Partagez | .
 

 Only The Strong Survive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Only The Strong Survive   Mar 12 Avr 2016 - 11:36


Only The Strong Survive
PV : Wade Lockharts
Aujourd’hui, il se reposait un peu, vagabondait dans son coin sans trop se soucier du reste, l’infirmerie n’était plus sa priorité depuis de nombreux jours simplement parce que tous les blesser se rétablissait plutôt bien. De son côté, il agissait toujours comme un canard boiteux et sa jambe le faisait un peu souffrir, mais c’était négligeable par rapport à ce qu’il avait déjà enduré. Il aurait voulu se rassurer en se disant qu’elle serait guérie à la fin du mois, mais il savait au fond de lui que ça serait plus lent que prévu. Il avait cependant l’impression d’avoir un rythme de vie bien plus correcte qu’avant l’épidémie. Il ne courrait plus partout et pouvait enfin faire des nuits complètes sans crainte que son bipeur ne le réveil. Cette ancienne vie lui manquait un peu, c’était exténuant, mais au moins, il se sentait vivant tout le temps. Non pas que ce n’était plus le cas maintenant, c’était simplement bien différent.

C’est avec un soupir qu’il se levait de son siège, il ne voulait pas rester assis, ce n’était pas dans son habitude. Même si son corps lui demandait bien trop souvent à son gout. Il réalisait alors que les nouvelles sessions d’information sur les zombies venaient de se terminer. Jaden voulait qu’il y participe, mais il préférait attendre son rétablissement complet. De toute façon il n’était pas en état de sortir comme ça. Alors foncièrement qu’il s’y intéresse maintenant ou dans un mois ça ne changer pas grand-chose. Il pouvait toujours aller jeter un coup d’œil, ça ne lui couter par grand-chose. Même si le cœur n’y était pas vraiment en réalité. Il sentait un frisson lui parcourir le corps alors qu’il était proche de la zone. Devait-il continuer ? Certainement, mais il n’en avait pas le courage. Il restait planté comme un piquet à une cinquantaine de mettre.

Il s’installa un instant là où il était. De toute façon à quoi bon aller plus loin, il en était incapable. Il ne savait pas quoi faire. Peut-être, allez en parler à quelqu’un, mais à qui ? Il pourrait aller voir Jaden, mais il était là-bas ce qui impliquait se rapprocher et il n’en avait absolument pas envie. Il pouvait toujours trouver quelqu’un qui avait déjà participé à ça pour lui poser ses questions. Son esprit réfléchit un instant sur les différents noms pour s’arrêter sur celui de Wade. C’est vrai, il n’avait jamais osé lui en parler par le passé, mais peut être qu’aujourd’hui il pourrait lui en parler un peu plus longuement. Il se redressa et finalement fit demi-tour à la recherche du patriarche Lockhart. Il était plutôt sympa ce type et il n’avait jamais eu l’occasion de lui reparler depuis qu’il c’était rapproché de Rosaleen.

Il marchait dans les couloirs de l’école et finit par le trouver sans trop de problèmes. Il avait demandé aux personnes qu’il avait croisées sur la route et grâce à l’aide de tout le monde, il ne lui avait pas fallu trop longtemps pour mettre la main sur le monsieur qu’il cherchait. Il se racla la gorge pour se faire entendre avant de prendre la parole. « Bonjour, Wade, je te dérange ? » Tout d’abord demander s’il n’était pas de trop était important. Il pourrait toujours repasser plus tard. Une fois rassuré, il pouvait passer aux formules de politesse un peu plus classiques. « Comment tu vas toi ? Et ta petite famille ? » Il était vraiment intéressé par les réponses étant donné qu’il savait que Sally se remettait d’une blessure importante. Leur fils avait été épargné tout comme le sien et c’était mieux ainsi. Les enfants sont une source d’inquiétude vraiment trop grande.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 577
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Dim 24 Avr 2016 - 22:12

À l'heure d'aujourd'hui, on pouvait plus vraiment parler de routine... D'ailleurs, la routine, ça lui manquait sérieusement. Mais Wade n'en parlait tout simplement pas. Il suivait avec intérêt les entrainement de Jaden, pour être sûr d'apporter la force nécessaire à sa famille... Famille qui était en vie, entièrement, et il ne cessait de se répéter machinalement ceci tous les jours. Il avait cette chance, alors il allait tout faire pour les préserver. Sally s'était rapidement remise, et elle s'était mise à son tour à s'intéresser aux cours de Jaden... Ça lui avait pas tellement plus au début, mais il n'avait pas réellement voulu soulever ce problème. Il ne manquerait plus que Russell décide d'y venir... Et ils seraient tous les deux d'accord pour dire que non. Pourtant, ça n'empêchait pas Wade d'avoir des doutes, beaucoup de doutes. Des appréhensions qu'il avait réellement du mal à dissimuler. Il n'était pas doué pour ça, pour cacher ses émotions. Elles avaient toujours besoin de sortir, d'extérioriser ce trop plein d'ondes négatives. Et s'ils étaient tous plus ou moins en paix depuis cette défaite des militaires... Il ne se sentait pas réellement tranquille. Trop de questions venaient assiéger son cerveau. Il suffisait qu'une grille ou une bouche d'égouts rentre dans son champ de vision pour qu'il s'imagine des scénarios.

À l'instant, il venait de quitter sa femme qui passait une grande partie de son temps à compter les ressources. Elle avait toujours été doué pour gérer l'ordre, et c'était un poste parfait pour elle. Et perdu dans ses pensées, son coeur loupa un battement lorsqu'il manqua de foncer dans Ian. Le mouvement de recule de Wade dura un quart de seconde avant qu'un sourire ne tire son visage. Pas la peine d'expliquer qu'il était dans ses pensées et qu'il n'avait pas vu l'urgentiste s'avancer vers lui... On s'en fichait de ça.

« Ah... Ian, Ian. Tu t'ennuyais ? Moi aussi. »

Il avait encadré les épaules du trentenaire tout en le faisant pivoter dans l'autre sens. Dans le but de marcher un peu, discutailler... Parler famille. Quoiqu'il n'était pas certain que les gens ici avaient l'occasion de s'ennuyer... Ça n'arrêtait pas de tourner, tout le monde avait plus ou moins une tâche à faire... Consolider quelque chose, réparer d'autres choses, compter les conserves restantes, astiquer les armes... Tout en marchant, il avait fait attention à jeter un coup d'oeil à la jambe de l'homme qui avait l'air d'aller mieux, enfin mieux... Il était toujours un peu handicapé quoi. C'était pas le genre de blessures de guerre très marrante si les portes de l'école venaient à craquer... hm...

« Elle se porte comme un charme ma famille. Faut dire que tu t'en es bien occupé de ma femme... hm ? Ton gamin a l'air plutôt en forme aussi, il hésite pas à filer un coup d'main partout où il peut. C'est un bon petit gars... Puis faut bien qu'il compense la future jambe d'bois de son père hm ? »

Tout au long de son micro discours, il s'était pas gêné pour continuer à serrer l'épaule de son ami. Dans le genre présence oppressante et petit commentaire, Ian était plutôt bien tomber pour qu'il oublie ses pensées sombres. Au bout de quelques secondes, il décida enfin de relâcher l'urgentiste. Il le tenait de toute façon, et c'était bien lui qui avait engagé la conversation, il n'avait aucune raison de partir...

« Tu voulais me parler de quelque chose en particulier ? » Ça pouvait très bien n'être qu'une banale conversation de quartier... Une discussion ou l'on parlait juste de nos femmes et de nos gamins, qu'on se perdait dans les souvenirs les plus rutilants ou qu'on parlait du dernier film en date qu'on avait été voir au cinéma... « Ça serait super qu'on ne parle pas trop d'histoires qui vont me faire faire une dépression hm... » Préféra t-il lâcher, sur ses gardes tout à coup. Mais, si c'était le cas, qu'Ian avait besoin de parler d'autres choses, de ces sujets qui commençaient à devenir leur quotidien... Il serait forcé de l'écouter et de ne pas tourner la page comme si de rien était, comme il préférait le faire.



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Lun 25 Avr 2016 - 12:18


Only The Strong Survive
PV : Wade Lockharts
Chacun à ses priorités dans cette petite ville qui s’organisait un peu mieux chaque jour. Cependant, discuter un peu ça faisait du bien. Il regardait Wade du coin de l’œil. Il semblait que tout n’allait pas comme il le souhaitait. C’était un peu flou pour Ian qui n’avait jamais été douer dans les relations humaines. Il s’ennuyait certainement, mais c’était une bonne chose. Tant qu’il se faisait chier, tout le monde allait bien. « Mon boulot, c’est de faire tourner l’infirmerie, le boulot de tous les résidents c’est de ne pas se blesser. Donc tant que tout le monde fait bien son boulot, je suis tranquille et je m’ennuie. Ce qui est tout aussi bien ! » Il n’allait tout de même pas espérer que quelqu’un se blesse pour avoir quelque chose à faire. Il fit un petit sourire à Wade qui l’attrapait par les épaules pour lui faire faire demi-tour.

Il ne lutta pas une seconde ayant l’habitude de jouer la girouette avec les habitants du groupe. Et puis c’était Wade, il l’aimait bien, il était gentil et bien plus calme que certains membres du groupe, malgré la différence d’âge, il se sentait plutôt proche de lui. Il avait toujours été plus à l’aise, peut-être parce qu’il était plus mature et calme que la moyenne. On pouvait aussi incriminer son métier qui l’avait fait vieillir plus vite. Enfin en réalité ça n’avait pas vraiment d’importance pour lui. Il s’intéressait bien plus à ce que Wade était en train de lui raconter sur sa famille. Bien évidement, il finit ses paroles par une petite moquerie sur la jambe cassée qui faisait boitait l’urgentiste.

Il le regarda un instant en lui faisant une grimace, imiter la douleur et la souffrance ce n’était pas si compliqué quand on vivait avec depuis plusieurs mois. Avant de reprendre d’un air très sérieux et solennel. « J’ai une mauvaise nouvelle à t’annoncer ! Tu n’auras pas à me couper ma jambe, tu vois maintenant j’ai qu’une canne et avec un peu de chance dans un mois je pourrais courir plus vite que toi. Jared, c’est un bon gamin tant que je ne suis pas dans les parages. Alors je l’observe de loin de temps en temps. » Enfin, là c’était plus que de la chance dont il avait besoin. Il n’en était déjà pas capable avant que son os se brise alors ce n’est certainement pas maintenant qu’il y arriverait. La rééducation serait un peu longue, mais il devait s’en tirer. Son fils était un autre problème bien plus compliqué qu’il n’arriverait sans doute jamais à gérer.

Finalement la main que Wade avait sur son épaule disparut et il lui était plus facile de marcher normalement. Il commençait doucement à s’appuyer un peu plus sur sa jambe ce qui lui permettait de marche presque comme un humain parfaitement constituer. Il souriait lorsqu’il lui demandait s’il voulait parler des choses en particulier, il avait envie de lui parler des malades dehors, mais sentait comme de la réserve dans la voix de son interlocuteur. Il préféra attendre encore un instant pour s’en assurer. Quelque chose semblait clocher, mais il ne savait pas quoi ? C’est dans les instants qui suivie qu’il comprit d’où venait se ressentiment.

Il prit une profonde inspiration pour essayer de réfléchir. De quoi voulait-il parler. Il n’en savait rien. Il marcherait certainement sur des œufs avec lui. Il voulait avant tout détendre l’atmosphère et lui permettre de vider son sac, il n’était pas psychologue, mais comme beaucoup de ses confrères, il avait quelques notions. « Je n’ai pas du tout envie de te voire déprimé, mais si quelques choses te gène, n’hésite surtout pas à m’en parler. Je ferais de mon mieux pour t’aider… » Devait-il dire qu’il était là pour parler des malades ? C’était certainement ça le sujet qu’il préférait éviter. « Tu sais, je ne suis pas très doué, alors le plus simple c’est que tu me dises de quoi tu ne veux pas parler, comme ça on parlera d’autres choses. S’il faut, je te fais un monologue sur le temps qu’il fait dehors ou ma jambe qui me fait souffrir, voir même une anecdote croustillante de ma vie d’urgentiste. » Il affichait un sourire apaisant à Wade. Tout en lui mettant deux petites tapes dans l’épaule avec sa main libre. Il aurait voulu avoir les plantes de Rosie sous la main, il était persuadé qu’elles avaient un effet étrange sur les gens.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 577
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Lun 2 Mai 2016 - 14:15

« Ah merde. Ça te donnait un charme en plus de marcher comme un éclopé... Puis ça te donnait une bonne raison de te faire dorloter par ta petite copine là... La petite rousse qui fait des potions miracles. » Il levait les sourcils un court moment avant de continuer de marcher avec lui. Il avait un peu pousser Ian à aller un peu plus vite, et c'était à peine s'il avait remarqué que l'unijambiste pourrait possible se rétamer sur le sol s'il ne l'avait pas lâcher. Ian ne marchait pas au même rythme que lui, et cette blessure de guerre n'avait rien de très amusant pour le jeune urgentiste. Et c'est en toute honnêteté qu'il lui répondait : « Ouais. En fin de compte ça serait pas mal pour toi que ta jambe aille mieux... Heureusement que tu n'as pas eu besoin d'un plâtre parce que je sais pas comment on aurait pu faire. »

Il repensa à la blessure que le brun avait soigné à son arrivée. Son bras qu'il avait dû laisser au repos pendant des semaines. Si Ian n'avait pas été là, il aurait été bien emmerder et il se serait peut être retrouvé avec un bras plus gonflé que jamais. Ian faisait partie des rares personnes en qui il avait pu placé entièrement sa confiance dès le départ. Pourtant, c'était un peu l'homme fragile de la bande. L'homme un peu maladroit, pas forcément sûr de ses gestes et même de ses soins. Mais il avait cette sincérité si particulière qui ne pouvait que mettre en confiance. Le fait que le fils soit distant était un aspect que sa femme lui avait soulevé une fois. Mais l'entendre de la bouche du père le fit légèrement grimacer. Il devait y avoir une autre histoire derrière, et malgré tout il ne connaissait pas encore bien celle de Ian. Pourquoi autant de tension, c'était une excellente question. Mais quand tout s'était effondré, la vie d'avant n'avait plus autant d'importance. C'était aujourd'hui qui forgeait la personne. Après, si Ian ratait le coche et transformait une blessure superficielle en une blessure grave... ça l'étonnerait presque pas. C'était pas drôle comme pensée, mais pourtant il ne put s'empêcher de ricaner dans sa barbe malgré les pensées pessimistes qui étaient en train de reprendre ses droits.

« Je préfère le monologue sur ta jambe en voie de guérison. » Grogna t-il en regardant autour de lui. C'était mieux, ce genre de conversation. Mais ces moments se faisaient de plus en plus rare, et c'était facile à comprendre. Tout le monde, ou la majorité des gens, devenait morose. Les pensées pleines d'horreurs et la peur au ventre étaient deux choses avec lesquels il vivait constamment aussi. Il déglutit avant de regarder un moment Ian sans rien dire. C'était pas forcément difficile de se confier, pas pour lui en tout cas. Crier au monde qu'il voulait retrouver sa vie normale même en s'étant presque habitué à l'horreur du dehors. Il fallait s'y faire hein, bah c'était pas pour lui. Ça le déprimait, le rendait malade au point qu'il imaginait sa petite famille dans les pires situations possibles.

« J'ai le blues. Toi pas ? Même avec les entrainements de Jaden, j'arrive pas à me dire qu'il faut juste s'y faire. Et même quand je veux pas y penser, à ce qu'on a fait, ce qu'on a vu, j'y pense tout le temps. Quand je regarde ma femme, mon fils, quand je suis seul, quand je croise des gens avec leurs blessures. C'est tout le temps, ça me suit et ça m'use. Je sais bien que tout le monde y pense, tu y penses certainement tout le temps aussi, mais t'as des moments ou tu arrives à t'évader. Non ? » C'était dit. Peut être que personne n'arrivait vraiment à penser à autre chose au final. Mais il était certain que sa douleur à lui était vraiment comme une plaie constamment ouverte... à l'air libre, avec le vent glaciale qui ravivait la douleur. Ouverte sur le monde, en attendant que la mort vienne touiller dedans. L'espoir, il en avait de moins en moins. Alors pourquoi arrivait-il à continuer à se battre et à rester debout, alors que ses émotions étaient aussi enchevêtrés ? « C'est énervant. J'aimerai pouvoir le mettre en off mon cerveau. Mais, je continue à croire que tu voulais me parler de quelque chose. Tant pis si ça me déprime au final, c'est déjà le cas depuis que ce chaos a foutu ma vie de riche en l'air. Je sais pas pourquoi je t'empêcherai de venir te livrer à moi finalement... » Il tapota sa propre épaule et glissa : « Viens donc pleurer sur l'épaule de tonton Wade. » Et ça le fit rire. Deux pères de famille à la dérive sur une épave jonchée de cadavre. Le clou du spectacle.



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Lun 2 Mai 2016 - 19:44

Ian regardait Wade du coin de l’œil, être boiteux lui donnait un charme ? C’est bien la première fois qu’on lui disait un truc pareil. Tout ce qu’il savait c’est que boiter ne faisait que raidir les articulations de sa jambe et rendait plus difficile la rééducation par la suite, s’en était presque désespérant à force. Chaque pas de plus qu’il faisait ne faisait qu’accroitre le chemin qu’il aurait à parcourir par la suite en sens inverse.  Cependant Wade avait raison sur un point, il pouvait compter sur Rosie pour l’aider, elle faisait de son mieux pour rendre sa convalescence plus agréable. Il comptait les jours jusqu’à ce qu’il puisse faire voler cette maudite attelle, mais il avait du soutien alors il ne demandait rien de plus.

Il souriait, pensait à la rousse le faisait toujours sourire aussi bêtement, son cœur battait plus vite et sa température corporelle augmentait, c’est beau l’amour se sentiment qui produit tout un tas d’endorphine dans l’organisme et qui rend l’homme le plus intelligent du monde un peu benêt. « Tu sais, ce n’est pas parce que je vais enfin retirer mon attelle que je vais me remettre à marcher normalement du jour au lendemain. Il me faudra deux bonnes semaines pour pouvoir le faire correctement, je pense. » Dans le meilleur des cas, une semaine et demie suffirait certainement, mais dans le pire, un mois complet ne suffirait pas. Il n’aimait pas envisager cette hypothèse qu’il semblait bien triste de son point de vue. Il savait qu’avec assez de volonté tout se passerait bien. Il savait aussi qu’il n’avait aucune volonté et qu’il comptait sur le soutien de Rosaleen pour avancer.

En réalité, il avait eu besoin d’un plâtre, mais vu l’attelle qu’on lui avait mi c’était pareille. L’avantage du plâtre c’est que c’est moins encombrant et que c’est moins compliqué à gérer. Pas besoin de le retirer pour se laver ou ce genre de chose. Ian avait eu du mal avec sa convalescence, mais heureusement, il était médecin. « C’est vrai que j’ai eu une infirmière de choc à mon chevet. Sans elle, je me serais certainement laissé dépérir et je ne m’en serais certainement pas aussi bien tiré. Alors maintenant, grâce à elle, j’ai appris à voir le côté positif des choses. » Il avait encore du mal à croire qu’une fille aussi belle qu’elle s’intéresse à lui, mais il avait arrêté de remettre son amour en question et avait décidé de se contenter de l’apprécier à sa juste valeur. Il se tourna une nouvelle fois vers Wade, il était bien plus sombre que lors de son arrivée. Il se rappellerait toujours de ce jour. C’était une des premières fois où il géré un patient vraiment tout seul. Pas d’infirmière pour lui donner des produits, personne pour lui dire qu’il faisait mal son boulot. Quand on fait un métier de la sorte, il y a toujours un confrère présent pour s’opposer à vos décisions. Enfin, cette vie était bien loin maintenant.

Wade prit alors la parole pour parler de la vie entre ses quatre murs, le tableau qu’il était en train de peindre était bien noir alors que lui faisait de son mieux pour mettre des couleurs dans le sien. Lui qui était de nature plutôt pessimiste et terre à terre faisait de son mieux pour chasser ça et rendre le tout bien plus plaisant. « Le monde n’a jamais été beau… Je ne le trouve pas pire qu’avant. Ma vie à déjà était en danger, et je le sais. Avant j’avais peur à chaque fois que je traversais une route, monter dans ma voiture ou manger quelques choses, même en respirant, j’avais peur. En étant urgentiste, j’ai vu tellement de choses… Alors oui c’est très moche ce qui nous arrive maintenant, mais ce n’est pas pire que ce qui arrivait avant a d’autres personnes. » Il a toujours su la chance qu’il avait d’être en vie, mais c’était particulièrement vrai depuis quelques jours.

Il n’a jamais réussi à s’évader, il a simplement appris à vivre un peu avec. Il se souvient de ce film qu’il avait vu parce que son fils l’en avait obligé, le secret de ce grand bonhomme vert c’est qu’il était tout le temps en colère, et bien il en va de même pour Ian. Maintenant, sa vie n’a pas changé. « Je ne pleure pas, je ne suis pas comme ça. J’ai beau être frêle et chétif, je n’en reste pas moins un homme. Mais pour te répondre, je voulais savoir comment ça se passé avec Jaden. Je ne peux pas encore participer au cours, j’attends d’être totalement rétabli pour ça. Si tu ne veux pas m’en parler, ne le fais pas. C’est la pire façon de refermer quelqu’un, je le sais. » Il se voulait rassurant et amical. Ce n’était pas toujours facile surtout quand on voyait sa petite taille. Il regarda Wade du coin de l’œil. « Tu sais quoi, je crois que je préférais que tu me racontes ton histoire. Je ne te connais pas au final, je te raconterais la mienne aussi, qui je l’avoue est plutôt alambiqué. » Il passa doucement sa main sur sa barbe naissante avant de regarder ses pieds. Il avait l’habitude de baisser les yeux alors ça ne le changer pas beaucoup.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 577
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Mer 4 Mai 2016 - 23:19

« Deux semaines encore ? Ça va te faire long. » Ian n'avait vraiment pas eu de chance sur ce coup. Mais valait mieux ça que d'être mort pas vrai ? Il pouvait s'estimer chanceux de ne pas avoir laisser un fils derrière lui... Même si ce fils ne le portait pas vraiment dans son coeur comme l'avait sous entendu l'ancien urgentiste.

Pour ce qui était de la positivité, elle avait apparemment aider notre gars à éviter de sombrer. C'était une bonne chose, cette petite rousse. Même s'il n'avait jamais eu le loisir d'aller lui parler en tête à tête, Rosaleen ne passait pas vraiment inaperçue. Elle avait même le droit à quelques surnoms de la part des enfants. La petite fée parfois, ou la sorcière pour d'autre. Dans tous les cas, Ian s'était entouré d'une jeune femme qui n'avait pas envie de voir le monde comme tout le monde le voyait. Elle avait sa vision des choses et restait un peu enfermer là dedans. L'idée c'était que Ian ne reste pas non plus enfermer dans ce cercle là et essaie d'en sortir en même temps que la jeune dame. Si on oubliait que la première séance d'entrainement avait été compliqué, autant pour lui que pour d'autres, Rosaleen avait sans doute eu le plus de difficulté à comprendre. Il était pas certain qu'elle ait compris tout court les enjeux d'ailleurs... Ian en avait peut être déjà discuter avec elle ? Vu qu'ils partageaient une chambre, il était persuadé que la rousse avait dû faire comprendre à Ian qu'elle avait passé un mauvais moment. Ou alors elle avait pris le soin de continuer à lui sourire... Possible aussi.

« Ah. Toi t'essaies de faire voir la vie du bon coté ? » Un nouveau coup de coude, alors que Ian finissait ses propos sur une note un peu plus enjoué que lui. C'était vrai que Wade avait la mauvaise humeur facile, mais c'était pareil dans l'autre sens. Comme si l'humour pouvait masquer la crainte qu'il nourrissait au fond de lui. « Mais tu sais, j'pars pas vaincu pour autant Ian. Je compte pas me laisser aller. » Jamais, tant qu'il aurait toujours ce à quoi s'accrocher. Sa famille en priorité.

« Y s'est passé pas mal de choses aux entrainements. On a eu le droit à une exposition de ces choses, des explications précises sur comment les tuer et éviter de se faire mordre... Le fait qu'on est tous infecté. On a aussi un peu travailler avec les armes à feu. » Son grand point faible d'ailleurs, il n'était toujours pas à l'aise avec cette chose entre les mains. Il avait d'ailleurs failli se tirer une balle dans le pied en le manipulant de trop. Il leva son regard dans la direction de Ian avant de poursuivre : « Tu pourrais d'ailleurs, venir pour apprendre à tirer. Je pense que ça pourrait être une bonne chose, et tu n'auras qu'à t'asseoir. Y participer rien que pour voir et analyser, ça te changerait les idées. Ça te sortirait un peu de ton infirmerie. Ne t'empêche pas de venir. Tu en as parler à Jaden, pour y participer en tant que spectateur ? Ça aiderait sûrement la petite Rosaleen aussi de te savoir là. » Sans aucun doute même. Les deux tourtereaux n'en étaient encore qu'aux prémices, mais ils étaient déjà sacrément amoureux. C'était pas le genre de chose qu'on avait l'habitude de voir naître maintenant que le monde avait sombré.

« Parler de ma vie... Celle de l'homme qui a remonté l'échelle sociale ou celle de l'homme que j'étais avant ? Mais comme tu préfères les notes positives, tu dois préféré la partie plus ensoleillée. » Vive le soleil. Tout ce qu'il avait gagné avec son bout de femme, il l'avait perdu en l'espace d'un mois à peine. Mais cette pensée n'empêcha pas à Wade d'afficher un petit sourire amusé à Ian. Lui aussi devait avoir une sacré histoire. C'était bien de vivre tous ensemble, l'un sur l'autre, mais c'était dommage qu'autant de mystère plane sur certain.



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Ven 6 Mai 2016 - 16:16

Ian ne me put s’empêcher de sourire en écoutant Wade, que pouvait bien représentait deux semaines alors qu’on boitait depuis autant de mois ? Absolument rien. Il n’était pas très patient, mais aujourd’hui il avait fait le plus dur et c’est ce qui lui permettait de ne pas trop désespérer, forcement cette condition lui avait valu de s’énerver contre lui-même et de vouloir se défouler. Cependant, extérioriser ce n’était pas vraiment dans ses cordes, alors il avait tout gardé pour lui avec bonne humeur et sourire. Il n’était pas très convaincant, mais avec un peu d’aide entre autres de Daniel, il a réussi à voir le bout du tunnel.

Ce n’était pas facile de garder l’optimisme, mais il essayait et s’en sortait plutôt pas si mal en réalité. Il aurait pu être mort dans l’assaut ce n’était pas le cas, alors rien que pour ça, il fallait vivre la vie correctement. « De toute façon, que je sois heureux ou non la vie avance, alors autant être positif et essayer d’entrainer les autres avec moi. » Visiblement Wade ne semblait pas si malheureux que ça. Il ne comprenait pas vraiment sa démarche. Par moment, il regrettait presque de ne pas avoir des psychologies pour comprendre parfaitement les gens. L’urgentiste avait quelques bases, mais c’était bien loin d’être suffisant. « C’est le principal alors ! Toujours aller de l’avant c’est important pour soi-même comme pour ceux qui comptent sur toi. » Il pensait évidemment à sa femme et son fils. Il était encore tous les trois et c’était assez rare pour être souligné.

Il écoutait ensuite Wade parlait des entrainements, il n’avait toujours pas participé, mais il avait bien l’intention de le faire, dès qu’il en serait capable. Dans quelques semaines du coup. En tout cas les informations que l’homme était en train de lui communiquait ne lui plaisait pas vraiment, il c’était bien rendu compte que sa Rosie avait changé depuis qu’elle était là-bas, mais il n’avait pas eu l’occasion de bien comprendre. Maintenant c’était limpide comme de l’eau de roche. « C’est vrai que ça ne me ferait pas de mal de venir aussi, apprendre à me servir d’une arme à feu ce serait cool. J’ai réussi à faire des victimes lorsque les militaires nous ont attaqués, mais c’était plus de la chance qu’autre chose. » Il n’aimait pas vraiment en parler.

Non pas qu’il avait honte des gens qu’il avait tués, mais plutôt parce que le sentiment de culpabilité était bien présent. « J’y songerais pour les prochaines sessions et suivants si Rosie veut y participer. Je fais de mon mieux pour la soutenir, mais ce n’est pas toujours facile. » Ian aurait bien aimé avoir un manuel sur les femmes dans sa poche par moment.  Enfin il souriait une nouvelle fois à cette idée, c’est vrai qu’elles sont bien trop compliquées à comprendre.

Ian savait que la vie des gens était très importante si l’on voulait mieux comprendre la personne. Les différentes épreuves qu’ils ont vécues se répercutent sur leurs caractères ou leurs choix futurs. Il était vraiment intriqué concernant l’histoire de la famille Lockharts. « En gros je voudrais savoir qui était Wade Lockharts avant qu’il ne se retrouve dans l’infirmerie de ce lycée. C’est important de se rappeler qui nous étions avant et de conserver une partie de nos valeurs. Du moins, c’est ce que moi je crois. Raconte-moi ce que tu veux bien me confier, j’en ferais de même avec plaisir. » Il savait que pour entretenir une amitié et de la confiance, il fallait s’échanger des informations, si c’était uniquement dans un sens la seconde partie se sentirait certainement laissée de côté et ça finirait par ne pas marcher sur du long terme.

Ian réfléchissait un instant sur ce qui pourrait être intéressant à savoir. « Tient un truc tout bête. Comment as-tu rencontré ta femme ? Et est-ce que c’était un coup de foudre directement ? » C’était une question un peu bête, mais il était persuadé que ça raviverait des souvenirs joyeux dans le cœur de Wade.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Only The Strong Survive   Aujourd'hui à 15:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Only The Strong Survive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Wyatt | Keep your dream alive, dreaming is still how the strong survive
» 05. How strong do you think I am for this, Mister Ryan?
» One Piece Strong World 0
» SHU LIN • be strong and endure
» Five Pussy for ONE REAL MAN (RATED R - Strong Language -) 1/1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-