Partagez | .
 

 Sympathy For The Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Sympathy For The Devil   Mar 1 Mar 2016 - 11:35


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
Les derniers jours avaient été compliqués pour l’urgentiste, à l’heure actuelle, il ne marchait plus qu’au radar. Il avait toujours un sourire crispé sur son visage. C’était évident que quelques choses n’allaient pas dans son regard sans qu’on sache vraiment pourquoi. Au fond de lui, il savait, il était triste, désemparé et tout plein d’autres adjectifs négatifs imaginables concernant son état d’esprit. Il avait du mal à avancer vu qu’il ne dormait pas beaucoup. Il passait son temps à l’infirmerie pour soigner les blessés qui pouvaient s’en sortir. Il avait même mis son lit de camp là-bas pour pouvoir intervenir rapidement. C’était aussi une excuse pour ne pas dormir dans une salle de classe avec du monde autour de lui. Il n’avait pas envie de dormir dans un endroit qu’il ne connaissait pas.

Enfin plutôt que de dormir, il passait plus de temps à fixer le plafond en attendant que la nuit passe. Souvent, la lueur de la lune éclairait les pièces, mais c’était bien trop peu pour qu’il puisse faire quelque chose, il ne voulait pas gaspiller l’électricité, il savait à quel point c’était dur de s’en fournir. Alors il attendait simplement, sagement que la nuit passe et que le lendemain lui offre une meilleure journée. Il avait envie d’y croire, mais est-ce que c’était seulement possible ? Tant qu’il ne se sera pas sorti de la tête toutes les atrocités qu’il a vécues, il ne pourra pas avancer. Il avait vu tellement chose avec son métier, il ne comprenait pas pourquoi aujourd’hui c’était si différent. Pourquoi, il n’arrivait pas à dormir plus de trois heures par nuit. Tant de question dont les réponses étaient introuvables. Il en avait marre.

Enfin parler de son manque de sommeil était une chose, mais on devait aussi parler de son manque d’appétit. Il ne faisait plus qu’un repas par jour et devait facilement avoir perdu quatre kilos. Il ne s’en inquiétait pas, puisqu’il savait. C’était une évidence, si on mange moins, on perd du poids. Ses cernes étaient bien plus marqués chaque jour qu’il passait ainsi. Il était presque étonné que personne n’était venu le prendre à part pour lui dire d’arrêter de jouer au con. Cependant, est-ce que c’était vraiment sa faute, s’il n’arrivait pas à trouver le sommeil ? Ce n’est pas comme s’il ne tentait pas de s’endormir. Il arrivait à survivre grâce aux litres de café qu’il ingurgitait, mais ce n’était pas une bonne solution sur le long terme. Son corps finirait par ne plus suivre.

Il n’avait pour le moment pas trouvé le temps de se retrouver pour tourner la page. Il n’en avait pas encore la force pour le moment, et surtout, il ne pouvait pas faire cela seul. Il avait besoin de la présence de sa rousse avec lui. Il devait s’expliquer. Il devait la trouver et lui parler. C’était décidé, il ferait ça aujourd’hui, bien qu’il n’est aucune idée de l’endroit où elle se trouvait pour le moment. Quelqu’un entrait dans l’infirmerie ou il était en train de nettoyer les derniers ustensiles dont il s’était servi. C’était Jared qui venait le voir une fois de plus. Il semblait plutôt apprécier la nouvelle vie que lui avait offerte la rébellion, il pouvait faire ce qui lui semblait bon.

Il était venu prendre des nouvelles de son vieux père ce qui ne pouvait que le faire sourire. Pour une fois, on pouvait voir un regard un peu plus sincère que durant la longue semaine qui s’était écoulée. « Pendant que tu es là, tu ne sais pas où pourrait être Rosaleen ? Je voudrais lui parler. » Seule réponse de la part du gamin un non de la tête assez soutenue, tant pis, il trouverait quand même. Il attrapait sa béquille, il en avait trouvé une deuxième pour gagner du temps, mais il ne voulait pas s’en servir, il ne trouvait pas pratique d’avoir les deux mains encombrées. C’est donc avec son habituelle démarche claudicante qu’il sortit de la pièce et traversa le couloir.

La première personne qu’il croisa n’était autre que Daniel, s’il avait bien compris les deux s’entendaient plutôt bien peut être que lui avait une idée d’où trouver la fille qu’il cherchait. Il s’arrêta donc à sa hauteur tout en changeant sa béquille de main pour lui tendre sa main droite de façon amicale. Il devait reprendre ses bonnes vieilles habitudes. « Tu vas bien ? Je n’ai pas eu l’occasion de te voir beaucoup à l’infirmerie, je suppose donc que la famille Gallow va bien dans son ensemble. » Un petit sourire professionnel apparait sur son visage. Il avait l’impression de dire uniquement des banalités. Il était triste de voir à quel point, il manquait de personnalité et d’idée.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Mer 2 Mar 2016 - 21:11

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

Les derniers jours avaient été difficile pour tout le monde. Il fallait trouver ses marques, s’organiser et surtout se laisser du temps pour appréhender les choses. Victoria avait été vengé, mais à quel prix ? Chacun réagissait à sa façon. Bizarrement, Daniel avait plutôt bien récupéré. L’énergie de son père, qui prêtait main forte à l’infirmerie, n’importe où, du moment qu’il pouvait proposer son aide. Alex se faisait petite. Elle souffrait encore au bras, mais surtout, elle avait peur. Elle était la plupart du temps dans les pattes des hommes de la famille, silencieuse et assez renfermée sur elle-même. Daniel lui laissait du temps. Il parlerait avec elle quand elle serait remise physiquement. Pour le moment, c’était trop tôt.

Phil quant à lui, avait quelque chose d’étrange dans le regard. Le petit garçon curieux et dans la lune n’avait pas changé de ce point de vue-là, mais il prenait conscience pour son jeune âge de l’ampleur du souci. Ainsi, il ne faisait aucunes histoires, ne se plaignait jamais et allait même jusqu’à proposer son aide pour des tâches qui n’étaient pas à sa portée. Tout le monde avait conscience du volontariat du petit garçon, certains pensant qu’il s’agissait d’un réflexe de défense, d’autres qu’il ferait un parfait petit survivant.

Daniel allait chercher des changes pour le pansement de la blessure d’Alex, l’esprit reposé mais après avoir passé une nuit difficile. Notre père de famille dormait sur ses deux oreilles, mais sa fille était souvent prise de terreurs nocturnes. Seul son père parvenait à la calmer. Cette nuit avait été difficile, on pouvait la voir sur le visage de Daniel qui affichait de jolis cernes sous ses yeux. Ses tâches de rousseurs ressortaient à cause de la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur, étant donné qu’il revenait du dehors pour prendre l’air quelques instants. Rester tout le temps enfermé dans cette école pourrait faire devenir fou.

Il croisa alors Ian, qui marchait difficilement avec sa béquille. Daniel fit un grand sourire en se dirigeant vers lui. « Ian ! » Il lui donna une petite tape sur l’épaule, heureux de voir qu’il était assez en forme pour marcher, malgré sa jambe abimée, mais très vite, Daniel fit la grimace en voyant le visage du médecin, les traits tirés par la fatigue. Il lui demanda comment allait sa famille sur un ton légèrement monocorde. Daniel lui afficha un sourire sincère, avant de le soutenir très légèrement pour l’empêcher de trop boiter, servant de béquille humaine. Les survivants de l’école avaient vécu tellement de choses ensemble, que Daniel se sentait assez proche de tout le monde. Il était comme ça, il ne pouvait pas s’empêcher d’éprouver de la sympathie pour la plupart d’entre eux.

« Eh ben mon vieux… T’en fais une tête. T’as pas dormi depuis quand exactement ? » Demanda Daniel avec une grimace inquiète, en regardant en biais le médecin amaigrit. Lui aussi avait perdu du poids, comme tout le monde à vrai dire, mais Ian avait vraiment une petite mine. « Elle est pas avec toi la jolie rousse ? » Ajouta l’ancien disquaire avec un petit sourire en coin, faisant rebondir ses sourcils plusieurs fois pour faire rire Ian. Les bandages d’Alex attendraient bien quelques instants, il pouvait très bien rester un petit moment avec le médecin, qui s’était plié en quatre pour les autres, peut-être pas assez remercier par les gens.

Daniel se demandait même si des gens ne lui avaient pas demandé une seule fois s’il allait bien. C’était souvent le cas pour les gens qui donnaient leur vie pour sauver celle des autres : On en oubliait presque qu’ils avaient eux aussi des soucis, des états d’âme.  
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Jeu 3 Mar 2016 - 1:48


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
La bonne humeur de Daniel faisait plaisir à voir l’urgentiste ne pouvait pas le nier. Il en avait besoin, que ce soit physiquement ou mentalement. Bon, il faut avouer qu’il avait surtout besoin de dormir ou manger en priorité, mais ce n’était pas dans son programme de la journée alors autant se divertir un peu. Il en avait réellement envie au moins. Oublier un peu le passé et penser au moment présent, si on ne regardait que ça c’était plutôt pas mal. Il n’y avait plus de militaire qui lui faisait peur à chaque virage. Il n’avait plus besoin de se cacher et de se faire le plus petit possible à chaque fois qu’il marchait. Il se déplaçait moins qu’avant à cause de sa jambe et ça l’empêcher de croiser la route de Trey.

Finalement ce n’était pas si terrible. Si on y repensait, enfin c’était vraiment très relatif parce que vu son état physique c’était loin d’être le pied. Oui, sa jambe cassée. Normalement, il devrait se reposer et essayer de ne pas trop marcher. Cependant, vu le bougre que c’était, il ne pouvait pas. Il devait soigner les gens, c’était dans sa nature. Il voulait se faire pardonner de ceux qu’il avait tués dans le jour de l’attaque et ceux qu’il n’avait pas pu prendre en charge à temps. Alors il s’épuisait doucement. Puisant chaque jour un peu plus dans ses réserves physiques. C’est d’ailleurs que Dan s’empressa de lui faire remarquer.

Il s’était regardé dans une glace et il savait que sa tête n’était pas folichonne. Il aurait pu rattraper le coup en faisant l’effort de s’habiller correctement, mais même ça c’était trop dur.  Il répondit alors au père de famille avec un petit sourire plein d’amusement grâce à la bonne humeur qu’il lui avait transmise. « Crois-moi, tu ne veux pas entendre la réponse à ta question. » Surtout que techniquement, il dormait la nuit, enfin un peu. Donc il pouvait lui dire sans mentir qu’il avait dormi, cependant, il comprenait bien le véritable sens de la question de l’homme à côté de lui qui lui servait de béquille. « Je crois que ma dernière vraie nuit date de la veille du jour où l’on a appris pour Victoria, mais que c’est bien pire depuis l’assaut. Faut dire que j’ai aussi une tonne de personnes à soigner et j’ai dû accoucher Thalia.» Tout ça, ce n’était que des excuses bidon pour se donner bonne conscience, il n’était absolument pas légitime.

Alors à défaut de faire changer les choses, il pouvait faire de son mieux pour rassurer Dan. Il avait déjà fait pire lorsqu’il travaillait avant, mais bon, il mangeait et il n’avait pas une jambe en vrac. Une fois de plus, c’était des détails qu’il avait choisi d’omettre volontairement. « Ne t'en fais pas pour moi, j’ai l’habitude de ne pas dormir. J’ai tellement pris de somnifères par le passé que j’ai besoin d’une dose de cheval si je veux espérer fermer l’œil, comme c’est plus dangereux qu’autre chose je m’en passe. Cependant j’avoue que je vais finir par tomber comme une masse un jour. » Le jour où son sommeil reviendra, il pourra dormir un long moment, c’était une certitude. Il avait déjà vécu une situation du genre par le passé.

Le cœur de Ian ce sera légèrement lorsque Daniel parlait de sa rousse. Il sentait le rose lui monter aux joues un instant alors qu’il s’imaginait la rousse. Il ne l’avait pas revue encore, mais il avait hâte. « Rosaleen… » Il prononçait son prénom dans un murmure sans vraiment réaliser ce qu’il était en train de faire. Il avait un sourire un peu nié sur le visage. Il était impatient de pouvoir repasser du temps avec elle comme avant. Il savait que visiblement, ce ne serait pas pour aujourd’hui. « J’étais justement en train d’essayer de la trouver, mais bon ça peut attendre, tu faisais quoi dans le coin ? » Il n’était pas vraiment curieux, mais vu la direction qu’il prenait, il ne pouvait vouloir aller qu’à l’infirmerie. Du coup, il pourrait certainement le renseigner du moins, être utile là-bas puisque c’était une des seules choses qu’il était capable de faire. Jaden lui avait donné la responsabilité du coin, il devait s’en montrer digne.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Lun 7 Mar 2016 - 14:46

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

La réponse de Ian fit froncer les sourcils du père de famille. Il avait du mal à concevoir que ce type, qui avait sauvé beaucoup de vies dans sa vie, se laisse autant aller. D’un autre côté, il avait le droit à un aperçu du traumatisme post-évènement, en voyant notamment ce que subissait Alex chaque nuit. Peut-être que Ian, derrière ses apparences de gentil maladroit, était totalement paniqué à l’idée d’affronter ce nouveau monde qui leur tendait les bras contre leur gré. Daniel se contenta alors de secouer la tête de droite à gauche en passant son bras autour de l’épaule de Ian pour le soutenir un peu et par la même occasion, lui apporter un peu d’empathie qui pourrait peut-être l’aider.

« C’est pas bon ça. Puis tu dors tout seul dans ton infirmerie, ça craint. On peut te faire une petite place si tu veux. Alex dort avec moi ou son grand père, alors y a toujours un lit de libre. » Assura-t-il à Ian en faisant la grimace. Il comprenait alors que la jeune fille était assez affectée par ce qui s’était produit. Elle était faible, mais Daniel ne pouvait pas être sévère avec sa propre fille : Chacun réagissait à sa façon, et il ne pouvait que l’aider, lui montrer qu’il veillerait sur elle. Cependant, il ne fallait pas se le cacher, Dan avait peur que sa fille soit trop faible pour affronter ce qui les attendrait désormais. Même s’il acceptait de jouer le rôle du père-super-héros prêt à tout pour sa famille, il ne pouvait pas empêcher une maladresse. Il avait peur, peur de ne pas avoir l’œil partout.

Ian renchérit en voulant rassurer son ami, mais Daniel arqua un sourcil en faisant la grimace. « Si c’est censé me rassurer c’est loupé. » Commenta-t-il en esquissant tout de même un petit sourire en coin pour essayer de rendre ce sourire communicatif. Ian avait besoin d’aide, parce qu’il avait été laissé trop longtemps de côté, parce qu’ils l’avaient tous un peu oublié, tous paniqués face à cette situation, parce qu’ils avaient eu peur pour leur propre existence. Daniel lui, s’était remis de ses blessures, même si cela lui arrivait de se pencher et faire la grimace, ou de lâcher une exclamation de douleur en voulant porter une charge en oubliant que son flanc et son bras avaient été touché par balle.

Ian retrouva enfin le sourire lorsque Daniel évoqua la jolie rousse avec qui il avait lui-même sympathisé. Il avait pu remarquer qu’ils étaient assez proche, et ça avait fait sourire le père de famille. Lui qui avait pu multiplier les conquêtes à l’époque de Salt Lake City, loin de sa vie morose de mari enfermé dans la routine par une femme qui le faisait cocu. Il se souvenait de cette excitation à l’idée d’avoir un rendez-vous, de retrouver une femme dont le simple regard suffisait à lui donner envie de devenir le maître du monde. Alors, il ne pouvait que sourire face à l’éventualité que Ian éprouvait une petite chose discrète à l’égard de Rosaleen. Daniel lui pressa très légèrement l’épaule pour le faire revenir sur Terre en le voyant rougir légèrement et ne put s’empêcher de rire aux éclats, un rire complice, en aucun cas moqueur.

« On pourrait voir si elle n’est pas vers le réfectoire avec les autres. Comme ça, tu en profiterais pour manger un morceau. » Proposa Daniel en soutenant très légèrement Ian par leur position, debout, la béquille du médecin gênant quelque peu la manœuvre. Alex avait encore des pansements propres dans sa chambre, il n’aurait qu’à repasser en revenant du réfectoire avec Ian. « Alex n’aura bientôt plus besoin de pansement, la blessure c’est bien refermé et y a pas eu d’infection à l’horizon alors c’est une bonne nouvelle. » Informa Daniel sans regarder Ian. Il avait suivi la jeune fille, surtout les premiers jours où la blessure avait une mauvaise tête, mais très vite, les visites d’Alex à l’infirmerie s’étaient espacées. Le père qu’il était avait pu souffler un peu.

« Tu vois on a tous besoin de se changer les idées. Toi ça te ferait du bien de parler un peu aux gens et de dire ce qui ne va pas… Et moi ça me fait du bien de pas surveiller mes gosses 24 heures sur 24. » Souffla Daniel en esquissant de nouveau un petit sourire détendu. Il ne voulait pas passer pour un mauvais père, mais il ne fallait pas se le cacher : Surveiller constamment que sa famille allait bien avait quelque chose d’épuisant. Il avait besoin de parler avec des gens, de dialoguer, de connaître de nouvelles personnes. Et retrouver Ian, cela lui donnait l’occasion de discuter un peu d’autres choses que de ses gosses.   
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Dim 13 Mar 2016 - 21:37


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
Tout un tas de facteurs pesait sur les petites épaules de Ian, il avait beau faire tout ce qu’il pouvait pour les autres, il en oubliait fréquemment qu’il était humain. Boire, manger, dormir, se laver et tout ça devenait vraiment secondaire pour lui. Il l’oubliait inconsciemment alors que son esprit est torturé par ce qui lui arrive. Il n’est pas plus à plaindre qu’un autre, mais les autres font l’effort de continuer de vivre contrairement aux autres. Son regard est reconnaissant de voir de ce que Daniel veut faire pour lui. Sa mère s’occuper de lui, mais c’était bien la seule, il avait toujours du s’autogérer et maintenant, il devait aussi s’occuper de son fils c’était encore plus dure.

Il pouvait compter sur quelqu’un et ça lui faisait vraiment tout drôle. Il ne savait même pas comment il devait réagir face à un tel acte de gentillesse. « Je…euh… Merci. Je n’ai pas envie de déranger, vous êtes entre vous. Je me sentirais de trop… » Il savait très bien que si Daniel avait fait une telle proposition c’est qu’il était sérieux. Il s’empressa vite d’ajouter une autre phrase pour lui faire comprendre qu’il acceptait l’invitation même si ce ne sera pas le cas dès ce soir. « Au pire, je viendrais installer mon lit dans votre pièce, c’est loin de l’infirmerie ? » Il savait que la fin de sa remarque pourrait sans doute être mal interprétée, c’est juste que s’il pouvait, il préférait ne pas avoir des kilomètres à faire avec sa démarche de canard. Ian était au courant qu’Alex était resté perturbé par les événements récents, il réalisait en même temps qu’il n’en avait pas du tout discuté avec Jared. Il s’en voulait un instant, mais que pouvait-il faire ? Si son fils avait besoin de lui parler, il était assez grand pour pouvoir le faire.

Il fut content d’entendre la voix de Daniel le sortir de sa torpeur. Penser autres choses c’était bien par moment aussi. Forcément le père de famille voulait le voir manger. L’idée ne l’enchantait guère, ce n’est pas comme s’il avait faim, mais son corps en avait besoin. Il ne fallait pas être médecin pour le savoir. Il se contenta de hocher la tête. « D’accord, je ferais de mon mieux. » C’était pathologique chez lui, toujours vouloir faire tout son possible pour satisfaire la volonté de ses amis ou ses interlocuteurs. Son caractère est comparable à celui d’un petit agneau docile. Le pire c'est que ça ne le choquait pas le moins du monde, il était même plutôt content d’obéir sagement à ce qu’on lui disait de faire, tant que ça restait dans la limite du raisonnable.

Se faire accompagnait par l’homme avait du bon, malgré ses quinze centimètres de plus, il soulageait énormément l’urgentiste dans ses déplacements. Rendant leurs progressions bien plus rapides. Il avait l’impression d’aller à la vitesse de la lumière vu sa lenteur habituelle. « En effet, je suis content pour vous. Ta famille s’en sort vraiment bien au final. » En vérité Ian n’en savait rien, ce qu’il voulait dire, c’est qu’à sa connaissance, il était aussi nombreux qu’à son arrivée au camp ce qui était plutôt une bonne chose. Le reste il ne pouvait pas le deviner, il faudrait que quelqu’un lui dise, mais le camp souffrait déjà bien assez pour en rajouter une couche par-dessus. Il faisait de son mieux pour oublier un peu les derniers événements et se concentrer sur le moment présent et leur route vers le réfectoire.

Se changer les idées, c’était un concept qu’Ian n’avait pas eu l’occasion de le côtoyer par le passé. Il ne se doutait que c’était une activité plutôt reposante et se remplir l’estomac devait certainement en faire partie. « Tu sais si on ne trouve pas Rosie, ce n’est pas très grave, je la verrais plus tard. On reste entre hommes comme ça. » C’était sans trop de problèmes que finalement les deux compères arrivèrent dans le réfectoire. Il se contenta de chercher les restes du dernier repas. Il n’était difficile et manger froid ne le gênait pas. « Tu m’aides à remplir mon assiette ? Pour tes gosses si tu veux je pourrais te filer un coup de main. Officiellement, j’ai un fils moi aussi. » Qui vagabonde partout tout le temps et qu’il ne voie pas beaucoup. Il s’installa avec son assiette et une fourchette dans la table la plus proche. Il regardait la contenue d’un air dubitatif en mettant la première bouchée à sa bouche et en mâchant la nourriture dans tous les sens avec le manque d’appétit.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Daniel F. Gallow
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 07/12/2015
Messages : 142
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Lun 14 Mar 2016 - 1:13

Sympathy For The Devil | Pv. Ian F. Lennon

Daniel souriait en voyant le visage tristoune de Ian qui s’efforçait de n’inquiéter personne. Parce qu’il ne voulait pas que les gens s’en fassent pour lui, ou tout simplement parce qu’il ne se rendait même pas compte qu’il avait besoin d’aide lui aussi. Au même titre que la petite Alex ou d’autres personnes de ce campement qui avaient aussi souffert des derniers évènements. Son sourire se perdit un peu dans la conversation en tentant de se faire communicatif, alors qu’il aidait Ian à se tenir mieux, à moins forcer sur sa blessure. Daniel hocha la tête : « Bien sûr qu’il y a de la place. Je crois que c’était une salle de musique. En tout cas y a de la place, tu es le bienvenu ! »

De plus, Alex aurait peut-être été rassurée à la vue d’un médecin près d’elle, même si cela n’allait sans doute pas l’aider à calmer sa psychose. Daniel était inquiet mais toussota pour lui-même en y pensant. Il se demandait surtout comment Ian arrivait à concilier sa vie privée, s’il était encore possible d’en avoir une dans cet endroit, et de gérer le reste. « C’est juste là-bas. » Indiqua Daniel en faisant un petit signe de tête au couloir qui menait à un deuxième embranchement. C’était la troisième porte. Daniel écouta alors Ian qui avait toujours cette petite expression timide sur le visage. Il le dominait de quelques centimètres et avait envie de lui donner une bonne tape dans le dos pour le réconforter.

« On fait ce qu’on peut. Phil est un brave petit gars. Et puis mon père se sent plus. Depuis qu’on a eu la réunion après… Après tout ça, il se sent investi. Tu l’as bien vu, il arrête pas de faire des allers-retours partout. » Fit remarquer Daniel en hochant de nouveau la tête tout en atteignant le réfectoire avec son ami médecin. Il fit un clin d’œil à Ian en étant d’accord. De toute façon, Rosaleen ne devait pas être bien loin, et lorsqu’ils la trouveraient, Daniel aurait tout de même la politesse de les laisser ensemble un petit moment. Il avait bien vu leur petit jeu, mais gardait ses théories pour lui.

Daniel l’aida à remplir une assiette de ce qu’il y avait encore dans les auges, avant de s’asseoir avec lui à la table la plus proche. Il releva la tête lorsqu’il mentionna son fils. Evidemment, il n’y avait même pas pensé. Ian ne parlait pas souvent de lui ; de plus, il n’avait pas l’air aussi proche de son fils que Dan pouvait l’être avec ses enfants. Du moins, il ne l’avait pas vu souvent en compagnie du jeune homme, à peine plus âgé qu’Alex. « C’est vrai qui a ton fils… C’est quoi déjà son nom ? Jared c’est ça ? » Dan marqua une petite pause pour le laisser répondre, puis se pencha légèrement vers lui en parlant un peu moins fort.

« T’sais, y a pas de mode d’emploi. J’avais laissé mes gosses à leur mère avant… Avant tout ça ? » Il se mordit la joue et fit la grimace avant de se passer la main dans les cheveux, les mettant un peu plus en bataille. « Quand elle s’est barré, leur mère, j’ai bien vu qu’ils avaient besoin de moi. J’ai pété mon câble tout seul sans penser à eux. » Libre était à Ian de chercher à en savoir plus. À voir Daniel ici et dans ce contexte, il était étrange de l’imaginer en costard cravate, le regard vide, appuyé contre une barre de métro à se demander quelle serait la meilleure façon de mourir et ainsi pouvoir rater le travail. Son ancien travail était horrible, son patron était horrible, et sa femme était horrible.

Ici, même si la mort planait au-dessus de leur tête, tous les jours, et que leur vie était désormais incertaine, Daniel se sentait bien vivant, plus qu’il ne l’avait jamais été à dire vrai. Ça avait été la même sensation que ressentait son père, qui pourtant s’était habitué à sa petite vie rangée, avant l’Apocalypse. Daniel jeta un œil à droit et à gauche : Pas de traces de ses enfants. Il fit un signe de main à Jaden qui passait près de leur table avant de se concentrer de nouveau. « Le tout c’est de toujours discuter avec quelqu’un. Au moins une petite conversation banale, histoire de penser à autre chose tu vois ? Sinon on deviendrait tous fous ! »   
 



   
   
   


J'ai volé mon âme à un clown, un cloclo mécanique, du rock & roll cartoon.

Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 851
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Lun 14 Mar 2016 - 14:24


Sympathy For The Devil
PV : Daniel F. Gallow
Une salle de musique, c’était tout ce qui manquait à Ian pour être heureux. Bon ça et le pardon de la rousse, mais bon il ne fallait pas qu’il  y pense pour le moment. Sinon, il finirait en dépression avant l’heure et Dan voulait qu’il se détente et pense à autre chose, la musique était un bon échappatoire. Il avait été élevé en plein milieu de ce domaine, même s’il n’avait jamais était doué. Il savait uniquement chanter faux ses chansons préférées ce qui était loin d’être brillant surtout après avoir passé de longue journée à écouter de la musique. Dans son adolescence, il avait essayé d’apprendre à jouer de la guitare, mais c’était simplement un désastre, du coup il avait fini par abandonner. Avant, lorsqu’il rentrait chez lui avant de dormir, il s’écoutait toujours un petit cd, même si la plupart du temps il n’avait pas l’occasion de l’écouter jusqu’à la fin vu qu’il s’endormait toujours avant.

Se souvenir lui remontait un peu le moral. Se rappelant de moment plutôt positif qu’il avait eu dans sa vie ce qui contrastait énormément avec tout ce qui lui tombait dessus en ce moment. « J’adore la musique, vous avez choisi la bonne classe pour me convaincre de venir, en plus ce n’est pas loin. » Un sourire sincère se dessinait sur ses lèvres sans qu’il n’ait besoin de forcer le trait ne serait-ce qu’un minimum. Il était presque triste de ne pas avoir rencontré des gens comme cet homme plus tôt. Il avait besoin d’amis sincères et qui n’étaient pas là pour profiter de sa gentillesse, contrairement à tous les gens qui étaient passés dans sa vie en coup de vent. Daniel s’intéressait vraiment à lui, il le voyait comme un être humain et c’était rassurant.

Il n’avait pas eu l’occasion d’observer tout le monde encore, le nouveau départ du groupe était encore trop récent, même s’il était beaucoup moins nombreux qu’avant, il avait fait de son mieux pour rester le plus longtemps possible couper du monde pour ne pas voir les autres survivants. Cependant les informations qu’il était en train de recevoir ne le choquaient pas vraiment. « Ton père, j’ai dû le voir deux ou trois fois passer, sans vraiment faire attention. C’est plutôt cool de le voir aussi bien intégré maintenant. Il me fait penser au mien, je suis sûr qu’ils s’entendraient à la perfection. » Le cœur de Ian ce sera un instant. Il en avait trop dit pour rester de marbre, toute la protection mentale qu’il avait faite pour paraitre fort était en train de s’effriter.

Son père, la dernière fois qu’il l’avait vu c’était au comptoir de son bar en train de discuter Jack Daniels avec son pilier de bar préféré.  L’urgentiste se sentit obligé d’expliquer ce qui se passait à son ami pour qu’il puisse comprendre la situation. « J’espère qu’il est toujours en vie avec maman, mais je n’ai aucune nouvelle d’eux depuis le début. J’ai essayé de les appeler quand tout a commencé, mais ça sonnait dans le vide. Je leur ai laissé un message pour leur dire que j’étais là, mais ils ne pourront plus vraiment l’entendre. » Il savait que de toute façon, il ne voudrait pas quitter son bar facilement, c’était absolument toute sa vie. Il avait été élevé dedans et avait appris à le tenir à la dure. Il savait au fond de lui que le bougre était toujours en vie avec sa mère et qu’il ferait tout son possible pour les retrouver.

Finalement le sujet changea un petit peu puisqu’on restait dans la thématique de la relation père fils. Parler de Jared ce n’était pas toujours évident, mais il comprenait qu’il n’était pas le seul avoir une relation un peu atypique avec ses enfants peut être pourrait-il l’aider et lui prodiguez de bons conseils. « Je vois… Je crois que ma situation est encore plus alambiquée que la tienne. » Il fallait commencer par le début ce qui n’était pas toujours très facile. Surtout que pour lui le début c’était il n’y a que cinq ans. « J’ai rencontré Jared la première fois lorsqu’il avait dix ans et que sa mère m’a dit qu’il restait avec moi pendant deux semaines parce que c’était les vacances scolaires. » Oui c’est un peu brutal comme mise en bouche, mais il n’a pas eu le droit à un tas d’explication qui lui expliquait le pourquoi du comment, il n’a pas eu cette chance malheureusement.

Il fallait évidemment qu’il en explique un peu plus parce que ce n’était pas suffisant pour être parfaitement compréhensible. « En fait, c’était une fille que j’ai fréquentée pendant mes études et qui me faisait cocu avec un autre mec, lorsqu’ils ont divorcé, il a demandé un test de paternité et il s’est avéré qu’il n’était pas le père. Du coup, je me retrouve avec un fils qui ne connaît de moi que les informations de sa mère et le fait que je travaille trop. » Ce n’était vraiment pas le pied pour élever un enfant. « Si tu as des conseils à me donner, n’hésite pas. » Ian souriait un peu gêné, mais il était sérieux. Il avait crucialement besoin d’aide.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Sympathy For The Devil   Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Sympathy For The Devil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» Sympathy for the devil - Ambroise&Fauve (-16)
» Sympathy for the devil [Natalya]
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-