Partagez | .
 

 La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Dim 21 Fév 2016 - 20:45






La rencontre de deux âmes soeurs


Burke Museum…
Depuis combien de temps était-il assis là ? Aucune idée.
Combien de croquis avait-il fait ? Pas la moindre idée non plus.
Mais Buzz se sentait plutôt bien ici, au milieu de cette galerie du temps. Au centre de ce grand musée. Normalement, il préférait déambuler au milieu des toiles peintes des musés d’arts. C’était plus son domaine. Pourtant depuis quelques temps, il aimait venir ici, trainer des pieds dans les allées peuplées de squelettes impressionnants de mammouths ou de dinosaures. Il n’y connaissait rien. Il avait très peu lu les écriteaux qui illustraient et expliquaient pourtant sans le moindre doute à merveille tout ça. Buzz n’était pas là pour ça.

Depuis quelques temps il s’était remis aux dessins. Depuis qu’il était tout gamin il avait toujours adoré ça. Et il avait un certain talent. Sans doute pas assez bon pour donner quoi que ce soit de concret. Il savait bien qu’il aurait du mal à devenir connu, et qu’il ne gagnerait sans doute jamais sa vie grâce à ça. Mais aujourd’hui, il ne bossait pas. Alors il venait se libérer les neurones, et trouver un peu d’inspiration.

Une planche à dessin sur les genoux, posé aux pieds d’un banc, pourquoi s’assoir dessus sérieusement ? Buzz griffonnait, son regard passant de sa cible au papier. Il s’appliquait à reproduire les traits d’un crâne. C’était parfait pour perfectionner sa maitrise de l’anatomie. Enfin ce n’était pas le premier dessin de l’après-midi. Il avait fait un portrait dans le bus à une petite fille, juste pour la voir sourire. Il lui avait donné en sortant, juste pour emmerder sa mère et lui faire ravaler les regards méfiant qu’elle avait jeté sur lui.

Son passé était toujours bien là. Même si cela faisait maintenant presque trois ans qu’il n’avait pas touché à la drogue. Trois ans qu’il avait plaqué tout ça, qu’il avait décidé de reprendre sa vie en main. Le chemin n’avait pas été facile, et ne l’était toujours pas. Il le portait sur lui. Il avait une gueule de junkie. Les tatouages qui marquaient sa peau n’inspirait pas non plus confiance… Sa peau pâle, les cernes sous ses yeux, son grand corps presque maigre. Où il était passé par une sale période. Mais à mesure que les jours passaient, Buzz s’éloignait de tout ça. Une vie compte plusieurs chapitres, et la partie connerie en tout genre était terminé. Il avait bien failli la perdre la vie. Alors maintenant, mise à part des clopes et un peu d’alcool, plus rien d’addictif ne rentrait dans son organisme.

Parfois ça lui prenait comme une envie, un putain de manque. Une furieuse démangeaison qui le grattait, qui le poussait, le tentait. Parce que ça lui manquait cette sensation d’être au-dessus du monde, que toute la merde restait en bas et qu’il s’élevait bien plus haut. Aujourd’hui, il faisait partie de cette merde, et il trimait pour parvenir à s’en sortir. Motivé par le talent d’un artiste qu’il avait connu chez un client lorsqu’il livrait des pizzas. Et pourquoi pas lui ?!

Mais lorsque vous êtes seul, que vous n’avez personne, ni papa ni maman pour voir souffler à l’oreille que vous allez parvenir à toucher votre rêve du doigt, il est parfois bien compliqué de rester confiant et poursuivre dans cette voie. Il lui manquait quelque chose à sa vie. Quelque chose pour le booster, le pousser à aller de l’avant encore et encore.

Assis là, dans la galerie du temps, il ne le savait pas encore, mais ce petit quelque chose n’était pas très loin de lui. Le contact ne tarderait pas à être établit, et sa vie entière allait prendre un nouveau sens. Assis le dos contre ce banc, un genou remonté pour lui servir de support, dans son jeans troué et son pull trop large, Buzz dessinait encore. Il avait déjà changé de page, changer de projet, changer de style. Sous son coup de crayon il donnait vie à ces hommes qui avaient peuplé la terre bien avant eux.  





Je t'aime parce que tu fais les mêmes trucs étranges que moi...

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Dim 21 Fév 2016 - 21:47



   
   
   


La rencontre de deux âmes sœurs. | Pv. Bruce Detweiler
 
Vendredi. Nara n’avait pas pu se mentaliser assez pour aller en cours. La veille, elle avait failli en venir aux mains avec une pimbêche de son âge qui avait cru malin de s’en prendre à une fille de première année, dont le corps était en pleine guerre contre ses hormones en ébullition. C’était tout ce que détestait au lycée. La compétition et le caractère superficiel de la plupart des nanas. Elle détestait ça. Tout ce qu’avait en tête Nara depuis près d’un mois, c’était le Burke Museum. La toute première fois, quand elle y avait mis les pieds parce qu’elle avait trouvé quelque chose à faire un week-end morne dans cette ville qu’elle n’arrivait pas à apprécier, Nara avait eu comme une révélation.

Elle aimait beaucoup la préhistoire, certes, mais elle ne s’y penchait pas d’un point de vue scientifique. Ça avait pour elle quelque chose d’assez spirituel, quelque chose qu’elle ne ressentait pas d’ordinaire. Et ces derniers temps, elle avait besoin de souffler. Alors quand elle s’était arrêtée quelques arrêts avant celui du lycée, elle avait soupiré de contentement en se dressant devant le bâtiment immense du Burke Museum. La galerie de la préhistoire constituait une exposition temporaire, qui serait encore en place jusqu’à la fin de l’année scolaire de Nara. Celle-ci regrettait qu’elle ne soit pas permanente. Elle se voyait déjà passer ses journées de vacances, solitaire, avec pour seule compagnie des squelettes, des reconstitutions et des pierres taillées.

Habillée d’un jean serré noir, de chaussures à plateformes noires et d’un haut léger à manches longues sur lequel il y avait d’imprimé un tête d’extraterrestre vert à strass, Nara avait tout de même emporté son sac de cours, pour se donner un peu de contenance. Son père se fichait pas mal qu’elle n’aille pas en cours, elle était assez grande, malgré ses dix-sept ans, pour assumer la responsabilité s’il y avait le moindre souci avec l’école. C’était comme ça chez les Turner. Nara gérait un peu l’arrière-boutique et son père se contentait d’être un artiste de talent. C’est grâce à son talent qu’ils avaient eu la proposition de cette galerie et ce loft atelier dans cette ville.

En entrant dans le musée, montrant sa carte d’étudiante pour pouvoir pénétrer dans l’exposition, Nara constata qu’elle avait choisi son heure. Il n’y avait pas un rat. Un couple de personnes âgées admirait une vitrine remplie de pierres taillées, un couple de jeune gens se tenaient la main en passant sans prendre le temps de s’arrêter devant les cartels… Nara ne vit pas tout de suite le garçon qui dessinait adosser au banc en face de la plus grosse pièce de l’exposition : Les reconstitutions des squelettes de Toumaï, Lucie, un homo habilis, et ainsi de suite jusqu’à former la marche de l’évolution bien connue du grand public.

Nara s’arrêta devant. Elle ne put s’empêcher de s’arrêter devant. Parce qu’elle avait une sorte de boule au ventre à chaque fois qu’elle passait devant sans s’arrêter. Pourquoi ? C’était la question qu’elle se posait. Elle qui avait les nerfs depuis son emménagement à Seattle ; ici, elle se sentait chez elle. Elle se sentait à sa place parmi les squelettes. Et en se reculant pour pouvoir avoir un meilleur angle, Nara vit le garçon. Il devait être plus âgé qu’elle, mais elle n’aurait pas su dire de combien. Il avait les mains tatouées à divers endroits et dessinait sur une large planche à dessin. Elle détourna le regard, se concentrant de nouveau sur son favori, Toumaï, qui finirait quelques années plus tard, tatoué à l’avant de sa cuisse. Elle se passa la main sur les lèvres, en pleine réflexion.

Elle aurait adoré le toucher. Même s’il ne s’agissait que d’une reconstitution. Mais évidemment, c’était interdit dans les musées. Elle ne savait pas encore que grâce à elle, cette exposition allait pouvoir s’implanter de façon permanente, d’une manière encore plus pédagogique au Burke Museum. Pour le moment, elle n’était qu’une adolescente en pleine contemplation d’un corps sans vie depuis bien des millions d’années. Depuis qu’elle avait mis les pieds dans cette exposition du Burke Museum, elle avait lu des tas de livres sur le sujet. Elle sorti d’ailleurs de son sac l’un d’entre eux et l’ouvrit à l’endroit où figurait un croquis de reconstitution du visage de Toumaï. Son regard passait du squelette au livre, du croquis au squelette puis de nouveau au croquis… Puis à la planche à dessin du garçon.

Elle eut un mouvement de tête assez étonnant, reportant son attention du coin de l’œil sur la planche à dessin tout en évitant de passer pour une voyeuse. Il avait mis de la vie dans ses dessins. Il avait mis de la vie à l’intérieur de Toumaï. Elle avait les yeux plissés pour mieux voir, puisqu’elle se trouvait à quelques mètres sur le côté. Ne voulant pas déranger, elle reporta son intention bien vite sur le squelette en face d’elle, mais croisa tout de même le regard du garçon. Alors, Nara sourit. Pas spécialement timidement, mais cette façon discrète de sourire était une manière de ne pas vouloir imposer sa présence. Si seulement elle savait...


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Dim 21 Fév 2016 - 22:55






La rencontre de deux âmes soeurs

La marche de l’évolution… Pff… Plusieurs planches de dessins plus tôt il avait fait une représentation un peu stylisée de tout ça, avec une pointe d’humour. Parfois il se demandait si l’homme évoluait dans le bon sens. De son point de vu, il avait l’impression d’être une exception à la théorie de l’évolution. Parce qu’il stagnait. Il n’y avait rien qui bougeait dans sa petite vie de merde depuis maintenant un an. Il se levait le matin pour aller bosser comme un fou, histoire d’être payé une misère. Tout ça pour en rendre un bon paquet dans son loyer, la bouffe… Il mettait de côté pour avoir une voiture. Histoire de pouvoir sortir de la ville et faire une virée ailleurs un jour… Il y avait aussi cette sorte d’idée un peu débile ou folle… L’envie de pouvoir entrer dans une école prestigieuse de dessin. Pouvoir apprendre, se perfectionner… Parce que pour le moment, il ne faisait que pédaler avec des petites roulettes. Il voulait faire du vélo comme les grands, seul. Prendre son élan et se sentir à nouveau vraiment vivant. Prouver au monde entier, mais peut-être surtout à lui-même qu’il valait quelque chose.

Enfin aujourd’hui, il ne bossait pas. Alors il s’adonnait à sa passion, à donner la vie sur le papier à des choses du bout de son crayon. On lui avait déjà dit qu’il avait de l’or dans les doigts. Ça l’avait fait rire. Non, le jeune homme qu’il était ne croyait pas en lui. Ne croyait plus en lui. Il avait passé de nombreuse année à se croire au-dessus de tout. A faire n’importe quoi, n’importe quand, avec n’importe qui. Mais la descente avait été douloureuse. Très douloureuse. Trop peut-être pour ne pas qu’il en sorte abimé. Aujourd’hui, il pensait ses blessures, prenait sur lui pour réapprendre à vivre comme la plupart des gens. Sans avoir besoin d’une dose de dope dans le nez pour se sentir vivant.

La vie prenait un nouveau sens pour lui. Il avait été aidé quelque temps par quelqu’un pour changer, pour prendre une nouvelle voie. Peu à peu, il voyait à nouveau ses couleurs, sa beauté. Son âme d’artiste s’éveillait à mesure que sa sensibilité pour le monde grandissait. Il voulait devenir meilleur, mériter mieux, prouver qu’il valait mieux. La vie valait sans doute la peine d’être vécue. Après tout, personne n’avait promis que ça serait facile.

Deux coups de crayons, et le regard cendré de Buzz s’était à nouveau relevé sur le modèle. Mais dans son champ de vision venait se d’incruster une sorte de parasite. Une jeune femme, enfin peut-être plutôt une ado, avec des cheveux rouge, habillée en noir, venait de se planter juste où il ne fallait pas. Buzz grimaça. Elle venait de faire exploser sa bulle. Il se grata le haut des sourcils, tout en regardant à nouveau son dessin. C’était pas si mal que ça. Il esquissa un petit sourire pour lui-même avant d’ajouter encore quelques coups de crayons çà et là. Il releva à nouveau le visage, fronça un sourcil. Elle n’était plus là. Il avait rêvé où quoi ? Ce genre de chose le faisait flipper… Il avait toujours un peu peur que son cerveau débloque complètement à cause de tout ce qu’il s’était envoyé dans le tête avant… Alors il la chercha, tournant légèrement le menton. Elle était juste là. A quelques pas. Le nez dans un livre. Buzz la détailla du regard l’espace de quelques secondes. Il restait un homme… Il semblait mignonne.

Il secoua la tête en haussant les sourcils. Stop, il n’était pas là pour ça. Et puis de toute façon, les gens qu’on croisait dans les musées n’étaient pas du même monde que lui. Il fixa à nouveau son attention sur ce qu’il avait réalisé, penchant la tête sur le côté, assombrissant un peu le contour du visage, pour faire ressortir le regard.

Etrangement, il avait l’impression d’être observé. Et c’était une sensation qui le troublait. Plus tard, il comprendrait que c’était l’âme de Nara qui faisait des grands signes à la sienne, comme si elles s’étaient reconnus bien avant qu’eux deux se voient vraiment.
Il avait alors relevé les yeux, et il avait croisé son regard l’espace d’un instant. Il y avait eu ce petit sourire sur ses lèvres. Ce petit sourire qui serait le premier d’une longue longue série. Il ne s’était pas trompé, elle était mignonne. Enfin, il avait quand même été assez con pour croire que ce sourire aussi craquant soit-il, ne lui avait pas été destiné. Pourquoi est-ce qu’elle lui aurait souri à lui ? A part parce qu’il faisait tache dans le décor, il en convenait… Il avait alors baissé à nouveau son grand nez sur sa planche à dessin, afin de finaliser son croquis. Oui, il était déjà très con à l’époque… Il était bien loin de se douter que la vie était en train de mettre sur son chemin celle qui allait le guider, l’aider à avancer. Celle qu’il attendait…  





Je t'aime parce que tu fais les mêmes trucs étranges que moi...

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Dim 21 Fév 2016 - 23:20



   
   
   


La rencontre de deux âmes sœurs. | Pv. Bruce Detweiler
 
D’accord, il était mignon. Nara ne pouvait pas se le cacher, et se donnait une grande claque intérieure en se le faisant remarquer. À côté elle passait pour une gamine, avec ses cheveux rouges ramassés en un chignon très fouillis duquel dépassait de nombreuses mèches rebelles, ses piercings aux oreilles et son haut à motif. Elle ne se sentait pas vraiment à la hauteur en fait. Mais vivre avec un Turner avait un avantage : Nara savait qu’il ne fallait jamais se fier aux apparences. Toute sa vie, elle avait connu des tas d’artistes de beaucoup de milieux différents. Elle avait vécu les soirées enfumées où, malgré son jeune âge, elle profitait d’être entourée de gens si variés.

Le garçon avait l’étoffe d’un véritable artiste. Elle aurait parié qu’il sortait d’une grande école de dessin, ou quelque chose comme ça. Mais encore une fois, ça ne voulait rien dire. Peut-être qu’il ne s’agissait que d’un type qui aimait dessiner pendant son temps libre. Elle avait reporté son attention vers le squelette de Toumaï, mais bientôt, son œil fut de nouveau attiré par le banc contre lequel était assis le garçon. Elle pourrait très bien s’asseoir, pour faire semblant de lire et pouvoir ainsi l’approcher. Dans quel but ? Bonne question.

En fait, il n’y avait pas de raisons à ses actes. C’était comme ça que vivait Nara, davantage depuis qu’elle vivait dans cette ville où elle n’avait pas d’attaches hormis les amis de son père, des artistes de tous horizons. Elle n’avait pas vraiment réussi à se faire de vrais amis à Seattle, et Portland lui manquait, même si elle discutait parfois avec ses anciens amis au téléphone. Nara parvint à croiser de nouveau le regard du garçon et esquissa alors un nouveau sourire en coin qui marquait une fossette qu’elle avait à la joue ; puis, elle plongea son regard brun dans le livre de Michel Brunet, le chef de la mission paléoanthropologique franco-tchadienne qui avait permis de découvrir Toumaï. Elle plissa les yeux un instant les yeux vers le croquis. Mais décidément, c’était le croquis du jeune homme qui l’intéressait. Alors elle y alla.

Elle s’approcha en faisant trainer ses grosses plateformes sur la moquette de la mezzanine sur laquelle avait été installé l’espace d’exposition. Puis doucement, elle s’assit sur le banc. Juste à côté du garçon qu’elle surplombait très légèrement. Du coup, Nara se sentait légèrement prise au piège. Elle se trouvait un peu bête et même peut-être un peu impolie de s’approcher comme ça, dérangeant un type qui manifestement avait envie de dessiner en paix. Elle resta un instant à lire un paragraphe sur la découverte de Toumaï au Tchat en 2001. Puis elle se releva. Là, elle se sentie ridicule. Elle s’avança au plus près de la reproduction du crâne, puis après un petit instant, Nara prit une grande inspiration et fit volte-face d’un petit geste circulaire des chevilles pour faire face au garçon aux mains tatouées.

« Excuse-moi, mais y a rien à faire. » D’accord. Ça ne voulait rien dire, et très franchement c'était nul. Mais elle était persuadée qu'elle devait passer pour une petite nana voulant attirer l’attention d’un garçon plus âgé. C’était faux. En parti. Elle fit une petite moue réflexive, avant de s’avancer doucement vers lui pour se rasseoir sur le banc, comme une élève tout juste interrogée qui retournait à sa place. « Désolé j’me mêle peut-être de ce qui me regarde pas. » Elle rectifiait le tir comme elle pouvait en tentant un nouveau sourire à l’adresse du jeune homme. Elle avait l’impression de ne pas avoir parlé à quelqu’un depuis des siècles. C’était vrai en un sens, si on oubliait son père. « C’est juste que j’ai le croquis du bouquin de Brunet sous le nez, et y a rien à faire… Le sien est vraiment moins bon. » Elle ne pouvait pas s’en empêcher. C’était plus fort qu’elle, parce qu’elle parlait d’un sujet qui la passionnait depuis peu, mais surtout parce qu’elle était curieuse comme tout.

C’était comme un feeling. Nara était sociable, mais seulement quand elle sentait la réceptivité chez la personne. Or, dans ce cas-ci, elle n’avait pas vraiment compris si le garçon la trouvait envahissante ou pas. Et ça lui plaisait étrangement. Parce qu’elle ne le savait pas encore mais dès le départ, elle avait une sorte de bonne intuition pour comprendre ce que pouvait ressentir Bruce Detweiler. Elle ne le connaissait pas encore, mais elle était bien déterminé à ne pas laisser filer un si joli garçon avec autant de talent, qui pour elle, ressemblait à cette époque à une bouée de secours dans cette mer houleuse qu’était Seattle.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Lun 22 Fév 2016 - 19:01






La rencontre de deux âmes soeurs

Le colibri. Ce petit oiseau qu’on appelait aussi oiseau mouche. Tout petit, tout mignon… C’était l’image qui venait en tête au jeune artiste assis sur le sol lorsqu’il distingua le manège de la jeune femme. Elle allait, venait sans trop savoir quoi faire. C’était chou et assez étrange à la fois. Il avait l’impression qu’elle avait voulu lui parlé lorsqu’elle était venue s’assoir là, juste à côté de lui. Ou alors elle était juste très curieuse, et voulait voir ce qu’il était en train de faire. Enfin lorsqu’elle s’était relevée, Buzz s’était dit qu’il avait surement rêvé, qu’il se faisait de fausses idées. Qu’en réalité elle avait juste voulu se poser trois secondes avant d’être à nouveau attiré par l’expo. Il avait d’ailleurs été assez con pour ne pas tourner la tête lorsqu’elle était près de lui.

Il avait juste levé le menton de son dessin lorsque la petite mignonne s’était éloignée. D’accord à ce moment-là il avait regardé ses fesses. Mais il n’y avait rien de mal à ça. Même si pour le coup, il ne pouvait pas mentir et dire qu’il avait fait ça dans le but de mieux dessiner. Oui, il avait déjà sorti ce genre de connerie pour draguer. C’était lourd, mais ça passait bien. C’était étrange ce qu’il ressentait.

Lorsque Buzz avait reposer ses yeux sur son croquis, après s’être à nouveau giflé mentalement, en se disant que c’était pas le même de passer pour un crève la dalle, il avait été incapable de se concentrer à nouveau. Elle avait bel et bien fait éclaté sa bulle. Et il n’arrivait pas à savoir si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Si ça lui faisait plaisir ou l’énervait. Pourtant à vue de nez comme ça, elle ne semblait pas avoir quelque chose de particulier. Mise à part des cheveux rouges qui la rendait un peu trop pâle aux gouts de Buzz qui aimait les nanas naturelles.

Il avait porté le bout de son crayon entre sa lèvre et son menton, bloquant les yeux dans le vague.  Et ce fut à cause de ça qu’il sursauta un peu levant les yeux lorsqu’une voix féminine résonna dans la salle. En plus de ça, le crayon dérapa et il ramassa en plein dans la gencive, ce qui le fit grimacer. Il cligna plusieurs fois des yeux rentrant son menton, la suivant des yeux. Un sourcil froncé, la bouche à moitié ouverte. Il ne devait pas ressembler à grand-chose sur le coup avec sa tête d’abrutit fini qui ne comprenait pas ce qui était en train de se passer.

Et puis elle avait souri. Souri de cette façon à la fois presque timide, craquante et gênée. Très beau mélange. Sans parler de cette petite fossette qui venait d’apparaitre. Et qui tira un sourire niais à Buzz. Mais il finit par lâcher un : « -what ? » qui voulait tout dire. C’était quoi ça Brunet ? De quoi est ce qu’elle lui parlait ? La faute à la fossette… Il avait rien suivit et maintenant il devait passer pour un débile finit. Aller Buzz prouve que ton cerveau est un peu plus évolué que les mecs que tu dessines depuis tout à l’heure ! S’était-il dit en posant son regard sur son dessin, celui dont elle venait de parler.

Pour tenter de comprendre, il avait posé son crayon, et avait chopé le livre de la jeune femme comme s’ils se connaissaient déjà. Il l’avait ouvert à la page qu’elle lisait pour détailler le croquis qu’elle comparait au sien. Un petit rire presque supérieur et il répondit un sourire en coin : « -j’y peux rien moi si ton mec là il est pas doué… » Bon, il venait d’afficher clairement qu’il ne savait pas qui était l’auteur du livre. Buzz ferma le livre en laissant l’un de ses doigts à la page, regarda la couverture, lu le titre, et leva un sourcil. Ah ouais…

Un sourire se dessina sur son visage alors qu’il regardait à nouveau la jeune femme. « -t’as franchement lu tout ça ? » demanda-t-il intrigué. C’était vraiment étrange. Il avait déjà l’impression de la connaitre. Une sensation qu’elle n’était pas en train de se dire qu’il n’était qu’un pauvre junkie paumé dans un musée. Il fronça à nouveau un sourcil, et avec un sourire un peu dragueur cette fois-ci, il dit : « -tu l’veux ? » en désignant le dessin qu’il avait réalisé et qui semblait lui avoir tapé dans l’œil. Il se passa la langue sous la lèvre supérieure, là où le crayon avait rayé sa chair, avant d’ajouter : « -j’vois pas ce qu’il a de particulier, mais si il te plait… » Il n’avait plus qu’à le signer. Chose qu’il fit alors sans attendre la réponse de la jeune femme, apposant ces quatre lettres de son blaze : BUZZ.    





Je t'aime parce que tu fais les mêmes trucs étranges que moi...

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Lun 22 Fév 2016 - 20:10



   
   
   


La rencontre de deux âmes sœurs. | Pv. Bruce Detweiler
 
D’accord, Nara s’était peut-être trop emballée. Elle avait sorti sa science comme si tout le monde savait qui était Michel Brunet, comme si tout le monde connaissait cette exposition du bout des doigts comme elle. Elle y avait passé des après-midi entières. Alors elle savait. Elle connaissait tout par cœur et dévorait tout sur le sujet depuis ce jour-là. Finalement, l’exclamation qu’avait poussé le garçon avait fait sourire Nara. Non, elle ne se moquait pas. C’est juste qu’elle entendait le son de sa voix pour la première fois. Et celle-ci avait quelque chose de rauque, presque double. La voix charismatique sur un visage qui l’était lui aussi. On était bien loin des tâches masculines qui pouvaient pulluler au lycée qu’elle fréquentait.

Le jeune homme se vanta un peu, mais il était clair que c’était de la plaisanterie. Tout à fait le style de Nara, qui sourit à sa remarque, en arquant un sourcil. Quand il jeta un œil à la couverture du livre, il afficha une petite mine légèrement affaissée. Le sourire de Nara s’élargit. « C’est juste un type ultra connu dans l’milieu qu’à découvert Toumaï… » Elle se pencha vers l’oreille du type, restant tout de même à une distance respectable et murmura avec un brin de malice « C’est son p’tit nom à lui. » Détailla-t-elle en désignant d’un geste de la tête le crâne qui se dressait sur son socle devant eux.

Est-ce qu’elle avait tout lu ? Oui. Ainsi que la série de tous les Yves Coppens, un très vieil anthropologue français qui avait découvert Lucy dans les années soixante, cette même Lucy dont la reproduction se trouvait juste à côté de Toumaï, toujours en face d’eux. Comme réponse, Nara hocha la tête avec un petit sourire, en venant triturer un de ses piercings au cartilage, avant de joindre ses mains, les doigts entrelacés, avant qu’il ne vienne lui rendre le livre. Il lui proposa son croquis. Elle écarquilla les yeux un instant, pour être bien sûre qu’il s’adressait à elle. Effectivement. Nara se demandait si elle l’embêter à avoir engagé la conversation, mais elle se sentait en confiance avec lui.

Il avait l’air d’être un type bien. Elle ne pourrait même pas l’expliquer aujourd’hui, mais elle avait eu cette intuition depuis le tout début, depuis le premier regard. Et avec tout ça, elle avait mis du temps avant de comprendre la valeur de cette intuition. La connexion entre eux. « C’est vrai ? Oh trop cool ! Merci ! » Elle prit la feuille de dessin entre ses mains et jeta un œil à la signature qu’il venait d’apposer. « Buzz, 2009 » Arquant un sourcil, elle releva le nez de la page et descendit à hauteur du jeune homme, s’asseyant au sol également, ramenant ses genoux près d’elle. « Buzz ? » Demanda-t-elle avant de croiser son regard et d’esquisser un sourire.

Il avait un regard assez troublant, à la fois malicieux mais avec quelque chose de très sombre derrière. D’ailleurs, la couleur grisâtre était assez agréable à regarder. Nara ne pourrait plus s’en passer quelques temps après cette fameuse rencontre. S’il s’agissait de son prénom, la jeune fille en serait d’autant plus ravie. Cela lui inspirait un chien fou, un électron libre qui comme elle, en un sens, se perdait dans le monde, cherchant sa voie. Nara pensait l’avoir trouvé, mais pour en être sûre, elle devait terminer le lycée. Et vite. « Attends tu permets ? » Demanda-t-elle en sortant un crayon à papier de son sac après avoir fouiné dedans un petit instant avant de se pencher vers un tout petit morceau du calepin à dessin de Buzz. Elle y dessina une petite tête caricaturée, avec ses grands yeux bruns, ses cheveux attachés et ses piercings. Un sourire en coin en prime. Elle ajouta en dessous de cette tête son prénom. « Nara S. Turner =) »

Alors, elle releva alors la tête pour afficher un petit sourire amusé au jeune homme, avant de tendre sa main vers lui. « Enchanté Buzz. » Elle voulait s’excuser d’être un peu soudaine. Mais en même temps, elle n’avait pas envie de manquer l’occasion de faire connaissance avec le seul type de toute la ville qui semblait avoir de l’intérêt, et pas qu’un peu. Alors tant pis si elle passait pour une ado en manque de repère. Elle ne l’était pas. C’est juste qu’elle avait besoin de rencontrer des gens de la même mentalité qu’elle. Les adolescents de son lycée semblaient beaucoup trop immatures pour elle. Elle lui agita la main pour plaisanter puis lui montra encore la couverture où on pouvait voir le visage grassouillet de Michel Brunet.

« C’est quand même balaise. Il a découvert notre ancêtre commun à tous. Même aux cons. » Commenta-t-elle d’un air distrait en affichant un petit sourire en coin, légèrement amère. À cette époque-là, Nara avait encore quelque chose de coincé dans la gorge, quelque chose d’amer et de désagréable. Parce qu’elle n’avait pas encore trouvé sa place et parce qu’elle n’avait pas encore Buzz dans sa vie. Du moins, pas depuis dix minutes.  


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Lun 22 Fév 2016 - 20:52






La rencontre de deux âmes soeurs

Il y avait comme un truc étrange dans l’air. Une sensation totalement bizarre, nouvelle. Un truc que Buzz n’avait jamais ressenti était en train de se produire en lui. Il ne savait pas ce que c’était mais il aimait ça. Plus tard, lorsqu’il ressentirait pour le première fois l’envie de l’embrasser, il comprendrait exactement que c’était un coup de foudre. Le moment dingue où deux âmes destinées l’une à l’autre se reconnaissent, se retrouvent.

Pour le moment, il la trouvait juste super mimi, adorait déjà son sourire et ces petit yeux rieurs. En fait, il était déjà sous le charme. Il y glissa un peu plus encore lorsqu’elle approcha son visage pour lui souffler quelques mots à l’oreille, comme s’ils se connaissaient déjà depuis des années et que ce geste n’avait rien de déplacé. Enfin Buzz n’était pas le genre de personne à s’offusquer de ça. Au contraire, elle pouvait très bien approché tout ce qu’elle voulait, il n’y voyait pas d’objection. Il sourit sa joue se plissant en même temps, penchant la tête en peu plus en arrière pour jeter un coup d’œil à la jeune femme. Il pointa en même temps son crayon vers la représentation qui lui avait servi de modèle, et dit : « -aaaaaaah c’est son p’tit nom !! » en écarquillant les yeux comme si c’était la révélation de l’année. Il ne se foutait pas d’elle. Il riait avec elle. Ce qui était complètement différent.

Sans vraiment savoir pourquoi, il l’appréciait déjà. Il aimait le ton de sa voix, cette façon un brut de rentrer dans sa vie sans lui laisser le choix. Cette technique naturelle et délicate de se faire une place à côté de lui pour rentrer dans sa bulle. Parce qu’elle venait de réapparaitre cette bulle. Sauf que cette fois, ils étaient deux à l’intérieur. Juste eux. Les autres visiteurs n’étaient plus là pour Buzz. Seul comptait le petit bout de femme qui venait de s’assoir à côté de lui, et à qui il offrait son gribouillis.

Une petite pointe de gêne lui fit baisser le regard sans pour autant qu’il cesse de sourire, lorsqu’elle sembla la plus heureuse du monde. Au moins il en fallait peut pour la faire s’émerveiller ! Mais cette façon si sincère de s’exclamer lui plut. Pas de calcule, pas de retenue. Mise à part ses cheveux, elle était totalement naturelle en fait. Il la dominait à son tour d’une petite tête et son épaule frôlant presque la sienne, il dit : « -mon vrai nom c’est Bruce. Mais ça pu. » Une grimace pour le prénom qu’il portait malheureusement avant d’ajouter : « -mais c’est top secret ! Si jamais quelqu’un est au courant, je saurais que tu as parlé. » Un clin d’œil complice. Le premier d’une grande série aussi…

Il la laissa griffonner sur sa feuille de papier, la laissant poser son poignet sur sa cuisse, sans bouger. Son regard se posa sur le prénom, et il sourit en voyant le dessin. Il regarda ensuite sa main, oubliant de regarder le nom de famille. Mais au lieu de lui saisir la main de façon conventionnelle, il tapa dedans, avec douceur comme un petit check d’ami. Avant de laisser Nara secouer sa main. « -idem Nara. » L’artiste allongea ses jambes devant lui, son épaule toujours très proche de celle de la jeune, femme. « -oh non tu déconnes ?! Même les cons ? » répondit-il comme si elle venait de lui annoncer la fin du monde. C’était de l’humour. « - va s’y raconte, j’aurais appris un truc aujourd’hui comme ça. » Il avait juste envie d’encore entendre sa voix. Même s’ils parlaient à voix un peu basse au milieu de la galerie, il aimait ce son qui chatouillait ses oreilles. « -j’te dirais quand je serais saoulé. » Ajouta-t-il en se tournant un peu, pour lui faire face, reprenant son crayon et ses feuilles.

Il avait envie de la dessiner. De mettre les traits fins de son visage sur le papier. Il aurait un souvenir si jamais ils ne se recroisaient jamais. « -aller j’t’écoute… » Il y avait une petite pointe d’impatience dans sa voix, une sorte d’excitation. Il aimait dessiner du vivant généralement, des choses en mouvements… Aller savoir pourquoi les crânes et les ossements présent ici l’avaient tant inspiré ! Sans doute parce qu’il devait se trouver dans cette galerie aujourd’hui. Parce que c’était son destin de rencontrer Nara. Parce que l’univers entier avait conspiré pour que leurs chemins se croisent enfin.





Je t'aime parce que tu fais les mêmes trucs étranges que moi...

(c) black.pineapple
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]   Aujourd'hui à 19:35

Revenir en haut Aller en bas
 

La rencontre de deux âmes soeurs [pv Nara/ Buzz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Quand deux âmes soeurs se découvrent... ♥ (Maeko)
» Hyun-Sook ou Histoire de deux soeurs. [terminé]
» Chapitre 1: Les deux soeurs [Libre]
» Les deux soeurs...[PV Daneva]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-