Partagez | .
 

 Chez Gino's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Chez Gino's   Jeu 31 Mar 2016 - 14:58

Cela faisait plusieurs jours que Baby n'avait rien trouvé à se mettre sous la dent. Au cours des dernières semaines, c'est seul qu'il avait visité chacun des appartements de son immeuble puis les immeubles environnant pour trouver non seulement à manger mais surtout à boire. Il savait qu'il lui fallait plusieurs litres d'eau pure pour rester dans de bonnes conditions et n'ayant plus moyen de tirer de l'eau au robinet, c'était devenu son objectif principal aujourd'hui.

Par deux fois, il avait voulu entrer dans le restaurant italien du bloc suivant mais la rue étant pleine d'infectés, il ne pouvait s'y résoudre. La veille déjà, il s'était approché un peu trop de l'endroit et avait été remarqué. Il avait été forcé de courir plusieurs kilomètres pour semer les plus affamés, ce qui bien sûr, lui avait fait perdre bien trop de ses précieuses calories.

Il lui faudrait manger et boire aujourd'hui, c'était devenu, pour lui, une question de vie ou de mort. Il voulut visiter d'autres appartements mais ses fouilles se révèlent infructueuses...

La plupart du temps, il trouvait des lieux déjà vidés par leurs précédents propriétaires qui, comme lui, s'étaient retrouvés sans rien et en étaient partis... ou s'étaient suicidés par désespoir. Il dut se débarrasser de l'un de ces suicidés, le matin même. Le type avait un nœud coulant autour du cou. La corde devait avoir cédée sous les efforts répétés de la créature transformée qui se jeta sur Harold pour en faire son premier repas. Sa statuette avait fait son office et le malheureux s'était écroulé sur le tapis de son salon.
Non... Il en était sur... S'il voulait trouver à manger... Il lui faudrait prendre plus de risques...

Il se faufila de ruelles en ruelles pour arriver au Gino's, le restaurant italien qui hantait son esprit depuis plusieurs jours. Passer par devant semblait compliqué alors il opta par la porte de derrière. Après tout, prendre les portes de derrière était une spécialité pour un acteur porno comme lui...


La porte qu'il voulait emprunter s'ouvrit sans le moindre problème. On avait dû la laisser ouverte dans la précipitation. Débouchant sur un couloir sombre, Baby jeta un dernier regard à l'extérieur avant de s'y engouffrer, serrant son "hot d'or" en main... au cas où...  avant de disparaître dans la pénombre la plus complète...

Qu'allait-il bien pouvoir trouver à l'intérieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Noah A. Thompson
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/12/2015
Messages : 69
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Jeu 31 Mar 2016 - 16:59


Chez Gino.

Il n'avait pas pu s'empêcher de rire bêtement face au nom du restaurant, réalisant à quel stade ils en étaient. Devoir fouiller les restos italiens pour touristes, en espérant pouvoir trouver une boîte de tomate pelés, ou un truc susceptible de leur remplir l'estomac un jour de plus. Fallait dire que la plupart des centres commerciaux qu'ils avaient pu trouver étaient dans un état tellement pitoyable, qu'il n'avait eu aucune envie de s'engouffrer dedans pour espérer se balader dans les rayons surgelés pourris, et risquer en prime de tomber sur le tocard du coin qui avait dû finir en mangeur de chaire. Non, très peu pour lui tout ça. Un restaurant avec un peu de chance, ça serait vide de toute personne. Qui aurait été assez con pour se dire "bah tiens, j'vais m'faire une pizza par les temps qui courrent !"
Certainement pas lui.

Katarina était restée à l'appartement, alors qu'il avait embarqué Levia pour l'expédition. Depuis la mort de sa mère, l'extérieur lui faisait du bien. Moins de temps pour ruminer le passé, ou se rappeler du désolant spectacle de son corps déchiquetée par les créatures.
Jetant un regard à Levia, il fit remarquer en armant son revolver.

Bon. J'espère que t'aime la bouffe en boîte, parce que Trip Advisor vendait pas trop les mérites de ce bled hein...

Du moins, c'est surtout ce que lui avait répété sa soeur quand il avait eu le malheur de proposer de manger autre chose que du toffu et des steack de soja.
La devanture du magasin étant impraticable, ce fût d'un commun accord qu'ils décidèrent de passer par l'arrière de la boutique une fois la voiture garée. Néanmoins, le paléontologue ne put s'empêcher de froncer les sourcils en constatant que la porte s'ouvrit sans problème, là ou il s'était attendu à devoir la forcer.

C'est bizarre... Tu pense que quelqu'un à déjà eu l'idée de se pointer là avant nous ?

Entrant le premier dans les lieux, braquant son arme devant lui, laissant ses yeux s'habituer à la pénombre de l'endroit avant de sortir de son sac une lampe de poche qu'il tendit à la jeune femme en espérant y voir plus clair.
Pour l'instant, tout semblait calme autour d'eux... Avec un peu de chance, personne n'était ici. Ou à l'inverse, quelqu'un avait eu la même idée et là... Il espérait sincèrement que ce en serait pas des pillards comme ils avaient eu l'occasion de croiser par instants au cour de leur périple.

Si tu vois le moindre mouvement, le moindre bruit. On prend pas de risques, ok ?



Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1178
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Jeu 31 Mar 2016 - 17:13

Levia sentit son estomac la tirailler. Elle n'avait pas mangé grand chose ce matin-là, pas forcément à son aise à l'idée de dévorer une conserve de haricot vert comme ça, avec son café soluble imbuvable alors qu'elle détestait ça à la base. Elle s'était contentée du minimum, pour ne pas tomber dans les pommes si on lui demandait un effort, et c'était équipé pour la suite de la journée là où Noah avait eu grave envie d'aller voir les pizzerias du coin. Chez Gino, qu'il disait, un comme une évidence alors que Levia était bien la dernière à aller fréquenter ce genre d'endroit. D'ailleurs, alors qu'ils étaient plantés devant la porte ouverte et que le paléontologue s'en étonna, elle lui avoua sans gêne :

J'ai jamais mangé de pizza de ma vie.

Est-ce qu'elle le regrettait ? Un peu. Mais elle s'était promis que la première serait à partager avec sa grande sœur Ravit, et avec personne d'autres. Aujourd'hui, cette promesse était sérieusement compromise, et elle s'attendait à ce que Noah la regarde comme une extra-terrestre bonne à enfermer. Elle haussa les épaules, s'armant de son pied de biche pour être sûre de pouvoir taper quelqu'un ou quelque chose avec si ça lui tombait sur le coin de la figure.

Noah passa cependant en premier, vu qu'il avait un flingue et qu'il savait s'en servir, et parce qu'il était toujours apparemment plus prudent que celui avec le pétoire qui avait tendance à se faire casser le nez par la première petite chose passant par là tire en l'air pour alerter tous les mordeurs du coin. Quand on savait qu'une bonne partie se promenait près de l'entrée et n'avait pas encore eu l'idée de faire le tour, Levia n'était pas sûre d'apprécier d'avoir ce genre d'armes avec elle, surtout entre les mains de Noah.

Elle n'en dit rien pour autant, tandis qu'ils remontaient jusqu'aux cuisines en essayant de se faire discret. Pourtant, le paléontologue se tourna à plusieurs reprises vers elle. Pourquoi ? Et bien parce que ses semelles couiner sur le sol et qu'elle n'était absolument pas discrète. Voilà. Elle eut beau s'excuser à chaque pas, elle sut par avance que ça ne servait à rien, et le regard noir de son camarade n'y changea rien. Ses chaussures avaient décidé de ne PAS collaborer avec eux, et de les foutre dans la merde.

C'était la honte. Mais bon, ça pouvait toujours être pire :

Au point ou on en est, on devrait carrément s'annoncer, fit la jeune fille après avoir posé sa main sur l'épaule de Noah pour qu'il l'écoute.

L'homme fronça un sourcil surpris, se disant que c'était de toute façon inutile de discuter. Non, il n'avait pas envie, ç'aurait été abandonner son avantage sur le terrain. Si bien qu'en croisant les yeux qui disaient « non ! » de son compère, elle regarda en l'air en soupirant, et passa devant lui pendant qu'il la grondait en silence :

Planque-toi, lui ordonna-t-elle. Si jamais ça dégénérait pour elle, lui au moins pourrait venir la tirer de là. C'était un plan qui se tenait encore.

Elle le dépassa, sans lui demander la permission, et s'avancer plus encore dans le couloir pendant qu'il était en train de la disputer en murmurant et que c'était parfaitement ridicule, elle cogna contre une des portes au bois, offrant une petite résonance, avant de demander d'une voix plus forte et audible dans la boutique :

Hey, y'a quelqu'un ? J'ai pas d'armes à feu, et je veux de mal à personne, fit-elle simplement en attendant. Elle s'était annoncée, rester plus qu'à pénétrer dans le restaurant en lui-même alors qu'elle dépassait les cuisines pour aller vers la salle qui semblait vide.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Jeu 31 Mar 2016 - 21:16

Un fumé tout particulier pouvait déjà atteindre les narines des deux nouveaux arrivants. En effet, une odeur de nourriture chaude et épicée emplissait non seulement les cuisines mais aussi la salle et les couloirs comme si l’établissement n’avait pas cessait de tourner et ce, en dépit de la fin du monde et des rôdeurs qui faisaient le pied de grue devant les portes heureusement grillagées.

En s’approchant un peu plus, Levia aurait pu distinguer la silhouette d’un homme. Installé seul, à l’une des tables du restaurant, Baby était en train de savourer un deuxième quart de pizza… Son premier véritable repas depuis que tout ceci avait commencé.

A son entrée au sain du restaurant, deux heures plus tôt, il n’avait trouvé personne… si ce n’est Gino et son fils, Sammy… reclus dans l’espace servant de bureau aux deux restaurateurs. Il avait été obligé de faire parler sa statuette, leur écrasant à tour de rôle la caboche. Il aurait pu fuir oui, mais un rapide coup d’œil en cuisine lui donna tout le courage nécessaire. Ce qu’il y découvrit le fit saliver d’avance. Des rangées entières de boites de conserves, de la sauce, de la viande, des légumes, bref toute la garniture dédiée à la réalisation de pizzas…

Pas forcément un cordon bleu, Baby savait tout de même faire une pizza… Comme tout le monde, quoi ! S’étant assuré de ne pas être dérangé par d’autres infectés, il s’était mis aux fourneaux. L’avantage du restaurant, c’était qu’il possédait un four à pizza au feu de bois… Pas besoin d’électricité pour faire cuire les plats… Alors Baby se fit plaisir… Deux pizzas reine, une autre aux épices. Ne se fiant pas au fromage, laissés pendant des semaines sans chaîne de froid au sein d’un frigo, Baby n’utilisa que les produits en boite ou les denrées non périssables trouvées çà et là.

Au final, il était plutôt satisfait du résultat. Il avait obtenu plusieurs pizzas à l’odeur délicate… à la pâte fine et croustillante… Et dire que Gordon Ramsay était venu, en personne, sortir ce restaurant de la panade… Il l’avait vu, cet épisode… Depuis son passage, tout le monde se pressait, tous les jours chez Gino’s pour découvrir la nouvelle carte… S’ils avaient su que Gino, par appât du gain, était revenu à ses anciens travers et sa passion pour le surgelé et les boites de conserves…

Enfin… c’est lui aujourd’hui qui en profitait…

Attablé, Baby jeta un rapide regard derrière lui. Du bruit dans le couloir de derrière. S’il s’agissait d’un infecté, sa statuette trônait là, bien en évidence à côté de la bouteille de chianti qu’il s’était ouvert et dont il savourait le contenu.

Engloutissant une nouvelle bouchée délicieuse, ce fut une voix qui le tira de son moment d’extase. Il sourit. Et dire qu’il s’était cru pendant des semaines le dernier survivant :

« Il y a quelqu’un mais… Je crois que vous êtes en retard ! »

Son commentaire… C’était surtout un hommage au chapelier fou. Prenant un petit sourire en coin, il relança la voix, tout naturellement :

« Est-ce que vous avez réservé ? Si oui, sous quel nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Noah A. Thompson
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/12/2015
Messages : 69
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Jeu 31 Mar 2016 - 22:51


Elle avait jamais mangé une pizza de sa vie ? Il ne put s'empêcher de la regarder comme si elle venait de lui sortir que par instants quand elle s'ennuyait, elle allait jouer la strip teaseuse dans des bars.

T'as raté un truc toi...

La conversation aurait pu continuer sur la même lancée, si elle ses putains de pompe ne couinaient pas sans arrêt, ayant le don de le foutre en rogne. Carrément s'annoncer qu'elle proposait.

Bah ouais et puis j'ai qu'à m'foutre à poil à même le sol en attendant qu'un mordeur se pointe tant qu't'y es. Ne put-il s'empêcher de lâcher dans un soupir avant qu'elle ne commence à discuter avec on ne savait pas qui. Quoi que. En fait si, il y avait bien quelqu'un qui lui répondit, alors qu'il crispait ses doigts contre l'arme à feu. C'était quoi ce plan ? Reservé ? Une table ? Ok, ils étaient dans un restaurant vide, avec un mec qui visiblement avait un sacré pet au casque là. Et il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Levia avait continué d'avancer.

Levia !

Et bah non, la brune ne répondait même plus à son prénom maintenant, super.

Viensicijetedis! Ne put-il s'empêcher de jurer dans sa barbe en suivant la juive en direction de la voix avant de l'attraper par le bras. Tu vois pas qu'c'est sans doute un mec qu'à pété une pile dans son coin ? Il parle de réservation, t'as vu la gueule du resto ?

Bon, il devait l'admettre, l'odeur de pâte cuite lui tordait l'estomac dans tous les sens. Mais c'était pas une putain de raison pour aller voir ce qui se tramait la-bas sérieusement ! Et puis quoi encore ? Sa main toujours resserrée contre le bras fin de l'israëlienne, il ne put s'empêcher de rajouter.

Tes parents t'ont jamais dit de t'méfier des gens qui cuisinent en pleine apocalypse ? Parce qu'ils auraient dû sérieux !

Fallait être relativement cintré pour vouloir lancer la conversation l'air de rien franchement. Alors non, il n'irait pas là-bas. Hors de question. Et alors, l'idée que la brune veuille y aller, encore MOINS. Manquerait plus que ça tiens




Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1178
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Ven 1 Avr 2016 - 10:38

Une voix lui répondit, et elle s'y attendait pas spécialement. La blonde fit volte-face pour voir si Noah était toujours derrière elle, avant de débouler dans la salle principale parce qu'elle pouvait plus du tout s'en cacher. Bon, ça causait réservation et retard, ce qui était en soit pas très très faux. Elle avait juste six mois de retard sur le calendrier, et des années sur la dégustation de pizza. Quoiqu'il en fut, l'odeur lui tiraillait le ventre, lui faisant comprendre à quel point elle avait envie d'en goûter un morceau. Mais elle resta méfiante en s'approchant, la main toujours sur son couteau tandis qu'elle vit enfin à qui elle avait à faire.

Un grand homme, noir, l'air fatigué mais bien heureux de manger quelque chose, la barbe de plusieurs jours sur le visage et des yeux aussi noirs que les siens. Elle le salua d'un signe de la tête tandis qu'elle sentit une main se refermer sur son bras, et qu'elle fit volte-face pour voir ce qu'il y avait. Ah oui ! Noah. Comment l'oublier celui-là. Levia lui lança un regard juste un regard assassin, avant de lui murmurer clairement et distinctement :

Ecoute, c'est peut-être ma seule et unique chance dans la vie d'un jour manger de la pizza, alors tu vas respirer un bon coup et paraître aimable !

Voilà que Noah se faisait gronder comme un enfant de sept ans faisant un caprice, par une nana de vingt quatre ans avec un caractère tranchant qui allait bientôt l'envoyer au coin s'il continuait à être désagréable. C'était un autre monde. Puis de toute façon, ce type là, il avait pas l'air bien méchant selon les critères de la juive, il n'y avait donc aucune raison que ça se passe mal. Même si, instinctivement, elle garda ses mains sur son couteau sans pouvoir le lâcher, parce que fallait pas déconner, y'avait des moments où être gentille c'était cool, mais pas tout le temps.

L'avant est bien fermé, hein? Demanda-t-elle par prudence à celui qui lui faisait face pour venir vérifier par elle-même.

La porte semblait verrouillée, ce qui expliquait la difficulté, outre les rôdeurs, pour passer devant. Les rideaux baissées, les vitres crasseuses, bon. S'ils continuaient à ne pas faire de bruit, il n'y avait pas de raisons pour qu'une horde vienne se masser devant chez eux, pas vrai ? Puis, même s'il y en avait une, ils pourraient toujours s'enfuir par derrière et se sauver la peau. Elle se dit ça en tout cas, pour se rassurer, en revenant vers l'homme attablé qui avait une arme toute particulière, qu'elle ne calcula pas tout de suite parce qu'elle ne l'identifia pas. Chacun son truc pour survivre, hein.

Tu es seul ? Fut sa seule question sur l'instant.

Elle frictionna ses mains en pinçant les lèvres, venant tirer l'une des chaises qui racla sur le sol. La brune jeta un regard à Noah, pour qu'il vienne en faire autant, mais non. Monsieur avait décidé de bouder, et pour qui les connaissait, il était facile de savoir qu'un dialogue silencieux était en train de s'écrire entre eux. Un truc du genre :
- Lève ton cul de cette chaise et on décampe, Levia !
- Oh ça va, pète un coup, il a pas l'air méchant, et j'ai vraiment envie de manger de la pizza !
- C'est pas une raison, je t'en fais moi de la pizza si on décampe-
- Ah tu m'en fais ? Et comment ? Aussi bien que tu fais cuir les raviolis en boite c'est ça ? Sérieusement Noah, sois juste... Silencieux, voilà. SILENCIEUX.
*Inséré ici un grognement furieux*

Levia. Et le type super sympa là, c'est Noah, les présenta-t-elle avec un petit sourire en inclinant respectueusement la tête.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Ven 1 Avr 2016 - 14:17

Pendant que les deux indivdus approchaient… Car oui, ils devaient bien être deux… Baby continuait à déguster le repas qu’il avait préparé avec attention. La préparation avait fait partie du plaisir. Lui, qui encore deux jours auparavant s’était résolu à avaler une conserve de pâté pour chien, déguster une pizza cuite au feu de bois, le tout accompagné d’un bon verre de vin… Cela n’avait pas de prix…

Il trancha un autre morceau avant de le mastiquer immédiatement, son regard curieux glissant sur le couple de survivants qui osaient s’approcher un peu plus. Il ne savait pas à quoi s’attendre. A dire vrai, lui qui n’avait vu que des infectés depuis le début de tout ceci… ne s’imaginait pas pouvoir rencontrer des gens foncièrement méchants. Tous les survivants n’étaient-ils pas de facto, censés être alliés et s’entre-aider ?

De toute manière, que pouvaient-ils lui dérober ? Il n’avait rien de valeur… Il n’avait pas d’arme, pas de munitions et à part quelques conserves dénichées en cuisine, n’avait rien de bien intéressant en sa possession. Ils auraient pu en vouloir à sa vie… Potentiellement mais à quoi bon ?

Non… Baby ne se sentait pas particulièrement en danger. Amical, il leva les mains en l’air en signe d’apaisement et pour leur montrer qu’il n’est pas armé avant de leur désigner les deux chaises rangées de part et d’autres de la table où il s’était installé.

« Seul… Oui… On peut dire ça… »

Il esquissa un sourire avant de jeter un regard de côté pour désigner le corps sans vie des deux anciens propriétaires du lieu, recouverts de deux nappes tachetées non seulement par respect mais aussi pour camoufler, un peu leur odeur.

« J’vous présente Gino et son fils… »

Il porta son verre de vin à ses lèvres pour une bonne gorgée avant d’ironiser :

« La restauration… ça vous tue un homme… De sales horaires… De sales conditions de travail… Franchement, j’le conseille à personne… »

Il leur lança un petit sourire en entendant leurs noms auxquels il répondit d’un signe de tête :

« Moi c’est Baby… Bienvenue à tous les deux… »

Il leur présenta les pizzas fumantes, disposées ça et là sur la grande tablée pour leur glisser :

« Installez-vous… Je crois que j’ai prévu large, même pour moi… Celle-là est aux champignons… l’autre aux épices alors… Faites-vous plaisir… Du vin ? »

Il avait pris la bouteille de vin en vin, versant déjà deux verres sans véritablement leur demander leur avis ? En fait, plus que vouloir faire office d’hôte cordial, il avait mille et une question à poser aux deux jeunes gens. D’où venaient-ils ? Connaissent-ils un endroit sécurisé ? Savent-ils comment évacuer la ville ? Comment se débrouille le gouvernement avec tout ceci ?

Ne voulant pas les harceler de questions, il haussa les épaules avant de continuer son repas, retrouvant peu à peu les forces qui avaient été jadis les siennes…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Chez Gino's   Aujourd'hui à 21:35

Revenir en haut Aller en bas
 

Chez Gino's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chez Gino [PV Scott, Stiles, Shérif, Melissa]
» Chez Gino
» visite chez le gynéco
» Chez le Forgeron
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-