Partagez | .
 

 Hardcore Gamer and You?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Hardcore Gamer and You?   Lun 29 Fév 2016 - 23:27


Hardcore Gamer and You?
PV : Kerwan Day

La vie au chalet était plutôt sympa, j’avais doucement pris mes marques. Chacun avait une utilité et je me plaisais de plus en plus ici. C’était comme une deuxième maison pour moi. J’avais enfin l’impression d’avoir une famille des gens pour qui compter. C’était un peu comme la lumière au bout du tunnel. La vie y était simple, chacun donnait un coup de main pour faire tout fonctionner comme il faut. De temps à autre y avait des petits gwaks, mais rien de bien méchant l’avenir était plutôt prometteur. Je faisais de mon mieux pour sourire à la vie et être heureuse, je me sentais cependant désespérément seule. Évidemment, je pouvais compter sur Dante et Kassandra, mais j’avais bien compris qu’il était en train de se passer des choses entre eux. Ce n’était pas de la jalousie loin de moi cette idée, au contraire j’étais contente pour eux.

Cependant, aujourd’hui c’était un peu différent, j’avais besoin de solitude, de voir les choses sous un angle nouveau. De ne plus me prendre la tête et de m’aérer le cerveau. J’avais décidé de partir faire un tour du côté de Seattle, j’avais envie de revoir mon magasin et de me trouver un peu de maquillage, Kassandra n’avait pas pu prendre le sien et je suis sûre qu’elle serait heureuse si je lui en rapportais. Des gestes simples procurent bien du plaisir, je souriais bêtement à cette idée. Si je pouvais trouver des trucs utiles, c’était toujours un plus. C’était décidé, j’irais.

Je me chaussais de mes après-skis et de mes vêtements. J’avais l’impression d’être un feu rouge, mais valait mieux être équipé pour partir à l’aventure. Je choisis sans trop réfléchir de laisser mon épée ici, mais de prendre arc et dague. L’épée était bien trop lourde et me gênait dans mes mouvements. Je ne pouvais pas risquer d’être ralenti par sa faute. Je semblais prête pour partir à l’aventure lors que je posais mon sac sur le dos. Je croisais tout de même Dante qui me voyait me préparer. C’est avec mon habituel sourire serein que je l’accueillis.

- Je vais me promener un peu j’ai besoin de repos et de calme. T’en fais pas je suis armé, je tacherais de revenir avant la nuit, ou au pire des cas demain. Ne t’inquiète pas pour moi, promis ?

Je savais pertinemment qu’il s’inquiéterait, mais je ne pouvais pas lui dire de se faire un sang d’encre. J’étais une grande fille, je serais capable de me débrouiller seul. Du moins, j’avais envie d’y croire le plus fort possible. J’aurais pu prendre des skis pour descendre la montagne, mais ce serait certainement plus long qu’autre chose pour revenir. J’avais tout de même dégotté une paire de raquettes ce qui m’empêchait de m’enfoncer trop profondément et elle ne prendrait pas trop de place dans mon sac quand je souhaiterais les retirer.

Je marchais en ligne droite sans vraiment me soucier du temps qui passait et je finis par empreinter une voiture dès que j’ai mis la main sur une qui était en état de marche. Je souriais, j’avais toujours aimé conduire, ça me permettait de ne penser qu’à la route, j’aimais la sensation de vitesse que cela procurait, j’aurais voulu en faire mon métier, mais la vie en avait décidé autrement. Est-ce que j’avais raté ma vie à suivre Dante, je n’arrivais plus à aimer un homme à l’heure actuelle et j’en serais certainement incapable pour le reste de ma vie ? Tant pis, ce qui était fait l’était, comme toujours, il ne me restait qu’une chose à faire, aller de l’avant. J’étais une pro pour ça, vivre la vie au jour le jour comme si aujourd’hui était le dernier.

Mon véhicule tomba à sec, tant pis. Je descendis alors de la voiture et repris ma route à pied. J’entrais dans un bâtiment, le premier de ma liste imposée, ou non, c’était uniquement un truc de bouffe, je n’avais pas vraiment faim, mais c’était un abri acceptable étant donné que la neige reprenait dehors. J’étais contente d’avoir pris avec moi mes lunettes de ski. Je voyais la vie en doré, mais au moins j’évitais le mal de crâne dû au reflet de la neige. Devant moi une silhouette qui me tournait le dos. Je me raclais la gorge avant d’ouvrir la bouche.

- Et toi là ! Tu es vivant ou pas ? Je dois mettre fin à ta souffrance sale mob ? Tu veux gouter la puissance de la grande Tamriel ?

Je savais parfaitement que si c’était un zombie en face de moi, il ne serait pas capable d’ouvrir la bouche, mais qu’importe, je ne m’inquiétais pas vraiment. J’avais sorti ma dague pour être prête à agir en conséquence.  Je n’en avais pas tué depuis cette journée dans le stade, mais je n’avais pas peur. La peur s’était envolée depuis longtemps finalement.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Mar 1 Mar 2016 - 22:27

Hardcore Gamer and You ? × ft. Tamara & Kerwan
Kerwan passait la plupart de son temps à faire des allers et des venus entre Seattle et les environs. Il avait envie de tout connaître, de tout découvrir rapidement mais il ne pouvait pas. Lorsque durant plusieurs jours il pensait avoir "rempli" son quota de rôdeurs en un certain laps de temps, il aimait bien retourner dans la campagne afin de pouvoir y rester un peu plus tranquille. Là-bas se trouvaient moins d'infectés, et il était plus facile de les éviter ou de les tuer sans en appeler toute une ordre, fonçant droit vers vous pour vous dévorer de la tête au pied.
Vu que le grand brun avait désormais obtenu un second véhicule, celui de la défunte Melina, il avait décidé de l'utiliser surtout dans la campagne. Vu que c'était un diesel et que son fourgon consommait moins, c'était donc plus pratique et évitait les pleins d'essence répétés sans cesse. Et aujourd'hui comme il faisait beau, le jeune homme avait décidé de découvrir une nouvelle petite ville en pleine campagne, et il tomba sur Tacoma. Il trouvait le nom plutôt sympathique, ayant une petite consonance du sud, de là où il venait. Cela le rendit nostalgique durant le reste du trajet.

Les infectés semblaient moins nombreux ici, mais ils étaient très certainement attirés par les bruits du moteur que faisait le fourgon noir. D'ailleurs, tout était encore intact à l'intérieur, et même l'odeur de la jeune femme y était encore présente. Il n'avait touché à rien et s'était promis de tout gardé. Elle lui avait légué cela et, même si certains objets comme sa guitare n'allaient pas avoir beaucoup d'utilité, il allait très certainement la garder où la donner à quelqu'un qui serait en mesure de prendre soin de cette guitare, il ne voulait pas qu'elle soit entre de mauvaises mains.
Ayant vu que a jeune femme possédait un réchaud, Kerwan s'arrêta non loin de ce qui semblait être un magasin. Il ne se gara pas juste devant afin de ne pas attirer tous les infectés là où il allait faire ses courses, mais préférait s'écarter afin de pouvoir tuer les rôdeurs dans un coin plus tranquille. Puis, il sorti de sa voiture après avoir vérifié que des infectés n'arrivent entra à l'entra à l'intérieur du bâtiment. Il faisait sombre, et il se baissa pour attraper sans son sac sa lampe frontale. Il la mit autour de son crâne et l'alluma mais, juste avant de se lancer à l'assaut du magasin, il entendit une voix de femme. Il sursauta car il ne s'y attendait pas, et resta planta ainsi, immobile. Il écouta attentivement les paroles de cette femme et il y eut un silence, un court silence. Enfin, il éteignit sa lampe frontale avant de se tourner vers cette "inconnue", puis il éclata de rire.

- Tamriel ? Oh mon dieu ! C'est moi, Guest ! Bon je sais, ce pseudo était pas terrible mais je n'ai trouvé que ça.

Il avait presque envie de se jeter sur elle et de la prendre dans ses bras. Même s'ils ne s'étaient "connus" qu'au travers des jeux-vidéos, il était très heureux de connaître quelqu'un, ce quelqu'un d'avant tout ce chaos. Pour une voix, une voix lui était familière et surtout, il espérait que cette jeune Tamriel le reconnaisse.
 
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Mer 2 Mar 2016 - 11:17


Hardcore Gamer and You?
PV : Kerwan Day

Toujours le sourire aux lèvres dans toute circonstance, c’était comme ça que j’étais. C’était stupide d’être de mauvaise humeur et ça ne changer pas grand-chose. Alors, si je dois tuer un mob autant le faire de bonne humeur. D’un ça ne me coute rien et de deux ça évite que je me déprime moi-même en étant de mauvais poil. Surtout que je suis sûre au fond de moi que les survivants préfèrent rencontrer quelqu’un de bonne humeur, chacun à ses propres problèmes pas la peine d’en rajouter une couche. J’observais l’homme que je tenais en joue avec ma dague. Il semblait avoir des gestes cohérents donc l’hypothèse de la mob était à supprimer.

Finalement, il se retournait, son visage m’était familier, mais je n’arrivais pas à mettre de nom dessus. Quelques choses en lui me faisaient dire qu’il n’était pas du coin. Je ne savais pas trop quoi. Peut-être qu’il me semblait un peu perdu ? Enfin, je n’en savais rien, mais j’avais toujours l’occasion de lui poser la question plus tard s’il était amical. En tout cas, il avait l’air plutôt agréable pour l’instant. Alors je lui souriais comme je savais si bien faire alors qu’il m’interpellait. Visiblement lui semblait me connaitre. Je plissais les yeux à l’annonce de cette nouvelle.

J’étais convaincu sans l’être. Les yeux rivaient sur lui. C’était ça donc l’air de déjà-vu. J’avais déjà dû voir quelques photos au détour d’une conversation et puis bon moi ma gueule ce n’était pas compliqué de la trouver sur internet. Il y avait de tout, dont des photos à moitié à poil pour faire découvrir ma passion pour les tatouages. J’avais longtemps pensé à les supprimer, mais mon côté exhibitionniste m’en avait empêché. J'avoue que ça me faisait un peu kiffer. Surtout que maintenant plus personne n’y aurait accès alors ce n’est pas trop grave. Je ne savais même pas si un jour internet serait relancé et que tout redeviendrait comme avant. J’étais persuadé que les serveurs seraient incapables de redémarrer correctement de toute façon.

- Mais évidemment que je me souviens de toi. On a pas mal rigolé ensemble, souvent en se fouettant de la gueule des noobs, j’avoue, mais bon c’est ce qui est le plus drôle.

Je m’approchais de lui à vive allure pour le serrer dans mes bras. J’aimais serrer les gens dans mes bras, aujourd’hui c’était un peu différent parce qu’avec le nombre de couches de vêtement que j’avais sur le corps je n’avais même pas l’impression de le serrer. Mon but n’étant pas de l’étouffer, je finis par le relâcher tout en lui collant un bisou sur la joue. Bon j’étais obligé de me mettre sur la pointe des pieds, mais heureusement que je n’étais pas trop petite. J’aurais eu plus de maquillage à gaspiller, il aurait une jolie marque de rouge à lèvres comme j’aime bien les faires. Mais bon, je me maquillais bien moins qu’avant alors il avait de la chance.

- Je ne t’imaginais pas aussi grand. Je suis un peu surprise. Attend, mais tu n’habitais pas dans le coin avant, qu’est-ce que tu fous ici ?


Non pas que j’étais mécontente de le voir dans le coin, j’étais plutôt étonné. Il avait dû faire bien du chemin pour arriver ici. La route avait dû être longue et semée d’embuche. Lorsqu’elle repensait au nombre de mob qu’il avait dû croiser, elle était contente qu’il soit encore en vie. C’était presque un miracle. Elle ne se rendait pas compte de la distance. Elle ne savait pas non plus s’il avait été au courant qu’elle était partie de Toronto depuis plus de six ans, elle n’en avait pas vraiment parlé puisqu’elle n’avait pas envie d’expliquer le pourquoi du comment. Enfin, elle attendait d’avoir plus d’information sur ce qu’il savait d’elle.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Mer 2 Mar 2016 - 21:36

Hardcore Gamer and You ? × ft. Tamara & Kerwan

Kerwan la reconnaissait parfaitement bien maintenant.C'était assez étrange de voir cette jeune femme en vrai, vu qu'il ne l'avait bu qu'au travers de quelques photos et de conversations vidéos groupées. Jamais il n'aurait pu penser qu'il rencontrerait un autre gameur, ici ici une gameuse comme elle. Comme dans les jeux-vidéos, elle avait l'air d'être coriace cette petite dame, et Kerwan était heureux de la voir ici. La surprise fut immense pour les deux jeunes gens et surtout pour cette Tamriel.
Un énorme sourire envahi les lèvres de Kerwan lorsque la jeune femme lui avoua qu'elle se souvenait de lui. Elle avait dû en croiser des gens comme lui dans les MMO pourtant, mais il se sentait rassuré de se dire que chacun se souvenait de l'autre, plus ou moins bien. Puis, elle lui rappela un souvenir et le grand brun plongea dans ses rêveries durant quelques instants. Oh que oui, il se souvenait de ce genre de moments, comme si c'était hier !

- Oh que oui, je m'en souviens parfaitement, c'était tellement l'éclate ! Ces petits bouseux de quatorze ans qui se croyaient les rois, et ont vite fini par retourner dans les jupons de leur mère ! J'avoue que c'était juste énorme de les faire chier.

C'était incroyable de voir qu'il avait des souvenirs à partager et surtout en commun avec quelqu'un. Ils ne se connaissaient qu'au travers d'un ordinateur et du virtuel, mais finalement nous aurions dit deux amis qui se retrouvaient après des années passés l'un sans l'autre. Depuis bien longtemps, le grand brun se sentit tellement content; cela faisait bien longtemps qu'une telle satisfaction et bonheur n'étaient pas venus égayer sa vie, surtout depuis le début de cette aire chaotique.
C'est sans plus tarder que la jeune Tamriel vient vite enlacer Kerwan. Un rire joyeux ne put s'empêcher de sortir d'entre ses lippes, et il retira son sac et posa sa hache avant de prendre la jeune femme dans ses bras, à son tour. Il la serrait comme il pouvait malgré ses épaisses couches de manteau qui enveloppaient son petit corps de femme, et il la serrait tellement qu'il la fit décoller du sol pendant un instant. Son sourire ne s'effaçait plus de ses croissants de chair, et le jeune homme ne voulait plus que ce sourire s'en aille. Il se contraignit à la reposer au sol, puis celle-ci vint lui planter un baiser sur l'une des joues froides de Kerwan. Il se baissa un peu afin de ne pas lui donner un torticolis, et rapidement ses joues virèrent au rouge. Quoi que léger, vu la peau blanche de Kerwan, le joue qui réchauffait ses joues se voyait suffisamment. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas reçu un tel geste de la part d'une femme, que cela le mettait dans tous ses états. Il essayait néanmoins de garder son calme et surtout de ne rien faire paraître à la jeune femme. Qu'allait-elle penser en le voyant perdre ses moyens juste à cause d'un simple bisou amical ?

- Haha, c'est parce qu'on ne s'étaient encore jamais vu en IRL, n'est-ce pas ! Mais en tout cas, je suis si heureux de te voir Tamriel ! Il se mit à sourire bêtement, vraiment heureux que cette situation lui soit arrivée maintenant. Puis il reprit, répondant alors à la jeune gameuse. Et bien... Je suis de Floride en effet. Et ce que je fous ici ? Des gens m'ont dit qu'ici on avait installé un système de quarantaine, et tous les gens encore sains pouvaient y aller. Je me suis bien fait avoir, t'as vu ! Et toi, tu fais quoi ici ? Tu ne viens pas du.... Euh.... Du Canada, si mes souvenirs sont bons ?

Le peu de conversations autre que durant les parties de jeux-vidéos revenaient en tête du jeune homme. Sa mémoire n'avait pas aussi travaillé depuis des lustres ! Une chose est sûr, c'est qu'elle se souvenait bien de lui, et même des quelques détails qu'il lui avait raconté de sa vie lors de plusieurs conversations vidéos.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Jeu 3 Mar 2016 - 0:12


Hardcore Gamer and You?
PV : Kerwan Day

Je n’aurais jamais pensé Kerwan aussi réceptif à mon câlin, mais j’étais heureuse de le sentir contre moi. J’étais contente de pouvoir rencontrer quelqu’un avec qui j’avais un passé commun. Je me sentais vaguement transporter dans le passé. Un bon d’une dizaine d’années en arrière, on n’oublie jamais personne. Du moins moi, je me rappelle de chaque joueur que j’ai croisé que se soit seulement une nuit ou pour un raid hebdomadaire. J’avais aussi mon club d’adorateur, mais ça, c’était une autre histoire puisque j’avais dû les fouetter pour qu’ils acceptent. J’avais tellement de souvenirs hallucinant dans mon sac et des phrases toutes faites qui s’étaient répétées pendant des mois. J’aimais mon ancienne vie et toutes les magnifiques rencontres que j’avais pu y faire, même virtuelles, pour moi elle était tout autant importante.

J’affichais toujours le même sourire, j’étais si heureuse, même si la situation pourrait être des millions de fois meilleurs. J’avais espéré certain soir pouvoir rencontrer ce beau mâle dans la vraie vie, mais bon j’avais aussi peur à cause de m’ont ancien métier. J’avais préféré garder ça pour moi. Je n’ai jamais vraiment parlé de ma vie et de mes désirs à quelqu’un d’autre que mon Dante. J’étais légèrement chamboulée d’avoir était soulevée du sol, mais bon ce n’est pas avec mes avec mes 55kilo que je vais faire la fine bouche. Je n’étais pas du genre à faire des remarques du genre que j’étais grosse ou quoi, j’étais réaliste. Je savais que j’avais perdu du poids et que j’étais une brindille. Oui ça devait pas mal me décrire, peut être plus un roseau, parce que je ne casse pas et que je suis plutôt souple.

- Appelle-moi Tam ! Tout le monde m’appelle comme ça dans la vraie vie alors autant en faire de même maintenant. C’est dommage qu’on se voie dans une circonstance pareille, sinon j’aurais bien pris un selfie pour le poster sur Facebook.

C’était bien évidemment mission impossible maintenant. Je n’avais plus d’appareil photo et le cloud était hors service depuis un moment. J’avais envie de marquer le coup, mais c’était tout simplement impossible. Je ne pouvais pas faire grand-chose pour immortaliser ce moment. Cependant, j’avais bien l’intention d’en profiter. J’avais besoin de me ressourcer et reprendre mes marques, croiser un mec que je connaissais d’avant c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Je l’écoutais attentivement lorsqu’il parlait de son périple. Visiblement sa vie n’avait pas été simple et je pouvais le comprendre. Jusqu’à maintenant j’avais eu la chance d’être bien tranquille dans le stade jusqu’à ce qu’il tombe aux mains des mobs.

- Il en faut du courage, c’est un truc de fous ! Ils avaient raison, il y a eu deux zones de quarantaines ici. La première c’est une école, je ne pourrais rien te dire de plus à son sujet, et la seconde c’était le stade de la ville. J’y étais moi-même, mais des mobs ont fini par apparaitre dans nos rangs, je n’ai pas vraiment compris comment, mais je crois que les gens qui meurent sans se faire mordre se transforment tout de même. En tout cas c’était horrible, mais maintenant on survit comme on peut avec un groupe de survivant.

Je parlais beaucoup, mais ça, c’était comme avant. J’ai toujours été une pile électrique, il devait avoir l’habitude à force. Je ne pus m’empêcher de sourire en repensant à tous les monologues que j’avais faits sur des sujets débiles justes pour rire. Lire des pages Wikipédia avec des voix déformées quand je n’avais pas d’idée. Enfin, j'étais contente de le voir et j'étais assez surprise qu'il me réchauffe le cœur. Jamais je ne penserais que je serais aussi ému de voir un mec pour la première fois de ma vie.

- Oui c’est bien ça ! Toronto, si tu veux tout savoir, mais en fais, j’habite ici depuis six ans maintenant. Avec Dante on a déménagé à cause de problème dans son bizness et comme j’aurais pu être emmerdé aussi vu qu’on était potes, je l’ai suivie. Du coup je me suis trouvé un petit boulot de vendeuse dans un magasin de jeux vidéo et c’est plutôt tranquille. Enfin c’était…

Oui, il ne faut pas oublier de parler au passé, plus rien ne redeviendra comme avant c’est une certitude. J’avais fait une croix sur cette option depuis quelque temps déjà. Enfin, je n’allais pas pleurer, cela ne servait strictement rien. Je me contentais d’accepter la triste réalité de la vie. Je préférais ne pas en dire trop sur mon passé au Canada, s’il voulait des infos, il faudrait les demander.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Sam 5 Mar 2016 - 22:20

Hardcore Gamer and You ? × ft. Tamara & Kerwan

L'endroit dans lequel la jeune femme et lui étaient était si froid, mais pourtant les deux êtres ne pensaient plus du tout à ce froid glacial qui les entouraient. Kerwan, tout comme Tamara, étaient tous les deux si heureux, et cela se voyait tellement. Leur sourires ne se décrochaient plus de leur visage, mais ce sourire faisait craqueler les lippes de Kerwan qui étaient déjà suffisamment gercées. Un léger filet de sang vint se glisser dans l'une des fentes de ses gerçures, mais celui-ci réussi à bloquer ce petit morceau de chair entre ses dents, puis vint suçoter doucement le sang qui coulait avant de relâcher ce morceau une fois que le sang ne montra plus de signe "de vie". Il arrivait à ce que ses lèvres lui fassent un peu mal, mais là il ne s'en préoccupait pas vraiment, il était bien trop occuper à apprécier cette rencontre "réelle" avec cette gameuse dont il avait plusieurs fois partagé de bons moments. Il en avait rencontré des gameuses sur les MMO, mais Tamara était particulière, et elle s'était démarquée des autres. C'est très certainement pour cela que Kerwan s'était souvenu aussi bien d'elle.

- Très bien, Tam ! Alors dans ces cas là, appelle moi par mon prénom, Kerwan. Parce que mon pseudo sur les jeux n'était pas forcément terrible... Et surtout appeler comme ça un type qui n'a plus 14 ans, et bien c'est très perturbant. Il se mit un peu à rire, et il avait aussi un peu honte de lui. Ce pseudo il l'avait pris quand il était gosse, vers 14 ans sans doute. Puis, il reprit la parole. J'avoue que ce ne sont pas les meilleures circonstances pour se rencontrer, mais perso', je suis très content de te voir pour la première fois ! C'est rare de rencontrer d'autres gameurs avec qui on a partagé des games et des conneries sur les jeux.

Les appareils photos ne devaient plus exister désormais, et sinon à part les Polaroïds qui permettraient d'avoir les photos en instantanée, il faudrait avoir un ordinateur fonctionnel et surtout de l'électricité, ce qui n'était plus le cas. Même si il n'y avait aucune photo pour immortaliser ce moment, Kerwan savait très bien que ses yeux et sa mémoire le feraient pour lui.
Enfin, la jeune femme expliqua à son tour pourquoi elle était venue ici et tout ce qui s'était passé. Apparemment, les gens avaient eu raison sur le sujet de la quarantaine, mais cela n'a certainement pas duré longtemps. Tamara faisait donc parti de ces réfugiés, mais elle s'en était sortie. Elle avait dû avoir vraiment de la chance, car cela devait être la panique dans le stade, et tout le monde devait très certainement se bousculer pour pouvoir ressortir de l'enceinte. Kerwan était donc très content qu'elle en soit sortie.

La jeune femme ne cessait de parler, et Kerwan était très content d'entendre quelqu'un bavarder autant que lui. Elle ne s'arrêtait plus, et lui raconta un peu sa vie. Il apprit donc qu'elle avait aménager ici depuis six ans environ avec un certain Dante, et celui-ci fronça légèrement les sourcils lorsqu'elle prononça son nom. Avait-elle un petit-ami ? Depuis quand ? En général, les gameuses posaient tout de suite aux hommes comme quoi elles étaient en couple, ou qu'elles ne cherchaient rien à part jouer aux jeux. Tam n'avait jamais rien parlé de ce genre de choses, et donc cela surprenait Kerwan. Curieux comme il était, il ne put s'empêcher de demander à la jeune femme si son questionnement était juste ou non.

- Ca ne t'a pas trop changé de venir habiter ici ? Et qui est ce Dante ? Tu n'en as jamais parlé avant, alors j'avoue que d'entendre un nouveau nom me perturbe... Par contre, j'avoue que tu es bien tombée pour travailler dans un magasin de jeux-vidéos. Ca devait être le pied ! Avoue que tu as déjà joué aux jeux-vidéos plus d'une fois, hein !

Il lui adressa un clin d’œil. Nous aurions dit que les deux étaient de supers bons amis et qu'ils se connaissaient depuis des années. Ce n'était pas faux, mais ils étaient juste de simple connaissances, à s'être parfois raconté leur vie en conv' vidéo. Kerwan n'était absolument pas jaloux, mais il était vraiment très curieux, beaucoup trop, sans doute.
Il ne fallait peut-être pas trop trainer dans le coin, non ? Sachant qu'ils étaient dans le petit magasin, autant trouver de la nourriture et essayer d'aller se cailler ailleurs, dans un coin un peu plus sûr où les deux pourraient papoter plus longtemps. C'est l'estomac grondant de Kerwan qui le remit à l'ordre de lui trouver de la nourriture.

- Dis, je te propose de trouver de quoi manger et ensuite on part de là ? Des infectés peuvent arriver à n'importe quel moment, et ce serait idiot de rester là alors qu'on venait à la base pour chercher à manger. Qu'en penses-tu ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Sam 12 Mar 2016 - 11:17


Hardcore Gamer and You?
PV : Kerwan Day

C’est vrai que son pseudo n’était pas le meilleur qu’on aurait pu trouver, mais cela faisait longtemps que j’avais appris à ne pas me fier aux apparences. Ce n’est pas parce qu’une personne à un pseudo de kikou que ça en ait un et inversement. Certain avait de magnifique pseudo ultra travaillé et pourtant c’était des cons derrière le pc. Je savais parfaitement ce que je disais malheureusement, j’en avais subi un tas de cassos sans nom. Rien que d’y repenser ça me faisait froid dans le dos. Je reportais alors sans hésiter la moindre seconde sur Kerwan. Faut dire aussi qu’il n’était pas désagréable à regarder. J’étais presque triste de ne pas l’avoir vu plus tôt, on aurait pu bien s’entendre tous les deux.

- T’en fais pas, c’est qu’un pseudo, personnellement le mien c’est même devenue mon prénom. Tellement, je l’aime fort, après on ne peut pas tous être doué avec les sonorités.

Je fouillais dans les poches intérieures de mon blouson pour ressortir ma fausse carte d’identité canadienne pour lui montrer le truc. Seul un professionnel était capable de comprendre la supercherie et encore, il fallait du matériel adapté. J’étais donc fière de lui montrer mon petit bout de plastique qui indiquait que je m’appelais Tamriel Carrie Kroeger. Après tout, il m’avait couté une petite fortune alors fallait bien s’en servir un peu. Il me révélait son véritable prénom alors que je refusais de lui révéler le mien, en même temps personne ne le connaissait, sauf mes parents que je n’avais pas vus depuis plus de vingt ans. J’ai fait une croix sur mon prénom, le jour où j’ai quitté la maison familiale.

- J’aime beaucoup ton prénom Kerwan, c’est bien mieux que Guest, je peux te l’assurer. Au final, j’en ai rencontré pas mal. J’ai organisé tout un tas de Lane dans une salle pas très loin de chez moi. Bon forcément c’était principalement des gens de l’état, mais c’était super cool. Par contre, c’est du boulot de dingue, je suis vanné pendant les quatre jours qui suivaient à chaque fois.

Je me rappellerais toujours la complexité du planning pizza et de faire de son mieux pour gérer les envies de chacun à la perfection. Enfin, c’était une époque bien révolue, c’était nous maintenant les pizzas sur pattes, on faisait de notre mieux pour esquiver les mobs pas très gentils que nous a offert la nature. Je souriais bêtement de la comparaison. Je remarquais également que ses lèvres étaient totalement abimées par le froid alors que de mon côté je faisais de mon mieux pour entretenir ma peau avec les moyens du bord. Je fouillais une seconde fois dans mes poches pour sortir un tube de crème hydratante spécial grand froid que j’avais trouvé non loin du chalet. Je lui tendis l’objet sans hésitation, elle lui serait bien plus utile.

- Tien prend ça ! Utilise la crème pour réparer ta peau. Les températures peuvent encore chuter alors tu auras de quoi protéger tes lèvres. J’en ai encore tout un stock là où je vis. Surtout que si ça peut te soulager, ça me fait plaisir.

Il ne faut pas grand-chose pour me rendre de bonne humeur, aider son prochain fait partie de la Tier list des choses qui me font plaisir. Il voulait plus d’information sur moi et sur Dante, j’avais l’impression de sentir une pointe de jalousie. Je savais que chaque homme n’aimait pas se savoir en concurrence avec un autre, même en amitié. Je réfléchissais vaguement avant de répondre à toutes ses questions.

- Un petit peu, déjà il fait un peu moins froid dans le coin. Je suis parti par obligation, alors je ne regrette pas vraiment l’ancienne vie. Dante, c’était mon patron et aussi mon meilleur ami, rien de plus. On n’est pas compatible sur le plan amoureux, soit pas inquiet, me marier et avoir des enfants, ce n’est toujours pas au programme. J’ai joué un peu, pour aider les clients qui voulaient avancer un peu plus dans les démos lorsqu’ils étaient bloqués et sur mon pc entre deux clients, mais j’étais surtout beaucoup sollicité vu que j’étais la seule femme du magasin.

Encore un monologue, je pouvais presque m’amuser à les compter tellement, il était nombreux. Kerwan ne semblait pas particulièrement gêné alors ce n’était pas très grave. Finalement il me proposait de partir à la recherche de nourriture. Ce qui sonnait plutôt bien à mes oreilles. Je commençais à avoir un peu faim.

- En effet, ça me parait être une idée constructive. On part dans quelle direction ? Je n’ai pas envie qu’on se sépare, on vient à peine de se retrouver. Je ne suis pas sorti de ma montagne depuis longtemps, c’est facile de trouver la nourriture dans le coin ?

Je l’attrapais par le bras et m’accrochait à lui comme pour lui montrer que j’irais ou qu’il aille. J’étais contente de cette proximité, mon visage irradiait de bonheur de pouvoir faire des choses simples. C’était ressourçant, même s’il fallait faire attention aux mobs qui pouvaient nous tomber dessus à tout moment.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Hardcore Gamer and You?   Aujourd'hui à 11:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Hardcore Gamer and You?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ordinateur de Gamer
» Hey, gamer et gameuse :p
» The gamer
» Générateur de signature V2
» Du nouveau au Gamers Vault

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-