Partagez | .
 

 Just Survive Somehow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Just Survive Somehow   Dim 17 Avr 2016 - 18:51

Occupé à faire le tri des graines, cherchant à décrypter les instructions figurant à l’arrière des différents paquets, Baby ne vit pas la fine équipe arriver. D’ordinaire, il manquait toujours un conseiller pour le renseigner sur l’un ou l’autre des équipements qu’il souhaitait acquérir… Là, il ne voulait pas en voir et une dizaine se présentait à lui d’un coup…

Il n’eut pas vraiment le temps de réagir, qu’il vit l’étudiante ressortir son flingue pou vider son chargeur sur les cibles mouvantes.

« Bravo, ma jolie » glissa Baby, sarcastique « Ça va pas du tout en attirer plus ça ! »

La gloire du porno ouvrit son sac de luxe et en déversa rapidement le contenu par terre pour faire de la place. La jeune femme put rapidement voir tout ce qu’il contenait. Une petite bouteille d’eau, quelques babioles mais aussi surtout une dizaine de montres dorées que Baby avait semble-t-il prit soin de récupérer… directement en devanture des joailleries du coin… voir directement au poignet de leur ancien propriétaire.

« Bon j’prends l’tout ! On triera plus tard ! »

Devant la progression des infectés, Baby reversa à la va vite le présentoir à graines en avant tout en gardant son sac grand ouvert pour en récupérer un maximum… Bien évidemment, la moitié tomba à côté mais, au moins, le sac était plein, lui.
Jetant un œil à l’opposé du rayon, il pouvait voir… enfin entre-apercevoir trois paires d’yeux… Ils étaient proches… tellement proches…

« C’est bon, on s’casse… Mieux vaut foutre le camp ! »

Joignant le geste à la parole, Baby agrippa son sac par la hanse et la fourche de l’autre pour se précipiter dans la direction opposée… voulant regagner la voiture le plus rapidement possible.

Pourtant à peine eut-il franchit la limite du rayon, Selene sur ses talons, qu’un nouvel infecté sortit d’on ne sait où… Se jetant sur lui et lui faisant lâcher le sac qui tomba par terre près des caisses. Tombant au sol, il fit blocage du monstre grâce au manche de la fourche, forçant la barre de métal entre les deux rangées de dent de ce dernier pour éviter qu’il ne le morde.

Le regard paniqué en direction de Selene, il lui hurla :

« Aide-moi ! J’ten prie ! »

Le temps semblait comme arrêté. Son cœur battant la chamade, son regard paniqué glissa alors en direction du sac puis de Selene, du sac et enfin de Selene à nouveau. Si elle le voulait, elle pouvait sans mal récupérer le sac et gagner la sortie, située à dix mètres de là à peine… Que ferait-elle… et ce… alors que la horde venait de gagner le milieu du rayon qu’ils venaient de quitter… marchant déjà sur les sacs de graines qu’ils n’avaient pas emportés…
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1312
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Just Survive Somehow   Lun 18 Avr 2016 - 16:57

La jeune femme ne réagit pas à l’ironie de Baby, tout comme elle fut incapable de s’émouvoir pour le stock de montres de luxe qu’il dut sacrifier pour embarquer les sacs de graines. Dans sa tête, une seule obligation s’inscrivait en lettres de feu « courir ». Comme dans ses souvenirs du Whole Food Market, elle imaginait déjà les lieux envahis par les rôdeurs, des mains putréfiées bloquant toutes les issues. La peur à l’état pur circulait dans ses veines quand elle se mit à courir. Ils avaient de l’avance, il suffisait de piquer un sprint jusqu’à la sortie, jusqu’à la voiture, il suffisait…

Le temps semblait brusquement s’exprimer au ralenti. La charogne qui débarque, Baby qui la heurte, la chute, la mêlée, le groupe qui se rapproche… en une fraction de seconde qui semble durer une éternité, Selene vit la détresse de son acolyte mais ses mots ne lui parviennent pas. Ses oreilles bourdonnaient, confondant les sons, percevant étrangement les battements de son propre cœur. Les yeux bleus de la musicienne se posèrent sur le sac : il était là, à moins de deux mètres. Elle n’avait qu’à tendre les bras et s’en aller. Personne ne lui reprocherait ce geste, car le seul concerné serait mort.

- Merde, grogna-t-elle d’une voix blanche, ferme les yeux.  

La fracture temporelle s’estompa, tout parut accélérer. Guidée par l’adrénaline, elle attrapa les cheveux gras du zombie avachit sur Baby, plaqua le canon de son arme sur sa tempe et pressa la détente. A bout portant, l’impact creusa un large trou dans la chair molle, éclaboussant la pianiste – mais surtout le visage de l’acteur – de sang coagulé et de particules de peaux mortes.  

- Grouille-toi maintenant !

Sans attendre, elle attrapa le sac de son comparse rempli des graines de légumes, et se retourna pour le couvrir. Le reste de son chargeur y passa le temps qu’il se relève, à peine quelques balles, mais elle ne parvint à perforer aucune tête. La course reprit alors, les caisses paraissaient s’éloigner au fur et à mesure qu’elle approchait, sa poitrine s’enflammait. Un doute pernicieux s’immisçait dans ses pensées : Baby suivait-il ? Avait-il été mordu ? mais elle n’osait pas se relever.

A peine Selene eut-elle franchit les portes de verre qu’un rôdeur chercha à se jeter sur elle. Pur réflexe : elle lui assena un coup de crosse en pleine figure, pas suffisamment fort pour endommager son cerveau, mais assez pour l’écarter du chemin. A la lumière du jour, elle les voyait toutes émerger : ces silhouettes décharnées, maladroites, qui venaient de repérer deux proies en empestaient la terreur. La musicienne ne parvint même pas à s’arrêter : elle se heurta douloureusement au 4x4, s’assommant à moitié, et grimpa à la place passager avec des gestes paniquées. Une fois assise, elle s’autorisa enfin un regard vers Baby ; il était là, juste derrière elle, sauf.

Ses membres tremblaient comme jamais. Laborieusement, elle lâcha torche, sac de graine, et fouilla ses poches pour dénicher un autre chargeur de glock 17. Le seul qui lui restait si ses calculs étaient exacts. Elle sursauta quand la portière conducteur claqua, le grondement du moteur qui démarrait vrilla ses tympans rendue hypersensibles. Cette fois, elle n’attacha pas sa ceinture mais restait cramponnée à son revolver rechargée comme si sa vie en dépendait. Elle haletait, incapable de dire un mot, et observait dans le rétroviseur les formes caractéristiques des rôdeurs semés dans leur sillage.

Il était moins une.

La danger était écarté, pour l’instant, mais la peur campait dans ses entrailles, aussi obstinée qu’une mauvaise grippe. L’étudiante avait la nausée, elle avait chaud, elle avait froid, et était incapable de rester en place. Toutes les deux minutes, elle bougeait sur le fauteuil de cuir, n’osant pas regarder son aîné, honteuse de l’idée qui lui avait traversé l’esprit dans le magasin. Après de longs instants d’un mutisme lourd, elle murmura :

- Arrête-toi un peu s’il te plait…


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Just Survive Somehow   Lun 18 Avr 2016 - 18:50

Pendant l'espace d'une seconde, une seconde... Baby avait vu le trouble dans le regard de Selene et il n'avait pas été certain qu'elle le sauverait... C'était humain... Il se l'était imaginée, se tenant là devant lui pour embarquer les graines et foutre le camp, le laissant se faire dévorer par toute une horde de bouffeurs de cervelle.

Pourtant, elle était revenue. Elle avait fait preuve de force et de courage et c'est recouvert de liquide poisseux et malodorant qu'il avait récupéré sa fourche pour s'enfuir à sa suite en direction de la sortie où un dernier infecté s'était mis en travers du passage. Un coup de crosse n'avait suffit qu'à le repousser temporairement. Derrière Selene, Baby avait pu armer son bras pour lui déchirer la tête en s'en débarrasser définitivement... leur offrant la possibilité de regagner la voiture.

Le palpitant au bord de l'arrêt cardiaque, Baby se rua sur la voiture.. les mains tremblantes pour ouvrir les portières et se hissant à l'intérieur avec Selene, paniqua à démarrer le contact. A bout de souffle, la vision périphérique brouillée, l'adrénaline à son maximum, il finit par lancer le 4x4 qui, entouré par les créatures se rua au mieux entre les corps et les obstacles, manquant de peu d'en écraser un duo qui se tenait là, les bras tendus.

Rejoignant l'avenue principale, Baby ne savait pas où aller. En fait, il n'avait pas de plan.

Tout ce qu'il voulait, c'était mettre de la distance entre eux et ceux du magasin... entre eux et l'origine des coups de feu... Il voulait juste rouler et ne plus mettre un orteil dans ce coin maudit.

Il roula sans piper mot pendant une dizaine de minutes. Ses sens en éveil comme s'il avait été drogué à la cocaïne... les yeux écarquillés, il fut interrompu dans sa cavale par Selene qui lui demanda de s'arrêter... ce qu'il mit une minute à faire, l’œil constamment rivé au retroviseur comme pour s'assurer qu'ils n'avaient pas été suivis.

Gagnant finalement la bande d'arrêt d'urgence de la route qui quittait la ville vers les montagnes, il finit par couper le contact... mais se refusa à quitter le volant... en état de choc.

Les mâchoires collées l'une à l'autre, il mit un bon moment à les rouvrir pour se tourner vers Selene et lui demander :

- Est-ce que... tout va bien?

A dire vrai... Il posait cette question pour se rassurer lui-même. Réalisant du sale état dans lequel il se trouvait, il ouvrit la portière côté conducteur pour se laisser retomber sur l'asphalte. Faisant le tour du 4x4, il enjamba le parapet pour retirer son manteau de fourrure recouvert d'une matière étrange et visqueuse. Est-ce qu'il pouvait être infecté en en avalant un peu? Probablement...

Retournant son manteau, il s'en servit de serviette se lavant le mieux possible le visage pour éviter les infections potentielles mais aussi surtout de sentir la vieille charogne.
Une fois à peu près propre, il abandonna sa "croûte" de l'autre côté du parapet...

Abandonner une telle pièce était un vrai crève-cœur pour lui mais après ce qu'il venait de vivre... Il avait l'esprit beaucoup plus ouvert... moins centralisé sur ses petites misères... Enfin, il venait de connaître ce que tous les autres survivants avaient certainement vécus... La moindre erreur pouvait vous couter la vie... Il l'avait bien compris... La moindre prise de risque, si minime soit-elle pouvait vous transformer en monstre...

Il devrait faire attention dorénavant... et Selene pouvait lui apprendre à rester en vie... Il en était certain. Aussi, tâchant de penser à autre chose, il se rapprocha du 4x4 où cette dernière était toujours installée pour lui glisser :

- Merci...

Et faisant quelques pas autour du véhicule, il lui glissa :

- J'pense qu'on devrait foutre le camp... J'serais bien retourné chez moi pour prendre quelques affaires mais j't'avoue que j'suis trop péteux pour retourner en ville pour maintenant... D'autant qu'il devrait faire nuit dans une heure ou deux ... Et si ton r'fuge se trouve aussi loin que tu l'dis... J'préfère qu'on y aille le plus tôt possible... Enfin... Si t'es toujours d'accord pour m'y emmener...

Baby lui jeta un petit sourire comme pour la remercier à nouveau de lui avoir sauvé la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Modérateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/11/2015
Messages : 1312
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Just Survive Somehow   Mar 19 Avr 2016 - 17:04

Baby lui demanda comment elle allait. Une voix qui lui parut lointaine, à des kilomètres. Elle voulut répondre mais ses lèvres demeurèrent collées l’une à l’autre. Son rythme cardiaque ralentissait enfin mais ses membres tremblaient encore, comme une enfant en plein cauchemar. Ses doigts crispés sur le glock lui faisaient mal mais la musicienne eut un mal fou à les en dessouder. Le contact était rassurant. C’était un leurre, mais qu’importe, c’était le point d’attache le plus solide qu’elle avait trouvé.

En un clignement de paupière, elle était seule dans la voiture. Comment était-ce arrivé ? Elle ne savait plus. Lentement, Selene réussit à libérer son revolver, mettre la sécurité et le ranger dans son sac. Ses yeux bleus se levèrent vers le rétroviseur intérieur, ses grands yeux qui n’exprimaient pas ses émotions mais sur lesquels l’horreur se gravait de jour en jour. Ses cheveux étaient en bataille, son teint d’une pâleur inquiétante, ses traits tirés, et des taches brunes mouchetaient son visage. Elle ne ressemblait plus à une femme, ni à une étudiante, ni même à une humaine. C’était le reflet d’une survivante qu’elle observait…

La musicienne ouvrit sa portière et se tourna vers l’extérieur. Besoin de prendre l’air. Un air frais, chargé d’une odeur de charogne. Seattle… sa silhouette se découpant dans leur dos, encore trop proche, comme la carcasse d’un éléphant abandonnées aux charognards. Pas un bruit ne s’en élevait : ni celui du trafic, ni celui-ci des machines, ni même celui de ses habitants. La métropole gisait là, exsangue, et la pianiste ne pouvait nier que ça lui faisait quelque chose de partir. Après tout : c’était chez elle…

Baby la tira de sa rêverie. Lui aussi avait l’air sous le choc. Plus de clins d’œil, plus de « ma jolie », plus d’assurance de mâle dominant. C’était presque regrettable, parce que Selene adorait le voir plaisanter, ça lui donnait l’impression que tout ce merdier n’était pas si grave. A l’évocation de l’appartement de l’acteur, elle eut un pincement au cœur. Elle savait ce que ça faisait d’être arrachée à son nid. Elle voulait lui dire qu’ils pouvaient y retourner, qu’ils passeraient la nuit là-bas et repartiraient le lendemain, mais… quelle certitude qu’un lendemain les attendait ? La nostalgie n’avait pas de place dans ce monde et pourtant, ce sentiment formait une boule douloureuse dans sa gorge.

- Bien sûr que t’es le bienvenu, réussit-elle enfin à articuler, je te dois bien ça.

Elle avait bien vu que suite à ses montres de luxe, Baby avait dû se débarrasser de sa fourrure. Certes, il y avait bien longtemps qu’elle n’était plus matérialiste, mais elle comprenait… rien n’était facile au début, surtout pour quelqu’un qui avait réussi à continuer à vivre dans sa petite bulle. L’étudiante venait de le tirer de sa caverne de Platon et le choc n’était jamais agréable.

- Et tu ne devrais pas me remercier, avoua-t-elle sincèrement, pendant une seconde, j’ai pensé à me casser toute seule.

Ses yeux fuirent le regard de l’acteur. Vers l’horizon, sur la route encombrée de véhicules abandonnés, de sacs, de corps, et d’objets plus ou moins identifiables. Elle avait du mal à croire que la sécurité ne se trouvait désormais plus qu’à 3 heures de route – peut-être moins étant donné que les limites de vitesses étaient abrogées par la force des choses. Selene rêvait d’une maison où se sentir à l’abri, d’une douche qui la débarrasserait de cette crasse morbide et d’un lit sur lequel dormir sans craindre que sa porte ne soit enfoncée. Et pleurer aussi… il y avait une telle réserve de larmes qu’elle n’avait pas fini d‘exploiter…

- Aller, je suppose qu’on n’a pas intérêt à traîner. Prends la direction de Sequim, c’est sur la route Fish Hatchery.

Et après… on verra bien.


Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Just Survive Somehow   Aujourd'hui à 7:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Just Survive Somehow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» GEORG J. DAREVILL ♕ Crash them down it's the only way to survive
» Nolan | I will always survive.
» HOPE ♡ i will survive. ♪
» ShinByungChul ★ i’m a bad kid and i will survive.
» Help me to survive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-