Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Silent war in the sunset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 252
Age IRL : 24

MessageSujet: Silent war in the sunset    Dim 13 Mar 2016 - 13:06




Ce jour là, le temps était clément, une brise légère avec une température qui permettait largement de sortir vêtu d'un petit pull. Fallait bien avouer que cette fin septembre n'avait pas été des plus froides comparé à ces dernières années. Le réchauffement climatique y faisait beaucoup. Au plus grand bonheur du gaillard ce jour là. Leroy lui avait filé sa journée, le chantier étant en pause pour manque de matériaux, qui ne tarderaient sûrement pas à arriver. Mais entre temps, ils n'avait pas grand chose à faire et se tourner les pouces, très peu pour Luke.

Le seul problème, était que lorsqu'on s'appelait Luke, on ne se couchait pas à minuit la veille d'un jour de congé. Alors naturellement le blond avait embarqué Leroy dans une de ses soirées jusqu'à très tôt le matin. Et le réveil n'en fut que plus tard. Gueule de bois ? Jamais ! Un bon petit déj', si à 16h on pouvait encore appeler ça un petit déjeuner,  quelques altères, et le gaillard se prépara pour aller courir. Un short, un t-shirt, des baskets, la gourde dans le dos et le matos pour la musique accrocher au bras, il était fin prêt pour une bonne grosse séance de course. Quoi de mieux pour se tenir en forme. Surtout pour lui. Entretenir son corps était important, autant pour plaire que pour se plaire à lui même. Il ferma la porte derrière lui et planqua ses clés au dessus de l'imposte. Pas besoin de s'encombrer plus que nécessaire.

En se retournant, Luke posa son regard sur la porte voiture et ne put s'empêcher de laisser aller son esprit à imaginer de bien jolies images de la donzelle qui habitait là. Levia avait un sacré caractère, surtout avec lui. Ça lui donnait encore plus envie de foncer dans le tas pour faire craquer la jeune femme. Un rire s'échappa de sa gorge alors qu'il descendit pour sortir de l'immeuble. Elle ne perdait rien pour attendre. Il l'aurait un jour, ça c'était une certitude. Mais pour l'heure, l'électro dans les oreilles, le bonhomme vira la femme de son esprit pour entamer sa séance de sport. La chaleur de la fin de journée offrait l’environnement parfait pour son activité.

Ses jambes s'agitait, son souffle était rapide et sa concentration parfois déroutée par de jolies petits culs qui croisaient son chemin. Le gaillard était dans son élément. La brise qui caressait son visage le rafraîchissait. Son t-shirt avait depuis un moment quitter sa place, engouffré maintenant dans sa poche. La sueur faisait luire son torse à la lueur des derniers rayons du soleil. Luke s'arrêta pour boire un peu d'eau et se redressa, essoufflé. Dieu que ça faisait du bien. Il tourna la tête, le torse secoué de sa respiration rapide et se rendit compte de l'endroit où il était. Mais bon sang que la chance était avec lui. S'en était presque abusé. Juste devant le salon de cette cher Shawna. Ce jolie p'tit cul que Leroy avait choisi pour s'en faire son choix principal. Son ami en avait fait qu'une bouchée en même pas une soirée. Ce tombeur là. Le sourire de la gueule d'ange n'en fut que plus rayonnant quand il la vit seule dans sa boutique. Non. Non. Là c'était juste trop beau pour être vrai.

Un pas en avant, et l'ouvrir tambourina contre la vitre, un putain de sourire de tombeur à la tronche. Loin de lui l'idée d'aller la draguer. Courir après le gibier de son ami, c'était comme se jeter dans la gueule du loup, les pieds devant. La mort assuré. Sans oublier la torture qui la précédait et la perte de ses couilles en bon et dû forme. Luke ne put s'empêcher de se marrer quand il entra dans le salon  et ouvrit les bras tel un conquérant rentrant au pays après sa victoire.

Ma p'tite Shawna ! Qui aurait cru que je tomberais sur toi ! Sacré coïncidence pas vrai ? Ah ça me fait plaisir de te voir ! Dommage que Leroy soit pas là, hein ?

Le couillon sortit un de ses rires de charmeurs et s'affala dans un fauteuil qu'elle n'avait sans doute pas encore nettoyé. Si elle savait à quoi pensait la gueule d'ange en glissant son regard sur elle, elle en serait tellement outré qu'elle le virerait de son salon à coup de balais dans le cul, de quoi faire bien rire le bonhomme.

Alors comme ça, c'est ici ton temple !
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 845
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Sam 26 Mar 2016 - 18:25


La journée avait été plutôt calme au salon de coiffure. Entre les nombreuses coupes, les colorations, les mèches, les permanentes et tout le reste, Shawna et ses collègues n’avaient pas eu le temps de s’ennuyer. Loin d’être débordées pour autant, elles avaient pris le temps d’aller déjeuner en terrasse pour profiter du temps exceptionnellement ensoleillé en cette fin septembre. Confortablement installées, elles avaient longuement papoté autour d’un bon petit plat comme elles le faisaient souvent. Cette fois la conversation n’avait pas tourné autour du boulot ou de la dernière tendance make-up. Non. Elles avaient parlé du nouveau petit-ami de Shawna. Oh, ça faisait déjà un moment qu’elles étaient au courant de la nouvelle relation de leur amie mais elles ne pouvaient pas s’empêcher de vouloir en savoir plus. Ah les filles… Cela ne dérangeait pas vraiment la métisse d’ailleurs. Pour une fois qu’elle avait une relation qui durait plus longtemps que la normale, elle n’allait pas se plaindre. Et pourtant, lorsqu’elle avait rencontré le maçon, elle ne s’était pas franchement attendue à ce que ça dure. Mais le courant passait bien avec Leroy et c’était ça le plus important. D’ailleurs cela faisait quelques jours qu’ils ne s’étaient pas vu mais il était prévu qu’elle passe chez lui le soir-même. Etant de sorti la veille, le jeune homme lui avait proposé de passer la soirée ensemble. Et évidemment elle avait accepté sans hésiter, ravie de pouvoir passer un peu de temps avec lui. Avoir un nouveau mec avait quelque peu perturbé ses habitudes. Le week-end précédent, par exemple, elle n’était pas sortie avec ses copines de travail comme à l’accoutumée. Elle l’avait passé « en amoureux » avec Leroy. Cela faisait tellement de temps qu’elle n’avait pas eu de petit-ami que ça la troublait quand même un peu. Elle s’était même sentie coupable d’avoir laissé tomber ses amies, qui évidemment l’avaient rassurée en lui disant de ne pas s’en faire.

Après le repas, elles avaient continué leur journée de boulot. Shawna avait eu la visite d’une de ses clientes favorites. Mme Johnson. Une petite bonne femme d’une soixante dizaines d’années. Shaw’ avait beaucoup d’admiration pour elle. Toujours coquette, parfaitement bien habillée avec des vêtements à la mode, perchée sur des talons hauts… Elle faisait au moins quinze ans de moins. Et elle était aussi bavarde que la jeune Clarke. Alors forcément, elles avaient parlé pendant presque deux heures, de tout et de rien. Puis quand Ashley lui avait expliqué que Shawna avait de nouveau quelqu’un dans sa vie… Elle avait voulu en savoir plus, pour s’assurer que le jeune homme n’était pas comme son ex petit-ami. Voilà que ses clientes s’inquiétaient même pour elle, c’était adorable.

Puis la fin de journée était rapidement arrivée. Les dernières clientes avaient quitté le salon tout comme les collègues de Shawna. Aujourd’hui c’était elle qui fermait la boutique, mais elle devait faire le ménage avant de partir. Peu embêtée par cette tâche, elle s’était vite mise au travail après avoir bu une énième tasse de café. Tout en chantonnant, elle avait mis les serviettes sales à laver avant de s’attaquer aux bacs qui servaient aux shampoings. Puis elle avait rangé les magazines et les brosses à cheveux. S’apprêtant à passer le balai, elle sursauta vivement lorsque quelqu’un frappa contre la vitre du salon. Faisant brusquement volte-face vers l’entrée de la boutique, la main posée sur le haut de sa poitrine, elle put sentir son cœur battre rapidement. Fronçant légèrement les sourcils, elle aperçut un homme derrière la porte. Elle arqua alors un sourcil, puis elle finit par le reconnaître. Luke. Un ami de Leroy. Mais que pouvait-il bien faire devant le salon de coiffure ? A vrai dire elle n’eut pas vraiment le temps d’y réfléchir, il poussa la porte et entra en riant. Là, il salua chaleureusement la coiffeuse avant d’aller se poser dans l’un des fauteuils. Ils s’étaient déjà croisés, mais jamais sans Leroy. Mais ça ne changeait pas grand-chose.

La belle se douta qu’il venait de terminer sa séance de sport, ce qui n’était pas très difficile à en juger par les légères gouttes de sueurs qui perlaient sur son front et sa tenue de sport. Enfin… Il ne portait qu’un short mais ça ne choqua pas la jeune femme. Au contraire, le fait qu’il soit torse nu ne la dérangeait pas. Et… Surtout… Il fallait avouer qu’il était franchement bien foutu. Oui… Elle n’avait pas pu s’empêcher de regarder, un peu… L’avait-il remarqué ? Shawna s’en fichait pas mal de toute façon.

Posant le balai contre le mur, elle afficha alors un grand sourire avant de lui répondre avec autant d’enthousiasme que lui. « Je dois t’avouer que je ne m’attendais pas à te voir, non plus ! Mais ça me fait très plaisir de te voir aussi, Luke. Et oui, c’est mon temple. J’étais en train de faire un peu de ménage, c’est bientôt l’heure de partir. Je dois rejoindre Leroy plus tard, il a dû t’en parler. » Elle lui sourit encore. Elle se doutait bien que les deux hommes avaient dû parler d’elle, pour sa part, elle le faisait bien avec ses amies… Donc, ils avaient forcément évoqué ça ensemble. « Tu veux quelque chose à boire ? Y’a des jus de fruits ou du soda frais dans la cuisine. Ou Monsieur est peut-être venu pour une coupe de cheveux ? » Elle se mit à rire à son tour. Elle n’était pas du genre timide et l’arrivée de Luke ne l’embêtait aucunement, au contraire, elle aimait en savoir plus sur les amis de ses copains. C’était l’occasion de discuter un peu et d’apprendre à se connaître un peu plus.






Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 252
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Lun 18 Avr 2016 - 10:30

Le sourire du bonhomme ne se perdit pas alors qu'il remarqua le regard que la donzelle avait posé sur lui. Cette petite lueur d'envie qu'il n'avait pas raté avait raviver en lui un besoin de la taquiner comme le gaillard savait si bien le faire. Après tout, sa tenue et son torse luisant de sueur avait de quoi attiré les mirettes de la nénette. Et se faire reluquer ne lui déplaisait absolument pas, bien au contraire. S'affalant un peu plus dans le fauteuil, Luke reprit une respiration plus calme avant quelques inspirations puissantes qu'il avait bien sur exagéré pour attiser un peu plus la demoiselle. Sacré Luke, il n'en ratait pas une, encore moins pour avoir le plaisir de voir qu'il ne laissait pas indifférent.

L'enthousiasme de la jeune femme le ravit doublement. Quoi de mieux après une séance de sport que de se faire accueillir par un si charmant sourire. Les lèvres du gaillard ne cessèrent de s'étirer tel un prédateur, mais au fond il savait qu'il n'en avait aucun droit, ce qui rendait le jeu, quelques plus intéressants. D'autant plus qu'il savait pertinemment que le soir même, la gonzesse s'empresserait de raconter sa journée, ainsi que sa rencontre avec lui à son nouvel homme du moment. Alors sa conduite devait bien sur être irréprochable.

Alors là, je dirais pas non pour un bon coca ! Pas qu'il fasse super chaud, mais j'ai vraiment chaud, comme t'as du le remarquer je suppose.

Un nouveau rire résonna dans la pièce, répondant à celui de la jeune femme. La drague, c'était son quotidien au bonhomme. Un véritable plaisir pour lequel il ne ratait jamais une occasion. Profiter de la vie et se délecter de ce genre de moment, c'était sa philosophie et pour rien au monde ça ne changerait. Se retrouvant seul dans le salon alors que Shawna lui cherchait une boisson fraîche, Luke en profita pour observer son lieu de travail. Elle avait du fermé depuis un moment car mis à part le sol, ça sentait le propre ici. Le bonhomme bascula la tête en arrière pour se détendre le temps qu'elle revienne. Il s'imaginait déjà dans une douche bien rafraîchissante. Et ce soir ? Boarf, le couillon se déciderait à la dernière minute, comme à son habitude.

Luke redressa subitement sa tête et sursauta en sentant le contact du métal froid sur son torse. D'instinct, il attrapa le poignet de la demoiselle et se retint juste à temps de ne pas le broyer entre ses doigts. Quelle idée de le surprendre comme ça !

La vache ! Me refait plus ça. C'est violent comme réveil ! J'espère que Leroy a pas le droit à ça, sinon tu dois prendre cher !

Un fou rire chassa le moment de surprise car ses pensées n'avaient absolument rien de chaste. Leroy n'était pas son ami pour rien, il savait bien que son caractère de feu se reflétait dans toutes ses actions, même celles ci. L'exprimer devant sa copine ne gênait en rien le gaillard qui souriait comme un con à la réaction presque outrée de la donzelle. Bah quoi ? Pourquoi cacher le naturel. Après tout, ils ne devait pas passer leur soirée à jouer aux cartes. Du moins, le bonhomme l’espérait pour son pote, sinon, il aurait bien vite changer de nana. Un nouveau rire cassa le silence de la pièce avant que Luke ne se calme enfin pour se délecter de sa boisson fraîche.

Raah, merci bien. Ca fait vraiment du bien ! Bon alors. L'homme se passa la main dans les cheveux tout en se regardant dans la glace. Tu penses qui faut un peu rafraîchir tout ça ? C'est toi l'experte. Cela dit, comme tu viens de tout nettoyer, je voudrais pas te prendre de ton temps inutilement. Après tout, t'as un rendez vous ce soir. Ce serait bien dommage d'être en retard, surtout si c'est à cause de moi. Il va se poser des questions après !

Luke fit soudain une mine bien sérieuse, sa main caressant son menton en portant un faux regard accusateur sur la demoiselle. Bien qu'au fond, Il avait du mal à cacher son sourire entre ses dents. Ah celui là alors. Jamais mal à l'aise, tout le contraire.
Apparemment, la jeune femme avait décidé de le prendre au mot. Les mains dans ses cheveux, le gaillard sourit largement en se laissant complètement faire.Aller, pour une fois qu'il laissait champ libre à une nana, il allait en profiter jusqu'au bout des ongles. Son corps se détendit alors qu'il s’affalait encore plus dans le fauteuil.

Alors qu'est ce que t'as envie de me faire ? Évite la boule à zero, j'préfère largement avoir des tifs sur le crane. J'ai pas vraiment envie de ressembler à un déporter de 39-45, t'imagine ? Manquerait plus que j'sois mince comme un clou. Boark, non merci.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 845
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Mer 15 Juin 2016 - 17:38


« Je vais te chercher ça ! Je reviens ! » La belle avait laissé le jeune homme quelques minutes, le temps d’aller lui chercher quelque chose à boire. Oh bien sûr, elle avait tout de suite remarqué le regard du blond sur elle, et elle n’avait pas pu s’empêcher de sourire en lui tournant le dos. Quant à elle, elle ne s’était pas privée de jeter un œil sur son torse luisant de sueur. Quelle idée de débarquer ainsi aussi… Il l’avait fait exprès, elle en était certaine. Qu’importe. De ce qu’elle avait pu entendre sur lui et de ce qu’elle avait pu voir, Luke était plutôt du genre dragueur. D’ailleurs dans l’attitude du jeune homme, il lui avait semblé entrevoir un petit jeu de séduction. Rien de bien méchant, quelques regards, quelques sourires… De toute façon, elle savait bien qu’il appréciait bien trop Leroy pour oser lui « voler » sa copine. Puis de son côté, le fait qu’elle lui plaise était plutôt flatteur pour elle… Alors pourquoi ne pas en jouer un peu ? Dans tous les cas, Leroy n’avait pas à s’en faire. La jeune femme avait beau avoir de nombreux défauts, ce n’était pas dans ses habitudes de tromper son petit-ami avec l’un de ses potes. Bref. Elle était partie lui chercher une canette de soda dans le petit frigo de la réserve, l’entendant rire doucement alors qu’il s’était installé dans l’un des fauteuils du salon. C’était tout de même une sacrée coïncidence de le voir débarquer ici, surtout qu’elle devait rejoindre Leroy dans la soirée.

Elle revint quelques minutes plus tard, une canette de soda dans la main. Elle s’avança vers lui et vint poser le métal froid contre la peau du jeune homme. A vrai dire, elle pensait qu’il l’avait vu venir vers lui. Mais visiblement ce n’était pas le cas. Lorsqu’il se redressa subitement et attrapa sa main, la serrant jusqu’à presque lui faire mal, elle écarquilla les yeux. Durant quelques secondes elle le regarda, surprise de sa réaction. Après tout elle n’avait pas fait ça pour l’emmerder ou quoi que ce soit. Du coup, elle arqua un sourcil lorsqu’il évoqua Leroy. Non. Elle n’avait jamais fait ça à son petit-ami, et puis franchement ce qu’ils faisaient ensemble… Ce n’était pas ses affaires, si ? Elle finit par lui sourire et lui répondit d’une voix douce, l’air de rien. « C’est surtout toi qui va prendre cher s’il sait que tu viens de me broyer la main… » A son tour elle se mit à rire, grimaçant tout de même légèrement… Il lui avait fait quand même un peu mal à serrer sa main, aussi fort que ça…  

Elle aurait pu lui répondre qu’il connaissait mal son pote, que Leroy était adorable avec elle et que jamais il n’aurait fait un truc pareil. Mais bon, était-ce une bonne idée de dire à Luke que son ami était gentil, doux et terriblement mignon avec elle ? Leroy risquerait d’avoir quelques brimades de la part du blond et elle n’avait pas tellement envie d’être la raison d’une « dispute » entre eux… Puis le fait qu’elle ne lui réponde pas directement lui laissait le doute, et c’était mieux comme ça. Qu’il imagine tout ce qu’il voulait, de toute façon… Les deux mâles avaient bien dû parler d’elle, c’était évident. Après, elle n’irait pas chercher à savoir de quoi ils parlaient la concernant quand elle n’était pas là. Ça lui était bien égal de toute façon.

Puis, il lui demanda si elle pouvait faire quelque chose pour ses cheveux, lui précisant qu’il n’avait pas envie de l’emmerder étant donné qu’elle venait de faire le ménage. La belle lui sourit alors. A vrai dire cela ne la dérangeait pas et elle lui répondit. « Oh non ! Ça ne me dérange pas ! Au pire, si je suis en retard, je lui dirais que c’est à cause de toi ! » Elle se mit à rire, affichant ensuite un petit sourire en coin. Certainement que Leroy se poserait des questions après ça… Une petite vengeance parce qu’il lui avait écraser la main ? Oh, elle aurait pu ! Mais elle reprit rapidement « Non, je plaisante ! Vous vous entendez bien visiblement, et je n’ai vraiment pas envie de foutre la merde entre vous. Si ça peut te rassurer. » De nouveau ses lèvres s’étirèrent doucement tandis qu’elle penchait la tête sur le côté.

« Hum… Non. Ça ne t’irait pas le crâne rasé. J’pense qu’il faut garder la longueur sur le haut et juste rafraîchir un peu sur les côtés et derrière, là. » Elle avait repris son rôle de coiffeuse, lui montrant exactement là où elle comptait couper un peu. « Vas t’installer au premier bac, j’vais chercher une blouse. Un shampoing ne te fera pas de mal, vu que tu as couru, puis j’ai l’impression que tes cheveux sont un peu sec. J’vais faire un soin aussi, tu verras, tu seras tout beau en sortant d’ici. » Elle le laisse s’installer et revint avec une blouse noir. C’était le modèle qu’elle donnait aux hommes, à moins qu’il ne préfère la rose aux motifs léopard… Mais la belle en doutait sérieusement… Elle ne put se retenir de sourire en l’imaginant avec ça d’ailleurs.

Une fois bien installé, elle passa doucement ses mains au niveau de la nuque du jeune homme et l’invita à basculer doucement la tête en arrière. « Détends toi. » Elle commença ensuite à faire couler l’eau, vérifia la température en passant sa main sous le filet d’eau. Puis elle rinça les cheveux blonds du jeune homme. « Si la température de l’eau ne te convient pas, tu me le dis. » Mais apparemment, cela devait aller puisqu’il ne répondit rien, les yeux fermés. Elle appliqua ensuite le shampoing et massa le crâne de Luke durant quelques minutes avant de rincer la mousse. Elle prit ensuite une serviette et essuya ses cheveux. « Tu peux aller te réinstaller là-bas. Du coup, je fais ce qu’on a dit ? Ça te convient ?






Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 252
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Dim 26 Juin 2016 - 20:25



La petite réflexion de la donzelle sur l'éventuelle punition du maçon sur son ouvrier tira un ricanement à la gueule d'ange. Manquerait plus qu'il s'approche d'un peu trop près d'elle pour que vraiment il se prenne une mandale par son boss. Mais Luke était loin d'être suicidaire. Toucher à sa nana signifiait dépasser les limites du pire tabou entre potes. Ça mènerait forcément à une longue et insoutenable souffrance dont le bonhomme se passerait volontiers. Et puis si par malheur, la jeune femme parlait à son amant de ce petit incident -ce qu'elle disait ne pas vouloir faire-, le blond aurait juste à se justifier qu'elle l'avait surpris. Basta ! Au tiroir et on en parlera plus ! Comment se débarrasser d'un problème façon gueule d'ange. Simple, efficace et sans bobos.

Boarf t'inquiète. Du moment que j'te touche pas, je devrais pas avoir de problèmes.

Heureusement qu'il le respectait assez pour ça d'ailleurs. Leur bonne entente y faisait clairement beaucoup. Ceci dit, l'heure n'était pas à penser à tout ça. Au diable ce bouffon de patron -heureusement qu'il était pas télépathe parfois...- et bonjour une petite séance en tête à tête avec la métisse. Et dire qu'il aurait pu l'avoir pour lui et qui sait, cette fois aurait pu être la bonne. Parce que le bonhomme avait beau courir après toute les jupes ras la pouffe de la ville, son souhait n'en restait pas moins de vouloir trouver la perle rare qui le ferait changer de bord. Mais bon. Ca... La seule pensée de cette éventualité tira un putain de sourire de con à la gueule d'ange. Pas près d'arriver c'te connerie ! La demoiselle devait sûrement se demander pourquoi une telle expression alors qu'elle acquiesça à sa requête.

Bon ça m'rassure. Un petit ordre et la gueule d'ange se leva en écoutant ses paroles. Oh j'te laisse faire c'est toi la pro. Et pour ce qui est de la beauté, me semble pas en avoir trop besoin de ce côté là !

C'était pas la modestie qui l'étouffait. Alors qu'il suivait tranquillement les instructions de la coiffeuse et s'installa au baque de shampoing, le bonhomme vida une gorgée de sa boisson fraîche. Le bonheur quand même de se désaltérer après une bonne course. Encore plus quand on a sous les yeux une si jolie femme. Le cul reposant à nouveau dans un fauteuil, la boisson coincée entre ses cuisses en lui tirant un petit soupir dû à sa fraîcheur, le bonhomme se laissa enfiler la blouse et ferma ensuite les yeux. L'eau commença à couler entre ses mèches et le gaillard en oublia complètement de répondre à son amie tellement le moment était appréciable. Le petit massage que ses petits doigts lui appliquèrent, étira la commissure de ses lèvres. Si Leroy savait qu'actuellement son employé prenait son pied en sentant ses mimines toutes douces s'occuper de lui, il le massacrerait sûrement. Mais ce que Leroy ne savait pas, ne pouvait pas lui faire de tord. Les mirettes de l'homme se rouvrirent un peu après sous la directive de la coiffeuse.

Bien Madame ! A vos ordres Madame ! Imitant délibérément le militaire obéissant avec un grand sourire de charmeur au visage. Oui oui, coupe comme tu le sens, j'te fais confiance. Laisse moi de quoi me faire décoiffer par les nanas. Elles adorent m'attraper les cheveux ! Je sais franchement pas pourquoi.

Nouveau sourire. Nouvelle allusion pas très catholique. Luke n'en ratait décidément pas une avec la copine de son ami. Une fois installé, son regard se posa sur le miroir d'en face et doucement descendit sur la silhouette de la gonzesse qui préparait ses ustensiles. Le Leroy était quand même vachement bien tombé. La gueule d'ange se mordilla la lèvre inférieure en matant délibérément la chute de rein de la demoiselle qui lui tournait le dos. Chose qu'il s’abstint rapidement de faire alors que son visage lui refaisait face.

Alors alors ! Fait ça bien, hein ?

Petit clin d'oeil alors que son corps s'affaissa dans le fauteuil. Si le matin en se levant on lui avait dit que ses cheveux finiraient à la poubelle la fin de journée venu, le gaillard aurait cracher sur ce bavard. Boarf. De toutes façons, ça pouvait pas leur faire de mal. Les ongles du bonhomme s'amusaient tranquillement sur la canette tout en observant la professionnelle s'affairer dans son travail. C'était pas l'tout mais il se faisait un peu chier à rien faire.

Ca fait longtemps qu't'es coiffeuse ? Te méprend pas, j'te drague pas. Mais je me fais un peu chier à juste te regarder, alors autant faire un peu la conversation, non ? Puis tu dois en avoir l'habitude avec tes clients. Doivent être bien bavard.

Tout en l'écoutant palabrer, Luke visa une seconde l'horloge dans son dos. Putain, 19h45. Elle allait vraiment être en retard pour son rendez vous. Le bonhomme sentit un instant que si elle disait la vérité, il allait se prendre des visions de "bonne" humeur de la part de son boss. Sans la couper, mais en changeant de sujet, son regard se planta dans celui de la métisse.

Tu vas te faire chopper par Leroy à ce train là. Ca va aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Shawna J. Clarke
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/01/2016
Messages : 845
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Mar 12 Juil 2016 - 14:00


Shawna se mit à sourire en entendant le jeune homme lui dire qu’il ne la toucherait pas pour éviter les problèmes avec Leroy. Et à en juger le regard du blond sur elle, elle n’avait pas vraiment de doute à avoir, il aurait sûrement aimé être à la place de son pote. Mais visiblement, elle n’avait pas à s’en faire, il ne comptait pas venir foutre la merde entre la métisse et le maçon… Et puis, la concernant, elle se sentait vraiment très bien avec Leroy. Alors pour le coup, aller séduire un de ses potes ? Non, ce n’était pas dans ses habitudes. Même si elle devait avouer que Luke était fort séduisant… Bref, elle avait un peu de temps devant elle pour lui couper les cheveux, et faire connaissance par la même occasion. Ainsi, elle l’avait invité à s’installer sur le fauteuil de l’un des bacs de douche pour lui faire un shampoing. La belle n’avait pu s’empêcher de rire en l’écoutant se jeter des fleurs… Ce type avait un égo plus gros que lui, ça ne faisait aucun doute. « Je n’ai jamais dit que tu ne l’étais pas… Au contraire… » Elle lui lança un regard malicieux alors qu’elle commençait à faire couler l’eau pour rincer ses cheveux…

Elle allait peut-être un peu trop loin dans ce petit jeu… Tant qu’elle n’allait pas trop loin, elle pouvait tout de même permettre d’en profiter… Séduire les hommes, faire la belle, c’était tout elle ça. Alors évidemment si Luke se prenait au jeu, elle n’allait pas l’ignorer. Rien de bien méchant, Leroy n’avait pas à s’en faire. Et puis son pote avait bien dit qu’il ne la toucherait pas ? Elle se remit à sourire à cette pensée, tout en terminant le shampoing du blond, elle sécha ses cheveux avant de l’inviter à rejoindre le fauteuil où il s’était installé en arrivant. Un nouveau rire d’échappa de ses lèvres lorsqu’il retourna s’asseoir, jouant les obéissants… Et sortant une nouvelle fois quelques allusions un peu déplacée, Shawna continua de rire doucement. « Bien. Je ne coupe pas trop pour ces demoiselles alors… » Elle lui fit un nouveau sourire alors qu’il lui se laissait tomber dans le fauteuil, après lui avoir fait un clin d’œil.

Une fois Luke installé, la coiffeuse se mit au travail, se faisant alors plus sérieuse et concentrée par son client de la soirée. Elle savait déjà comment couper les mèches blondes du jeune homme et elle espérait que ça lui plairait. En attendant, il se remit à parler, lui posant quelques questions à propos de son boulot. Précisant le fait que ce n’était en rien pour la draguer. Ses lèvres s’étirèrent légèrement, et elle lui fit un autre sourire. Ah ça oui, la plupart de ses clientes étaient de vraies pipelettes… Mais c’était pour ça qu’elle faisait ce job. « Ça va faire presque 6 ans ! Et bientôt 4 que je travaille ici. J’ai mis du temps à trouver ce que j’voulais faire mais ça me plaît vraiment beaucoup. J’ai beaucoup de clientes fidèles qui viennent me parler de leurs problèmes, de leurs histoires de cœur… J’suis un peu comme un psy’ en fait… Mais ça fait partie du travail et c’est ça que j’apprécie. Les voir repartir toutes belles et en laissant leurs soucis derrière elle… »

Alors qu’elle terminait sa phrase, elle remarqua un changement d’attitude chez le jeune homme. Il s’était mis à observer l’horloge avant de lui demander si elle n’allait pas être en retard pour son rencard avec Leroy. Oui, ça risquait d’être juste mais elle avait déjà presque fini… « Oh, ne t’inquiètes pas. Je lui enverrai un message pour lui dire que j’aurais un peu de retard. J’habite à quelques minutes d’ici, ça va le faire. Et puis j’ai fini ! » Elle donna deux ou trois coups de ciseaux avant de coiffer ses cheveux avec un peu de gel. « Voilà ! Qu’est-ce que tu en penses ? A mon avis tu vas faire fureur ce soir ! Crois-moi ! » Elle se remit à rire, plaçant un miroir derrière la tête de Luke afin qu’il puisse voir l’arrière de son crâne. Il n’y avait plus qu’à croiser les doigts pour que ça lui plaise…






Revenir en haut Aller en bas
Luke G. Hugh
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/01/2016
Messages : 252
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Mar 12 Juil 2016 - 14:36

L'homme resta le plus possible immobile pour permettre à la coiffeuse de faire son travail. Cette petite opportunité tombait plutôt bien. Cela faisait plusieurs jours qu'en se rasant, ses cheveux en bataille lui faisaient de l’œil pour un petit entretien. Qui plus est, se faire chouchouter par une beauté pareil, ça n'avait pas de prix. Luke l'observa longuement alors qu'elle lui comptait un peu son histoire. Du moins le pourquoi du comment son métier lui plaisait tant. Un petit sourire se dessina sur son visage. C'était sympa de rencontrer des gens aussi passionné par leur boulot. Beaucoup râlaient de n'avoir jamais de quoi les satisfaire. Pas assez d'argent. Trop de boulot. Mécontent de leur situation. Au fond, c'était bien la nature de l'homme. D'un coup le bonhomme sourit en pensant qu'une petite apocalypse ne ferait sûrement pas de mal à la race humaine. -S'il avait su.-

Bon. Si t’habite pas loin, ça arrange bien les choses. Ca doit être pratique d'être si près de son boulot. Tu dois rencontrer tes clientes à chaque fois que tu passes la tête de la porte.

Un léger rire, bien bref pour ne pas gêner les gestes de la métisse. Tout le long de l'opération, la gueule d'ange zieuta la demoiselle. Son pote avait vraiment de la chance. Au pieu ça devait être quelque chose. Mais l'homme se garda bien de faire une nouvelle réflexion quand aux activités nocturnes du couple. Si jamais la conversation venait aux oreilles de son patron, ça risquait de poser problème à sa pauvre petite face de dragueur. D'ailleurs, la jeune femme ne tarda pas à finir son ouvrage. Une fois la petite touche finale appliqué, l'homme fixa le miroir tout en passant la main dans ses cheveux. Un grand sourire apparut sur ses lèvres.

Yeah ! Franchement c'est top ! T'as fait exactement comme je voulais. On voit bien la pro.

Les mains entre ses mèches, l'homme admirait son reflet dans l'imposant miroir qui lui faisait face. Y'avait pas à dire, ses tifs revivaient. Une fois levé, la robe noir de protection tomba le long de ses bras qu'il tendit à la nana. Luke se retourna vers le réflecteur, la même expression satisfaite au visage, les doigts passant et repassant entre ses pointes. Ah ce réflexe ne le quittant jamais quand il allait chez le coiffeur. Sorte de rituel, tout heureux qu'il était de sentir la fraîcheur sur son crâne.

Rah merci beaucoup ! Et t'inquiète, c'soir j'vais faire tomber les gonzesse comme des mouches tu verras. Luke se redressa en tourna la tête vers la brune. Enfin non tu verras pas. Quoique murmura t'il pour lui même.

Une idée soudaine fila dans son cerveau comme une nouvelle bêtise de son cru. Son faciès arbora une expression de satisfaction extrême alors que les yeux pétillant, il fixait la métisse. Faire cher son boss et profiter encore de la présence féminine ! Ouais, ce soir, il allait faire le chieur jusqu'au bout en plus de la mettre en retard. L'homme ria entre ses dents et haussa les épaules au questionnement de la coiffeuse. Ah non il n'allait pas lui faire le plaisir de lui dire ce qu'il avait en tête. C'était une chose qu'elle verrait bien assez tôt.

Luke toussota en passant une énième fois sa main dans sa chevelure et essaya d'être un peu plus sérieux -chose bien difficile à faire quand on est aussi fêlé que la gueule d'ange. Ses mirettes tombèrent sur le sol pour constater que le ménage que la jeune femme finissait à son arrivée, n'avait finalement servi à rien.

Tu veux un coup de main pour nettoyer avant de partir ? Ca me dérange pas. Puis je pourrais profiter de ta présence. Une compagnie aussi charmante que toi, ça s'refuse pas !

Nouveau sourire de dragueur avant de chopper sa boisson et la finir d'une traite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Silent war in the sunset    Aujourd'hui à 23:06

Revenir en haut Aller en bas
 

Silent war in the sunset

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Nuzlocke] Silent is Blue
» Silent Hill -Film
» Sunset Beach
» Zachariah ► Silent voice.
» Les Sunset Pirates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet