Partagez | .
 

 Let's have some fun !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Lun 11 Avr 2016 - 13:18

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Malgré que ça ne semblait guère l'enchanter, la jeune femme n'eut d'autre choix que d'approuver les dires de Kerwan; ils devaient bien quitter cette maison afin d'aller en trouver une un peu plus commode. Il fallait qu'ils puissent au moins utiliser du gaz afin de faire chauffer un peu de nourriture. Après, l'état de la maison importait peu à Kerwan; tant que celle-ci était suffisamment isolée, dormir à même le sol ne le dérangerait pas.
Les deux jeunes gens sortirent de cette maison, par le même endroit où ils avaient pénétré un peu plus tôt. Le froid, la neige et le vent vint à nouveau frapper le visage du grand brun. Il ne put s'empêcher de claquer ses dents et se mit assez rapidement en marche, il ne souhaitait pas mourir de froid ici. Il marchait derrière elle, sa hache bien serrée entre ses phalanges glacée, si glacée que nous pourrions croire que, au moindre mouvement, elles pourraient se briser. Le jeune homme marche en silence derrière Levia, surveillant en même temps ses arrières. Puis, les deux virent à pénétrer un petit portillon situé derrière, et ils vinrent à atterrir dans un autre jardin, tout aussi enneigé que l'autre. Cette maison semblait moins grande que l'autre, d'un point de vue de l'extérieur, mais Kerwan espérait au moins que cette maison est de quoi faire chauffer de la nourriture; il croisait les doigts intérieurement.

Les deux s'approchèrent sans trop tarder de la porte de derrière, et Levia se chargea d'ouvrir celle-ci. Kerwan la regardait faire, et malgré quelques essais, la jeune femme réussi à ouvrir finalement la porte; sous les yeux plutôt admiratifs du jeune homme qui ne savait pas crocheter les serrures. Une fois entrés, Kerwan se chargea de bien fermer derrière eux; il ne souhaitait pas qu'une intrusion extérieure vienne les déranger. Puis, les deux se séparèrent et Kerwan parti explorer les environs. Il sorti de son sac sa lampe frontale et l'accrocha autour de sa tête; c'était bien pratique cette petite chose. Il parti explorer les chambres, unes après l'autre. Il alla visiter la chambre parentale, et l'une des deux enfants; qui semblait être celle d'un garçon. Dans ces deux chambres, il ne trouva rien. Lorsqu'il arriva à l'autre chambre, son nez se retroussa légèrement; il sentit une odeur nauséabonde l'envahir. Le grand brun tressaillit alors, et il entra à pas lent dans la chambre. Le lit était défait et vide, et décida de se baisser pour voir sous celui-ci. Il n'y trouva que de la poussière. Il se redressa et alla vers l'unique placard de la chambre. Sa hache toujours autant serrée entre ses doigts, il ouvrit d'un coup l'une des portes du placard, et un petit corps chuta. Kerwan lâcha un petit son de surprise et se recula, puis il vit que le corps était déjà mort. C'était une petite fille, recroquevillée sur elle-même; elle avait dû rester enfermée ici jusqu'à ce que quelqu'un vienne la chercher, mais seule la mort finit par venir à son secours. Il baissa un instant la tête, "priant" pour que cette petite fille puisse être en paix et se reposer là où elle était, désormais.

A peine remis de ses pensées, Kerwan entendit la voix de Levia qui s’esclaffait en disant qu'il y avait bel et bien du gaz. Kerwan ne put s'empêcher un énorme sourire, et il décida d'aller voir la jeune femme. Il sorti de la chambre en refermant la porte, et après avoir entendu un son un peu plus suspect, le jeune homme accouru à la cuisine. Il vit alors Levia au sol, avec un infecté au-dessus d'elle, essayant de la dévorer. Le jeune homme arriva et de son pied il donna un violent coup dans le corps de celui-ci, qui s'écarta alors de la jeune femme. Il se mit au dessus de lui et se mit à hurler.

- Tu ne touches pas à Levia, c'est compris ?

Il ne perdit pas une seconde pour faire venir abattre la lame de sa hache sur la gorge de l'infecté qui essayait de se relever. Puis, son pied vint s'écraser violemment sur la tête de celui-ci, et un énorme craquement se fit entendre. Une seconde après, il n'y avait plus rien, plus un son qui n'envahissait la maison.
Kerwan se tourna vers Levia qui était toujours au sol, et il s'accroupit instantanément. Il tendit sa main vers elle, et essaya de parler d'une voix un peu plus douce et rassurante.

- Tu n'as rien ? Il ne t'a pas mordu ? C'était le seul, ne t'en fais pas. J'ai fait le tour de la maison.

Il aida ensuite la jeune femme à se relever, puis la laissa se remettre de ses émotions en s'écartant un peu. Elle a vraiment dû avoir peur, et Kerwan aurait ressenti exactement la même chose s'il avait été à sa place; c'est-à-dire aussi proche de la mort.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Jeu 14 Avr 2016 - 9:53

Est-ce qu'elle avait eu peur ? Comme à chaque fois que des crocs s'approchaient trop près de son visage, Levia avait pire que peur. Elle était terrifiée, aux abois, prête à tout pour ne pas y passer. Mais la possibilité de tuer lui avait échappé sur l'instant, et sa voix s'étouffait dans sa gorge sans pouvoir faire grand chose à part lutter pour survivre. Désarmée, aux prises avec ce monstre, elle ne put compter que si Kerwan pour s'en sortir.

Quand le corps de la créature la quitta, la brune roula sur le côté pour disparaître sous la table. L'odeur l'imprégnait toujours, les mots de son ami volèrent dans la pièce sans qu'elle ne les capte vraiment. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle devait fuir le plus loin possible pour ne plus être allongé à côté du mort. Elle s'en voulait terriblement de ne pas avoir été plus attentive ! Pourquoi s'était elle précipitée sans vérifier ? Un faux pas de plus et elle serait morte, et si Kerwan n'avait pas été avec elle, elle y serait passée définitivement.

Son cœur battait à tout rompre tandis que Kerwan vint la remettre sur ses jambes. Elle tremblait comme une feuille alors qu'elle lui répondit en secouant la tête. Non, elle n'avait pas été mordu. Fondamentalement, elle n'avait rien. Juste très peur. Mais il l'avait sauvé, il l'avait aidé, sans hésiter une seule seconde à lui prêter main forte. Sa présence était en soi rassurante, et être avec lui, même pour quelques heures, était une sorte de bénédiction pour elle. Il n'y avait aucun hasard, se répétait-elle intérieurement. Seulement des rendez-vous. Son heure n'était pas venue.

Juste, l'odeur, articula-t-elle faiblement en serrant ses bras sur sa poitrine.

L'odeur de décomposition imprégnait ses vêtements et ses cheveux, lui donnant envie de vomir. Mais il fallait croire qu'elle était encore trop secouée par la terreur pour rendre le peu de contenu de son estomac. Et ç'aurait été dommage de tout de suite vomir les quelques bonbons qu'elle avait réussi à ingérer. En soi, les tremblements étaient tout bonnement insupportables. Elle tenta de les maîtriser, de se calmer, mais c'était plus dur qu'elle l'imaginait. Elle était secouée par des spasmes. Pas encore tout à fait prête pour cette vie affreuse. Et c'était en train de la frustrer :

J'arrive pas à m'arrêter de trembler, il m'a vraiment fait peur !

Elle eut un petit rire, parfaitement nerveux, en relevant les yeux vers Kerwan. Dans les faits, elle avait même plutôt honte de s'être fait avoir comme une idiote. Elle vivait les trois quarts du temps toute seule, et voilà qu'elle donnait l'impression de ne pas savoir s'occuper d'elle-même. Alors que dans les faits, ça n'était pas le cas ! Elle savait s'occuper d'elle, elle savait faire attention, elle avait même appris à plus ou moins se défendre, à être discrète et à ne pas se faire prendre. Elle était une sourie dans cette ville immense, et même si c'était pathétique, c'était un fait qui lui suffisait bien.

Il n'y a rien d'autre, hein ? Pas de morts encore ? S'inquiéta-t-elle pour de vrai en regardant Kerwan avec le plus grand des sérieux : J'ai pas fait attention avec lui, je voulais voir le gaz d'abord, j'ai été imprudente et bête, admit la juive avec une moue boudeuse. Elle ne doutait pas que Kerwan était plus vigilant qu'elle, mais ça ne l'empêchait pas de s'en faire, surtout maintenant qu'elle s'était faite avoir tout à fait stupidement.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Ven 15 Avr 2016 - 21:48

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Le grand brun pouvait sentir la peur de la jeune femme, elle était vraiment très effrayée. Elle serrait ses bras sur sa poitrine, tremblant telle une feuille. Kerwan la regardait, l'écoutant. Elle s'excusa même de trembler, et le jeune homme fit un léger sourire. Il s'approcha alors d'elle et, instinctivement, il vint passer en toute douceur ses grands bras autour du petit corps frêle de la jeune femme. Il la serra alors avec douceur dans ses bras, voulant faire de son mieux pour apaiser ses tremblements. Il espérait que cela lui passe, faisant de son mieux pour la rassurer malgré son piètre talent de consolation. Il restait donc silencieux durant quelques minutes, laissant à la jeune femme le temps de se remettre de ses émotions. Cela avait dû être très dur et éprouvant pour elle, en plus d'avoir été particulièrement traumatisant. Il entendit un petit rire nerveux, et il finit par détacher doucement ses bras de la jeune Levia avant de se reculer. Puis, elle lui demanda s'il n'y avait pas d'autre mort, et le jeune homme secoua la tête de droit à gauche.

- J'ai été voir dans toutes les chambres, et je n'ai trouvé qu'une pet....

Il se tut alors. Il ne voulait pas avouer à la jeune femme à peine remise de ses émotions. La vision de la jeune fille morte vint à nouveau lui glacer le sang. Cette vision était cauchemardesque, et il venait de se promettre d'interdire à Levia de pénétrer dans la chambre de cette enfant, sous peine qu'elle finisse par prendre la fuite. Le fait de se savoir e compagnie d'un cadavre n'était pas très rassurant, et il allait faire de son mieux pour éviter d'y penser. Enfin, il dût terminer sa phrase, car il allait attiser la curiosité de la jeune femme, si cela n'avait pas été déjà fait. Il se remit à parler, un peu plus timidement, voulant bien mesurer ses mots.

- Je peux aller faire un tour à la salle de bain si tu veux, mais je pense qu'il n'y a plus personne, nous ne sommes que tous les deux. Et tu n'as pas à t'en faire, je pense que j'aurais été aussi imprudent que toi je pense. Tu n'y es pour rien, rassure toi.

Kerwan adressa alors un petit sourire à la jeune femme, celui-ci se voulant être rassurant. Il savait très bien qu'elle s'en voulait, qu'elle avait risquer sa vie et celle de Kerwan, à cause d'une faute imprudente les ayant mis en danger. Mais maintenant qu'il était écarté, les deux n'avaient plus à se soucier de rien. Puis, il se remémora les paroles précédentes de la jeune femme, lorsqu'il huma l'odeur fétide qu'émanait ses vêtements. Il fit une légère grimace et il regarda un instant le corps de l'infecté mort, gisant au sol. Il redressa son visage vers celui de la jeune femme avant de reprendre à nouveau la parole.

- Si tu as tes vêtements qui sentent mauvais, tu crois qu'il n'y en aurait pas dans la chambre parentale ? Je n'ai pas fouillé dans le placard, mais il y a encore des vêtements, je pense. On va voir ? Puis si il y a des vêtements propres, je reviendrai débarrasser le corps comme ça.

La vue de ce cadavre gisant à côté des deux personnes n'était pas l'une des plus agréable à voir. Il valait mieux donc que Kerwan trouve un moyen de s'en débarrasser, car l'odeur allait vraiment devenir envahissante, en plus du sang qui commençait à s'éparpiller un peu partout. Il se doutait aussi que Levia n'allait pas pouvoir garder tout son dégoût encore longtemps. Il pensait déjà à trouver un sac poubelle afin de s'en servir comme gant et sac, puis d'aller balancer le corps au fin fond du jardin enneigé. Ça allait faire tache, certes, mais il valait mieux ça plutôt que de se retrouver malade et de devoir nettoyer des rejets.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Sam 16 Avr 2016 - 11:59

Levia avait été incapable de rendre l'étreinte à Kerwan quand il était venu vers elle pour l'enlacer. Mais elle devait admettre que ça lui avait fait du bien quand même. De ne pas être seule, de le savoir avec elle, d'être avec lui. Plus largement, de savoir qu'il l'avait sauvé et qu'il pourrait certainement recommencer un beau jour. Mais ils n'allaient pas rester ensemble très longtemps, et Levia le savait. Ils allaient finir par se séparer, partir chacun de leurs côtés, vivre leurs aventures dans leurs coins et survivre éventuellement de cette manière.

Il la rassura néanmoins assez pour qu'elle se calme. Ses mouvements étaient toujours maladroits et secoués par les tremblements, mais ça allait largement mieux désormais. Beaucoup plus qu'à l'instant ou le monstre lui était tombé dessus et avait manqué de lui croquer le visage. Quand elle fermait les yeux, l'odeur lui revenait en mémoire, comme ce visage décharné, ou ces dents en gros plan qui ne voulait qu'une chose : la bouffer, elle. C'était injuste de savoir qu'une personne qui n'avait jamais voulu de mal à personne de son vivant était désormais prêt à tout pour se vouer au cannibalisme. Et injuste d'en faire les frais d'aussi près.

Elle s'esquiva quelques minutes pour se rendre dans la chambre des parents comme lui avait indiqué Kerwan et se changer. Se débarrassant de ses vêtements tâchés, elle vint fouiller les tiroirs pour en sortir des habits qu'elle enfila rapidement. Le froid ambiant la força à faire vite, comme à se rendre compte qu'elle rentrait au moins deux fois dans chacun des pantalons, et que les manches des pulls faisaient bien trente centimètres de trop. Elle eut un sourire en coin, avant de sortir dans le couloir pour venir voir Kerwan qui lui était revenu dans la maison :

Ils sont trop grands, fit-elle en rigolant à moitié.

Levia avait tout l'air d'être habillé avec un sac à patate mal taillé, alors qu'elle tenait son bas à l'aide de sa main après avoir retroussé les manches du pull qu'elle portait. La juive trouva alors que l'odeur dans le coin était moins forte que tantôt, mais surtout qu'il y avait un courant frais qui traversait la pièce :

Tu as réussi à sortir le corps ? S'enquit-elle ensuite en se passant la main dans les cheveux. Merci. Je reviens.

Elle se retourna pour repartir dans le salon, récupérer sa ceinture et terminer de bien s'habiller. Ses doigts étaient durs à plier à cause de la température, mais elle fit ce qu'il faut pour ramener des couvertures dans le salon où ils s'étaient installés. Il était temps de monter l'abri pour la nuit, histoire d'être tranquille. Ils avaient quelques heures avant d'allumer les bougies et les lumières, quelques heures pour penser à se mettre assez à l'aise pour dormir d'une oreille au moins. L'avantage, c'était qu'ils étaient deux, et qu'il y avait donc moyen de se relayer. Si bien que l'idée de voyager plus longtemps avec une personne lui frôla l'esprit, sans forcément s'ancrer en elle.

Alors que ses bras étaient chargés de couverture, elle déposa le tout sur le canapé du salon avec un grand sourire. Elle allait se rendre utile aussi. Kerwan, jusqu'ici, avait fait le plus gros. Sans doute parce qu'à son genre s'associait toutes les tâches les plus dangereuses et ingrates. Mais elle avait décidé qu'il n'en était rien, qu'elle aussi serait assez forte pour endurer. Elle ferait l'abri et la cuisine, en tentant de ne pas se foirer.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Dim 17 Avr 2016 - 18:36

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

La jeune femme réussi finalement à calmer ses tremblements grâce au geste de Kerwan. Il était content car ce simple geste pouvait apaiser quiconque en avait besoin. Même si Kerwan n'était point le plus doué pour faire et donner ce genres, il les faisait avec son cœur. Lorsqu'il desserra son étreinte autour du corps de la jeune femme il s'écarta, et celle-ci s'en alla donc dans la chambre parentale. Il était donc temps à Kerwan de s'activer afin de se débarrasser du corps de l'infecté. Il parti alors dans le petite garage, et réussi à dégoter une pelle. Il revint assez rapidement dans la cuisine et fouilla dans tous les coins possibles, jusqu'à trouver un assez gros sac poubelle ainsi que des gants jetables. Il mis la paire de gant, puis alla à nouveau s'occuper du corps. Il ne savait par où commencer, alors il attrapa la tête par les cheveux, et il la mis avec précaution dans le sac poubelle. Comme le corps était plus grand, il du découper certaines parties du cadavre afin de pouvoir tout faire rentrer dans le sac poubelle. Une fois cela fait, il pris la pelle, le sac -qu'il a au préalablement fermé- et il sorti à nouveau dehors.
Le froid mordant vint à nouveau frapper le visage de Kerwan. Il tenait comme il pouvait le sac et sa pelle, et alla à l'autre bout du jardin enneigé. Il posa le sac au sol et il se mis à creuser dans la neige. Il creusa assez rapidement, avec les maigres forces qu'ils lui restaient. Une fois le trou fait, il y plongea le sac poubelle fermé et reboucha alors le trou sans plus tardé. Il décida aussi de faire un second trou un peu plus loin, afin d'y mettre le corps de la petite fille. Il allait devoir le faire avec beaucoup plus de discrétion. Une fois l'enterrement du cadavre fait, Kerwan reprit à nouveau sa pelle et rentra à nouveau dans l'habitation. Il s'activa assez rapidement pour trouver un produit afin de nettoyer le sang et, pendant qu'il frottait le sol, Levia revint le voir, changée. Kerwan se tourna alors vers la jeune femme et la regarda de haut en bas. Il lui sourit alors, et malgré que les vêtements semblent être trop grands, ils lui allaient plutôt bien. Il garda ses pensées pour lui, se contentant de sourire, puis il se remit à la tâche.

- Oui, j'ai eu un peu de mal mais je m'en suis sorti. Et très bien, prends ton temps.

Il continua de nettoyer le sang sur le carrelage blanc et une fois fait, le jeune homme se releva. Il rangea les produits à leur place, et regarda le sol qui était beaucoup plus propre. Cela sentait un peu meilleur dans la cuisine, et il était plutôt content de son travail. Il alla voir Levia qui se trouvait dans le salon, et il passa sa tête au travers du seuil.

- J'ai un petit quelque chose à faire et je vais venir t'aider ensuite. Je me dépêche.

Il lui adressa un petit sourire et fila assez rapidement dans la chambre de la petite fille. Avant d'entrer dans la chambre, il pris une grande inspiration puis pénétra, en s'assurant que la jeune femme ne le suivait pas. Puis, il s'approcha du corps mort de la petite fille qui était recroquevillée contre elle-même. Kerwan avança lentement vers le corps, et faisant de son mieux pour respirer par la bouche car une forte odeur nauséabonde empestait dans la pièce. Puis, il pris la petite fille dans ses bras, et sorti assez vite de la chambre. Il fit attention à ce que Levia ait le dos tourné pour passer devant le salon, et s'empressa de sortir. Il couru dans la neige et il se dirigea vers le trou au préalablement creusé. Il déposa la petite fille dedans, l'allongeant sur le dos. Il avait gardé ses gants en plastique, alors il n'avait pas besoin de prendre trop de précaution. En voulant reboucher le trou, il avait oublié de récupérer la pelle. Il couru alors jusqu'à la maison, empoigna rapidement la pelle et ressorti aussi vite qu'il n'était entré.
Lentement, il recouvrait le corps de la petite fille de terre et de neige. Il avait creusé un trou assez profond, servant ainsi d'une petite tombe. Il commença d'abord par recouvrir les pieds et les jambes de la petite fille. Les yeux du grand brun ne quittaient pas le visage de cette morte. Il se demanda alors après son passé, et s'imagina que sa mère était au petit soin avec elle, qu'elle était très aimée par sa famille. Il pensa qu'elle était une petite fille studieuse, qu'elle avait beaucoup d'amis à l'école, et s'imagina qu'elle aurait pu avoir un bon métier ainsi qu'une famille. Cela était triste de voir que l'avenir de cet enfant s'était éteint ainsi, surtout d'une façon si horrible et sans doute si traumatisante. Mais là où elle était désormais n'était qu'un havre de paix, accompagnée de sa famille. Après les derniers coups de pelle utilisés pour reboucher le trou, Kerwan attrapa des petits bâtons qui trainaient dans le coin, et fit de son mieux pour faire le tour de cette tombe improvisée. Une fois cela fait, il repris sa pelle et rentra à l'intérieur.

C'est en silence que Kerwan jeta les gants en plastique à la poubelle, remis la pelle à sa place et il alla rejoindre Levia au salon. Il la vit avec les bras chargés de couvertures et il l'aida à les disposer sur le canapé. Une fois fait, il se tourna vers elle et lui adressa un petit sourire.

- Laisse moi t'aider ! Ou si tu veux laisse moi préparer notre lieux où nous allons dormir, et toi prépare notre repas ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Ven 22 Avr 2016 - 12:10

De tout ce que Kerwan avait fait, Levia n'en remarqua pas la moitié à dire vrai. Trop embarquée dans ses pensées à préparer leur abri, elle le laissa aller et venir plusieurs fois dans la maison pour faire ce qu'il devait faire. Elle ne s'interrogea pas sur les événements car il ne lui devait rien, et elle n'avait pas à le questionner sur quoique ce soit à priori. Elle n'entendit finalement que ses pas, aller et venir de temps en temps, les mouvements qu'il faisait. Pendant un temps, la curiosité l'emporta et elle se rendit à l'une des fenêtres qui donnait sur le jardin pour le regarder.

La brune se rendit compte qu'il était en train de refermer une tombe. L'angle de vue ne lui permit pas de voir qu'il ne s'agissait pas seulement d'une tombe, aussi ne s'en formalisa-t-elle pas. Kerwan avait sa conscience, vu qu'il lui avait sauvé la vie. Il prenait les risques mesurément, s'attardait sur ce qui avait de l'importance. Enterrer une personne et lui donner le repos et la tombe qu'elle méritait, c'était important. Ils ne pourraient jamais le faire pour tous les cadavres de leurs proches, il n'empêchait que c'était un geste qui, lorsqu'on prenait le temps de se l'accorder, faisait du bien.

Retournant à sa tâche, elle repartit dans ses pensées. Elle réussit à avancer sur la disposition des meubles, sans trop se faire de mal. Elle était petite et chétive, les lourdes charges n'étaient pas pour elle. Si bien que, lorsque Kerwan revint en lui proposant de se répartir les taches, elle hocha la tête pour accepter la proposition.

Il barricaderait bien mieux la porte qu'elle. Levia ne s'arrêtait que peu dans les maisons, trop de chance, trop d'accès, trop de... elle avait tendance à prendre de la hauteur, à se réfugier dans des endroits plus difficiles d'accès. Des immeubles abandonnés. Ça n'était pas moi dangereux, mais il n'y avait qu'une porte de prenable s'il y avait un problème. Les rôdeurs ne montaient pas les échelles, si bien que les accès de secours étaient devenus son lot quotidien. Est-ce qu'elle vivait mieux ainsi ? Non. La sécurité restait toute relative. Mais c'était mieux que rien surtout en ville.

Après ça, tu comptes faire quoi ? Le questionna-t-elle timidement.

Ça la tracassait. Il était parti de Floride, était arrivé ici, n'avait plus vraiment de but mis à part la survie en tant que tel. Rien de bien fameux donc pour persister. Si elle avait « la chance » d'attendre son petit frère dans le coin, Kerwan lui n'avait pour ainsi dire plus grand chose à quoi se raccrocher. Et ça l'inquiétait. Elle était de celle qui pensait que l'homme avait besoin d'une motivation. Et pour tout dire, l'homme qu'elle avait en face d'elle, elle l'aimait bien.

Il avait sa confiance et son estime.

Trouver un camp de réfugiés ou... Aller autre part qu'à Seattle ?

Retournerait-il en Floride, comme il avait promis de l'y amener ? Même s'il n'avait pas l'air très sérieux, même si ça ne pouvait pas être pris au sérieux, c'était bien d'avoir le droit de rêver et de rire. Elle n'y arrivait pas tout le temps pour sa part, plus depuis le début de cette angoisse et de la fin, plus depuis qu'elle attendait son frère sans jamais le voir venir, plus depuis qu'elle avait l'impression que sa vie ne tenait qu'à un fil. Mais voilà...

Kerwan l'avait sauvé, l'avait fait sourire, l'avait fait parler alors qu'elle avait eu du mal à articuler quoique ce soit à la sortie de la synagogue. Et ils survivaient pas si mal ensemble.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Sam 23 Avr 2016 - 13:47

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Le jeune homme pris son temps pour faire la tombe de la petite fille, puis il rentra à nouveau dans la maison qu'il allait utiliser provisoirement. Il fit cette tombe pour deux choses: la première était pour éviter que Levia tombe sur cette petite fille et qu'elle ne prenne la poudre d'escampette aussitôt, mais aussi car cette petite fille avait le droit à avoir un peu de repos dans la terre, ou plus personne ne viendrait l'embêter. Le repos de la nature allait être sa seule compagnie, et il espérait avoir fait une bonne chose que d'enterrer cette enfant. Il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas enterrer toutes les personnes mortes rencontrées, mais au moins il avait fait une bonne action qui lui permettait de se sentir avec une bonne conscience. C'est à ces moments que Kerwan savait qu'il n'était pas dans un jeux-vidéo, car l'homme pouvait voir la cruauté que pouvait subir des innocents, et surtout des enfants. Il avait toujours aimé les gamins, malgré qu'ils soient bruyants. Le grand brun s'était toujours bien senti avec eux, de part leur innocence, leur naïveté, mais aussi leur gaité et leur simplicité. Aujourd'hui il n'y avait plus rien de tout cela, c'est pourquoi Kerwan faisait de son mieux pour conserver ces choses-là.
Avant qu'il ne reparte voir la jeune femme qui l'accompagnait, Kerwan se tourna et regarda au travers de la petite vitre. Il put voir les bâtons qui formaient la tombe de la petite fille. Il fit un triste sourire, marmonna quelques paroles pour l'enfant, et s'en retourna voir la jeune femme qui était toujours active au salon. Elle avait bien avancer à agencer celui-ci en couchage, cela semblait déjà si confortable que Kerwan aurait pu se jeter dessus et dormir, tant il était épuisé; ses cernes et sa mine appuyée de fatigue le trahissaient. Enfin, la jeune femme lui proposa d'aller barricader les divers entrées, afin de l'avancer et surtout de l'aider. C'est sans attendre que l'homme s'activa à la tâche, allant d'abord vers la porte de derrière.

Il chercha partout autour de lui de quoi barricader les portes. Il réfléchit un instant et parti dans la chambre des enfants car ils avaient des petits meubles assez lourds à porter, ce qui servirait pour bloquer les portes. Il parti en premier dans la chambre du garçon, regarda un peu partout et attrapa un meuble, une commode pour être exact. Il retira les quelques petits objets posés dessus, puis il émit un petit son d'effort avant d'arriver à la soulever. C'était vrai qu'elle était lourde, cette commode, et il avançait lentement, pas à pas, passant à nouveau devant le salon, jusqu'à revenir dans la cuisine. Lorsqu'il arriva, il posa la commode au sol -en laissant échapper un petit bruit lorsqu'il la posa- puis repris son souffle quelques instants. En voyant la fenêtre, il se dit qu'il aurait pu essayer de la barricader avec du scotch bien solide. Il espérait que le père en ait, et c'est pour cela qu'il reparti avec plus de rapidité dans la chambre parentale.
Il se mit à fouiller partout, essayant d'éviter de mettre la chambre sans dessus-dessous, et trouva dans un coin une petite caisse à outil. En cherchant à l'intérieur, il trouva ce qui semblait être un gros rouleau d'adhésif. Il laissa afficher un grand sourire de satisfaction et s'attela barricader la fenêtre de la cuisine. Alors qu'il était sur le point de terminer, la jeune Levia le questionna. C'est alors qu'il ne perdit pas une seconde pour lui répondre.

- Continuer de survivre ! Et recommencer ma petite routine apocalyptique., dit-il en émettant un petit rire.

C'était une drôle de question, à vrai dire. Après quelques secondes son rire s'arrêta, et son regard alla se perdre sur le paysage qu'offrait le jardin. Kerwan se mit alors à réfléchir. Oui, il passait chaque seconde de sa vie à survivre, depuis qu'il n'avait plus personne à s'occuper, ni à attendre, contrairement à Levia. Il vivait uniquement pour sauver sa propre peau, désormais. Une fois qu'il revint à ses pensées, il alla au salon afin d'aller voir Levia. Lorsqu'elle le vit, elle lui demanda s'il comptait aller rejoindre un camp de réfugier ou d'aller autre part qu'à Seattle. Celui-ci ne put s'empêcher un petit sourire, puis se permit alors de répondre à nouveau.

- Je préfère largement rester seul que d'aller dans un camp de réfugier, il y a beaucoup trop de monde là-bas, je ne me sentirai pas à l'aise. Depuis que cette merde est arrivée, j'ai passé presque tout mon voyage seul. Je suis habitué à la solitude en fait. Comme je suis seul, je n'ai aucune contrainte en fait. Je me lève quand je veux, je fais ce que je veux de mes journées. En général je me lève, et je pars en quête de bouffe. Si je ne trouve rien, je vais ailleurs. Puis je m'accorde une petite heure à m'amuser, c'est-à-dire à tuer quelques types infectés, et j'essaye de trouver un lieu un peu isolé de tout pour pouvoir essayer de dormir. Ma vie n'est plus vraiment amusante, je sais. Mais j'y suis habitué.

Il était fort probable que demain lui et la jeune femme se quitterait, pour que chacun reparte là où bon lui semble.
Puis, il alla chercher un autre meuble et se chargea de barricader la porte d'entrée, et de coller de l'adhésif autour de toutes les fenêtres et baie-vitrées.

- Si tu veux que je t'accompagne quelque part, si tu as besoin d'aller chercher quelque chose dans un endroit un peu dangereux, je te suivrai. Si ça peut m'éviter de rester dans la monotonie..

Il laissa échapper quelques soupirs. Il n'avait pas peur de la solitude, non. Il avait peur de tomber dans une routine tellement mortelle qu'il en deviendrait fou. Il ne voulait pas péter les plombs, car personne ne savait ce qu'il aurait pu faire. Une fois sa tâche terminée, il s'installa sur le sol, là où il avait une couverture. Il s'assit en tailleur et regarda la jeune femme.

- Il y a un parc, pas loin. Si ça te dit, on pourra aller s'amuser à buter les infectés là-bas, et on pourra avoir ce parc rien qu'à nous. C'est une bonne idée, non ? Mais si tu ne t'en sens pas capable, je comprendrai, ne t'en fais pas.

Il avait besoin de se défouler, de bouger, et de tuer ces infectés qui étaient vraiment en surnombre. Il n'en pouvait plus de voir leur sale tête, d'entendre leurs espèces de grognement et de les voir déambuler des quatre coin de rue pour vous bouffer. Il voulait de l'action, se sentir utile et surtout, quitter sa monotonie de vie et rester encore un peu avec Levia, car il l'appréciait bien.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Aujourd'hui à 2:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's have some fun !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-