Partagez | .
 

 Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]   Dim 10 Avr 2016 - 18:45

Cette fois j'avais perdu mon pari. Je me raidi d'un coup bref en sentant le métal froid d'un couteau se poser sur mon cou. L'espace d'un instant la peur me paralyse. J'allais peut être mourir ici assassiné par une femme que je viens probablement de sauver. Le cosmos a un sens de l'humour qui m'échappe parfois. Reprend toi Ray. J'expire un grand coup et pose les yeux sur ma machette que je tiens toujours dans la main droite. Je pourrai tenter d'être plus rapide et de la désarmer voir de la tuer. Après tout elle ne m'est aucunement reconnaissante de quoique ce soit. Elle peut bien aller se faire voir. Pour une fois faire le gentil m'a apporté plus d'ennuis que de bienfaits. Je resserre ma prise et relève les yeux sur la vitre au dessus du lavabo.

Mon cœur fait un bond quand je vois Raven dans le miroir se tenant derrière moi un peu sur la gauche qui me regarde à moitié en pleure. Ses yeux me renvoie un mélange de honte et de dégoût.

"- Ray ... C'est pas toi ça ..." lâche t-elle avant un sanglot.

Je prend soudainement conscience de ce que je viens de penser. Après mon discours sur l'humanité et la confiance comment j'ai pu penser à agresser cette fille. Merde ... Je pers vraiment les pédales ... Je sent des larmes perler sur mon visage mais ne fait aucun mouvement pour les essuyer ayant entendu la menace de Jenna. Mais je ne veux m’empêcher de sourire comme un idiot de ma propre stupidité.

"- Tu trouvera pas de matos ici à part ce que j'ai dans mon sac. C'est juste un pied à terre pour me reposer quand je suis dans le quartier. Quand à me tuer ... Fais le vu que ça a l'air de te faire envie. Tu es libre de rester et de cohabiter un peu avec moi le temps que ça se calme ou alors de me trancher la gorge ici et maintenant et de rester seule avec mon cadavre. C'est sur que je manquerai à personne contrairement à toi qui a un groupe. Alors vas y on gagnera du temps. Mais demande toi juste ce qui se passera si tu me tue de sang-froid. Tu vaudrai mieux qu'un des ces pillards sans foi ni loi ou même que les zonards ? T'as juste peur de moi et ce que je pourrai faire vu que je suis un peu cinglé. Et c'est normal. Mais qui te dit que je suis pas sincère et que je cherche vraiment à t'aider sans rien demander en retour si ce n'est un "merci". Encore une fois c'est ton choix. Mais sache que si je t'ai tourné le dos c'était par preuve de confiance parce que je ne pense pas que tu sois mauvaise même avec un couteau sur ma gorge"

Voilà qui je suis. Un mec qui a rien à perdre et qui veux faire le bien autour de lui. Si je dois mourir de sa main au moins je mourrai fidèle à mes principes. Je fixe alors Jenna par reflet du miroir en face de moi souriant franchement. Une fois encore je fais un pari très risqué. Mais quelque chose me dit que tout va bien se passer.

Du moins je l'espère ...
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]   Dim 10 Avr 2016 - 23:59

    Jenna observe le reflet de son interlocuteur dans le miroir. Les miroirs ne mentent jamais. Le cerveau aura beau transformer l'image qu'il renvoie, il restera droit et sûr de lui. Et là, dans le miroir, elle observe un mec au bord des larmes, une lame de couteau sur la gorge. Au bord des larmes. Putain, il fallait qu'elle tombe sur un fragile, c'était bien sa veine. Elle avait toujours droits aux malades, aux infirmes… Et aux fragiles. Ceux qui supportaient pas la pression, qui perdaient pied totalement.

    Ca leur été arrivé une fois, avec Joe, de se retrouver dans une baraque un peu cossue, en train de se servir copieusement dans les bijoux et autres objets de valeurs, quand quelqu'un s'était pointé. Un mec d'une vingtaine d'année, presque la trentaine même, bien plus agées qu'elle quoi. Il avait essayé de les virer, mais lorsque les filles avaient sorties des armes – qui n'étaient alors que des répliques assez bien faites, mais tout à fait innoffensives – il était soudainement tombé à genoux, en larmes, les suppliant à coup de grands sanglots de le laisser en vie et de prendre tout ce qu'elles voulaient. Un fragile. Et autant dire qu'elles ne s'étaient pas gênées pour se servir.

    Et là, il se mit à parler. Et il lui semblait encore plus fragile. Parce qu'au lieu de la supplier de le tuer, il la suppliait presque du contraire. Ca donnait un coté dramatique à la scène, l'antihéros qui se battait pour sa vie avec les moyens du bord.

    Non, en fait, ça la gonflait.

    Sèchement, elle retira la lame, et soupira, comme une enfant à qui on venait de retirer un nouveau jouet. C'était même pas drôle, parce qu'il n'avait pas de répondant, et qu'il essayait presque de l'apitoyer pour la rendre gentille. Et elle n'était PAS gentille. Quand il parlait de pillards et tout ça, il n'avait aucune idée que c'est ce dont elle faisait partie. Que ce n'était pas lui, le danger en ce bas monde. Que c'était les gens comme elle, comme Leroy, comme Alistair. Ils étaient le vol, la violence, la mort….

    - T'es chiant. Et t'es con.

    Elle recula de quelques pas, et se retrouvait à portée de la machette. Pourtant elle n'avait pas peur. Pas le moins du monde. S'il n'avait pas été capable de se défendre lorsqu'elle l'avait menacé de mort, il ne lui ferait pas de mal maintenant. Elle ne risquait rien.

    - Pourquoi t'es gentil comme ça ? Tu comprend pas qu'il faut que tu t'endurcisses ? Que tu dépasses un peu ton humanité ? Que tu la perdes ? T'es vraiment prêt à mourir comme une merde, juste parce que t'as la trouille et que tu chies dans ton froc ? J't'explique un truc.

    Reculant de quelques pas encore, elle ouvrit grand les bras.

    - Tu crois que ces trucs dehors représentent un danger ? Le vrai danger, mon pote, c'est pas les morts, non. C'est les vivants, les gens bien en chair et en os qui font la même chose que toi. Survivre, mais pas de la même manière, et clairement pas avec la même éthique. Et si la leur passe par voler, piller, savater ou tuer, ils se laisseront pas impressionner par tes discours à deux balles, tu comprends ? Ils en auront rien à foutre de savoir que tu veux crever ou pas, que tu perds la boule ou pas. Ils feront, c'est tout.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]   Mar 26 Avr 2016 - 12:07

Hé sans déconner faut que j'arrête de faire des paris à la con comme ça quand ma vie est en jeu. Quand l'acier froid de sa lame s'est retiré de mon cou, j'ai poussé un soupir de soulagement tout en y portant ma main pour me masser, par réflexe, comme pour vérifier si elle était toujours là. C'était pas la première fois qu'on me menaçait d'un couteau sous la gorge. On vit en Amérique, ces choses là sont pas si rare, malheureusement, et encore moins de nos jours. Le fait est qu'elle n'a pas mis sa menace à exécution, montrant que j'ai eu peut-être raison à son sujet au fond.

Chiant ? Con ? Ouais sûrement. J'ai conscience que ce que je viens de faire était stupide mais se serrai me répéter une énième fois sur l'Humanité. On m'a souvent affubler de ces adjectifs, ma foi fort peu catholique mais passons, que se soit à tort ou a raison. Et dans ce cas précis, j'aurai tendance à dire que c'est à raison. Elle a sûrement remarquer mes larmes et doit me prendre pour un faible, mais elle se trompe. Je me retourne lentement pour faire face à Jenna, et c'est alors que, tout en reculant, elle se lance dans une tirade.

Les bras le long du corps, je l'écoute en fronçant légèrement les sourcils, étudiant chaque propos, et encaissant les insultes. Tout au long du discours, je sent ma main se refermer lentement sur mon pistolet, accroché à ma cuisse droite. Un coup de feu serrai une nouvelle source de problème, mais le danger le plus imminent se trouve en face de moi même si elle n'est pas dans l'optique de se battre.

Je suis certain que les gens ne sont pas foncièrement mauvais, comme elle semble le sous entendre, et particulièrement aujourd’hui. La peur fait faire des conneries, et je sais de quoi je parle. Je tremble légèrement alors qu'elle termine son discours. Ce genre de conneries sur la force et la volonté de vivre ... Ça me fait vomir ... On a tous le droit de vivre. De vivre pour nous, pour les autres. Je ne peux pas rester passif plus longtemps. Mon visage se durcit, et je sens la colère remonter en moi, accompagnée d'un début de rire sardonique. Mon corps se raidit et ma vue se focalise sur cette femme. Et alors que je rit pour de bon, je saisis mon arme avec vivacité et la braque des deux mains sur Jenna, un sourire fou au visage.

Et voilà ... Je pète un boulon ... Encore ...

"- Tu crois que j'hésiterai ? Tu crois que j'ai survécu jusqu'ici avec mes bon sentiments ? Tss ... T'es plus bête que t'en as l'air ma pauvre. J'essais seulement d'aider tu piges ? Bravo toi aussi t'as capté que le danger c'était les vivants ! Y a juste un petit détails que tu oublies. u me renvoie au visage ma peur, alors que celle qui a le plus peur de nous deux c'est toi ! Piller, tuer, violer et toutes ces conneries, pourquoi tu crois que les gens font ça ? Parce qu'ils ont peur ! Alors peut-être que mes discours ne te touche pas et grand bien te fasses ! Mais au final, tu mourra, seule, avec tes peurs pour seule compagnie ! C'est pas une question d'éthique ou de gentillesse niaise ! Il s'agit juste de e pas oublier que nous sommes humains et que la peur est notre ennemie ! Les vivants n sont que les porteur de cette peur, et ils n'appartient qu'à eux de décider quoi en faire ! Cette peur m'a coûte ma femme, mes amis et probablement ma famille, si tant est que j'en ai une ! Alors tu sais quoi ? Maintenant, cette peur, je l'utilise pour sauver les gens comme toi qui sont trop obnubilé par leur petite personne pour voir qu'ils sont plus en danger seul ! J'ai déjà tué des vivants.  Je le referai. Pas que ça me fasse plaisir. Mais j'ai un instinct de survie moi aussi, et je ne suis pas con au point de ne pas voir quand une personne n'est plus humaine. Mais je m'efforce de sauver ce qui reste de cette humanité, parce qu'elle est encore là. La peur vous la masque simplement. Si on combat cette peur, ensemble, on est capable de soulever des montagnes."

Mon regard enflammé est planté dans les yeux de Jenna. Je ne veux pas la tuer. Je ne le ferrai pas, pas comme ça, sans raison. Je me rend aussi compte que j'ai parler un peu fort, mais nous sommes au fond du garage et je n'ai pas non plus crié comme un dément, même si mon visage doit montrer que je le suis. J'ai mes convictions, elle a les siennes. Ça n'empêche que je l'empercherai ne sortir d'ici tant que les zonard auront pas dégagé, qu'elle le veuille ou non.

Mon arme est pointé sur sa tête et je ne tremble presque pas. L'adrénaline a pris le dessus.

Ne fais rien de stupide Jenna. Je t'en prie.
Revenir en haut Aller en bas
Jenna Heartfield
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 181
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]   Lun 2 Mai 2016 - 18:02

    Elle a obtenu ce qu’elle cherchait. Elle l’a poussé dans ses retranchements, l’a forcé à montré un visage plus dur, plus froid. Son rire éclate dans le garage, alors que sur les lèvres de la rouquine se dessine un sourire malin. Maintenant, il la braque. Et elle sourit encore plus fort, la folie au bord des yeux.

    Il se lance alors dans un monologue presque convaincant, comme quoi c’était elle qui avait peur en fait, dans ce monde. A son sens, il avait tort, terriblement tort. Au contraire, elle n’hésitais pas à avancer, et s’il pensait qu’elle était seule, il se fourrait le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Et pour l’instant c’était lui, qui était seul face à elle. Seul avec ses fantômes. Qui était celui qui avait peur ? Celle qui avançait, ou celui qui était incapable de se séparer de son passé ?

    Il plante son regard dans le sien, et elle hausse les épaules.

    - Tu crois que ton combat est louable parce que tu veux sauver l’humanité ? Qui tu crois être pour pouvoir le faire ? Y’a plus rien qui empêchera le monde de tourner dans ce sens, et ce sont ceux qui le pensent encore qui sont perdus, en réalité. Sauver le peu d’humanité qui reste. Tu m’amuses en fait. Tu verra, l’Homme reste un Homme, et sa survie propre passe avant celle du groupe, il y a bien longtemps que nous avons perdu la notion de troupe ou de meute. Tu te fera peut etre des potes, dans ce monde, tu partagera leur vie, leur route quelques temps. Mais je jour où faudra sacrifier quelqu’un pour le bien des autres… Crois moi qu’ils n’hésiterons pas, eux. Et c’est là qu’on verra bien qu’ils sont plus adaptés que toi à la survie.

    Le canon de l’arme pointe entre ses yeux, et pourtant pas une once de peur ne semble traverser son regard. Etre braquée par un flingue, elle commence à en avoir l’habitude, et si elle doit mourir, bah… Elle devra mourir.

    - Tu crois que j’peux représenter une menace pour toi ? Bah tiens toi bien, c’est la meilleure idée qui t’ai traversé l’esprit aujourd’hui. Bien meilleure que de me sauver tout à l’heure. Et pourtant, tu tirera pas. Parce que ça serait une sacrée contradiction, de me sauver pour me tuer juste derrière.

    Doucement, elle fit quelques pas vers lui, jusqu’à ce que son front n’arrive plus qu’à quelques centimètres à peine de l’arme. De là, son regard s’adoucit, et elle observe Ray.

    - J’partirai pas tout de suite. C’est promis.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]   Aujourd'hui à 0:07

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a assez d'étoiles dans la Galaxie pour ne pas s'occuper de celle là. [Ray/Jenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Il y a longtemps, très longtemps, dans une galaxie lointaine, Cal' et Aby étaient amoureux.
» Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, ...
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» porte des etoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-