Partagez | .
 

 His pain is her pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Jeu 17 Mar 2016 - 18:10

Ses mains glissaient sur ses bras pour sentir la douceur du vêtement. Il avait quelques trou ça et là et n'était pas des plus neufs mais il lui tenait bien plus chaud que son précédent vêtement. C'était agréable. Et puis, il y avait son odeur dessus. Pas que ça lui importait, mais ça avait un rien d'apaisant. Un peu ailleurs, la jeune femme regardait au dehors. Mais un bruit monstrueux la fit sortir bien vite de sa rêverie. Sa tête se tourna pour découvrir son ami tombé à la renverse avec la table qui lui servait de lit de fortune. Ses yeux s'écarquillèrent alors qu'elle assistait à la scène. Un Norman à terre et qui sortait une explication presque à dormir debout. Elle resta figé. Complètement. Incapable de réagir ou de dire quoique ce soit tellement ça l'avait surprise. Pendant une longue minute son esprit refusa de faire bouger son corps. Stoïque à le regarder lui, totalement embarrassé.

Sa main vint se plaquer sur sa bouche, un espèce de gloussement sortit de sa gorge. Eva se foutait clairement de lui. Et puis, elle lâcha prise, son corps se détendit d'un coup alors qu'un puissant fou rire passa ses lèvres. La jeune femme n'arrivait pas à s'arrêter. Le voir comme ça, complètement sonné et embarrassé sans doute parce qu'elle avait découvert son corps devant lui sans crier gare, franchement ça avait de quoi être hilarant ! Les mains sur son ventre, elle se plia totalement morte de rire. Et ce n'était pas un rire forcé, mais un vrai rire comme elle n'en avait pas produit depuis longtemps. La larme à l'oeil, Eva essaya de se redresser tant bien que mal.

J'suis désolée...pff... Pardon... pfff...

Et elle repartit à rire comme si ses mots n'avaient eu aucuns impact sur son comportement. Y'avait de quoi rire, pour sure. La métisse se tourna, quand même gênée de se moquer de la sorte de son ami, mais ne pouvait empêcher ses épaules de tressauter à chaque rire qu'elle ne parvenait pas à étouffer. Elle devait se calmer, absolument. Ca la foutait mal de se foutre de lui de la sorte. Eva prit une grosse inspiration, et se calma progressivement. Il lui fallut bien une à deux bonnes minutes pour retrouver son calme et se tourna enfin vers l'électricien avec un léger sourire en coin, avant de se mordre la lèvre pour ne pas repartir.

La jeune femme s'avança vers lui et sans un mot, essayant tant bien que mal de ne pas repiquer dans sa crise, souleva son haut pour vérifier que sa chute n'avait pas ré ouvert sa blessure. Puis elle se redressa, et se retrouva presque nez à nez avec lui, son regard si envoûtant qui la fixait. Ce ne fut qu'à cet instant qu'elle se rendit compte de la couleur de ses yeux et de la lueur qu'ils possédaient. Sa main était tombé sur la cuisse de son ami et dans un sursaut, la métisse se redressa complètement pour se reculer d'un pas, comme si elle avait pénétrer de force son espace vital et qu'elle se sentait coupable d'avoir agit ainsi. Elle détourna le regard, gênée et ne pu s'empêcher de sourire en coin. Dans d'autres circonstances, elle se serait jeter sur ses lèvres et les aurait dévorer. Mais pas cette fois là. Eva reprit un peu de sa prestance et souffla.

J'suis désolée d'mettre moquer comme ça. Va pas penser qu'c'était méchant.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Ven 18 Mar 2016 - 19:32

Un rire éclata, un rire sincère et plein de malice. Les sourcils du garçon s'étaient arqués à cette douce symphonie qu'il entendait. Il n'avait pas pu s'empêcher de sourire à ce son. Norman avait été étonné de l'entendre ainsi s'époumoner à cause de sa chute. Il avait essayé de lui faire changer les idées, il avait beaucoup réfléchit à comment la faire sourire et ce fut avec un acte qu'il n'avait absolument pas planifié qu'il avait réussi son coup. Il devait y avoir une petite étoile au-dessus de lui, il avait pris une balle pour quelqu'un d'autre mais n'était pas mort, il avait tout donné pour faire réagir son amie et le destin lui avait donné un coup de pousse.

Elle riait aux éclats et essayait de s'excuser entre deux souffles. Norman tenait un sourire jusqu'au oreille. Il ne lui en voulait pas, elle n'avait pas besoin de s'excuser pour ça. Même lui, se trouvait con d'être tombé aussi ridiculement. Il se passa une main à l'arrière de la tête et se frotta le crâne. Quand il était gêné, il faisait souvent ce geste. Il repensait à sa peau nue qu'il avait pu apercevoir avant de tomber et frissonna.

La demoiselle s'approcha de lui et souleva son haut pour regarder sa plaie, Norman avait suivi la main d'Eva avec attention, puis leva le regard pour étudier les traits de son visage qui s'était rapproché étonnamment près de son visage en une fraction de seconde.Le garçon arrêta de respirer et plongea ses yeux dans les siens, il n'était plus vide de tout sentiment, d'ailleurs il avait senti autre chose mais la main sur sa cuisse le fit aussi légèrement sursauter.

Il la regarda s'éloigner pour sortir un petit sourire en coin gênée, le garçon eut un léger pincement au coeur. Bordel, décidément ses gestes lui paraissait de plus en plus sexy. Norman attrapa le poignet de la demoiselle par pulsion et se redressa pour la rapprocher de lui. Il plongea son regard dans le sien, les pulsations de son coeur se faisaient de plus en plus fort, ses oreilles bourdonnaient. Qu'est ce qu'il foutait là ? Pourquoi avait il fait ça ? Son regard s'était fait un instant insistant sur ses lèvres. Il voulait les capturer,juste un peu ?

Le garçon attrapa le visage d'Eva entre ses mains et l'embrassa, le gout de ses lèvres étaient envoûtantes, mais il fut coupé par ses pensées, il repensait à son fiancé, qu'elle venait de perdre il n'y a pas si longtemps, il recula ses lèvres et colla son front contre le sien "désolé..." dit-il avant de s'écarter d'un mètre. "J'n'aurais pas du..." pourquoi avait-il réagi ainsi ? Il s'en voulait un peu, il venait de réussir à la sortir de sa névrose et là en l'embrassant allait-il lui refaire surgir de mauvais souvenirs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Ven 18 Mar 2016 - 20:24

Eva regarda un instant au dehors et se racla la gorge. Elle sentait encore la chaleur de son corps à travers sa main. Mais qu'est ce qu'il lui arrivait. Il l'avait certes aidé à sortir de son mal-être mais de l'extirper complètement, ce n'était pas possible. Non, elle s'en voulait encore trop. Les horreurs qu'elle avait commise même si lui, lui disait le contraire. Ses yeux se posèrent à nouveau sur lui, son sourire disparu, sa main droite remontant sur son autre bras, la manche trop longue cachant en partie sa main. C'était une impression ou il ne la regardait plus de la même manière qu'avant ? La métisse haussa un sourcil alors qu'il saisit vivement son poignet et l'attira à lui sans crier gare.

Surprise, la mécano sursauta presque, mais elle n'avait pas dégagé son bras comme elle aurait pu le faire une vingtaine de minutes plus tôt. Elle sentait son pouls s'accélérer entre ses doigts, son cœur battre plus fort dans sa cage thoracique alors que son regard ne démordait pas du sien. Son regard, qu'elle avait trouvé si envoûtant juste avant. La couleur de ses prunelles, cette petite étincelle qui y gisait et ravivait en elle des sensations et des sentiments qui lui semblaient si loin depuis tout ça. Son cœur accéléra. Son esprit était perdu. Il n'y avait que son regard qui importait. Sa poitrine se souleva, la jeune femme réprimait un soupire. Peut être fallait il qu'elle réagisse, qu'elle s'éloigne, après tout, ce n'était pas bien. Il y avait Alec. Oui, son fiancée, elle l'aimait encore.

Et puis, elle vit son regard descendre sur ses lèvres. Son cœur loupa un battement. Elle savait ce qui l'attendait, elle le sentait. Mais là encore, aucune réaction ne vint d'elle. Ses paupières se fermèrent au premier contact. Ses mains sur sa peau. Celui là. Cette sensation. La chaleur de ses lèvres contre les siennes, la jeune femme re-goutait comme pour la première fois ce moment. Ses chairs étaient si douces contre les siennes, son parfum embrumait son esprit. Il avait fait plus que la sortir de sa névrose. Il lui faisait redécouvrir les plaisirs de la vie. Et celui ci. Ce plaisir était le préféré d'Eva.

Alors qu'il se détacha d'elle, la métisse rouvrit les yeux. Ses bras n'avaient pas bouger, ils étaient restés le long de son corps quand Norman avait lâché son poignet. Il s'excusait. Une excuse pour ça. Puis se recula. Eva resta figé pendant quelques secondes avant de le regarder et de toucher ses propres lèvres. Alors ce moment était bien réel. Il l'avait embrassé. Il avait caresser ses lèvres des siennes. C'était une pulsion, mais Eva ne regrettait pas. Pourtant elle le devrait. Elle n'avait pas le droit de se laisser aller dans les bras d'un homme. Pas aussi rapidement. Pas après tant d'années passé avec Alec. Les yeux de la jeune femme fixaient ceux de son ami. Malgré tout. Ce contact lui manquait déjà. Elle en voulait de nouveau. Oui. Cette douceur et cette chaleur qui l'avait envahit. La métisse voulait le ressentir encore.

Norman. R'commence, por favor...

C'était un murmure qui avait passé ses lèvres. Ses yeux pétillaient, sa demande était des plus sincères et des plus légères. Et dire qu'à une époque, elle n'aurait pas jouer la farouche et lui aurait sauté dessus. Mais c'était il y a longtemps. Bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Ven 18 Mar 2016 - 21:34

Norman fixa la demoiselle et ouvrit légèrement la bouche pour s'excuser de nouveau et de ne pas lui en vouloir, d'avoir agit comme ça mais la demoiselle lui pria de recommencer ce qu'il venait de faire. Le garçon arqua un sourcil complètement étonné d'entendre cette phrase, il s'était attendu à se prendre une mandale de se faire hurler dessus ou de la voir partir en larme mais en aucun cas, il s'était attendu à ça. L'électricien s'avança, d'un pas hésitant, comme-ci en ce moment-là, il avait peur de la voir tomber en morceau à la moindre caresse.

Il s'approcha un peu plus, pour laisser un faible espace entre leurs deux corps, il attrapa sa main droite et avec l'autre il déplaça une mèche qui lui barrait le visage pour mieux l'observer, pour imprimer chaque parcelle parfaite de son faciès. Il la dépassait d'une dizaine de centimètre, ce qui lui valut d'incliner légèrement la tête pour mieux plonger son regard dans le sien.

Le revers de ses doigts caressèrent sa joue, devait-il vraiment recommencer ? N'allait-il pas le regretter par la suite ? Pourquoi commençait-il à s'accrocher ? Avec le monde actuel, il fallait mieux se maintenir à une simple connaissance, il ne fallait pas aller plus loin, par risque de souffrir par la suite. Son esprit réfléchissait trop, mais son corps la voulait, ses lèvres voulaient encore épouser les formes des siennes.

Goûter le reste de sa peau, la découvrir, la parcourir. Le garçon frissonna par ses pensées, alors qu'il était là, à simplement la fixer, elle attendait, là, les yeux pétillants. Ses muscles se tendirent, son regard venait de réveiller quelque chose en lui. Le désir. Prenant son courage, il approcha son visage avec douceur pour l'embrasser à nouveau quelque seconde, il recula légèrement pour reprendre son souffle et plonger son regard dans celui de la demoiselle pour savoir si elle désirait continuer.

Ses mains n'avaient pas été pressante, elles s'étaient calé dans son dos pour la coller contre lui, sentir la moindre parcelle de son physique contre le sien. Il n'était pas descendu directement parcourir son fessier, chose qu'il faisait en premier d'habitude. Il ne voulait pas aller trop vite, la brusquer, la braquer. De toute manière, si elle voulait simplement arrêter, il ne la forcerait en aucun cas.

Il colla son front contre le sien et lui fit un sourire en coin. Ses bras avaient exercé une légère pression, pour la rapprocher un peu plus. Il captura ses lèvres à nouveau et quémanda l'entrée de sa bouche de sa langue, il voulait plus, mais il irait doucement, en parfait gentleman. En général, ses relations étaient assez bourrines mais là, c'était différent. L'histoire, l'espace, le contexte était différent. Il découvrait une partie de lui, qu'il ne connaissait pas ou qu'il avait décidé simplement d'oublier.

Il recula de nouveau son visage et demanda sincèrement "ça va ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Dim 20 Mar 2016 - 10:26



Le cœur de la métisse s'emballa. Elle n'était pas sur qu'il accepte vu son expression, pourtant elle en avait l'intime conviction. Il s'approcha d'elle, ses doigts entre les siens, Eva soupira, et les serra légèrement. Ce genre de contact lui avait manqué. Sa douceur lui fit fermer les yeux l'espace de quelques secondes puis les plongea dans les siens. La jeune femme perdait la notion du temps. N'importait que sa chaleur contre la sienne, la douceur de ses doigts sur sa peau et la lueur dans son regard.

Son regard l’envoûtait. Était ce la couleur de ses pupilles ou bien l'intensité qu'elles dégageaient. Elle ne savait pas. Mais ce sentiment était bien là. Et puis, le moment qu'elle attendait, vint enfin. De nouveau elle sentit la douceur de ses lèvres contre ses siennes, leur chaleurs. Quand il s'éloigna pour la questionner du regard, ce fut presque comme un déchirement. L'esprit de la jeune femme était embrumé par l'attirance qu'elle éprouvait à son égard.

La mécano se sentait presque timide, telle une adolescente qui découvre tout juste la douceur d'un homme. Ses mains étaient posé sur les côtes de Norman, immobile. Elle le regardait fixement, une lueur qu'elle avait cru perdu dans les yeux. Et ce sourire... Son sourire. D'un coup elle ne comprit pas pourquoi ça ne l'avait pas fait réagir plus tôt. Il avait tout pour l’envoûter et lorsque leurs lèvres se collèrent une seconde fois, la jeune femme intensifia légèrement le baiser, ses doigts remontant sur son dos pour mieux se coller à lui. Eva se perdit dans ce contact pour n'en être interrompu que par la volonté de son partenaire.

Sa tête se baissa un peu en reprenant son souffle calmement. La latino le fixa de nouveau et acquiesça à sa réponse. Elle en voulait encore. Une barrière s'était entre ouverte dans sa tête. Eva ne chercha pas plus loin et pressa ses lèvres sur les siennes accompagné de son corps. Ca n'avait plus rien d’anodin. Ce moment était un appel du corps. Pur et simple. Son baiser dura quelques secondes avant qu'un déclic ne se fasse dans son esprit en sentant la main de l'homme glisser dangereusement en dessous de ses reins. Un souvenir remonta. C'était le geste d'Alec.

Mais qu'est ce qu'elle faisait ? Elle se perdait dans les bras d'un homme alors que son fiancée n'était plus depuis peu de temps. Les battements de son cœur devinrent douloureux dans sa poitrine. Et toutes les horreurs qu'elle avait commise revinrent à la surface.  Malgré tout, ce fut avec douceur qu'elle se détacha de la bouche de l'électricien et soupira en collant son front au sien.

J'peux pas.  

La réalité avait eu raison de l'appel du corps. Cette idée folle n'avait rien de bon. Eva plongea son regard dans le sien et soupira encore. La lueur qui était présente dans ses yeux avait disparu. Pour le moment, la métisse préférait se complaire dans sa douleur que de se laisser aller dans ses bras, comme si rien de tout ce bordel n'existait.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Dim 20 Mar 2016 - 14:20

Eva s'était écarté lentement, elle ne l'avait pas repoussé violemment et si elle l'avait fait, il ne lui aurait absolument pas voulu. Il comprenait pourquoi elle ne pouvait pas, son esprit lui avait sans doute rappelé Alec et s'était normal de ne pas vouloir s'abandonner dans les bras d'un inconnu aussi rapidement. Le front collé au sien, Norman murmura :

"Je sais..." un léger sourire accompagna ses deux mots.

Il ne s'était pas détaché d'elle, ses bras étaient toujours autour d'elle comme pour la protéger de ses mauvais souvenirs, il l'enlaça quelque instant puis déposa un tendre baiser sur son front avant de se reculer. Ses mains glissèrent le long de ses bras pour attraper ses mains mais c'est le tissu qu'il attrapa. Le garçon tira dessus et fit un ourlet sur les deux manches pour qu'elle ait accès à ses mimines. "Ce sera plus simple comme ça"

Des bruits de pas se firent entendre derrière la porte et la poignée s'abaissa.

Norman arrêta tout contact physique avec la demoiselle en se reculant encore une fois, ils étaient à quelque mètre l'un de l'autre. Le garçon était un peu gêné par la situation. En général, ce genre de contact partait rapidement par une partie de jambe en l'air mais là, la situation était différente.

Luis entra dans la pièce et fixa quelque instant sa soeur et Norman qui paraissait ailleurs tous les deux, comme une gêne. L'hispanique haussa les épaules, ça ne devait pas être grand chose, Norman avait sans doute réussi à faire parler Eva et l'embarra venait de là.

L'électricien tourna la tête vers Luis et lui fit un geste de main pour le saluer, accompagné d'un léger sourire. Puis il se tourna à nouveau vers Eva. L'ayant un peu sorti de son mutisme, elle pourrait maintenant parler avec son frère. Enfin il l'espérait pour Luis et Marco. D'ailleurs Marco fit à son tour une apparition.

Norman souffla, heureusement qu'ils n'étaient pas entrés quelque minute plus tôt car il aurait pris une bonne déculotté. Lança un regard vers Marco, il baissa légèrement la tête pour lui faire comprendre qu'elle était plus apte à parler maintenant.

"Bien...Je vais vous laisser en famille, j'ai des choses à faire..."

Non pas qu'il avait quelque chose de particulier à faire mais il devait s'éclipser pour les laisser entre eux, d'ailleurs ça l'arrangeait un peu, vu qu'il n'avait aucune idée de comment réagir après ce qu'il venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: His pain is her pain    Aujourd'hui à 6:43

Revenir en haut Aller en bas
 

His pain is her pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]
» La Cascade de Pain : Illustration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-