Partagez | .
 

 Insouciance | ft. Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Dim 10 Avr 2016 - 1:04

    Il avait l'air… Tellement absorbé, tellement passionné par son métier qu'elle ne pouvait pas décrocher de ses lèvres, et encore moins oser le couper dans son élan. Elle l'avait vu à son sourire de toute façon, quand elle avait commencé à montrer de l'interêt pour son job. Il aimait ce qu'il faisait, et ça se sentait à son ton. Mais plus que ça, ce qui soudainement attirait Jenna, c'était ce côté un peu… Malsain ? Elle n'aimait pas penser ça, parce que ça aurait voulu dire que quelque part elle était un peu malsaine, elle aussi, et elle ne se définissait pas de la sorte. Mais elle comprenait parfaitement qu'il puisse aimer cette impression de pouvoir, cette sensation de dominer les gens, de les manipuler, de contrôler. Elle aimait contrôler, et c'est peut etre pour ça, finalement, qu'elle ne rencontrait pas beaucoup d'hommes. Parce qu'elle ne lâchait presque jamais prise, cherchant à diriger et à mener la danse.

    Il la faisait frissonner. C'est bête, hein, mais ses mots trouvaient en elle un écho qu'elle n'aurait pas suspecté auparavant. Il était taillé pour ça, et même dans ses discours, sans qu'il ne cherche à lui vendre quoi que ce soit, on sentait la fibre du mec qui se met en avant sans en faire trop, suffisamment pour éveiller en elle un interêt et qu'elle ai envie « d'acheter » le produit en question, lui en l'occurence.

    Il allait à Seattle le mois prochain ? Ça serait peut être une occasion de se revoir ? WOH WOH WOH, on se calme, mademoiselle Heartfield. C'pas parce qu'un mec te dragouille dans un bar qu'il viendra te rendre visite lors de son prochain voyage d'affaires. Et puis de toute façon, elle l'acceuillerait où hein ? Pas d'appart, même pas de lit à soi. Et son métier bidon hein ? Elle secoua légèrement la tête. On arrête de penser à tout ça, on y est carrément pas, la soirée n'est pas fini, la nuit encore moins, et qui sait où ça les mènera. Voilà.

    Ecran noir.

    Comment dire que son cerveau subit un bug genre ENORME lorsqu'il lâche son « Je m'en fous un peu de ta pote ». LE message absolument clair. C'était elle qu'il voulait, et d'ailleurs il renchérit, en lui rappelant gentiment que la Shannon, elle en avait un peu rien à foutre de sa gueule et qu'elle pensait surtout à s'amuser avec les deux bellatres qui étaient en train de lui faire la cour. Et elle, elle faisait quoi ? Elle n'arrivait pas à se laisser aller, alors qu'un mec juste canon et super intéressant s'intéressait à elle, et lui proposait d'aller faire un tour.

    L'idée lui traversa l'esprit, l'espace d'une seconde, que ce mec était peut être un psychopathe, le genre de gars tout gentil, tout sympa, qui t'emmène chez lui, et finit par te découper à la hache dans sa cuisine après t'avoir violée. Mais son regard semblait lui lancer un message tout à fait différent, plutôt le genre de gars qui enchaînait les conquêtes autant que les bars et les cocktails. Est ce que c'était si mal que ça de s'abandonner un petit peu, d'oublier ses principes pour une soirée ? Après tout, elle était loin de chez elle, ici, et ne resterait pas assez longtemps pour se faire une réputation…

    Et puis…

    Elle releva les yeux vers ceux de Jonah, et s'y plongea à nouveau, avant de se mordre doucement la lèvre inférieure.

    - C'est vrai que ça crains un peu ici...

    Portant le verre à ses lèvres, elle le termina d'un trait, et le fit claquer doucement sur la table, avant de rajuster sa robe, d'un geste somme toute très classe et élégant, puisqu'elle était légèrement remontée sur ses cuisses lorsqu'elle avait glissé de son tabouret pour se percher sur ses escarpins. Attrapant sa pochette du bout des doigts, elle fit glisser sa main libre sur l'avant bras de son compagnon de la soirée. Un contact physique, ça signifiait beaucoup, et elle espérait qu'il comprenne le signal. Elle lui adressa un sourire plus doux, plus franc, alors que dans ses yeux, l'étincelle était encore plus forte.

    - J'te suis, c'est toi qui connais l'endroit.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Dim 10 Avr 2016 - 16:38

Comme sur des roulettes ! Nous sommes partis, darling ! L'air fier et conquérant, je me levai de mon siège pour réajuster ma veste avant de sortir mon portefeuille de celle ci. « Je te paye ton verre. » Oui, parfaitement, je suis capable d'être galant si ça me permet de mieux réussir ! Sans attendre qu'elle ne réponde, je balançai l'addition sur le comptoir avec un pour-boire médiocre. Je peux être galant mais faut pas déconner non plus hein.

Lorsque j'ai senti la main de Jenna sur mon bras, j'ai compris que j'étais sur le bon chemin. Alors j'ai présenté avec galanterie mon bras pour quel glisse le sien en dessous, toujours avec ce petit sourire en coin qui m'est propre. Nous dirigeants donc vers la sortie du bar. Je tournai discrètement mon regard vers Nick, toujours lui aussi en train de draguer un peu plus loin, et lui adressai un clin d'oeil victorieux. Nous sommes alors sorti de ce bar à la con pour nous diriger à pieds vers le petit parking où j'avais garé ma voiture.

Aah ma voiture. Vous voyez, je suis le genre de gars a laisser tomber les logements trop luxueux pour se focaliser sur une belle voiture bien chère. Ça se voit plus en public, ça claque et ça fait mourir d'envie les autres gens. La voiture est un objet très important du publicitaire. L'apparence doit être exemplaire et enviable dans ce milieu.
Nous arrivâmes donc face à ma voiture, une somptueuse Chevrolet Monte Carlo de 1975 rouge, et j'adressai un petit regard en coin frimeur à ma partenaire. D'un air tout aussi frimeur, je me dirigeai vers la potière du côté passager et l'ouvrit pour faire signe à Jenna qu’elle pouvait y entrer. « Très chère, accepterez vous d'honorer ce somptueux siège en cuir qui s'offre à vous de votre honorable fessier, je vous prie ? » !La laissant entrer dans le véhicule, je fis rapidement le tour de la voiture pour me placer au volant. Je démarrai le moteur et tournai à nouveau mon regard vers la rousse. « Est ce que ta copine t'as déjà emmenée au pont de Brooklyn, Jenna ? » Sur ces mots, je commençai à faire avancer la voiture, l'air toujours aussi fier et conquérant. Direction Brooklyn !

Quelques minutes plus tard, nous arrivâmes enfin à la bordure de Manhattan et le pont se dressait fièrement face à nous. J’offris donc à ma touriste rousse le privilège de traverser le célèbre pont à bord d'une voiture de collection. La grande classe. Je la laissai admirer le paysage, et nous arrivâmes enfin à la bordure de Brooklyn. Là, au fil de quelques coups de volant, je finis par garer la voiture sur un parking placé juste au bord de l’eau,  l'avant tourné vers le pont majestueux et la vue splendide de Manhattan, de nuit.

Un soupir satisfait s'échappa de mes lèvres alors que je coupai le moteur. Jenna, c'est le moment où tu dois me sauter dessus. Enfin si tout se passe bien, puisque tout c'est merveilleusement bien passé jusqu'à maintenant. Tournant le regard vers la rousse, je lui adressai à nouveau un sourire dragueur. « Alors, t'en penses quoi ? Sympa New York, hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Dim 10 Avr 2016 - 23:22

    Alors qu'elle glissait son bras sous celui de Jonah, elle croisa le regard de Shannon qui visiblement n'en revenait pas que la rouquine se décide enfin à accorder une rencontre d'un soir. Mais voilà, il était temps qu'elle s'ouvre un peu, et qu'elle gagne en assurance. Il n'y avait pas que la brunette qui avait le droit de s'amuser, et le publicitaire semblait être une si bonne compagnie que pourquoi pas. Ils quittèrent alors le bar. De toute façon elle avait son téléphone sur elle, son amie aussi, donc en cas de soucis, elles pouvaient tout à fait se joindre l'une l'autre.

    Cette voiture, c'était une blague non ? Genre il allait lui dire qu'en fait c'était pas celle là, mais la poubelle juste un peu plus loin ? Pour le coup, elle était admirative. Une telle bagnole, ça devait couter une blinde, c'était de la collection, assurément. Est ce qu'il sentait la surprise et la joie dans ses yeux, dans son comportement ? Est ce que ça gonflait son ego de savoir que sa conquête de la soirée était en pamoison devant son cher bébé ? Mais ce n'était pas une plaisanterie, et il s'avança vers la portière passager pour l'ouvrir et inviter Jenna à y entrer. Donc en fait, il était vraiment galant. Avec le sourire d'une gamine à qui on proposerait d'aller faire un tour de poney, elle trotta vers lui, et se glissa sur le cuir confortable de l'habitacle. Un vrai délice.

    - On a pas vraiment eu le temps d'y aller, non, pas encore...

    Ils roulèrent, jusqu'en direction du fameux pont que Jenna découvrit des étoiles dans les yeux. Il devait la prendre pour une débile, à s'émerveiller de tout et de rien. Mais avec l'enfant de merde qu'elle avait eu, et la vie pas forcément plus facile qu'elle avait maintenant, c'était presque digne d'un rêve que de se retrouver assise dans un tel véhicule, aux côtés d'un mec qui avait autant d'importance, dans une ville telle que New York.

    Il finit par se garer au bord de l'eau et… L'ensemble était juste magnifique, digne d'un film. Justement, est ce que tout n'était pas un peu trop beau ? C'est dingue, elle était vraiment incapable de se laisser aller à l'instant. Les questions se bousculaient dans sa tête, notamment, est ce qu'il faisait le même coup à toutes les nénettes qu'il arrivait à lever ? Combien y'en avait qui étaient passées sur les cuirs de la Chevrolet ? Et si elle le laissait obtenir ce qu'il désirait, est ce qu'il la laisserait tomber comme ils savaient tous le faire ?

    Allez stop.

    Respire.

    Elle répondit à sa question par un sourire, le buste et le visage tournés vers lui. C'était le moment de se libérer un peu, de s'affranchir de ses craintes et de ses questionnements qui, pour le coup, l'empêchaient de vivre à fond. A nouveau, elle glissa sa main sur son avant bras. Sauf que cette fois, elle remonta doucement, glissant sur son biceps, puis sa clavicule, et redescendit sur son torse, alors qu'elle avancait le sien.

    Pourvu qu'elle ne fasse pas fausse route et qu'elle ai bien compris qu'il ne s'agissait pas que d'une visite touristique… Eh mais…

    Elle n'était plus qu'à quelques centimètres à peine de son visage, de ses lèvres, lorsqu'elle plongea son regard dans le sien, le souffle extrêmement silencieux, presque inaudible, dont seul persistait la chaleur délicate contre la bouche de son partenaire. C'était pas à elle de faire ça. C'était à lui de venir la cueuillr. Non mais oh.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Lun 11 Avr 2016 - 13:05

Et voilà que je commence à sentir les mains baladeuses de madame. Nom de Dieu, mon ego est flatté à chaque fois. Je suis un connard prétentieux et bien trop sûr de lui, oui, mais je me fous de votre avis, sachez-le. Après tout, je n’ai jamais voulu être quelqu’un de gentil.

Jenna commence à s’approcher de moi doucement, comme si elle me suppliait intérieurement de l’embrasser fougueusement comme je l’ai déjà fait mainte fois avec d’autres femmes. Détrompez-vous, je ne la considère pas comme un objet, c’est ici d’ailleurs que mon comportement diverge de celui des simples coureurs de jupons de base. Non, je considère une femme pour ce qu’elle est vraiment : une personne. La femme a d’ailleurs même quelque chose de plus que les personnes ordinaires. Une sorte de grâce, un comportement, un aura qui n’appartient qu’à elle. On ne peut trouver cet aura que si l’on considère la femme comme une femme, et non comme une chose. Les violeurs et les obsédés sexuels ne peuvent pas ressentir cela. J’ai la haine de ces types-là. Vous me direz, je suis quelqu’un de monstrueusement malhonnête et malsain, j’ai pas vraiment un avis à donner qui soit valable, mais bizarrement, c’est bien l’un des seuls crimes qui me répugne. C’est vrai, tous les vices ont besoin d’un minimum de talent pour être effectué, mais celui-là, il n’a besoin de rien. C’est le crime facile et sale. Le crime sans effort. C’est nul et dégueulasse à côté de ceux qui se cassent le cul à draguer pour faire ça dans les normes !

Alors qu’elle était prête à me cueillir, à quelque centimètre de mon visage, Jenna marqua comme un arrêt. Elle n’osait pas ? Putain, me dites quand même pas qu’elle est vierge ? Oh, et puis de toute façon, je veux pas savoir. Attendant d’abord qu’elle passe à l’action, un petit sourire se dessina sur le coin de mon visage et je compris que c’était à moi de faire le boulot. Du moins, c’était ce que l’arrêt net de Jenna me fit comprendre.
D’un geste séducteur, je passai donc doucement la main dans sa chevelure rousse pour finir par la déposer sur la peau de sa nuque, et l’attirai délicatement vers moi pour m’emparer envieusement de ses lèvres. Non, ce n’était pas la première fois que je faisais ça, loin de là, mais à chaque fois, ça provoque en moi comme un petit frémissement, un plaisir à chaque fois inégalé. J’ai quand même des idées étranges… Les autres humains m’insupportent, mais je trouve toujours que la femme est la plus belle créature du monde… un raisonnement paradoxal dans un monde paradoxal. Après tout, finalement, tout va pour le mieux.

Au bout d’un long moment, je finis par détacher mes lèvres de celles de la rousse en gardant tout de même mon visage près du sien. Un petit sourire à la fois charmeur et espiègle s’afficha à nouveau sur mon visage alors que je déclarai d’une voix basse :  « Navré Jenna, mais je ne vais pas pouvoir te ramener chez moi, il s’avère que j’ai un colloc’ et que… ce serait peut être mieux qu’on soit un peu tranquille, si tu vois ce que je veux dire. » Hem. Oui, enfin elle a bien compris le message hein. « Du coup… je vais nous payer une chambre d’hôtel. Enfin, si tu veux bien, bien sûr ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Lun 11 Avr 2016 - 19:47

    Non, vraiment, le tableau aurait presque pu sembler idyllique s'il avait s'agit d'un vrai couple, plutôt que d'une rencontre dans un bar. Enfin, elle s'en satisferait pour l'instant, tant les gestes de Jonah étaient doux et contrôlés. Il savait parfaitement s'y prendre, et elle essayait vraiment de ne pas se demander combien de fois il les avait pratiqué, c'était un coup à se rendre folle et à s'enfuir en courant, elle en était certaine. Mais pour l'instant, elle savourait, et l'empreinte de ses lèvres venues se poser sur les siennes la fit frémir.

    Ils ne pouvaient pas aller chez lui… La rouquine ne savait pas trop quoi en penser. D'un côté, l'histoire pouvait etre vraie, son explication tenait la route, elle avait croisé le regard qu'il avait envoyé à un jeune homme, sans doute le fameux colocataire. Et d'un autre côté, ça faisait très bien comprendre qu'il n'y avait que peu de lendemain possible à cette nuit là. Et encore une fois, elle savait qu'il allait se dire à son égard, qu'elle était de ces filles qu'on soulève comme ça.

    Et pourtant, tout ça s'effaçait rapidement lorsqu'il prenait possession de sa bouche. D'une toute petite voix, elle lui dit qu'elle comprenait bien, et que l'hôtel irait très bien, qu'elle lui faisait confiance sur la destination. Le moteur ronronna à nouveau, et elle se laissa porter par la vibration légère, la main de Jonah caressant sa cuisse du bout des doigts, alors qu'elle regardait dehors, presque déçue de son propre comportement.

    *****

    Il ne s'était pas foutu de sa gueule. Lorsqu'il avait laissé le véhicule au voiturier, elle avait failli lui demander si c'était une blague. Sans etre un cinq étoiles, il n'avait pas non plus la gueule d'un hôtel de passe moisi. Non, et étrangement elle ne faisait pas tâche dans le paysage, avec sa chevelure flamboyante lisse et brillante, et son fourreau noir. Après un passage rapide à la réception, il glissa la carte magnétique dans la fente et la porte s'ouvrit sur une superbe chambre dans les tons crème/taupe. Elle déposa sa pochette sur une table déposée à l'entrée. 

    Elle entendit la porte se refermer derrière et peu de temps après elle sentit les mains de Jonah glisser sur ses hanches et elle pencha la tete pour lui offrir son cou. Les choses amusantes pouvaient commencer…

    *****

    Le rayon de soleil qui se glissait à travers les rideaux lui chatouilla le visage et elle papillona des paupières. Le léger courant d'air qui rentrait par la fenêtre qu'ils avaient entrouverte pour laisser échapper la chaleur dégagée par leurs ébats. Elle tourna sur elle même dans le lit pour tomber nez à nez avec le visage encore endormi de son compagnon. Un sourire se dessina sur son visage, et elle s'assis sur le bord du lit, encore evêtue, pour s'étirer gracieusement...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Mar 12 Avr 2016 - 18:41

L'hôtel que j'avais choisi était à peu près au même niveau que le bar dans lequel nous avions passé la soirée, en quand même un peu mieux. Au moins ici, j'avais non seulement la fille, mais j'avais aussi le lit - confortable, soit dit en passant - et dieu sait ce que j'adore faire quand j'ai une belle gosse allumée par mes soins et un lit à disposition, alors autant ne pas décrire la nuit que j'ai passé avec Jenna…

Je ne sais pas vraiment quelle heure il était quand j'ai ouvert les yeux, mais à lumière assez forte qui traversait les rideaux, on pouvait deviner qu'il n'était pas très tôt. Mais ce n'est pas lumière qui contenta mon regard lorsque j’ouvris enfin les yeux. Le spectacle qui s'offrait à moi était tout autre… Voilà une belle rouquine évêtue qui s'étire devant moi. Quoi de mieux pour se mettre d'humeur le matin.

Un petit rire content s'échappa de mes lèvres et dénonça ainsi mon réveil auprès de la jeune femme. Sans attendre qu'elle se retourne, je croisai les bras derrière ma tête tout en restant couché, et prit la parole sur le ton de la plaisanterie. « Eh bah tu sais quoi ? Je suis bien content qu'on soit pas dans un film... » J'attendis un court instant et reprit la parole, le sourire aux lèvres « parce que sinon tu te serais barrée avec la couverture, j'aurais pas pu avoir la jolie vue que j'ai en ce moment même et je serais resté à poil sur le matelas à me peler les miches !  » Un petit rire suivit mes paroles, alors que je me redressais légèrement pour passer mes mains sur les hanches de Jenna. Un petit temps de silence s'ensuivit avant que je ne reprenne la parole d'une voix basse et charmeuse, le regard de promenant toujours sur les courbes de la dame. « Alors ? C'était comment hier soir ? » Quoi ? Oui, c'est cliché et lourdingue mais je m'en fous, au moins ça me donne une idée de mon niveau ! C'est en se renseignant qu'on progresse, oui oui !

A la suite de sa réponse, je me décollai doucement d'elle pour me lever aussi, de l'autre côté du lit, où je commençai à m’habiller. Après avoir enfilé mes sous vêtement et en boutonnant ma chemise, toujours assis sur le bord du lit, j'adressai à nouveau la parole à Jenna. « En tout cas, moi, je peux te dire que ça m'a bien plu... » Terminant de fermer ma chemise, je me retournai vers elle. « T'es aussi talentueuse que tu en as l'air, très chère. » Un petit clin d'oeil espiègle s'additionna à ma phrase charmeuse.

Passons maintenant aux choses sérieuses. Je me refais pas, je vais pas vous dire que Jenna est LE coup de coeur de toute ma vie, et je ne cache pas que je pense que c'est et que ça restera un coup d'un soir, comme c'est souvent le cas avec moi. Cependant, j'ai un petit code bien à moi : je ne veux pas que madame parte en étant déçue de moi. Elle pourra l'être plus tard si elle veut, ce sera même normal étant donné que je suis le dernier des enfoirés, mais je n'ai pas envie de quitter en mauvais termes les filles avec qui j'ai “passé la soirée”. Essayons donc jusqu'au bout d'être exemplaire. Les “c'était sympa mais ça ne se refera pas”, c'est pas mon truc. « Tu sais, je me suis dit que ce serait peut être pas une mauvais idée qu'on se revoit, Jen’, quand je ferais mon voyage à Seattle… Enfin, si tu es d'accord bien sûr. » Si je vais faire quelque chose pour qu'on se revoit ? Sans doute pas, mais au moins elle partira de cet hôtel avec le sourire aux lèvres et des belles idées en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Mar 12 Avr 2016 - 22:12

    Elle sursauta légèrement en entendant son rire derrière elle, et failli attraper le drap pour le remonter sur elle. Et puis en fait, il en avait suffisamment vu cette nuit pour s'habiller de pudeur maintenant. Il glissa ses mains sur ses hanches et elle frissona, avant qu'il ne lui pose une question qui lui fit hausser un sourcil. Bon sang, comment elle pouvait trouver aussi attirant un mec avec aussi peu de manières ? Elle ne se l'expliquait pas. Et pourtant, elle était là, avec lui, et elle se lanca même à lui répondre qu'elle avait plutôt apprécié les traitements qu'il lui avait apporté. Il renchérit en la rassurant sur ses talents à elle, et les lèvres de la jeune femme s'étirèrent en un sourire amusé.

    Il s'était habillé, et la rouquine suivit son exemple. En passant sa robe, elle songea un instant qu'elle allait effectuer sa première « Walk of shame » devant Shannon, et que cette dernière ne manquerait pas de se foutre de sa gueule. Et ça ne l'enchantait guère. Mais elle repartait satisfaite, et heureuse, en ayant fait la connaissance d'un homme qu'elle appréciait déjà pas mal. Alors ça valait le coup nan ?

    Il lui proposa de passer la voir lorsqu'il passerait à Seattle, et elle fit la moue. Elle n'avait pas vraiment pensé à ça comme ça, vu la nuit qu'ils avaient passé. Tant qu'à faire si elle pouvait s'éclater avec le même mec jusqu'au bout de son séjour, et pas se faire attraper par une multitude – encore que multitude signifierait pour elle deux ou trois seulement, n'étant pas vraiment ce genre là – ça l'arrangeait pas mal. Et puis peut être, utopiste qu'elle était, que cela se transformerait en quelque chose de plus sérieux ?

    - J'me disais...

    Comment amener le truc sur le tapis… Après tout, elle ne voulait pas passer pour une fille ultra-collante, et le faire flipper ou le faire fuir direct, ni se prendre un rappel dans la tronche comme quoi elle n'était qu'un coup d'un soir, et qu'il fallait pas espérer plus. Même si quelque part elle le savait, ça faisait toujours mal de s'en rappeler.

    - J'reste encore quelques jours tu sais, deux petites semaines… On aurait pu se revoir avant Seattle peut être...

    Elle se mordit la lèvre. C'était quitte ou double, et clairement le geste était fait pour tenter de le convaincre...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Aujourd'hui à 6:45

Revenir en haut Aller en bas
 

Insouciance | ft. Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jenna Heap ^^
» Joyeux anniversaire, Jenna. {Défi, solo.}
» Une nouvelle Sangrave ou comment ne pas stresser (PV Shinzô et Jenna)
» JENNA ✱ she's a diamond in the sky.
» CHARLIZE-QUINN S. RODEN + Jenna-Louise Coleman.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-