Partagez | .
 

 What about this world ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Erik Ziegler
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 03/01/2016
Messages : 337
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: What about this world ?   Mer 29 Juin 2016 - 13:18

Promise. Promesse. Axel et moi partageons donc vraiment la même vision de la musique ? Est il lui aussi de ceux qui préfèrent se laisser emporter par les rythmes et les notes que de se laisser sombrer dans un monde gris et pathétique ? En fait, sommes nous donc si différent, lui et moi ? J'vois le verre à moitié plein, lui à moitié vide, mais tout deux, nous adorons l'eau qu'il y a dans ce verre. Je n'avais pas vraiment d'avis sur lui, avant cette discussion nocturne. Et là, maintenant, je suis heureux de lui parler. Je suis heureux de l'écouter me parler de sa vie.

" La musique, c'est l'espoir, j'te le dis ! T'as bien fait de lui donner ce nom.


Et à mon grand plaisir, il accepte de jouer quelques notes avec moi. Oh bien sûr ce ne sera pas de suite, mais rien qu'à l'idée de partager un duo, de s'échanger accords et gammes en se laissant emporter par notre inspiration.. j'en souris de manière très large.

Génial ! Tu sais, on ne connaît vraiment un musicien qu'après avoir joué avec lui. J'ai hâte !

Il me demande si ça a marché, finalement. A ça, je hausse les épaules..

C'est une bonne question et.. j'le saurai jamais. J'ai eu un appel juste avant la fin du monde, un prod' qui était intéressé. Mais j'étais seul, sans groupe. Puis de toutes façons, ça n'a plus d'importance maintenant..

Il me dit qu'il faut du courage pour faire ça, et que lui n'a pas pu le faire. Que les autres ont  décidé pour lui. Et j'étais comme lui, finalement. Ce mec effacé, blasé, sourire aux lèvres mais l'âme vide. Un boulot que je ... je m'en fichais en fait. Comme de ma femme, au final. Comme de toute cette vie. Seule la musique m'intéressait et.. si je pouvais revenir en arrière, je serais malgré tout parti avec mon groupe, quand j'étais jeune.

Du courage.. Ouais. J'ai longtemps hésité à le faire. J'me suis posé tout un tas de questions.. J'l'ai fait au moins mille fois. Puis un jour, j'ai décidé. C'est tombé comme ça, comme une évidence. Maintenant j'regrette. Puis d'un autre côté j'me dis que si j'étais resté, qu'est ce qui aurait changé ? J'veux dire.. imaginons que l'apocalypse ne soit jamais arrivé.. Mon couple battait de l'aile et était condamné. L'amour ne suffisait plus.. La routine et les déceptions ont fini par prendre le dessus. J'en avais marre de ne pas vivre selon mes envies, mais selon celles des autres. Le boulot que souhaitait mon père, la place que souhaitait ma femme, l'ami que souhaitaient mes amis.. Et moi ? J'me suis sacrifié pour eux. Tu sais.. l'apocalypse est peut être terrible mais.. j'y trouve une certaine forme de liberté. De libération. Comme si la vie m'offrait enfin les moyens de tout recommencer à zéro. Ici, avec vous..

Je le regarde, sourire aux lèvres malgré mes propos. Me voilà encore prêt à me livrer, sans concession, dans une bien belle confession. Mais si je parle de moi, c'est pour finalement parler de lui. Il n'a pas agit comme moi et il le regrette.

.. Et.. tu vois, c'est aussi une seconde chance pour toi. T'es en vie. Et la vie t'offre cette opportunité de refaçonner ton existence selon tes envies. Oh c'est sûr, survivre dans c'monde c'est dur.. Mais t'es là mon pote, t'as plus qu'à faire ce que tu voulais faire !


Revenir en haut Aller en bas
Axel J. Kennedy
Bras droit | Sanctuary Hills
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 711
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: What about this world ?   Mer 29 Juin 2016 - 22:18


    Son enthousiasme quant au fait de jouer ensemble m'arrache un nouveau sourire, un peu plus franc. Moi aussi j'avais hâte de jouer avec lui, même si au fond, je me disais que c'était presque dommage d'avoir eut à attendre l'apocalypse pour profiter de toute ça ; mais n'était-ce pas tous ces petits détails qui la rendait encore plus belle ?

    Je l'écoute finalement attentivement répondre à ma question, me parler de sa vie et de ce qui l'a poussé à mettre les voiles ; peut-être un peu tard, certes, mais il l'a fait. Je me demande un instant comment un gars aussi sûr de lui s'est traîné de la sorte pendant autant de temps, et surtout qu'est-ce qui a été l'élément déclencheur de tout ça ? Il a l'air d'être un type qui sait ce qu'il veut, qui sait où il va... Dieu sait que l'amour pousse parfois à faire des choses absurdes, se mettre de côté ; il suffit d'une seule personne pour ça. Mais quand même...

    Et il reprend en donnant son point de vue sur cette apocalypse. Point de vue qui lui vaut un regard franchement étonné ; je dois avoir une tête bizarre comme ça, masquant difficilement ma surprise. Il est vraiment sérieux quand il dit ça ou il se le joue du style ''faire comme si on était pareil pour l’appâter'' ?  J'ai pas l'impression que ce soit ce genre de gars, il a pas l'air d'enjoliver son histoire, ni d'en inventer des parts ; un récit brut de ce qu'il a vécu, c'est à ça que j'ai droit. Réfléchissant un instant à ses paroles, je prend une profonde inspiration avant de finalement me lancer dans mon récit à moi. Pourquoi ? Peut-être parce-qu'il y a un moment où ça fait de mal de poser à plat ce qu'on garde un nous, et probablement aussi parce-qu'il s'est ouvert sans rien attendre en retour, juste pour discuter. Chacun son tour, c'est pas sur ça que se base une bonne entente ? Carmen m'a déjà suffisamment rabâché de faire des efforts.

« Je suis franchement étonné que tu sois aussi... positif sur ce qui arrive. Je crois que t'es bien le premier que je rencontre. »

    Marquant une pause, je tente un sourire franc, me creusant la tête pour trouver les mots justes, pas me mettre en avant comme un pauvre gars à plaindre ; la pitié, surtout pas ça.

« Contrairement à toi, ma vie a pas été aussi... enfin, je l'ai pas vécu comme toi, j'me suis jamais satisfait de ce que j'avais. J'ai jamais su pourquoi. J'suis le fils d'une famille de paysans, j'avais deux frères aînés. Étant petit dernier tout le monde a toujours été aux petits soin. J'avais mimé ces trois mots en faisant des guillemets avec mes doigts. Déjà plus jeune j'étais du genre assez renfermé, ma mère était inquiète, mon père était un bon père mais assez dur. Bref, j'étais destiné à reprendre la ferme familiale aux côté de mes frères. »

    Un sourire à la fois nostalgique et plein de culpabilité marquait mon visage, repensant à toutes ces années. Je me demande à quoi ça sert de lui raconter tout ça, le petit gamin paysan qui tourne le dos à ses parents parce-qu'il rêve de mieux. Mais c'était quoi ''mieux'' au juste ? Soupirant en fermant un instant les yeux, je reprends en posant inconsciemment mes doigts sur le bois de ma guitare.

« Quand j'ai eu l'âge je suis parti pour Seattle faire des études. J'ai essayé des trucs qui finalement n'ont pas marché, je m'y suis jamais plu. Et une fois cet écart avec les miens fait, il m'a été impossible de faire marche arrière, j'allais pas revenir d'un air désolé en sachant que jamais j'y serai bien. »

    Mon sourire s'était un peu effacé, laissant place à un air plus sérieux, plus vide. Et maintenant ? Comment continuer ? Rien ne servait de dire que les rapports avec ma famille, principalement mon père se sont peu à peu effrités et que ma mère, entre les deux, faisait de son mieux pour tempérer.

« Je me sentais mal dans ce monde, dans ma vie et tout ce qu'elle comportait. Même mon boulot me tapait parfois sur le système. Je supportais pas les gens, la foule, l'humanité et tous ses vices. J'ai jamais eu le courage de tout plaquer et partir parce-que j'ai jamais su ce qui me rendrais vraiment bien. Et j'avais pas le courage qu'il fallait pour... mettre fin à mes jours. »

    Dit comme ça, j'ai vraiment l'impression d'être une tache de plus dans le monde. Un de ces pauvres types même pas capable de se foutre en l'air correctement. Mais qu'importe, c'est derrière mois désormais.

« Je l'ai pas fait pour ma mère, principalement. Parce-qu'elle avait tout fait pour moi, malgré mes conneries. Alors je me suis contenté d'attendre bêtement que quelque chose ou quelqu'un le fasse pour moi. Comme si quelqu'un allait un jour sonner à ma porte en me disant ''eh viens, on part dans un monde meilleur !''. »

    Riant légèrement, je repense à la seule qui est venue sonner à ma porte en fait, sauf que son ''monde meilleur'' n'avait jamais été ce que je cherchais, même s'il me faisait oublier parfois tous mes tourments.

« La seule qui est venue c'est Carmen et ses plans trop nuls de sorties en boîte. Heureusement qu'elle a été là parfois, même si j'ai pas lésiné sur les râleries à volonté. Nouveau rire avant de reprendre un air plus sérieux, un sourire néanmoins plaqué sur mes lèvres. Finalement c'est le monde qui a décidé pour moi et l'apocalypse est tombée. Ça peut paraître dingue mais c'était ça qu'il me fallait. Plus d'impératifs, plus de futurs abstraits, plus besoin de se demander comment le construire... J'ai pu enfin profiter au jour le jour sans toute cette foutue société qui me tirait vers le bas. Alors oui, tout ça c'est un nouveau départ, et pour rien au monde j'aimerai revenir en arrière. »

    Mes paroles sont peut-être dures, trop crues, mais c'est bien ce que je pense alors pourquoi enjoliver les choses ? Ça semble égoïste d'espérer qu'il n'y aura pas de retour en arrière, mais à quoi cela servirait-il ? Certains diront que ce serait l'occasion pour moi de faire les choses autrement, apprendre à apprécier ce que j'avais, mais comment j'aurai pu faire tout ça sans jamais savoir ce qui n'allait pas ? L'histoire pouvait bien se jouer encore et encore, elle aurait toujours le même goût amer d'un manque injustifiable. Je regarde Happy en haussant les épaules, le laissant entendre ce que je venais de dire ; heureusement qu'il n'était pas psy lui aussi, qui sait de quels sermons j'écoperais.





« Tout le monde dit que la ''survie'' n'est pas facile,
que ce n'est qu'un état second clôturé soit par une renaissance, soit par la mort.
J'ai eu ma renaissance.
»

Revenir en haut Aller en bas
 

What about this world ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-