Partagez | .
 

 Let's have some fun !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Let's have some fun !   Mer 24 Fév 2016 - 22:21

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Voila plusieurs jours que le grand brun avait quitté Ziggy, et il espérait le revoir, car il était vraiment un type bien. Bien équipé pour faire face aux infectés et portant son sac, Kerwan commençait à avoir sérieusement faim, son estomac ne cessait plus de grogner, ce qui agaçait sévèrement le jeune homme, il commençait à être avide de force. Malgré qu'il ait pris une grosse partie de sa nourriture dans son sac qu'il consomma durant ces quelques jours, une petite partie était restée dans sa voiture, qui se situait relativement loin de là, et Kerwan ne pouvait pas faire le retour dans cet état, il se sentait assez faible, et il ne savait pas s'il allait pouvoir tenir le coup ou non.
Il marchait dans la neige, laissant des traces derrière lui, elles seraient sans doute effacées durant les prochaines heures, voire d'ici un petit jour. Kerwan avait tué quelques infectés sur le trajet, mais il préférait vraiment se tenir à distance et trouver des stratégies pour contourner les petits groupes d'infectés qui s'amoncelaient ici et là. Pour une fois, la faim était beaucoup trop forte, vu que quelques jours plus tôt il avait pu avoir des quantités suffisantes de nourriture, ou du moins il put se mettre quelque chose de comestible et de bon sous la dent. Ces denrées devenaient de plus en plus rare en ces temps chaotiques, et Kerwan en avait bien profité. Néanmoins maintenant, il n'avait plus rien dans son sac, et il était temps de repartir à la chasse à la "bonne bouffe".

La lumière du soleil éclairait l'endroit, suffisamment pour qu'il puisse apercevoir un parc non loin de lui. Il n'osait trop s'approcher, car il était pratiquement sûr que cet endroit était devenu un nid à infectés, là-dedans. Il put tout de même lire sur un panneau à l'entrée "Madison Park". Un parc ? Cela n'allait pas le mener à beaucoup, ça. Il lâcha un petit soupir, puis décida de contourner le parc, espérant y trouver quelque chose de l'autre côté. Son arme blanche dans la main, il marchait en silence dans ce lieu qui semblait silencieux, mais qui puait la mort. Kerwan restait sur ses gardes à chaque instant, chaque seconde, et à chaque pas qu'il faisait dans cette neige; ses pieds d'ailleurs étaient très froids, il allait bientôt ne plus les sentir. C'est au bout d'un long temps, une heure peut-être, que Kerwan arriva de l'autre côté, et il put observer une lignée de petits commerces lui faisant face. Ses yeux s'ouvrir en grand, et un sourire vint se former le long de ses lippes gercées et pâles; il accéléra comme il put afin d'aller jusqu'à ces petits commerces.
Alors qu'il s'approchait de l'un d'entre eux, le premier, il aperçu des infectés au loin, et se résolu à ne pas y entrer. Manquant de inexorablement de force, il allait se faire buter. Il se dit qu'il y retournerait plus tard, lorsqu'il aurait un peu plus de patate. Il s'approcha du second, mais ce n'était qu'une simple boucherie, ce qui lui arracha un nouveau soupir. Il se dirigea donc vers le troisième commerce, en espérant qu'il n'y ait aucun souci, cette fois. En arrivant devant, il put s'apercevoir que ce petit magasin semblait être bien garni, ou du moins auparavant. Après quelques secondes d'attente, il finit par pénétrer à l'intérieur, espérant n'avoir aucune mauvaise surprise.

Une fois à l'intérieur, il décida de remettre sa lampe frontale en place et de l'allumer, vu que le petit magasin était assez sombre. Certes, de grandes vitres étaient présentes, mais elles étaient beaucoup trop poussiéreuses et la neige s'était accumulée dessus. Il faisait froid au sein de bâtiment et lorsque le grand brun expirait, de la vapeur sortait d'entre ses lèvres. De toute façon, ici ou dehors, cela n'allait pas beaucoup changer...
Il ne tarda pas à aller dans les premiers rayons de ce petit magasin, et commença à chercher de quoi se mettre sous la dent. Il était le plus silencieux possible; et sa présence semblait se mêler au silence de l'endroit, tant le lieu était mort. Par précaution avant de continuer sa ronde, il décida de faire un bref tour rapide dans tout le petit commerce, afin de s'assurer qu'il n'y ait point de mauvaise rencontre; par chance, il n'y en eut pas, malgré le gros suspens et le stress de Kerwan qui augmentait à chaque fois qu'il s'approchait d'un angle mort ou d'un nouveau rayon. Une fois sa ronde terminée, il se remit à fouiller dans les rayons, impatient de trouver de quoi manger. Comme il était au fond du petit commerce, il décida de rester là afin de fouiller, et il eut raison, car il fini par trouver plusieurs paquets de bonbons, encore bien emballés. Ils semblaient ne pas avoir été touchés, et c'est pourquoi Kerwan se rua dessus, ouvrant l'un des premiers paquets et commença à dévorer les bonbons à l'intérieur.
Alors qu'il terminait son premier paquet, il entendit un son venant à l'avant du magasin. Kerwan lâcha son paquet de bonbons, se redressa en empoignant sa hache, puis sorti du rayon, avant d'interpeler fortement.

- Qui est là ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Lun 29 Fév 2016 - 13:12

Portant sur son dos le sac qu'elle avait dérobé à Noah, Levia regarda par la vitrine recouverte de glace et de neige d'une boutique. Sa respiration chaude fit de la buée sur le verre, ne lui permettant de toute façon pas d'entrevoir quoique ce soit à l'intérieur. Un nouveau soupir lui échappa, alors qu'elle posait son front chaud contre la glace tellement froide. Ses doigts lui faisaient mal à cause des températures négatives. Et le ventre, creusé par la faim, la lançait plus qu'autre chose. Elle n'avait pas touché aux provisions de Noah, sans doute par ce qu'elle se sentait coupable de les lui avoir volé, puis aussi et surtout parce qu'elle s'attendait à ce que le hasard fasse bien les choses. Mais combien de temps tiendrait-elle sans en ouvrir une, par dépit et affamée ?

En croisant la supérette, Levia entrevit un espoir de rester droite dans ses bottines. Elle avait traversé la ruelle, vigilante comme toujours depuis que l'Apocalypse avait commencé et qu'elle craignait à chaque instant de ne pas vivre assez longtemps pour retrouver Gavriel, et s'était plantée là comme une idiote, en espérant quelque chose, comme par exemple que les boites de conserves s'illuminent soudainement en dansant une chorégraphie millimétrée. Il n'en fut rien, et Levia savait qu'il lui faudrait rentrer, quoiqu'il advienne.

L'appréhension lui tint le cœur. Sur quoi allait-elle tomber encore ? Un mort, ou deux, ou plus que ça. Ou pire encore. Elle hésita un temps avant qu'un gargouillement prononcé ne la rappelle à l'ordre. Poussant un long soupir, elle se tourna vers la porte d'entrée sortie de ses gonds, avant de se donner du courage. Elle tenait dans sa main un poignard aiguisé, de quoi se battre s'il le fallait. Pour une boite de conserve, elle pourrait sûrement s'enfuir vite, au pire du pire. Peut-être pas très loin ceci étant dit, vu comment elle était affamée et fatiguée, mais dans un rayon de cinquante mètres, il y avait bien assez d'immeubles désertés pour qu'elle aille s'enfermer dans l'un d'entre eux.

Elle réussit à rentrer à l'intérieur non sans sentir la peur la tirailler. Elle prêta l'oreille pour percevoir des sons au fond de la pièce, et elle marcha sur un sachet de plastique en s'avançant. Immédiatement, elle crut qu'un mort allait fondre sur elle, et la jeune femme fut prête à faire demi-tour pour s'enfuir en courant. Mais une fois s'éleva. Et les morts ne parlaient pas. Oh, ils faisaient bien d'autres choses : marcher, courir quand ils n'étaient pas trop décomposé, grogner, regarder dans le vide, un peu comme pas mal d'humains, mais parler, non.

Devait-elle se sentir soulagée ? Elle ne sut le dire, elle garda simplement le silence, sa main se resserrant autour du poignard au point d'en avoir la forme sur la paume, alors qu'une silhouette exigeant de savoir qui était là s'approchait dans l'une des allées. Elle se pétrifia, sentant sa gorge se serrer, elle bafouilla en arabe :

J-je suis toute seule, je ne vous veux rien de mal, je...

Il ne comprendrait pas. Elle leva simplement les mains, faisant glisser son sac à même le sol pour se montrer innocente. Bien sûr, elle avait toujours son poignard dans la main et elle ne le lâcherait jamais de la vie. Mais elle ne s'en prendrait jamais à un humain comme ça. Du moins, pas avant quelques années en enfer à endurer le pire. Et encore, elle espérait que même là, elle saurait se retenir.

J'ai juste faim. Je cherchais à manger.

Sa gorge toujours nouée eut du mal à sortir cette voix. A peine maîtrisée, hésitante, à moitié enrouée parce que ça faisait des jours qu'elle n'avait parlé à personne...




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Lun 29 Fév 2016 - 22:21

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Kerwan n'avait pas entendu cette personne, ou du moins ce quelque chose rentrer. Soit il était beaucoup trop occupé à dévorer ses bonbons dans son coin, au fond du petit magasin, ou bien c'est parce que cette présence inconnue s'était faite toute discrète lorsqu'elle pénétra au sein du bâtiment. Alors qu'il allait terminer le premier paquet de bonbons, un son provenant de l'avant du magasin se fit entendre, mettant le grand brun en alerte. Il sursauta et se redressa. Il interpela de sa forte voix, pour savoir si le bruit provenait d'un être humain, sinon quoi il allait se faire une joie de vite le décapiter afin de retourner manger ses bonbons tranquille; le brun ne supportait pas trop qu'on le dérange en plein repas, c'était un moment important pour lui, surtout lorsqu'il s'agissait de reprendre des forces.
Néanmoins, une voix se fit entendre. Cette voix semblait être féminine, assez aigüe, douce mais surtout hésitante. Kerwan avait très certainement dû faire peur à cette personne. Néanmoins, il ne compris absolument pas un mot de ce qu'avait dit cette inconnue, il pensa qu'elle avait balbutié, puis finalement elle se reprit et prononça une phrase perceptible par Kerwan. Elle avait faim, et venait s'alimenter ici, tout comme le faisait actuellement Kerwan. C'est alors que, sans hésité, il attrapa le second paquet de bonbon et vint assez rapidement jusqu'à la petite femme qui était encore proche de l'entrée. Il retira sa lampe frontale de son front pour l'accrocher à son avant-bras. Il ne voulait pas aveugler cette jeune femme dès leur rencontre. Puis, il lui fit un sourire et lui ouvrit le paquet de bonbons avant de le lui tendre.

- Tiens, prends-en autant que tu veux ! Je n'ai trouvé que ça pour le moment, alors je me suis déjà englouti un paquet entier de bonbons. C'était le seul autre de potable. Après, ça te dit qu'on cherche des féculents ? Il y a des maisons pas loin, et peut-être qu'il y aura encore du gaz dans l'une d'entre elle. Enfin... Si tu veux bien.

Il sembla être un peu "rapide" sur le coup, mais cela n'était point une manière de l'embarquer et l'amener faire des choses peu catholiques, loin de là cette idée. Tout comme lui, si elle avait vraiment faim, elle comprendrait que le gaz ferait chauffer l'eau, et ainsi cela permettrait aux deux personnes d'avoir de quoi se nourrir. Mais pour cela, il fallait déjà qu'ils trouvent des féculents, ou au moins quelque chose d'autre à se mettre sous a dent, dans des quantités suffisantes.
Alors que la jeune femme mangeait quelques bonbons, Kerwan la regardait. La lumière de la lampe frontale, bien qu'orientée vers le plafond, éclairait suffisamment le visage de la petite jeune femme qui était face à lui, et il se permit de le détailler. Elle avait des traits fins et un joli visage. Afin de rompre le silence qui commençait à s'installer entre ses deux inconnus, Kerwan se remit à parler.

- Au fait, je m'appelle Kerwan. Tu es toute seule ici ?

Il se permis de piquet à son tour deux-trois bonbons dans le paquet qu'il tenait encore entre ses phalanges. Il mangea les quelques bonbons, attendant que la jeune femme lui réponde. Il espérait vraiment que la peur et la crainte de la jeune femme redescendent, il n'était pas là pour lui faire grand mal. En temps chaotiques, l'entraide valait beaucoup mieux que la froideur et l'égoïsme. Ce qu'il espérait, c'est qu'elle le voit comme une bonne personne et non comme un violeur, vu qu'il lui offrait des bonbons sans raison apparente. Il compatissait juste à cette horrible sensation qu'était la faim.
Kerwan faisait par moment un petit sourire amical à la jeune femme, allait-elle le lui rendre ?
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Lun 29 Fév 2016 - 23:08

Il n'était plus qu'à quelques pas. Il l'écouta, puis se rapprocha d'elle. Levia plissa les yeux pour essayer de mieux le voir, sans y parvenir. La lumière l'aveuglait, surtout mêlée à la pénombre de la grande pièce. Elle garda le silence, eut un mouvement de recul quand elle le vit venir si vite vers elle. Son cœur s'emballa, elle serra un peu plus sa prise autour de son poignard, prête à bondir s'il le fallait...

Et juste à ce moment-là, elle entrevit enfin ce qu'il avait entre les mains. Un paquet de bonbons. Déglutissant péniblement, la petite brune se saisit du sachet en remerciant l'homme d'un regard. Devait-elle vraiment ? Sa main était tremblante, hésitante, incertaine. Elle ne le voyait toujours pas, jusqu'à ce qu'il retire sa lampe frontale et qu'elle distingue enfin les traits de cet homme. Souriant doucement, la petite brune plongea la main à l'intérieur de son bien, avant de l'enfourner dans sa bouche. Le sucre sur sa langue fut comme une agréable chaleur. Ça fondait, ça picotait, doucement. Elle eut une nouvelle risette, amusée. Ça lui rappelait presque les moments qu'elle échangeait avec Ravit certains soirs, quand elles réussissaient à « voler » les gourmandises que leur mère leurs laissait dans le placard.

La juive prêta l'oreille à ce que lui disait l'homme, maintenant qu'il prenait la parole. Ses prunelles noirs remontèrent jusqu'à lui, alors qu'elle collait un autre bonbon dans sa bouche sans dire un mot de plus. Son ventre ne grognait plus férocement désormais. Ça allait bien mieux. Même si ce n'était que deux sucres acidulés. Voilà qu'il l'invitait à chercher dans toutes les maisons du coin. Elle fronça les sourcils, un peu surprise, préférant remettre des bonbons dans sa bouche pour s'empêcher de répondre dans l'immédiat.

Qui était-il d'ailleurs ? La réponse ne tarda pas, il se présenta et lui demanda si elle était seule. Elle hocha la tête simplement. Et le détailla. Un grand brun, des yeux sombres, le visage avenant, yeux rieurs, une barbe de plusieurs jours. Elle lui adressa un petit sourire simple et se présenta :

L-Levia.

Toujours incertaine. Balbutiante. Elle s'en voulait d'avoir si peu de confiance en elle, là, maintenant. Mais à qui faire confiance désormais ? Comment accorder son estime à un type qu'elle rencontrait à peine ? Dans la vie d'avant, elle lui aurait servi un verre, aurait discuté deux secondes avec lui, avant de passer à autre chose. L'apocalypse changeait la donne.

Toi aussi tu voyages seul ? Demanda-t-elle timidement avant de passer à autre chose.

Elle ne voulait pas que sa bande lui tombe dessus alors qu'elle dépassait le coin de la rue pour aller visiter une maison avec lui. Elle hissa son sac sur ses épaules, faisant le tour du type. Sortant à son tour sa lampe torche, elle commença à faire le tour du petit commerce. Un coup d'oeil sur une étagère, un autre dans la direction de l'homme. Vigilante évidemment. Après Noah, après la synagogue, elle n'avait pas vraiment le choix des armes.

Tu es là depuis longtemps, Kerwan ? Tu viens d'ici ?




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Mar 1 Mar 2016 - 20:44

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Vu le comportement toujours aussi craintif de cette jeune inconnue, Kerwan vint à penser qu'il y était allé un peu trop bourrin et direct, sans doute. Kerwan n'avait jamais eu un tact inné avec les femmes. Bien qu'il eut des petite-amies lorsqu'il était plus jeune, sa délicatesse n'était point au rendez-vous, même s'il faisait beaucoup d'efforts pour essayer de mieux paraître auprès de la gente féminine. Elle semblait vraiment apeurée, surtout lorsqu'elle avoua timidement son prénom. Levia... En tout cas, c'était un très joli prénom, original, et allait plutôt bien à la jeune femme.
Tandis qu'ils mangeaient tous les deux des bonbons, Levia finit par changer de conversation, et interrogea le grand brun pour savoir s'il voyageait seul. Celui-ci hocha la tête avant de reprendre un petit sourire. Il se permis d'avaler son bonbon avant de répondre à la jeune femme qui se trouvait face à lui.

- Yep. J'ai presque tout le temps été seul. Par moment je croise des gens ici et là, mais ça ne dure jamais très longtemps. D'ailleurs, ce n'est pas dur pour toi d'être toute seule ? Je ne dis pas ça parce que tu es une femme mais... Celle que j'ai croisé auparavant n'avait n'avait pas beaucoup de forces pour se battre contre les infectés. Mais elle se débrouillait bien pour d'autres choses. Tu t'en sors mieux, toi ?

Kerwan savait pertinemment qu'il était en train de se coller tout seul une étiquette de sexiste. Il ne l'était pas, il voulait juste savoir si les personnes du sexe opposé s'en sortaient aussi. Lui avait de la chance d'être grand et suffisamment fort pour bien résister, mais jusqu'à maintenant, il n'avait rencontré que des petits bouts de femme, dont une qui n'avait pas survécu alors qu'il tenta de la protéger. A cette pensée, il s'insulta intérieurement de ne pas avoir réussi le peu de choses qu'elle lui avait demandé de faire, puis revint à la réalité. Cette réalité était dure, froide, empestait la mort à chaque pas que Kerwan faisait. Mais lui, voulait essayer de rendre à cette triste réalité un peu de gaieté, comme il le faisait avant que ce chaos ne vienne semer la merde partout dans le monde.
Il vit que la jeune femme faisait le tour du jeune homme. Kerwan était plutôt bien armé, un peu comme un bucheron d'ailleurs, vu la taille de la grosse hache qu'il empoignait et son fusil d'assaut sur l'épaule. Il laissait la femme agir ainsi, se contentant de tourner la tête afin de la regarder agir. Il avait tout de même une petite once de méfiance, car toute personne dans le dos d'une autre pouvait toujours être enclin à nous attaquer par derrière, et ainsi prendre tout ce que l'on possédait; voila la fin d'une vie, d'un rude combat mené jusque là. C'était idiot, n'est-ce pas ? Alors le grand brun faisait tout son possible pour éviter que les choses se terminent ainsi.

La jeune femme s'éloigna de Kerwan et parti dans les environs, sans doute pour aller chercher de quoi manger. Kerwan lâcha alors la paquet de bonbons qui était désormais vide, puis il remis sa lampe frontale à sa place initiale. Il baissa un petit peu la luminosité afin que la lumière ne soit pas trop forte et qu'elle ne fasse pas mal aux yeux, puis il se remis à arpenter les premiers rayons au bout de quelques minutes, cherchant alors de son côté de la nourriture, qu'il espérait trouver. Puis, la voix de la jeune femme se fit de nouveau entendre parmi ce silence qui pesait dans le petit magasin. Elle le questionna de nouveau, et Kerwan ne perdit pas de temps pour y répondre, sans cesser bien évidemment de chercher une quelconque source de nourriture.

- Je dois être arrivé à Seattle depuis plus d'un mois et demi, je pense. Je n'ai plus trop la notion du temps. J'ai l'impression que tout passe plus lentement qu'il n'y paraît..., il laissa un blanc, se mettant à réfléchir un instant. Puis finalement il reprit. Je viens d'Orlando, en Floride. Tu connais ? C'était un endroit bien sympathique ! Mais j'avoue que ma route jusqu'ici a été longue et plus ou moins périlleuse. Et toi, d'où viens-tu ?

Plus il fouillait les rayons, plus il commençait à se rapprocher à nouveau de la jeune femme, qui remontait vers l'avant du magasin. Lorsqu'ils n'avaient plus qu'un rayon qui les séparaient de part et d'autre, il leva sa tête pour regarder la jeune femme. Il haussa les épaules avant de lâcher un petit soupir à peine audible, mais il put se voir à cause de la température froide au sein du petit magasin.

- Tu as trouvé quelque chose, rien de mon côté en tout cas...
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Levia T. Isaakovitch
Sanctuary Hills
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 04/03/2014
Messages : 1181
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Mar 1 Mar 2016 - 21:41

Levia fronça les sourcils lorsqu'il prit la parole pour savoir si elle s'en sortait bien toute seule. En précisant que comme elle était une femme, ça ne devait pas être facile. Immédiatement après ce commentaire, la petite brune s'amusa un instant des remarques de son vis-à-vis. Un macho, non ? Et il lui disait ça sans sourciller ou s'inquiéter, ni même trouver ça bizarre. Elle planta sa main sur sa hanche avec le même sourire en coin, en le regardant de haut en bas. Il était gonflé, ce Kerwan, quand même.

Non, ça ne l'est pas, fit-elle avec une pointe de fierté dans la voix.

Elle n'allait pas non plus dire que survivre en solitaire était une véritable partie de plaisir et qu'elle s'amusait comme une petite folle, mais elle savait comme ça pouvait être pire. Pour l'instant, sa survie s'organisait plutôt pas mal, dans le genre. Elle n'avait pas eu trop d'ennuis, savait se faire discrète, se fondre dans la masse. Éviter les hordes de rôdeurs qui circulaient en ville. C'était sans doute le pire. Parfois supporter la faim et la soif pendant quelques jours de plus avant d'avoir de la chance. Et parfois attendre simplement que la chance frappe à sa porte, même si ça prenait des semaines.

J'étais avec un groupe avant ça, mais, enfin, il y a eut des problèmes. Donc je me retrouve toute seule comme tu vois. Depuis un moment.

Sa voix s'était un peu tendue en évoquant ça. Fouillant dans les allés, continuant à discuter avec lui, elle lui lança juste sur le ton de la discussion pour passer à autre chose :

Et tu sais, le fait d'être une femme ou non n'a pas grand chose à voir là-dedans. J'ai des arguments que tu n'as pas, et inversement. Elle haussa simplement les épaules, lançant la main au fond d'une étagère où elle tira un paquet de riz. Toujours mieux que rien.

Puis elle l'écouta simplement parler d'où il venait, du temps qu'il venait de passer à Seattle. Floride, c'était loin. Et le climat très différent de ce qu'il pouvait y avoir dans la région de Washington. Ce gars allait devoir s'habituer au froid et à la pluie. Et surtout, elle se rendit compte d'une chose : c'était très agréable d'avoir une vraie conversation avec quelqu'un. Enfin, quelqu'un de pas farouche et bête comme ces pieds. Quelqu'un pas comme Noah donc.

Je n'ai jamais été en Floride. En fait, je viens de loin, je suis en Amérique depuis peu. Distraitement, sa main s'aventura encore dans la pénombre pour n'en tirer qu'un emballage vide : Je viens de Tel Aviv. Et pour lui répondre, elle se mit à lui parler : Et ça fait longtemps que je n'ai pas rencontré quelqu'un de sympa, fit-elle en arabe avec un sourire. Alors ne me fais pas un sale coup que je ne perde pas trop vite mes illusions.

Des produits ménagers ? Mais qu'est-ce qu'elle pouvait faire de ça ? La brune souffla un coup en le reposant, avant de se baisser et d'avancer, en mettant la main sur du dentifrice. Ça, par contre, c'était utile. Surtout qu'elle commençait à être à cours. Dans le fond du bâtiment, ils trouveraient peut être des boissons sucrées. C'était pas folichon pour les dents, mais ça tenait au ventre quelques heures.




Who, who are you really? And where, where are you going? I've got nothing left to prove cause I've got nothing left to lose. See me bare my teeth for you... Who, who are you?
Revenir en haut Aller en bas
Kerwan Day
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 257
Age IRL : 19

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Mer 2 Mar 2016 - 19:04

Let's have some fun ! × ft. Levia & Kerwan

Après les paroles qui pouvaient sembler quelques peu sexistes venant de la part du grand brun, celui-ci remarqua que la jeune femme fronça les sourcils. Finalement, cet air s'en alla bien vite, laissant place à une sorte d'amusement. Elle ne semblait pas l'avoir pris trop mal, et Kerwan avait réussi à trouver les mots assez adéquates, malgré qu'il aurait pu trouver largement mieux. Mais vu sa délicatesse, il ne fallait pas s'attendre à beaucoup de lui, sinon quoi les espérances en son égard baisseraient considérablement. Puis, la réponse que la petite jeune femme lança à Kerwan le fit sourire. D'un coup, celle-ci sembla beaucoup plus confiante que précédemment, mais elle devait certainement avoir une pointe de méfiance envers ce jeune homme, ce qui était parfaitement normal et compréhensible.
Bien sûr, que ce soit homme ou femme, il fallait avouer que la vie en solitaire n'était pas rose tous les jours. Quand nous étions tout seul, nous devions nous occuper de tout, être tout le temps sur nos gardes, se débrouiller pour se soigner avec le peu qu'on avait sous la main, et ne pas pouvoir dormir sur ses deux oreilles. Mais d'un autre côté, la vie en solitaire avait de bons côtés, vu que niveau nourriture il n'y avait pas besoin de partager, nous pouvions aller et venir là où nous souhaitions, faire ce que nous désirions de notre journée, et puis nous n'avions pas besoin de supporter les autres lorsqu'ils étaient de mauvaise humeur. Enfin, la jeune femme lui avoua qu'elle avait appartenu à un groupe, mais qu'à cause de divers problèmes, elle l'avait quitté. Kerwan avait remarqué que le timbre de sa voix avait un peu changé. Avait-elle peur ? Il ne tarda pas d'ailleurs à le lui demander.

- Oh, je vois. Et... S'ils te retrouvent, tu penses que ça va mal tourner ? Si tu as un souci avec ces types, appelle moi. Je me ferai un grand plaisir de leur casser la gueule !

Il se mit alors à rire à ses paroles. Le grand brun avait un grand respect pour les femmes, et il ne comprenait pas comme la gente masculine pouvait lever la main sur les femmes. Beaucoup ne faisaient rien et n'avaient pas le droit de mériter ça, mais malheureusement il y en avait toujours eu beaucoup. Et les justiciers n'existaient pas pour venir les sauver de cet enfer; surtout que ces femmes restaient souvent avec leur compagnon, avant d'être tuée, par amour. Kerwan n'avait jamais été ainsi avec les femmes, heureusement, il ne s'était jamais beaucoup occupé de ses petites amies. Enfin... Il leur donnait un minimum d'amour et faisait suffisamment pour elles, mais elles en voulaient plus, toujours plus; mais Kerwan n'avait pas que ça à faire. Nous avions tous des qualités et des défauts, n'est-ce pas ? Alors Kerwan s'était dit que si elles ne l'acceptaient pas tel qu'il était, elles n'étaient donc pas faites pour lui.

Après avoir fouillé tout son côté, il revint donc à la rencontre de Levia, et ses paroles le firent de nouveau sourire. Elle semblait en avoir dans le crâne, et il aimait bien recevoir un peu de défi. Elle se mesurait à lui intellectuellement, et il approuvait complètement cela. Ils ne se connaissaient pas, mais avec ces sortes de taquineries, c'est comme s'ils se connaissaient depuis longtemps.

- Mais très certainement ! Et je suis sûre que tu pourras te défendre parfaitement sur le sujet, j'en suis certain. Je finis sans doute par être à court d'argument.

Il se remit de nouveau à lâcher un petit rire. Puis il passa derrière le rayon qui les séparaient, et revint à sa rencontre. Il l'écoutait attentivement parler, et elle lui avoua qu'elle venait de Tel Aviv. Une étrangère ? Il en avait croisé du beau monde venant de partout dans le monde, mais il n'avait encore rencontré personne venant de là-bas. Puis, elle prononça une série de son, et il en déduit que c'était de l'arabe, ou du moins sa langue maternelle. Il fronça alors les sourcils, car il n'aimait pas vraiment que des gens parlent en sa présence dans une autre langue. Néanmoins il se contenta d'écouter, même s'il ne comprenait pas un mot de ce qu'elle avait dit. Il finit enfin par rétorquer.

- C'est très sympa la Floride ! Un jour je t'y emmènerai, et tu pourras voir les magnifiques plages qu'on a. Par contre... Il n'y aura plus autant de monde et de vivacité, si tu vois ce que je veux dire.

Il lui adressa un clin d’œil, et il espérait qu'elle comprenne ce qu'il voulait dire. Il était sûr que Orlando avait bien changé depuis son départ, et un jour il savait qu'il y retournait au moins une fois.
Enfin, il se mit à côté d'elle, la regardant chercher. Elle avait l'air de trouver divers trucs. Il restait alors silencieux, debout, immobile. Puis, il aperçu qu'elle avait trouvé un paquet de riz, et un énorme sourire se forma sur ses lippes gercées.

- Tu veux que je t'aide à porter un truc ? Ou à chercher quelque chose en particulier ? J'ai de la place dans mon sac s'il faut.
code by lizzou × gifs by tumblr




 
 


   
••• ••• ••• ••• ••• •••
   • Look. Do you see in front of you ?
There are the Hell's door. Good luck my friend ! •
© Mzlle Alice.

   

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Let's have some fun !   Aujourd'hui à 6:43

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's have some fun !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-