Partagez | .
 

 Insouciance | ft. Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Insouciance | ft. Jenna   Jeu 7 Avr 2016 - 23:30

Je renifle longuement et envoie brusquement ma tête en arrière tout en me posant le doigt sur la narine, alors que je tiens toujours ma petite paille de l’autre main, posée contre le bord du lavabo qui arbore encore la trace du rail de coke que je viens de terminer. Clignant des yeux avec insistance, je secoue vivement la tête pour me remettre les idées en place et jette un coup d’œil à la porte des toilettes pour hommes où je me trouve histoire de vérifier que personne ne m’observe en train de sniffer. Je tourne ensuite mon regard vers Nick, à côté de moi, qui finit son rail un peu plus tard que moi. « Eeeeeet BOUM ! Tu vois, tu m’avais dit que j’en serais pas capable ! » J’éclate de rire en regardant Nick se la péter. « Putain de merde, Nick, il faisait bien 30 centimètres ce rail, et t’as sniffé ça non-stop ! Bravo mec, là je te respecte ! Haha ! » « Tu peux pas lutter Parks, mais bon, tu sais, c’est pas la taille qui compte comme on dit ! » A moitié hystérique, je rigole encore une fois en collant un coup de poing amical à Nick tout en le traitant gentiment d’enfoiré. « Heu par contre Nick, fais gaffe. Ton nez. » Nick se regarde dans la glace et voit une goutte de sang prête à couler de sa narine. « Ah merde. » balance-t-il avant de s’essuyer le nez avec une serviette en papier du distributeur. « Bon allez dude, on y retourne. » Rapidement, je me lèche le doigt pour attraper ce qu’il reste de poudre sur le bord du lavabo et le porter à ma bouche, puis me frotte vigoureusement le nez avant de me diriger vers la sortie des toilettes, suivi de peu par mon pote.

Ce bar n’est pas le plus géniale de New York, ça c’est sûr, mais au moins ça nous permettra de nous éclater un peu avant de reprendre le boulot demain. Oui, on fait la fiesta toute la nuit alors qu’on doit travailler le lendemain, et alors ?! Y a pas de temps à perdre quand on veut s’éclater. Le bar n’est donc pas très grand, la musique juste correcte. Les gens sont relativement peu nombreux, du moins, on a la place pour se balader sans se bousculer, même si la plupart des places assises sont prises. Ici, on s’emmerde pas à réserver des tables, c’est premier arrivé, premier servi. Pour notre part, on a pu se trouver un coin libre au niveau du bar où on a chacun commandé un Manhattan. On a rigolé un peu avec Nick, on a maté deux trois nanas, et il a fini par en repérer une un peu plus loin qu’il a décidé d’accoster, me laissant donc seul au bar. Ça ne me dérangeait pas, il avait bien le droit de draguer, le Nick, et d’ailleurs je n’allais sans doute pas tarder à faire de même.
En effet, je remarquai une jolie petite rouquine, pas loin, habillée d’une petite robe noire courte plutôt agréable à regarder, et qui sirotait tranquillement son verre de whisky. J’ai toujours eu un petit faible pour les rousses. Enfin, pour les filles en général, me direz-vous, et vous n’aurez pas tort.

Après l’avoir discrètement reluqué pendant un petit moment, je me décidai enfin à arborer mon plus joli et insupportable sourire de dragueur pour aller l’accoster, mon verre à la main. « Hey, c’est la première fois que vous venez ici ? » Vous voyez, la petite technique du « je-suis-d’ici-et-je-vous-ai-jamais-croisé-dans-le-coin », ça marche bien pour enclencher la conversation, même si c’est pas vrai. D’ailleurs, ce n’est pas vrai : c’est la première fois que je viens dans ce bar. Alors soyons honnête. « Vous inquiétez pas, je compte pas vous dire « je vous ai jamais vu dans le coin, on peut faire connaissance ? » parce que moi aussi c’est la première fois que je viens là, donc je peux pas vous dire que je vous ai jamais vu dans le coin. » Technique du bavard un peu marrant. Basique.  « Par contre, faire connaissance, je dis pas non… » D’un air espiègle et séducteur, j’hausse un sourcil en accentuant mon sourire et regarde bien l’inconnue dans les yeux. Non, pas dans le décolleté, ça fait pas bien. Après ça, espérons juste que ça marche tranquillement, sinon… eh bah j’insisterai !
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Ven 8 Avr 2016 - 10:35



    - J'veux plus jamais quitter cette ville !

    - Faudra bien … On a déjà nos billets retour, et puis on a des trucs à faire à la maison. Profites, on a encore deux bonnes semaines !

    - T'es rabat-joie. Genre vraiment.

    - Ouais mais tu m'aiiiiimes ! Allez, fais pas la gueule Jen' ! T'sais quoi ? J'vais m'chercher un bienfaiteur pour payer nos consos de ce soir et je reviens. Sois saaaage !

    La rouquine regarda sa copine s'éloigner, et fit tourner légèrement le verre transparent, au liquide ambré, provoquant de douces vagues. Elles avaient eu la meilleure idée du monde en prenant cet avion sur un coup de tête. Alors non, elle n'était pas encore majeure, pas tout à fait, mais personne n'en aurait douté, et en plus elle avait de superbes faux papiers. Après tout, à 19 ans on y était presque non, ça aurait été dommage de se priver. Des mois qu'elles économisaient sur ce qu'elles arrivaient à voler, pour monter ce projet. Et aujourd'hui, elles avaient l'impression d'être les reines du pétrole. Shannon, dans toute son expérience, leur trouvait presque à chaque fois quelqu'un, un joli pigeon, pour leur payer leur consommations, si bien que jusqu'à maintenant, elles n'avaient qu'à débourser pour l'hotel.

    Un sourire en coin très doux se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle sentit le poids d'un regard sur elle. Elle ne tourna pas la tête vers la source de ce regard. Jouer l'indifférence, ça elle savait le faire. Cependant, de manière très naturelle, elle passa ses doigts dans sa chevelure flamboyante et la ramena sur son épaule droite, déboilant la peau de son cou délicat à gauche. Elle porta son verre à ses lèvres et en avala une gorgée, avant d'entendre la voix d'un homme à ses côté. Doucement, elle tourna le regard vers lui, et ne pu s'empêcher de sourire devant le sien. Il arrivait conquérant, presque déjà vainqueur, et ça la faisait marrer.

    Elle allait répondre à sa question, mais il ne lui en avait pas laissé le temps, enchaînant par une cascade de phrases. Donc il était dragueur, mais il était aussi bavard. Et ça, par contre c'était presque emmerdant. Et pourtant, sans savoir pourquoi, elle fut bien incapable de l'envoyer chier comme elle l'aurait prévu au départ, bien decidée à ne pas se laisser emmerder par les dragueurs bien lourds de comptoirs. Non, la seule phrase qui franchit la barrière de ses lèvres aurait fait mourir de rire Shannon, tant elle était ridicule.

    - J'suis clairement pas assez vieille pour qu'on me vouvoie...

    Non mais c'est vrai quoi, ça pouvait limite être vexant… Jenna soutenait son regard, un sourire taquin sur les lèvres. Elle n'avait pas vraiment l'expérience avec les hommes, c'était plutôt le domaine de la brune ça. Elle n'en avait connu qu'un seul jusque là, et elle ne l'avait pas rencontré dans un bar. C'était loin d'être son style de se faire aborder comme ça. Et pourtant là, elle avait l'envie de jouer à ce petit jeu qui avait l'air drôlement marrant. Elle tendit sa main blanche vers lui.

    - J'm'appelle Jenna. Si c'est mon nom que tu veux savoir.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Ven 8 Avr 2016 - 12:26

Sa réponse me fit hausser les sourcils alors que mon sourire s’agrandissait. Bingo, si elle veut qu'on se tutoie, c'est que je dois être tombé sur la bonne… Par contre, j'espère qu'elle est pas trop jeune quand même, ça m'angoisserait de draguer une gamine sans le savoir… Au pire, je vais pas lui demander son âge, comme ça j'aurais la conscience tranquille.《 Eh ben si j’avais su que mon accoste foireuse marchait aussi bien, j'aurais fait ça plus souvent ! 》Un rire ironique à la fois amical et charmeur s'échappa de mes lèvres juste après ces paroles.

Bordel de merde, elle me dit son nom sans même que je lui demande ! J'ai touché le jackpot ! Bon. Reste calme Jonah, reste calme.《 Enchanté Jenna, moi c'est Jonah. Avec des noms pareils on était fait pour se rencontrer, pas vrai ? 》Je souris toujours avant de reprendre une gorgée de mon cocktail que pose ensuite sur le bar, puis je jette un coup d'oeil au verre de la fameuse Jenna rempli uniquement de whisky. 《 Putain de merde, mais je vais passer pour une tapette moi avec mon cocktail ! 》declarai-je en riant de moi même. Après, ce n'était pas forcément vrai puisque dans le Manhattan il n'y a que de l'alcool, mais bon, ça me donne un petit côté drôle de dire ça, rien que pour la drague.

Je repris donc une gorgée de mon verre et regardai la rouquin droit dans les yeux un petit instant, d'un regard le plus charmeur et persant que possible. 《 Bon alors Jenna, discutons un peu, tu fais quoi dans la vie ? 》 Et holà, on fait connaissance, on se présente, tout ça, et dans quelques minutes c'est direction une chambre d'hôtel tranquille. Oui, je suis très sur de moi, même si mes approches sont foireuse. Après tout, dans ce monde de mer de, c'est l'apparence qui compte réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Ven 8 Avr 2016 - 21:10

    Elle peut pas s'empêcher de rire. Pourtant sa technique de drague est nulle hein. Le coup du « On a presque le même prénom c'est un signe du destin », c'est tellement ringard et pourri. Mais elle rit. Elle sait pas pourquoi, mais elle se marre. Et ça l'encourage, le mec qui lui fait face, parce qu'il ne la quitte pas des yeux. Qu'elle détourne, elle, gênée d'être le centre de tant d'attention. Faut avouer que quand elle sort avec Shannon, en général c'est elle qui ramasse les lauriers (et tout le reste), alors quand on vient draguer la rouquine, elle ne sait plus trop où se mettre.

    Il parle de son cocktail, et sans pouvoir mettre un gros coup de frein à son cerveau, elle répond du tac-o-tac un « T'aura ptêtre l'occasion de prouver le contraire, va savoir... qui l'étonne elle-même. Est ce qu'elle a vraiment osé dire ça ? Bon sang, elle va passer pour la fille facile qu'on peut ramasser dans n'importe quel bar, et soudain elle a honte d'elle-même. Mais heureusement, Jonah ne lui laisse pas vraiment le temps de ruminer cette pensée, parce qu'elle replonge vite dans ses yeux pendant qu'il lui demande ce qu'elle fait dans la vie.

    Ouuuh malaise. « Voleuse professionnelle » c'est en général pas la réponse que les gens attendent, et surtout pas un mec potentiellement interessé. Il va falloir ruser. Dire qu'elle fait des études, c'est mort. Déjà qu'elle fait jeune, il va croire qu'elle est au lycée et abandonner direct. Non, faut un truc qui claque, un truc qui expliquerait qu'elle est là, un verre de whisky à la main. Réfléchissant à toute vitesse, elle finit par sortir.

    - Consultante en criminologie au comissariat central.

    NON MAIS SERIEUSEMENT ? Sa conscience lui hurle, à lui vriller les tympans, que c'est vraiment une conne, et que jamais il avalera ça. Et pourtant, le dos droit, les reins légèrement cambrés, le menton fier, elle assume jusqu'au bout pour faire avaler la pilule qui très franchement est presque aussi grosse que l'Empire State. Une voleuse qui se dit criminologue. La grenouille qui se voulait aussi grosse que le bœuf quoi. Mais là encore, la clé, c'est la vitesse pour passer à autre chose. Posant son coude sur la table, puis son menton sur sa main fermée, le regard charmeur, légèrement papillonant, le sourire admiratif, elle plonge à nouveau ses yeux dans ceux de l'homme.

    - Un mec qui s'y connaît en cocktails doit forcément faire un métier interessant… Tu fais quoi toi ?

    Elle s'humecte légèrement les lèvres du bout de la langue avant d'y glisser furtivement une incisive. Elle n'arrive pas vraiment à savoir comment se finira cette discussion, partagée entre l'envie de s'éclater un peu – après tout, c'était le but premier de leur voyage, de s'amuser – et la volonté farouche de ne pas accorder à ce qui semblait être un dragueur compulsif la satisfaction d'accrocher un nouveau trophée à son tableau de chasse.

    - T'es de la ville ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Sam 9 Avr 2016 - 22:22

Alors que sa réponse à ma remarque sur le cocktail m'avait fait hausser les sourcils d’étonnement et de fierté, celle qu'elle offrit à ma question sur sa profession me fit bondir intérieurement. Bordel de merde, il fallait que MOI je tombe sur une criminologue. Moi, le mec qui vient de se droguer dans les toilettes pour homme de ce bar. Putain mais c'est quand même pas croyable, elle paraît carrément jeune pour un boulot pareil ! C'est peut être un mensonge après tout, mais je ferais quand même bien de me méfier. Pas UN SEUL MOT sur la drogue ici. Prions pour que Nick ne débarque pas à l'improviste en saignant du nez comme tout à l'heure... Joue la tranquille Jonah, comme si tu n'avais rien à te reprocher… Pour jouer le jeu de l'étonnement, je pars dans un rire impressionné. « Putain de merde ! Sérieusement ? Je suis pas tombé sur n'importe qui, la vache ! Et ça consiste en quoi ton boulot au juste ? » Juste histoire de savoir si j'avais vraiment de quoi m'inquiéter...

Tenez, c'est parfait, notre jeune rouquine criminologue change de sujet en me demandant ce que je fais dans la vie. Avec une certaine dose de drague dans les paroles, soit dit en passant. Ça, ça me plaît. « Je bosse dans la pub. Tu vois la pub chiante pour les Lucky Charms qui passe tout les matin ? Bah c'est moi ! Mais t'inquiète pas hein, j'en fais des beaucoup plus classe. Je dois même avouer qu'on apprécie plutôt bien mon travail dans le milieu… Tiens, si tu veux du plus classe, j'ai aussi bossé pour Coca Cola ou des marques de parfums français ! J'ai même eu le privilège de réaliser des pubs qui sont passées au moment du Superbowl, la grande classe ! » Je terminai mon petit discours sur mon travail un sourire amusé au lèvres. Bien sûr, je n'allais pas lui dire que les publicitaires contrôlait toute les consommations de tout le monde et avaient par conséquent un pouvoir incroyable sur le monde d'aujourd'hui. Non, ce genre de truc fait peur aux gens, même si je trouve ça particulièrement cool. Enfin ce n'est que mon humble avis de petit connard, hé hé. Les gens ne veulent pas voir la vérité sur le monde qui les entoure, tout simplement. La vérité fait peur.

Elle me demanda si j'étais de la ville. Est ce qu'elle espérait que je l'emmène ?  Non bon, j'avoue là je pars clairement en délire. « Ouaip ! New Yorkais pur souche ! Et toi t’es d'où ? Une belle fille qui boit du whisky, je suis sûr que c'est pas d'ici… Texas ? Californie ? » Oui j'avoue, je fais le mec qui s'y intéresse, mais c'est vrai qu'en fait je m'en fous un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Sam 9 Avr 2016 - 23:35

    La blague. Comment on fait pour expliquer un métier qu'on connaît pas ? Fallait bien qu'elle s'enfonce dans quelque chose, la Jenna. L'habitude de faire des conneries et de mettre les pieds dans le plat. Sérieusement, qu'est ce qui lui avait pris de balancer ce boulot là, comme ça, de but en blanc ?  « Eh bah… A etudier le comportement des criminels... »… Pourvu qu'il ne détecte pas l'hésitation dans sa voix et que son changement de sujet soit salvateur…

    Et il le fut, parce que l'inconfort de son mensonge laissa place à l'admiration envers son interlocuteur. Un mec dans la pub. La classe. Et quand il s'amusa à énumérer son palmarès, elle écarquilla ses prunelles, plus ou moins discrètement, pour ne pas trop trop lui montrer à quel point elle était sur le cul quand même, histoire qu'il ne se sente pas trop trop conquérant. Superbowl. Alors ça, ça pétait quand même. Un spot pendant cette manifestation sportive, c'était pas rien. Et puis soudain lui vint une idée. Un sourire mesquin au coin des lèvre, elle haussa nonchalemment les épaules, et avala un peu de salive, pour faire rouler une vaguelette sous la peau délicate de son cou, et lanca, un peu trop sûre d'elle :

    - Ah. J't'avoue que ça me parle pas trop, j'ai pas la télé.

    Ce qui n'était qu'un demi mensonge en fait. Elles n'avaient pas la télé au squat, puisque, comme son nom l'indiquait, il s'agissait d'un endroit non déclaré, et du coup elles n'avaient pas d'abonnement télé. Cependant, elle avait déjà croisé des pubs, et elles ne loupaient jamais une finale du Superbowl qu'elles allaient regarder dans un bar sportif.

    - Et puis… Entre nous… C'est un peu manipulateur la télé non ? Après tout, ton job, c'est plus ou moins d'endoctriner une bande de moutons pour qu'ils achètent le produit dont tu fais la publicité, plutôt que le concurrent ?

    Elle ne voulait pas qu'il prenne ça pour une attaque, car ce n'en était pas une du tout. Aussi rajouta-t-elle, accompagné d'un clin d'oeil.

    - J'aime bien. Ca doit être sympa de ressentir ce pouvoir sur les gens… Limite excitant.

    Et elle savait de quoi elle parlait, en terme d'adrénaline. Elle adorait se faufiler entre les gens, risquer de se faire attraper, visiter une maison en pleine nuit en croisant les doigts pour que l'alarme ne se déclenche pas et que personne ne se lève.

    Ah oui ? Il la situait plutôt dans le Sud ? A cause du Whisky ? Non parce qu'elle n'avait absolument pas un accent Texan, et sa peau diaphane aurait du mal à supporter le soleil cuisant de Californie… Elle avala une nouvelle gorgée de sa boisson.

    - Seattle. C'est un peu plus au Nord quand même, répondit-elle en souriant. J'suis là en touriste. Mais t'inquiète hein, j'vais pas te demander de visiter, j'me débrouille assez bien seule là dessus. Pis j'suis avec une copine, alors on se tient compagnie pour vadrouiller dans la ville.

    Voilà, elle commençait à trop parler. Elle se soulait toute seule quand elle faisait ça, et du coup elle était presque sure qu'il allait se barrer. C'est lourd une nana qui parle trop, pas vrai ? Ptain, décidemment, elle ne savait pas y faire avec les mecs. Du regard, elle chercha Shannon, pour la trouver en grande discussion avec non pas un, mais deux beaux jeunes hommes. Visiblement, elle, elle ne perdait pas la main, et Jenna sentit d'avance que ce soir, elle rentrerait seule jusqu'à l'hotel…

    * A moins que * se dit-elle, en redirigeant son regard sur Jonah, une petite étincelle dans les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Dim 10 Avr 2016 - 0:38

Pas la télé ? Ce n’est pas bien grave, puisque la publicité est partout, pas seulement dans un poste de télévision. C’est comme une sorte de déesse omniprésente, en fait : la déesse mesquine de la consommation et de l’envie, dont les gens ne peuvent se passer car elle est la base même de leur économie, sans même qu’ils ne s’en rendent compte.
Son intérêt pour mon boulot me plut beaucoup, le mot « excitant » me fit d’ailleurs frémir. Bordel, sans arrière-pensée cette fois, elle avait carrément tout compris. Un grand sourire se dessina sur mon visage avant de répondre. « Putain, j’aurais jamais cru pouvoir tomber sur quelqu’un d’aussi intéressée… Ça fait plaisir de voir des gens qui comprennent les réels bonheurs de ce métier, souvent ça effraie les gens quand on leur parle de ce côté « malsain » des choses. Tu vois Jenna, en réalité, le publicitaire dirige – « secrètement », en quelque sorte – tout le marché. » Maintenant, je ne crains plus de lui faire peur, puisque visiblement ça l’intéresse. Et puis j’avoue qu’expliquer ma vision de mon propre métier, j’adore ça. « Tu comprends, sans la pub, personne n’achèterait quoi que ce soit, aucun client ne serait informé de l’existence des choses qu’il peut acheter, tout le commerce s’écroulerait… Alors tu vois, quand t’es publicitaire, tu peux avoir cette sensation de tenir le marché, le monde même, entre tes mains. Et ça bordel, tu l’as bien compris, c’est terriblement jouissif. » Ok, je pars un peu en délire, mais tant pis, ça me fait du bien ! « Et ce pouvoir sur les gens… Putain… Nous on a pas besoin de télépathie ou quoi, tu vois, on fait faire ce qu’on veut à n’importe qui ! Et puis, sans vouloir te faire flipper hein, ça marche pas que sur les moutons ! On est tous influencé, plus ou moins fortement par la mode que nous, les gars de la pub, nous créons… Enfin je vais pas t’emmerder trop avec ça non plus, mais tu vois, ce boulot, pour un mec comme moi, c’est le rêve ! » Un mec comme moi ?! Houla, mauvaise expression, tu vas passer pour un malade sociopathe avec un complexe d’infériorité, Jonah…

Je me mis à rire de moi-même lorsqu’elle m’avoua d’où elle venait. Je plaquai ma main sur mon front en signe de désespoir que je vins à lui répondre. « Et merde, complètement à côté de la plaque, encore une fois ! J’ai jamais été doué pour trouver d’où venaient les gens. Les accents, tout ça, c’est pas mon fort… J’espère que tu m’en voudras pas hein ! Ça doit être carrément cool Seattle. Je vais y aller le mois prochain pour un voyage d’affaire d’ailleurs ! »
Je jetai un coup d’œil à la salle pour tenter de repérer la fameuse copine de mon interlocutrice, en en profitant au passage pour localiser Nick, partit draguer deux trois nanas un peu plus loin, à une table.

Jenna commençait à parler beaucoup, elle se sentait peut être un peu plus à l’aise. Contrairement à beaucoup de dragueurs dans mon genre, j’aime bien les filles qui parlent beaucoup, je les trouve drôles. Les filles qui s’énervent tout le temps aussi, j’adore ça. Bref, contre toute attente sans doute, un petit sourire en coin s’était fixé à mon visage quand elle me parlait de son tourisme à New York et de sa copine qui voyageait avec elle. J’en avais peut être pas grand-chose à blairer, mais j’aime bien voir les femmes parler, donc ça me fait sourire. Sans faire trop attention à ce qu’elle disait, je bus la dernière gorgée de mon cocktail et m’adressa à nouveau à elle d’un air monstrueusement dragueur. Et lourd bien sûr, ça me va si bien. « Mais tu sais, je m’en fous un peu de ta pote. » Non, ça n’avait rien de méchant, et oui, c’était un message qui voulait clairement et simplement dire « TU m’intéresses », aussi peu romantique que ça peut paraitre dit comme ça. « Ta copine a l’air pas mal occupée en ce moment, et sans vouloir la juger, je trouve qu’elle reste pas beaucoup avec toi, c’est pas très sympa… Ça te dirait pas qu’on fasse un tour ? Histoire de laisser ta pote s’amuser un peu… et de t’amuser un peu toi aussi. Soyons honnête, en plus, ce bar est carrément craignos. » Et hopla, on passe clairement à l’étape suivante. Le dragueur fait son travail parfaitement, comme à chaque fois ! J’offris alors mon regard le plus séducteur à la rouquine. Avec ce regard, on peut me prendre pour un dragueur compulsif, un petit coureur de jupon connard de première, n’importe quoi, mais pas pour un pervers ou un violeur. Ça fait des années que je travaille ce regard pour qu’il marche comme ça, parce que je ne peux pas encadrer les violeurs, alors s’il ne marche pas avec elle… il va falloir que je bosse encore. Croisons les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Insouciance | ft. Jenna   Aujourd'hui à 2:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Insouciance | ft. Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jenna Heap ^^
» Joyeux anniversaire, Jenna. {Défi, solo.}
» Une nouvelle Sangrave ou comment ne pas stresser (PV Shinzô et Jenna)
» JENNA ✱ she's a diamond in the sky.
» CHARLIZE-QUINN S. RODEN + Jenna-Louise Coleman.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-