Partagez | .
 

 Evan J. Woodward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Evan J. Woodward   Sam 16 Avr 2016 - 22:45


Evan Jeremiah Woodward
35 ANS • AMERICAIN • MEMBRE DU BUREAU DU MAIRE DE SEATTLE • EMERALD FREEDOM

i've got a war in my mind

Evan est un homme que les gens ont tendance à apprécier dès la première rencontre. D'un naturel plutôt sociable, il n'a aucun problème à s'avancer vers les autres, à se présenter et à imposer sa présence en douceur. Cette proximité qu'il crée avec les gens lui permet d'exercer son indiscrétion de manière plutôt, et c'est paradoxal, discrète. C'est là son seul vice d'ailleurs, ou une déformation professionnelle : il ne peut pas s'empêcher de collecter de petits secrets sur les uns et les autres, et de les conserver jusqu'au moment où son opportunisme lui permettra de mettre ses petites ruses à profit, et se hisser un cran plus haut, lui ou la personne qu'il soutient.

Plutôt intelligent, il n'a pas de mal à se débrouiller par lui même, en analysant les situations qui necessitent de l'être, pour résoudre un problème ou dénouer une situation un peu complexe. De toute façon, il ne lâche pas l'affaire tant qu'il n'a pas résolu la dite-situation, c'est son côté particulièrement têtu.

Enfin, on peut dire que même s'il n'a pas de mal à aller vers les autres, il n'arrive cependant pas à se créer de véritable groupe d'amis, car si sa franchise peut-être une qualité, elle se transforme vite en défaut quand les gens le trouvent bien trop sûr de lui et se rendent compte que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.


and blood on my hands

Avec son mètre quatre-vingt, Evan ne fait pas partie des hommes les plus petits, mais pas des plus grands non plus, il est dans la moyenne. Assez carré sans être baraqué, il s'entretient physiquement, mais n'est pas hyper musclé, il n'a pas besoin de cet aspect là pour se sentir bien dans sa peau. Et puis de toute façon, en général, son regard bleu perçant et son look impeccable suffisent à faire leur petit effet. Chevelure brune toujours bien coiffée,  barbe plutôt bien taillée – bien que désormais se soit un peu plus compliqué d'arriver à un résultat aussi net qu'avant, il fait ce qu'il peut pour ne pas paraître trop négligé.

Côté vestimentaire, il a gardé pour l'instant les habitudes de son ancienne vie. Pantalon, chemise et veston, toujours très classe. Le fait d'avoir été mis au courant asse vite de l'évacuation sur la zone d'Emerald Freedom lui a permis d'empaqueter plusieurs affaires.

Au niveau équipement, c'est beaucoup plus restreint. Son arme principale a toujours été l'éloquence et les sales petits secrets, alors les armes à feu... Si il a fait quelques séances de tir en champ fermé, il ne possédait pas d'arme à lui, mais avait les bases pour savoir tirer. N'ayant pas été confronté directement à des rôdeurs, il n'a pas eu l'occasion de leur tirer dessus en situation réelle. Cependant, suite au soulèvement des citoyens face aux militaires, il se retrouve équipé d'un petit 9mm, qu'il garde à sa ceinture, au cas où.

a storm is coming



    - Et toi alors, tu faisais quoi avant tout ça ?- Moi ? Bah j'ai eu une petite vie tranquille, écoute.- Vas y Evan, j'crois qu'on a tout notre temps.A l'abri d'une pièce un peu à l'écart des autres, dans laquelle avait été arrangé un petit salon à l'aide de fauteuils trouvés par ci par là, un petit peu pour les membres un peu plus « VIP », Evan et son interlocuteur se faisaient face. Il n'aimait pas ce gars. Enfin il l'appréciait quoi, mais ne serait pas allé jusqu'à le traiter en ami. Seulement, des fois, il avait besoin de parler, et son histoire n'avait rien de secrète, donc il se cala un eu plus agréablement dans le fauteuil.- J'suis né à Washington DC. Ouais. Carrément. Y'a presque exactement 35 ans que ma mère m'a expulsé. J'suis fils unique aussi. Maman avait déjà presque 40 ans quand je suis né, mon père en avait plus de cinquante. Oh, ils avaient pas prévu d'avoir un mioche si tard, ils pensaient même qu'ils pourraient jamais en avoir, mais c'est arrivé comme ça. Mon père, il était avocat. J'te dis était, parce qu'il est à la retraite maintenant. Et ma mère c'était sa secrétaire. Ah ah, ouais, t'as tout compris, ils se sont rencontrés au boulot, quand elle démarrait dans le métier, il l'a embauchée, et elle a jamais quitté ni le cabinet, ni la maison ! Il laissa échapper un rire rauque de sa gorge, en basculant légèrement la tête en arrière. Bref. A la maison, c'était plutôt tranquille. On vivait confortablement grâçe aux revenus du paternel, et ça m'a permis de fréquenter de bons établissement pour faire mon éducation.- Et comment t'en es arrivé au monde la politique ?- J'sais pas trop. Y'a des trucs comme ça qui t'attrapent et te lâche plus. Ca a été mon cas. J'ai assisté à un meeting un jour, parce que mon père était adhérent. Et puis ça m'a chopé. Mais j'voulais pas devenir maire ou président moi. Ce qui m'intéressait moi, c'était l'envers du décors. La communication, le tirage de patte entre les équipes pour arriver à faire élire son candidat et pas l'adversaire, tu vois ? Du coup, après, j'ai étudié à la fois la politique et la communication. Pour pouvoir me diversifier et proposer différentes choses à ceux qui m'emploieraient. Du coup, j'ai fait plusieurs stages, à la mairie d'abord, et puis j'ai réussi à en choper un pendant les vacances d'été, juste avant ma dernière année, devines où… A la Maison Blanche ! Et ouais mon gars !Son interlocuteur semblait captivé par son histoire, et ça lui gonflait l'égo, aussi se para-t-il d'un sourire fier, avant de poursuivre.- Et t'as pas pu y rester ? Ils t'ont pas engagé ?- C'est plus compliqué que ça. J'ai rencontré Skye à l'université. Le genre de nana que tu te dis que c'est l'amour de ta vie, tu sais. Elle venait de finir son cursus d'avocate et d'obtenir un poste dans un putain de bon cabinet ici, à Seattle. Donc on est venus. Jusqu'à ce qu'elle me quitte trois ans plus tard.- Hum, tu devais être dégouté non ?A nouveau, son rire emplit la pièce.- Ah bah j'vais pas te dire que j'ai sauté au plafond. Mais c'était l'occasion de prendre un nouveau départ. Jusque là, j'avais trouvé un poste dans une boite de com, mais c'était pas vraiment le but que je m'étais fixé. Donc j'ai fait ce que j'avais à faire pour me rapprocher des bonnes personnes. Grâçe à des relations, j'suis entré en contact avec des gens à la mairie, et puis j'suis entré au service communication. J'ai fait mes preuves, petit à petit, et quand notre Maire a préparé les élections, il m'a pris dans son équipe. Ensemble on a mis en place les stratégies, je me suis occupé de savoir ce qu'il fallait savoir sur nos adversaires. Et le résultat, on le connaît. Du coup, en remerciements, j'me suis retrouvé membre du bureau du Maire, et ça m'plaisait bien. D'autant que j'avais pas retrouvé d'histoire amoureuse sérieuse, alors j'avais tout mon temps pour le boulot.


on the highway to hell



    - Et du coup, t'es arrivé quand à Emerald ? J'imagine qu'en bossant là bas, t'as du être dans les premiers au courant.- J'vais pas te mentir. On était au courant avant le commun des mortels oui, et dès que le lycée à été opérationnel pour acceuillir du monde, on a été transférés ici. Mais c'était pas facile à gérer comme crise. D'abord y'a eu les alertes lancées par les autres Etats. Mais on se disait « ça va, c'est pas ici », « c'est qu'une petite épidémie, ça sera vite contenu ». Et puis là-bas, l'armée a commencé à être déployée, puis dépassée. Et puis on a perdu le contact avec certaines villes. Et puis de plus en plus. C'est là qu'on a commencé à paniquer, à surveiller les cas ici. Y'en a eu un, puis deux. Ca clignotait sur nos tablettes, tu vois ? L'apocalypse en direct.Oh oui, il se rappelait une soirée en particulier, où ils avaient reçu une dizaine d'appels en même temps. Une clinique, les urgences de l'hôpital, le comissariat… Partout, les alertes fusaient, des cas suspects… Et la gestion de crise n'était pas forcément le fort du bureau dont il faisait partie.On suivait ça, et soudain on a perdu pied. Trop de cas, trop de dangers. La population était en danger, mais on devait aussi éviter les mouvements de panique. Sauf que c'était trop tard. Certaines personnes avaient déjà compris, et les pillages ont commencé dans le centre de la ville d'abord. On a envoyé les forces de police mais les gens s'en prenaient à eux. Ca a dégénéré. Des infectés se sont glissé au coeur de la foule, et le carnage à commencé. Nous on était toujours à l'abri. Donc on a lancé l'évacuation des… Gens plus importants on va dire, vers Emerald Freedom. Et pour le reste, on a ouvert le Century Link.- Sacré boulot… Mais du coup, t'es plutôt dans les hautes sphères toi. Pourquoi t'as choisi d'aider les gens un peu plus lambda ?- Justement parce que j'ai vu à quel point les gens « haut placé » on va dire, étaient déconnectés de la réalité. Bien au chaud dans leurs bureaux, ils ont préféré rester à l'abri, envoyer les gens à l'abattoir, plutôt que d'essayer de faire quelque chose de vrai.  Alors que ceux d'ici… Quand il y a eu un problème, ils ont réagi. Tout de suite. Ils se sont organisés, ils ont collaboré. Ils ont laissé personne derrière. Et je les admire pour ça, donc j'ai choisi mon camp...

 

time to meet the devil

• pseudo › Jennouiiiille
• âge › 25 ans

• comment as-tu découvert le forum ? › C'est tellement loiiiin
• Ton ancien personnage ?  › Les mêmes qu'ici, la Jenna et le Joshua
• et tu le trouves comment ? › Toujours aussi pourri :MisterGreen:
• présence › Un peu moins qu'avant, mais toujours pas mal présente

• code du règlement › Ok - Jay
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1890
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Sam 16 Avr 2016 - 22:49

Oh un troisiiiième :smile42: Re'bienvenue avec ce nouveau compte, bienvenue chez les rouges Smile


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1640
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Sam 16 Avr 2016 - 23:03

Ouuh pas mal ce nouveau perso ! :MisterGreen:
Bienvenue à Emerald du coup o/



Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6189
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Dim 17 Avr 2016 - 6:13

Bienvenue, barbu



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Dim 17 Avr 2016 - 10:28

Salut Toi Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Dim 17 Avr 2016 - 14:36

Bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Dim 17 Avr 2016 - 17:00

Re-bienvenue ! :MisterGreen:


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Evan J. Woodward   Aujourd'hui à 2:55

Revenir en haut Aller en bas
 

Evan J. Woodward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )
» Evan Bourne VS Alberto Del Rio
» Evan Bourne Vs Dolph Ziggler
» Evan Gibson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-