Partagez | .
 

 Comin' on like a hurricane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur
Message
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1178
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Comin' on like a hurricane.   Ven 8 Avr 2016 - 12:06

Levia s'était attendue à ce que Noah tempête à son tour. Parce que quand l'un s'emportait, l'autre avait un peu trop tendance à suivre le mouvement, pour se défendre, pour renchérir, pour faire quelque chose en retour et ne pas rester inactif. Mais quand l'homme s'approcha d'elle pour l'attraper par les bras avec douceur, elle fut encore plus désarmée que s'il s'était mis à crier pour couvrir le son de sa voix.

Et c'était tout sauf bête.

Sur le coup, elle sentit son cœur lâcher prise. Finalement, elle n'était pas seule, hein ? Pas seule à se poser mille questions, à s'interroger, à craindre ce qui pouvait advenir ? Elle n'était pas la seule à l'apprécier, en retour, elle lui plaisait, et cette révélation lui arracha un maigre sourire qu'elle ravala immédiatement. Entendre ça, entendre que Noah était capable de patience et de s'expliquer sur ce qu'il ressentait, c'était quelque chose d'inattendu. C'était là où les dix ans qu'il avait de plus qu'elle s'illustraient parfaitement. Il savait faire ce chemin jusqu'à ses sentiments, les mettre entre parenthèses, les exprimer. Là où elle, en était tout bonnement incapable sans craquer littéralement. Peut-être parce que le paléontologue avait moins à gérer à ce sujet, moins à prendre en compte. Peut-être parce qu'il ne croyait en rien, et ne vivait que dans le but de ne rien regretter, surtout maintenant que le monde était devenu abominable.

Son front contre le sien, elle pouvait sentir son souffle contre son visage, et ses paroles murmurées. Et il posa les questions très justement sur le moment. Pourquoi s'acharnait-elle à se rendre folle avec ces considérations ? Parce qu'elle avait toujours été ainsi. Elle croyait en des gens, en des choses, elle croyait en des paroles, et plus encore :

Désolée, j'ai eu peur. L'aveu sortit à mi-voix, un peu étouffé, mais sincère tout de même. Ses yeux noirs plantés dans ceux de son partenaire de vie depuis quelques mois, alors que ses mains remontaient pour se poser sur le torse de son vis-à-vis. J'ai peur, rectifia-t-elle finalement avec un petit sourire triste.

Peur de quoi ? De cette vie. Et plus largement, de tout. De son inexpérience dans tous les domaines, des regrets qu'elle aurait forcément, de ne plus croire en quoique ce soit, de mourir aussi. Et de perdre les gens qu'elle avait appris à connaître. De le perdre, lui. C'était sûrement pour cette raison qu'elle hurlait après lui, qu'elle avait arrangé ces retrouvailles, qu'elle avait fait en sorte qu'il ne la laisse pas toute seule. Parce que là, au moins, elle était sûre qu'il était en vie, et qu'il avait un but pour continuer à l'être. Mais n'était-ce pas trop en imposer ? A une personne qui ne lui devait rien, à qui elle n'avait rien à exiger. A un homme qui ne la connaissait même pas vraiment, mais qui disait qu'elle lui plaisait avec sincérité. Elle haussa les épaules finalement, et ajouta doucement « j'y connais rien à tout ça, moi. » comme un second aveu dans une pièce où il n'était que deux. Elle lui confia ça comme un secret. Elle n'y connaissait rien à cette vie, et à l'affection qu'il pouvait y avoir entre deux personnes. A l'amour plus largement, mise à part peut-être sa maigre expérience en la matière qui la laissait désarmée face à un homme avec déjà du bagage.

Mais malgré ça, elle laissa sa main remonter à la nuque de Noah, se caler là. Elle caressa ses cheveux du bout des doigts avant de se hisser sur la pointe des pieds. Bien plus petite, elle le tira à elle, et posa ses lèvres doucement sur celle de son partenaire. L'ambiance le permettait. La relation qu'ils avaient aussi. Et elle lui offrit un vrai baiser, bien loin de la retenue qu'elle avait eu tantôt à son égard malgré ce premier pas un peu foireux.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Noah A. Thompson
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/12/2015
Messages : 69
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Comin' on like a hurricane.   Sam 9 Avr 2016 - 10:52


Elle avait eu peur, disait-elle. Ou plutôt, elle avait toujours peur. Et dans un sens, c'était courageux de l'admettre aussi clairement, là ou lui même s'était toujours refusé à ne serait-ce qu'y penser. D'une certaine manière, lui aussi avait peur. Peut-être que c'était aussi pour ça qu'il se montrait par instant exécrable avec les autres, ou refusait que Kat et Levia sortent seules. Par peur de les perdre, ou qu'il ne leur arrive malheur. Ou peut-être était--ce quelque chose de plus profond, plus qu'une simple histoire de Levia lui plaisant. Il lui accorda un léger sourire, sans pour autant décoller son front du sien, alors qu'elle avouait ne rien connaître à tout ça. Tout ça ? Les relations ? Sans doute que oui, au vu de sa manière de rougir pour un rien, ou de s'offusquer pour pas grand chose. Lui même avait au moins eu le mérite d'avoir eu quelques relations longues, Olivia aurait pu en témoigner, même si leur histoire s'était brisée pour une stupide histoire de vie de famille. Peut-être qu'il lui avait fallu l'apocalypse pour se rendre compte de l'importance des gens dans sa vie, plus particulièrement de la petite brune à ses côtés. Un instant, il vint effleurer sa joue avec douceur comme il l'avait fait plus tôt dans la voiture, avant de rajouter avec franchise.

On prendra le temps... Et puis tu verras, j'peux être beaucoup plus patient que tu ne l'imagine.

Il se voyait bien lui expliquer les relations hommes femmes, les gestes tendres sans qu'elle ne parte en courant, ou s'amuser à la voir dormir à côté de lui. Un frisson parcouru son dos, alors qu'elle effleurait sa nuque, jusqu'à ce que ses lèvres ne viennent prendre possession des siennes, se laissant faire avec plaisir alors qu'il la plaquait avec douceur contre elle de son bras valide. Prolongeant le baiser avec douceur, cherchant à capter le moindre frémissement de sa part, sans la forcer. Il se serait bien vu aller plus loin avec elle, avant de chasser cette pensée de sa tête, lui ayant promis qu'ils prendraient le temps. A la place, il se contenta de la tirer à nouveau vers lui pour les faire basculer en douceur sur le canapé, la laissant s'installer à son aise alors qu'il venait déposer un baiser tendre le long de son cou.

Ils prendraient le temps, avait-il dit. Et la patience, ça commençait par répondre aux questions de la jeune femme, si question elle avait sur ce genre de mode de vie qu'elle semblait si peu connaître.

Y'a des choses que tu voudrais savoir ?

Pourquoi se montrait-il si attentionné à son égard, alors que quelques mois en arrière, ils avaient manqué de s'entretuer ? Il ne put s'empêcher de sourire en y repensant, lui faisant remarquer avec un sourire en coin.

J'tiens quand même à préciser. Si je te plais, ne me le fais pas savoir en me cassant le nez à nouveau...



Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1178
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Comin' on like a hurricane.   Dim 10 Avr 2016 - 11:03

Levia vint se blottir contre Noah maintenant qu'ils étaient tous les deux sur le canapé du salon. A coup sûr, c'était là qu'ils viendraient s'endormir, qu'ils passeraient la nuit. Et s'ils ne dormaient pas, sans doute qu'ils discuteraient de tout et de rien. Tout du moins, Levia parlera, là où Noah l'écoutera en se passant de soupirer comme il le faisait d'habitude. Elle lui adressa un petit soupir en caressant doucement son bras, alors qu'il lui demandait si elle avait besoin de savoir quelque chose. Elle rit tendrement, venant poser un baiser sur la joue de Noah pour toute réponse.

Bien sûr qu'elle avait cent milles questions, là, comme ça. Mais les poser impliquerait que Noah se mette à parler beaucoup en très peu de temps, et c'était peut-être pas une si bonne idée pour le pauvre paléontologue qu'il était et qui avait si peu l'habitude de dire plus de trente mots par jours. Elle rit plus fort encore à sa seconde remarque, sur le fait de ne pas lui casser le nez pour lui faire comprendre qu'il lui plaisait.

Je vais essayer, promit-elle en venant caresser son visage avant de poser doucement ses lèvres sur celle de son compagnon de route.

A chaque fois qu'elle l'avait cogné, c'était en total légitime défense. La première fois, alors qu'il l'avait secoué comme un prunier pour avoir des informations, la seconde parce qu'il la braquait avec un flingue alors qu'elle sortait tout juste de son sommeil presque réparateur. Forcément, Levia était quelqu'un de très impulsif dans le genre, qui réagissait souvent bêtement. Suffisait de voir comment elle avait assommer Dan sur un coup de tête, sans penser immédiatement aux conséquences de son geste. Est-ce qu'elle le regrettait ? Pas énormément. Elle espérait au fond que Dan n'avait rien, qu'il était en sécurité, qu'il avait pu se mettre à l'abri. Mais bon...

Mais bon, la soirée passa lentement, si bien que Levia réussit à trouver le sommeil entre deux moments de discussion avec son partenaire. Ils parlèrent de choses assez anecdotiques, pas vraiment importantes, d'instant de vie passer. Elle put voir la passion dans son regard lorsqu'il lui causa des fouilles qu'il avait pu faire, de l’expectative d'une autre se passant en Afrique du nord à laquelle il aurait du être convié avant que l'Apocalypse n'éclate et ne mette à mal ses projets.

Ils rentrèrent le lendemain à l'aube, après avoir trouvé une autre voiture, déchargé la leur pour l'abandonner là où elle l'avait arrêté. Ils regagnèrent l'appartement, et discutèrent avec Katarina pour mettre les voiles très bientôt. Le plus tôt étant pour le mieux. Après lui avoir raconté ce qu'il s'était passé à l'université, et ce qui les avait empêché de revenir plus tôt.

FIN




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Comin' on like a hurricane.   Aujourd'hui à 3:25

Revenir en haut Aller en bas
 

Comin' on like a hurricane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» castiel ▬ HURRICANE.
» Hurricane Nerdy (20/03/12 à 15h12)
» Bulgaria Allocates Relief Aid to Cuba, Haiti for Hurricane Damages
» WWE Cruiserweight Championship : Hurricane Helms vs Kofi Kingston
» MAYHEM #9 - CODY RHODES VS. THE HURRICANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-