Partagez | .
 

 Calvin D. Hobbs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Calvin D. Hobbs   Jeu 25 Fév 2016 - 20:46


CALVIN (DESMOND) HOBBS
   
28 ANS • AMÉRICAIN • VENDEUR DANS UNE BOUTIQUE FAMILIALE DE CHASSE/PÊCHE • TRAVELERS

i've got a war in my mind

   
D’un point de vue externe, on dira que Calvin est une tête-brûlée. Qu’il est hyperactif. Qu’il est difficile à suivre, et, à la limite, on pourra penser qu’il n’est pas fiable. Tous ces énoncés s’avèreront être véridiques, sauf le dernier : c’est un homme de confiance, de promesses. S’il porte une mission, il fera de tout son possible pour la mener à bout, sans hésiter à s’imposer des sacrifices afin d’arriver à ses fins. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il est facile d’obtenir sa parole; pour ça, il faut d’abord qu’il ait confiance en vous, ce qui, vu le monde actuel, n’est pas très facile. Il aime bien s’entourer d’un cercle de gens tout de même, et supporte mal la solitude, malgré lui et malgré l’enfer que cette révolution apporte sur le nouveau monde. S’il voudrait se croire indépendant, au final, sans le réaliser, il cherchera toujours une présence rassurante, le confort de ne pas tout traverser seul. Impulsif et parfois même irréfléchi, on le décrira également comme colérique. Fut un temps où il était un jeune homme posé, du moins sentimentalement parlant – mais depuis que le chaos s’est installé, il semblerait qu’il n’ait plus la capacité de filtrer les émotions correctement. La peur, l’attachement et le deuil sont tous des mots qui l’effraient, des sentiments se mélangeant à son quotidien, et même s’il le niera à tout prix, l’influencent sans cesse.  Le résultat ? Il devient un jeune homme très fébrile, très susceptible aux crises, crises qu’il ne saurait décrire lui-même mais qui sont bien réelles. Des crises de violence, des crises de retrait, des crises le poussant à avoir besoin de dépenser toute cette énergie et toute la colère qu’il possède. Confus, il sera blanc un jour et noir le suivant. Le gris n’existe pas pour lui, et malheureusement, plus souvent qu’autrement, il se met lui-même les pieds dans les plats… sans pourtant vouloir en assumer le blâme, ou pas directement du moins. Malgré tout, il est un bon penseur. Il possède la capacité de réfléchir rapidement et suit son instinct la plupart du temps - instinct qui ne se révèle pas toujours être efficace, mais à ce jour, il reste convaincu que ce n'est pas uniquement la chance qui l'a poussé à survivre, juste un peu plus longtemps que beaucoup d'autres.

   

   
and blood on my hands

   
Auparavant, Calvin était un garçon tout à fait banal. Travaillant dans une boutique de chasse et pêche, tentant d’aider son paternel à payer les dettes familiales, il n’avait pas tellement le temps de se préoccuper de son apparence, de faire du sport ou quoique ce soit dans le genre. On aurait souvent entendu sa mère lui rabattre qu’il était trop maigrichon, du haut de son mètre soixante-quinze, tandis que c’était plutôt sa femme qui, pour sa part, lui coupait les cheveux homemade à défaut d’avoir suffisamment de fric pour la coiffeuse. « tu dois mettre cette mâchoire bien découpée en valeur ! » disait-elle, parce qu’elle détestait le voir se laisser pousser les cheveux jusqu’à ne plus voir ses yeux. En outre, le châtain n’attirait pas tellement les regards, si ce n’était de ses yeux d’un joli bleu clair. Lorsque le chaos s’installa, cependant, les choses changèrent. S’il n’eut jamais une musculature particulièrement impressionnante, ce ne fut qu’une question de temps avant qu’il ne soit poussé à des limites physiques qu’il ne connaissait pas. Il était seul, lui et sa carabine de chasse, bientôt sans munitions ni accès à d’autres armes du type… au fil des semaines, il se vit obligé de se rabattre sur le corps-à-corps, et les armes plus physiques. Les marteaux, les pieds de biche… à ce jour, on voit chez lui un homme plus musclé, bien sculpté, mais ne paraissant pas pour autant être en meilleure santé lorsque l’on considère ses joues creuses et son allure défraichie dans les pires moments. Si l’on se fie à sa période post-apocalyptique, son style vestimentaire n’était pas très notable – il s’habillait notamment de marques bon marché, un mauvais copié-collé d’un style de rue, puisqu’inévitablement, il se retrouvait toujours dans les quartiers peu recommandés. Mais pour être franc, maintenant, lorsqu’il lui arrive de passer par une boutique de vêtements et tout particulièrement en ville… il lui arrive de se permettre quelques folies, même s’il est plutôt rare de le voir porter un vêtement propre. Il préfèrera un style plus classique, à présent, cependant. Enfin… lorsqu’il en a l’opportunité, ceci dit.

a storm is coming

   
ton histoire, avant l'épidémie, en 30 LIGNES MINIMUM. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum. ton histoire, avant l'épidémie, en trente lignes minimum.

   
on the highway to hell

   
« Faut bouger, mec… faut bouger. Ta femme est morte. » c’est un choc d’entendre l’inconnu lui dire ces mots, si crus, si barbares. Sa femme est morte, c’est ce qu’on lui assure, tentant de le tirer hors de sa soudaine paralysie. Tout ce qu’il voit, ce sont des gens, qui courent dans tous les sens, qui hurlent, qui pleurent, qui ne comprennent rien, pas plus que lui. Son cœur se serre, bat à tout rompre, sa tempe douloureuse, la sueur perlant sur sa peau, le sang coulant à flot dans ses veines engorgées l’étourdissant et l’empêchant d’entendre correctement. Ses doigts se serrent et se desserrent sur la carabine de chasse qu’il tient contre lui, et dans un élan de colère, de folie, il repousse brusquement l’homme l’ayant pourtant aidé à monter à l’étage où sa femme travaille. Travaillait. Il se redresse, traverse la pièce d’un pas rapide et décidé, repoussant les quelques personnes sur son chemin pour se diriger vers la porte du bureau où devrait normalement se trouver sa bien-aimée. Sa partenaire de vie, sa moitié. Ses chaires en lambeaux sur le parquet, taché de sang, son patron d’une époque se régalant de ses tripes. Le choc se transforme en un poids, un lourd poids au fond de son estomac, une boule, la nausée, et ses membres se désistent peu à peu. Sa carabine tombe par terre, juste avant que ses genoux ne rejoignent à leur tour le sol. L’inconnu se précipite derrière lui, assénant de violents coups le monstre qui dévore sa femme. Et sous ses yeux, l’homme perd la vie, lui hurlant de déguerpir, qu’il est trop tard, qu’il doit se réfugier, loin de tout ça, loin de la ville… et attendre.

Ce fut la première fois qu’il le vit de ses propres yeux – évidemment, il en avait entendu parler. Dans les médias, du bouche à oreille, on racontait qu’un virus se propageait à une vitesse fulgurante et que certains se préparaient déjà à quelque chose de gros. Il y avait anguille sous roche, comme on dit, on ne leur disait pas tout, ils étaient dans le flou, et les grandes gueules laissaient entendre bien des choses. Mais était-il préparé à ça ? Maintenant, si rapidement ? Entre ce joli mois de septembre où tout semblait rouler comme à l’habitude, où la vie menait bon train, et la fin du mois d’octobre où le chaos fut pratiquement officiellement déclaré, il a toujours cette impression que le temps s’est évaporé. C’est la soirée du vingt octobre qu’il reçoit un appel de sa femme, prise au bureau, enfermée et effrayée, le suppliant de venir la chercher. C’est aussi elle qui lui explique qu’ils ne sont plus en sécurité et qu’ils doivent rejoindre un camp militaire. C’est la dernière fois qu’il entendit sa voix. Après la mort de sa femme, il réussit à retrouver ses parents, sa sœur – ceux-ci furent sa seule raison de poursuivre, tenter de les emmener à bon port, à un endroit sécuritaire, un camp militaire si possible.

De fil en aiguille, l’épidémie se fit de plus en plus intense, plus grosse, et bientôt, ils se retrouvèrent à agir comme des proies. Le monde ne leur appartenait plus, et trouver un camp ne fut jamais possible pour lui et son petit groupe. C’est au bout de quelques semaines passées à s’acharner à la survie qu’il perdit la dernière personne qui comptait pour lui, sa sœur. Morte ? Il n’en sait rien. Leurs chemins se séparèrent, peu après le décès de leurs parents, s’étant eux sacrifiés pour la survie de leurs enfants. De maisons en maisons, de refuges en refuges, avec comme arme le pied-de-biche de l’homme inconnu qu’il eut rencontré au tout début de l’apocalypse, il fit le reste du chemin majoritairement en solitaire, retrouvant et se séparant de survivants ici et là, espérant toujours trouver un groupe auquel il pourrait, enfin, associer un sentiment d’appartenance, aidé et guidé par ses talents de chasse, de pêche et de cammouflage.

time to meet the devil

   
• pseudo › dopey
   • âge › 24 dans 20 jours !  

   • comment as-tu découvert le forum ? › j'avais envie de roleplay l'univers twd, en cherchant un peu sur la toile je suis tombée dessus, mais malheureusement je ne me rappelle plus exactement où puisque ça fait un petit moment déjà que je le reluque. orz
   • Ton ancien personnage ?  › /
   • et tu le trouves comment ? › il est magnifique ! ♥ l'organisation du forum a l'air géniale, en plus. je ne suis plus habituée aux forums, alors j'espère ne pas faire trop d'erreurs, et j'espère que vous m'aiderez à m'intégrer.  Sad  
   • présence › je devrais normalement me connecter tous les jours, en ce qui concerne les réponses, tout dépend de mes horaires de travail. il faut aussi noter que je suis canadienne, pour le fuseau horaire. c:  

   • code du règlement › fear cuts deeper than swords (j'ai pas sauté de mot j'espère  Suspect )
   • crédit › gif @ coltonhaynes (tumblr)
passeport :
 

   fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Jasper McCarthy
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 1850
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Jeu 25 Fév 2016 - 20:56

Bienvenue le pêcheur hyperactif, j'aime déjà beaucoup le peu que tu as proposé ! Bonne rédaction pour la suite !


“L’endroit le plus sombre est juste sous la bougie.” p. korean
Le silence qui suit un grand désastre est le son le plus paisible qu'on peut entendre à la surface de cette terre. Elif Shafak.

Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1128
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Jeu 25 Fév 2016 - 21:50

Hellcome ! Bon choix de vava


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Jeu 25 Fév 2016 - 22:54

Merci beaucoup à vous deux, j'y travaille, lentement mais sûrement ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Jeu 25 Fév 2016 - 23:25

Bienvenue parmi nous ! Je confirme, excellent choix de vava ! Et bon courage pour ta fiche Very Happy.




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3304
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Jeu 25 Fév 2016 - 23:45

Bienvenue ici Very Happy



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6179
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Ven 26 Fév 2016 - 0:01



bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un Administrateur.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire ! Si tu choisis d'intégrer le groupe des solitaires, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.

Bonne rédaction !



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Calvin D. Hobbs   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 

Calvin D. Hobbs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mon livre de Victor sent le Calvin Klein ♪♫ -B.S. Aquilon
» Hwang Calvin _ We only have one shot. [40%]
» Calvin le fifou !
» Calvin Rogue — "La seule fiin heureuse que je connaisse, c'est la fin de semaine."
» P. Paloma Hobbs ► lindsay lohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-