The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -23%
Console PC Engine CoreGrafx mini
Voir le deal
84.40 €

Partagez
- Trois mots en forme de graffiti -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaycee Barnett
Bras droit | Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 2228
Age IRL : 19
MessageSujet: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyDim 6 Mar 2016 - 11:20
Depuis qu'elle était arrivée au lycée de Garfield avec son père, près de 4 mois plus tôt, Kaycee griffonnait de temps en temps sur un cahier d'école. Il leur avait été fourni dès les premiers jours pour les occuper. A 14 ans, c'était presque une blague. La jeune fille avait soupiré, râlé pour dire que ce n'était plus de son âge, puis elle avait attrapé un crayon de bois et avait commencé à écrire dedans, au fil du temps. Quelques mots seulement. Quelques dessins rapides. Elle n'avait pas spécialement de talent, là n'était pas la question. Ce cahier, c'était le témoin de sa vie depuis le début de l'épidémie. On y trouvait à demi-mot le jour où Kristen lui avait révélé l'ampleur de la maladie. Celui où Ian lui avait donné une batte de baseball. Celui où les militaires avaient ruiné leur veillée de Noël. Celui où Emerson était revenue de parmi les morts.

Ce matin là, la jeune fille était assise sur son lit de camp qu'ils avaient déplacé dans une des salles de classe de l'ancienne école. Le fond de l'air était frais, aussi était-elle recouverte du duvet qu'elle utilisait pour dormir. Tout contre elle, Pumpy, sa peluche-lapin. Son ami fidèle. Elle feuilletait ainsi le carnet, essayant de se rappeler les banalités associées à la plupart de ces notes. « Ils m'énervent » écrivait-elle un beau jour de décembre. « Trio Caramel Forever ! » apparaissait sur une autre page, en lettres capitales, entouré de cœurs et d'étoiles. Ailleurs un croquis d'un simili-télescope, « je te trouverai ». Elle parcourut ainsi les pages jusqu'à la fin. Elle n'avait écrit que trois mots ces dernières semaines, depuis le massacre qui avait renversé Emerald Freedom. Encore et encore.

R.I.P.

Elle regarda les lettres un moment, pensive. Cela faisait quelques temps qu'une idée lui trottait dans la tête. C'était peut-être idiot, mais elle n'arrivait pas à la chasser de son esprit. Elle se mordit la lèvre inférieure, et envoya valser son sac de couchage. Elle enfila ses chaussures et rejoignit le couloir.

- Hum Jessie, interpella-t-elle la jeune fille, qu'elle connaissait via Thalia. Tu sais où je peux trouver le gars muet, là ? De toute évidence, ce genre de handicap vous rendait forcément un peu célèbre auprès de gens qui vous ne connaissiez vous même absolument pas ! La rousse plissa les yeux en réfléchissant.
- Je crois qu'il s'est installé au premier étage, mais je sais pas si il est là-bas maintenant...
- T'inquiète, je verrai. Merci ! Oh et tu connaîtrais son nom?

Quelques minutes plus tard, et après avoir demandé à quelques autres gens, la jeune fille frappait à la porte d'une salle de classe.

- Hum... Ayden, c'est ça ? Salut, je te dérange pas ? Je... euh... tu ne me connais peut-être pas, je m'appelle Kaycee. Elle ne se rendait que maintenant de l'absurde de la situation. Le jeune homme devait bien se demander ce que cette gamine venait lui demander. Non elle ne venait pas vendre de la citronnade ou des cookies pour sponsoriser son club de poney. J'ai entendu dire que t'étais un super artiste. Que tu faisais du dessin et tout ça. C'est vrai?


HJ:
 


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyVen 18 Mar 2016 - 15:52
Ces derniers temps, enfin, du moins, depuis la guerre entre civils et militaires, Ayden n'avait eu de cesse d'occuper son esprit. Il partageait une salle de classe avec son frère et parfois avec quelques autres membres du groupe qui passaient les voir pour ne partir qu'au matin. Bien qu'il se forçait à faire encore plus sociable qu'avant, il préférait largement rester dans sa pièce pour dessiner. Surtout maintenant que de nombreuses choses envahissaient son mental déjà fragilisé par le monde d'autrefois. Cette fois, des visages, des voix, des sensations... Tout était fait pour lui rappeler qu'il avait participé à une boucherie et qu'il avait vécu des pertes. De grosses pertes. Alors, crayonner à longueur de journée, quand il ne passait pas son temps avec les amis qu'il avait pu se faire dans ce trou, c'est tout ce qu'il se permettait. Par moment, il se demandait si le paradis existait, se mettant finalement à sourire en imaginant une file interminable aux portes du lieu saint. De bonnes personnes devait encore attendre patiemment. Est-ce qu'ils râlaient comme quand il fallait passer à la banque ou à la caisse d'un supermarché ?

Ce jour là, le muet fixait son plafond tranquillement, se demandant quoi faire. Il aurait pu rejoindre quelqu'un mais l'envie et le cœur n'y étaient pas. Au final, l'illustrateur fit une introspection afin de voir s'il y avait une chance qu'il puisse se convaincre de s'bouger. Résultat, il préférait largement son lit de camp. Fermant les yeux, comme s'il était prêt à s'endormir, il se mit à réfléchir. Il cherchait à se remémorer le visage de chaque civil tombé pour la liberté. Un lourd tribu lorsque l'on se remémorait le fait que la majorité des morts dans leur camp étaient des non-armés. Un soupir s'échappa d'entre ses lèvres. Il faudrait un gros coup de mercurochrome pour apaiser les douleurs de chacun, les traumatismes et tout ce qui, désormais, faisait partie de leur histoire. Une plaie cicatrisant lentement. Sur ces pensées, enfin, le français s'endormi.

Le sommeil d'Ayden ne fut pas des plus calmes. C'est un cauchemar où il voyait son ami Ashley se faire abattre par un Moore moqueur qui lui fit ouvrir les yeux. D'abord ses paupières papillonnèrent puis enfin l'air vint soulever sa poitrine. La réalité était là. Puis quelques coups à la porte firent tourner la tête du brun, encore hébété par son mauvais rêve. Chassant l'idée de son esprit, l'homme se redressa d'un coup pour s'asseoir sur le matelas. La petite blonde qui venait de troubler le calme de sa bulle prenait la peine de se présenter. C'est un sanglot qui répondit à ses premières questions. Sans doute s'attendait-elle à une réponse de sa part. Puis, le questionnement sur le fait d'être un artiste fit sourire le dessinateur. D'un geste qui se voulait amicale, il invita l'ado à entrer et à s'installer sur la couchette tandis qu'il se levait, prenant son carnet à dessins mais aussi le calepin qui lui servait à communiqué.

- Un super artiste, je ne sais pas, mais je crois que je me débrouillais plutôt pas mal. Regarde.

Il avait écrit ses mots sur un papier qu'il tendit à la demoiselle avant de lui montrer le plus grand carnet. En regardant la plume ouvragé sur la première de couvertures, il eut envie de stopper le geste de la blondinette. Dans un autre monde, peu de personnes pouvaient voir ce que contenaient ces pages. Sa famille, ses amis très proches comme Donovan ou même plus intimes comme... Non, il ne parvenait pas à penser à la jeune femme. Trop douloureux. Quoiqu'il en soit, Ayden laissa Kaycee ouvrir le bouquin et feuilleter autant qu'elle le souhaitait le contenu. L'illustrateur jeta aussi quelques regards à ses travaux et sourit en coin. Oui, un autre monde. Il y avait de tout, des dessins pour des couvertures de livres, des endroits de son pays natal, certains paysages des Etes-Unis, sa famille, son amour, les animaux en tout genre et plus récemment, on y trouvait des portraits de chaque personne avec qui il avait sympathisé. Le tout semblait presque résumer la vie du muet.

Alors que sa jeune invitée semblait examiner dans le moindre détail chaque trait de crayon, le franco-américain écrivit quelques mots à son attention, glissant enfin le billet sur une page qu'elle observait.

- Tu es la fille de Kendale, non ? Tu cherchais quelque chose de précis ? Du matériel de dessin ?

Après tout, ça ne coûtait rien de demander.


HJ
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kaycee Barnett
Bras droit | Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 2228
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyVen 25 Mar 2016 - 21:43
Kaycee était entrée dans la pièce sans se douter qu’elle venait plus ou moins de réveiller la bête ! Elle se tut après sa déclaration et dévisagea l’homme. Il avait les sourcils bas et foncés, ce qui pouvait lui donner un air grave et une mine un peu patibulaire. Pourtant rapidement, il laissa se dessiner sur ses lèvres un sourire amical. Au moins ne s’offusquait-il pas de sa présence ici… Il l’invita à s’asseoir et entama la conversation à sa manière, en notant ses pensées sur son fameux carnet. L’adolescente l’avait déjà vu procéder de la sorte, aussi n’était-elle pas surprise du tout. Elle inclina légèrement la tête pour lire son texte, alors que l’homme lui tendait déjà son carnet de croquis.

- Oh… La petite blonde tourna les pages avec attention, ses yeux s’arrondissant comme ceux d’une grenouille au fil des dessins. Ayden était effectivement super talentueux. Wow c’est toi qui a fait tout ça ? C’est impressionnant.

Il y avait de tout, rien ne manquait à sa besace : des natures mortes, des paysages, des portraits. Certains visages revenaient souvent, et Kaycee jeta un coup d’œil au dessinateur comme si ses réactions en voyant certains de ces traits pourraient lui dire qui étaient ces gens. Elle reconnut ensuite les visages de certains réfugiés du camp et pinça les lèvres devant ceux de disparus…

Avec tout ça, elle ne remarqua pas qu’elle ne faisait que très peu de commentaires et que le silence pouvait paraitre lourd. D’autant que l’artiste ne savait toujours pas vraiment pourquoi elle s’était pointée chez lui ainsi. Il glissa un papier entre les pages et la jeune fille releva ses yeux clairs vers lui.

- Oui, tu connais un peu mon père ? Puis elle inspira franchement pour parler de ce qu’elle avait imaginé. Elle referma le livre de dessins, sans en avoir parcouru toutes les pages. Elle en avait vu suffisamment, pour savoir qu’Ayden était tout à fait à même de l’aider. Si le projet pouvait l’intéresser bien sûr. Tu as déjà fait des fresques ? Commença-t-elle ainsi d’abord par demander, sans répondre précisément à ses questions. Voilà, j’ai eu une idée… Elle marqua un court silence, comme si elle cherchait ses mots. Je trouve que l’école est sinistre. Surtout depuis que… enfin bref, je me disais qu’on pourrait peut-être essayer de faire une fresque sur un des grands murs, au niveau de la cour. Une sorte de mémorial… Mais un truc coloré, en souvenir de ce qui s’est passé…

L’épidémie, et surtout les récents évènements qui avait secoués Garfield, les avait tous mis face à leur propre mortalité et leur présence éphémère sur cette Terre. S’ils devaient tous mourir demain, qui se souviendrait d’eux ? Qui sauraient qu’ils avaient vécu un temps entre ces murs ? Kaycee voulait laisser une trace de son passage. N’importe lequel. Ayden commençait certainement à entrevoir où elle voulait aller, ainsi elle conclut :

- Est-ce que tu voudrais bien m’aider ? Pour l’imaginer, le préparer et le réaliser.


HJ:
 


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyDim 12 Juin 2016 - 13:18
Telle une sangsue accrochée à la peau, Kaycee ne lâchait pas facilement le morceau. L'adolescente prenait le temps avant de donner ses raisons. Entre temps, Ayden s'était installé sur un petit bureau, une jambe appuyée sur le bord du pupitre et le menton sur le genou en attendant qu'elle daigne enfin partager ce qu'elle avait en tête. Et puis, enfin, elle se livra. A mesure que les mots traversaient les lèvres de la jeune fille, le muet leva un sourcil, surprit. Il était plus que vrai que leur prison n'était pas dorée et qu'elle n'avait rien d'accueillante, surtout depuis les récents événements. Bien avant d'accepter, l'esprit artistique du français se retrouvait dans une catapulte, direction la fresque, imaginant déjà comment la faire, les stocks de peinture, où trouver le matériel et ainsi de suite. Avant même de retomber sur le sol, l'homme déploya le parachute imaginaire de son esprit pour revenir sur Terre et faire face à la fille de Kendale.

Le père et le muet était devenu amis suite à leur expédition commune dans les quartiers de Moore, durant le rébellion. Guidés par Jaden, ils s'étaient soutenus autant que possible et avaient veillés à ce que l'autre rentre entier. Sur ces souvenirs, Ayden quitta son perchoir et vint se poster près de Kaycee, l'observant longuement de ses yeux bleus tout en se frottant la barbe. Reprenant son carnet de notes, il écrivit.

- C'est une bonne idée. Mais on ne pourra pas faire ça seuls. Ce serait énormément de travail rien que pour nous deux, surtout si on veut faire quelque chose d'imposant. Et puis, quel motif ? Couleurs ? Et le matos, il faudrait qu'on en trouve suffisamment dans les réserves du lycée.

Attendant que la jeune finisse de lire son premier ticket, l'illustrateur se contenta de fixer la miss avant de reprendre l'écriture.

- J'veux bien m'engager dans ce projet avec toi. A deux conditions. La première, si tu abandonnes en cours de route parce que ça t'intéresse plus, je ne finirai pas la fresque et je ne t'aiderai pas le jour ou tu voudras la reprendre. La seconde, on en fera une dans le gymnase parce qu'on ne pourra pas toujours éviter ce bâtiment et il ne faudrait pas qu'on entre avec cet envie de pleurer à chaque fois. Deal ?

Oui, dans l'idée du franco-américain, le gymnase était une sorte de crypte. Les corps, le sang et les balles qui s'étaient perdus dans ces lieux ne méritaient pas qu'on les oublie. Des dommages collatéraux pour les militaires, de lourdes pertes pour les civils. Pourquoi ne pas offrir l'hommage qui était dû à toutes ces personnes ? Comme on le faisait dans le pays natal du français ou même aux USA avec le 11 Septembre ? Ce serait une date importante du nouveau monde, dans leur groupe. Ils ne pouvaient l'ignorer.

Ouvrant son carnet de croquis, Ayden glissa un crayon pour faire marque-page et tendit le book à la fille Barnett, avec comme mot "Dessine ce que tu veux". Oui. Puisque c'était son idée, il fallait qu'elle donne les bases de la chose, dessin, taille, détails, couleurs. Elle devait s'occuper de tout cela avant qu'ils se mettent au travail.



HJ:

Revenir en haut Aller en bas  
Kaycee Barnett
Bras droit | Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 2228
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyMar 5 Juil 2016 - 22:46
Ayden mit un temps qui parut interminable à la jeune fille pour répondre. Elle scrutait les traits de son visage, afin de deviner ce qu’il ne pouvait pas dire. Comme essayant d’ouvrir une lucarne sur son esprit. Il paraissait s’être perdu un instant dans une méditation sur la question. Evaluait-il alors la possibilité bête du projet ou avait-il déjà commencé à imaginer ce qu’une telle entreprise pourrait donner ?

Il écrivit finalement et Kaycee dut encore une fois attendre avant de pouvoir lire. Lorsqu’elle prit le carnet entre les mains, elle sentit une vague de soulagement. Il ne trouvait pas son idée absurde ! Il posait déjà des questions, se projetait. C’était plus que bon signe ! Un sourire se dessina sur les lèvres pâles de la blondinette.

- Je n’ai pas pensé à tout ! Enfin si, j’y ai pensé, mais c’est encore trop flou dans ma tête. Je ne sais pas. Est-ce qu’il vaut mieux faire du figuratif ou de l’abstrait ? Je voudrais que ça nous représente vraiment. Tous. Le fait qu’on est des battants, qu’on en a vu des dures, que beaucoup ont disparu. On pourrait même y mettre des noms. Elle réfléchissait à mille à l'heure ! Donnez-lui un extincteur ! Surchauffe cérébrale ! Mais c’est encore fouillis, il faudra y réfléchir sérieusement. J’espérais que tu m’aiderais pour ça… Elle fit une petite moue, avant de reprendre. Je voyais une sorte de grand tag… Quant aux couleurs, ça dépendra peut-être simplement de ce qu’on trouvera.

De quel genre de réserve disposait le lycée ? Probablement pas grand-chose. Des feutres pour les tableaux blancs ? Peut-être de la peinture ou quelques outils pratiques tout de même, si l’école possédait un club de dessin ou un truc du genre. Mais la fille Barnett voyait les choses en grand et pour tout dire, elle avait depuis le début pensé à sortir s’approvisionner à l’extérieur ! Une idée complètement folle quand on savait le danger, mais s’il fallait être raisonnable à 14 ans, où allait le monde ? Elle n’eut de toute façon pas le temps de lire l’intégralité du texte d’Ayden. Il avait repris le carnet et griffonnait de nouveau dessus. Il lui donnait ainsi deux conditions…

Kaycee sentit un frisson poindre dans sa nuque en découvrant la seconde. Elle déglutit. Elle faisait typiquement partie des gens qui ne voulait – non ne POUVAIT ! – pas mettre un pied dans l’ancien gymnase. Rien que d’y penser, elle en avait la nausée. Les lieux avaient été nettoyés, mais les nombreux impacts de balle étaient autant de stigmates de ce qui s’était passé là-bas ce jour-là…

- Hum j’avais imaginé la faire dans la cour pourtant… pour qu’on la voit tout le temps… Elle interrogea l’homme du regard. Cette partie-là était-elle négociable ? Aff elle ne le semblait pas. Soit, elle accepterait cette partie du contrat ! La première était beaucoup plus simple, et la jeune fille donna sa promesse de ne pas baisser les bras. Elle n’était pas du genre à se lancer dans des choses et abandonner en cours de route ! Oh que non ! Tu ne me laisseras pas tomber non plus, hein ! Ça pouvait vouloir tout autant dire : s’il te plait, ne meurs pas !

Finalement, l’homme tendit le carnet à l’adolescente, l’invitant à exprimer sa créativité, et surtout ce qu’elle avait jusqu’ici en tête. Celle-ci ouvrit des yeux ronds, devant le crayon qu’il lui tendait. Il aurait tout aussi bien pu brandir un tournevis et lui demander de réparer un moteur en panne.

- Euuh je sais pas vraiment dessiner… devait-elle avouer. Mais là n’était pas tout à fait la question ! Elle se mordit la lèvre inférieure, et repensa à son carnet à elle, sur lequel elle avait gribouillé des pensées. Attend moi, dit-elle simplement, avant de se relever et de filer en vitesse jusqu’à sa classe.

Elle réapparut quelques minutes plus tard, son cahier d'écolière sous le bras. Elle hésita avant de le tendre à son tour au jeune homme. C’était qu’il y avait des choses personnelles là-dedans, même si ces dernières se devinaient seulement. Des gamineries aussi… Pourtant c’était un peu de ce témoignage-là, de cet esprit-là, que l’adolescente voulait voir dans leur fresque finale. Son empreinte à elle !

- C’est des gribouillage que je fais depuis que je suis là aussi… déclara-t-elle finalement, avant de tendre le cahier à Ayden. Rien à voir avec ses dessins à lui. Beaucoup de mots, de croquis simplistes, des cœurs, des larmes, des étoiles…


HJ:
 


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyMer 13 Juil 2016 - 19:27
Ayden avait écouté Kaycee s'emballer puis se stopper net quand elle prit connaissance des conditions imposées, incertaine tout à coup. Pour seule réponse, il lui avait dit que la fresque qu'elle désirait serait dans la cour alors que lui souhaite uniquement une sorte de séries de dessins commémoratives pour égayer le gymnase que tout le monde fuyait désormais. Tout le monde sauf lui qui s'y rendait assez souvent pour pouvoir être tranquille ou pour simplement imaginer à quoi ressemblerait la chose qu'il aurait aimé créer. Enfin, alors que l'adolescente promettait de ne pas laisser tomber le projet, à son tour, le français promit de ne pas disparaître du jour au lendemain et de mener à bien ce travail d'envergure. De toute façon, il ne faisait pas grand chose de ses journées. Parfois il montait la garde puisqu'il savait se servir d'armes ou aidait aux tâches dans le camp, refusant de sortir sauf si on l'y obligeait alors bon... Il ne risquait clairement pas de manquer à sa parole.

Et puis ce fut une petite blonde gênée qui lui répondit qu'elle le dessin n'était pas vraiment sa tasse de thé. A la place, elle préféra se retirer sans plus donner d'informations. Le temps que la jeune fille reparaisse, le brun s'amusa paisiblement à griffonner sur ses feuilles blanches. Quelque chose qui représentait le camp... Qui signifiait qu'ils se battraient toujours... Qu'ils avaient perdus pas mal de gens et qui servirait aussi à noter les noms des défunts... Autant faire un cactus à ce prix là. Grand, piquant donc se défendant et les épines représentant chaque personne, vivant ou non... La petite dame revint alors, portant sous le bras un cahier qu'elle tendit à l'illustrateur une fois qu'elle eut donner son explication. Une sorte de journal intime ou de cahier de bord de l'apocalypse. Le prenant à deux mains, le muet se contenta d'abord de regarder la couverture avant de tourner les pages, ne s'attardant pas sur les écritures préférant admirer les divers petits gribouillis en essayant de comprendre ce qu'elle voulait exactement comme style de fresque. Il ne savait par où commencer pour comprendre quel serait le type qui correspondrait au mieux aux attentes...

Ce n'était pas une mince affaire bon sang... C'était comme avoir un bain plein de moussant et chercher le départ de mousse. C'était un fouillis qu'il fallait prendre le temps de déchiffrer. Soupirant en voyant l'entreprise, Ayden se passa la main dans les cheveux. Voilà le préambule d'une grande aventure pour eux deux. Sans doute une façon de se soigner l'un et l'autre en se plongeant dans un projet pareil.

- Bon. D'abord on va déterminer le motif de la fresque, ok ? Ensuite, on prendra le temps de choisir les couleurs, le lieu et on bossera dessus. Est-ce que ça te va ?

Voilà que l'organisation était faite, le français prit son matériel à dessin et se réinstalla auprès de la jeune fille, faisant plusieurs bases. Un chêne fort avec des branches s'éparpillant de part et d'autre. Un tour aux nombreuses fenêtres et ainsi de suite, ne sachant vraiment que faire, se refusant d'écrire simplement "Battez-vous", beaucoup trop simple et si peu démonstratif.


Revenir en haut Aller en bas  
Kaycee Barnett
Bras droit | Overlook Hotel
Trader
Kaycee Barnett
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 2228
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti EmptyLun 1 Aoû 2016 - 15:16
Les lèvres légèrement pincées, Kaycee regarda Ayden feuilleter son carnet. En voyant le simili-télescope ainsi que d’autres dessins assez ridicules, elle eut un peu honte. Ce n’était clairement pas le même niveau artistique, que les portraits qu’il lui avait dévoilés plus tôt. Mais le but était uniquement qu’il en perçoive une idée. Un esprit.

L’homme médita la chose puis commença à proposer des croquis. Des directions. C’était bien tout ce qu’il pouvait faire à ce stade du projet. Après tout, il venait tout juste d’entrer dedans. Quelques séances de brainstorming ainsi que quelques nuits de réflexion ne seraient probablement un grand luxe ! Ce fut toutefois à cet instant que l’idée de la jeune fille passa un cap. Elle était en voie pour devenir réalité !

Au cours des jours suivants, la petite blonde vint rendre visite régulièrement au dessinateur, et elle pouvait rester des heures dans la chambre de ce dernier. Ils discutaient… enfin elle parlait, lui dessinait. Doucement, le concept prenait forme. Ils l’évoquaient autour d’eux, glanaient des pistes, s’inspiraient de-ci de-là, puis ils prenaient tout ça et en faisaient un grand shampoing ! Duquel sortit une dizaine de jours plus tard, un dessin qui ne paraissait pas loin d’être la version définitive !

- Ah ouaiiiis, s’exclama l’adolescente, en découvrant les toutes dernières retouches de son partenaire et nouvel ami. Elle tenait la feuille entre les mains, et ses yeux clairs étudiaient les moindres détails du croquis.

Il y avait toujours cette notion de cactus, qui avait été soumise lors d’un des tous premiers jets, mais agrémentée de plusieurs choses : le bulldog qui représentait l’école, un casque militaire fracturé et souillé, pour ce fameux soulèvement et la fin de l’ère militaire, et une frise dans laquelle ils pensaient écrire une sorte de slogan ou devise. Mais ils ne s’étaient pas encore mis d’accord sur celui-ci. Il n’empêchait que le tout avait beaucoup d’allure !

- J’adore ! Enchaina la blondinette. T’es trop fort ! Et patient ! Parce que tout ça ne s’était pas fait en trois coups de crayon seulement. Toute excitée, Kaycee prit Ayden dans ses bras.

Cette étape-là pouvait être estimée comme bouclée. Même si les semaines suivantes verraient probablement quelques changements se faire sur le dessin d’origine, pour pallier à certaines humeurs ou pour corriger des ratés ! Ils pouvaient dans tous les cas, attaquer le vif du sujet et s’intéresser au matériel qu’ils allaient utiliser.

Puis ils s'emploieraient à définir l’endroit où ils positionneraient leur dessin. Sujet qu’ils n’avaient pas ré-évoqué depuis leur rencontre. A première vue, ils s’étaient mis d’accord sur le gymnase. Certes, mais Kaycee espérait utiliser sa ruse de poulpe - légendaire ! - afin de changer cette partie du plan !



HJ:
 


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Trois mots en forme de graffiti   Trois mots en forme de graffiti Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Trois mots en forme de graffiti -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» C'est Naruko , La forme Hentaï de Naruto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: