Partagez | .
 

 Regarde comme ta fille est faite, Maman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Regarde comme ta fille est faite, Maman   Ven 18 Mar 2016 - 11:14

Non, prend ça en attendant aussi. Elle lui confia la petite pochette en cuir cousu qu'elle avait récupéré le jour-même. Avec un sourire, elle regarda sa jeune fille y ranger la lame, en lui demandant de se relever. Là, elle pourrait y placer la lame pour qu'elle ne soit jamais gêner, au niveau de la ceinture, près de la hanche, à un endroit accessible et pratique : On trouvera de quoi faire un autre rangement, au pire.

Dès qu'elle en aurait parlé à Kendale, dès qu'elle lui aurait fait comprendre que c'était par-dessus tout nécessaire. Même si elle n'était pas persuadée que son mari allait être contre ces aménagements. Elle savait qu'il avait le sens des réalités, malgré tous ses défauts, et que lui aussi voudrait que sa petite fille, sa fille unique, sache se défendre pour lorsque ses parents n'étaient pas avec elle. Ça lui faisait bizarre de devoir responsabiliser Kaycee alors qu'elle n'était encore qu'une adolescente. De devoir lui infliger de grandir et mûrir de force, dans un monde comme celui-ci. Mais avait-elle seulement le choix ? Lui mentir, la priver de ça, lui faire croire que tout irait bien... Emy était persuadée que c'était la pire des choses à faire. C'était la mettre encore plus en danger. Du rêve, il n'y avait plus rien. Du cauchemar, par contre...

Elle poussa un soupir, alors que sa fille lui confiait qu'elle ne s'y faisait pas encore, à tout ça. Un sourire triste s'imprima sur les lèvres d'Emy alors qu'elle regardait son enfant se rendre compte de ce qu'était l'enfer sur terre.

Je sais, chérie, je sais. C'est... Pourquoi cherchait-elle a parler ? Emy n'avait pas les mots pour lui expliquer tout ça, et il y avait-il quelque chose à dire, vraiment ? Plein de choses traversèrent son esprit. L'horreur de devoir tenir une lame pour tuer, celle de devoir tenir un flingue pour abattre, ou la sensation qu'on ressentait quand du sang croupi imprégnait notre peau ou nos vêtements. Que devait-elle dire ? Enfin... C'est pas vraiment la vie qu'on pourrait espérer, mais on va faire au mieux.

A défaut d'autre chose, de plus convaincant, de plus vrai, de plus réel. Elle devait se contenter de phrases creuses. Il n'y avait plus Rachel et Scarlett, les meilleures amies de sa fille qu'elle connaissait si bien, pour la soutenir. Il n'y avait plus personne pour l'aider à traverser ça. Kaycee avait encore ses parents, mais la chirurgienne, tous les matins, se demandait systématiquement pour combien de temps encore. Combien de temps pourrait-elle dire que sa famille était entière ? Combien de temps pourrait-elle se lever dans les bras de Kendale ? Ou coiffer les longs cheveux blonds de son enfant ? Pour quand était fixée la date de sa mort ?

Moi non plus, je ne l'aime pas.

Sa réponse avait été franche, à propos du lycée. Avant tout ça, elle n'aurait eu rien à en redire, mais maintenant... Maintenant, ce lycée était synonyme d'un enfer, d'une prison. Trop de sang en tâché les parquets. Et nettoyer ne servait plus à rien désormais.

Mais je pense qu'on en changera à un moment, qu'on ira quelque part où ça sera bien mieux. On étouffe un peu, ici.

Le pensait-elle, ou l'espérait-elle ? Elle passa simplement sa main sur l'épaule de Kaycee, et se redressa :

On devrait rentrer, te chercher autre chose à manger que des gâteaux. Ça ne te tiendra pas assez longtemps au ventre.


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Kaycee Barnett
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/10/2014
Messages : 623
Age IRL : 15

MessageSujet: Re: Regarde comme ta fille est faite, Maman   Ven 25 Mar 2016 - 21:58

Kaycee avait inspiré avec force l’air du dehors. Il était froid et brulait légèrement ses poumons. Mais ça n’avait aucune importance, il valait mieux que l’air pollué par la mort qui régnait à l’intérieur des bâtiments. Il étouffait, c’était précisément ça, Emerson avait mis le doigt dessus. Elle affirma qu’ils partiraient à un moment ou à un autre. Pouvait-il pourtant espérer mieux ailleurs ? La jeune fille pinça les lèvres dans une moue dubitative, avant de soupirer.

- Tu crois ? Ce serait pas pour tout de suite…

Elle avait parfois l’impression qu’ils étaient tous condamné à finir leurs jours ici… Puis franchement, ils n’étaient clairement pas prêts aujourd’hui à sortir de cette enceinte. Très peu d’entre eux étaient en mesure de survivre à l’extérieur, et ils allaient tous devoir bosser là-dessus. S’ils voulaient un jour déménager, c’était indispensable ! Mais ils y parviendraient. Car oui, il y avait indéniablement moyen de trouver un nouvel espace de vie au-dessus de celui-là. Un endroit pur de tout carnage, mais pas seulement : un lieu avec un peu plus de verdure aussi, plus de nature et plus excentré du cœur de la ville. Moins dangereux. Le lycée avait beau être protégé par des grillages, les infectés s’agglutinaient progressivement autour de leurs défenses, attirés par l’agitation.

Emerson invita alors sa fille à retourner à l’intérieur. Celle-ci posa ses yeux sur la nuit qui était doucement tombée. La ville autour d’elles était silencieuse, loin du tumulte qui l'agitait avant que tout parte en sucette. Kaycee acquiesça en jetant un regard rapide aux gâteaux qu’elle n’avait pas encore touchés.

- Ça ira, t’inquiète… J’ai pas très faim de toute façon.

Puis l’alimentation était un sujet sensible. Ils arrivaient encore à trouver de quoi manger, mais ils étaient nombreux et leurs réserves étaient minces. Cela obligeait certains à sortir se réapprovisionner dans les alentours de l’école. Et à se mettre en danger. Depuis ces derniers mois, et les premiers rationnements, Kaycee avait perdu du poids, et les quelques vêtements qu’elle avait emportés, flottaient franchement. Mais c’était le lot de tous ici. Ils devaient juste faire attention à éviter les carences et se ruiner vraiment la santé ! Si cela avait toujours un tant soit peu d'importance.

Quoi qu'il en fut, l'adolescente suivit sa mère à l'intérieur des bâtiments. La soirée n'allait guère s'éterniser, encore aujourd'hui. Il n'y avait rien à faire ici la nuit tombée et aucune raison particulière de veiller.

- FIN -


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en bas
 

Regarde comme ta fille est faite, Maman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Dévouée comme une fille envers sa mère
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega
» On ne vit que deux fois.
» SO WAKE ME UP WHEN IT'S ALL OVER.24/07 à 02h56
» Regarde comme le ciel est beau ∞ Pv Nuage de Loup.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-