Partagez | .
 

 Sympathy For The Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Mer 16 Mar 2016 - 16:53

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

 Aux premiers instants de la discussion, Dan avait enfoncé son menton dans sa paume de main, coude sur la table, pour écouter un peu ce que Ian avait à confier. Et il en avait des choses à dire, il suffisait juste de s’y intéresser un peu. Il suffisait de se pencher sur la personne, lui montrer son intérêt. Rien de plus simple. L’œil vif, Daniel plissa le regard pour entrapercevoir les émotions du médecin qui se mettait un peu plus à l’aise que quelques minutes auparavant. Daniel adorait ces moments où son interlocuteur s’éveillait un peu plus, comprenait qu’il n’avait rien à craindre et pouvait donc communiquer avec un peu plus d’aisance.

Le père de Daniel n’avait pas eu une vie facile, contrairement à ce qu’il voulait laisser paraître, même auprès de sa propre famille. David Gallow avait vécu une enfance difficile, un père mort à la guerre, élevé par ses grands frères et sa pauvre mère malade. Sa femme avait subi le même sort lorsque Dan était adolescent. Tous les deux se souvenaient très bien de l’agonie pénible de Kathryn Gallow, rongée par le cancer. « J’l’ai jamais vu aussi vif je t’avoue… » Fit remarquer Daniel en se grattant l’œil à l’aide de son index. Ian, avec un sourire un peu serré, parla de son père.

En le regardant, Daniel éprouva quelque chose de particulier. Il avait l’impression de parler avec un enfant, parce que les expressions qu’il employait lui faisait penser à celles d’un enfant ou parce qu’il avait une mine serrée en y pensant, aussi serrée que son cœur. Daniel comprenait parfaitement son état d’esprit. Il fit la moue, en se passant une main dans les cheveux, reculant dans le fond de son dossier. « Ils ont dû se mettre en sécurité. C’est peut-être mieux que de chercher absolument à te rejoindre, ils se serraient mis en danger pour rien. » Fit remarquer Daniel en hochant la tête, illustrant ses propres paroles avec un léger sourire en direction de Ian. Il voulait avant tout le rassurer, lui montrer qu’il valait mieux garder espoir plutôt que de broyer du noir. Difficile à dire quand vos enfants et votre père sont encore bien en vie, avec vous.

Daniel écarquilla les sourcils en écoutant ce que Ian racontait à propos de son fils. Cela expliquait bien des choses, puisque Dan avait trouvé étrange cette sorte de distance entre Ian et son fils. Jared et lui ne se connaissaient pas depuis toujours, peut-être que Ian avait été comme le père de Daniel, toujours très occupé. Malheureusement, l’Apocalypse l’empêchait de lui donner une deuxième chance. « Merde, c’est pas banal ça… » Commenta Daniel en faisant la moue, avant d’opter pour un sourire en coin, histoire de dédramatiser. « Décidément, entre ma femme qui a pété son câble et ton histoire bizarre avec la mère du p’tit… » Daniel ne put s’empêcher de rire. Ils faisaient décidément la paire.

« J’ai retrouvé ma femme chez moi en pleine partie de jambe-en-l’air avec un mec de sa boîte. J’avais un pauvre boulot de comptable de merde, j’étais cocu. T’imagine le rêve… » Daniel piqua alors un morceau dans l’assiette de Ian et se mit à mâcher amèrement en faisant tout de même une mine assurée. Il ne regrettait pas son choix d’être parti de Seattle. Seulement, ses enfants en avaient souffert et il se rattrapait chaque jours en veillant sur eux. « C’était soit j’déménageais à SLC, soit je me foutais une balle. Le choix a été vite fait. » Poursuivit Dan en avalant la bouchée qu’il mâchait d’une façon détachée, avant de croiser les bras derrière sa nuque.

« Je sais pas… J’ai toujours tout fait pour mes gosses. J’imaginais pas qu’ils tenaient autant à moi enfin… Pas comme ça. » Commenta Daniel en faisant une grimace, plissant les yeux à cause de son attendrissement naturel pour ses gosses. « Vous êtes tous les deux, il doit bien comprendre que vous n’avez que l’un et l’autre. Ça peut être notre grande force comme notre plus grande faiblesse. » Daniel disait vrai. Si le père de famille était bien soulagé de voir ses enfants en parfaite santé, l’état de sa fille notamment, l’inquiétait. Est-ce qu’elle serait un boulet pour lui ? Est-ce qu’il devrait se mettre en danger pour la sauver perpétuellement ? Est-ce qu’elle arriverait à surmonter ses peurs pour comprendre que la survie leur est nécessaire ? C’était les questions qui perturbaient Daniel tous les jours, à chaque fois qu’il posait son regard sur elle. « Vous discutez un peu ? » Demanda-t-il à Ian en secouant la tête pour se reintéresser au cas de Jared. 
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Jeu 17 Mar 2016 - 11:27


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
La vie n’était pas facile, Ian en était parfaitement conscient, mais en vérité, il se demandait si elle ne s’était pas simplifiée maintenant. Plus il écoutait Daniel lui conter son histoire plus il comprenait à quel point la vie pouvait être cruel. Ils avaient tous deux passé de mauvais moments dans leurs existences, mais ils c’étaient relevés, en même temps l’un comme l’autre n’avait pas vraiment le choix. Du coup, maintenant, qu’il faut uniquement survivre sans gérer les factures à payer tout semble relativement plus simple. Ils n’ont plus que des besoins primaires à satisfaire. Comme beaucoup, Ian donnerait beaucoup pour retrouver le confort de sa vie d’avant, mais il sait très bien que ce n’est pas possible.

La remarque de Dan sur son père ne faisait que conforter Ian dans son idée. Après tout quand on est retraité on passe une partie de ses journées à s’ennuyer. L’avenir ne fait que de nous rapprocher un peu plus de la fin. « Je pense qu’il a un nouveau souffle à cause de la situation. On a vraiment l’impression d’appartenir à quelque chose de plus grand que nous contrairement à avant. » Faut dire ce qui est, l’avenir nous dépasse encore plus qu’avant, personne ne sait si demain nous serons encore de ce monde et c’est ça qui force à se dépasser et agir pour le groupe.

Daniel tentait de rassurer Ian, il le gratifia d’un sourire. Il savait que son père était encore en vie au fond de lui. Il avait l’espoir de le sentir le jour où il passerait l’arme à gauche. Ce n’est pas avec ses douces paroles que l’homme réussirait à faire disparaitre l’envie qu’il avait de retourner à Bellevue pour rentrer chez lui et le ramener par la peau du cul si nécessaire. « Tu as sans doute, raison, mais j’ai bien l’intention d’aller chez lui quand je serais réparé et que je serais capable de me défendre. » Sans doute qu’on ne le laisserait pas partir comme ça, mais il trouverait un moyen du moins, il l’espérait.

L’urgentiste était amusé par la réaction de son interlocuteur. C’était la première fois qu’il racontait son histoire en intégralité à quelqu’un. Il ne s’attendait que vaguement à une remarque du genre. « Faut croire que certaines femmes sont vraiment étranges… » Il avait précisé certaines ne voulant pas inclure Rosaleen dans le lot, car il la trouvait très différente des autres. « Tu sais, le pire c’est qu’y avait des fois, sans me prévenir elle venait déposer mon fils chez moi. Le concierge de l’immeuble lui ouvrait la porte et le gamin restait enfermé dans mon appart jusqu’à ce que le concierge me prévienne, parce qu’elle n’avait même pas le courage d’appeler. » Heureusement que Ian avait une petite voisine qui devait être à la fac qui s’occupait souvent de Jared moyennant finance évidemment.

Ian était en train de manger une nouvelle bouchée tout aussi difficilement que la première pendant que Dan lui racontait la suite de son histoire. Il préférait largement la sienne au final, il y a eu moins de souffrance, sauf peut-être pour Jared. C’est avec le regard un peu médusé de tout ce qu’il venait d’apprendre qu’il posait la première question qui lui vint en tête. « Pourquoi SLC ça fait un peu loin de Seattle non ? » L’urgentiste était bon en anatomie, mais une vraie buse en géographie. On ne peut pas être bon partout. Il lui semblait que la ville était dans deux trois états plus loin sans grande conviction. « Mais surtout pourquoi être revenue dans le coin ensuite ? » C’est vrai, il était avec lui ici c’est donc qu’il avait fait le chemin inverse à un moment de son existence.

Ce n’est pas comme si Ian avait la fibre paternelle, il avait des problèmes avec les relations humaines en général alors pour qu’il fasse un bon père, il faudrait qu’il soit capable de déplacer des montagnes. « Je ne veux pas le brusquer, je pense qu’il sait qu’il peut me trouver n’importe quand s’il a besoin de moi. Il ne m’a pas lâché d’une semelle pendant qu’on préparait l’assaut. Il m’a même aidé sans broncher. Sauf qu’on était tous deux très silencieux. » Il marqua une pause se remémorant l’attaque en elle-même et son accident. Le regard rempli d’effroi de son fils. « Quand je me suis cassé la jambe, il a tout fait pour m’aider et il m’a également servi d’assistant pendant que j’ai soigné les blessés. Sauf que depuis ce jour je n’ai plus de nouvelle. » Ce qui en est n’inquiétait pas vraiment l’homme. Il avait déjà eu plus de contact avec lui que pendant les trois derniers mois.

Il souriait presque décontracté avant d’ajouter une petite conclusion à cette histoire. « En effet, on ne discute pas vraiment, mais j’ai l’impression qu’il est comme moi pour le coup. Il a besoin de temps pour m’accepter, surtout que la situation ne lui laisse guère le choix. » Ce n’est pas comme s’il pouvait continuer à espérer qu’il reverrait sa mère.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Ven 18 Mar 2016 - 21:36

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

Daniel se rappelait de sa vie à Salt Lake City. Il y avait apprit à vivre, pour de vrai. Le Daniel d’aujourd’hui n’avait rien à voir avec ce qu’il était avant. Il n’y avait eu que son père et ses enfants pour comprendre le bien fou que cela lui avait fait de quitter la ville. Il s’en voulait un peu de les avoir laissé avec leur mère, mais il n’avait pas eu le choix. Sinon, sa santé mentale en aurait pâti. Ian se confia au quarantenaire en lui expliquant comment est-ce que la mère de Jared l’avait laissé aux bras de son père, sans prévenir personne, en le mettant sur le fait accompli. Daniel fit une grimace et se gratta de nouveau l’œil, tic de geste alors qu’il réagissait à ce que venait de lui racontait l’urgentiste.

« Purée.. Je voudrais pas dire de mal d’une nana que j’connais même pas mais pour le coup… Ca fait un peu peau d’vache… » Commenta Daniel en fronçant les sourcils, avant de hausser les sourcils. Il n’en pensait pas moins de son ex-femme, qui n’avait rien fait pour le monter vers le haut. Jamais. Sa femme l’avait castré, en plus de le tromper. Il n’avait été qu’un pauvre type, esclave de son travail et des caprices et névroses de sa femme. Daniel poussa un soupire en y pensant avant de reconcentrer son attention vers Ian qui se forçait à manger. Daniel se leva un instant pour attraper une carafe d’eau sur une autre table et lui servir un verre d’eau. « Tiens. » Dit-il en se rasseyant avant que Ian ne lui pose une question.

Pourquoi Salt Lake City ? Daniel eu un petit sourire en coin lorsque Ian lui demanda cela, avant de se gratter l’avant-bras avant de remettre sa manche en place. « J’avais besoin de changer d’environnement. J’étais un robot. Métro-boulot-dodo. Je touchais plus ma femme depuis des mois. Un vrai zombi. » Daniel eu un rire pour lui-même par rapport à cette petite référence ironique compte-tenu de la situation et en dit plus à Ian. « Là-bas j’me suis mit en contact avec un ancien pote de fac, qui avait décidé de laisser tomber la finance pour la musique. Du coup il m’a proposé de tenir une boutique de musique avec lui. Je sortais, j’avais des aventures… Bref, ça m’a réapprit à vivre et profiter un peu de cette chienne de vie. » Il esquissa un petit sourire en coin de nouveau en levant les yeux au ciel.

Evidemment, Daniel avait dû revenir à Seattle. À cause de sa femme. Mais après coup, Dan remerciait son ex-femme d’avoir quitté le navire juste avant l’épidémie. Grâce à elle, le quarantenaire avait pu retrouver son père et ses enfants et être là pour les protéger. Du moins, il faisait ce qu’il pouvait. Daniel croisa les bras et poussa un soupire. « Mon ex avec le divorce, se retrouver toute seule avec les gosses, ça lui a fait comprendre qu’elle gérait pas du tout. Elle s’est barrée en laissant les gosses chez mon père. C’est lui qui m’a appelé. » Effectivement, Daniel se souvenait du coup de téléphone et de l’avion prit en catastrophe pour revenir voir ses gosses. Tous les deux avaient fondu en larme, comme la fois où ils étaient venus passer des vacances à SLC, malheureux de ne plus être avec leur père.

Daniel préféra se concentrer alors sur Ian, pensant que désormais, il n’avait plus à se faire du mouron. C’était l’Apocalypse, les enfants l’avaient, et peu importe où était son ex-femme, elle n’avait pas assuré. Elle n’avait jamais assuré. « C’est un bon p’tit. Il est resté avec toi. » Il hocha la tête en écoutant Ian et renchérit avec un petit clin d’œil supplémentaire « Les chiens ne font pas des chats. Vous allez vous adopter mutuellemen sans vous en rendre compte. C’est obligé. » Daniel s’étira légèrement avant de poser une main sur son ventre concave et sourit en regardant autour de lui. « Au moins une merde pareil, ça force les liens. »   
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Sam 19 Mar 2016 - 18:35


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
Ian ne put s’empêcher de sourire devant tant de gentillesse envers son ex-copine, ne pas vouloir dire du mal que ce soit pour la respecter elle ou lui c’était très aimable de sa part. Il venait de lui rappeler que les gens ne jugeaient pas tout le temps. C’était très plaisant d’avoir des gens agréables, il ne peut pas le nier. Cependant il faut avouer que cette femme lui avait pourri la vie et être courtois n’était pas forcément de mise lorsque l’on parlait de son sujet. « Tu peux, ne t’en prive pas. Ce n’est pas parce que moi-même, je n’en dis pas que c’est interdit. Je le comprends même parfaitement, tu verrais mon père comment il est horrible avec elle. Par contre, je n’arrive pas à expliquer que Jared l’aime autant et passait toujours autant de temps avec elle avant l’épidémie. » Enfin, il n’aurait sans doute jamais l’occasion de voir son père, ou cela impliquerait qu’il soit ici avec eux. Il lui manquait lui et ses mauvaises manières, c’était à se demander comment l’urgentiste avait fait pour être aussi bien élevé.

Dan offrait un peu d’eau à Ian pour l’aider à avaler la nourriture qui restait désespérément bloqué dans sa gorge. Visiblement quand l’envie n’y est pas, même en se forçant pour faire plaisir à quelqu’un ça ne passait pas mieux pour autant. « Merci! » se contenta-t-il de dire à son interlocuteur, les yeux brillants d’une nouvelle lueur. Il s’était rendu compte qu’il avait un ami en Daniel et cela comptait énormément pour lui. « La vie que tu as fuis me fait penser à celle que j’avais avant. Sauf que je faisais un métier qui me plaisait et que je n’avais pas vraiment le temps d’avoir une vie à côté. En même temps quand on est médecin, c’est un nouveau type de vie qu’on enrôle. » C’était justement ça qui lui avait appris à sauter des repas et dormir que quatre heures par nuit, ce qui était totalement contradictoire.

Il aurait aimé avoir une vie comme la sienne ne serait que quelques semaines, pouvoir faire ce qu’il veut quand il veut. Sauf qu’en y réfléchissant, il ne saurait certainement pas quoi faire de son temps libre, et tous ses potes de fac sont devenus ses collègues de boulot ou ses confrères de professions qu’il voie de temps en temps à des symposiums. « Ce doit, être excitant de partir dans l’inconnue comme ça, aussi étrange que cela puisse paraitre, je n’ai jamais pu partir ailleurs que dans les murs de cet état, alors pour moi tu as presque fait le tour du monde. » Il exagérait un peu, mais il voulait montrer que lui aussi pouvait faire un peu d’humour. Il ne lui avait pas dit pour ses amis, mais ce n’était pas réellement important.

Il se remit à parler de son ex-femme du coup, au final, elle lui avait fait presque le même coup que son ex-copine en fait. « Franchement, j’ai l’impression qu’on a eue le même type de femme dans nos vies. Si ça se trouve, elle était de la même famille. Le principal, c’est que tu as pu te reconstruire avec tes enfants, sans elle et dans la ville que tu aimes vraiment. » Ian ne s’imaginait pas vivre loin de ses origines et il savait que l’aventure ce n’était bon qu’un temps. On finit par se lasser et être encore plus seul loin de tout le monde.

Ian regarda Dan avec un air un peu triste, il était loin de la réalité malheureusement, Jared ne l’avait pas choisi, il n’avait pas eu le choix. « Il ne m’a malheureusement pas choisi et le premier mois aussi, il a trouvé toutes les façons de me le faire savoir. Au début j’ai cherché sa mère, mais comme je n’arrivais pas à la trouver, j’ai pris une décision. Venir ici… » Il prit une pose, le temps de manger une nouvelle fourchette et de s’aider d’une gorgée d’eau avant de reprendre. « Ensuite, il a eu la phase où il ne me calculer pas du tout. Ce qui était un progrès en soi, et maintenant, de temps en temps il vient vers moi, alors je ne me plains pas. Je suis sûr qu’un jour il m’acceptera et même si ça doit prendre un an ou deux, j’attendrais. » Ian était quelqu’un de patient c’était une certitude et il continuerait ainsi pendant encore longtemps.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Mar 22 Mar 2016 - 0:42

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

Effectivement, Daniel ne pouvait pas vraiment dire du bien d’une femme qu’il ne connaissait même pas. Mais il ne pouvait pas en dire du mal non plus, parce qu’il trouvait ça injuste. Simplement parce que la mère de ce pauvre Jared était peut-être atteinte par cet étrange virus. Elle arpentait peut-être les rues, éventrée et les yeux révulsés. C’était la même chose pour la mère des enfants de Dan. Il ne savait pas ce qui lui était arrivé, parce que lorsqu’elle l’avait fait revenir ici, par la force des choses, il ne savait pas où est-ce qu’elle avait été. Elle avait emporté son ordinateur portable et tous ses effets personnels, alors il n’avait rien trouvé au propos du lieu où elle aurait pu se rendre.

Les enfants non plus ne savaient rien, mais Daniel n’avait pas insisté auprès d’eux. Alex était en colère contre sa mère - sa crise d’adolescence naissante y aidant - et Phil ne voyait qu’à travers les yeux de son père, qui était tout pour lui. Il ne lui en avait pas voulut de les avoir quitté. Mais pendant les vacances à Salt Lake City, il avait pleuré comme le petit garçon de huit ans qu’il était à l’époque à l’idée de retourner vivre chez sa mère. Daniel se rappelait de son fils l’implorant en pleurant dans ses bras. « S’il te plaît papa, j’ai peur dans la vie si t’es pas là. » Des paroles d’enfants assez vague qui avaient du sens. Et quel sens.

« Je sais pas si mon métier me plaisait. Comptable… Ca fait pas rêver. » Soupira Daniel en regardant autour de lui avant de hausser les sourcils et de reposer les yeux sur Ian, avant d’esquisser un petit sourire en coin. « Médecin, t’as dû en bouffer des années d’études. Au moins ça te sert maintenant c’est toujours ça de gagner. » Daniel ne put s’empêcher de rire, un rire qui ressemblait à un aboiement de vieux cabochard. Mais c’était de bonne guerre et c’était surtout vrai : Ian était un atout majeur dans cet endroit. Même si des gens comme Daniel, sans prétentions particulières, pouvaient se montrer utile, le médecin qu’il était avait des compétences qui permettait de les maintenir en vie, dans la mesure du possible. Rien que pour cela, Daniel avait tout son respect.

Ian lui confia tout de même qu’il l’enviait. Daniel arqua un sourcil avant de sourire finalement. Il est vrai qu’il avait eu droit à une deuxième jeunesse, et quelle jeunesse ! Elle avait été nécessaire, ça l’avait sauvé. Sinon, il ne serait même pas là pour voir ses enfants et son père, survivre dans cette Post Apocalypsia. Il se serait jeté sous un train ou se serait pendu. Dan l’avait envisagé, alors il avait peur d’y repenser. Pourtant dans ce contexte-ci, il y avait toutes les raisons valables de vouloir mettre fin à ses jours, mais Daniel avait la rage, il voulait survivre à cela, parce qu’il avait une idée saugrenue en tête : Être acteur et/ou témoin de la suite de l’Histoire de l’Humanité. Ca n’était pas par hasard si ce virus ne se manifestait pas autrement que par le retour des morts.

Rosaleen pensait que ces êtres pouvaient être sauvés, mais Daniel pensait tout le contraire. C’était la punition qui les attendaient tous, alors ils étaient l’épée de Damoclès, la menace constante. L’Equilibre de la Terreur en somme. Si ils ne voulaient pas devenir ces choses, ils devaient éliminer ces choses, et rester en vie, pour montrer qu’ils méritaient leur place sur Terre. Quelque chose dans ce genre là. « Je sais pas si c’était le même type de femme mon pote, mais j’aimerais bien rencontrer autre chose pour changer. Mais dans notre situation, ça risque de pas être super pratique. » Plaisanta-t-il avant d’attitrer à Ian un clin d’œil. Lui, il avait Rosaleen. Daniel ne savait pas bien ce qu’il y avait entre eux, de l’amour ou une forte amitié, mais ça le faisait rire, alors il n’hésitait pas à lancer le sujet par de petites interactions comme celles-ci : Comme un gamin.

Concernant son fils, Daniel ne pouvait pas beaucoup l’aider. Il avait déjà à faire avec les terreurs récentes d’Alex et le regard dur de Phil, il ne pouvait pas donc se permettre de faire des commentaires concernant les relations internes des personnes encore en famille dans ce campement. « C’est compliqué, il faut laisser venir les choses. Je pense que Jared est assez grand, surtout après tout ça, pour comprendre ce qu’il se passe. Qu’on ne peut plus penser comme avant. » Malgré tout, Daniel savait aussi que l’adolescent peut se rebeller contre la personne la plus proche, celle qui lui veut le plus de bien. Par chance, ça ne semblait pas être le cas de ses propres enfants.   
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 850
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Mar 22 Mar 2016 - 13:34


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
Ian continuait de fixer son assiette sans grande conviction. Ce n’était pas dans son habitude de jouer avec la nourriture, mais il avait un tel manque de motivation que ça l’occupait. Il savait qu’il devait manger et que Daniel qui était aussi là pour passer un moment sympa avec lui ne le laisserait pas repartir sans avoir vidé le contenu. Il n’en avait pas envie, mais il savait au fond de lui qu’il n’avait pas vraiment le choix. C’est donc un peu à contrecœur qu’il continuait de manger, petit à petit il était arrivé à la moitié, ce qui pour lui était déjà une victoire, mais ne représentait certainement pas assez pour l’autre. Il avait déjà fait beaucoup et ne voulais plus se forcer. Les hauts le cœur répété, l’épuisait doucement et il n’était pas de taille à lutter plus longtemps contre son corps.

Il préférait se détacher un moment de son assiette pour écouter un peu plus les propos de son interlocuteur. Il n’avait rien d’autre qui lui parcourait l’esprit après tout à quoi pouvait-il bien penser. Les gens qu’il avait tués d’une balle dans la tête ? C’était une des rares choses qui lui envahissait l’esprit depuis des jours. Il n’arrivait pas en s’en débarrasser. « J’aimais bien les chiffres quand je faisais mes études, mais je doute que ce soit plaisant dès les côtoyer toute la journée. » Il ne pouvait pas vraiment penser que ses journées de boulot étaient fun, les siennes non plus. Cependant, ses journées étaient bien plus remplies d’adrénaline.

Il se rappelait ses nuits passées à l’hôpital en compagnie des autres internes. De n’avoir que quatre heures de sommeil à son actif, mais deux litres de café dans le sang pour rester éveillé. C’était un style de vie bien différent de celui du commun du mortel, mais c’était le seul qu’il avait connu et ça lui plaisait. C’était une sorte de drogue et c’était comme ça qu’il se sentait vivant. C’était une vie géniale si on compare à sa vie d’étudiant. Il avait fait deux ou trois fêtes, mais rien de plus. Ce qui l’intéressait le plus c’était de réussir ses années et avoir le métier qu’il voulait tant. Il avait toujours fait de son mieux pour rendre fière sa famille.

Il souriait à Daniel en y repensant. Ce n’était pas si horrible que ça en avait l’air avec un peu de recul. Il en gardait de bons souvenirs et puis comme il disait, c’était bien utile d’avoir un médecin dans le camp. « C’est vrai que je suis resté étudiant longtemps, mais je ne regrette pas. Il faut se donner du mal pour avoir ce qu’on le désire le plus au monde. Depuis que je suis très jeune, j’ai voulu devenir médecin. Alors je n’avais pas l’intention d’avoir peur de trois années d’étude en plus. » C’est vrai que c’était long, mais bon, il n’allait pas s’en plaindre. Il avait une vraie utilité maintenant, chose qu’il n’avait jamais vraiment eu l’impression d’avoir.

Ian ne put s’empêcher de rougir lorsque Dan fit illusion avec Rosaleen. C’était un sujet un peu sensible, simplement parce qu’il n’avait jamais parlé de ça avec elle. C’est après avoir récupéré un peu ses esprits qu’il regarda l’homme avant d’ajouter. « C’est maintenant à ton tour de te trouver quelqu’un ! Je suis sure que ton fils en ferait craquer plus d’une. » Essayer de se trouver quelqu’un dans ce monde était assez futile, mais bon il avait commencé sur le sujet alors il pouvait bien renchéri un peu dessus à son tour également. Il avait tous deux d’autre chose à penser même si Ian ressemblait actuellement à un adolescent de quinze ans.

C’était d’ailleurs assez étonnant que justement ça ne le rapproche pas de Jared, mais il pouvait comprendre qu’il ait honte de voir son père comme ça. « Tu as bien raison, je ne veux pas trop l’influencer. » Rester collé à lui ce n’était certainement pas la meilleure solution. Il avait appris que forcer les gens ne faisait que les dégouter un peu plus. « Bon je crois que je ne pourrais définitivement rien avaler de plus. Mais c’est déjà un bon début. » Il avait la gorge légèrement nouée en disant ça. Comme s’il était désolé vis-à-vis de Daniel d’en être incapable.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Ven 25 Mar 2016 - 14:41

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

Daniel ne pouvait pas vraiment envier ce que lui racontait Ian. Pas vraiment. Parce qu’il avait passé ses années de fac avec l’enthousiasme d’une cuillère à soupe et parce qu’il avait très vite fait sa vie avec son ex-femme. Tout avait été trop vite et il n’avait eu le temps de ne rien apprécier. Ca avait été du gâchis, il le savait, alors il ne voulait pas vraiment se rappeler de tout ce temps perdu. Il préférait penser à son séjour à Salt Lake City, à ce sentiment de liberté qui l’avait envahit. Il préférait également se souvenir de son enfance, où sa mère était encore en vie et où il était le petit garçon le plus heureux du monde, toujours un peu dans la Lune, toujours du genre à inventer des choses folles pour épater ses parents. Mais cela avait été un défaut. Daniel l’ignorait.

Daniel ignorait qu’il voulait plaire à tout le monde. C’était peut-être pour ça qu’il faisait tant d’effort. Heureusement pour lui, il avait quelque chose d’assez charismatique, il attirait les gens parce qu’il ne les regardait pas comme le commun des mortels. Il se sentait à part et s’arranger pour que les gens pensent la même chose de lui. De ce point de vue, il ne pouvait pas nier ne pas être le père de Phil. Cependant, ce dernier semblait différent ces derniers temps, depuis ce qui était arrivé dans l’école, parce qu’il avait vu son héros de toujours perdre son sang-froid et son sens de l’humanité. Son père avait littéralement massacré un gars. Pas juste pour se défendre ni défendre sa famille, mais parce que tout s’était enchaîné trop vite. L’effet boule de neige.

« Phil ? Ben tout le monde le trouve adorable c’est sûr. Mais c’est un p’tit gars qui commence à prendre conscience que c’est la merde. Je l’aime, c’est mon gamin, j’ai l’impression d’avoir une copie de moi en plus p’tit, mais merde, cette situation est pas simple. » Expliqua alors Dan en se passant une main dans la nuque avec une grimace sur le visage. Il est vrai qu’à l’âge de Phil, Daniel vivait une vie heureuse, fils unique vivant dans un petit quartier tout à fait ordinaire de Seattle. Rien d’extraordinaire. Phil avait vu sa vie de petit garçon déjà chamboulée par la situation familiale bancale, encore plus dévastée. Plus de maison, plus d’école, plus d’amis. Plus de maman. Il ne s’en sortirait pas indemne.

Daniel finit tout de même par sourire à la remarque de Ian, qui encourageait son ami à trouver quelqu’un. Pour quoi faire ? Il est vrai que Daniel aimait s’amuser à l’époque de sa renaissance à Salt Lake City, mais ici, il se demandait ce qu’il allait bien pouvoir faire. Comment éprouver de l’amour envers une femme sans avoir peur de la perdre le jour d’après, à cause de ces foutus infectés. Dan haussa les épaules, faisant comprendre à Ian que ça lui passait au dessus de la tête, du moins c’est ce qu’il croyait. À la place, il préféra se concentrer sur Ian qui repoussait son assiette avec une mine dépitée sur le visage. « C’est déjà ça mon vieux. Faut juste pas que tu te laisse crever de faim. » Répondit l’ancien disquaire en lui attribuant un petit clin d’œil amical, qui se voulait surtout encourageant.

Il s’étira en levant ses bras vers le plafond et bailla un coup avant de plisser des yeux en regardant autour de lui, en cherchant son père du regard. « J’me demande si mon père est pas avec les gosses… J’ai pas vu Phil depuis c’matin c’est bizarre. » Marmonna Daniel en se tordant sur sa chaise, cherchant sa petite tête brune du regard. Pas de Gallow par ici. « C’est chiant, je peux pas m’empêcher de les vouloir dans mon champ de vision… Va falloir que j’aille voir s’ils vont bien. » Il se leva et posa ses yeux sur Ian un instant avant d’esquisser un sourire. « Tu voudras nous rejoindre ? J’t’ai dit, y a de la place dans cette salle. Toi et Jared vous pouvez venir avec nous. Ca te réussit pas de pioncer à l’infirmerie. »    
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Aujourd'hui à 21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Sympathy For The Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» Sympathy for the devil - Ambroise&Fauve (-16)
» Sympathy for the devil [Natalya]
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-