Partagez | .
 

 Culpabilité | ft. Jonah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Jeu 14 Juil 2016 - 23:33

Et elle insistait, encore et toujours… Si elle n’a pas un sale plan derrière la tête, c’est vraiment qu’elle n’arrive pas à changer… Et je crois fort que justement, elle a déjà bien changé. Alors le coup de pute qui risque d’arriver très bientôt, je l’attend de pied ferme. Non non Jenna, je ne te laisserais JAMAIS gagner.

Mais pour l’instant… profitons un peu. Il faut avouer que les caresses de la rousse ne manquèrent pas de me faire toujours un peu plus d’effet, et ses mots ne me laissèrent pas indifférent non plus, pour tout avouer. Elle savait chauffer, et ça je m’en souvenais parfaitement… Un sourire en coin vint se dessiner sur mon visage alors qu’elle m’exposait ses désirs d’une voix toujours aussi sensuel. « Alors vas-y, t’attends quoi ? » lui murmurai-je sur le même ton.

Alors la belle rousse commença… une fois son haut retiré, je pus admirer à nouveau ce joli corps qui n’avait visiblement pas changé, ou alors dans le bon sens du terme… Une fois mon propre t-shirt retiré, elle commença à approcher le sien des mes yeux pour me les bander, ce qui m’arracha un rire légèrement agacé, mais aussi amusé à la fois. Me bander les yeux, sérieusement ? Elle croit que je vais rester comme ça ? Attendez, on était à la limite de s'entre-tuer quelque secondes plus tôt et elle croit que je vais la laisser me faire des trucs sans que je vois ? Sûrement pas. Heureusement, je parviens tout de même à apercevoir quelque chose, discrètement… Je pourrais au moins commencer par faire croire que je joue naïvement à son petit jeu. « C’est surtout toi qui aimais ça oui... » déclarai-je en un rire bref.

Alors, voyons voir comment elle s’y prend… Bon, pour le début, il faut avouer que c’est agréable. Oui, très agréable. Du coin de l’oeil, discrètement, je l'aperçu tout juste, à genoux face à moi. Si elle avait continué sur cette voie, ça aurait été parfait… mais non, je vous l’ai dit, il y a le sale coup derrière tout ça. Ma vue très obstruée m’avait empêché de la voir ramasser quelque chose, dans la boutique, mais je sentis très bien lorsqu’elle commença à caresser mon fessier avec ce fameux objet… Pas de conneries. J’en ai connu des tarés qui avaient essayé des trucs malsains pour se venger de moi, j’ai déjà de l’expérience. Ca ne marchera pas non plus pour cette fois.

Vivement, j’arrache le t-shirt de mes yeux et saisis la main de Jenna qui tenait… « Une brosse à cheveux ? Bah putain je sais pas quels délires sexuels tu as adopté en cinq ans mais crois moi c’est TRES bizarre. Déjà que je suis pas très sex toy, je dois avouer qu’une brosse à cheveux, je sais pas ce que tu comptes faire avec, mais ça me tente pas. » Tenant toujours fermement sa main, je lâchai à nouveau un petit rire moqueur. « C’était tellement prévisible comme coup, Jenna. Tu sais, j’ai connu une fille un jour... une malade, bipolaire hystérique… je l’avais lâchée, parce que le soir où on avait couché, j’étais drogué… Elle s’appelait… Rosalind ? Ouais c’est ça. Quel nom de merde. En plus elle avait une tête de… de chêvre. J’étais vraiment défoncé hein, je te rassure. Enfin bref, tu sais quoi ? Bah elle m’a fait exactement la même chose ! Elle m’a bandé les yeux, et après ? Elle a tenté de me couper la queue avec des ciseaux de cuisine bordel ! Et tu vois, t’as pu le vérifier, il me manque toujours pas de morceau… C’est pas toi qui va changer les choses, ma belle petite rouquine vicelarde. Pose cette brosse et met ton t-shirt ailleurs maintenant. Jouons fair-play. » Fair-play. La bonne blague, venant d’un mec aussi mesquin et manipulateur que moi. En tout cas, Jenna n’avait toujours pas réussi à faire tomber mon petit sourire insupportable…
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Sam 16 Juil 2016 - 22:26

    Il l’enervait. Non, pire que ça, il la faisais sortir de ses gonds. A l’exterieur elle restait calme, pire que ça, elle souriait, mais à l’interieur elle était en train de bouillir, et elle se demandait même comment elle avait fait pour ne pas lui tirer une balle en pleine tête. Ou non, en pleine rate ou en plein foie. Un truc qui le fasse crever. Pas en plein coeur, évidemment, puisqu’il n’en avait pas. Il n’en avait plus ? Elle n’atait pas sûre qu’il en ai eu un, un jour.

    Se remettant à son niveau, elle remit son t-shirt. Tout ça avait assez duré, et leur petit jeu n’était plus du tout amusant. Elle écoutait d’une oreille son monologue, d’un air surement désinteressé, vu comme elle n’en avait plus rien à foutre. Non, au contraire, elle commençait déjà à chercher une échappatoire. Rôdeurs ou pas, il fallait qu’elle s’en aille. Plus que ça même, elle préférait la compagnie des morts vivants, et se battre avec eux pour sa vie, plutôt que rester avec Jonah. En quelques dizaines de minutes, il avait réussi à la guérir d’années de regrets. Et ça, c’était quand même fort.

    Lui tournant le dos, elle fit quelques pas dans la pièce, pensant soudainement à Shannon qui était dans un des bâtiments en face, espérant qu’elle ai réussi à se mettre à l’abri elle aussi. Et qu’elle n’ai pas fait une aussi mauuvaise rencontre qu’elle. Elle detestait cette journée, c’était officiel. Jenna fit volte-face, pour le regarder à nouveau, de bas en haut. Comment un homme pouvait être aussi beau à l’extérieur, et aussi pourri en dedans ? Elle ne comprenait pas, ça dépassait l’entendement d’après elle. Enfin… Sans doute que l’Univers devait avoir ses raisons…

    - Bon. Ben sur ces formidables retrouvailles...

    Elle lui sourit, faussement, en reculant toujours, approchant d’une fenêtre barricadée de manière assez aléatoire.

    - C’pas tout ça, mais j’ai autre chose à foutre que tailler le bout de gras avec mes exs.

    Au moment où elle prononçait ses mots, elle sentit des doigts décharnés se poser sur son épaule. Sans aucun doute qu’elle avait surestimé le blindage de la fenêtre. Un hurlement s’échappa de sa gorge. Pourtant elle commençait à avoir l’habitude de ces horreurs, putain ! Pourquoi elle sursautait, maintenant, face à lui ? Elle tentait de se libérer, mais voilà que l’abomination avait passé le second bras, et la tirait en arrière pour la plaquer au mur, et tenter de l’atteindre de sa mâchoire fébrile.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Mar 19 Juil 2016 - 0:21

Mais attendez… Semblerait-il que je sois en train de gagner ? Le voir tirer la tronche de déception en le regardant remettre son haut me fit jubiler intérieurement. Je venais de l’empêcher de faire ce qu’elle voulait faire, et c’était très bien comme ça. Maintenant, il semblait que mon comportement l’énervait trop et qu’elle avait envie de partir, alors que je me rhabillais tranquillement… Je gaaaagne ! Encore quelques mouvements, quelques pas, elle aura franchi la porte et j’aurais GAGNÉ CETTE FOUTUE LUTTE !

Mais… putain, il fallait que ça arrive. Il fallait que ce rôdeur, derrière les barricades merdiques de la fenêtre du bureau, parvienne à attraper son épaule… Je suis censé faire quoi là ? La tirer de là ? Je devrais la laisser crever. Après tout, moi non plus je n’étais pas si content de la revoir au début. Et elle m’avait bien soûlé, elle et ses petits coups de pute là, avec sa brosse à la con. Cependant… un truc m’empêchait de la regarder mourir bêtement là, le sourire aux lèvres. Même si nos retrouvailles n’avaient pas été très… cordiales, j’avais mystérieusement fini par être heureux de la revoir, pour une raison qui m’échappe. Ces lèvres et ce corps si appréciable, sans doute ? Oui sans doute. Ce nouveau contact physique, bien que loin d’être sincère, m’avait fait frissonné : Ce serait bête de gâcher une telle beauté, pas vrai ? Et puis, il fallait aussi avouer que ce petit jeu m’avait bien plu… Jenna était imprévisible et mesquine. Elle avait, pour moi, changé dans le bon sens du terme finalement. Alors non, je ne vais pas la laisser crever là. Et puis après tout, qu’est ce que j’ai dis tout à l’heure ? Que si je pouvais faire quelque chose pour me rattraper je le ferais ? Eh ben je considère toujours ça comme faible de ma part, mais tant pis, elle mérite au moins bien que je fasse ça.

Alors que les dents du vorace qui était parvenu à passer les planches menaçaient de plus en plus de se planter dans le cou de la rousse, je dégainai rapidement mon couteau et me rua sur l’infecté. D’un geste rapide et net, je séparai la mâchoire affamée du monstre du cou de Jenna en planquant ma main sur celui ci pour la pousser légèrement sur le côté, avant de planter violemment mon couteau bowie dans le crâne du vorace qui cessa immédiatement ces râles pour tomber raide mort. Oui, je venais clairement de sauver la vie de la rouquine ici présente. Si elle continue de me faire autant la gueule après ça, c’est qu’elle m’en veut vraiment, mais alors VRAIMENT à mort.

Retirant le couteau du crâne du vorace d’un geste sec, je regarde un instant Jenna dans les yeux. Un regard qui voulait dire ce qu’il voulait dire : “voilà je t’ai sauvé. Maintenant déteste moi ou pas, à toi de voir.” Mais tout est dans les yeux. Elle comprendra parfaitement. Un moment de silence suivit, puis je repris la parole. « Fini de jouer, faut qu’on se tire de là. » J’avais pour une fois l’air tout à fait sérieux et grave. Je n’avais pas pu avoir ma victoire, je ne vois pas de raison pour rigoler. Rapidement, je remis mon t shirt et pris mon revolver en main. Calmement, je passai mon bras, toujours armé du couteau, devant Jenna pour lui faire signe de s’éloigner de la porte et passai devant. J’allais bientôt ouvrir la porte et passer à nouveau à l’action… Si elle a quelque chose à me dire, c’est maintenant ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Sam 23 Juil 2016 - 21:10

    Les yeux de Jenna se plantèrent dans ceux de Jonah. Là, tout de suite, il n’était plus question de jouer, de se défier, d’assurer une domination sur l’autre. De se jauger. Non. Là, pour la rousse, il était question de SURVIVRE. Le rôdeur la maintenait, et elle était toujours étonnée de la force qu’ils possédaient. C’était comme si de toutes les fonctions de leurs corps décharnés, c’était celle qui s’était le mieux conservée – enfin, après la faim, bien évidemment -. Alors là, coincée contre cette fenêtre, sentant que la tête du monstre glissait entre les planches branlantes, Jenna essayait de savoir si l’homme en face d’elle allait daigner l’aider ou pas.

    Pouvait-il vraiment être un tel connard ? Alors, oui, elle n’avait pas été tendre avec lui, lors de ces retrouvailles, et sans doute que ça soulait le bonhomme que d’avoir recroisé une ancienne conquête, d’avoir appris qu’il avait un môme quelque part, d’avoir failli se faire enfiler par une brosse à cheveux. Mais pouvait-il vraiment la laisser crever, là, devant lui, alors qu’il avait encore passé ses doigts dans les mèches de feu, embrassé les lèvres nacrées ?

    Elle n’eut pas long à attendre la réponse. Jonah se précipita, et bouscula le mort-vivant pour libérer Jenna de son étreinte, puis planta sa lame dans le crâne, coupant ainsi toute activité auprès de l’abomination qui tomba subitement. Jenna ouvrit la bouche mais aucun son ne s’échappa.

    Les regards des anciens amants se croisèrent. Prunelles contre prunelles. Fierté contre fierté. Elle lisait clairement en lui, et comprenait qu’il n’avait pas fait ça pour l’impressionner, ou se faire mousser, ou garder bonne conscience. Il l’avait sauvée, c’est tout. Sans attendre grand-chose en retour. Et face à lui, le regard de la cambrioleuse le remerciait silencieusement. Parce qu’elle n’était pas du genre à remercier comme ça de vive voix, surtout après tout ce qui venait de se passer entre eux.

    Elle ne lui envoya qu’un signe de tête. Il comprendrait. Il comprendrait qu’elle ne pouvait pas dire ces mots. Qu’ils ne passeraient pas la frontière de ses lèvres. Que son coeur meurtri par les années refuseraient de les exprimer. Mais que malgré tout, ils étaient là.

    Elle attendit que Jonah ouvre la porte. Le plan était simple. Dès que là voie serait libre, elle s’échapperait. Rejoindrait Shannon en face, et après ça, elles disparaitraient. Loin de l’endroit, loin des souvenirs. Et surtout, surtout, très loin de lui.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Mar 26 Juil 2016 - 0:20

Un mouvement de tête. Un simple mouvement de tête qui en disait long. A son regard, je sentais qu’elle voulait que je comprenne son geste sans qu’elle n’est rien à dire… Mais j’ai eu envie d’attendre qu’elle me le dise. Rien que pour me faire jubiler moi même, pour sentir la rage mêlée de gratitude au plus profond de sa voix, j’aurais voulu attendre qu’elle me dise merci. Mais non. Je ne lui ferais pas faire ça. Parce que je ne suis pas un monstre à ce point ? Oh détrompez vous. Parce que je sais que, de toute façon, ce mouvement avait pour elle autant de valeur qu’une parole, voir plus, alors qu’elle me le dise ou non, quelle importance ? J’ai eu ce que je voulais. Comme elle a eu ce qu’elle voulait quand je lui ai sauvé les miches.

La main posée sur la poignée de la porte, je la regardai donc droit dans les yeux et lui adressai un petit sourire qu’elle connaissait bien, mais qu’elle ne pourrait sans doute jamais décrire, à la fois séducteur et fier, charmant et espiègle. Je savais qu’elle adorait ce petit sourire. Elles l’adorent toute.

Un temps de silence. J’ouvre la porte. Un vorace m’attend directement à la sortie : sans tarder, je plante ma lame dans son crâne en le laissant lentement tomber, puis me précipite discrètement derrière un rayon de la supérette. Quelques rôdeurs traînent déjà des pieds dans le magasin mais ne m’ont pas encore repéré… Pourvu que ça dure. D’un oeil furtif, je regarde à travers la vitrine brisé et le rideau de fer à moitié baissé : il y en a encore, peut être quelques uns, peut être beaucoup, mais il n’y en a encore, et ils ne font pas que traverser la rue… Désormais, ils ne bougent pas, ils rôdent. On ne peut pas se permettre d’attendre qu’un bruit les attirent ailleurs : il faut sortir maintenant.

Restant baissé, je fixe le sol en me mordant les lèvres et fronçant les sourcils, l’air pensif. Il faut que je trouve un plan pour qu’on sorte de là. Tout les deux. J’ai pas sauvé Jenna pour la laisser crever deux minutes plus tard, ce serait complètement con. Prudemment, je m’adresse à Jenna, de la voix la plus basse possible afin de ne pas attirer l’attention dès quelques voraces traînant dans la boutique. « Je vais faire un truc. Il ne faut surtout pas que tu fasses la moindre connerie, et il va falloir que tu sois rapide. Je veux que tu me laisses faire, pigé ? » J’avais l’air tout à fait sérieux et j’attendis un petit moment pour être sûr qu’elle enregistre bien, puis je lui adressai à nouveau ce fameux petit sourire. « Je sais pas pourquoi j’ai fais ça tout à l’heure… Ça doit sans doute vouloir dire que je te déteste pas, finalement. » Il y avait cependant, comparé à tout à l’heure, une pointe d’inquiétude étrange dans ce petit sourire...

Je pris soudainement une grande inspiration, puis plissai légèrement les yeux en regardant la rousse, me demandant si j’allais regretter ce que j’allais faire. Il ne faut pas que j’ai à le regretter. Je lui adressai un rapide clin d’oeil. « A la prochaine. » Subitement mais toujours assez discrètement, je me précipitai vers la sortie et passai sous le rideau de fer à toute allure. Il y en avait quand même un paquet… Je bondis droit sur mes deux jambes et me mit alors à taper dans mes mains pour attirer les voraces, commençant à courir en criant. « BAH ALORS LES GARS, C’EST LES SOLDES ? » Je courais. Je tapai fort dans mes mains, le plus fort que possible. De temps à autre, je tirai une balle dans le tas : j’en abattais un, et je faisais encore du bruit. Lentement, je m’éloignai du magasin avec la horde aux trousses, laissant le passage relativement libre à Jenna. Courant à pleine vitesse, je m’éloignai aussi de plus en plus du groupe de rôdeurs, espérant pouvoir rejoindre Zack au plus vite.

Je ne sais même pas pourquoi je fais ça. Je risque ma vie comme un con. Je ferais pas ça deux fois, Jenna, profite bien.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 180
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Ven 29 Juil 2016 - 0:03

    Non. Il n’avait pas le droit. Absolument pas le droit de lui servir ce sourire. Ce putain de sourire qui l’avait déjà faite craquer une fois dans un bar de New York. Ce sourire qui avait du en faire craquer plus d’une et qui la dégoutait autant qu’il ne lui donnait envie d’à nouveau se pendre à son cou, de prendre ses lèvres avec gourmandise, et d’oublier tout ça, de rententer l’expérience. Mais elle savait qu’elle s’y casserait le nez. Et elle était incapable d’oublier tout ce qu’elle avait subi, vécu, assumé seule.

    C’était le début de la fin. Leurs retrouvailles s’arrêtaient là, et si elle se sentait libérée de savoir qu’il allait la quitter, une part d’elle s’inquiétait pour lui. Ce qu’il y a de dangereux avec un tel égo, avec une telle confiance en soi, c’est qu’on est forcément moins vigilant, on pense que le danger ne peut pas nous atteindre. Et même si elle avait contre lui une rancoeur tenace, elle était liée à lui pour l’éternité, via les gênes qu’ils avaient tout les deux apportés à un petit être dont ni l’un ni l’autre ne connaissaient le destin.

    La poignée tourna entre les doigts de Jonah, et la porte s’ouvrit sur un mort qu’il tua à nouveau d’un vif coup de couteau, avant de la rejoindre derrière un rayonnage. Elle ne comprenait pas ce qu’il cherchait à faire, les cadavres rentraient à pas lent, mais ils rentraient, et les deux comparses ne pourraient pas faire face indéfiniment.

    Le regard tourné vers lui, elle observait ses mimiques. Puis détourna le regard. Non. Elle ne pouvait pas. Elle ne devait pas le regarder. Elle devait le detester. Il s’adressa à elle à voix basse. Etre rapide ? C’était un peu son quotidien. Rapide, fluide, et agile. Tout Jenna quoi.

    Il aurait pu s’arreter là. Et ça aurait été très bien. Il aurait mis son plan à execution et chacun aurait suivi sa route. Mais non, il fallait toujours qu’il en rajoute. Qu’il ai le dernier mot. Qu’il la plonge dans le doute. Qu’il lui coupe l’herbe sous le pied. Leurs regards se croisèrent à nouveau, plus longtemps, plus intensément. « Que je te deteste pas ». Venant de lui, ça voulait dire beaucoup.

    Mais elle n’eut pas le temps de lui répondre. De toute façon, elle n’aurait pas su quoi répondre à ça. Elle attrapa son clin d’oeil au vol, puis il partit attirer les rôdeurs un peu plus loin. A toute vitesse, elle se glissa à son tour derrière les grouillants, pour traverser la rue et rejoindre la planque de Shannon. Un dernier regard en arrière oour voir s’éloigner Jonah, et elle referme la porte derrière elle pour tomber nez à nez avec la brune.

    - T’en fais une tête… On dirait que t’as vu un fantôme.

    - T’as pas idée...


FIN


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Culpabilité | ft. Jonah   Aujourd'hui à 21:36

Revenir en haut Aller en bas
 

Culpabilité | ft. Jonah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» WILLIAM ▲ La culpabilité est la pire des tortures
» La Culpabilité par la Peur [PV Milady ♥]
» « On est tous coupables, ne prends rien de plus que ta part de culpabilité. » * Philippe d'Artagnan
» culpabilité ▬ liam.
» Henley - La culpabilité, c'est pour les faibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-