Partagez | .
 

 Rise And Fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Rise And Fall   Dim 20 Mar 2016 - 22:05


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

Avancer était devenue compliqué depuis quelques mots. Heureusement l’arrivée de Fawn lui avait fait le plus grand bien. Lui permettant de penser un peu a autre chose. Enfin, ce n’était pas encore ça. Il a besoin d’encore plus de temps pour pouvoir tourner la page. Il faisait croire que tout aller bien la plupart du temps lorsqu’il était au camp. Mais au fond de lui une partie s’est brisée, sans qu’il puisse la reconstruire. Il ne pouvait se résoudre à lâcher prise, il devait avancer et tirer les autres sur son chemin. De toute façon, il n’était pas du genre à pleurer surtout pas dans une situation comme ça ou te le monde comptait pour lui.

Cependant, il s’était réfugié dans l’alcool, un peu parce que c’était devenu sa seule amie dans ce monde semé d’embuche. Chaque jour croisé le regard de Feather le rendait un peu plus coupable, alors il buvait un verre de plus que la veille pour oublier. Pour le moment, il n’avait pas bu beaucoup de la journée, faut dire qu’à la vitesse ou il buvait il se retrouver vite à sec. La survie forcer à l’abstinence par moment, son haleine d’alcool et ses mains qui tremblaient en était une preuve. Il était alcoolique, il devait se l’admettre. Il était sorti de l’agglomération où il habitait pour se promener avec Skøll. Il marchait droit devant lui en direction de Seattle depuis un petit moment, une heure, peut-être même deux.

Il faisait presque penser à un SDF de loin avec son chien, ses couches de vêtement et sa bouteille à la main, on pourrait presque y croire si dans l’autre il n’avait pas une hache. Oui, il n’était plus en état de tirer avec une arbalète, mais défoncer un zombie à coup de hache dans la gueule c’était parfaitement à sa portée. Surtout que de le voir porter une arme dans les mains pouvait faire comprendre aux autres qu’il était belle et bien vivant, même s’il était persuadé qu’il ne rencontrait rien d’autre que les Sjeler qui rôdent autour d’eux pratiquement tout le temps. Il parlait un peu tout seul dans son coin, il ressassait ses idées noires.

Il ne trouvait ni pub ni bar à dévaliser. Il arriva cependant à une station-service sur la route. Il y trouve un peu de cigarettes, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fumé une bonne cigarette, regardant alors les paquets, il en fourra le plus possible dans son sac et en garda un dans ses mains et se dépêcha de l’ouvrir. Il sortit dehors et se posa sur un banc, il voulait profiter de la neige encore un peu. C’était vraiment un truc qui l’apaisait, être dehors dans le froid avec tout ce blanc partout. Il alluma sa cigarette avec une étincelle de sa pierre à feu, c’était un peu risqué, mais il le maitrisait assez bien pour se permettre ce genre de folie. Il appréciait chacune des taffes qu’il inspirait. Il était en train de s’intoxiquer les poumons, mais c’était bon.

Au loin, il remarqua une voiture arrivée en sa direction. Il n’avait pas croisé beaucoup de survivant depuis l’apparition de Fawn et ça c’était plutôt bien passé, il décida alors de faire de grand signe en direction de la voiture pour faire comprendre qu’il n’était pas un Sjel, s’il pouvait rentrer chez lui à pied c’était aussi une bonne nouvelle. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre et espérait que c’était des personnes gentilles. De toute façon, il n’avait rien à se faire volé à part les cigarettes fraichement acquises. Il regarda son berger allemand quelques secondes, son sixième sens ne lui indiquait rien de mauvais ce qui rassurait son maître.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Lun 21 Mar 2016 - 23:58

Nathaniel et toute sa petite famille étaient restés durant des mois cloîtrés chez eux, dans leur appartement du cinquième étage d'un building. Au moment d'évacuer, ils avaient préféré ne pas sortir et se cloîtrer à l'intérieur. À vrai dire, l'initiative était plutôt à attribuer à Allison. Infirmière de métier, elle s'était montrée particulièrement inquiète quant à la santé de leur petite fille, Amy. Au moment où tout avait basculé, les jumeaux avaient à peine un mois, et la petite était encore plus faible que son frère. Le risque qu'elle ne survive pas à la rue et au danger mortel qui s'y trouvait avait frôlé un pourcentage bien trop élevé. De fait, ils étaient restés réfugiés chez eux, le cascadeur effectuant des sorties fréquentes, seul, pour subvenir à leurs besoins.
Depuis quelques temps toutefois, les choses s'étaient dégradées. Le mois de janvier était arrivé, amenant avec lui le froid et des chutes de neige. Les rues étaient devenues plus dangereuses, et les infectés plus nombreux. En parallèle, trouver de quoi subsister était devenu plus compliqué. Mais le père de famille ne s'était jamais découragé... jusqu'à ce qu'il apprenne la chute du camp de réfugiés du stade, le plus grand mis en place. La masse d'infectés était déjà importante, mais elle allait encore augmenter. Une idée qui l'inquiétait. En rentrant d'une de ses expéditions, il en informa sa femme et sa mère, afin qu'une attitude à adopter soit décidée. C'est ainsi qu'ils finirent par tomber d'accord sur un point : rassembler toutes leurs affaires, l'essentiel pour une nouvelle vie... et quitter la ville. Les jumeaux étaient désormais âgés de quatre mois, toujours petits mais plus résistants qu'avant. Pour survivre, il leur fallait bouger. Ils n'avaient que trop attendu.

Se préparer ne leur avait pas pris trop de temps. Ils avaient empaqueté un maximum d'affaires dans un minimum de bagages, sachant que l'encombrement pouvait mener à la mort. Nathaniel côtoyait les rues d'assez près depuis le début, et il en savait quelque chose. Vêtements, nourriture, boisson, nécessaire pour bébés et affaires du chien... Tout avait été inventorié et ajouté au chargement. Les armes que le cascadeur possédait n'avaient pas été laissées derrière. Au moment de partir, ils avaient condamné l'accès à l'appartement, dans l'espoir de pouvoir y revenir un jour... puis ils s'étaient glissés au dehors, emmitouflés et chargés. Nathaniel ouvrait la marche, armé de son 9 mm, tenant Jess à la laisse. Allison et sa mère Megan marchaient derrière lui, portant chacune un bébé. Ils se faufilèrent dans les rues, le cœur battant, le froid mordant leur peau et transformant leur souffle en nuages de buée. Le père de famille se sentait bien plus tendu que lorsqu'il sortait seul. Le poids de la responsabilité l'écrasait presque.
Ils eurent de la chance, car ils dénichèrent assez rapidement un véhicule, après s'être éloignés du centre de la ville. Plus d'une fois, ils manquèrent de peu de se faire surprendre par des infectés. Ce ne fut qu'une affaire de quelques mètres. Un peu de sang froid joua en leur faveur. Le cascadeur jeta son dévolu sur un 4x4 dont la carrosserie avait été abîmée, mais qui semblait relativement récent et en bon état de marche. Naturellement, les clés n'étaient pas sur le contact, et il dut forcer pour ouvrir la portière conducteur. Après avoir joué un peu avec les câbles, il parvint à faire démarrer l'engin. La batterie fonctionnait toujours, mais il n'y avait pratiquement plus d'essence. Il hésita un moment avant de décider de tenter le coup malgré tout. Ils devraient rejoindre une station service pour essayer de refaire le plein après avoir quitté Seattle. Nathaniel ne savait même pas où ils devaient se rendre... mais le plus important, c'était de sauver sa famille. Sa femme vint prendre place sur le siège avant passager, tenant Amy tout contre elle. Megan s'installa sur la banquette arrière, Liam dans ses bras, Jess près d'elle. Le moteur produisit un ronronnement docile lorsque le cascadeur se mit au volant. Il consacra ensuite toute son énergie à sortir de la ville.

Ils mirent une bonne heure à atteindre la sortie de la ville, slalomant avec peine dans les rues encombrées. Nathaniel choisit volontairement les plus petits itinéraires, avec l'aide de sa mère qui connaissait très bien la ville. Laisser les derniers gratte-ciel derrière eux fut à la fois un soulagement et un pincement au cœur. Ils croisèrent de l'autre côté de la route un interminable bouchon de voitures à l'abandon. Le père de famille ne ralentit même pas. Il continua à rouler, espérant tomber bientôt sur une station service. La question de leur destination commençait à se poser, de plus en plus clairement. L'essentiel, ce serait d'être à l'abri une fois le soir venu. En jetant un regard dans le rétroviseur interne du véhicule, il observa son fils qui dormait dans les bras de sa grand-mère, et la chienne qui observait l'extérieur par la fenêtre en haletant, la langue pendant sur le côté de sa gueule. Puis, son regard clair se posa sur sa femme, à qui il toucha doucement la jambe dans un geste tendre. Sa main s'aventura ensuite sur la tête de sa fille, recouverte par un bonnet protecteur, puis il la posa à nouveau sur le volant.
Tandis qu'il conduisait, le cascadeur jetait de temps à autres un regard nerveux et contrarié au compteur qui indiquait que le réservoir était bientôt à sec. Le propriétaire du 4x4 avait sans doute dû originellement prévoir un plein routinier... avant que la fin du monde ne frappe à la porte et chamboule tous les emplois du temps. Ils roulèrent environ un quart d'heure, peut-être vingt minutes au sortir de la ville, avant que le véhicule ne s'arrête en crachotant. Panne sèche. Une chance pour eux, ils n'étaient pas trop loin d'une station service. Nathaniel descendit et prit un jerrican dans le coffre de la voiture, récupérant également son M14. Il confia son 9mm à Allison, juste au cas où...


« Je vais chercher de l'essence. Vous, restez ici, c'est pas loin. Je serai de retour vite. Au moindre souci... n'hésitez pas à vous barricader dans la voiture, ou... enfin. Tout ira bien. Je reviens tout de suite. »

Il les laissa tous, pressant le pas alors qu'il marchait dans la neige sur une route déserte, les flocons tombant de plus en plus dru depuis le ciel gris plombé. Bientôt, il arriva en vue de la station service, après cinq ou dix minutes de marche sans le moindre souci. Il plissa les yeux alors qu'il arrivait à bon port. Il n'était pas tout seul sur place.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Mar 22 Mar 2016 - 11:18


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

Dwight aurait pu venir vers l’homme qui approchait, mais bon cela aurait certainement ressemblé à une agression physique plutôt qu’autre chose. Alors il n’en fit rien toujours installer sur ce qui lui servait de banc, le capot d’une voiture. Il regardait son chien installé par terre qui regardait le nouvel arrivant avec envie. Il aimait bien les caresses et pouvoir en quémander à quelqu’un qui ne connaissait pas, c’était vraiment le pied. Le norvégien hochait la tête pour faire comprendre à son animal qu’il avait le droit. Après tout c’était une approche plutôt calme et qui ne devrait normalement pas poser de problème. Du moins, elle en causerait moins que s’il se pointait devant lui en mode bien le bonjour étranger, je peux squatter avec vous ? Il n’y a pas grand monde qui le ferait, c’est une certitude.

Il regardait donc doucement Skøll s’avancer d’un pas joyeux vers la silhouette. Dwight savait que son chien ne s’approcherait pas aussi près d’un Sjel, ce qui le rassurait un peu plus concernant cette menace. Après tout c’était peut-être un pillard. Le berger allemand était arrivé à la hauteur de l’homme remuant la queue gentiment tournant autour de lui. Il était toujours impressionné de voir le calme de sa boule de poil. C’est vrai qu’il l’avait éduqué de la sorte même lorsqu’il jouait, on avait l’impression que c’était dans la retenue par moment. Il souriait en observant la scène. Il finit par se redresser. Il devait intervenir.

Il descendit de son siège de fortune en un bon, il sentait la terre étrange sous ses pieds ce qui était peut-être due au mélange alcool nicotine qu’il n’avait pas expérimentée depuis bien longtemps. C’est vrai que ça lui avait manqué depuis tout ce temps. Un des petits plaisirs de la vie qu’il avait depuis longtemps. Tel un prédateur, il fit de son mieux pour se  mettre contre le vent dans le but de faire en sorte que son odeur nauséabonde ne dérange pas l’homme qu’il avait en face de lui.

Il l’observait de la tête aux pieds. Il semblait un peu plus vieux que lui. Il avait l’impression de l’avoir déjà vu sans pour autant en être convaincu. Vu dans l'état dans lequel il se trouvait, ce n’était pas vraiment étonnant. Surtout que pour lui tous les survivants se ressemblent tous maintenant, il faisait référence aux jumeaux, évidement que le mec en face de lui ne les connaissait pas, mais bon. Il trouvait l’idée marrante. « Bonjour, je m’appelle Dwight. J’étais venue chercher des clopes ici, tu en veux une ? » Il tendait le paquet devant lui de sa main libre, il était sans doute un peu menaçant de par sa taille, sa hache ou son chien qui lui tournait autour. D’ailleurs, il ne comprenait pas vraiment pourquoi il lui tournait tant que ça autour.

Le bougre avait un chien aussi ? Ce qui pourrait expliquer deux ou trois petites choses. Il ne chercha pas beaucoup plus longtemps après tout, il s’en tamponnait un peu l’oreille avec une babouche. Il voulait plutôt savoir ce qu’un homme seul comme lui faisait dans ce coin paumé où il avait élu domicile. « Tu viens de Seattle, je suppose ? C’est comment là-bas maintenant ? J’ai quitté la ville dès que les premières émeutes ont commencé. » Il se demandait vraiment ce qu’était devenue son chez lui. Cette ville représentait beaucoup pour lui et il avait l’espoir que ce n’était pas si horrible que ça. Sauf qu’au fond de lui il le savait. C’était forcément pire qu’ici, il y avait certainement des Sjeler partout qui veulent vous choper dès que vous mettez le pied dehors. Il n’avait pas vraiment envie de l’entendre et ne savait même plus pourquoi il avait posé la question.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Mar 22 Mar 2016 - 21:51

Nathaniel avait resserré sa prise sur son fusil en apercevant la silhouette. Indéniablement humaine, mais dans un premier temps il lui fut difficile de déterminer s'il s'agissait d'un infecté ou non. Alors que les flocons qui tombaient du ciel s'accrochaient partout sur lui, certains se prirent dans ses cils en brouillant son champ de vision. Il battit des paupières pour rétablir la situation. Il vit alors qu'un chien accompagnait l'inconnu, ce qui le classait probablement parmi les vivants. Il avait vu que Jess ne supportait pas la proximité des créatures : la chienne se mettait à aboyer comme une forcenée, agressive et folle de colère, mais également prête à détaler. Il n'imaginait donc pas comment ce canidé là serait proche d'un infecté de son plein gré. Cela ne réglait toutefois pas son problème, car rien n'indiquait que le type ne serait pas hostile. Mais il avait cruellement besoin d'essence...
Le cascadeur n'était pas un lâche, loin de là. Il était même souvent trop intrépide, et cela lui avait déjà posé des problèmes. Résolu, songeant à sa famille qui attendait son retour dans le 4x4, il continua à avancer sans réduire son allure à quelque moment que ce soit. De toute façon, il était déjà repéré, il en était certain. Cela n'empêcha pas sa tension de monter et son rythme cardiaque d'accélérer. Le souffle rendu un peu plus court par l'anxiété et la montée d'adrénaline, il dévisagea l'individu qui attendait, appuyé sur le capot d'une voiture abandonnée. Il commençait à mieux distinguer ses traits. Ce fut toutefois le chien qui vint à sa rencontre, sans faire montre d'agressivité. Un berger allemand, et un beau avec ça ! Se trouvant assez près, le père de famille s'arrêta et laissa l'animal le renifler et lui tourner autour. Il l'aurait volontiers caressé... mais il se méfiait un peu du maître. Un coup de lame de rasoir sur le cuir chevelu lui avait suffi, et il n'avait pas forcément envie de goûter aux sutures de si tôt. Seul, il se serait sans doute montré plus téméraire. Mais là, il sentait le poids des responsabilités peser sur lui... et l'écraser un peu.

Le type s'approcha finalement pour l'aborder. Un grand blond, avec l'air un peu... à côté de ses pompes. Nathaniel soupira intérieurement. Devoir se concentrer et être sur ses gardes le fatiguait. Il était quelqu'un de spontané, pas du genre à tourner éternellement autour du pot ! Aller contre sa nature lui demandait un réel effort. Sans trop broncher, il vit l'autre lui tendre un paquet de cigarettes avec l'air le plus naturel du monde, se présentant tout en lui en proposant une. C'était un peu... surprenant. Il ne s'attendait pas à ça.


« Euh... non merci. En fait, je cherche de l'essence.

Comme si le jerrycan qu'il transportait ne parlait pas de lui-même ! Le cascadeur le brandit d'ailleurs comme une preuve de ce qu'il avançait. Au fond de lui, son instinct lui disait que le danger était passé. Si ce mec lui voulait du mal, il aurait déjà agi. Quelqu'un de plus prudent et de plus méfiant aurait sans doute redouté un piège, même imaginaire, et n'aurait pas baissé sa garde. Mais, à tort ou à raison, le père de famille était quelqu'un de spontané, qui fonctionnait beaucoup au feeling. Il put se détendre un peu, et laisser sa tension retomber d'un cran. Le vent tourna, le giflant en lui collant une myriade de flocons de neige dans le visage, mais en lui apportant aussi une désagréable odeur d'alcool. Okay, rien de tel que de se bourrer la gueule en pleine pandémie mortelle...
Nathaniel fronça le nez et recula machinalement d'un pas. Ce n'était pas aussi terrible que de flairer un infecté, mais ce n'était pas agréable pour autant. Il avait déjà vu mieux, niveau fragrance. Cette fois, il se pencha pour flatter le cou du berger allemand, sans marquer d'hésitation afin de ne pas déclencher un malaise chez l'animal. Puis, son esprit repensa aux choses sérieuses. Même détendu, il gardait les choses vitales en tête. Et puis, il ne faisait pas franchement chaud, pour ne rien arranger...


- Je suis tombé en panne plus loin. Faut que je ramène du carburant, et vite. Pour rejoindre un abri avant la nuit.

Le cascadeur avait failli parler de sa famille... puis il s'était ravisé. Comme si une petite voix en lui lui avait soufflé d'être prudent, au moins encore un peu. Au moins sur ce point. Une pointe d'angoisse se raviva en lui. Il voulait revenir au plus vite auprès des siens, craignant qu'un malheur n'arrive en son absence. Il n'avait jamais eu cette peur lorsque tout le monde était en sécurité à l'appartement. Par ailleurs, il commençait à se faire du souci pour leur prochaine nuit... et celles qui suivraient. Partir de Seattle avait été une évidence, certes. Mais pour aller où ? Il ne s'était pas vraiment posé la question, songeant qu'ils trouveraient bien un endroit le moment venu. Il aurait peut-être dû y songer davantage...
Alors qu'il trépignait de plus en plus, le dénommé Dwight lui demanda des nouvelles de la ville. Franchement, il n'en aurait pas de bonnes à lui donner... S'il avait décidé de quitter le navire, c'était parce que tout commençait à partir en vrille. Ils auraient sans doute pu trouver un moyen de subsister... mais en prenant des risques accrus. La ville commençait à ressembler à un piège à ciel ouvert.


- Ouais... C'est pas la joie. Y a des infectés partout dans la ville, et les militaires sont de moins en moins présents. Et je parle même pas des pillards. »

Nathaniel s'interrompit pour refouler un éternuement. Ce n'était pas pour se montrer impoli, mais puisqu'ils étaient dans une station service, il espérait pouvoir remplir son jerrycan et mettre les voiles. Avec un peu de chance, tout n'aurait pas encore été siphonné...


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Mer 23 Mar 2016 - 18:38


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

Dwight se doutait presque que  sa requête tomberait à l’eau, mais que pouvait-il faire ? Le forcer à la prendre, ce n’était pas vraiment son genre, par contre mettre une nouvelle cigarette dans sa bouche et l’allumer presque aussi tôt, c’était de suite vachement plus probable, qui était-il pour lui interdire de fumer ? Personne et puis il n’obéissait qu’à une loi, la sienne. C’était lui le papa ou personne d’autre comme on dit. Une fois de plus il utilisait la pierre à feu autour de son coup c’était dangereux, mais bon qu’importe. Il reporta son attention sur son interlocuteur qui ne semblait pas méchant. Il remarquait bien qu’il devait venir chercher de l’essence ici, mais il jugea bon de le confirmer.

Dwight jugeait d’un regard froid le jerrycan comme si ce dernier lui avait mal parlé. Cependant, un bout de plastique ne parlait pas, alors c’est juste lui qui est con. « Je doute que les pompes fonctionnent encore, mais doit y avoir moyen de bidouiller un truc, ou siphonner les autres voitures. » Il ne proposa pas de suite son aide, ça pourrait certainement être mal interprété et il n’avait pas non plus vraiment envie de se bouger le cul en fait. Oui il était en mode feignasse et c’était surement parce qu’il venait de se fumer sa quatrième clope en dix minutes. Visiblement son berger allemand l’avait adopté ce qui rassurait un peu le Dwight qui laisser croire qu’il l’était pour ne pas faire ressentir ça peur à l’homme qui n’avait même pas décliné son identité.

Dwight comprenait tout de même un peu mieux la situation lorsqu’il lui expliqua. Il venait de tomber en panne plus loin. Il avait de la chance, parce qu’il aurait pu faire pas mal de chemin, dans le coin, il n’y a pas beaucoup de station essence. Il gardait ce commentaire pour lui, sachant parfaitement qu’il était inutile. Il remarqua un geste de recul de l’homme. Une grimace qui lui fit comprendre que son odeur d’alcool l’avait trahi. C’était officiel, il devait donner l’impression d’être un SDF maintenant. Il ne pourrait certainement plus avoir l’air crédible avec le brun qui venait de le déplacer dans la case alcoolique. Le norvégien pouvait toujours essayer de se défendre, mais à quoi bon ? Oui il avait des circonstances atténuantes, mais ça n’expliquait pas tout. Il se demandait alors si l’homme avait un but ou s’il cherchait à l’aveuglette. La ville la plus proche n’était plus très loin maintenant, un peu excentrée de la route, c’était là ou il habitait avec tout sa faction. Devait-il l’inviter ? Aucune idée, mais un vrai homme ferait du bien.

Il essayait de le juger un peu du regard, mais il n’était pas très fort pour ça contrairement à sa sœur. Cependant, aujourd’hui il était seul et ne pouvait compter que sur lui-même. « Tu sais où tu vas comme ça ou tu pars à tâtons. La ville la plus proche s’appelle Sultan, elle est un peu excentrée de la ville, je pourrais certainement te guider si tu me prends dans tes bagages parce que je suis venue à pieds. » Il ne parlait pas vraiment du domaine Momsen, était-il vraiment quelqu’un de bien ? Il n’en savait rien. Alors il préférait rester vague. Il avait dit vouloir un abri. Une des maisons de la ville pourrait certainement l’être. Il pourrait parler de ses survivants plus tard, quand il aura confiance en cet inconnu.

Dwight se détendait doucement, il savait que si l’homme avait voulu l’attaquer, il l’aurait fait depuis longtemps. Il semblait toutefois soucieux de quelque chose qu’il n’arrivait pas à identifier. Comme s’il avait un poids sur le cœur, enfin c’était le cas de chaque survivant. L’apocalypse zombie ne fait pas de cadeau. Il savait qu’il allait regretter sa question concernant la ville, mais il pensait que ce serait un peu moins violent. Les nouvelles que lui apportait l’homme ne faisaient que conforter l’idée qu’il avait eue de s’enfuir. Il savait que tout le monde n’avait pas un endroit où aller comme lui. « Je vois, bon bah je suis content d’avoir trouvé une maison dans le coin, y en a pas autant des bestioles, enfin y en a un peu quand même, mais moins. » Le commentaire du blond était loin d’être utile, mais c’était typiquement le genre de truc qu’il aimait dire. Il souriait amicalement à son interlocuteur dont il ignorait toujours l’identité. Peut-être se montrerait il plus loquace s’il l’aidait à trouver de l’essence.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Nathaniel L. Wright
Bras Droit | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 12/05/2014
Messages : 380
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Sam 26 Mar 2016 - 10:48

Nathaniel ne se sentait pas vraiment à l'aise. Pas tant que ça à cause du bonhomme... plutôt parce qu'il était indécis. Il le regarda s'allumer une clope sans trop broncher, frissonnant simplement sous le vent hivernal. Il ne savait pas vraiment comment se comporter. À l'origine, il n'avait pas prévu grand chose, et surtout pas de tomber sur quelqu'un. Dans son esprit, il marchait jusqu'à la station service, essayait de récupérer le plus de carburant possible, et il revenait aussi vite qu'il en était capable. Il n'y avait personne d'autre dans l'équation, et c'était bien ça le problème !
Il n'était pourtant pas asocial, bien loin de là. Néanmoins, un coup de lame de rasoir bien senti sur le cuir chevelu avait de quoi laisser un souvenir cuisant, sans parler des sutures qui avaient suivi. Il avait appris quelques petites choses, mais il lui en restait beaucoup d'autres à assimiler, en termes de survie... C'était pour cette raison qu'il se retrouvait plongé dans la perplexité. D'instinct, il ne ressentait pas le besoin de se méfier de cet homme. Et pourtant, peut-être le devrait-il ? Plongé dans des réflexions qui ne lui étaient pas coutumières, il ne releva même pas lorsque le type lui parla de réserves d'essence à siphonner. Il ne réagit que lorsqu'il l'entendit lui demander s'il savait où aller... et lui parler d'une ville proche.


« Je sais pas trop. En temps normal, j'aurai eu des idées. Mais là... c'est un peu au petit bonheur. Du moment que c'est sûr.

Et surtout, en temps normal, ils n'auraient pas eu à fuir Seattle... mais ça, c'était un détail. Le cascadeur devait avouer ne pas forcément bien connaître ce coin-là de la région. Bien entendu, il n'avait pas passé toute son existence de ces dernières années cantonné à Seattle... mais il ne connaissait pas ces lieux. Aller en terrain connu aurait probablement été plus judicieux, toutefois il avait préféré choisir la route la plus courte pour sortir de la ville et ne pas prendre de risques inutiles. Pour sa famille, il ne pouvait pas se le permettre. Repenser à eux lui procura une sorte de petit pincement au cœur. Il brûlait de les retrouver et de s'assurer qu'ils étaient en sécurité. Cette pression nouvelle, de les savoir exposés, ne lui plaisait pas. Il n'était pas habitué à y faire face, et à gérer ces inquiétudes supplémentaires.
Nathaniel réfléchit à la question. Une ville, pas trop loin d'ici. Le temps tournait, et les hésitations ne les logeraient pas pour la nuit. D'ordinaire, il se serait lancé... mais l'expérience de Seattle l'avait refroidi. Ils avaient eu une chance inouïe de s'en sortir sans le moindre dommage.


- Je me demande quand même... Enfin, une autre ville, après Seattle... j'ai peur que ça se reproduise. D'être facilement exposé. C'est vraiment isolé, comme endroit ?

À Seattle, il s'était senti relativement en sécurité, puisqu'ils habitaient dans un appartement au cinquième étage, sécurisé. L'idée d'habiter temporairement ou définitivement une maison, sans savoir ce qui pourrait se trouver à l'intérieur, et en sachant que le risque de se retrouver avec des infectés grattant à la porte était accru... Il y avait de quoi faire hésiter. Le cascadeur sentit une soudaine bouffée de stress et d'énervement monter en lui. Etre aussi indécis l'agaçait. Ce n'était pas dans ses habitudes de se montrer aussi précautionneux, et cela allait totalement contre sa nature profonde, spontanée. Il avait du mal à gérer ce genre de pression là, due à ses responsabilités de père et de chef de famille. Rester là à trépigner ne l'avançait à rien. Il fallait qu'il prenne une décision maintenant, et qu'il agisse. Sa famille l'attendait, et ils commenceraient vite à avoir froid dans la voiture, sans compter le danger accru auquel elle était exposée...
Il devait maintenant trancher sur les deux sujets d'hésitation qui le travaillaient. Devait-il faire confiance à l'inconnu ? Son instinct lui disait que oui, que s'il avait représenté un danger, il se serait comporté différemment. Quant à le suivre jusqu'à ladite ville, en le faisant monter dans la voiture... Un nouveau frisson sembla le décider. Tant pis, il se lançait. Si jamais il y avait le moindre danger par sa faute, il se jetterait contre à corps perdu pour réparer les dégâts. L'action, c'était quelque chose qu'il connaissait bien. Il abdiqua.


- Peut-être alors juste pour la nuit. Mais si je reste là à prendre racine ou à me transformer en glaçon, c'est pas comme ça que mon réservoir va se remplir. En espérant qu'il y ait encore du carburant à récupérer... »


Le regard du père de famille se posa sur le haut panneau qui indiquait les prix au litre du carburant. Comme partout, il avait flambé avec l'arrivée de l'épidémie et la fuite massive des populations. Ici, il montait à plus de neuf dollars le litre. Peu importait, car plus personne ne serait là pour lui demander de payer la facture. Cuves ou véhicules à siphonner, il allait devoir tenter sa chance. Se sentant un peu mieux maintenant qu'il avait pris une décision et qu'il avait le sentiment de faire quelque chose, Nathaniel s'avança d'un pas résolu vers la station service pour remplir son jerrycan. Il avait assez perdu de temps comme ça.


This world is a fucking joke
Mourir, Mourir... Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long. by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Dim 27 Mar 2016 - 10:56


Rise And Fall
PV : Nathaniel L. Wright

Dwight se rendait bien compte que son interlocuteur était paumé, pas la peine d’être Sherlock pour avoir cette conclusion. La vie n’était pas très facile maintenant et prendre des décisions n’était pas toujours évident. Il observait son interlocuteur, il savait parfaitement qu’il n’avait pas l’air d’un type de confiance, mais il espérait tout de même que l’homme le prendrait au sérieux. Ce n’était pas vraiment dans son intérêt de trop parler avec cet inconnu, mais ça lui faisait de la peine en fait. Il se sentait obligé de l’aider. Un peu comme d’autres l’avait fait avant. Il se rappelait de Jack qui lui avait littéralement sauvé la vie. C’est à son tour de tendre la main à l’homme dont il ignorait le prénom.

C’était un détail sans véritablement d’importance en y réfléchissant. Il aurait pu lui donner un prénom arbitraire un attendant, genre Hugh, il avait une tête à s’appeler Hugh, mais préférait se concentrer sur ce qu’il était en train de raconter. C’était normal de partir de là sans objectif, la vie n’était pas simple maintenant et seule la survie comptait. « C’est vrai que s’enfuir de la ville c’est une bonne décision, mais bon, je peux toujours t’aider à t’installer. Je connais plutôt bien la région, au pire si tu préfères, je peux toujours t’héberger pour une nuit et on verra plus tard pour le long terme. » Oui il avait une maison, elle était même plutôt bien protégée, mais il n’avait pas besoin de le savoir. Il n’avait pas non plus besoin de savoir que la maison était occupée par sa famille et ceux qui étaient devenus ses amis au fils du temps.

Dwight était loin d’être un homme méchant, au contraire, il était bien trop gentil. Il ne pouvait pas s’empêcher d’aider les survivants qu’il rencontrait. Feather lui avait déjà répété plusieurs fois de se méfier, mais il avait beaucoup de mal. Peut-être que c’était dû à la quantité d’alcool qu’il ingurgitait, il n’en savait rien. Il était tout simplement incapable de savoir comment la situation aller évoluer, il faudrait vraiment qu’il se calme. Ce n’était pas bon pour lui et pour les gens qu’il l’entourait. Il savait parfaitement que sa sœur était actuellement en train de rager sur lui vu comment il c’était lâchement enfui de leurs maisons. Il en pouvait plus de l’ambiance pesante qu’il y a régné. Il n’avait pas vraiment envie d’affronter sa sœur, alors il préférait se faire petit et oublier, sauf que quand on mesure sa taille c’est un peu compliqué de ne pas se faire remarquer, il aurait pu s’enfermer dans sa chambre, mais il ne supporte pas de rester dans une pièce, il a l’impression d’étouffer.

L’homme qu’il avait renommé Hugh intérieurement n’était pas rassuré à l’idée de mettre les pieds dans une ville. Sauf que Dwight n’avait pas bien choisi son terme puisqu’il s’agissait plus d’un village qu’autre chose, il devait y avoir deux échoppes, qui se battait en duel entouré d’une cinquantaine de maisons. En vérité, il ne s’était pas amusé à compter. « Tu sais, par rapport à Seattle c’est presque insignifiant. Il ne doit avoir même pas un centième de la ville et j’ai déjà tué quelques rodeurs du coin, alors on n’en voit pas souvent. » En réalité c’était devenu son passetemps depuis la mort de Leah, il avait envie de croire qu’il pourrait tous les tuer même si au fond de lui il savait pertinemment que c’était impossible. L’homme avait l’air d’avoir accepté la présence de Dwight à ses côtés, le norvégien décida donc qu’il devait se montrer amical.

Il regardait intensément le jerrican d’essence, il pouvait toujours l’aider à trouver ce qu’il cherchait. Cela ne lui coutait pas grand-chose et au moins, ils gagneraient du temps. Il ne valait mieux pas être dehors à la nuit tombée. « Je peux certainement aider à chercher, tu as besoin d’essence ou de diesel. Tu tiens à ton véhicule ? Parce que si on trouve une voiture avec le plein on peut toujours l’utiliser. » Il ne pouvait pas deviner qu’il avait toute une famille qui l’attendait un peu plus loin. Il ne faisait que proposer des choses qui lui semblaient tout à fait logiques pour gagner du temps.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Rise And Fall   Aujourd'hui à 23:09

Revenir en haut Aller en bas
 

Rise And Fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» TCF : The Rise & Fall
» moon min seok ≈ we all rise and fall.
» RISE AND FALL ☩ forum rpg
» draco ϟ rise & fall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-