Partagez | .
 

 Untill Dawn...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Untill Dawn...   Mer 16 Mar 2016 - 14:56


Il l'avait foutue à la porte.

Ce gros con l'avait foutu à la porte de sa chambre, alors qu'elle se retrouvait comme une conne, avec une veste, ses affaires imbibées, les cheveux en vrac et un paquet de clope dans la poche. Il ne lui avait même pas rendu son putain de sac.
Rose étouffa un hurlement de frustration de sa gorge, se détournant de la porte de la chambre en sortant une cigarette.

Faut qu'tu pense à arrêter de fumer... Répéta t-elle comme il le lui avait dis quelques secondes avant la dispute. Cabron..

Rejetant la fumée vers le plafond, elle finit par descendre de l'étage, en silence, pour ne pas avoir à réveiller quiconque. Elle n'avait pas envie de parler, elle n'avait nulle part ou se foutre, et la sensation d'être une immigrée mexicaine à la frontière. Retourner sur ses pas, ou tenter sa chance ici, avec une bande de cons qui l'avait laissé pour morte ?
Alors là... Bonne question.
Hope aurait été de son côté, si elle avait réussi à la retrouver. Sauf que maintenant, elle était seule. Complètement seule, avec personne à qui parler. Et cette simple pensée lui donna envie de fondre en larme comme une gamine de 10 ans, alors qu'elle retenait ses larmes en se brûlant la paume de la main d'un rapide coup de mégot.
Elle n'avait pas pleuré une seule fois depuis la chute du stade. Elle ne craquerait certainement pas maintenant, ici, à quelques mètres de son ex mari.

Déambulant en silence dans la salle principale, elle jeta un regard rapide aux alentours en se remémorant des souvenirs d'un autre temps, ne pouvant s'empêcher de sourire légèrement. Ce serait toujours plus agréable que d'aller se geler dehors en attendant le matin.
Rejoignant les bancs, elle se laissa tomber sur l'un d'eux après avoir récupérer une tasse qui lui servirait de cendrier improvisé, faisant tomber la cendre à l'intérieur de celle-ci avant de coincer sa cigarette entre ses lèvres, jetant sa veste à même le sol en soupirant. Tant pis si ils ne pouvaient pas fumer à l'intérieur, c'était pas son problème. Elle aurait tout le temps de se faire engueuler demain matin, et de leur jeter à la gueule qu'après l'avoir laissé pour morte, ils pouvaient bien la laisser fumer en paix bordel de merde.

Elle était épuisée, et ne parvenait toujours pas à trouver le sommeil. Comment pouvait-on passer du soulagement au doute, et du doute à la colère franchement ? N'importe qui d'autre aurait réagi en se sentant apaisée, pardonnant. Et elle, non. Non, elle continuait d'agir comme une peste, même avec l'homme qu'elle aimait. Enfin... L'homme avec qui elle ne risquait surtout pas de se remettre un jour, vu ce qu'il s'était passé, ne put-elle s'empêcher de penser amèrement en tirant à nouveau sur sa clope, ramenant ses cheveux à l'arrière de son visage.
Cette journée était vraiment, pourrie jusqu'à la moelle. Et à défaut de l'oublier en dormant, elle pouvait toujours ruminer dans son coin jusqu'à l'aube... Au moins, Norman était en sécurité, et c'était tout ce qui importait. Quand à elle, elle verrait bien la température dès le lendemain.
Allongeant ses jambes sous la table, elle s'étira à nouveau, se décidant enfin à retirer son pull trempé pour ne conserver que son débardeur. En comparaison avec l'extérieur, le chalet avait une température tropical pour elle. En grimaçant, elle releva doucement le tissu, observant ses côtes meurtries par les coups de pillard, notant un hématome qui commençait gentiment à naître, la faisant soupirer.

Hijo de puta...

Dans le noir, elle ne pourrait rien faire. Mieux valait attendre demain. Elle survivrait bien à un bleu après tout, après ce qu'elle avait vécu.
Et cette simple pensée lui donna envie de pleurer de plus belle, sans parvenir à le faire.



So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Sam 26 Mar 2016 - 9:58

Elle commençait à avoir l'habitude de ces nuits agités. Mais comme l'avait si bien dit Gary, en s'occupant l'esprit, elle finirait par vivre avec. La douleur était toujours là, bien présente, mais elle souffrait beaucoup moins. Elle allait de l'avant, elle survivait et évoluait dans ce nouveau monde. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle s'y sentait à sa place. Elle n'arrivait pas à se détacher de sa ville, de son ancienne vie, et de ses vieilles habitudes. Kassandra restait par dessous tout elle même, à se coiffer, à se maquiller, et s'occuper de ses ongles dans ces moments de vides. Et elle se fichait pas mal des commentaires qu'elle pouvait soulever. C'était son corps, et elle avait besoin de s'en occuper.

Ses nuits s'étaient allongées. Elle sursautait encore la nuit parfois, mais arrivait à se rendormir peu après. C'était mieux. Beaucoup mieux. Parce qu'elle ne s'octroyait plus vraiment le droit de réfléchir à ces milles et une question qui lui passait par la tête. Elle se concentrait sur le moment présent et tentait de réagir à l'instant. Trop réfléchir à ces rêves ensanglantées ne faisaient que la noyer dans davantage de terreur.

Pourtant, cette nuit-là, lorsqu'elle avait ouvert les yeux sur la pièce sombre, elle n'avait pas pu se rendormir. Les épisodes du stade lui étaient revenus, et elle n'avait pas réussis à les chasser aussi bien que d'habitude.

Et dans ce genre de moment, la survivante savait qu'elle ne s'endormirait plus. Elle n'aurait su dire quelle heure il était... mais elle savait qu'elle descendrait les escaliers et allumerait une bougie pour lire. Il n'y aurait que ça. Elle n'avait pas envie de faire de coutures. Dehors il faisait nuit. La majorité dormait. Mais lire, ça, ça l'aidait un peu. Une chose qu'elle ne faisait pas beaucoup avant. Ouvrir un livre. S'y plonger et perdre des heures à parcourir ces lignes. Elle avait toujours préféré son portable à ce genre d'activité. Puis sa vie d'avant, elle avait été tout à fait différente.

Lentement, elle avait descendu les escaliers qui craquaient sous ses pas. Elle frôlait le mur pour mieux évaluer sa descente. Jusqu'à ce qu'une odeur piquante lui fasse froncer le nez. Elle n'était pas tenue, ni proche, mais elle reconnaissait l'odeur du tabac. Ça pouvait tout aussi bien être Gary, Arthur, ou même Bruce. Elle était vraiment impatiente que le monde se retrouve en pénurie de cigarettes... Surtout que c'était interdit d'enfumer la pièce principale. Déjà parce qu'il y avait des enfants, et aussi parce que la majorité des survivants étaient des non fumeurs.

D'un pas un peu plus rapide, Kassandra était venue cueillir cette information. Quelle était celui ou celle qui avait enfreint cette règle ? Histoire qu'elle réfléchisse à quoi dire et à qui. Elle ne réagirait pas de façon égale avec Bruce qu'avec Gary. Elle choisirait ses mots.

Mais elle ne s'attendait vraiment pas à voir un fantôme.

« Que... Rose ? C'est, c'est toi ? »

C'était tout à fait le genre de fausse question stupide qu'elle n'aimait pas dire. Mais le choc de cette vision soudaine venait de lui retourner le cerveau. C'était ça, elle rêvait très certainement. Même si c'était tout à fait le genre de Rose de transgresser les règles.

Kassandra n'avait jamais eu de vision. Même lorsqu'elle se croyait encore en plein rêve. Elle s'était toujours fiée à 100% à sa vision, parce qu'elle était infaillible. Et s'il y avait bien une chose dont elle était certaine, c'est qu'elle n'était pas déréglée. Ces épreuves ne l'avaient pas rendue folle, et elle était encore un peu équilibré de ce coté-ci... La bouche à semi ouverte, ses mains s'étaient mises à trembler, tout son corps s'était mis à réagir à ce qu'elle voyait. On avait oublier de lui dire quelque chose, où ?

Puis sans réellement savoir pourquoi, elle voulut s'assurer qu'elle était bien là. En vie. Comme si cela pouvait être possible... Kassandra s'était mis à avaler les quelques mètres qui les séparer, donnant un coup dans la table au passage en s'avançant trop vite. Et elle fut sûr de ce qu'elle voyait que lorsqu'elle toucha l'épaule de son amie.

« Tu... C'est bien toi. Tu-tu es en vie. Oh... Je-je ne sais pas quoi dire... J'ai l'air tellement débile... Mais... Je suis tellement contente de te revoir. »

L'odeur immonde de la cigarette emplissait clairement ses poumons, mais il semblait que cette information avait été relié aux informations secondaires. La blonde attendit un court moment, détaillant le corps en bonne santé de la jeune femme qu'elle avait appris à connaître au stade. En la prenant dans ses bras, quitte à serrer trop fort et lui faire mal, elle se demanda comment elle allait retenir ce flot de questions qui menaçaient de sortir de sa bouche.

« J'ai tellement de mal à croire que c'est toi... Vraiment. »


Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Dim 3 Avr 2016 - 22:50


Surprise dans ses pensées, elle avait finalement entendu une voix qu'elle ne connaissait que trop bien héler son nom. Relevant le regard, elle reconnut Kass, et même si elle n'en laissa rien paraître, ce fût tout de même un soulagement de la voir saine et sauve ici. Elle frissonna un instant quand elle vint toucher son épaule encore brûlante de colère, alors qu'elle semblait ne pas en revenir qu'elle soit bien ici, bien vivante, en train de fumer sa clope l'air de rien.

Ca fait un bail hein ?

Pourquoi se sentait-elle obligée de se montrer si ironique et cassante, alors que la pauvre Kassandra n'avait rien demandé à personne ? Mais quand la jeune femme la prit dans ses bras au moment ou elle s'y attendait le moins, la barrière glacée vola en éclat. Interloquée, mais surtout, apaisée de voir qu'elle avait peut-être manqué à quelques personnes dans ce chalet tout bien réfléchi. Un infime sourire naquit sur les lèvres de la chirurgienne alors qu'elle rendait son étreinte à la jeune femme, encore sous le choc de la voir débarquer ici deux mois après la chute du stade.

C'est bien moi. Souffla t-elle en refoulant la douleur de ses côtes. Il semblerait que Lara ait inventé une bonne grosse partie de l'histoire ou elle me voit dévorée par des malades.

Un rictus naquit sur sa bouche en y repensant. Mais plus tard, elle aurait tout le loisir de cracher son venin face à cette soi disant amie. Pas avec Kass, pas avec elle qui avait toujours été à ses côtés avant la chute du Century, se proposant même à lui servir d'interne en herbe quand il s'agissait de soigner les blessés. Kassandra avait toujours eu cette douceur dans sa voix et son apparence qui avait eu le don d'apaiser l'arrogance de la chirurgienne, l'appréciant pour ses valeurs et leur passion commune.
Elle devait avoir des allures de fantôme de toute manière, entre les hématomes et ses vêtements imbibé de sang et de neige alors bon... Dans tous les cas, elle pouvait bien lui expliquer brièvement l'histoire.

On s'en est tirée, un petit groupe. On est plus que 4 désormais, je ne sais pas ce que sont devenus les autres...

Elle resta contre la petite blonde un moment, lui laissant le temps d'encaisser la nouvelle, alors qu'elle même sentait un énorme poids quitter sa poitrine, la revoyant vivante. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres abîmées par le froid, jusqu'à ce qu'elle ne se sépare de la petite blonde.

Et toi alors, tu vas bien ? Et June, ou est-elle ?

Sa meilleure amie. Ou avait-elle bien pu passée ? Inséparables comme elles étaient, sans doute qu'elle devait dormir à l'étage. Du moins, elle l'espérait sincèrement.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Lun 4 Avr 2016 - 14:14

« June... Elle n'a pas eu cette chance... Elle s'est fait mordre en voulant s'enfuir. On... On a coupé son bras mais ça n'a pas suffi à la sauver... »

C'était moins difficile d'en parler maintenant... Elle aurait pu simplement s'arrêter là et continuer à prendre conscience de cette réalité. Une part d'elle-même avait longtemps continué à ruminer. Cela aurait pu se passer autrement. Surtout si la famille à Gary avait été là, et particulièrement l'espagnole.

Retrouver la chirurgienne était la surprise du siècle. En chair et en os, intact, seul le visage de la brune paraissait plus fin et plus pâle. Difficile de prendre le soleil tranquillement maintenant... Mais son allure avait clairement changer. Elle s'écarta un peu de la jeune femme, rompant l'étreinte mais la modéliste continuait de la fixer et de la regarder sous toutes ses coutures. Oui, elle était bien là, vivante. Comment avait réagi Gary en apprenant la nouvelle ? Comment s'était passé leurs retrouvailles ? Qui les avait récupéré ? C'était trop de questions, elle avait dû mal à se rendre compte et surtout... Elle venait de se réveiller. C'était vraiment trop pour son cerveau, et elle était en train d'exploser.

« Mais sinon je vais bien... Certains m'ont aidé à continuer... J'ai pas mal discuté avec Gary d'ailleurs, qui m'a un peu secouer. Enfin, tu le connais bien, il n'est pas tendre et ne lésine pas sur les mots. » C'était pour ça que Rose et lui allait si bien ensemble d'ailleurs. C'était pas le couple parfait, ils se prenaient certainement souvent la tête... Mais ils étaient semblables sur de nombreux points, comme un reflet presque parfait dans le miroir avec les sept erreurs à trouver...

« Ceux qui manquent à l'appel, ceux qui étaient avec toi. Qui c'était ? Tu ne sais pas où ils sont ? Vers où ils sont parties ? On pourra monter des expéditions pour tenter de les retrouver... On pourra ramener Lara avec nous et la perdre en chemin si tu veux. »

Ça. Elle avait bien remarqué cette pointe de colère dans la voix de l'habile chirurgienne. Lara avait raconté ce qu'elle avait cru voir, sûrement pour fuir le charnier au plus vite... L'esprit humain avait parfois ses torts. Et Kassandra ne lui en voulait pas vraiment. Dans le chaos, les hommes devenaient fous. Puis, Rose était là, elles allaient pouvoir reprendre leurs discussions de femmes, leurs ragots quoi... Parler de chaussures, de vêtements, de marques. Comme elle le faisait parfois avec la tatouée.


Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Jeu 14 Avr 2016 - 18:43


Je suis désolée... Souffla t-elle avec sincérité, baissant les yeux vers le sol.

Elle n'avait pas eu l'occasion d'apprendre autant de choses sur la vie de June que Kassandra, mais du peu qu'elle l'avait croisée, elle avait toujours appréciée la meilleure amie de la blonde. Souriante, aimable. De son monde, celui de la mode et des mondanités.
Peut-être aurait-elle pu la sauver si elle avait été sur place. Mais elle se refusa à y penser, préférant se taire et écouter ce que la blonde avait à lui dire. Comme par exemple, qu'elle avait beaucoup discuté avec Gary, et que ce dernier l'avait secoué comme il fallait, avec son franc parler habituel. Pour le coup, Rose ne put s'empêcher d'avoir un rictus, tirant à nouveau sur sa cigarette en secouant la tête, répliquant froidement.

Ah ça... Claro que si , ce baboso sait parfaitement te descendre en flèche. J'en sais quelque chose on vient de s'engueuler. Dit-elle sans pour autant relever d'avantage, préférant rejeter sa fumée vers le plafond.

Un instant elle resta silencieuse, alors que Kassandra reprenait la parole pour lui demander qui étaient les gens avec qui elle avait survécu jusque lors. parlant d'expédition, et d'essayer de les retrouver. Haussant un instant les épaules, la chirurgienne resta silencieuses quelques secondes avant de reprendre la parole.

On étaient 7 au total. Enfin, 6. L'une d'entre nous à été mordue à la sortie du stade et n'a pas tenu la nuit. Il y avait Hope, mon amie avec qui je traînais souvent au stade. Son frère Daryl et sa fille, Kate, et sur la route, Elyse. La petite soeur d'Arthur de ce que j'ai compris. On à survécu comme on a pu dans ce charnier...

Elle sentait encore ses poumons brûler alors qu'elle tentait de reprendre son souffle, sa peau moite et l'odeur de sang imprégnant ses vêtements.

Quand les camions ont démarré, on venaient tout juste de rejoindre la pelouse. L'ex femme de Daryl avait été mordue aussi, et s'est laissée dévorer sous nos yeux pour nous permettre de gagner quelques minutes d'avances. On à couru jusqu'à mon appartement, on y est resté jusqu'à l'aube, et on à repris la route dans cette direction, c'est là qu'on à rencontré Elyse. Au final, on est presque devenus une famille les uns pour les autres. Mais après l'attaque des pillards, je ne saurai dire ou ils ont pu aller. Kate à été blessée par balle à la jambe, Hope et Josh se sont enfuis avec la gamine... Je sais pas.

Tout était tellement flou en y repensant. Un instant elle se mordit la lèvre inférieur au risque de l'ouvrir à nouveau, avant d'inspirer lentement et de rajouter.

Je sais que dès demain, on ira à leur recherche avec Daryl, que les gens de ce chalet daignent nous aider ou pas. Leur avis, j'en ai rien à faire. Lâcha t-elle d'un ton abrupt, avant de s'excuser d'un regard auprès de Kassandra qui ne devait pas comprendre cette rancoeur.

Désolée... C'est juste que ça fait bizarre d'arriver ici, et de te rendre compte que ton mari est juste parti du principe que tu étais morte, sans même penser à tenter de retourner au stade s'assurer que c'était bien le cas. Mais bon, ca passera.

Un jour peut-être. Sans doute pas ce soir en tout cas.

Mais ça me fait plaisir de savoir que tu es en vie. Tu te sens bien ici ?

Elle avait toujours vu en Kassandra une petite protégée, en qui elle se revoyait au même âge. Avec douceur, elle offrit un sourire à la jeune femme avant de se pencher en direction de son sac à dos, en sortant compresses et désinfectant. Autant profiter de cette discussion pour commencer à nettoyer les plaies qui marbraient son corps après tout.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Kassandra Fletcher
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 414
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Dim 17 Avr 2016 - 19:47

« Oh... » Ça. C'était le oh de la petite surprise. Celle qui vous oblige à réfléchir sur une situation apparemment tendu entre le sujet de votre propos et la personne retrouvée. Merde qu'elle aurait dû dire d'ailleurs... Rose et Gary étaient en froid, déjà ? Elle savait bien que les deux tourtereaux ne sortaient pas d'un roman à la Shakespeare et qu'ils avaient plutôt tendances à sortir les armes à la moindre disputes... Mais s'engueuler dès le retour surprise de sa tendre amie ? Elle n'arrivait pas à comprendre. Il m'a pas vraiment descendu en faites. Qu'aurait-elle voulu dire. Mais valait mieux pas reparler du cas de Gary, sinon Rose allait lui fumer cinq clopes en cinq minutes et cracher ses poumons...

« Putain... » Ça c'était plutôt la grimace pour ce qu'ils avaient vécu... La pelouse, ils avaient été laissé pour compte... Elle au fond du camion, avec June ensanglantée dans les bras... Alors que Rose et son petit groupe s'était démené pour les atteindre. Elle fut parcouru d'un violent frisson de dégoût. Elle n'en comprenait pas vraiment la nature, si elle était dégoûtée par elle même ou par ce qui aurait pu se produire. Puis la femme de Daryl, homme qu'elle ne connaissait pas d'ailleurs... Les pillards. Ça faisait beaucoup de chose... D'horreur à supporter. Pourtant Rose était devant elle, avec quelques vulgaires égratignures et la peau sur les os, mais elle était intacte. Tout en écoutant ce discours, elle croisa les bras comme pour se protéger de ce flot d'information. Mais elle avait tout bien entendu, et elle devait se rendre à l'évidence que cette épreuve, elle l'avait surmonté. C'était le principal... Elle était là avec son fils en plus... Elle s'éventa un court moment, comme pour mieux faire passer toutes les informations.

« Ça fait beaucoup d'choses à digérer... Et ces enfoirés qui vous sont tomber dessus... On doit se méfier des hommes maintenant... » Elle inspire un court moment avant de poursuivre. « Je vais bien... Enfin, comme il faut que j'aille. J'ai pas un sommeil très réparateur, mais on va dire que c'est un peu comme tout le monde. J'ai un peu de responsabilités, ça me change les esprits... L'organisation de l'ensemble du camp, des ressources, tout ça. Je sors souvent en mission... Mais on peut pas dire que j'ai réellement rencontrer des difficultés... » Puis elle reprit le fil de la conversation qui l'intéressait le plus. Même si elle avait bien envie de parler d'elle, de lui dire aussi qu'elle avait dû laisser ses précieuses affaires derrière elle pour parler d'autres choses que d'horreur...

« Tu sais. C'est pas de la mauvaise volonté. J'veux pas t'influencer ou quoique ce soit, mais on nous a dit que vous avez été... Voilà quoi, tu sais bien ce qui s'est passé. Le principal, c'est que tu sois là. C'est vraiment dommage que vous vous disputiez maintenant. » COMMENT ÇA ? Ne pas s'immiscer dans le couple ? Fallait bien qu'elle le dise, même si ça ne ferait qu'accentuer la colère déjà brulante de l'espagnol. Et comme pour tenter de masquer temporairement ce qu'elle venait de dire, elle lâcha : « Vous avez raison de partir au plus vite, plus vous attendrez plus ça sera difficile de retrouver le groupe que vous avez perdu. Mais vous devriez pas partir qu'à deux. Promis ? »


Revenir en haut Aller en bas
Rose A. Warren
Administratrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 28/03/2014
Messages : 1554
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Jeu 12 Mai 2016 - 20:24


On doit se méfier de tout le monde, maintenant.

Elle avait lâché sa phrase comme une sentence, le regard sombre alors qu'elle observait sa cigarette se consumer avec lenteur entre ses doigts abîmés par le gel.
Elle n'avait pas besoin de se regarder dans une glace pour imaginer à quel point elle pouvait paraître sinistre avec ce genre de propos. Le regard noir, les cheveux retombant contre son visage à l'instar d'une sauvageonne, alors que Kassandra encaissant tant bien que mal sa froideur du moment, résultat d'un trop grand séjour en extérieur à fréquenter les morts.
Elle resta silencieuse, alors que son amie reprenait doucement la parole en expliquant sa petite vie tranquille dans le coin, alors qu'un rictus naissait sur les lèvres de Rose sans qu'elle ne relève. Elle ne pouvait tout de même pas lui en vouloir de s'en être tiré à si bon compte. Et puis bon compte... Elle y avait tout de même perdu sa meilleure amie.

Néanmoins, elle se ferma à nouveau alors que la blonde essayait de la calmer. Gary les avaient cru morts. Et après ? Elle ne put s'empêcher de lâcher un rire sans joie alors qu'elle reposait sa tasse un peu trop fort contre la table, le café venant atterrir sur le bois.

Alors c'est tout ? Une hija de perra nous pense morts, et tout le monde y croit ? J'ai refusé de partir du stade sans Gary. On m'a traîné de force vers l'extérieur, pour que je puisse juste vous voir tous vous enfuir dans vos bagnoles, et je dois juste accepter ? Tu es sérieuse là ?

Kassandra n'y était pour rien, mais c'était exactement ce genre de discours qui lui donnait envie de hurler ou de mettre le feu à ce maudit chalet tiens. L'unique chance qu'eut la jeune femme, fût d'embrayer sur la suite en lui donnant raison de vouloir retrouver Hope. Mais partir à deux était dangereux, elle devait promettre d'amener d'autres gens.

Pour quoi faire ? C'est pas mon groupe ici. Dante, Alan, Gary... Ils me voient tous comme une revenante, et ne savent même pas comment m'aborder. Pourquoi j'aurai besoin de leur aide ?

Elle avait presque murmuré sa dernière phrase, tirant à nouveau sur sa clope en rejetant la fumée vers le plafond avec lenteur, forçant ses nerfs à se calmer. Elle se devait de rester au moins calme avec la jeune femme, qui avait juste eu le malheur de tomber sur elle au mauvais endroit, au mauvais moment.

Désolée. J'devrais pas m'emporter contre toi, tu n'y es pour rien après tout. C'est juste que... J'ai pas l'impression d'être à ma place ici.


So cold
It's so quiet here
And I feel so cold
This house no longer
Feels like home.

© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Untill Dawn...   Aujourd'hui à 17:32

Revenir en haut Aller en bas
 

Untill Dawn...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» [Achat] -U- Je cherche équipement Narrow et Dawn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-