerwan

Finalement, le jeune Brent acquiesça sur les propos de Kerwan. Il se demanda néanmoins s'il n'avait pas été un peu trop froid dans ses paroles. Le pauvre gamin avait failli y passer, et voila que Kerwan lui faisait la morale, en quelque sorte. Mais il ne répondit plus rien, plongeant le véhicule dans le silence. Par moment, quelques infectés se présentaient sur la route, essayant de rattraper le véhicule qui allait bien plus vite qu'eux. Le grand brun pouvait les observer en train d'essayer de courir derrière, mais s'arrêtaient bien vite, souvent à cause d'une chute. Kerwan ne pouvait s'empêcher d'afficher un petit rictus sur ses lèvres, et continuait de conduire.
Au bout d'un moment, le grand brun demanda au jeune homme s'il connaissait une planque non loin, et celui-ci lui indiqua alors un endroit qui semblait ne pas être trop loin. Kerwan hocha donc la tête et suivi donc les indications que lui donna l'autre jeune homme. Il exécuta sans broncher, et continuait de rouler doucement.

- Alors avant qu'on arrive, il faut qu'on voit comment on va s'en sortir. Ce que je te propose, c'est qu'une fois arrivé, on se dépêche de sortir et on élimine les rôdeurs qui se présentent à nous. Je te passerai ma hache et tu resteras derrière moi. On devrait aller vite si nous arrivons à rester coordonnés. Tu t'en sens capable ? Je n'ai pas très envie de te laisser tout seul dans la voiture car on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Le grand brun tourna son visage vers le jeune Brent, attendant son approbation. De toute façon il n'avait pas trop le choix, à vrai dire. Il savait qu'une fois la voiture arrêtée, les rôdeurs attirés par le bruit rappliqueraient et mettraient Brent en danger. Il n'avait pas envie que cela arrive, surtout qu'il venait de lui sauver la vie.
Après avoir tourné dans la bonne rue, Kerwan put apercevoir ce qui semblait être le garage en question. Il roula alors un peu plus doucement, jusqu'à arriver devant le garage. Il arrêta la voiture, et les grognements des infectés vinrent remplacer le vrombissement du moteur. Le grand brun pris son arme, donnant sa hache au jeune homme. Il mis rapidement sa lampe frontale et adressa un petit sourire à Brent. Il regarda un instant autour de lui afin de voir si les rôdeurs allaient bientôt arriver.

- Je reviendrai chercher les affaires toute à l'heure. Là, je vais sortir et éliminer les premiers rôdeurs qui viennent nous faire chier, et dès que je te fais signe, tu pourras sortir de la voiture, d'accord ? Il regarda le jeune homme droit dans les yeux, sûr de lui. Dis toi qu'après tu pourras te reposer sur tes deux oreilles.

Son sourire se faisait en sorte d'être réconfortant. Puis, il alluma sa lampe frontale et sorti en vitesse de la voiture. Empoignant son fusil à pompe, il commença à dégommer les quelques rôdeurs qui venaient leur rendre visite. Une fois cela fait, il passa de l'autre côté de la voiture et fit signe au jeune homme de sortir, avant d'attendre qu'il vienne près du grand brun. Puis, Kerwan commença à avancer jusqu'au garage.

- On va entrer dans le garage. Tiens toi prêt.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Come with me, little bird.   Aujourd'hui à 16:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Come with me, little bird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le secret du Black bird
» [réservée]Le secret du Black bird...
» (03) BLUE ▽ i feel like a flightless bird
» “If you're a bird... I'm a bird...” MIA&SUTTON
» Oh like a bird on the wire, like a drunk in a midnight choir, I have tried in my way to be free

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-