Partagez | .
 

 Craig Wilkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 0:45


Craig Wilkins
29 ans •Américain • Officier de l'USMC •  Emerald Freedom

i've got a war in my mind

Explique ici en 12 LIGNES MINIMUM le caractère de ton personnage.  

Il n'a jamais eu l'âme d'un soldat, le courage d'affronter l'impossible et de protéger envers et contre tout ce qui lui était cher. Tout ce qu'il avait c'était cette haine particulièrement forte envers son père et la détermination de lui tenir tête quoi qu'il arrive. Il voulait donner cette illusion d'être fort, d'être capable de devenir l'homme qu'il voulait être. Alors il s'est enrôlé, par amour pour son pays, par rébellion envers sa famille. Un choix vraiment étrange pour quelqu'un qui ne supporte pas qu'on lui donne des ordres, non  ? Pourtant il a accepté la discipline de rigueur et l'autorité de ses supérieurs. Un travail acharné à l'entrainement, une conduite exemplaire, une entente cordiale avec ses camarades. Au cours de sa première années pourtant il a du se défaire de nombre de ses défauts et s'endurcir. La peur, l'hésitation, la nostalgie d'une jeunesse abandonnée, il a mis tout ça derrière lui et à regarder droit devant. Au fond il s'est juste fait engloutir par les mécanismes de la vie militaire. Vivre et mourir pour son pays, devenir un héro... un vrai lavage de cerveau, il obéissait simplement et sans s'en rendre compte il a fini par couper les liens qu'il avait encore en dehors de sa vie dans le régiment. Et même au sein de la Marine il avait de plus en plus de mal à se faire une place. Taciturne et bougon, obsédé par la réussite, sujet à des sautes d'humeurs parfois violentes.  Il a fait fuir la dernière personne qui arrivait encore à l'aimer. Et cette rupture l'a mené vers une lente dépression. Sa mauvaise humeur doubla et avec elle son honnêteté se fit plus brutale. Mais elle eut aussi de bons effets comme le rendre plus spontané, plus naturel que cette comédie de "brave petit soldat" dans laquelle il s'empêtrait toujours sans arriver à s'échapper. Même si la situation actuelle est terrible, il ne peut pas s'empêcher de penser que ça l'a peut-être sauvé. Cette infection tombée dont ne sait trop où lui a permis d'ouvrir les yeux. Désormais plus attentif, son sens de la Justice et son esprit patriotique ont pris le dessus. Et peut-être est-ce le fait de sentir une réelle utilité à sa présence au sein d'Emerald Freedom mais il est parfois un peu plus souriant. Il lui arrive même très souvent de faire de l'humour, pas toujours de très bon goût cela dit.  Prudent, méfiant, excessivement paranoïaque. Il est peu loquace sauf lorsqu'il s'agit de poser des questions, d'être indiscret. Il ne sait absolument pas ce qu'est d'avoir du tact. Il a tendance à éviter de se mettre en danger inutilement mais lorsqu'il considère qu'il peut aider quelqu'un, même dans les situations qu'on pourrait considérer comme inévitables, il fonce. Il déteste l'idée de s'attacher aux autres, il se limite à leurs prénoms et aux rôles qu'ils ont au sein du groupe.  C'est quelqu'un de solitaire qui au fond ne demande qu'à réapprendre à vivre en communauté. Même s'il ne le montre pas à n'importe qui il est assez doux et attentionné, mais il ne veut pas que ça se sache. Concernant ses interactions avec le sexe opposé, il est parfois grossier, pervers et il semble se divertir des gifles qu'il reçoit régulièrement mais il n'est pas méchant, là encore ça cache simplement sa timidité et aussi étonnant que sa puisse paraître, sa pudeur.



and blood on my hands

Craig est bel homme, s'il devait se décrire lui même il irait dans l'exagération en se définissant comme un véritable Apollon. Mais il est narcissique et on ne peut réellement juger que par soi-même. Grand, musclé, il a un corps sculpté par ses années de service dans l'US Marine Corps. Des cheveux bruns tirants vers le roux, des yeux verts pénétrants. Au fond c'est juste un homme comme un autre qui prendre juste soin de son corps. Il plaît selon les goûts. Du haut de ses un mètre quatre-vingt-huit il a toujours ce petit sourire malicieux et ce regard fier, presque provoquant. A l'armée il a appris à se tenir droit, à garder la tête haute. Souple, flexible, agile, vif et doté d'une bonne endurance il est loin de l'arme ultime qu'on voit dans les films d'actions. Ce n'est pas non plus un héro, il n'est ni invincible ni immortel. C'est juste un homme athlétique né avec de bons réflexes et un certain sang-froid dans les moments critiques. Ce qui ne l'empêche pas de s'être souvent blessé. Heureusement jusqu'ici il a réussi à éviter la morsure fatale. Très certainement grâce à sa tenue militaire qu'il porte toujours lorsqu'il quitte la sécurité d'Emerald Freedom. A l'intérieur, surtout pour éviter de réveiller de mauvais souvenirs toujours présents au sein des locaux il s'abstient de garder son casque et sa veste qu'il troque pour une veste en cuir car on est jamais trop prudent et qui sait quelles catastrophes il pourrait lui tomber dessus au sein même du groupe. On pourra dire qu'il est paranoïaque mais il préfère garder son couteau de combat de l'USMC symbole de sa foi envers le serment qu'il a prononcé autrefois mais aussi gage de sécurité lorsqu'il se retrouve en difficulté.


Son équipement: de base il possède un uniforme MARPAT parfait pour le camouflage, un casque Lightweight Helmet équipé d'un couvre-casque en tissu avec motif de camouflage et de lunettes de vision nocturne AN/PVS-14, une paire de gants tactiques, une gourde en quart avec sa housse, une veste pare-éclats sans manches, un fusil à précision M40 et un Ka-Bar 2-1245-1 Black Tanto. Depuis l'infection et la prise de pouvoir par les civils au sein d'Emerald Freedom il a accumulé de l'équipements supplémentaire dont une veste en cuir noire, un sac-à-dos et un petit couteau-suisse ainsi que d'autres choses insignifiantes qui lui permettent de survivre malgré les difficultés.


a storm is coming

ton histoire, avant l'épidémie, en 30 LIGNES MINIMUM.

Craig est né à Portland, dans une famille de classe moyenne. Son père était menuisier-charpentier et sa mère femme au foyer. Il avait deux frères aînés et une sœur cadette. Il vivait dans une maison, le genre identique à toute celles présentes dans le quartier. Avec un petit jardin, une cabane construite par son père dans un arbre et puis un chien appelé "Break". Son enfance fut idyllique, le genre simple et pourtant merveilleuse. Il garde d'ailleurs de ce passé de mémorables souvenirs qu'il pleur parfois aujourd'hui. On vit tant de premières fois lorsqu'on est jeune. Il se souvient du jour où son aîné lui a appris à faire du vélo ou encore lorsque le second l'a aidé à monter dans la cabane. Ses premières bêtises, les premiers sermons qu'on lui a fait et aussi les coups. Son père n'était pas un rigolo, mais ce n'était pas non plus un mauvais homme. Il le frappait dans l'espoir de lui inculquer des valeurs. Au final la seule chose qu'il réussi à figer en lui fut son esprit patriotique, son amour pour le pays, pour les gens tout autour de lui. Le petit garçon qu'il était commença alors à rêver de devenir quelqu'un qui pourrait protéger tout ça, toute cette beauté, toute cette liberté qu'il croyait voir partout où il allait. Devenir policier, pompier, avocat, soldat, il y avait tellement de possibilités, tellement de rêves, d'ambitions dans ses petits yeux de gamin.

Mais tout ça disparu à l'adolescence lorsqu'il prit conscience de la personnalité de son père. Ce caractère dominateur et autoritaire, cette prédisposition à le piétiner et à prendre les décisions à sa place. Il détestait ça, il ne le supportait tellement pas que ça finissait toujours en dispute. Cela avait commencé avec ses résultats scolaires, mauvais malgré ses efforts. Il n'était pas non plus irrécupérable, mais son père le mettait tellement hors de lui qu'il avait juste lâché l'affaire sans réfléchir aux conséquences. Puis il s'en était pris à sa petite amie, pas assez bien selon lui. Pourquoi ? Parce qu'elle venait d'une famille compliquée: un père violent, une mère qu'il traita de "catin". C'était insupportable, alors il le lui dit clairement "jamais il ne serait comme lui, les enfants ne deviennent pas forcément comme leurs parents". Alors il continua sa relation jusqu'à ce que son père s'en mêle, jusqu'à ce que sa petite amie ait des soucis et qu'elle le largue. La rage consuma cet esprit rebelle en pleine crise d'adolescence. Il se mit à rentrer tard, à côtoyer de mauvaises personnes, à boire et à fumer. Il faisait même croire qu'il prenait des substances illicites juste pour éveiller sa colère. Et à chaque fois ils échangeaient des coups, à chaque fois il finissait à terre et sa mère s'interposait pour éviter que ça n'aille trop loin. Mais c'était déjà trop tard, quelque chose était brisée, irréparable dans le cœur de Craig. Et le jour où son père lui dit qu'il deviendrait menuisier-charpentier comme lui, ce fut juste la goutte qui fit déborder le vase. Il avait dix-sept ans, bientôt dix-huit lorsqu'il prépara son sac et dit adieu à sa vie.

La colère, les paroles de son père, l'amour de son pays et les conseils du grand-père de sa nouvelle petite amie achevèrent de le convaincre. Il devait prouver à son géniteur ce dont il était capable, lui montrer à quel point il avait tort. Alors il s'engagea au sein de l'USMC, sa petite amie devint sa fiancée, elle le soutenait totalement et il l'aimait plus que de raison. On l'envoya à San Diego, en Californie pour suivre l'entrainement de base. Au camp Pendleton il subis un court stage de perfectionnement sur les tactiques de combats en petites unités et en armement. Tout cela fut éprouvant aussi bien physiquement que mentalement. Durant presque cinq années il a enduré l'entrainement en s'accrochant à son désir de faire taire son père une fois pour toute. C'était une obsession qui le coupa des réalités: il ne répondait plus aux lettres de ses vieux amis, il ne cherchait pas non plus à nouer de véritables liens envers les autres recrues qui l'entouraient. Son seul véritable contact était la femme qu'il aimait, celle qu'il voulait épouser un jour. D'ailleurs il avait déjà prévu de la voir, de lui faire sa demande. Il intègre la 1er division des Marines et fait partie du 7ème régiment dans un premier temps. Il y restera deux ans avant d'être assigné au 1er bataillon de reconnaissance. Il fut déployé à plusieurs reprises, affronta l'échec mais eut droit à sa part de succès. Il gravit ainsi quelque échelons pour finalement devenir officier, 2nd Lieutenant.

Il voyagea pas mal au cours de sa carrière, rencontra de nombreux individus, découvrit des cultures entières et apprit à survivre. Il aurait sans doute pu devenir bien plus mais malheureusement ses sautes d'humeur et son comportement changea suite à sa rupture trop soudaine. Lorsqu'il fit sa demande en mariage, cette garce lui annonça qu'elle le quittait pour un autre. Ce fut dur, beaucoup plus qu'il n'aurait pu l'imaginer. C'était comme si son univers entier s'était effondré en quelque mots. Après ça il est devenu l'homme taciturne et grognon qu'il est. Et lorsqu'un soldat osait se vanter d'avoir une jolie femme qui l'attendait chez lui alors il perdait le contrôle et ça finissait en bagarre. Il fut mis à pied à deux reprises et finalement on l'assigna aux ordres du général Moore. Qui aurait cru que ce serait le début de l'Enfer...


on the highway to hell

ton histoire depuis le tout début de l'épidémie 10 LIGNES MINIMUM.

Tout a commencé par un ordre, une affectation qu'il espérait pouvoir éviter. Il en avait fini avec son service, il devait rentrer mais au fond il n'avait nul part où poser ses valises alors il a juste obéis comme il le faisait toujours. Après tout l'armée ne lui avait jamais brisé le cœur, l'armée ne l'avait jamais abandonné. Il ne savait rien de ce qui se passer à l'extérieur, il n'avait pas idée de l'ampleur des dégâts. Certes il avait eu droit à un petit topo, à quelque rumeurs entendus ici et là mais personne n'aurait pu rester calme en voyant pour la première fois des rôdeurs. Une opération militaire sous le commandement du général Moore. Celui-ci établis le quartier général au Garfield High School, ce ne fut pas une mince affaire. Déjà en arrivant Craig le sentait pas, il se demandait réellement dans quoi il était tombé. Et avec le temps il avait fini par comprendre que c'était la putain de Justice de Dieu qui frappait, elle arrivait un peu tard d'ailleurs. Au fond il cherchait juste une explication rationnelle et toute les hypothèses y étaient passer à chaque fois qu'il tombait sur un rôdeur: une attaque bioterroriste, une malédiction ancienne, un simple et inexplicable virus comme il y en avait déjà eu tant par le passé ou encore la fin du monde.

Si enfant Craig avait plutôt tendance à éviter les ennuis, à être un peu lâche et à obéir aveuglément. Adolescent il apprit à exprimer le fond de sa pensée et à agir pour son propre bien, quitte à le faire excessivement. Alors même si dans un premier temps il obéissait aux ordres du général en pensant que c'était "pour le bien de tous", il a doucement ouvert les yeux sur la réalité. Le passage à tabac du jeune David, la soirée de Noël totalement gâchée, le viol d'une adolescente. Et le Général ne faisait rien, il continuait à favoriser ses soldats, ses pions car au fond c'était ce qu'ils étaient. De vulgaires pions qu'il utilisait pour se protéger, pour survivre. Est-ce qu'il se souvenait de la mission ? Est-ce qu'il se souvenait de la raison pour laquelle l'armée existait ? Il était évident pour Craig qu'il combattrait aux côtés des civils, aux côtés de ceux qu'il avait fait serment de protéger. Et quand finalement la rébellion eut lieu il y prit part tout naturellement et ne retint pas ses coups. Depuis il aide comme il peut mais ne se sent absolument pas en sécurité.

Même s'il n'a jamais rien fait contre eux il a toujours l'impression que la douleur du massacre d'innocents commise par ses anciens camarades pourrait à tout moment se transformer en haine qu'on pourrait retourner contre lui ou un autre soldat. Ils n'étaient qu'une dizaine à avoir aider, mais au final ils restaient des soldats, la source de douloureux souvenirs au milieu de ces événements dévastateurs. Alors oui il fait de son mieux pour aider, pour survivre mais au fond il n'a confiance en personne, pas même en ceux qui avaient prêtés main forte tout comme lui. Seul, s'accrochant à tout prix à cette vie misérable, sans autre but ni objectif que survivre.


time to meet the devil

• pseudo › jenaipas
• âge › 23 ans 1/3

• comment as-tu découvert le forum ? › J'ai écrit "walking dead" et "forum rpg", vous étiez dans le résultat des recherches.
• Ton ancien personnage ?  › //
• et tu le trouves comment ? › Assez bien pour m'y inscrire.
• présence › 2j/7

• code du règlement › Ok - Jay
• crédit › merllns (tumblr) &  blowjobly (tumblr)
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 577
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 6:41

J'adore tellement Sam. J'aime beaucoup beaucoup ton début de fiche. Bienvenue et bonne rédaction pour la suite



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 10:15

Bienvenue parmis nous Very Happy



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 251
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 12:39

Bienv'nue !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 17:18

Merci !
Décidément il y a pas mal d'hommes, vous êtes vraiment sûr que c'est pas de femmes qu'il manque ?
Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 251
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 17:39

Mais non mais non, y'a ma nana à Emerald 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Mar 19 Avr 2016 - 18:06

Et tu dis ça à un célibataire... c'pour ça que je déteste les mecs chanceux. :smile18:
Ils viennent toujours nous cracher leur bonheur à la face.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Craig Wilkins   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Craig Wilkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aiden M. Snow ► Craig Horner
» Craig
» Décès d'Yvonne Craig
» (M) Craig Parker - Epoux - Libre
» Matrim Damodred aka Craig Horner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-