Partagez | .
 

 Come On, Play Me Hard!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Come On, Play Me Hard!   Dim 20 Mar 2016 - 23:29


Come On, Play Me Hard!
PV : Harold Switak


Chaque jour est pareil que le précédent. Ma vie d’avant au Canada me manquait un peu, du moins celle de vie et de débauche. Je n’avais rien d’autre à regretter puisque Dante était avec moi, comme toujours. J’ai toujours pu compter sur lui et c’est bien normal vu le métier qu’on faisait. Il se devait d’assurer ma protection. Ainsi que celle des autres filles, je n’aurais jamais cru qu’une simple histoire de baise avec un professeur un peu véreux nous aurait menés aussi loin. J’aimais ça et je n’étais pas du genre à m’en cacher, c’est fou le nombre de clients qu’on pouvait avoir à la belle époque et mes tatouages en faisaient tomber plus d’un.

Forcément dans cette nouvelle vie, il n’était plus vraiment question de coucher pour avoir de l’argent. Ici les lois concernant la prostitution étaient bien plus complexes et il était plus recommandé de laisser notre vie derrière nous si on ne voulait pas que la police nous retrouve même à des milliers de kilomètres. Du coup, essayé d’être serveuse, striptease, vendeuse ou caissière c’était un peu tout ce que j’étais capable de faire. Ce n’était vraiment pas folichon comme vie, mais bon, il fallait de l’argent pour vivre. Malheureusement, les factures ne se payaient pas toutes seules tout comme la nourriture. Enfin, Dante et moi n’étions pas à plaindre pour autant, nous avions un toit sur la tête et doucement la vie était en train de nous sourire ici.

Un soir en rentrant chez moi, je remarquais une affiche sur une vitrine de photographie, un homme cherchait un modèle féminin dévergondé et tatoué pour faire des photos nues. L’idée me plut quasiment instantanément, vu l’heure avancée je préférais attendre le lendemain pour le contacter. Évidemment, j’avais partagé mon envie à mon ancien mac qui n’avait pas eu l’air étonné de mon envie. Visiblement mon corps était à son gout puisque je fus sélectionné pour ce magnifique photoshoot. C’est sans complexe que je m’affichais nue devant cet inconnu à qui j’avais raconté une partie de ma vie. J’en parlais franchement et sans aucun détour, j’assumais qui j’étais comme toujours. Quelques semaines plus tard, il me recontacta plus tard parce qu’un de ses contacts avait besoin de moi pour un projet d’une envergure encore plus grande, participer à un film pornographique.

Je restais complètement secoué par cette idée pensant que je n’avais pas ce qu’il fallait. Non pas que j’avais peur, au contraire, j’adorais les défis ! Mais l’acteur avec qui je jouerais plusieurs scènes est un homme que je connais plutôt bien. Que ce soit pour ses nombreux films ou ses qualités viriles. C’est limite si je n’avais pas vu tous ses films espérant être à la place d’une des filles qu’il était en train de se taper. C’est donc sans hésitation que j’acceptais de me présenter pour le casting quelques jours plus tard, je n’avais rien à perdre après tout et puis ça ferais une expérience en plus à mettre dans mon CV de pute vidéo ludique comme certain m’appelle. J’étais plutôt fière de ce surnom, je n’allais pas m’en cacher. J’aimais ça, ce n’était point de ma faute.

Finalement, je ne sais pas par quel miracle c’est moi qui fus sélectionné pour jouer les scènes avec Baby. J’avais l’impression d’être sur une bulle alors qu’un de mes rêves était en train de se réaliser. Le jour J je suis arrivé avec deux heures d’avance complètement perdu. Je ne savais pas ce que je devais faire ni comment cela allait se passer. J’étais à la fois stressé et très existé par la nouvelle expérience que j’allais tenter. J’avais envie de faire connaissance avec mon partenaire avant la scène pour pouvoir lui faire dédicacer un de mes DVD ou il apparaissait dedans. Je frappais à la porte de sa loge et attendais qu’il m’invite à entrer pour pénétrer dans son espace personnel.

- Bonjour, moi c’est Tamriel, je crois qu’on va être amené à se rencontrer dans la semaine qui arrive. Je suis venue te voir un peu avant pour savoir si tu pouvais me faire une petite dédicace sur ça ?

Je tendais le boitier du DVD tout en retenant mes ovaires de ne pas exploser. Je n’en revenais pas d’être dans la même pièce que lui. Je devais me retenir pour ne pas faire ma grosse fangirl. J’aurais bien aimé lui faire la bise, mais je ne savais pas non plus s’il le prendrait bien. Alors je restais muette en attendant sa réaction.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Lun 21 Mar 2016 - 12:56

C'était vraiment le type de tournages qui me branchais ça... Bonne rémunération, à quelques kilomètres de chez moi, un réalisateur reconnu et compétent, une société de prod avec pignon sur rue et la certitude d'être payé... et pas en ticket restau.

Je venais de terminer une série de vidéos pour un site étranger quand mon agent me contacta pour une petite production locale. Quelques scènes avec des amatrices ou des semi-pro. Cela me permettrais de voir de nouveaux visages. Bien que plus développée aux Etats-Unis que dans les autres pays du monde, j'en avais parfois un peu marre de ne tourner qu'avec les mêmes actrices...

Pas réellement en froid avec l'une ou l'autre de ces dames, force est de constater qu'en ne couchant qu'avec les mêmes, une routine finit par s'installer. Le travail devient donc plus mécanique que réellement artistique et au final, cela ne plait à personne. Ni aux acteurs, ni au producteur, ni aux visionneurs.

Installé, en peignoir, devant la commode pour être maquillé - parce que oui, la production avait engagé une ou deux maquilleuses professionnelles pour nous préparer... ce qui était plutôt rare en ces temps de crise - je revoyais brièvement le déroulement des scènes ainsi que les photos des modèles avec qui j'allais peut-être tourner le jour même.

L'une d'elle attira particulièrement mon attention. Plutôt sexy, elle avait plusieurs tatouages que j'aurais tellement aimé pouvoir étudier de près...

Soudain, on frappa à la porte de ma loge et on entra. Tournant sur mon siège, je la découvris... C'était elle, la fille de la photo. L'écoutant, la bouche à moitié ouverte comme coupé dans mon élan, je ne pus que lui envoyer mon plus beau sourire.

Tendant la main pour récupérer le DVD, je me retournais pour attraper un feutre noir, qui traînait là avant de lui glisser :

"Oh... C'est un collector que tu as là... Il est assez rare à trouver aujourd'hui mais le tournage s'est tellement bien déroulé que je m'en souviens encore..."

Laissant ma main accomplir le geste qu'elle avait tant et tant de fois déjà réalisée pour apposer ma signature, je glissais les yeux sur la jaquette de DVD plastifiée sur laquelle on pouvait me voir, entouré de plusieurs infirmières toutes plus ou moins dévêtues et le titre, avec au dessus de nous, inscrit en lettre capitales "Baby's Anatomy". Le producteur avait été plutôt inspiré pour le coup, les DVD s'étaient vendus comme des petits pains et il fait l'objet de plusieurs articles sur Hard Magazine, Le Journal du Sexe et Hardeurs Mag, des hebdomadaires très réputés dans la profession.

Je me retournais pour le lui rendre son exemplaire, lui demandant toutefois, curieux :

"Je ne t'ai jamais vu dans le métier... Est-ce que tu débutes?"

Tout en attendant qu'elle me réponde, je glissais mon regard de "professionnel" sur son corps comme pour percer les secrets qu'elle pouvait dissimuler sous les vêtements qu'elle portait encore.

Avant même qu'elle ne puisse répondre, il lui désigna du regard la photo qu'il était en train d'étudier avant son arrivée. Accroupie, les cuisses écartées, la poitrine offerte, le photographe qui l'avait capturée n'avait rien manqué... Tout y était, pour mon plus grand plaisir...

"Tu verras... Ca va très bien se passer... T'es entre de de bonnes mains ici..."
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Lun 21 Mar 2016 - 14:35


Come On, Play Me Hard!
PV : Harold Switak


Il était déjà prêt pour le tournage qui devait débuter dans un peu moins d’une heure. Je ne devais pas trop m’attarder si je voulais me préparer. Je ne pus m’empêcher d’esquisser un sourire lorsque Baby fit quelques commentaires sur le DVD que je lui tentais. Je me rendais doucement compte qu’il n’était en réalité qu’un être humain ni plus ni moins. C’était un homme tout comme moi j’étais une femme et non un demi-dieu comme je l’avais toujours pensé secrètement. On a tous des problèmes comme ça avec nos idoles et les miennes sont un peu spéciales. Je n’avais malheureusement pas pu réaliser la plupart de mes rêves, mais je devais faire avec. Aujourd’hui était un jour spécial et je devais en profiter à cent vingt pour cent si je ne voulais pas le regretter par le passé.

C’est presque avec un geste machinal qu’il dédicaçait le boitier de mon DVD on sentait qu’il avait l’habitude et que c’était presque normal pour lui. Je me demandais un instant ce que ça faisait d’être célèbre dans le milieu de la pornographie. Sans pour autant poser la question. J’avais beau reprendre doucement le contrôle de mon corps ce n’était pas encore la grande Tam volubile qu’il avait devant les yeux, même si on n’avait certainement pas le temps de parler plus tard. Je me rendais compte que je n’avais peut-être pas ma place dans la loge d’une star. Surtout, que je n’avais pas pris la peine de me changer. J’étais encore avec mon sweat, mon débardeur, mon jean et mes news rock bien de vous en résumé. Je remontais nerveusement mes manches laissant apparaitre mes tatouages.

- Dans le métier à proprement parler oui, mais j’ai fait d’autres choses par le passé. Volontairement, je ne dis rien de plus. Il n’avait qu’à me demander s’il voulait en savoir plus. Est-ce que ça se voie tant que ça ? J’ai un peu d’appréhension, mais je n’ai pas peur bien au contraire. Je suis là parce que j’aime les défis !

Je savais que n’avoir pas froid aux yeux était quelques choses d’important que ce soit dans ce domaine ou les autres. Je m’étais toujours montré volontaire, c’était ça que les hommes aimaient et je le savais. Mon expérience me l’avait prouvé à de nombreuses reprises. Je remarquais qu’il tenait dans les mains une des photos qui avait été prise lors de la séance photo que j’avais faite pendant le mois. C’était un des clichés que je trouvais particulièrement bien réussis. Je ne les avais pas montrés à grand monde qui me connaissait simplement parce que je savais qu’il ne les comprendrait pas et me prendrais pour une catin.

- Je crois que c’est une des meilleures photos pour laquelle je pose. Contente de voir qu’elle a du succès. Je compte sur toi pour me guider en tout cas, je suis sûre que c’est à ta portée.

Il avait dû faire débuter un certain nombre de filles dans le domaine, ce n’est pas moi qui allais l’effrayer bien au contraire. J’affichais un sourire réjoui accompagné d’un clin d’œil complice déjà je m’amusais avec lui alors que rien n’avait commencé. Cela promettait une journée pleine de rebondissements, mais surtout de plaisir. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais au fond de moi je savais que ce que j’allais vivre aller me plaire et pas qu’un petit peu. C’était un rêve que j’avais depuis que j’avais commencé à suivre Dante. Je m’étais préparé à ça depuis longtemps, alors maintenant que j’étais devant le fait accompli je n’allais pas faire marche arrière.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Lun 21 Mar 2016 - 18:42

D'un mouvement de pied, je fis se retourner la chaise qui pivota pour me faire retourner face à la coiffeuse et à ses spots lumineux. Reprenant vite fait les papiers en main, je découvris avoir une scène de prévue le matin même avec cette jeune et bien intéressante personne.

"Intéressant" lui confiais-je avec un petit sourire en coin pour finalement reprendre, lui indiquant un autre peignoir accroché à côté de la porte "Tu peux et surtout devrais te... préparer ici... Je dispose de ma propre loge et c'est tout de même bien plus serein que de la partager avec tes concu... tes partenaires actrices..."

Dans cet univers, les actrices ayant déjà quelques tournages à leur actif ne faisaient pas de cadeaux aux petites nouvelles. Après tout, ne venaient-elles pas les concurrencer et leur prendre leur gagne-pain... le public aimant les petites nouvelles...

Seules les plus douées... ou les plus teigneuses pouvaient espérer vivre de ce métier sur plusieurs années. Encore plus rares étaient les actrices, qui, comme pour Baby, en avaient fait un mode de vie.

"Est-ce que tu... Tu veux un café, un jus d'orange ou... quelque chose d'un peu plus... costaud..." lui glissais-je à nouveau en me redressant et faisant glisser mon index sous mon nez comme pour lui faire comprendre de quoi il parlait.

Je n'avais jamais été fan ni un très gros consommateur de drogues mais beaucoup de filles en prenaient. En trouver sur un tournage comme celui-ci n'était pas si difficile. Je pris un petit sourire en coin avant de me lever pour aller me servir un café.

Plus le tournage approchait, plus je me devais d'atteindre un certain état d'esprit. En général, je rentrais dans "ma bulle" pour me mettre en condition... Tel un rugbyman faisant le haka ou un guerrier enfilant sa cotte de maille avant la bataille. Habituellement, c'est seul que je passais le quart d'heure avant d'entrer en scène. Rares étaient les filles qui venaient me déranger. Pourtant, je ne sais pas pourquoi, j'avais envie d'apprendre à connaître la jeune demoiselle qui s'était présentée à moi.

Amusé par son aplomb, je lui avais même demandé, la voyant tenir son DVD en main par peur de le voir s'envoler, sans doutes :

"Peut être que bientôt... c'est à toi qu'on demandera d'en signer... Est-ce que... ça te plairais?"
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Mar 22 Mar 2016 - 9:58


Come On, Play Me Hard!
PV : Harold Switak


J’avais ce sourire plaqué sur le visage sans que je puisse faire quoi que ce soit. Je ne m’en voulais pas vraiment puisque je souriais tout le temps de base et j’étais plutôt heureuse de pouvoir discuter avec lui sans aucun artifice ou détour. J’avais toujours joué franc jeu, ce n’est pas aujourd’hui que j’allais changer ce détail. En tout cas, je n’en avais pas l’intention. Il me proposait de me changer dans sa loge. Je ne comprenais pas s’il s’agissait d’une forme de voyeurisme ou simplement de gentillesse en tout cas je ne me fis pas prier plus longtemps. J’aimais beaucoup me faire observer dans tous les angles alors ce n’était pas gênant.

- Merci pour cette agréable proposition, j’accepte volontiers l’invitation, je ne sais même pas où sont les vestiaires donc c’est un peu problématique. Tu sais, je n’aurais pas gêné de me changer avec des filles, je me serais certainement rincé l’œil.

Voilà, dire que les filles étaient mon petit pêché, c’était fait. J’ai tout de même partagé mon lit avec plus de mecs, mais les femmes ne sont pas du tout en reste. J’ai souvent passé de meilleurs moments avec elles en tout cas. Enfin, Baby était là pour faire remonter mon estime envers les hommes. Je commençais déjà à retirer mes chaussures puis mon pantalon juste à côté de lui. Rangeant mes vêtements dans le sac que j’avais pris avec moi. J’avais une mémoire sélective et je ne savais plus si je devais garder mes sous-vêtements, j’avais lu le programme, mais je l’avais simplement oublié. Au même moment Harold me proposa un petit remontant et de la drogue. Nouveau sourire sur mon visage.

- Un café, ça ira très bien. Je suis venu pour me droguer de plaisir et rien d’autre.

J’accompagnais ma remarque d’un clin d’œil aguicheur alors que j’étais déjà en train de faire disparaitre mon débardeur déformé par le nombre de fois que je l’avais porté. Il pouvait donc pour la première fois observait une bonne partie de mes tatouages autrement que sur les photos qu’on lui avait fournies. C’est volontairement que j’attendais un peu pour me couvrir le laissant admirer mon corps. J’avais envie de lui dire que tout serait à lui très prochainement, mais je me retenais sans rien dire.

- Ôte-moi d’un doute, mes sous-vêtements, je les retire maintenant ou dans la scène qu’on va faire. J’ai lu le scénario une fois, mais je me suis vite empressé de l’oublier une fois que je me suis assuré que tout me convenait.

Je lui tournais une nouvelle fois le dos pour finir de ranger mes affaires correctement dans mon sac. J’avais fait le choix de laisser mes chaussures sur le côté. De toute façon, personne ne viendrait me les voler. Je doute que ne serait-ce une de ses filles soit intéressée par celle-ci. Un nouveau sourire apparu lorsqu’il me parlait de notoriété.

- Je ne vais pas dire que ça ne me plairait pas, mais je doute que cela arrive parce que ce n’est pas mon but en venant ici aujourd’hui. Comme j’avais expliqué lors de mon entretien, je suis là pour prendre mon pied et être payé pour ça.

Ce qui augmentait encore plus le plaisir d’être ici. J’avoue que pour moi c’était un peu comme avant, le Canada, tout ça. En tout cas, j’avais hâte. Je savais qu’être sous les feux des projecteurs serait une expérience géniale.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Harold Switak
Messiah
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 15/03/2016
Messages : 66
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Mar 22 Mar 2016 - 13:22

Lui servant une tasse de café et s’en servant une deuxième, Baby gardait lui aussi, ce même sourire mi-taquin, mi-curieux qu’on lui connaissait. Il était à l’aise… Il était dans son élément. Se retournant pour la voir se déshabiller, il posa sa tasse sur le bureau pour s’assoir contre celui-ci tout en lui répondant, naturellement :

« Pour les fringues, c’est comme tu veux… Moi… J’aime être à l’aise et puis… Si on en croit le planning du jour, on va pas tarder à s’papouiller alors ! »

Il ne put réprimer un petit sourire en coin avant de prendre une petite gorgée de café. Sa loge était surchauffée. Il s’y sentait presque comme chez lui. Se contentant de l’écouter et la regarder se dénuder devant lui, il lui répondit à nouveau :

« Eh mais oui… Y’a pas d’meilleur boulot qu’celui-ci… Après… Pour rester dans la course, il faut avoir quelque chose en plus… Quelque chose que t’es le seul à avoir… Ou alors connaître une pratique ou accepter des choses que les autres ne font pas… »

Sentant son peignoir se défaire, Baby tira sur la corde de celui-ci pour la renouer, laissant entrevoir un court instant toute son… anatomie à la jeune femme.

« Moi… J’ai ni le plus gros engin du métier… Je suis loin d’être le plus jeune ou le plus beau mais… J’imagine que j’ai l’air sympathique et tous les producteurs pourront te dire que je suis le plus endurant… C’est pour ça qu’ils me réclament encore après toutes ces années… Jamais de panne ni de… Enfin tu sais bien… Jamais d’accident quoi… »

Pas complexé pour deux sous, il rajusta sa tenue avant de se retourner vers la paperasse traînant sur son bureau pour la lui lire :

« Si tu aimes les filles, tu vas être servie… Dans la scène, on commence tous les deux, puis on est rejoins par Ashley, Tina, Natacha et Michelle… Tu vas aimer Tina… J’crois que sont truc, c’est les tatouées aussi… ou c’est peut être Michelle… Han… Je sais plus… Bref… C’est parfois un peu mécanique… Y’a la caméra, on te fait couper une scène, la reprendre, recommencer et reprendre mais si tu es venue prendre ton pied pour de l’argent… J’pense que tu pouvais pas mieux tomber… »

Cependant alors qu’il allait reprendre une gorgée de café chaud, il se ravisa, jetant un nouveau regard en direction des documents :

« J’ai une petite question cela dit… Tu m’as dit t’appeler Tamriel mais… Est-ce que c’est ton vrai prénom ? Parce que… Tout le monde a un pseudo ici, tu sais… Même le producteur, c’est pour dire… »
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Mar 22 Mar 2016 - 14:43


Come On, Play Me Hard!
PV : Harold Switak


Il m’invitait à faire ce qui me plaisait, et là c’est mon côté nudiste qui prit le dessus. Je ne me fis pas prier longtemps pour enlever mes sous-vêtements et enfiler la baignoire qu’il m’avait présentée. Il était un peu grand pour moi puisqu’il devait appartenir à Baby. J’aimais beaucoup la sensation de ce tissu sur ma peau. Il était doux et chaud à la fois. J’avoue que c’était totalement confortable et que rien que pour ça je devrais m’en acheter un. Je n’en avais certainement pas les moyens, mais peut-être qu’avec ma paye je pourrais.

C’est avec plaisir que je pris la tasse de café qu’il me tendait. Il était plutôt agréable comme type, je ne l’aurais certainement jamais pensé. Je sentais qu’une petite tension sexuelle était en train d’apparaitre entre nous et sincèrement j’adorais ça. Je serais la dernière des abrutis si j’affirmais le contraire.

- Je veux bien te croire, mais c’est justement cette esprit de compétition qui ne me plait, j’ai pour vocation de ne jamais me prendre la tête et faire ce qui me plait. Je suis qu’une pauvre petite vendeuse de jeux vidéo qui gagne un salaire de misère, mais j’y suis épanouie. Aujourd’hui je me paye un kiff on va dire.

Le terme était parfaitement approprié puisque je savais que j’allais prendre mon pied et pas qu’un peu. Je venais de le voir de mes yeux et je m’en mordais déjà la lèvre inférieure d’excitation. Oui, il ne me fallait pas grand-chose, mais l’ambiance était déjà chaude entre nous. Il n’avait pas besoin de faire un cours sur qui il était, je le savais par cœur. J’étais une de ses femmes, l’avait-il oublié ? Ce n’était pas vraiment important, je l’écoutais parler avec un sourire aux lèvres.

- J’avais des amis dans le milieu, je sais que c’est vraiment des lionnes les filles entre elles et qu’elles ne se font pas de cadeaux. Si tu ne perces pas dans le milieu, c’est vraiment compliqué de s’en sortir derrière.

C’était tout ça qui ne m’intéressait pas. J’étais juste là pour prendre mon pied et puis c’est tout. Je n’avais clairement pas envie de me prendre la tête avec les histoires de concurrence entre machin et bidule. Le sujet dériva naturellement sur la scène qu’on allait tourner se matin qui promettait d’être forte en sensation. Des filles se joignaient à nous, tout était là pour me plaire. Enfin, je me ravisai un peu quand il me demanda mon véritable prénom. C’était une information, qu’elle ne voulait en aucun cas divulguer.

- On m’appelle également Engel, mais mon véritablement prénom, il n’y a que mes parents et un ami de longue date qu’il le connaît. J’espère que ça ne te gêne pas de ne pas le connaître. Je préfère rester dans mon anonymat. Je n’aimerais pas que mon ancienne vie ne me rattrape.

C’est surtout que c’était une façon de me protéger des autres ni plus ni moins. J’aimais garder une part de mystère alors que mon corps entier était exposé dans la lumière. S’il voulait, j’avais même une fausse carte d’identité qui indiquait que je m’appelais Tamriel, mais mon prénom, il ne le saura pas aussi facilement.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Come On, Play Me Hard!   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Come On, Play Me Hard!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» * Nano. Role Play !
» fait votre play liste ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-