Partagez | .
 

 Rise And Fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Ven 1 Avr 2016 - 18:56

Nathaniel avait commencé à marcher dans la station service, à la recherche de réserves suffisantes pour remplir son réservoir, au moins un peu. Le plus gênant, c'était que tout le monde devait avoir eu la même idée en fuyant... un peu comme le fait d'aller piller des magasins pour en rapporter des denrées de première nécessité. Il avait toutefois bon espoir de trouver quelque chose, en cherchant bien. Il avait besoin d'essence, le carburant largement majoritaire aux États-Unis. Le plus facile à trouver, donc... mais également le plus demandé. Tout en s'approchant des pompes, il réfléchissait à ce que le type lui avait dit. Il pouvait les héberger un temps, au moins une nuit... ou du moins, lui seul, puisque le cascadeur n'avait pas révélé qu'il avait une famille.
D'instinct, il était tenté d'accepter, vraiment. Parce qu'il se disait que le type l'aurait déjà tué et dépouillé s'il avait voulu le faire. Mais les hésitations restaient. Pour le moment, il décida plutôt de se taire, et de penser à tout ça plus tard. D'abord, l'essence ! En arrivant près de la première pompe il vit une affiche écrite à la main, simple feuille de papier malmenée par le climat, qui signalait qu'il n'y avait plus de carburant. Pour s'en assurer, il décrocha le pistolet et tenta de l'actionner, en vain. Avec un soupir, il se retourna vers l'homme et lui annonça que prendre un nouveau véhicule était exclu.


« J'ai besoin de garder ma voiture. J'ai pris tout ce que j'ai avec moi...

Dans tous les sens du terme ! D'ailleurs, le temps pressait. Plus il passait, plus Nathaniel se sentait pris par un sentiment d'urgence. Il alla voir d'autres pompes, certaines avaient les pistolets qui traînaient par terre, mais toutes portaient un avertissement signalant que les réserves avaient été vidées. Le cœur un peu étreint par l'angoisse, il alla jusqu'au bâtiment et y jeta un œil. Tout était plongé dans l'obscurité, et les panneaux de sécurité étaient fermés. Pourtant, les lieux semblaient avoir été vidés. Aucune présence hostile... mais rien d'intéressant à trouver.

- Bon... je suppose que je vais devoir siphonner un véhicule. J'ai besoin d'essence.

Heureusement, il y avait quelques voitures abandonnées aux alentours. Le cascadeur s'en approcha d'un pas vif, allant vérifier si la chance allait lui sourire pour de bon. Il craignait terriblement de se retrouver à devoir marcher dans la neige avec sa famille pour trouver un abri, même en acceptant l'aide qui leur était donnée... Et avec les jumeaux, il ne voulait pas prendre un tel risque. Quitter Seattle avait déjà été suffisamment périlleux... Par chance pour lui, le réservoir était encore suffisamment plein pour valoir la peine d'être siphonné. L'étiquette précisait qu'il s'agissait d'essence, ce qui tombait à pic.
Il alla chercher de quoi siphonner le réservoir, demandant au passage à son improbable allié de lui donner un coup de main. Il n'était pas vraiment un expert en la matière, mais à priori il pourrait s'en sortir... Il manqua toutefois de peu d'avaler une gorgée de liquide en commençant à aspirer, n'évitant que de justesse de s'en prendre une rasade dans la bouche. Heureusement ce ne fut pas le cas, et il put commencer à remplir son jerrycan. Ils durent recommencer avec un second véhicule pour le remplir à ras bord. Le père de famille se demanda pourquoi des véhicules pleins avaient été abandonnés ainsi, mais les traces de sang présents sur l'un d'eux lui donna une petite idée. Pressé de retrouver les siens et de ne pas s'attarder davantage, il marqua un temps d'arrêt avant de proposer finalement au type de le déposer.


- Si tu veux, tu peux me raccompagner jusqu'à ma voiture... si t'as besoin d'être déposé... »

Le déposer, et aussi envisager d'accepter son hospitalité. Car après tout, il ne voyait vraiment pas où aller, et si effectivement il n'y avait pas trop d'infectés dans le coin... Tant pis, il avait bien trop hésité et réfléchi, ça lui en aurait presque donné mal à la tête. Il allait prendre le risque de lui faire confiance, ou au moins en parler avec Allison et sa mère. De toute façon, il ne pourrait pas l'empêcher de le suivre si ça lui disait alors...
Nathaniel souleva le jerrycan et commença à prendre le chemin du retour. Il était plus que temps, à son avis, de retrouver les siens. Avec un plein, ils pourraient envisager les prochains jours un peu plus sereinement...


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Sam 2 Avr 2016 - 14:39


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

Il ne parlait pas beaucoup cet homme, mais il pouvait le comprendre, ce n’était pas toujours facile de faire confiance à un inconnu. Dwight avait l’impression qu’il subissait une pression quelconque. Il se savait impressionnant, mais n’avais jamais tué personne alors il ne comprenait pas vraiment sauf s’il n’en était pas vraiment la cause. Enfin, le blond n’avait jamais été un fin philosophe et ce n’est pas aujourd’hui que cela changerait. Il pouvait faire de son mieux pour comprendre ce qui se passait, mais pas l’impossible. Il resta donc dans un brouillard aussi épais que son propre manteau. Il n’avait pas besoin de comprendre pour savoir qu’il fallait désormais trouvait de l’essence.

Il resta planté comme un piquet en le regardant s’avancer en direction des pompes. Dwight se doutait qu’il ne trouverait rien, tout le monde avait déjà dû les vider avant que l’électricité ne tombe en panne. Il connaissait que trop bien l’esprit humain. Les études sur le comportement des masses il en avait fait des tas pendant ses études et il s’en rappelait les moindres détails, car c’était un sujet qui l’intéressait au plus haut point. Il n’était pas très doué pour analyser un être humain tout seul, mais bon peut-être que si on lui avait expliqué une méthode pour décrypter les filles, il saurait s’en servir à l’heure actuelle.

Un petit sourire s’afficha sur son visage rien qu’à cette idée, il aimerait comprendre les filles un jour, mais il savait parfaitement que c’était mort. Il revient à la réalité en entendant Hugh faire du bruit avec les pompes à essence, il grommelait qu’il avait entassé ses affaires dans sa voiture ce qui était compréhensible et certainement une perte de temps s’il devait tout déplacer d’une voiture à une autre. « Je comprends, je suis sûr qu’on te trouvera de quoi te faire un plein ici, vu l’état de certaine voiture, je crois qu’elles ont été abandonnées pour une raison bien différente que la panne. » Il jetait un coup d’œil, une n’était simplement plus en état de rouler, d’autres avaient des traces de sang séché un peu partout. Ce n’était vraiment pas rassurant de voir un tel spectacle.

Enfin, il avait vu bien pire sous ses yeux, comme la mort de Leah. Il avait encore les images qui s’incrustaient dans ses paupières lorsqu’il fermait les yeux. Enfin, l’homme lui indiquait un truc utile. Sa voiture était une essence, ce n’était pas étonnant puisqu’elle était majoritaire ici. Dwight décida donc qu’il était temps de bouger son cul pour lui trouver du matériel ainsi que des voitures avec suffisamment d’essence pour que ce soit rentable. Avaler de l’essence pouvait être très mauvais pour la santé, son père lui avait dit de nombreuses fois lorsqu’il était plus petit et qu’il faisait tout pour l’emmerder, vider le contenu du réservoir de sa voiture de fonction faisait partie de ses passe-temps préférés. Se souvenir, il aurait pu le détester, mais au final il trouvait ça plutôt drôle de repensait à ça maintenant.

Hugh avait trouvé une voiture non loin de là qu’il c’était déjà attelé à vider. Il continuait tout de même à chercher au cas où. Il en trouvait une seconde non loin. « Si tu veux y a une seconde voiture ici. Je pense qu’il en reste bien la moitié. Ça devrait suffire pour finir de remplir ton jerrican. » Bientôt, le jerrican fut rempli. Il aurait donc de quoi remplir sa voiture sans trop de problèmes et largement de quoi faire les derniers kilomètres qui les séparé de chez lui. Enfin ça il se gardait de le dire maintenant, ce n’était certainement pas le plus important.

Une fois le bidon plein, il lui indiqua qu’il pouvait le suivre, Dwight se contenta donc de faire le plus simple des gestes qu’il pouvait. Un petit sourire pour rassurer son interlocuteur accompagné d’un mot positif. « Merci mec ! Tu verras y a pas d’embrouille ni rien, par contre j’habite avec ma sœur et ses potes donc j’espère que ça te gêne pas. » Enfin en réalité ce n’était pas vraiment ses potes, mais c’était une façon de dire qu’il y avait du monde et qu’il ne voulait pas qu’il soit effrayé. Heureusement, il n’était pas question de toxico sans âme, alors en vérité, il n’y avait pas de vraie raison de s’inquiéter.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Lun 4 Avr 2016 - 10:52

Apparemment le dénommé Dwight était plutôt enthousiasmé par la perspective d'une petite balade en voiture. Mais il ne fallait pas mettre la charrue avant les bœufs, Nathaniel voulait encore l'avis de sa femme et de sa mère avant de se décider pour de bon à passer une nuit chez lui. Dire qu'en temps normal, cela aurait été vu comme une marque d'hospitalité rare, mais à présent on pouvait craindre qu'il ne s'agisse d'un piège prévu pour les détrousser pendant leur sommeil. Le monde n'allait apparemment pas en s'améliorant, et c'était pire que jamais.
Pour l'heure, les deux hommes et le chien marchaient dans la neige, le jerrycan rempli d'essence pesant son poids au bout du bras du cascadeur. Les flocons s'étaient remis à tomber en bonne quantité, gros et duveteux comme des plumes immaculées. Ils s'accrochaient aux vêtements et aux cheveux, recouvrant également le paysage d'une couche de neige fraîche qui venait s'ajouter à celle déjà présente. Au lieu de se concentrer sur l'effort fourni, le père de famille se décida à faire un petit brin de conversation.


« T'étais quoi toi ? Avant que le pays arrête de fonctionner ? Moi, j'étais cascadeur pour le cinéma.

Sincèrement, au vu de la situation actuelle, il était difficile d'imaginer que la vie normale reprendrait son cours. Qu'ils pourraient retourner vivre chez eux, héler un taxi le matin pour se rendre au travail en passant un certain temps dans les bouchons réglementaires, prendre l'avion vers une destination lointaine, ou simplement aller faire leurs courses dans un supermarché bien approvisionné sans risquer de se faire agresser. Nathaniel aurait donné cher pour que tout rentre dans l'ordre, et qu'il puisse de nouveau se rendre à son travail, le meilleur du monde à ses yeux. Puis, il rentrerait chez lui, fourbu, épuisé mais content, afin d'y retrouver sa petite famille et de voir ses enfants grandir sereinement. Il lâcha un petit soupir entre ses dents serrées. En tout cas, il n'allait pas se laisser abattre. Cela durerait le temps qu'il faudrait, et il n'était pas du genre à baisser les bras !

- Au fait... moi c'est Nathaniel.

Le cascadeur accorda un petit coup d'oeil en coin au type, avant d'observer de nouveau le chemin désert devant eux. Il avait hésité à lui donner son nom jusque-là, craignant les conséquences. Mais à bien y repenser, qu'aurait-il pu faire ? Aller chercher son identité sur le net, ou dans un annuaire ? Peu de chances... Ou éventuellement, donner son nom à des gens peu recommandables, s'en servir contre lui ? La belle affaire, il n'était sans doute pas le seul Nathaniel à s'en être tiré. Il lui semblait plus en accord avec sa nature de socialiser un peu, plutôt que de marcher sur des œufs en permanence.
Le trajet dura un tout petit peu plus longtemps qu'à l'aller, en raison du poids de la charge. Mais alors que la voiture qu'il avait laissée ne se trouvait plus si loin, le père de famille entendit des aboiements étouffés résonner. Etouffés comme lorsqu'on entendait un animal depuis l'intérieur de quelque chose, mais néanmoins reconnaissables entre mille pour lui : ceux de Jess. Il fronça les sourcils, se demandant ce qui pouvait valoir cette agitation. Sa chienne était très vive, mais cette façon d'aboyer dénotait quelque chose... Un terrible pressentiment s'empara de lui, un poing glacé se refermant sur son cœur comme pour l'arracher de sa poitrine. Il abandonna le jerrycan sur le bas-côté et se mit à courir, passant le coude que formait la route pour apercevoir enfin la voiture, à quelques centaines de mètres de lui. Elle était entourée par trois types armés qui menaçaient les occupants de l'habitacle. Même d'ici, Nathaniel pouvait voir la silhouette de sa chienne sauter partout à l'intérieur, aboyant frénétiquement. Il comprit sans mal que sa femme ne pouvait pas se servir de l'arme qu'il lui avait laissée... et que tout allait tourner au drame s'il n'intervenait pas.


- Putain de merde... »

Le cascadeur fit tourner son fusil M14 autour de lui avec la bandoulière, de sorte à pouvoir se préparer à tirer. En regardant dans la lunette, il put voir que les types parlaient avec sa famille. Son cœur battait la chamade, et il voulut immédiatement appuyer sur la détente pour flinguer celui qu'il avait dans sa ligne de mire. Mais il s'arrêta à temps, son premier réflexe étouffé. S'il faisait cela, il y avait toutes les chances du monde que les deux autres tirent sur les occupants de la voiture. De toute évidence, ils n'hésiteraient pas, même s'ils convoitaient probablement le véhicule et toutes leurs affaires. Et pourquoi pas Allison elle-même, au passage ? Un frisson de rage et de révolte secoua Nathaniel, mais il comprit qu'il fallait s'avancer davantage pour faire quelque chose. Un côté de la route suivait un petit bosquet d'arbres et de buissons. Il pourrait sans doute s'y faufiler avant de venir les anéantir. Et il ne fallait pas perdre de temps...


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Lun 4 Avr 2016 - 16:22


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

La situation était enfin en train de s’améliorer, du moins c’était ce que le norvégien était en train de penser. Pouvait-il douter une seule seconde que ce n’était pas le cas ? Il pensait simplement trouver une voiture avec des meubles des fringues ou n’importe quoi… Il serait monté dedans et ils seraient repartis tous les trois en comptant son chien. Visiblement le destin en avait légèrement décidé autrement. Mais il lui faudrait encore un moment avant de s’en rendre compte. Le chemin jusqu’à la voiture paraissait être une éternité pour l’homme qui ne savait pas du tout jusqu’où ils allaient comme ça. Heureusement pour lui, son compagnon d’infortune avait décidé de discuter avec lui. Il ne s’en plaignait pas bien au contraire, il était plutôt content d’en savoir plus sur l’homme qui allait l’héberger du moins pour la nuit. Il avait un métier plutôt cool Dwight devait bien l’admettre, il ne se plaignait pas du sien loin de là.

Il devrait bien admettre que travailler main dans la main avec des acteurs ça lui aurait  plus et certainement pas qu’un peu mais il avait choisi une vie bien différente et qui demandait d’exploiter des compétences bien différentes. Il aimait son boulot pour tout ce qu’il lui apporté et ne l’aurait changé pour rien au monde. C’est avec un petit sourire sur les lèvres qu’il répondait à son interlocuteur. « J’étais comme Tony Stark, ingénieur en robotique ! C’était cool comme boulot. Je construisais un tas de trucs pour améliorer le futur, mais bon sans électricité ça marche moins bien. » Il avait bien l’intention d’utiliser ses connaissances dans le domaine pour fabriquer une installation électrique parfaitement autonome chez lui. Mais il faudrait du temps, beaucoup de temps. Il avait déjà récupéré des panneaux solaires, mais encore fallait-il les installer.

Il aimait bricoler, c’était sa deuxième plus grande occupation après les soirées au bar. Il aimait les fêtes qu’elles soient grandes ou en petit comité, tant qu’il y avait de l’alcool et du sexe c’était parfait pour lui. Enfin il n’allait certainement en parler maintenant ce n’était pas vraiment à propos. Il se demandait toujours quel était le réel nom de son inconnue et c’était une question qui allait rapidement avoir une réponse. C’était le quart d’heure révélation visiblement et ce n’est pas le blond qui allait s’en plaindre, c’était toujours mieux de savoir que l’homme s’appelait Nathaniel que d’utiliser un nom inventé de toute pièce pour faire référence à lui. Faut avouer qu’il n’avait jamais entendu ce prénom auparavant même s’il était à Seattle depuis longtemps maintenant. Enfin ce n’était pas vraiment important, il était content d’avoir pu glaner un minimum d’information.

Il continuait de marcher aux côtés de Nathaniel, la route était longue et la neige recommençait à tomber. La végétation environnante lui rappelait son enfance. Il aimait bien Seattle l’hiver uniquement pour cette raison, de la neige à perte de vue. Enfin, il c’était un peu renfrogné ses derniers temps puisqu’avec les Sjeler dans la nature la vie était devenue un peu plus compliqué. Il regardait ses pieds s’enfonçaient dans la neige et observait son berger allemand qui marchait à ses côtés. Tout se passait plutôt bien pour le moment, enfin à condition qu’il fasse abstraction des aboiements qu’il entendait dans le lointain. Sans qu’il ne l’ait vu venir, Nathaniel lâcha son jerrican d’essence et se mit à courir. Il fallait croire qu’il savait de quoi il était question et ce qui les attendait après le virage de la route. Skøll avait fait un choix très simple celui de courir après le brun, certainement avait-il pris ça pour un jeu, il n’en savait rien.

Dwight était resté debout tout seul au milieu de la route le temps de quelques secondes, il n’avait pas vraiment le choix de ce qu’il allait faire. Il s’empara du jerrican avant de rejoindre l’homme qui était parti devant. Il ne savait pas trop sur quoi il allait tomber. Le spectacle n’était vraiment pas attrayant. Nathaniel avait déjà sorti son arme et se tenait prêt à tirer. Finalement, il se ravisa et décida de se cacher dans les fougères non loin. Skøll attendait les ordres de son maître avant de s’approchait plus. Pour Dwight la meilleure des solutions c’était de suivre Nath et de connaitre son opinion. Il avait sorti son arbalète de son épaule avant de s’accroupir à côté de lui. « J’ai que mon arbalète sur moi, je vais certainement pouvoir en blessait un. Mais pour les deux autres, ça risque d’être compliqué. Dis-moi ce que tu attends de moi et je t’obéirais. C’est ta famille donc des règles. » Pour Dwight la famille c’était ce qu’il y a de plus important il se devait donc d’aider son nouvel ami du mieux qu’il le pouvait. Il observait la situation sous tous les angles, mais ne trouvait définitivement pas de solution.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Jeu 7 Avr 2016 - 13:56

Nathaniel ne voulait surtout pas perdre de temps. Le cœur cognant furieusement contre ses côtes, il s'accroupit dans les buissons légèrement en contrebas pour commencer à progresser à couvert. Dwight vint le rejoindre, lui proposant son aide. Le père de famille ne répondit pas tout de suite, hésitant sur la conduite à tenir. Il aurait aimé voler simplement au secours de sa famille, mais il savait ce qui risquait de se produire s'il fonçait tête baissée. Il devait voir la situation sous un angle plus familier. Comme si ce n'était qu'une scène d'un film, et qu'il devait se mettre dans la peau d'un personnage.
Il ne savait pas si ces trois-là étaient seuls, ou s'ils appartenaient à une bande plus grande. Pour le moment, ils ne faisaient rien de plus que menacer et échanger des paroles avec les occupants de la voiture. Il ignorait ce qui les retenait d'agir, mais plus encore combien de temps s'écoulerait encore avant que ces hommes n'emploient la manière forte. Jetant un rapide coup d'oeil au blond, il murmura à son attention :


« On est que deux, et eux trois... J'aime pas leur façon de menacer ma famille. Putain, y a deux bébés dans la voiture et ils en ont rien à foutre...

Le cascadeur serra les dents, une furieuse envie de violence s'emparant de lui. Sans rien dire de plus, il tira son allié par la manche, afin qu'il le suive alors qu'il s'approchait à couvert de la scène qui se déroulait. Sans doute aurait-il pu se dire que tourner le dos au bosquet n'était pas prudent, si un nouvel ennemi humain ou infecté se présentait... mais il ne pensait qu'à sauver les siens. Il n'était pas un grand stratège, il agissait simplement dans l'urgence.
Parvenu à quelques mètres de la voiture encerclée, Nathaniel s'arrêta, vérifiant que son arme était prête à tirer. Puis, il observa encore un peu ce qui se passait. Toujours personne d'autre que ces trois-là. Une idée finit par lui venir, et il questionna Dwight.


- Tu crois que tu pourrais neutraliser l'un d'eux ? Genre une flèche dans le poignet pour l'empêcher de tirer ? Ca devrait suffisamment les surprendre pour que je m'en fasse un et qu'on neutralise les deux autres...

Le père de famille avait parlé à voix basse en désignant la cible du doigt. Pour l'avoir, le blond devrait faire encore quelques mètres à couvert pour avoir un bon angle de tir. Ensuite, lui pourrait en abattre un et profiter de l'effet de surprise pour se ruer sur l'autre. Faute de meilleur plan, ce fut la solution adoptée. Le temps jouait de toute façon contre eux. Nathaniel tâchait de ne pas penser qu'il était tributaire des talents d'un inconnu qui avait de toute évidence abusé de la bouteille. À situation désespérée, mesure désespérée comme on dit...
Sans plus faire de bruit, tapi dans les fougères, il attendit la diversion comme un signal. Il avait l'impression d'être un fauve en embuscade, tendu en attendant le moment de bondir sur sa proie. Ou encore, il avait cette sensation identique à celle provoquée par l'imminence de l'action, comme avant qu'il se lance dans une cascade dangereuse. L'adrénaline pulsait déjà dans ses veines, disputant la place à la colère. Puis vint le moment. Un cri s'éleva, poussé par le type touché par la flèche. Et l'effet fut celui escompté : la confusion. Ses acolytes se tournèrent vers lui dans un instinct bien involontaire, mais néanmoins normal, hébétés par la surprise. Le cascadeur n'attendit pas : il bondit de sa cachette, épaula son M14 et tira droit dans la tête du mec qui lui tournait le dos, celui qui avait mené la discussion. La balle transperça le crâne et se perdit bien au-dessus de la voiture sans la toucher. Rater son coup à cette distance aurait été difficile. Le corps s'écrasa mollement au sol, et le tireur embusqué bondit pour désarmer ceux qui restaient, avec l'aide de Dwight. Les types furent rapidement maîtrisés, avec quelques coups bien sentis. Son arme sur la tempe de l'un d'eux, Nathaniel fit signe à sa famille de sortir. Finalement, tout s'était bien passé...


- Vous n'avez rien ? Tout le monde va bien ?

- On va bien... Plus de peur que de mal...

Le cascadeur étreignit sa femme et sa fille de son bras libre, faisant de même avec sa mère et son fils lorsqu'elle le rejoignit à son tour. Jess tournait autour du petit groupe, en proie à une vive excitation, avant de reporter son attention sur le berger allemand qu'elle alla saluer avec son enthousiasme habituel. Nathaniel ne prêtait même pas attention au fait qu'il venait d'abattre un homme bien vivant, pour la première fois. De son point de vue, il s'agissait de légitime défense... et cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Se tournant vers Dwight, il le remercia pour son aide qui avait été précieuse.

- Merci pour le coup de main... je m'en serais pas sorti tout seul. Je te présente ma femme, Allison, ma mère, Megan, et nos deux enfants, Amy et Liam. Ah, et la boule de poils hyperactive là, c'est Jess.

Les présentations effectuées, il s'adressa à sa famille sur le ton de l'urgence. Dans l'idéal, ils allaient faire le plein, ligoter ces types pour les abandonner dans un coin, et mettre les voiles.

- J'ai trouvé de quoi faire le plein. Et Dwight nous offre un abri pour la nuit. Faudrait pas trop traîner ici.

Sa femme ne marqua qu'un bref temps d'hésitation avant d'acquiescer.

- D'accord. Et merci pour tout, Dwight. »


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Lun 11 Avr 2016 - 20:14


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

Il observait l’homme accroupi devant lui. Son air venait visiblement de changer, lui qui s’était radouci légèrement depuis quelques instants. On pouvait sentir une certaine tension dans son visage alors qu’il lui indiquait la situation. Il ne pouvait pas vraiment observer la situation par lui-même, car il se trouvait légèrement en retrait par rapport à son interlocuteur. Il avait déjà sorti une flèche de son carquois pour pouvoir armer l’arbalète qu’il avait entre les mains. Sans pour autant voir, toutes les personnes présentent dans la voiture, il était déjà en train de faire un schéma de la situation. Donc trois hommes armés, qui menaçaient la famille de son nouveau pote. Il y avait deux bébés dans la voiture, cette information l’avait totalement désarçonné. Simplement parce que jusqu’à maintenant, il pensait que c’était plutôt du genre à être célibataire alors il y a de quoi être sous le choc.

Deux bébés, comment ça deux bébés ? Il n’arrivait vraiment pas à assimiler à l’information. Il avançait légèrement pour pouvoir poser sa main sur son épaule. Il voulait le rassurer qu’il sache qu’il pouvait compter sur lui. Son discours sur la famille ce n’était pas du vent, il avait beau avoir eu des problèmes avec les membres de sa famille, il donnerait beaucoup pour revoir ses grands-parents. Enfin, il n’allait pas s’étendre sur sa vie, ce n’était pas à propos. Il se contenta donc d’ouvrir sa bouche comme pour confirmer ses paroles. « Ils payeront pour ça aussi, tu peux me faire confiance. » Il aurait pu afficher un sourire entendu comme il en avait l’habitude, mais aujourd’hui il ne venait pas. Il était bien trop inquiet par cette situation pour pouvoir essayer de faire fonctionnement les muscles de son visage.

L’homme devant lui était déjà en train d’échafauder un plan, il n’avait jamais été douer pour les plans. Il préférait mille fois utiliser la force brute et foncer dans le tas, mais il savait que ce n’était pas vraiment adapté à la situation et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avait besoin des lumières de son compagnon. En s’approchant, il pouvait maintenant voir une femme qui devait avoir dans la trentaine, visiblement, il y avait en réalité toute sa famille avec lui. Elle était plutôt jolie, mais certainement bien trop vieille pour lui si on prenait en considération l’âge moyen des femmes qu’il avait fréquenté jusqu’à présent. Enfin, il pensait à ça maintenant pour ne pas penser à autre chose. Il n’avait jamais croisé de personne avec de mauvaises intentions jusqu’à présent. C’était les premiers qu’il voyait et qui en plus pointaient leurs armes sur la famille de Nathaniel. Oui il ne connaissait aucune des personnes dans le véhicule, mais ce n’était pas le cas de son pote alors il attendait.

Un nouveau regard vers le brun alors qu’il lui demandait s’il pouvait en gérer un. Le sang de Dwight commençait déjà à bouillonner dans son cerveau. Il voulait agir et vite tant qu’à faire. « Tu peux compter sur moi, à cette distance c’est jackpot, si on a de la chance, c’est peut-être même les deux poignets qui seront touchés, cependant, je n’aurais certainement pas le temps de tirer une seconde flèche. » Techniquement, il aurait certainement pu en être capable, mais ça aurait été trop risqué, si Nath neutralisait le second, il faudrait certainement foncer pour que le troisième ne fasse de mal à personne. En vrai, il ne savait pas ce qu’il se passait en vrai, mais si c’était des méchants de Ken le survivant c’est certainement ce qu’il aurait fait. Enfin, il restait là et pointait son arbalète en direction du type. Il réduisait doucement sa respiration jusqu’à retenir son souffle, enfin, il tira. La flèche fendit l’air pendant un instant qui semblait presque durer une éternité et lorsque l’homme poussa un hurlement son compagnon s’élança tel un félin hors des fougères.

Dwight mit plus de temps à réagir, peut être une poignée de seconde, lorsqu’il arriva avec un peu de retard la situation était sous contrôle. Un des gars était mort, mais il ne dit rien, le second était blessé avec une flèche dans le poignet et le dernier était maitrisé. C’était bon, ils avaient réussi tout le monde étaient saufs. Il se sentait comme soulagé alors qu’il ne connaissait personne. Il préférait rester en retrait. Il n’allait pas interrompre les retrouvailles de son pote avec sa famille qu’il avait cru perdu.

La famille de son pote était donc composée de sa mère, sa femme et ses jumeaux. Quel homme saint d’esprit vivait avec sa mère et sa femme ? Il préférait ne pas avoir la réponse à sa question, après tout, il n’avait jamais compris le genre humain et c’est bien pour ça qu’il préférait les machines. Finalemen0,t Nathaniel se tourna vers lui pour lui présenter tout le monde, il n’avait pas vraiment envie de se formaliser. Il se contenta donc de faire un signe de main en leur direction alors qu’il récupérait le jerrican d’essence. « Moi c’est Dwight et y a pas de quoi ! Il parait que mon côté bras armé vient de mon sang de Viking. » Il offrait alors un de ses plus beaux sourires à l’assistance, il faisait de son mieux pour paraître à l’aise alors qu’en réalité ce n’était pas le cas. Il préférait être le centre de l’attention de jeunette de vingt ans plutôt que de se groupe hétéroclite.

Dwight remarquait bien l’hésitation de la femme de Nathaniel, mais il ne se formalisa pas pour autant, il valait mieux partir au plus vite et ne pas regarder en arrière. « Vous me remercierez quand on sera rentré et pas avant. Je n’ai pas envie que ça nous porte le mauvais œil. » Avant, il n’aurait jamais dit une chose pareille, mais l’apocalypse l’avait rendu parano.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Dim 24 Avr 2016 - 17:17

Alors que Jess sautillait autour du berger allemand pour l'inciter à jouer, Nathaniel chercha du regard le jerrycan d'essence. Maintenant qu'ils s'étaient mis d'accord, il aimait autant ne pas rester là. Ses errances dans Seattle lui avait appris que les infectés étaient très attentifs au bruit, et que cela les attirait comme des mouches vers une charogne. Même si le froid et la neige avaient tout l'air de les ralentir et de les engourdir, il ne voulait pas tenter le diable. Pas avec toute sa famille près de lui. Se tournant vers sa femme, il lui demanda de lui rapporter le gros ruban adhésif d'électricien qui se trouvaient dans leurs affaires, dans le coffre. Lorsqu'il l'eut entre les mains, il entreprit d'en appliquer une large bande autour des mains des types agenouillés à terre. Il s'occuperait de leur cas une fois qu'ils seraient prêts à partir, histoire d'être sûr qu'ils ne les suivent pas.
Il alla ensuite récupérer le jerrycan des mains de Dwight pour faire le plein du véhicule. Ce faisant, il ne cessait de jeter des regards fréquents aux deux hommes captifs. Il ne savait pas vraiment ce qu'il craignait, mais il avait un curieux pressentiment. Du genre assez désagréable. Au moins, ils savaient où se rendre pour la nuit. Ils pourraient ensuite réfléchir à tête reposée à ce qu'ils feraient après. De toute façon, il semblait bien qu'ils n'avaient pas d'autre choix pour le moment. Le cascadeur ne voulait pas traîner les siens sur les routes trop longtemps... et surtout pas la nuit. Celle-ci tombait vite, en hiver, et il savait qu'ils n'auraient plus beaucoup de temps devant eux avant le crépuscule.

Il venait de finir de faire le plein lorsque l'inattendu se produisit, et que tout se précipita. L'un des types était parvenu à se libérer du ruban adhésif qui entravait ses mains, probablement à l'aide d'une lame de rasoir qu'il avait gardé cachée. Il s'était ensuite rué sur son arme, et ne parvenant pas à viser le père de famille, il s'était rabattu sur une autre cible : Allison. Au moment où le détonation s'était fait entendre, elle s'était retournée pour protéger sa fille qu'elle tenait dans ses bras, poussant ensuite un cri en tombant à genoux. Tout s'était passé très vite, et pourtant Nathaniel réagit au quart de tour, bien qu'un instant trop tard. Poussant un cri de bête blessée, il bondit en avant. Ayant récupéré son 9mm au moment où il avait rejoint sa famille, il vida son chargeur dans le corps du type qui s'écroula comme un sac de sable. Histoire de ne pas prendre de risque, il délaissa son 9mm au profit de son épée, et s'avança vers le prisonnier restant. Malgré les protestations de celui-ci qui implorait grâce, il lui planta sa lame dans le cœur. Le jour où il avait reçu cette arme, il n'avait jamais imaginé qu'elle lui servirait à tuer... Elle avait beau être authentique, il l'avait considérée comme un objet de collection. Voilà qu'elle lui servait désormais à préserver sa vie et celle des siens...
Avant même de nettoyer sa lame, il se précipita sur sa femme. Elle respirait encore, mais une tache de sang grossissait déjà sur ses vêtements au niveau de l'abdomen. Allison vivait, mais elle avait l'air salement amochée. Dans ses bras, Amy pleurait de toute la force de ses petits poumons. Blême, le cascadeur attira sa femme dans ses bras, se sentant trembler.


« Allison, est-ce que ça va ? Putain... on va te soigner. On va prendre la voiture et filer. Ça va aller... Amy n'a rien, et toi tu vas aller mieux.

La blessée lui adressa un sourire, mais de toute évidence parler la faisait souffrir. Elle articula à voix basse quelques mots qui se voulaient rassurants. En tout premier, Nathaniel récupéra sa fille pour l'installer dans un des sièges bébé. Puis, il porta sa femme pour l'allonger sur la banquette arrière, la tête sur les genoux de Megan. Dans l'urgence, il poussa au maximum les affaires dans le coffre pour faire de la place aux deux chiens. Il ne fallait pas perdre un instant. Tremblant, ne prêtant pas attention au sang de sa compagne qu'il avait sur lui, il attrapa Dwight par la manche.

- On n'a plus le choix. Faut qu'on aille chez toi, elle a besoin de soins. On a un petit peu de matériel, j'espère que ça ira... sinon, j'irai lui chercher un médecin. Au bout du monde s'il le faut. Monte devant avec moi. »

Submergé par la peur, le père de famille sentait comme une poigne implacable serrer sa gorge. Pour l'heure, il ne voulait même pas penser à ce qui pouvait se passer. Il fallait juste soigner sa femme le plus vite possible. Il était hors de question de penser à une vie sans elle. Il se battrait, et elle aussi. Se détournant, il alla claquer la porte du coffre lorsque les chiens furent montés, puis il se rua à la place du conducteur et alluma le moteur. Fébrile, il remarqua à peine que ses mains tremblaient sur le volant. Il adressa quelques paroles rassurantes à Allison, sur la banquette arrière, puis il posa son regard angoissé sur Dwight, espérant qu'il lui donnerait vite le chemin.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Rise And Fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» TCF : The Rise & Fall
» moon min seok ≈ we all rise and fall.
» RISE AND FALL ☩ forum rpg
» draco ϟ rise & fall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-