Partagez | .
 

 If Today Was Your Last Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: If Today Was Your Last Day   Lun 25 Avr 2016 - 20:49

La vie devait continuer, c’est ce qu’il se répétait tous les jours depuis un bien trop long moment maintenant. Il avait de plus en plus de mal à y croire sa vie était difficile, lui qui croyait en Odin et tous les dieux vikings, il était persuadé qu’il l’avait laissé tomber. Il n’avait plus aucune famille, c’était fini, personne avec qui il partageait son sang et qui l’avait connue alors qu’il faisait moins d’un mètre. Voir Dean et Cody ensemble avec ce lien spécial lui faisait du mal. Cependant, il avait grandi et n’avais pas l’intention de s’en prendre à eux. C’était du passé, détester tout le monde ou se mettre à picoler, il en avait fini. Il n’était plus du tout ce gamin. Son épaule douloureuse lui rappelait tant bien que mal les mauvais choix qu’il avait faits jusque-là.

Depuis, sa blessure la tension qu’il avait entre lui et Dean avait diminué, il lui devait la vie. Dwight était un homme de principe et il savait reconnaitre lorsqu’il était redevable. Aujourd’hui il avait beaucoup réfléchi, son épaule commençait doucement à bien se remettre et il avait envie de faire enfin des petites folies comme aller se promener dehors. Il avait fait la promesse de trouver des vêtements pour les petites et des jouets. Il savait que non loin de chez eux il avait des vêtements de nouveau-né. Il y avait déjà été par le passé et, mais n’avait pas jugé utile de prendre toutes les ressources de la maison. Cela paraissait bien plus intéressant maintenant. Il devait trouver un compagnon de route et il avait envie de pouvoir discuter un peu avec Dean. Il s’avait que le convaincre serait excessivement compliqué vu qu’il n’aimait pas sortir de la maison alors de la propriété des Momsen c’est encore une autre paire de manches.

Il était tranquillement dans sa chambre à préparer son sac. Sa décision était prise, il trouverait un moyen de convaincre Dean. Il ne savait pas réellement ou il se trouvait surtout que la maison était grande, il essaya d’abord de le trouver dans sa chambre puis celle de son frère qui se trouvait à côté avant de le voir marcher dans le hall « Dean ! Attends ! » Les paroles de Dwight résonnaient un instant dans le gigantesque hall d’entrée. Il eut un pincement au cœur en entendant l’écho de sa voix. La dernière voix qui avait résonné ici était celle de Feather. Il préféra ne pas penser pour autant et cavala les marches jusqu’au rez-de-chaussée. « Bon, ne me coupe pas tout de suite, même si tu me prends pour un fou. » Il était bien conscient que son intérêt vers certains domaines lui donnait un air dément par moment.

Il regarda Dean dans les yeux avant de prendre une profonde inspiration et commencer. « J’ai envie de sortir, mais j’ai toujours mal à l’épaule. Je suis apte à sortir non ? » Il voulait certainement l’avis de son médecin à ce moment précis. Que quelqu’un lui donne enfin le feu vert, rester entre ses murs était devenue insoutenable. « Y a une maison pas loin à moins d’un kilomètre, en dix minutes j’y suis. Y a des trucs utile là-bas j’y suis déjà allé. » Il savait que le risque n’était pas grand et que ce serait une promenade de santé s’il avait récupéré la totale mobilité de son épaule. « Je veux que tu viennes avec moi ! » Voilà, il venait de lâcher la bombe. Il n’avait plus qu’à écouter la réaction de Dean. Il s’attendait à recevoir un nom et devoir argumenter bec et ongle, mais il était prêt.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dean Harrison
médic | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 30/09/2015
Messages : 138
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Mar 26 Avr 2016 - 20:25

Le domaine de Weeping Willow était parfait. Sécurisé et loin de la ville, ses réfugiés jouissaient d’une qualité de vie honorable. Qui pouvait encore se vanter aujourd’hui de manger des œufs brouillés au petit-déjeuner ? Alors quoi ? Pourquoi le sort continuait-il de s’acharner contre eux ? Pourquoi ne leur offrait-il aucun répit ? En regardant son reflet flou dans le miroir de la salle de bain du rez-de-chaussée, Dean sécha ses yeux légèrement rougis. Depuis des mois, il avait perdu le contrôle. Il était impuissant. Impuissant face au profond mal-être de sa fille, pour laquelle il s’inquiétait sans cesse. Et maintenant, impuissant aussi face aux réactions imprévisibles de Cody. Pour lui, son jumeau ! Un comble ! Depuis le décès de Feather, le comptable était distant. Imprudent. Irritable. Et les deux frères venaient de se prendre la tête, quelques instants plus tôt. Alors Dean avait à son tour les nerfs à vif…

Il ressortit de la pièce, espérant faire bonne figure s’il croisait quelqu’un, et se glissa dans le hall de la maison, bien décidé à sortir prendre l’air dans le jardin. Ce fut ce moment-là que choisit Dwight pour l’interpeler. Le médecin se retourna en haussant un sourcil, et suivit du regard sa silhouette descendre jusqu’à lui, jusqu’à redevenir plus nette.

- Qu’est-ce qui se passe ?

Chaque fois qu’on appelait après lui, il y avait un blessé. Et donc un mort ! Il l’avait sauvé lui, le géant scandinave, de la balle qu’il s’était pris trois mois plus tôt dans l’épaule, mais à quel prix ? La fièvre de Feather n’avait pas trouvé de repos ensuite sans antibiotique… L’homme fut rassuré d’apprendre que c’était précisément de cette blessure dont il était question.

- Ça fait trois mois, si tu penses que tu en es en mesure, oui ça devrait être bon. Il aurait pu ajouter que la douleur qu’il ressentait toujours n’était peut-être pas à prendre à la légère, mais il savait depuis le temps qu’essayer de raisonner le blond était peine perdue. Il n’en faisait toujours qu’à sa tête.

Dean hocha vaguement la tête quand son compagnon de fortune lui expliqua son plan, peu concerné. Il avait du mal à entrer dans la peau du docteur là, tout de suite. Sa discussion avec Cody lui revenait en tête… est-ce qu’il allait le perdre, lui aussi ? Un peu distrait, il se figea tout à coup et fronça les sourcils en comprenant la dernière phrase de Dwight. Son teint blêmit.

- C’est une proposition ? Ou un ordre ? Il avait dit « je veux », était-ce alors sujet à débat ? Avait-il le choix ?

Dwight lui aligna alors toute une série d’arguments fort valables. Comme quoi, c’était SANS AUCUN risque, et il l’affirmait avec conviction. Non il ne pouvait pas y avoir d’infectés là-bas. C’était tout près. C’était pour prendre l’air. Il avait besoin de sortir. Ces longues semaines interminables passées enfermées, ce n’était pas une vie. Il avait raison. Trop peiné et déçu par les récents évènements, Dean se vit ainsi étrangement accepter.

- Si tu es certain que c’est sans aucun risque… conclut-il.

Il alla ainsi simplement chercher une veste et choura les lunettes de Cody, un peu froidement, sans donner de détails.

- Je peux t’emprunter ça ? Oui, ok, affaire classée. Quand il passa devant la chambre des fillettes, il hésita. Il n’annonça pas sa sortie cependant, malheureusement persuadé qu’Ann n’en avait pas grand-chose à faire…

Deux minutes plus tard, il rejoignait Dwight sur le perron.

- Je te suis, dit-il sur un ton grave.

Il n’y avait pas de doute. Cela lui ferait un bien fou de se changer les idées !




.: People keeps haunting us long after they’re gone :.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Mer 27 Avr 2016 - 12:20

Dwight se rendait compte une fois de plus qu’il avait fait preuve d’autorité plutôt que de laisser à Dean un choix. Il se doutait bien que pour les deux frères il devait être une sorte de despote. Enfin, il faisait de son mieux pour réellement se radoucir. Il était déjà beaucoup plus gentil avec le médecin du groupe, mais il sentait tout de même un peu de crainte en lui par moment. Finalement, il avait réussi à le convaincre que ce voyage lui ferait un peu de bien. Il était certainement parti récupérer deux ou trois affaires. Pendant ce temps Dwight regardait son arbalète du coin de l’œil, elle était posée dans le hall. Il l’attrapa et essaya de l’armée sans y parvenir. Son épaule lui faisait encore trop mal pour pouvoir s’en servir convenablement. Tant pis, elle resterait ici.

Dean ne tarda pas à arriver avec les lunettes de son frère sur le nez et il avait enfilé une veste. Il ouvrit la porte d’entrée et lui fit signe de sortir. Les températures étaient bien meilleures que c’est dernier temps, mais il faisait toujours froid. « Bon, je sais ce que je t’ai dit, en parlant des risques, mais s’il te plait prend ça et glisse-le dans ta ceinture. » Il lui tendait un de ses couteaux de chasse, il le tendait par la lame pour que Dean n’ait qu’à attraper le manche. Le but était surtout de se rassurer les deux hommes. Dwight préféré savoir que son ami est quelques choses pour se défendre et cela pourrait permettre au médecin de gagner en assurance. Le blond espérait bien qu’il n’est pas besoin de s’en servir, sinon il ne voudrait pas sortir avant un long moment. Avant que son compagnon d’aventure n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, il ajouta en rigolant. « Si tu ne le prends pas, je l’accroche moi-même à ton pantalon. » Il voulait détendre un peu l’atmosphère et affichait un sourire qui se voulait un peu rassurant. Il avait retrouvé la fonction sourire sur son visage depuis peu de temps, il faut dire que la vie n’était pas simple entre les murs de Weeping Willow.

Il finit par ouvrir le portail et les différentes protections qui les tenaient à l’abri. Bientôt il serait tous deux dehors et pour de bon. « Alors, tu as deux choses à savoir, on ne crie pas et on ne court pas avant d’y être obligé. Ensuite, la maison que nous voulons visiter se trouve à notre droite au bout de la rue, d’ici on devine un des murs entre les arbres.» Les arbres, ils n’y avaient que ça, ce qui permettait de se cacher en cas de besoin. On pouvait encore voir de légère flaque de neige là où le soleil ne donnait jamais. Il refermait le portail derrière eux, faisant bien attention à ce que tout soit correctement remis en place. Ce serait bien dommage d’avoir une invasion de Slejer à la maison à cause d’une simple oublie.

La route semblait certainement un peu longue lorsqu’on ne la connaissait pas. Mais en dix minutes de marche, ils étaient arrivés devant la maison qu’ils devaient fouiller. Dwight avait déjà fracturé la porte d’entrée la première fois qu’il était venu. Il n’avait donc plus qu’à l’ouvrir. Avant tout chose il se retourna vers Dean. « Bon avant qu’on rentre quelques choses à demander ?  Ne t’inquiète pas j’ai vu assez de films d’horreur pour te dire qu’on ne se séparera pas. » Il devait chaperonner son ami, il le savait qu’il n’était pas capable de se débrouiller tout seul et comme il n’était pas fou il resterait ensemble tout le long de l’exploration de cette maison. Il ouvrit doucement la porte et pénétra à l’intérieur de la bâtisse inhabitée depuis bien longtemps maintenant.

Il entrait dans un vestibule et referma la porte derrière Dean. Il était préférable d’être dans un endroit restreint, pour éviter le surnom s’ils se faisaient surprendre. Il regardait autour de lui, rien n’avait changé depuis la dernière fois qu’il était venu, c’était le principal. Il se sentait comme rassuré, il avait promis une mission pas dangereuse à Dean et il espérait que ça le resterait tout le long de l’exploration. Il entra dans la première pièce à droite, c’est-à-dire la cuisine. Dans ses souvenirs il avait déjà scrupuleusement vidé cet endroit.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dean Harrison
médic | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 30/09/2015
Messages : 138
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Dim 1 Mai 2016 - 12:57

Dean fit un hochement de tête entendu quand Dwight lui tendit le couteau. Il ne saurait probablement pas s'en servir convenablement si cela devenait nécessaire, mais la présence de la lame était rassurante. Il ne se serait pas vu quitter l'enceinte de la demeure sans rien sur lui. Même avec l'assurance totale de ne croiser aucune menace, se balader à poils était devenu inenvisageable ! Savoir où accrocher le poignard était une autre préoccupation et la remarque taquine du norvégien fit rougir une seconde notre médecin, qui eut un très subtil mouvement de recul, en imaginant les mains du bonhomme à sa ceinture...

- C'est bon, dit-il légèrement sur la défensive, et réussit à accrocher l'arme blanche, sans risque de se blesser avec cette dernière pour autant.

Les deux hommes prirent ainsi le chemin de la grille, et Dean sentit le tambourinement de son cœur résonner dans sa cage thoracique. Leur but était néanmoins relativement près et, en forçant la focale de ses yeux, il put deviner la façade blanche dont parlait l'autre.

- En quoi courir pose un soucis ? Demanda-t-il, en réponse aux recommandations du blond. Ok pour le bruit, ils en avaient déjà discuté, mais cette remarque sur la fuite était bien une première. Dwight craignait-il simplement de voir son compagnon détaler au moindre murmure du vent ? Possible, car il ne faisait aucun doute qu'en cas de panique, cette manœuvre était sans aucun doute la seule qu'il maîtriserait.

Ils marchèrent un moment en silence. Dean était rarement celui qui lançait les conversations et dans ce cas précis, il était bien trop distrait par les environs, pour se lancer dans une causette futile. Tous ses sens étaient aux aguets. Ses yeux balayaient chaque centimètre de la forêt qui les entourait et il faisait attention au moindre bruit. Il se retourna vivement une ou deux fois, pensant avoir entendu des craquements. Plusieurs mois après le début de l'épidémie, il était toujours profondément traumatisé par son expérience des premiers jours. L'épisode chez l'ami de Jace. Celui de la chambre, quand Amelia et Janelle s'étaient faites mordre. Puis celui de la station service. Moins de 20 minutes à chaque fois. Une heure de temps en cumulé, qui ne cessait de le hanter.

Après dix petites minutes – pourtant interminables ! -  ils arrivèrent à leur destination. C'était une belle bâtisse du même style que celle de Weeping Willow.

- Quand est-ce que tu es venu ici pour la dernière fois déjà ? Le questionna-t-il pour rafraîchir sa mémoire. Ils s'approchèrent de la porte fracturée. A leur connaissance, il n'y avait pas de survivants dans les maisons proches de la leur. Les gens avaient fui depuis longtemps. S'ils ne vivaient pas déjà loin d'ici quand tout avait commencé. Tu connaissais les gens qui vivaient ici ?

Depuis des mois qu'il vivait là, Dean ne s'était jamais vraiment intéressé à l'ancien voisinage. Mais quand il s'agissait d'entrer par effraction dans leur demeure, une forme de culpabilité pointait le bout de son nez. Il ne fit aucune remarque à son acolyte, quand celui-ci tenta une phrase légère. Il tentait de le rassurer, là ? Ou bien c'était une forme d'humour ? Dans tous les cas, la référence aux films d'horreur ne mit pas l'ancien anesthésiste très à l'aise. Il lui jeta un simple regard derrière le verre de ses lunettes. Il ne comptait pas le lâcher d'une semelle non plus !

La porte s'ouvrit ainsi doucement, révélant un hall d'entrée imposant. L'intérieur était silencieux, et a priori tranquille. Dean vit Dwight refermer derrière eux, et ce symbole le rassura. Il craignait surtout l'extérieur. Il voulait croire le scandinave quand ce dernier affirmait que la maison ne présentait pas de danger.

- Qu'est-ce que tu voulais récupérer ?

Ils se glissèrent alors dans une cuisine spacieuse, et Dean se crispa quand une puissante odeur de décomposition lui monta au nez. Son regard se posa alors sur la carcasse d'une femme de couleur étendue au sol. Elle était morte depuis longtemps, et avait atteint un stade de décomposition avancé. Une partie du ménage que Dwight avait fait la dernière fois qu'il était venu ici, certainement.

L'homme, peu habitué à un tel spectacle, eut le cœur au bord des lèvres et du quitter la pièce, la main sur la bouche, pour réussir à respirer.




.: People keeps haunting us long after they’re gone :.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Lun 2 Mai 2016 - 12:05

Il savait que la journée serait très compliquée pour Dean, alors il faisait de son mieux pour le détendre, cependant tous ses essais semblaient lamentablement échouer. Il avait un humour assez étrange, il le savait que trop bien. Avant d’arriver à la maison, il expliquait un instant au médecin que si les Slejer ne l’avaient pas encore remarqué courir était la meilleure façon qu’ils le fassent. Comme nous sommes entourés d’arbre, le son se répercutera certainement dans toute la forêt. C’est vraiment la pire idée qu’on puisse avoir si nous sommes encore loin de notre destination, puisque ça implique ne plus s’arrêter et ne pas regarder derrière soi.

Enfin courir c’était bien pour aller plus vite que les monstres, mais c’était loin d’être génial sinon. Il ne s’attarda pas plus longtemps sur le sujet, il savait que ce n’était pas nécessaire d’inquiéter son interlocuteur plus que ça. Il semblait déjà être sur le point de s’évanouir à la première seconde. Il devait donc faire de son mieux pour le protéger du monde extérieur, mais surtout de lui-même. Un coup d’œil à droite puis à gauche, maintenant, il avait appris à faire la part des choses entre les bruits normaux et ceux qui devait l’inquiéter.

Une fois dans la maison Dean devenait plus bavard, sans doute la perspective des quatre murs devant lui qui le protéger de l’extérieur était en train de lui redonner une certaine confiance. En observant les lieux, rien n’avait changé et il espérait sincèrement que personne n’était venu dans le coin. « Je suis venue au début de l’hiver, pour y prendre tous les vivres qui étaient utilisables ainsi que les médicaments. » C’était le nécessaire syndical pour survivre et il fallait en prendre soin. Dwight continuait de progresser dans la maison. Alors que son compagnon d’infortune posait une seconde question plutôt étrange.

Il ne s’était jamais intéressé à qui pouvait appartenir les maisons vides, il les voyait uniquement comme des potentiels trésors qui leur permettrait de vivre un jour de plus. Elles étaient laissées à l’abandon, certaine n’était même pas fermé à clé et d’autre n’avait pas été visité depuis de longues années, comme laissées à l’abandon par leurs propriétaires. Dwight souriait un instant avant de lui répondre. « Tu sais, ce n’est pas parce que c’est ma maison que je connaissais mes voisins, ils ne nous aimaient pas vraiment donc on se contentait de rester chez nous. La plupart des gens ici étaient des bourges, qui pensaient qu’à l’argent. Tu peux penser que j’en étais un aussi si tu veux, mais c’est ma sœur qui a bien plus profité de cet héritage que moi. » Il réalisait alors qu’il n’avait jamais eu l’occasion de discuter de leurs vies passées avec Dean. Il ne posa aucune question à l’homme sachant pertinemment que parler du passé était douloureux pour beaucoup de monde.

Dean fut légèrement surpris par le cadavre en décomposition qu’ils trouvèrent dans la cuisine. Le blond avait oublié qu’il avait laissé quelques Slejer sur place lors de sa première visite. De toute façon, il n’y avait rien de vraiment utile dans la cuisine, puisqu’il avait déjà récupéré toute la nourriture qui s’y trouvait. Il quitta la pièce pour ouvrir la porte d’à côté sur la salle à manger. Ici pas de cadavre, uniquement quelques toiles d’araignée. Il put enfin répondre à Dean concernant ce qu’il était venu chercher. « Alors on est là pour trouver des vêtements, j’ai remarqué que ceux de vos filles à Cody et toi devenaient ridiculement petits. La chaleur arrive aussi alors avoir des vêtements d’été ne fera pas de mal. Ensuite, si on pouvait trouver de quoi coudre, ou des jouets pour les enfants, bref tout ce qui pourrait s’avérer utile ou divertissant. » C’était plutôt vague en définitive et il avait tout une maison à fouiller. Il savait que cela prendrait un peu de temps, mais tant qu’ils étaient à l’intérieur ils ne craignaient pas vraiment le monde extérieur. Dwight déposa son sac dans un coin de la pièce et retira son manteau qui ne lui serait pas d’une grande utilité ici et commença à fouiller méticuleusement l’endroit. Il n’attendait pas vraiment de résultat ici, mais plutôt dans les autres pièces comme les chambres par exemple.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Dean Harrison
médic | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 30/09/2015
Messages : 138
Age IRL : 39

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Lun 2 Mai 2016 - 19:14

Dean avait toujours eu le cœur plutôt bien accroché, quand il était question de corps humain et de sang. Mais il restait spécialisé dans la chair fraiche. Et franchement, il avait opté pour l’anesthésie car c’était une des professions médicales les plus « propres ». Encore qu’il assistait du coup, à l’époque, à toutes les opérations chirurgicales.

- Désolé, dit-il les mains encore sur les genoux pour diminuer la nausée. J’en ai vu pas mal dans mon travail, mais rien de ce niveau-là, ajouta-t-il comme une excuse. Pourtant à leur première rencontre avec la mort « avancée », leur réaction était à tous la même.

L’homme se redressa, bien content que Dwight ne veuille pas trainer dans la cuisine. Il s’empressa de refermer la porte derrière lui, pour cloisonner un peu l’odeur pestilentielle. Le norvégien lui expliqua ce qu’il était venu chercher ici, mais Dean restait focaliser sur l’image du cadavre de la cuisine.

- C’est toi qui l’a achevée, à ta première visite ? Demanda-t-il, avant d’enchainer : y en a d’autres ? Histoire qu’il soit préparé…

Il fit un rapide tour de la pièce également, mais ne voyait pas trop ce qu’il pouvait espérer dénicher ici pour les filles. Il était vrai que ces dernières avaient besoin de nouveaux vêtements. Ne serait-ce que pour virer ceux qu’elles avaient usés jusqu’à la moelle… car pour ce qui était de la croissance, ce n’était pas si probant. L’homme partagea ses inquiétudes.

- Je ne crois pas qu’Ann ait beaucoup grandi. Avec ce qu’elle mange… A savoir : que dalle ! Son poids m’inquiète. Elle doit avoir des carences. C’est mauvais pour son foie ou ses reins. Je n’arrive pas à lui faire entendre raison. Étonnamment, c’était davantage d’un psy dont ils auraient eu besoin. Plus qu’un médecin ordinaire. Je ne sais plus quoi faire…

Alors qu’il ouvrait le tiroir du meuble télé, où s’alignaient une rangée impressionnante de BluRay et DVDs, il planta ses yeux sur son comparse. Peut-être que parler était aussi ce dont il avait lui-même besoin. A force de croire qu’il n’avait rien besoin d’exprimer avec Cody pour être compris, il retenait une partie de son ressenti. Il inspira fortement. Si sa fille venait à tomber malade ou à se blesser, elle ne tiendrait pas le choc. Elle menaçait de s’écrouler à tout instant, et imaginer ainsi son bébé sombrer le rendait malade.

- Si je pouvais trouver une balance ou quelque chose du genre, ça ne ferait pas de mal qu’on fasse tous un point, exprima-t-il tout haut. Ils ne faisaient globalement pas assez attention à leur santé.

Sur ces paroles, ses yeux se posèrent sur le boitier de la Reine des Neiges, et il eut un moment d’égarement. Le temps de se remémorer ses jumelles, chantant à tue-tête, en tournoyant dans leur salon. Heureuses. Sa gorge se serra. Il chassa l’image de son esprit et ferma vivement le tiroir.

- On devrait se concentrer sur les chambres.

Ils repassèrent ainsi vers le hall et se glissèrent dans la chambre parentale. Sur une commode, on pouvait reconnaitre la femme de la cuisine, avec sa famille. Une fille et un garçon, tout sourire, devant leurs parents, aux bijoux et vêtements rutilants. Des bourges effectivement.




.: People keeps haunting us long after they’re gone :.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Mar 3 Mai 2016 - 11:38

Dwight souriait, il l’appréciait plutôt bien l’homme qu’il avait devant lui. Il n’était peut-être pas téméraire, mais il fallait des gens pour contre balancer sa folie. Voir un cadavre en décomposition avancer n’était guère réjouissant même pour lui. Il se montrait toujours droit comme un i et faisait semblant de ne rien laisser paraitre. On ne pouvait pas humainement s’habituer à ça, c’était bien trop horrible. « Je ne faisais pas le malin au début t’en fais pas. Je comprends… » Il n’avait jamais été aussi compréhensif avec Dean, c’est peut-être parce qu’il n’était que tous les deux à cet instant présent qu’il se monter aussi sympa.

Une fois la mauvaise surprise passée, il était temps de passer à la pièce suivante. Il n’y avait pas vraiment grand-chose d’intéressent à vrai dire. Il observait l’anesthésiste mine de rien, il avait l’impression que sans son frère à proximité, il pouvait enfin être une personne à part entière. C’est vrai qu’il aurait pu le prévenir des différents Slejer qu’il avait trouvés dans la maison. Dwight en avait tué tellement, il était difficile pour lui de se rappeler exactement où étaient restés tous ceux qu’il avait laissés derrière lui. « Je crois qu’il y en a un dans les toilettes, et peut être encore un autre dans une des chambres, mais je ne suis pas sûr. C’est un peu flou. » Il affichait un sourire un peu gêné. Il aurait voulu être plus précis, mais il en était tout simplement incapable. En tout cas, il écoutait attentivement l’homme lui parler de sa fille.

Il regarda alors les différents appareilles électronique dans la pièce. Peut-être que certains auraient leurs utilités. Il avait en projet de trouver un moyen d’avoir de l’électricité dans leur maison et son petit doigt lui disait qu’il approchait du but. Il n’en avait pour le moment pas parlé à qui que ce soit. Peut-être que c’était le moment, il fallait trouver un moyen de remotiver sa fille. « C’est vrai qu’elle était assez proche de Feather, je suis malheureux pour ta fille et toi. Je partirais à la recherche de vitamine ou ce genre de chose dans la semaine si tu veux. Je perdrais du temps sur mon projet en cours, mais ce n’est pas très grave. » Il était en train de farfouiller dans les DVD présents dans la pièce. « Si y en a qui ferait plaisir à ta fille prend le, avec un peu de chance, on aura bientôt du courant. » Il était en train de bidouiller un vélo d’appartement qu’il avait trouvé dans la cave. Forcément ça demanderait un peu d’effort, mais il était prêt à faire du vélo pendant 1h et demie pour que les filles retrouvent le sourire.

Il avait besoin de composant électronique, il décida donc d’embarquer avec lui le lecteur DVD et la box internet, ce n’était pas très lourd et ce serait bien utile. Il regarda Dean un instant alors qu’il parlait d’une balance, il n’y aurait certainement pas pensé. L’idée était fabuleuse. Il devrait certainement en trouver une dans la salle de bain. « Si tu veux, on va directement à l’étage il y a une chambre de fille me semble. » Ce n’était pas nécessaire de s’attarder plus longtemps. Il ouvrit donc la marche et montait doucement les marches, arrivées dans le corridor de l’étage, il s’arrêta une seconde pour observer. Il n’y avait rien de vivant ou mort à priori. Il avançait et ouvrait les différentes portes.

En passant par la chambre des adultes, il regardait une photo de famille. Il avait l'impression d'être tombé sur la maison stéréotype. En tout cas, il y avait une petite fille et c'était cette chambre la priorité. « On devrait d'abbord aller voir la chambre de la fille, on est là pour ça. On reviendra ici après. » Un petit sourire en direction de Dean, avant de continuer sa route vers les portes suivantes.

Elle ressemblait à une chambre de fille qui n’avait pas grandi, il y avait un ordinateur portable dans un coin et tout un tas de peluches de l’autre. Le placard prenait pratiquement tout un mur. C’était un peu trop rose à son gout, mais ce n’était peut-être pas si grave que ça. « J’espère que tu trouveras ton bonheur ici. Je ne sais pas trop ce qu’on cherche, mais je peux t’aider à retourner son placard. J’aurais dû embarquer Fawn, on aurait besoin d’une femme pour nous aider. » Bonjour la remarque sexiste, Dwight n’aimait pas trop passer les après-midi à faire les boutiques et ça y ressemblait bien trop à son gout.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: If Today Was Your Last Day   Aujourd'hui à 19:33

Revenir en haut Aller en bas
 

If Today Was Your Last Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» What 's the date today ?
» GEMMARD ✖ i hurt myself today, to see if i still feel
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» President Clinton on Meet the Press today
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-