Partagez | .
 

 The Guardians ( not another marvel movie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Arthur E. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 570
Age IRL : 31

MessageSujet: The Guardians ( not another marvel movie )   Mer 2 Mar 2016 - 17:43

Encore un soir à Evergreen Ridge. Evergreen.. Pourtant tout est si blanc. La neige, avatar de l'hiver, s'étend sur tout le domaine, et bien au delà. Libre de toute contrainte humaine, elle est comme la parole de la nature, qui affirme reprendre ses droits sur nous, ses enfants.
A chaque fois que je regarde ces lieux si calmes, si silencieux, là où devaient grouiller tant de vacanciers, de sportifs amateurs ou confirmés, je me dis que nous avons eu tort de nous croire supérieurs à notre créatrice. Nous n'étions rien et il était temps de le réaliser. Temps de l'accepter, et de craindre à nouveau notre vieille terre. Nous sommes maintenant remis à notre place, tout simplement.
Cette place, je compte bien la défendre, car si j'accepte le jugement de notre mère, je ne courbe cependant pas l'échine et ne plie aucun genou face à son châtiment. Je survivrai, et les miens survivrons. Une réalité, une certitude qui brille dans mon regard, mêlant détermination et espoir. Je suis le gardien de cette meute, le protecteur de ces lieux. Tel est mon devoir, et bientôt je pourrai mener à bien ma quête. Retourner en ces lieux maudits que nous avons fuis, pour retrouver ma soeur et l'emmener ici. Alors enfin ensemble, je pourrais lui faire apprécier le chant du silence..

Une clope au bec, je progresse lentement, pour les premiers pas de cette ronde. Mes yeux se posent sur ce qu'éclaire ma lampe torche, même si le jour nous offre encore assez de lumière. Si aucune de mes rondes ne m'a montré de quoi m'inquiéter, je ne laisse aucun détail au hasard.. Rien ne pourra se dissimuler dans la pénombre. Le fusil est resté dans la chambre. Comme toujours, la sécurité enclenchée, le chargeur retiré et vidé de ses dix dernières cartouches. Je fais confiance à ceux qui sont maintenant une partie de ma vie, mais un accident est si vite arrivé. Je le sais si bien, moi le militaire.. Aucun détail au hasard, comme je l'ai dit.
Ce n'est qu'avec une arme de poing, sûrement l'ancienne arme de service d'un flic, et mon couteau que je me présente comme le gardien des lieux ce soir. Je sais au fond de moi que de toutes façons, je n'aurai pas besoin de tirer. Je l'espère.. Oh mon dieu.. Je le souhaite tellement.

Je ne suis pas seul. L'équipe habituelle, Ethan et moi. Il est comme moi ce gars.. Faut dire, nos formations, nos métiers sont tellement similaires. Nous avons tout deux servis la nation au péril de nos vies. Nous savons donc parfaitement comment agir, pour assurer la sécurité de notre chalet. Je suis heureux d'avoir quelqu'un comme lui à mes côtés.. Au moins, on sait. Pas besoin d'expliquer, pas besoin de craindre le faux pas. Il gère et je gère, point.
Buzz s'est joint à nous. C'est une très bonne idée, car si je pense qu'il n'a pas l'expérience de nos vies, il a l'envie de servir, et il en a dans le crâne. Si nous voulons continuer à survivre, il nous faudra être fort.. et ça passe par la formation des profanes. Oh et puis, il n'y a pas de risques de cour martiale si nous divulguons les secrets de nos entraînement, de nos tactiques.


" On va profiter de ce soir pour commencer ton entraînement, Buzz. Y a rien de difficile, tu nous suis, tu fais ce qu'on te dis, tu nous regardes et tu apprends. Si t'as des questions, tu les poses de suite, n'hésite pas.

On pourrait presque entendre un tambour jouer une marche militaire derrière mes mots, je le sais. Mais je suis Sergent. Sergent chef même. Un bon sous officier, qu'ils me disaient. Oh si j'avais pas rendu ma m4, j'aurai peut être pu finir colonel ! Mouhahaha. Non, sans déconner, j'aurai pu finir instructeur. Et ne jamais connaître la joie d'être dans les bras de Izzy ?. Ne jamais avoir partagé la scène devant un large public avec ma soeur ? No way ! J'ai fais le bon choix, j'en suis sûr.

On ne va pas t'apprendre à tirer correctement, vu le manque de munitions. Et puis... J'pense que tu te démerdes assez bien là dessus, de ce que j'ai vu au stade. Pas vrai ?
Bref, on commence en douceur. Tactique et communication. Furtivité et efficacité !


Je regarde maintenant Ethan, lui faisant un petit clin d'oeil. Oh c'est sûr, j'en fais de trop, il n'y a rien de sorcier et surtout, il ne s'agit pas d'une réelle formation. Je me joue un peu de la situation c'est vrai.. Mais si on ne rit plus, à quoi bon se battre pour vivre ?

Allez ! GO GO GO ! "



Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Walker
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 25/12/2013
Messages : 744
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: The Guardians ( not another marvel movie )   Sam 12 Mar 2016 - 14:12

Ethan avait signé pour une sortie en fin de journée afin de patrouiller dans ce qui était devenu le domaine des survivants de CenturyLink Field. Cela lui faisait du bien de sortir profiter du grand air, mais c'était surtout qu'il se sentait bien mieux en étant utile à la communauté. Tout le monde venait d'horizons différents, et il fallait donc profiter des talents de chacun. Pour sa part, la sécurité était largement son domaine. Et même si, depuis le temps, ils n'avaient pas grandement eu à souffrir de la présence des créatures désormais appelées rôdeurs, il prenait garde à maintenir une vigilance constante. Le moindre instant d'inattention ou de négligence pouvait mener à un désastre comme celui qu'ils avaient vécu quelques temps plus tôt... Par dessus tout, il savait qu'il fallait se méfier des infectés dissimulés sous la neige. Une patrouille routinière était donc parfaitement de mise.
Il avait enfilé une tenue d'extérieur chaude et mis son holster à sa hanche, avec son fidèle Glock à l'intérieur. De l'autre côté, son couteau de combat, primordial afin d'éviter de gaspiller des munitions. Puis, il avait fait un crochet par la salle commune où un certain nombre de réfugiés se restauraient. Il y trouva toute sa petite famille réunie autour d'un repas. Saluant tout le monde, il se pencha pour embrasser sa femme et ses fils, assurant qu'il mangerait en revenant de sa patrouille. Après quoi, il était sorti rejoindre Arthur et Buzz, qui étaient également de la partie. L'air froid de l'extérieur lui mordit la peau, mais ce n'était pas désagréable pour autant. Il s'emplit les poumons d'une bonne goulée d'air frais, appréciant ce picotement familier. Même si leur situation n'était pas idéale, ils se débrouillaient. Et ils avaient mis la main sur un endroit vraiment agréable. Pour l'heure, il laissa la main au militaire, qui avait à cœur d'instruire le profane qui les avait rejoints. L'agent fédéral s'amusa de la simulation lancée, et il se prit même au jeu en faisant mine d'être inquiet et en désignant les arbres qui s'étendaient à perte de vue.


« Les ennemis sont innombrables, mon commandant. Ce sont d'étranges géants avec des dizaines de bras, et une peau dure comme une armure. Ils encerclent totalement le camp !

On y aurait presque cru. Après un moment, il éclata de rire et relâcha la (fausse) pression. Arthur semblait décidé à entraîner Buzz, ou du moins à lui expliquer quelques ficelles pour qu'il puisse effectuer des patrouilles efficaces... et s'en sortir. Tous les survivants du groupe n'étaient pas des combattants aguerris. Il y avait même fort à parier que la plupart d'entre eux avaient connu leur baptême du feu lors de la chute du stade. Mais ce n'était pas la bonne volonté qui manquait, et même du côté le plus inattendu...

- On a bien failli avoir un petit patrouilleur avec nous ce soir. Owen ne voulait pas me lâcher quand j'ai dû partir. On dirait qu'il ne tient plus en place depuis qu'il sait marcher tout seul...

Le jeune homme eut un sourire attendri à cette pensée. En quittant le réfectoire, il avait dû demander de l'aide à sa mère pour que son fils aîné reste à table. Il lui avait trottiné dans les pieds, fermement décidé à l'accompagner. Owen devenait de plus en plus curieux à mesure qu'il grandissait, et qu'explorer le monde devenait possible. En plus de ses capacités motrices qui se développaient de manière impressionnante, il maîtrisait de plus en plus de mots. Par moments, Ethan avait peur qu'il grandisse trop vite... avant de se souvenir que ce ne serait pas une mauvaise chose, si la situation restait dans l'état actuel. Pour l'heure, il agissait comme n'importe quel père dingue de son fils, avec un mélange de tendresse et de fierté.
Cette petite parenthèse achevée, il reprit son sérieux. Ils avaient une tâche à effectuer, et ce n'était pas le moment de commettre un impair par négligence. Tout était calme autour d'eux, et il entendait la nature bruisser comme si rien n'avait changé. La luminosité déclinait, alors qu'on était entre chien et loup. Les lampes torches ne seraient pas de trop.


- Le plus important dans ces patrouilles, c'est de faire attention à ce qui peut se trouver sous la neige. Ces saletés ont tendance à finir enfouies sous la poudreuse, et à en sortir par surprise, même s'ils sont ralentis. Une main qui te tient subitement la cheville, et t'es dans de beaux draps... »

Même sans savoir comment le processus fonctionnait exactement, une chose était certaine : une morsure conduisait à la mort puis à la transformation. Une imprudence était vite commise, et un rôdeur enfoui pouvait brusquement passer à l'attaque. Le froid agissait toutefois comme une sorte de tranquillisant sur eux, en les ralentissant considérablement. Ce n'était pas pour autant qu'il ne fallait pas se méfier...


Welcome Hell
Il en a toujours été ainsi. Pour atteindre le Paradis, il faut connaître l'Enfer.  by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The Guardians ( not another marvel movie )   Sam 12 Mar 2016 - 19:44

Encore une nuit de plus que tombe sur la montagne… Encore une nuit de plus au chalet… Encore une garde plus à laquelle Buzz s'était porté volontaire. Non pas qu'il adorait aller se geler les miches dans la neige durant de longues heures. Il voulait juste se sentir utile à quelque chose, pour aider la communauté. Il savait parfaitement qu'il avait pas forcement de supers compétences à offrir. Mise à part pour jouer à la perfection les baby-sitter. Là oui, pour inventer des jeux et faire faire du coloriage, il était qualifié. Comme quoi son don pour le dessin pouvait encore peut-être être utile dans le monde actuel. Le truc c'était que vu sa tronche, les parents n'étaient pas forcement hyper heureux que le junkie de service s'approche trop de leur précieuse progéniture. Même si à l'inverse les gamins étaient eux ravi de passer du temps avec Buzz.

Le jeune homme trouvait dans ses rondes le moyen de prendre l'air. De pouvoir prendre la distance avec les gens, au milieu desquels il ne se sentait pas des plus à l'aise parfois. A mesure, les gens l'acceptaient, en apprenant à la connaître, mais c'était toujours un peu compliquer pour certains. Alors Buzz prenait sur lui, et sortait dehors, allumait une clope pour souffler un bon coup.

Ce soir c'était avec les deux G.I Joe du groupe qu'il avait l'honneur de marcher dans le soleil couchant. C'était cool parce qu'il les appréciait tous les deux. Dans leurs yeux, Buzz ne voyait pas de jugement. Au contraire, il avait l'impression qu'une sorte d'amitié était en train de naître. Une truc genre Band of Bro'. Et pourquoi pas… Buzz ne demandait qu'à apprendre, pour pouvoir être capable de se défendre, mais aussi de sauver la vie des gens qu'il appréciait. De celle qu'il aimait. Alors tout en tirant sur sa clope, son fusil sur l'épaule au cas où, Buzz adressa un sourire à Arthur et lança : « -oui chef à vos ordre chef ! » en prenant une voix plus grave que la sienne.

D'ordinaire ce n'était pas son genre de jouer les moutons et de suivre les ordres. Mais ce soir, c'était pour la bonne cause, et c'était encadrer par deux hommes en qui il avait totalement confiance. Alors autant jouer le jeu, et apprendre ce qui pouvait lui être utile. Furtivité… Oh merde là il allait vraiment falloir qu'il s'applique parce que c'était pas trop son genre… « -oh molo les gars, j'viens de manger ! » lâcha-t-il tout en recrachant la fumée de sa clope. Il plaisantait, près à courir s'il le fallait. Buzz lança un regard complice à Ethan lorsqu'il parla de son fils. Le petit Owen était un peu le chouchou de l'artiste. Et il adorait le voir marcher de son pas encore peu sur.

Il haussa les sourcils en écoutant Ethan. Ils étaient partout ces trucs… «-t'in mais on peut même pas faire un bonhomme de neige tranquille quoi ! » ajouta le jeune homme. C'était de l'humour noir, totalement réaliste cependant. C'était tout de même un peu flippant ce que venait de dire le papa modèle de la bande. Qu'est ce qui leur pendait au nez… Qu'est ce qui allait leur tomber sur le coin de la tronche lorsque l'hiver allait laisser place au printemps ? Ils se pensaient en sécurité ici. Même s'ils étaient toujours prudent bien entendu. Et si tout ça n'était qu'illusion et qu'ils étaient tout simplement assis sur une tas de rodeurs qui attendaient juste quelques rayons de soleil pour reprendre de la vigueur… « -ce qui faut m'apprendre surtout les mecs, c'est le self-contrôle alors ! » ajouta Buzz après l'histoire d'Ethan. « -parce que ce genre de truc : paye ton gros flip ! J'ai pas des nerfs en acier trempé comme vous. » Lors de la bataille au stade, il ne pouvait pas se le cacher, il avait comme apprécier rentrer dans le tas, dégommer ces trucs. Et avec un peu de recule, ça l'avait un peu fait flipper par rapport à lui même. Il poussa un soupire et ajouta : « -et dire que y'a fallu une armé des morts pour que je vienne passer des vacances au ski ! » Il n'avait jamais eu l'agent pour se payer ce genre de loisir. La plus part de sa paye misérable passant dans la cagnotte qu'il réservait à son école de dessins.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur E. McLeod
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 570
Age IRL : 31

MessageSujet: Re: The Guardians ( not another marvel movie )   Jeu 17 Mar 2016 - 7:49

Quelle bonne humeur ambiante. Trois hommes, trois sourires. Une sortie sur fond de fraternité, de plaisir de se retrouver ensemble. Voilà de quoi alléger le poids d'une corvée. Oh, une corvée, vraiment ? Pas pour moi. Pas pour Ethan non plus. Une habitude, peut être. Autant faire en sorte qu'après ce soir, le jeune Buzz soit à même de pouvoir assurer une ronde seul sans risquer sa vie sur d'infimes détails, qui sont pourtant si important dans le grand jeu de la survie. Ethan et moi savons ce qu'il en est, nous avons été instruits en la matière. Apprendre à tenir une arme et aussi, apprendre à ne pas s'en servir. Apprendre à se servir de ses yeux. Etudier et respecter ce code, cet enchaînement de petits gestes, de tâche méthodiques à exécuter avec vitesse et assurance. Parvenir à garder son sang froid en toute situation, afin de rester au sommet de ses capacités, et de rester ce puissant rempart derrière lequel peuvent se retrancher ceux qui ignorent tout du combat et de la vigilance des gardiens. Waouh.. Ca sonne tellement bien, je pense comme un bouquin.

Des géants donc, avec dix bras et une peau de métal ! Je regarde mon coéquipier.. haussant le sourcil pendant une longue seconde, avant de hocher la tête. Ethan se met à jouer le jeu. Et là, maintenant, ça me fait rire. Eh bien, nous allons les traquer ces géants ! Ils connaîtront la vengeance des... à-vengeur ? oh je n'en sais rien. On va se venger, point barre ! J'imite donc une grande grimace horrifiée, après mon rire, mimant la tronche que pourrait tirer un commandant si l'on venait lui annoncer l'attaque imminente de supershivas géantes et mécontentes.


" Par Junon ! Il faut envoyer nos héros pour les terrasser ! Tadadaaaam ! Les voilà ! Regardez, c'est mister-parfait et camionman ! Ils sont accompagnés de l'homme-dessin ! Nous sommes sauvé !

Je finis cette petite parenthèse d'une voix très aigüe, pour me donner des allures de donzelle en détresse, rassurée par l'arrivée de ces super héros.. J'ai l'impression d'avoir déjà vu ça quelque part. Bref ! Puisque nous sommes en chasse, autant le faire du mieux possible. Tout en gardant un certain confort dans mes mouvement, préservant mes muscles d'êtres totalement crispés après dix minutes, j'avance comme il est de rigueur de le faire lorsqu'on est l'homme d'une équipe d'intervention. Le dos légèrement courbé, genoux fléchis, je montre à Buzz comment avancer en furtivité, même si la mienne reste relativement relative à la relativité de la situation. Gardant le doigt hors de la gâchette de mon flingue, laissant même la sécurité enclenchée, je balaye du regard chaque zone dangereuse. Sans être trop sérieux, certes.. Mais en accomplissant tout de même mon travail d'une manière correcte.

Ethan, au sommet de sa décontraction, nous parle de son fils. C'est.. comme une discussion que nous aurions tous pu avoir, six ou sept mois plus tôt. Un père ravi des progrès de son enfant. Je détourne le regard de ma mission, pour pouvoir admirer cette grande fierté qui l'anime. Et je l'envie. Non pas de jalousie, loin de là. Je l'envie de cette grandeur, d'avoir cette force dans l'âme et dans le corps.. Cette force qui sublime tout homme qui, un jour, a le bonheur de pouvoir y goûter.


Ton fils est génial Ethan. T'en as de la chance.. J'aimerai tellement avoir un gosse avec Izzy. J'pense qu'elle n'est pas contre.. Enfin.. Pour ça j'ai besoin d'être certain qu'on soit en sécurité ici.

Sans vraiment le vouloir, ni même m'en rendre compte, j'ai recentré le débat sur ce que nous faisons là, maintenant. Ethan enchaîne sur le vif du sujet, les menaces invisibles. C'est le plus dangereux. Une vigilance un peu trop endormie et le drame peut surgir. Je le laisse dire, hochant simplement la tête pour appuyer ses bonnes paroles. Même si pour le coup, j'ai l'impression que lui aussi se met à parler comme un livre. Je vous présente Ethan v3.1.4, le manuel de survie contre les monstres planqué sous la neige. Haha.. Cette pensée m'arrache encore un rire, aussi étrange que soudain, que mes deux potes ne manqueront sûrement pas de remarquer.

.. T'en fais pas Buzz. Quand tu as appris à gérer, tu gagnes grandement en confiance, et donc, en contrôle sur toi et sur la situation. D'ailleurs, à ce propos, regarde. Ton index ne doit pas être sur la gâchette. Uniquement quand tu vas tirer.

Je lève mon arme pour illustrer mes propos. Une sécurité supplémentaire à bien observer, surtout quand on n'est pas encore totalement à l'aise avec les petites surprises surprenantes qui peuvent bien surprendre les surpris ! Je ne le sais que trop bien, une attaque dans le dos et paf.. la machine du copain se met à cracher ses balles dans tout les sens, y compris celui de votre petit cul. Non, ce n'est pas du vécu.. Enfin pas personnel !

Tu n'as donc jamais skié, Buzz ? J'suis plutôt à l'aise avec la glisse, moi. La première fois que j'ai skié, c'était pour une mission d'intervention en Afghanistan... C'était encore pendant la guerre, et c'était un fameux bordel. On avait pour mission de capturer une des têtes pensantes de la rébellion. Fallait ramener ce gars vivant, pour l'interroger.. Il était planqué dans sa montagne, on savait exactement où. Un bombardement aux alentours l'a forcé à bouger. En.. luge. Mais genre la luge super hightech avec des mitrailleuses sur les côtés et tout.. ENCORE un foutu truc russe de la guerre froide, j'en suis sûr. Bref, on s'est lancé à sa poursuite. On était en ski et.. j'ai perdu trois hommes ce jour là. Trois hommes avant d'enfin lui loger une balle dans les pneus.

Des pneus, puis je laisse planer le silence. Je me retourne soudainement, pour regarder Buzz droit dans les yeux. Avec de grands yeux, et un air tellement sévère. Les lèvres pincées, le visage tiré, tremblant même légèrement. Je lève la main qui tient la torche vers lui, sans l'aveugler de la lumière, et tend mon doigt pour le désigner.

JE PLAISANTE, BUZZ !! .. Il n'y a pas de pneus sur une luge ! Bouhahahaha !!! ... Non, j'ai jamais fait de mission de c'genre. La première fois que j'ai skié, c'était à cause d'un dé. J'ai perdu à un jeu totalement con et c'était ça, mon gage. J'me suis lamentablement vautré.. Depuis, j'en ai fait un peu, et j'me débrouille pas trop mal, vraiment. "

Arthur McBlagueLourde. Et encore, les pauvres.. ils n'en ont pas fini..



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: The Guardians ( not another marvel movie )   Aujourd'hui à 5:18

Revenir en haut Aller en bas
 

The Guardians ( not another marvel movie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» My first movie :p
» Marvel Civil War
» Jeu 1 → Survivor (Version Méchants Marvel)
» Captain Marvel - Walter Lawson
» MARVEL ~ répertoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-