Partagez | .
 

 Une courte nuit (Nara et Justin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Jeu 18 Fév 2016 - 21:43



Une courte nuit | Pv. Justin (des Bois) Jones
 
 
 D’accord, il fallait avouer que Nara avait lâché son avis sur la situation comme un boulet de canon, sans franchement réfléchir à savoir si ses propos étaient mesurés ou pas. Mais ils l’étaient. Elle avait eu des mois pour y penser. Elle avait vu ses projets d’avenirs gâché, ceux de Buzz aussi, ce qui était pire d’après elle. Elle avait perdu son père dont elle savait l’incapacité à survivre dans un tel milieu. Nara ne pouvait pas espérer que les choses s’améliorent. Les infectés, fondus, zombis, peu importe leur nom, avaient tous détruit. Cette maladie qui guettaient tous ceux et celles infectés ne laissait pas la place à l’avenir, ni à l’espoir.

« Oh… Tu connaissais Giulia avant tout ça ? Ou tu l’as rencontré sur ton chemin ? » Elle poussa un soupire avant de se passer la main dans les cheveux pour jouer avec une mèche qu’elle gigotait avec deux doigts, pensive. « Je te comprends. Je n’avais que mon père et Buzz. On a jamais retrouvé mon père. C’est pas faute d’avoir essayé. » Est-ce qu’elle essayait de se justifier ? Pas vraiment. Enfin peut-être que si, un peu inconsciemment. Elle s’en voulait d’avoir rejoint le campement de Century Field sans avoir pu le chercher davantage, mais la situation était critique ce jour-là. Buzz préférait mettre Nara en sûreté, ce qu’elle comprenait, mais elle avait du mal à accepter le fait d’avoir laissé son père livré à lui-même. Mais pour comprendre cela, il fallait connaître la relation entre le père de Nara et sa fille.

Bizarrement, lorsque Nara lui avait confié son avis sur la situation, cela avait un peu éveillé Justin qui avait l’air d’avoir un avis bien à lui. Et il n’avait peut-être pas tort. Mais peut-être qu’il s’emballait un peu trop. Nara se contenta donc d’un petit sourire en hochant la tête. « Il suffira de gérer les conflits ici. Un peu comme une grande famille… Enfin j’imagine. » Elle fit une petite moue pour lui faire comprendre que… Ben finalement, Nara non plus, n’était pas bien habituée à être entourée d’autant de monde. Elle avait vécu avec son père, avec comme seule compagnie supplémentaire, ses amis artistes.

Par contre, la remarque de Justin eu le don de la faire rire. « Aha excellent… Ben, disons qu’on manquera de sauce piquante ! » Elle lui attribua une petite tape sur son genou mais hocha alors la tête. Nara était une gloutonne. Même si elle en avait pas l’air comme ça, la jeune femme avait un appétit monstre. Reine de la mal bouffe avec Buzz, elle se souvint de gueuletons mémorables qu’elle avait pu vivre avec lui. En contrepartie, elle se frotta l’estomac en faisant la grimace. « Ah ouais… Ce serait trop cool d’imaginer un plat et qu’il apparaisse juste devant nous ! » Elle renchérissait décidément, jouant au petit jeu de Justin-dans-la-Lune. « J’voudrais une pizza XXL avec un supplément champignon… Et une tarte au citron et un grand verre de rhum/cola ! » Elle mit les pieds sur la table en faisant une mine d’avoir un moment d’extase. Elle rebaissa les bras qu’elle avait levé sur le plafond en relâchant un petit soupire… « Mais non, à la place on aura les superbes lentilles en conserve qu’on a récupéré au stade, youpi ! »


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Ven 19 Fév 2016 - 0:27

Nara pensait que j’avais rencontré Giulia sur le chemin. Un grand sourire amical s’afficha sur mon visage. Je lui répondis calmement : « Non, je connais Giulia depuis longtemps. C’était mon enseignante tutrice quand j’étais en master de biologie. Et puis, on s’entend bien mais elle ne sent pas très bien depuis tout ça. J’essaye de la soutenir comme je peux mais c’est difficile. Elle avait une grande famille très soudée, étouffante même. Ce n’est pas mon cas » ! La brunette me parla ensuite de Buzz et de son père qu’elle n’avait pas retrouvé. Tout le monde avait perdu des proches depuis l’infection. C’était très dur pour la majorité des gens.

J’adressai un sourire compatissant. Je ne voulais pas dire à Nara que son père était peut-être en vie, qu’elle ne devait pas perdre espoir dans la mesure où cette probabilité était infime. Je lui lançai doucement : « Je comprends ta situation. Moi, je n’ai retrouvé personne également. Essaye de ne pas culpabiliser et de trop penser à ça. Et puis, je suis sûr que Buzz fera tout pour te protéger ». En ce qui me concerne, j’avais un peu peur que Giulia fasse une connerie. Elle m’avait évoqué plusieurs fois son envie de quitter cet endroit. Moi, plus le temps passait et plus, je voulais rester avec ces gens pour le meilleur comme pour le pire.

Je trouvai toutefois que la jeune femme était un peu trop optimiste. Nous n’étions pas une grande famille mais un groupe de personnes qui n’avaient pas le choix de vivre sous le même toit et de manger le même pain. Et on avait tous vu ce qui s’était passé entre Ethan et Gary quand nous étions sur la route. Rien ne nous disait que ce genre de situations n’allait pas se reproduire surtout si les fondus redeviendraient une menace sérieuse. Ou encore, si on manquait de nourriture. Je regardai la petite brune et ajouta : « Si tu le dis. J’espère en tout cas qu’on fera en sorte de défendre cet endroit le plus de temps possible ».

La question de la nourriture la faisait rire. Et elle se mit à imaginer une pizza géante, de la tarte au citron et un rhum/cola. Elle avait de bons gouts alimentaires décidément. J’eu un petit rire puis répondis : « Alors pour moi, ce sera une énorme assiette de sushis/makis en entrée. Une pizza géante avec plein de fromage en plat principal. Et  En dessert, de la glace avec des morceaux de cookie devant. Et enfin comme boisson, une bouteille de vin blanc ».  Mais bien évidemment, tout cela relevait du rêve. Comme d’habitude, on aurait droit à des nouilles natures ou des chips avec peut être un biscuit chacun.  

Je regardai Nara en réfléchissant à ce que je voulais dire. Puis finalement je lui demandai : « Tu as qui comme amis ici ? Parles moi un peu de ta relation avec eux. J’aimerai bien savoir comment tu t’y prends pour aussi bien t’intégrer.
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Sam 20 Fév 2016 - 15:01



Une courte nuit | Pv. Justin (des Bois) Jones
 
 
Nara n’arrivait pas vraiment à définir la relation Justin/Giulia, mais de toutes façons, ça ne la regardait pas. Elle n’était pas du genre à se mêler des affaires des autres sans raisons. Pourtant, depuis l’enfance, elle n’avait jamais hésité à mettre son grain de sel dans le cas où des gens étaient minoritaires, face à une quelconque oppression d’autrui. C’était dans la nature de Nara, elle avait un côté justicière qui lui avait valu bien des bagarres durant son enfance. Mais se mêler des histoires des autres simplement pour se donner l’impression d’exister, non merci.

Elle hocha tout de même la tête quand il lui raconta son histoire. « Un master de biologie ? Ah je savais pas, j’ai même pas prit la peine de te demandait ce que tu faisais avant que tout ça n’arrive. Dis m’en plus ! » Répondit-elle en souriant alors en se repositionnant là où elle était assise, appuyant sa tête sur la paume de sa main, se passant les doigts sur le cuir chevelu, l’air intéressé. C’est vrai qu’au premier abord, Justin n’avait pas vraiment la tête de l’emploi. Mais Nara n’était pas du genre à juger un livre d’après sa couverture, alors elle s’abstint de tout jugement. Elle-même, avec son air coquet et son mètre soixante, n’avait pas vraiment l’air d’une experte en paléoanthropologie. Comme quoi…

Cependant, la remarque de Justin eu le don de la faire sourire. Effectivement, Buzz était l’homme de la situation. Ils étaient la plupart du temps ensemble, alors forcément, ils avaient cette sorte de connexion qui faisait qu’ils veillaient l’un sur l’autre. « À deux on est plus fort c’est sûr. Mais j’aime bien les gens d’ici, on a pas tous les mêmes histoires, c’est sûr, mais ça empêche pas de pouvoir cohabiter ensemble. Regarde la soirée jeu, elle s’est bien passée, ça a permis de libérer les esprits. » Dit la jeune femme en souriant à Justin en hochant la tête, convaincue par sa propre phrase. Il est vrai qu’ils auraient pu tomber sur bien pire.

Le repas de Justin fit arquer un sourcil à Nara, qui voyait mal le mélange sushi/pizza. Malgré tout, elle finit par hausser les épaules. Pourquoi pas après tout, l’un comme l’autre étaient délicieux. « De la glace ! Excellente idée ! » Ajouta-t-elle en plaisantant en donnant une petite tape sur l’épaule de Justin, assez complice avec le jeune homme. Ce type aurait très bien pu faire partie du cercle d’amis de Nara lorsqu’elle avait vécu à Portland, ou même à Seattle. C’était un garçon qui ne ferait pas de mal à une mouche, un peu dans la Lune mais qui cachait bien son jeu, passant pour un type immature alors que finalement, il n’avait pas l’air de l’être tant que ça.

Justin revêtit le costume d’enquêteur en en demandant plus sur la situation de la brune. Celle-ci fit une petite moue réflexive, en haussant les épaules. Elle ne savait pas vraiment, elle avait toujours été sociable, et surtout, elle n’imposait jamais sa présence. Nara n’était pas mégalo, alors elle niait bien évidemment un quelconque charisme naturel qui rendait le contact plus facile. Elle finit alors par expliquer à Justin sa vision des choses. « Tu sais, j’ai été élevé dans un milieu d’artistes. Y avait de tout. Des gens friqués, d’autres pas, des gens de n’importe quelles origines. » Elle se passa de nouveau la main dans les cheveux pour ajuster sa réponse à où est-ce qu’elle voulait en venir. « Tout ça pour dire que j’ai pas d’à priori sur les gens. Je laisse venir les choses. Et les gens ressentent ça… Enfin j’imagine. » Elle eut un petit sourire en coin, un peu mal à l’aise à l’idée de penser ce que les gens pensaient d’elle.

« Tant que j’ai Buzz, j’me sens bien, donc le reste j’arrive à gérer. Mon père me manque, mais j’peux pas être obsédée par ça, sinon j’avance pas, tu vois c’que j’veux dire ? » Ajouta Nara en regardant fixement le visage de Justin, avant de constater que le soleil commençait à pointer le bout de son nez. Elle tourna sa tête par la fenêtre, se leva et aperçut de perché au bord de celle-ci, l’oiseau d’Edwin. Ce dernier lui avait fait faire la connaissance de l’oiseau de proie qui restait très calme malgré le fait que la présence d’inconnus l’inquiète. Nara inclina la tête pour tenter de rassurer la bête qui se contenta d’un clignement de paupières. « Il doit être six heures j’pense. Ils dorment tous encore comme des loirs. » Plaisanta Nara, un air affectueux au creux de sa voix. 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Dim 21 Fév 2016 - 12:31

Nara semblait surprise que je fusse en master. Il est vrai que dans le contexte actuel, mes études ne me servaient pas à grand-chose. En revanche, tous les métiers manuels étaient les bienvenus. Je regardai la petite brune et lui lança : « Alors, j’étais à l’université de Seattle, en deuxième année de master. J’avais presque fini mes études donc. Ma spécialité portait sur la préservation de l’environnement. J’avais donc des cours sur la biogéographie, la zoologie, l’étude des écosystèmes et tout ça. Avec beaucoup d’études sur le terrain. C’était génial ! » Je marqua quelques secondes de pause puis reprit : « Sinon, je vivais dans un logement étudiant plutôt confortable de trente mètres carrés environ. J’avais pas mal de potes et je sortais souvent. Je fais beaucoup de sport aussi comme du footing, des arts martiaux et de la natation. J’avais un abonnement en salle de fitness aussi. Et toi, que faisais tu avant tout cela ?»

Elle affirmait que la soirée jeu s’était bien passée. C’est vrai mais tout le monde n’y avait pas participé. Et puis, tout le monde avait fait un effort pour ne pas gâcher la soirée. Enfin bon, cela pouvait être bien pire. Personne n’allait l’air taré dans le groupe, c’était le principal. Je réfléchis un petit instant et répondit sérieusement : « C’est vrai qu’il n’y a pas de personnalités dangereuses dans le groupe. Et tout le monde semble motivé à faire vivre notre communauté. Moi, je t’avoue qu’au début, j’avais vraiment peur d’exclu du groupe avec Giulia. Maintenant, je suis moins anxieux par rapport à ça ! »

Nara semblait contente que j’aime la glace. Je lui adressai un grand sourire complice quand elle me tapota l’épaule. Visiblement, elle m’aimait bien. J’avais enfin réussi à me faire un allié ici. Ça me plaisait aussi que contrairement aux autres, elle ne traite pas comme un gamin attardé. Je lui rétorquai en rigolant : « Ça ne se voit peut être pas mais je suis un gros mangeur. Et le pire, c’est que je ne grossis jamais. Mais bon, je faisais beaucoup de sport donc ça allait. J’ai perdu du poids depuis tout ça d’ailleurs, j’étais un peu plus épais avant. »

Elle tenta ensuite de m’expliquer pourquoi elle s’intégrait si bien dans le groupe. Elle avait l’habitude de fréquenter des personnes très diversifiés. Ceci expliquait cela. Me concernant, je ne fréquentais que des étudiants de mon âge. J’avais parfois du mal avec certains adultes qui s’énervaient pour un oui ou pour un non. Je la regardai et pris un air sérieux : « Moi, c’est un peu différent. Quand j’étais petit, je n’étais pas très sociable. C’est vraiment au lycée que je suis devenu le petit rigolo de service. Mais je n’ai fréquenté que des étudiants, souvent issu de milieux favorisés. Moi-même, j’ai eu l’habitude d’être très gâté. Ce côté-là doit agacer les autres qui me perçoivent comme un gamin qui ne comprend rien à la vie. »

Je lui adressai ensuite un sourire amical quand elle m’affirma qu’elle voulait avancer. Le soleil pointa enfin le bout de son nez et le faucon d’Edwin était présent à la fenêtre. Tout le monde dormait encore profondément. J’entendis alors quelqu’un descendre les escaliers doucement. C’était Giulia. Elle s’avança vers moi et lança, inquiète : « Ah tu es là, je commençais à m’inquiéter ! ». Elle me toucha alors les cheveux d’un air affectueux, puis repartie dans la chambre après avoir adressé un petit sourire a Nara. Je revins alors vers la petite brune et lui lança en souriant : « Tu veux un verre d’eau ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Dim 21 Fév 2016 - 19:42



Une courte nuit | Pv. Justin (des Bois) Jones
 
 
Effectivement, Nara n’aurait pas parié sur ce genre de cursus scolaire concernant Justin. Il avait quoi, deux ans de moins que lui, mais il était bien parti pour commencer à bosser sur le terrain, avant que cette épidémie ne vienne tout gâcher. Nara fit la moue en pensant à cette perspective. Buzz et elle n’étaient pas les seuls à avoir vu leur avenir s’évaporer comme de la brume à cause de cette épidémie. Nara avait eu la chance d’avoir pendant quelques mois, un petit aperçut de ce qui l’attendrait lorsqu’elle décrocherait un contrat définitif. À cette heure-ci, elle serait en poste fixe au Burke Museum.

Lorsque Justin lui retourna la question, Nara fit une petite moue réflexive, avant de sourire. Elle aurait voulu lui en parler en détail, mais c’était impossible, parce qu’une fois qu’elle était lancées sur le sujet, il était assez difficile de l’arrêter. « Paléoanthropologie et médiation culturelle. » Annonça fièrement Nara en élargissant ce sourire qu’elle avait sur le visage. « C’était mon rêve. J’avais décroché un précontrat d’avenir parce que j’avais de super notes à la fac. Avec le Burke Museum. » Elle ne savait pas si Justin connaissait, mais s’il était natif de Seattle, elle se doutait que cela devrait lui dire quelque chose.

« J’avais fait un projet de médiation pendant mon master… Et au final, le musée a tellement adoré qu’ils l’ont réalisé ! C’était vraiment le pied ! » S’enthousiasma Nara avant de pousser un soupir de mélancolie, pensant que tout ceci était vain. Ça ne servait à rien de broyer du noir en y repensant, il fallait désormais se battre parmi les infectés et dans ce nouveau monde pour survivre. « C’pour ça qu’au moins, ça m’aura servi. En Post Apocalypsia, c’est plutôt utile de pouvoir défoncer de l’infecté à coup de silex ! » Nara eu un petit rire avant de se passer une main dans les cheveux.

La Post Apocalypsia, comme elle aimait l’appeler ainsi, c’était le nouveau monde dans lequel ils vivaient. Ça ne valait plus la peine, selon elle, d’appeler le pays dans lequel ils vivaient les Etat Unis, d’appeler l’Europe, l’Europe, ainsi de suite. Ça n’était plus qu’une Terre meurtrie, la Post Apocalypsia où ils résidaient à présent. La planète ne voulait plus d’eux, c’était pour ça qu’elle avait fait venir cette épidémie. Malgré tous, ils résistaient, ils étaient toujours là et feraient tout pour se faire pardonner pour l’avoir souillé depuis toutes ces années.

Nara secoua la tête légèrement, sortant de ses pensées pour écouter Justin lui faire son pedigree complet. Elle hocha la tête. Apparemment, Justin avait tendance à bien savoir ce qu’il voulait, et surtout, à s’autocritiquer. Peut-être qu’en un sens, il était tout ce que Nara n’était pas. Nara avait beau ne pas ressentir le besoin d’analyser sa vie. Elle avait du goût pour les vêtements, les accessoires, un peu comme tous les êtres civilisés, mais elle n’était pas matérialiste. Pas pour un sou. Nara se sentie un peu concernée quand il parla des « autres étudiants » en situation difficile comme différents de lui. Son père avait connu le succès tard, lorsque Nara était adolescente. Toute son enfance, elle l’avait vécue avec des conditions modestes, mais ça lui avait appris à se contenter de peu.

C’est là que Giulia fit son entrée. Elle adressa un sourire à Nara qui le lui rendit, avant de porter son attention sur le faucon d’Edwin. Elle détourna le regard lorsqu’elle vit qu’elle portait sa main vers la tignasse de Justin, avant de remonter à l’étage se recoucher. Est-ce qu’ils étaient seulement amis ? Nara ne voulait pas y penser, cachant un petit sourire amusé, avant de sursauter légèrement lorsque Justin reporta son attention sur elle. Nara secoua la tête et esquissa un sourire. « Non ça va. Tu devrais monter avec elle… Pour te reposer quelques heures au moins. » Elle bailla très légèrement et leva les bras pour s’étirer. « J’vais m’recoucher aussi j’crois bien… » Dit-elle en refoulant l’idée de retrouver Buzz au petit matin et s’adonner à un passe-temps que seul lui avait le secret.

Nara donna alors une dernière petite tape sur l’épaule de Justin avant de tourner les talons puis de suivre de quelques pas Giulia dans les escaliers, laissant à Justin le choix de rester ici tout seul ou de remonter avec son amie.  


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Aujourd'hui à 3:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Une courte nuit (Nara et Justin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La nuit allait être courte. (X) [Terminé]
» La nuit du renouveau.
» Maison de Nara
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-