Partagez | .
 

 There's snowballs flying through the air !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: There's snowballs flying through the air !   Sam 19 Mar 2016 - 15:41


There's snowballs flying through the air !
PV : Aaron, Arthur & Elyse

Aujourd’hui, c’est encore un jour de plus dans la survie. Il ne neige plus depuis un moment maintenant, mais elle est toujours présente autour de nous, les températures sont bien trop basses pour qu’on puisse espérer la voir disparaitre rapidement. Comme chaque matin, je regarde par la fenêtre tout en m’habillant le plus chaudement possible. C’est mon petit rituel. Je me demande pendant combien de temps encore nous allons devoir supporter cette neige. J’aime bien voir le blanc à perte de vue, mais j’avoue que c’est bien monotone cette histoire. J’ai hâte de pouvoir apprécier plus de couleur dans le monde environnant. Doucement je me sépare de cette fenêtre, pour me diriger vers la cuisine. Kitty était déjà là comme souvent en vérité.

Maintenant que je fais des nuits correctes, je me lève tard. Il est souvent vers midi, c’est-à-dire une heure avant celle du repas donc je m’enferme dans la cuisine pour le préparer, je peux compter sur des petites mains amicales et c’est toujours le bienvenu. Enfin c’est ma nouvelle vie et je m’en plein pas. Objectivement, elle est peut-être même plus sympa que celle d’avant. Je suis avec Dante et j’ai beaucoup moins de problèmes à gérer. Bon c’est vrai qu’il y a des espèces de machins qui essaye de nous bouffer, mais bon ça donne une allure surnaturelle à notre vie, j’aime bien. C’est comme s’il avait ajouté un aspect survie au sims… Oh wait ! Ils l’ont fait… Enfin tout ça pour dire que je ne pleure pas les morts et ne regrette pas le passé. Bien que June me manque.

Enfin, rester morose ne la ramènera certainement pas parmi nous. Il fallait tourner la page comme tout le monde le faisait ici. Notre nouvelle vie, c’était un peu marche ou crève, mais encore un truc qui ne me choquait pas vraiment. Tu me diras, plus rien ne me choque à l’heure actuelle, j’en ai déjà trop vu pour être encore perturbé, mais malgré ça, je garde le sourire et ma joie de vivre. C’est ça qui me représente le mieux alors je n’ai pas l’intention de me laisser abattre. Aujourd’hui, j’ai bien l’intention de trouver un moyen de mettre l’ambiance. Je ne me fatiguais pas tout le jour à le faire, mais aujourd’hui j’avais envie. Je réfléchissais vaguement pendant l’heure du repas. Je devais trouver une victime et une idée que je n’avais pas encore exploitées. C’était ça qui était le plus dur en fait, j’avais déjà fait beaucoup ici alors trouver quelques choses de rafraichissantes ce n’était pas toujours simple.

C’est en regardant une nouvelle fois dehors que j’eus enfin l’idée. Une fucking bataille de boule de neige. Après tout, nous étions dans une montagne et on n’avait même pas eu l’idée d’en faire une. J’avais besoin de complice pour se joindre à mes côtés, mais surtout d’une victime qui rendrait les coups sans réfléchir plus de trois secondes. La victime était toute désignée, Aaron. Un sourire malicieux se dessiner sur les lèvres, Kitty le remarqua presque instantanément. C’était parfait, je venais de trouver un complice.

- Si je t’explique, tu es obligé de m’aider. J’ai envie de déclencher une bataille de boule de neige. Pour m’aider, tu pourrais aller chercher Aaron. Je suis sûre qu’il ferait un super adverse et qu’il ne se prendra pas du tout au sérieux.

C’était surtout le dernier point le plus important. Je partis tout d’abord à l’étage pour me couvrir correctement, je savais que nous finirions dehors. Avant de retourner me cacher dans ma cuisine, Kitty ne s’était pas changé tout de suite pour pas qu’on lui pose de questions sur sa tenue. Je lui offrais mon feu vert. Puis j’ouvris la fenêtre de la cuisine pour récupérer la dite neige et faire une jolie boule ronde et le plus régulier possible. J’essayais de ne pas trop la tasser, pour qu’elle ne fasse pas trop mal à l’impact. J’attendais cachée derrière la porte de ma cuisine que ma victime apparaisse dans mon champ de vision. Enfin, je vu Aaron passer devant l’encadrement de la porte, je lançais de toutes mes forces mon projectile qui atterrissait sur son épaule puisqu’il me tournait le dos et qu’il ne pouvait donc pas esquiver.

- Yeah ! Un point pour Tamriel et zéro pour Aaron !

J’avais crié cette phrase assez forte pour être sûre qu’on m’entende avant de rapidement m’esquiver dehors. Je tombais nez à nez sur Sven qui voulait rentrer au chalet. Je ne lui laissais pas vraiment l’opportunité puisque je le saisis par le bras pour me servir de lui comme bouclier humain. Il était trop surpris pour essayer de se débattre ou émettre une quelconque résistance. J’attendais patiemment l’arrivée d’Aaron, je savais qu’il ne pourrait pas laisser son honneur être bafoué de la sorte, surtout par moi !



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: There's snowballs flying through the air !   Dim 20 Mar 2016 - 14:43

Je suis assis dans un des nombreux fauteuils qu'abrite le chalet. Une feuille de dessin et un crayon à la main, j'esquisse quelques croquis. Gary m'a évoqué quelques jours auparavant l'idée d'ériger des barricades pour protéger le chalet. Bien que tout est calme pour l'instant, rien ne garantit que ce soit éternellement le cas. Dommage, ça me conviendrait parfaitement. Comme à beaucoup j'imagine. Servir de quatre heures à des morts-vivants, très peu pour moi. Je ne suis pas maso à ce point-là. Il ne faut pas déconner.

Par contre, je commence sérieusement à me poser des questions concernant mon ancien métier. Je l'ai exercé pendant des années avant d'en avoir marre et de quitter mon boulot pour rejoindre une ONG... Afin de construire des maisons. Maintenant, en temps d'apocalypse, que vais-je faire ? Je vous le mets dans le mille : de l'ARCHITECTURE bordel. Oui, « l'architecture bordel » est une forme nouvelle d'architecture contemporaine. Hein ? Quoi ? Chut. C'est qui l'architecte ici ? Moi. Voilàààà. Décidément, cette histoire me poursuivait partout.

D'un autre côté, au moins je peux me rendre utile d'une certaine façon. Mon adresse au tir reste à prouver (bon pas vraiment, je ne suis pas bon mais je prends des cours !), je ne sais pas cuisiner et je n'ai jamais été un bon bricoleur. Remarque avec de l'entraînement, je parviendrai sans doute à me rendre utile dans divers domaines. D'ici-là, je peux me rendre utile dans quelque chose que je sais faire et que je maîtrise, donc l'un dans l'autre...

Dooooonc Gary avait évoqué rapidement une histoire de monter des barricades. Ce fut une évocation plus qu'autre chose, mais il ne me faut pas plus pour me lancer ! A vrai dire, cela me permet de m'occuper l'esprit. Et les mains. De me faire penser à autre que tout ce merdier qu'il y avait autour de nous, bien que nous soyons plus ou moins préservé avec le chalet. Autant faire en sorte que cela dure le plus de temps possible. Genre, tout le temps. Ouais, pour toujours, c'est pas mal. La situation n'était pas idéale, ni rien mais au moins, nous étions encore vivants. Bref, commencer des croquis et des idées de plans me permet d'éviter de penser à tout cela. J'ai déjà fait plusieurs croquis, et je poursuivais au gré de mes idées. Il faudrait que je vois avec Gary ce qu'il veut exactement, mais nous serions sans nul doute amenés à en reparler à jour.

- Aaron ? Tam veut te voir dehors.


Je lève mon regard au dessus de mes feuilles, stoppé dans ma réflexion, pour découvrir Kitty plantée devant moi. Je pose les croquis et le crayon sur le côté, avant de m'adresser à la jeune femme.

- Elle t'a dit ce qu'elle voulait ?


- Euh... non... Pas vraiment.

Mes sourcils se froncent. A cet instant, j'aurai dû me dire qu'il y avait baleine sous caillou avec l'attitude de Kitty, mais bon... Je décide de me lever pour suivre la jeune femme qui va me guider jusqu'à Tam. J'enfile au passage mon gros blouson et des gants.

- Eh ! Ralentis un peu.

C'est qu'elle est motivée la petite ! Quoi ? Non, je ne me fais pas trop vieux, je ne vous permets pas non mais oh ! Je presse le pas pour suivre Kitty, mais cette dernière disparaît au détour d'un virage. Je murmure tout bas.

- Mais où est-elle passée ?


Comme pour me répondre (oui, je parle tout seul, vous n'avez pas encore remarqué ? Pire, je fais comme si j'avais des personnes qui m'écoutait. Bref), je hausse des épaules pour moi-même. Je poursuis ma route jusqu'à sortir du chalet, ma curiosité piquée en me demandant ce que me veut Tam.

Quand j'arrive dehors, personne. Quelque chose vient percuter mon épaule et me fait légèrement sursauter. Je me retourne vivement et constate de la neige sur mon épaule. J'ai pivoté assez vite pour voir une silhouette que je connais bien se cacher. Tam, qui hurle une score.

- TAAAAAAAAAM.


Ah ouais ? Elle veut jouer à ça ? Très bien, dans ce cas se sera la guerre ! Mouahaha. Je prépare un boule de neige que je destine à Tamriel, tout en parlant assez fort pour que Kitty puisse m'entendre.

- Kitty, tu t'en sortiras pas aussi facilement. Ma vengeance sera terrible ! Prépare-toi.

La jeune femme m'avait piégé. On ne me piège pas et on ne m'attaque pas aussi impunément. Que la bataille commence ! Tam se cache comme elle peut derrière Sven, mais je n'hésite pas à tirer dans sa direction. Quiconque qui se met en travers de ma vengeance est mon ennemi ! Quoi ? J'en fais un poil trop ? Mais naaaaan. Je m'empresse de faire une seconde boule de neige. Pour plus de facilité, je décide de retirer mes gants. Le contact froid de la neige sur mes mains me réveille, me brûlant la peau. Mais ce n'est pas grave. Ça en vaut la peine.

Je projette ma boule de neige, à peine redressé. Mais, elle n'est pas vraiment précise... Je ne tire pas mieux qu'au pistolet. Le projectile ne touche pas du tout la cible attendu. Mais plutôt Arthur, en plein torse, qui passait par là. J'adresse un grand sourire à l'homme, gêné, et passe une main derrière ma tête.

- Ouuuups.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur E. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 570
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: There's snowballs flying through the air !   Mer 27 Avr 2016 - 15:35

Une journée comme beaucoup d'autres, depuis que nous avons investi ce chalet. Un train train quotidien, qui aujourd'hui n'est pas coupé par le danger d'une sortie en ville. Ce matin, un simple et enivrant contact des lèvres d'Isabel, un sourire, une tenue chaude et .. une ronde. Ronde ? Bah.. ça ressemble bien plus à une balade de santé. Bien loin des patrouilles où nos entrailles se tordaient sous le stress et la peur, conscient d'être la cible d'ennemis invisibles et de leur balles. Qui de toi ou moi va se manger une balle de SVD ce matin ?.. C'était ça, ma vie.

J'ai passé un long moment à marcher dans la neige, bouclant trois fois le même parcours encadrant parfaitement notre zone de vie. Comme toujours, je n'ai rien laissé au hasard. Tout est passé sous mon regard, juge de ce qui est un danger ou pas. Et comme toujours, rien d'alarmant. Une tranquillité réconfortante, mais également soporifique. Quoi de plus dangereux que l'absence de danger ? Rien de pire pour ne plus être alerte le jour où la mort décidera de rôder à nouveau. Oh non, je ne le permettrai pas. Jamais. Nous ne connaîtrons pas un autre CenturyLink Field.

Je suis sorti sans le fusil. Sans le pistolet. Simplement encombré de mon couteau. Il est rare que je ne m'équipe d'aucune arme à feu, mais cela m'arrive. Simplement quand j'ai besoin d'un peu plus.. de légèreté. Me sentir loin, si loin de ce qui s'étend à nouveau sur moi. Me prouver que je peux toujours être l'homme qui a laissé tomber les armes. Et ça me fait sourire. Une sérénité retrouvée qui.. fait tellement de bien.

Ma ronde touche donc à sa fin. L'heure de rentrer retrouver les bras d'Izzy, le sourire d'Elyse, et la compagnie de ceux qui sont aujourd'hui comme mes frères. Peut être vais je encore prendre la guitare pour tuer un peu la monotonie et amuser ceux qui le désirent. Pourtant.. Un impact m'arrache à mes rêveries. Un instant d'inattention et boom.. je suis mort. Je reste figé, l'espace d'une demi seconde, à tenter de savoir ce qui vient de me toucher. Mon regard se baisse, fixant la zone d'impact. Je m'attends à voir mon sang et à m'écrouler.. Mais je ne vois que de la neige.

Je relève la tête, le regard dur. Je cherche à savoir ce qui se passe et.. finalement c'est Aaron que je vois. Encore lui. Je soupire de soulagement.. ce n'était rien. Un simple rappel à la réalité. Cela aurait pu être la balle d'un tireur ennemi.. Mais quel ennemi ? Il n'y en a pas ici ! Je secoue la tête, virant toute cette rigueur qui s'accumule sur mon visage tel un masque. Je souris en coin, et plie le genou pour m'armer de deux projectile de poudreuse. Après tout.. n'étais ce pas de légèreté dont je parlais, plus tôt ?


" Alors c'est comme ça..

Je me redresse, et lance les deux boules. L'une vers Aaron, l'autre vers Tam et le pauvre Sven, son otage. Les deux boules fusent vers leurs cibles, avec précision.. Vont ils réussir à les esquiver ?

... BASTON ! "



Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: There's snowballs flying through the air !   Jeu 28 Avr 2016 - 10:50

Un peu de légèreté c’était vraiment ce qui nous manquait, entendre des rires ou de la joie de vivre, c’était la seule motivation valable pour survivre un jour de plus et ne pas mourir. Je savais que le danger était toujours présent autour de nous. Cependant, j’avais besoin de jouer un peu pour me sentir vivante. Pour moi c’était ce qui nous différenciait des mobs, le contact humain, c’était tout ce qui nous resterait, peut être qu’un jour ma gentille me perdra, mais ça n’avait même pas d’importance. J’avais fait mouche lorsque j’entendais Aaron s’époumoner contre moi. C’est avec un sourire satisfait que je faisais de mon mieux pour me cacher derrière Sven. Je ne lui avais pas vraiment donné le choix et ça faisait un bouclier plutôt sympa. Kitty était revenue et commencer à faire un mur avec la neige présente pour avoir une barrière, à deux on était plus forte. Je ne comptais pas mon otage puisqu’il s’échapperait certainement dès que j’aurais le dos tourné. Cependant je n’aurais jamais pensé que la boule de neige qu’Aaron jetait en ma direction partirait à ce point sur le côté. Visiblement, il était vraiment un très mauvais lanceur, il n’a jamais dû jouer au Baseball de sa vie.

- Sérieux Aaron ? Tu aurais pu faire mieux quand même. Je voulais juste t’emmerder pas ramener tout le camp.

J’étais une bien piètre lanceuse également, et comme Arthur était passé au milieu du champ de bataille c’était pas étonnant qu’il se soit pris une balle perdue. J’avais peur pendant une fraction de seconde qu’il s’énerve contre nous. Mais finalement, un sourire se dessinait sur son visage ce qui le rendait peut-être bien plus inquiétant qu’auparavant. Il avait décidé de se joindre à nous, j’étais contente de le voir perdre un peu de son sérieux. Il l’était un peu trop souvent à mon gout. Par moment il faut lâcher du lest. C’est vraiment important pour reprendre des forces et s’envoler à nouveau. Visiblement il m’avait également pris pour cible alors que tout ça était la faute de Aaron.

- Je ne suis pas d’accord, je ne t’ai rien fait Arthur, c’est Aaron le coupable c’est un méchant. Il m’attaque alors que je n’ai rien fait.

J’avais pris une voix toute mignonne espérant rendre l’ensemble le plus crédible sauf que ça ne l’était pas du tout. Il avait certainement entendu Aaron crier mon nom de la ou il venait. J’étais d’ailleurs persuadé que tout le chalet l’avait entendu tellement il avait crié fort. Si les enfants d’Ethan s’étaient réveillés en sursaut, c’était de sa faute. J’avais toujours un sourire sur le visage jusqu’à ce que la boule qu’avait lancée Arthur touche de plein fouet Sven qui en profita pour faire le mort et s’enfuir hors de portée de mes bras. Il venait de me casser mon joué. Je regardais l’ancien militaire avec un regard noir.

- Bravo ! Tu as tué Sven ! Je ne suis pas d’accord, tu me l’as cassé, il veut plus jouer. Je vais te faire payer pour cet affront Sir McLeod. Ma vengeance sera terrible.

Je me jetais alors à terre pour commencer à préparer des réserves de boule de neige. Si j’en lançais plein j’avais l’espoir qu’une touche enfin. Le mur de Kitty commençait à avoir une taille intéressante, surtout qu’on pouvait se cacher dans le trou qu’elle avait fait pour récolter de la matière. Son stratagème était très bien pensé. J’étais contente de l’avoir dans mon équipe. Enfin une fille qui sait comment se battre, ça fait plaisir à voir. Nous devions mener un plan de bataille contre les deux autres de façon à les épuiser et remporter la partie sans trop nous fatiguer. Discuter d’une stratégie à voix basse donné le temps aux deux autres de faire pas mal de trucs, mais qu’importe. Je finis par me redresser d’un coup pour envoyer une salve en direction d’Arthur. Je le regardais du coin de l’œil, certaines de mes munitions arrivaient à cinq mètres de lui. Je sais viser ce n’était pas le problème, mais dès qu’il est question de lancer c’est une autre histoire.

Si j’avais un lance-pierre, je pourrais lancer les boules, c’est ce que je faisais lorsque j’habitais encore au Canada, c’était bien plus simple pour moi. Malheureusement, je n’en avais pas sous la main alors je faisais de mon mieux, mais c’était loin d’être suffisant.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: There's snowballs flying through the air !   Lun 30 Mai 2016 - 17:30

Je peux voir Arthur se baisser lentement sa tête sur la zone d’impact, cherchant à comprendre ce qui vient de lui tomber dessus. Au sens littéral. Je vois son regard se poser sur moi. Est-ce ainsi que va terminer ma courte vie ? Sur un tir imprécis qui a atteint la mauvaise cible. L’ancien militaire allait-il me faire la peau pour ça ? Je proteste, je suis trop jeune pour mourir. Je voulais viser Tam à la base moi. Ma ligne de défense tient en un seul et unique mot : oups. Je vous l’accorde, il y a mieux. Et ce n’est pas difficile de faire mieux.
Alors que j’attends que la colère d’Arthur s’abatte sur moi, je réfléchis à la suite des opérations. Dans tous les cas, je n’ai pas intérêt à rester au milieu. Surtout si je dois fuir un certain militaire qui souhaiterait m’étrangler histoire de me faire passer l’envie de tirer avec des balles à blanc - noter ce magnifique jeu de mots pour désigner les boules de neige. Oui, je suis fier de moi.

Arthur se penche pour ramasser de la neige… Il ne m’en faut pas plus pour comprendre. Mon sort est scellé. Je viens d’engager une troisième partie dans la bataille. Mince ! J’aurai bien fait d’Arthur mon allié. Sa précision de tir, ses capacités stratégiques couplés à… bah moi... Oui bon, d’accord, je ne lui apporterais pas grand-chose. A part ma jeunesse, puisqu’il est âgé d’une dizaine d’années de plus que moi mouahahah.

Mes yeux parcourent rapidement ce qui est devenu le champ de bataille à la recherche d’une forteresse, d’un point où je pourrai à la fois me défendre et attaquer ! Ma Minas Tirith ! Toutefois, je suis sorti de ma réflexion / rêve par Tam. Je m’adresse alors à elle.

- Eh je t’ai entendu ! Comment ça, ma faute ?! C’est toujours de ma faute là non mais. JE PROTESTE MA CHERE TAAAAA…

Boum. Un impact au niveau du visage vient couper mon discours – pour le moins poignant. La morsure glacée de la neige me stoppe complétement. Visiblement, Arthur a obtenu vengeance. Je manque d’avaler de la neige – bah oui puisque j’étais en train de brailler. Je me penche en avant et la crache au sol. Je mets quelques secondes avant de me redresser, essuyant mon visage tant bien que mal.

- Très bien, c’est la guerre ! Vous m’entendez la gu-er-re !

Nouvel impact au niveau de mon ventre. Bon, il faudrait peut être éventuellement que j’arrête de parler autant et surtout de rester au milieu. Je m’accroupis pour être un peu plus à couvert et surtout plus difficile à toucher. Je ramasse un maximum de neige pour créer des munitions avant de me redresser. Je cours en direction des flancs du chalet, balançant mes réserves à tout va en direction de Tam et Arthur pour couvrir mon repositionnement stratégique.

- Tir de suppressiiiiiiion.

Bien entendu petit problème : je ne cherche absolument pas à viser. Mais j’espère que certaines vont toucher leur cible… Voire d’innocents passants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: There's snowballs flying through the air !   Aujourd'hui à 6:44

Revenir en haut Aller en bas
 

There's snowballs flying through the air !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche GW Flying Bases
» The flying orks > un codex pour une liste d'ork volants
» Oh! I'm flying like a G6 [Alecto & Lysandre]
» I came to the hell by flying to the heaven ~ [Libre]
» I'd like to see your head flying above the trees ~ Aaron&Apo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-