Partagez | .
 

 Chasse, pêche et tradition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Chasse, pêche et tradition   Dim 24 Avr 2016 - 22:03

Dix jours. Ils avaient mis dix jours avec Mani pour traverser ne serait-ce que la moitié de la ville de Seattle. Et ils avaient cru mourir un bon paquet de fois. Ils étaient fatigués, aussi bien physiquement qu’émotionnellement, et c'était pour ça qu'ils avaient décidé de se poser. Quelques jours, pour reprendre des forces. Une semaine entière peut-être. Ou plus. Ils avaient ainsi élu domicile deux jours plus tôt, dans un entrepôt, à l'ouest de la métropole. C'était une zone industrielle, et ils s'étaient laissés guider par le logo familier d'une compagnie de conserves. Alléchant, nan ? Trop peut-être... Ainsi, c'était dans un bâtiment à proximité qu'ils s'étaient installés. Qui aurait idée de piller une ancienne entreprise de papier ?

En attendant, ils avaient besoin de protéines, et les conserves qu'ils avaient pu récupérer le premier jour étaient uniquement d'ordre végétal ! Quelle déception ! Aussi les deux hommes s'étaient-ils un peu éloignés de leur zone, pour rejoindre la verdure, où ils espéraient trouver du gibier. Ils s'étaient déplacés davantage vers l'ouest et avaient traversé un bras de mer pour rejoindre le Puget Park et ses alentours. En plein cœur de la ville, il ne fallait néanmoins pas s'attendre à des miracles ! Et pour tout dire, les deux aventuriers n'espéraient guère tomber sur autre chose que de petits écureuils.

- Notre chance serait qu'il y ait un parc animalier dans le coin. Genre des enclos avec des jolies biches et des brebis ! Commentait Warrington, tout en se glissant dans les fourrés, scrutant le sol. Il leva un regard vers Mani, son compagnon, qui le regarda la mine désabusée, en mode «  mais bien sûr ».

Tony fit un sourire, et reposa ses yeux sur le sol. Le parc était en fait une petite forêt. De jolis sentiers étaient aménagés, pour les balades, mais l'ensemble gardait un air sauvage. Il y avait des cours d'eau, de grands arbres et des fougères. L'averse qui était tombée le matin même avait humidifié les branchages et en se glissant à travers, le cryptologue se prenait à l'occasion de petites giclées de gouttelettes. Abondamment velu et recouvert d'une fourrure de femme de toute beauté, inutile de dire que notre homme ne les sentait nullement !

- Mani ! Tony avait froncé les sourcils, en s'agenouillant devant une empreinte de pas, dans la terre mouillée par la pluie. Il fit signe à son compagnon de s'approcher.
- Bien vu. Renard, dit simplement celui-ci, en plissant les yeux, en direction de l'endroit où se glissaient les empreintes de l'animal. L'homme avait une certaine classe et une vraie prestance, avec sa longue chevelure raide d'un noir de jais.

Le visage de Warrington se fendit d'un large sourire. Ah il n'y avait pas que des écureuils ici finalement ! C'était une excellente nouvelle ! Il tapa dans ses mains - en silence ! - tout excité !

- Ne perdons pas de temps, alors ! Il se fait faim ! S'exclama-t-il ainsi, avant d'emboiter le pas de l'indien.
Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 705
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Mer 27 Avr 2016 - 23:02


    Je me faisais peu à peu à cette vie en groupe, chacun avait prit ses repères et même si certains moments étaient parfois difficiles, je m'y étais accommodé. Aurais-je seulement pu faire autrement ? Depuis que j'avais retrouvé Carmen, je n'avais pas envisagé ne serait-ce qu'une seconde le fait de la quitter, même si je devais pour cela supporter le poids du monde entier. Je ne me gênais cependant pas pour m'éloigner groupe de temps en temps, la plupart du temps ça ne durait pas plus d'une demie journée et j'avais pour ordre d'informer mon amie de la direction que j'avais l'intention de prendre, juste au cas où qu'elle disait. Et aujourd'hui faisait parti de ce ''de temps en temps'' ; je me sentais cependant d'humeur communautaire et me disais qu'autant me rendre utile si déjà je partais une nouvelle fois.

    Je pris donc la direction de l'Ouest, sans ma fidèle bicyclette cette fois ; j'espérais trouver un petit coin de verdure où peut-être des animaux s'étaient aventurés, et il fallait bien avouer que même si mon véhicule de l'apocalypse en avait déjà vu de belles, il avait ses limites. Et second point, le plus important à vrai dire : son couinement ne m'aiderait probablement pas à attraper quelque chose et au vu de mes capacités de chasseur ça ne ferait que m'handicaper encore plus. La sangle de mon fusil passée sur mon épaule, je marchais les mains dans les poches sans vraiment porter attentions aux quelques macchabées que je croisais ; parce-que s'il y a bien une chose qui n'a pas changé depuis que j'avais dû apprendre à vivre en communauté c'était bien ça : il ne méritaient pas la mort tant qu'ils ne portaient pas d'atteinte directe à ma vie ou à celle de mes proches, qu'ils restent bloqués dans ces corps, ça m'étais égal.

    Au bout d'un peu moins d'une heure de marche, évitant tout de même les coins trop hasardeux, j'arrivais à un coin de pseudo-campagne, ce n'était pas en dehors de la ville mais il y avait des arbres, et avec les bruits de circulation désormais inexistants, j'avais le sentiment que la nature avait peu à peu repris ses droits. Quittant le chemin en terre, je m'enfonçais un peu plus entre les arbres, attentif au moindre bruit, la vieille carabine qui avait jadis appartenu à mon grand-père cette fois-ci bien en main. Je remarquais quelques traces au sol mais étant assez novice dans ce domaine il m'était impossible de savoir à quel animal précisément je pouvait avoir à faire ; pas un gros apparemment, mais mieux valait rester sur mes gardes. C'est à ce moment qu'une bestiole sorti d'un terrier, passant vivement derrière moi.

« Bordel c'est quoi ça... »

    Me tournant prestement, je reconnu un cul de ce qui semblait être un renard et braquait mon arme sur lui. Il filait rapidement, mais je ne pouvais laisser passer cette chance ; alors qu'il était sur le point de disparaître, j'appuyais sur la gâchette, encore peu habitué au recul de l'arme étant donné que je ne l'avais que rarement utilisée. Un bruit assourdissant retentis, sans doute que cela attirerait les morts des environs, mais ça n'avait pas vraiment d'importance pour le moment. C'est à grandes enjambées que je me dirigeais vers l'endroit où j'avais vu l'animal pour la dernière fois, ne trouvant à mon ami que des gouttes de sang ; il n'avait probablement pas pu aller bien loin.

« Merde alors. »





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Dim 1 Mai 2016 - 16:56

Ainsi en exploration dans cette pseudo-forêt, la hachette à la main, Mani ressemblait à l'archétype du peau-rouge. Indépendant. Aventureux. Tout ça. Mensonge ! Quelques mois plus tôt, le bonhomme tenait la caisse dans un petit musée touristique de sa réserve ! Et il arrondissait ses fins de mois en louant une des chambres de sa modeste maison familiale aux visiteurs. C'était ainsi qu'il avait rencontré Tony. Les deux hommes avaient fait un sacré bout de chemin depuis cette rencontre. Ils s'étaient notamment métamorphosés en deux excellents pisteurs. L'ancien professeur s'était en effet découvert une certaine passion pour la chasse qu'il n'avait jamais pratiquée jusqu'ici. Repérer des empreintes, suivre des indices. C'était comme une chasse au trésor 100% sauvage !

- Par ici ! Souffla l'indien à son acolyte, en repérant des excréments. Sans hésitation, Tony mit les mains dedans. Ils étaient relativement frais, l'animal ne devait pas être très loin.

Ils continuèrent ainsi quelques minutes avant deviner une queue rousse passer furtivement entre des buissons. Par signes, les deux compères échangèrent des informations. En exil depuis plusieurs mois, leurs parties de chasse étaient bien rodées. Aussi s'écartèrent-ils l'un de l'autre, pour ratisser davantage de terrain. La silhouette de Mani disparut entre les troncs et les branchages, et Warrington poursuivit son chemin, concentré sur leur prise.

Il venait d'apercevoir l'animal, quand un coup de feu retentit. Qu'est-ce qu... ? Le renard fit un bond en couinant, avant de repartir en boitillant. Merde, quelqu'un d'autre chassait la bestiole ! C'était bien leur veine. Sans perdre de vue son objectif, Tony ignora l'autre chasseur et se glissa dans les fourrés pour suivre leur gibier. Quelques secondes plus tard, tout au plus, il lançait sa machette comme un couteau de cirque en direction de la fourrure de celui-ci. L'animal tomba raide, sur l'instant, la lame plantée à l'arrière de son crâne.

- Ten points, commenta le vieil homme pour lui-même, satisfait de son tir parfait. Un gros coup de bol, précisons le !

D'un geste assuré, il ôta la machette de la chaire, et souleva la carcasse encore chaude, en maintenant les pattes de derrière en l'air. Ce fut alors que son attention se porta sur un type qui venait de surgir devant lui. Jeune, une petite trentaine tout au plus, celui-ci le regardait sans y croire.

- Oh c'était vous le coup de feu ? Demanda-t-il, sans animosité. Il pointa du doigt le flan inférieur de la bête. Vous lui avez plombé l'arrière-train, commenta-t-il. Oui, en d'autres termes : le cul. Il avait encore de la réserve, mais ça m'a bien facilité le travail, je dois dire ! Un bel animal en tout cas !

Il étendit ses lèvres dans un sourire aimable, tout en exposant davantage le corps de la bête. Au même instant, la voix feutrée et inquiète de Mani se fit entendre un peu plus loin.

- Pangueca, appelait-elle. Warrington y répondit :
- Ici Mani ! Tout va bien ! C'est notre jeune ami qui a tiré le coup de feu. Tu ne le croiras pas, nous chassions le même animal ! Quel hasard, extraordinaire, non ? Il fit un sourire toutes dents dehors à Axel au passage. L'indien, la hachette en main, jeta un œil suspicieux à l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 705
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Mar 3 Mai 2016 - 17:07


    J'avais fais de mon mieux pour suivre le renard dans les broussailles mais autant dire que je perdais peu à peu sa trace, ou j'avais du moins l'impression que jamais je ne parviendrait jusqu'à lui. Alors que j'avais réussis à réduire la distance, c'est finalement son corps abattu d'une machette que je trouvais et qu'un homme s'empressa d'ôter l'arme et de prendre la bestiole par les pieds. C'est quoi ça ? Même ici on est pas foutu d'être tranquilles ? Et s'il croit qu'il va s'approprier la bouffe comme ça il se met le doigt dans l’œil. Gardant bien en mains ma carabine, près à m'en servir au cas où, je ne pu m'empêcher d'ouvrir de grands yeux à l'air guilleret de l'homme qui se trouvais en face ; il se croyait où au juste ? Le monde est beau et gentil c'est ça ? Fronçant légèrement les sourcil en faisant un signe du menton vers l'animal, je répondis d'une voix à la fois las et légèrement tendue.

« C'était moi oui, peut mieux faire j'avoue, mais si je pouvais maintenant récupérer... »

    Je fus coupé par la voix d'un autre homme. Ils étaient combien au juste ? La panique commençait peu à me prendre, prenant le pas sur l'agacement que je ressentais quant au fait de trouver des êtres humains aussi facilement. Mes mains se crispèrent instantanément sur la carabine, je la tenais fermement bien que je prenais soin de la garder axée vers le bas pour ne pas alarmer les inconnus ; je ne pu cependant retenir un pas en arrière quand le deuxième homme, un indien, déboula des arbres d'un air relativement menaçant. Il était totalement l'opposé de ce vieil homme qui parlait avec entrain, apparemment heureux d'être tombé sur quelqu'un en pleine partie de chasse. Il délire ou quoi ? Y a rien d'extraordinaire ici, au contraire c'est vraiment un manque de chance. Soupirant légèrement, je posais mes yeux en alternance sur les deux hommes puis le gibier.

« Je ne m'attendais pas à tomber sur des humains à vrai dire. »

    Bien que ces paroles aient de bases plus été adressées à moi qu'aux deux inconnus en face, je n'avais pu retenir un ton légèrement acerbe, cassant peut-être la bonne ambiance que le plus maigre des deux avait essayé d'instaurer mais il s'attendait à quoi ? Je n'avais aucunement l'intention de faire copain copain et avait simplement envie d'être pour une fois en paix, sans tout ce monde autour. Je peinait d'ailleurs à comprendre ce qu'il cherchait avec ces remarques à la légère. Fronçant les sourcil, je m'éclaircis la gorge avant de reprendre, montrant une nouvelle fois le renard mais cette fois-ci du canon de mon arme.

« Bien, je vous remercie de l'avoir achevé, mais si pouvais maintenant récupérer la bête ce serait encore mieux. »

    Je n'avais pas la foi de me battre pour un vulgaire renard, et ferais mon possible pour éviter les conflits. Ils n'avaient qu'à l'emporter tout entier s'ils le voulaient, j'avais pas l'intention de perdre la vie ou pire pour si peu. Mais si lui ou son camarade se mettaient à me menacer, je n'hésiterais pas une seconde à me servir de la carabine ; c'était eux ou moi, et ça faisait bien longtemps que je l'avais compris. Quoi qu'il en soit, si nous devions en arriver là, je prendrais bien soin de faire en sorte qu'ils se réveillent, tournés en macchabées.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Mar 17 Mai 2016 - 11:38

Mani fit finalement un simple hochement de tête. A trois sur un renard, ça faisait encore de belles parts pour chacun ! Il allait sans dire que la viande ne se conservait plus indéfiniment, et la plupart des parties de chasse se soldaient par un vilain gaspillage ! Pour le plaisir des charognards. L’indien ne releva pas le ton exalté de son compagnon, habitué à ses excentricités. Il était d’ailleurs toujours curieux de comprendre comment deux individus d’apparences si diamétralement opposées pouvaient former une si bonne équipe.

- Mais nous non plus ! Répondit l’ancien professeur, sans noter le ton plutôt las de l’inconnu. Comme quoi c’est une bonne journée !

Oui, il ne lui en fallait pas davantage pour le mettre d’excellente humeur. Déjà qu’ils avaient trouvé une belle prise sans trop galérer… Le barbu tendit la bête à son ami pour qu’il puisse l’observer. Et Axel insistait pour le récupérer… hum MAIS BIEN SUR ! Warrington lâcha un rapide éclat de rire.

- Oh mais oui, ne vous inquiétez pas, nous allons le partager !

Il ne vint pas à l’esprit du professeur que le jeune homme puisse être égoïste au point de réclamer l’intégralité d’une proie qu’il n’avait même pas complètement chassée. Il paraissait néanmoins fairplay au duo de donner à ce survivant sa part du gâteau. L’arrière-train ? Haha. Inutile de dire qu’Axel pouvait de nouveau être surpris de la réaction de ses interlocuteurs, bien loin d’être agressifs ou même méfiants.

- Nous allons le dépecer ici, ce sera plus simple, continua le barbu, la machette toujours en mains. Ils firent quelques mètres pour rejoindre une zone moins touffue. Tenez, ici ! Il pointa un ancien banc, sur lequel les amoureux pouvaient à l’époque s’isoler pour batifoler.
- On devrait faire attention. Le bruit de la carabine, dit simplement Mani en jetant un regard vers celui qui avait tiré. Il n’était pas trop prudent de s’imaginer que des petits copains risquaient de venir leur rendre visite d’un moment à l’autre.
- Oui, rapidement, commenta l’autre.

Mani disposa la créature et la lame de l’arme de Tony l’éventra. Le geste était assuré, ils n’étaient plus des amateurs. Alors que le vieil homme glissait ses mains dans les entrailles de l’animal, pour l’en vider, celui-ci prit la parole et posa quelques questions.

- Vous venez souvent ici pour chasser ? Nous sommes arrivés récemment. On se déplace. Nous étions plus dans le Nord. Il n’a pas beaucoup d’espaces verts par ici, les prises doivent être maigres, non ?

Pourtant ils avaient été chanceux aujourd’hui. Au même moment, quelques gouttes vinrent s’écraser sur le sol autour d’eux. La pluie, le retour !
Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 705
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Sam 21 Mai 2016 - 11:03


    Je commençais sérieusement à me demander si j'étais pas entrain de rêver. Ces deux là étaient vraiment bizarres et complètement décalés ; entre l'un qui arborait sans cesse un air guilleret et l'autre qui avait l'air beaucoup plus sérieux. J'avais presque l'impression qu'il ne savait pas vraiment tout ce qui se jouait là-dehors, comme si tout cela n'était qu'une petite partie de chasse amicale où un gibier blessé par un chasseur, avait passé les limites de la forêt de ce dernier pour se faire finir par un autre chasseur. Alors oui, je suis bien conscient d'être moi-même vraiment trop décalé parfois, mais là... c'est juste incroyable. Et le plus âgé qualifiait même ça de bonne journée.

    Mais le pompon, c'est son air qui se veut rassurant quand il m'assure que nous allons partager la bête. Non mais... Soupirant légèrement, je ferme les yeux pour tenter d'apaiser un peu mon agacement ; en plus de ne pas pouvoir passer une foutue journée sans croiser d'humains, il fallait encore que je tombe sur de tels comiques qui semblaient heureux de tomber sur quelqu'un. Zieutant l'animal, j'essayais de relativiser en me disant que de toute façon il n'y en aurait pas eut assez pour tout le groupe. Je n'étais pas d'humeur à rentrer dans un conflit inutile, et j'avais bien trop envie de cette viande pour hausser les épaules et faire demi-tour ; de plus, peut-être que je chasserais mieux le ventre plein... bon d'accord je suis mauvais tireur, pisteur et j'en passe, mais il n'est jamais trop tard pour s'améliorer ! Suivant du regard les deux bonhommes, je restais en retrait alors qu'il installait le renard sur un banc pour le dépecer ; et l'indien souleva une remarque pas bête du tout. Fronçant les sourcils, je haussais les épaules.

« Nous ne sommes pas assez éloignés de la ville pour que ça passe inaperçu oui. »

    En effet si nous étions réellement enfoncés en pleine forêt ce sont aurait peut-être pu être moins gênant, je m'étais suffisamment éloigné de Seattle pour savoir que les macchabées y étaient moins présents ; et même les plus idiots comprendraient pourquoi. Mais je ne m'inquiétais pas plus de cela de ce que le bruit de ma carabine apporterait jusqu'ici, au moindre signe d'une horde ou de quoi que ce soit, je reprendrais ma route.

    Mes yeux s'agrandirent un peu quand le gris se mit à éventrer l'animal. Ok, mieux valait lui que moi hein. Il avait fait ça combien de fois au juste ? Apparemment pas qu'une fois ; alors soit il avait des années de chasse derrière lui, soit il était ce genre de personnes à avoir déjà tué, avant. Fronçant une nouvelle fois les sourcils, je reculais d'un pas alors qu'il se remit à parler ; j'avais une tronche à avoir envie de faire la parlotte ? Comment ces gars faisaient pour ne pas se faire de soucis sur mes attentions ? C'était moi qui tenais le fusil après tout... Peut-être que c'était eux, ceux de qui il fallait se méfier ? Regardant un instant le ciel, je sentis une première goutte sur mon nez ; bien, comme si la situation n'était pas déjà suffisamment agaçante.

« C'est la première fois que je chasse, à dire vrai je n'étais même pas certain de trouver quelque chose ici. »

    Ils viennent de plus au Nord ? Peut-être ont-ils parcouru pas mal de chemin, peut-être même ont-ils fait un crochet par l'Est ? Malgré tout ce que Carmen m'a dit, je ne peux m'empêcher de penser aux miens, perdus en campagne ; comment c'est dans ces régions ? Me calmant un peu, je me dis que peut-être ils auront une quelconque réponse à mes questions, bien que je doute de pouvoir réellement leur faire confiance sur n'importe quel point.

« Les denrées en ville se font de plus en plus rare oui, je ne suis pas certain que vous avez bien fait de quitter le Nord. »

    Jetant des regards alentours, je parle d'un ton un peu distrait. Cela fait combien de temps que nous sommes ici ? Peut-être les morts ne sont pas loin, eux non plus.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Ven 8 Juil 2016 - 9:16

Les premières gouttes de pluie étaient espacées, mais leurs copines vinrent rapidement les rejoindre et l’averse se déversa sur les trois hommes. Mince, c’était bien le moment ! Tony n’en était encore qu’à la moitié de son entreprise. Il était inutile pourtant de courir se mettre à l’abri. Ils étaient trop loin du moindre cabanon, puis ce n’était pas une petite saucée – aussi rafraichissante soit-elle – qui viendrait à bout de nos survivants.

- On termine ça, et on essaie de s’abriter, déclara néanmoins le barbu, tout en brandissant le renard partiellement dépecé, en direction de Mani. Ce dernier venait de positionner ses mains en coupelle sous la bête et du sang rouge vif s’écoula de cette dernière, au cœur de ses paumes. Je vous sers ? Demanda le cryptologue à Axel, qui n’était pas au bout de ses surprises.

En effet, l’indien porta le liquide à ses lèvres et le but sans sourciller, de deux gorgées. Il s’essuya le contour de sa bouche du revers de sa manche, déjà souillée par le sang. Warrington expliqua :

- Il est de coutume dans beaucoup de cultures, et de tribus reculées, de boire le sang des animaux chassés ou élevés. Ce n’est pas tellement raffiné ou ragoutant de prime abord, je vous l’accorde, mais c’est nourrissant. Question de survie, en quelque sorte, si vous voyez ce que je veux dire… Oui ce n’était vraiment que ça ! Il n’était nullement question de vampirisme ou de penchant douteux pour le gout du sang ! Allez-y goutez ! Insista le quinquagénaire. Après tout, ça ne pouvait pas lui faire de mal !

Puisque le jeune homme n’était pas – encore ! – un grand expert de la chasse, autant que nos deux spécialistes partagent quelques astuces avec lui ! Mani acquiesça pour inciter Axel à tester. Evidemment, nos deux baroudeurs ne le forceraient pas, s’il refusait. Ce serait seulement bien dommage pour lui…

- Oui en montagne, la chasse était relativement facile. Malgré l’hiver. Tony échangea un regard avec son compagnon. Ils en avaient quand même parfois bavé pour trouver de quoi se mettre sous la dent. Les zones moins denses sont plus sécurisées aussi c’est vrai. Quoi que cette zone ne parait pas trop infestée, hein Mani ? Ils s’étaient fait la réflexion en s’installant dans l’Industrial District.
- Il y a beaucoup de morts plus au nord, autour du grand stade, rappela l’indien, comme si ceci expliquait cela. Peut-être.

Alors qu’ils descendaient, les deux hommes étaient passés dans les environs de Centurylink Field. Ils ne s’étaient nullement approchés. Ils ignoraient ce qui s’était tramé par là-bas, mais ça avait du être un massacre. Ce n’était pas une horde qui errait dans le quartier. Mais bel et bien des milliers d’âmes en peine…

- Enfin c’est partout pareil, ajouta Tony. Le nord, le sud. L’est, l’ouest. Nous voyageons pour nous faire une idée !

Il avait bu sa part de sang frais, et jeté les entrailles de l’animal. De l’aide de Mani, il ôta la fourrure de la bête, et venait tout juste de terminer lorsqu’un bruit de feuillage se fit entendre non loin de là. Les trois hommes échangèrent un regard. De la compagnie ? L’indien fit deux grandes enjambées, pour essayer de voir le rôdeur. Il fit un geste aux deux autres, pour leur indiquer qu’il l’avait en vue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Chasse, pêche et tradition   Aujourd'hui à 10:32

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse, pêche et tradition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse, pêche et tradition
» Le rara: une tradition populaire toujours vivace
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-