Partagez | .
 

 Une courte nuit (Nara et Justin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Une courte nuit (Nara et Justin)   Lun 15 Fév 2016 - 23:26

Je m’ennuyais dans ce chalet. Et cet hiver interminable et glacial me mettais de mauvaise humeur. J’étais chargé de sécuriser le périmètre au balcon. Il faisait nuit et malgré mes trois couches de vêtements, j’étais frigorifié.  Quelle température il faisait actuellement ? -10C°, peut être -20C° ? D’ici peu de temps, une autre personne devrait me remplacer. Enfin, si tout allait bien. J’essayai de faire mon travail correctement. On ne voyait strictement rien de suspect pour le moment. Les sapins étaient recouverts d’une neige fraîche et encore immaculée. Je bougeai sans cesse le long du balcon pour ne pas attraper froid tel un lion en cage.

Enfin, une autre personne arriva et je lui confiai l’arme sans hésitation. Je ne fis pas forcément attention à son visage. Je n’avais qu’une idée, me réchauffer. Je me rendis dans la salle principale et me plaça près d’une cheminée.  Cela me faisait un bien fou. Je pus enlever mes couches de vêtements et me retrouver en chemise. Je restai ainsi dans l’obscurité et me reposa sur le canapé. J’avais dormi quelques heures en début de nuit mais je doute retrouver le sommeil maintenant. Et puis, si je revenais dans la chambre, je réveillerai Giulia qui avait plutôt le sommeil léger. De surcroit, cette dernière acceptait moins bien ma présence ces derniers temps. Certaines personnes avaient dû découvrir notre relation et cela l’agaçait profondément.

Mais bon, je préférai vivre ici que dans un coin envahie de fondus. Le gros avantage de ce chalet, c’est que le danger était très faible. Et pour le moment, on mangeait à notre faim. J’avais peut être perdu quelques kilos depuis le début de l’apocalypse mais rien de bien méchant. Je restais en bonne santé, c’était le principal.

Tout à coup, je sentis une présence dans la pièce obscure. Je ne savais pas trop qui c’était. Du moment que ce n’était pas un fondu je m’en fichais. D’ailleurs, si c’était le cas, il m’aurait déjà sauté dessus. Si cette personne désirait discuter avec moi un petit peu, ce serait génial. De toute façon, il n’allait pas tarder à faire jour et je ne pouvais rien faire d’ici-là. Je lançai à la personne calmement:
-Vous aussi, vous avez du mal à trouver le sommeil ?

La silhouette me faisait penser à Nara. C’était surement elle.  J’avais joué au Monopoly avec elle et elle s’était montrée vraiment sympathique à mon égard. J’ajoutai doucement :
-C’est Nara non ? Ça te dit de discuter avec moi quelques minutes ?
Je restai ainsi à la fixer dans l’obscurité, allongé sur le canapé, les mains derrières la tête !
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Mar 16 Fév 2016 - 15:46



Une courte nuit | Pv. Justin (des Bois) Jones
 
Le jour se lèverait bientôt. Nara aurait pu rester couchée, mais elle avait ouvert l’œil depuis bientôt une heure et de toutes façons, elle ne parvenait pas à se rendormir. Buzz était profondément endormit blottit tout contre elle. Elle l’avait entendu faire des bruits étranges quelques heures plus tôt, c’est ce qui l’avait tiré de son sommeil. Il faisait des bruits étranges, un râle de rage et de douleur. Pourtant, il n’était pas malade, mais Nara savait d’où cela provenait. C’était les cauchemars. Il parlait à moitié dans son sommeil, grommelant des paroles inaudibles qui traduisaient pourtant un profond mal-être. Tout le monde avait été blessé pendant cette bataille, et ça n’était pas parce que Buzz se sentait bien au quotidien qu’il n’avait pas non plus eu de mal à s’en remettre.

Nara allait mieux, la pression était redescendue, elle se sentait beaucoup mieux depuis qu’elle était au chalet. Ici, elle pouvait souffler et s’intéresser à ce qui se passait autour d’elle. Lorsqu’ils étaient au stade, elle était à cran, tout le temps. La jeune femme avait dû mettre sa peur panique de côté, tout au fond d’elle, pour pouvoir tenir le rythme de survivant.
Désormais, elle pouvait aller à son rythme. Il lui arrivait de pleurer à l’abri de tous, quand elle arrivait à aller à la douche toute seule sans Buzz par exemple. Elle ne voulait plus pleurer devant lui. Son petit ami était pour elle un héros, quelqu’un qui arrivait à mener leur barque à la surface malgré la tempête, lorsqu’elle, n’y arrivait plus. Mais elle voulait surtout retrouver son caractère initial de petite tête brûlée gentille comme tout, et au chalet, c’était possible.
Elle se sentait bien, et la soirée jeu qui avait eu lieu des jours passés avait beaucoup aidé à consolider les liens. En tout cas, elle se décida enfin à sortir du lit, tout doucement, en rabattant la couette sur Buzz qui ouvrit un instant les yeux. Elle esquissa un petit sourire lui passa une main dans les cheveux et se pencha pour l’embrasser sur la joue avant de sortir du lit. Elle entendit un petit grognement satisfait de sa part, et il était retourné dans les bras de Morphé.

Nara enfila un jean qui baillait bizarrement à l’arrière. Comme tout le monde ici, elle avait perdu du poids mais depuis peu, elle avait commencé à faire quelques exercices pour se muscler, afin de ne pas devenir un tas d’os. Par-dessus un T-shirt qui appartenait à Buzz, Nara enfila son sweat à capuche noir et sorti à pas feutré de la chambre pour se diriger vers les escaliers. Elle n’avait pas oublier d’emporter la lampe frontale de Buzz avec laquelle elle joua en descendant les escaliers avant de se rendre dans le salon principal qui était désert. Ou presque.

Nara eu un sourire en reconnaissant la silhouette de Justin, ce type un peu dans la Lune avec qui elle avait joué au Monopoly. Elle avait fait tout son possible pour le mettre à l’aise, parce que Nara était comme ça. Elle détestait que des gens soient mis à part, oubliés. Il ne semblait pas l’avoir reconnu. Alors, elle fixa la lampe frontale sur sa tête et l’alluma. Le faisceau de lumière atterrit en plein dans le visage du jeune homme. Alors, elle se mit à rire avant de s’asseoir sur le canapé à ses côtés en un grand bond qui fit rebondir l’assise.

« Oups ! Désolé ! » Elle bailla un instant avant de retirer la lampe de son visage, un petit sourire au coin des lèvres. « J’ai toujours dit à Buzz que ce machin rendait bête… J’imagine pas ce que ça doit donner sur moi. » Elle plaisantait bien sûr, en tapotant l’épaule de Justin pour lui transmettre son enthousiasme matinal. Il était encore très tôt, et bizarrement, Nara sentait que cette journée allait être intéressante. En tapotant l’épaule du jeune homme, elle se rendit compte qu’il était tout froid. « T’as été faire ta garde à l’étage ? » Demanda-t-elle par pure politesse, avant de se relever de l’assise en se dirigeant vers l’un des foyers. Celui qui l’avait remplacé avait apparemment oublié de raviver la flamme du foyer principal. Elle soupira et se pencha pour ramasser une bûche qu’elle glissa dans les flammes, secouant le tisonnier pour raviver un peu le feu.

« Voilà c’est mieux. On va pas te laisser te gêler les miches ici quand même ! » Plaisanta-t-elle alors en faisant volte-face vers Justin, en lui attribuant un petit clin d’œil complice en plus de sa phrase.
 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Mar 16 Fév 2016 - 20:38

J’eu un mouvement de recul quand Nara pointa la lampe sur mon visage. Je gémis quelques secondes à cause de la lumière qui me faisait mal aux yeux, mais je repris vite mes esprits et lui adressant un sourire. Elle s’approcha ensuite de moi et me tapota l’épaule. Elle me demanda ensuite si j’étais allé dehors faire une ronde, constatant que ma peau était glacée. Je lui répondis calmement « Ben oui, il fait super froid dehors. Je dirais -20C°, du moins en température ressentie. C’est atroce, je n’en peux plus de l’hiver ! Mais bon, il faut bien aider le groupe de temps à autre».

Je la vis ensuite remettre une bûche dans la cheminée. Mine de rien, le chalet était bien chauffé. De plus, ce n’était pas le bois qui manquait dans le coin. Ce qui m’inquiétait surtout, c’était les réserves alimentaires. Il faudrait absolument se mettre à chasser et à pécher ainsi que s’atteler a trouvé quelques vivres dans les bâtiments environnants. J’étais assez inquiet sur cette question car je ne voulais pas voir des personnes en situation de sous-nutrition. Et vu comme j’étais déjà tout mince, j’allais surement être dans les premiers à y passer en cas de famine.

Malgré les bûches, j’avais toujours froid. Et mon visage, tout rouge, me piquait un peu. J’étais resté plusieurs heures dehors et j’avais un peu de mal à respirer. Je pris une sorte de couverture qui trainait et l’enroula autour de moi. Je regardai ensuite Nara et lança « Tu te sens bien ici ? Tu as l’air d’avoir beaucoup d’amis sur qui compter. Et puis, c’est vrai que c’est apaisant cet endroit. Depuis notre arrivée, je n’ai pas vu un seul fondu ». Je toussai un moment et me frotta les mains pour me réchauffer. Je ne savais pas quoi dire à Nara. J’avais un peu l’impression de l’ennuyer et elle n’avait peut-être, pas forcément envie de discuter avec moi plus longtemps.

Je la regardai un moment d’un air un peu triste mais essayai néanmoins de sourire. Je me sentais vraiment seul et regrettais ma vie d’avant mais je n’osais pas trop le dire. Je ne voulais pas passer pour un garçon faible psychologiquement. D’autant plus, que certains avaient perdu des proches ici. Par conséquent, Je n’avais pas trop le droit de me plaindre. Je réussis à articuler « Tu arrives bien à gérer tout ce stress toi ? Toute cette peur ? Tu réagis comment quoi par rapport à cela ? Si ce n’est pas indiscret comme question ». Je lui adressai ensuite un sourire timide.
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Mar 16 Fév 2016 - 22:06



Une courte nuit | Pv. Justin (des Bois) Jones
 
 
Nara eu un petit sourire en voyant la mine de Justin. Un sourire étrangement compatissant, à la limite de l’instinct maternel. Pourtant, Nara n’avait que deux ans de plus que ce gars-là, mais il avait dans les yeux une lueur d’innocence qui lui plaisait bien. Le genre de type avec qui elle aurait pu trainer au temps du lycée pour oublier que les autres adolescents sont des cons. Très certainement. Ça, elle se réservait de le dire à Justin, se contentant de lui tendre le plaid qui trainait sur le fauteuil en face d’eux, toujours debout après avoir ravivé la flamme du foyer.

Evidemment qu’il faisait un froid de canard dehors. Il avait quand même du cran d’avoir pris le tour de nuit. Généralement, Nara préférait que ce soit quelqu’un d’autres que Buzz, étant donné qu’elle préférait l’avoir près d’elle, surtout la nuit. Elle ne put s’empêcher alors d’ajuster le plaid sur les épaules de Justin, en esquissant un petit sourire complice. « Tiens, d’ici quelques minutes ça ira mieux ! Si seulement on avait des sachets de thé j’t’en aurais fait un… » Elle se gratta le sommet du crâne, mettant en bataille un peu plus ses cheveux déjà en désordre étant donné qu’elle était levée depuis peu.

« Quand il fera beau, faut que j’demande aux gars de m’apprendre à chasser… Tu sais comment t’y prendre toi ? » Elle s’assit sur l’accoudoir à côté de Justin et s’étira comme un chat, les bras devant elle étendus au maximum. La question de Justin arrivait comme un cheveu sur la soupe, Nara arqua alors un sourcil, surprise qu’il s’adresse à elle de cette façon. Il semblait presque envieux. Peut-être qu’il n’allait pas bien, elle n’avait même pas eu la présence d’esprit de lui demander. Elle fit une petite moue réfléchir à sa réponse. Elle avait Buzz, ce qui l’aidait grandement, mais en dehors de cela, il est vrai que Nara s’entendait avec à peu près tout le monde. Elle était simplement elle-même et essayait de rester zen. Seules les années et l’âge parvenaient à l’assagir de la sorte. Avant, même lorsqu’elle faisait ses études, Nara était une véritable tête brûlée, beaucoup plus sauvage que maintenant.

Disons simplement que Buzz parvenait à canaliser son énergie. Elle esquissa un petit sourire. « Un fondu ? Aha, drôle de façon de les appeler ! J’adhère ! En même temps vu l’endroit, y devait pas y avoir foule ici. Faudra faire attention à pas en trouver enfouit dans la neige.» Elle reprit une mine un peu sérieuse et répondit tout de même à sa question. « Ben écoute, c’est bien mieux que le stade, tu crois pas ? En plus, les militaires nous ont lâché, faut bien qu’on se serre les coudes non ? » Elle esquissa un nouveau sourire à l’adresse de Justin avant de se passer une main dans les cheveux pour essayer de leur donner une forme à peu près convenable.

En fait, Nara se rendit compte que ce garçon qui parfois faisait un peu son malin avec les gens pour attirer l’attention, avec simplement besoin d’amis avec qui se sentir lui-même. Elle haussa les épaules lorsqu’il toussa pour lui faire comprendre qu’elle n’avait rien d’autre à faire, et que de toutes façons, elle était bien ici avec lui, au chaud dans ce salon qui était encore bien calme. Les autres dormaient tous pour la plupart, exceptés ceux qui montaient la garde, et Justin avait l’air d’avoir besoin d’un peu de compagnie.

Et il ne fallut pas longtemps avant que sa langue ne se délit. Un air un peu triste sur le visage, il demanda à Nara comment elle faisait pour tenir le coup. Celle-ci poussa un soupire pensif. Il est vrai qu’elle allait bien, bizarrement bien, alors qu’elle savait qu’ils étaient danger et qu’elle ne reverrait sans doute jamais son père. « Ben… J’sais pas trop… » Elle se mordit la lèvre inférieure avant de poser les yeux sur Justin et sa pauvre mine de chiot abandonné. Elle pensait automatiquement à Buzz. Si elle devait être franche, c’était seulement grâce à lui qu’elle avait réussi à survivre avec autant de hargne. « Comment tu t’sens toi ? » Demanda-t-elle alors plutôt que de lui parler comme une adolescente amoureuse, une idée beaucoup trop niaise pour elle.

Nara n’était pas quelqu’un d’extrêmement démonstrative, bien qu’elle n’avait aucune trace de timidité émanant d’elle. Elle avait été habituée par son père, c’était comme ça. Mais tout de même, elle pouvait assumer haut et fort qu’elle se sentait bien grâce à l’amour qu’on lui portait, que ce soit Buzz ou l’ambiance réconfortante de cet endroit.
 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Mer 17 Fév 2016 - 10:41

J’aimais beaucoup l’attention que Nara portait à mon égard. Je me demandai toutefois si c’était sincère ou si elle se forçait un peu à paraître gentille. Peut-être qu’elle avait pitié de moi vu que je ne connaissais personne ici. Elle ajusta le plaid sur mes épaules, puis me proposa même de faire un thé. Mais bien entendu, il n’y avait rien à boire ici. C’était chiant de ne plus pouvoir avoir accès aux petits plaisirs de la vie. Mais bon, maintenant, c’était comme ça. Je la regardai en souriant et lança : « Merci pour ton attention. Peut-être qu’un jour, on en trouvera du thé. Quand la neige aura fondu, on pourra plus facilement faire des ravitaillements ».

Elle me parla ensuite de la chasse et me demandai si je savais chasser. J’avais déjà pêché et je savais comment m’y prendre mais je ne serai pas contre l’idée d’apprendre. Je souris, puis rétorqua doucement : « Ben non, je ne sais pas du tout chasser. En revanche, je sais pêcher. Dans le coin, il y a beaucoup de rivières et d’étangs. Le poisson doit abonder notamment de la truite et du saumon. Quand il fera moins froid, on pourra en faire, je t’apprendrai, si tu veux».

Ma question sembla gêner la brune. Je m’en voulais un peu d’avoir posé ce genre de question. Mais mes propos sur les fondus semblaient la faire sourire, c’était le principal. Elle m’évoqua également les infectés cachés sous la neige. On n’était jamais à l’abri de ce genre de choses en effet. J’ajoutai en rigolant : « Ben oui, moi ça me fait bien rire comme surnom ». Puis je repris d’une voix beaucoup plus sérieuse : « Il faut faire attention à ce problème la en effet. Il peut y en avoir n’importe où. Dans les bâtiments alentours, il y en avait quelques-uns apparemment. Enfin, c’est ce que j’ai entendu ici et la » !

Elle trouva cet endroit plus agréable que le stade. Même si je n’étais pas resté très longtemps dans cet endroit, j’étais tout à fait d’accord avec elle. Et de plus, on n’avait personne pour nous commander dans cet endroit. C’était tellement mieux de se sentir libre. J’ajoutai alors : « Oui, les militaires sont horribles. Moi, ils m’avaient obligé à me déshabiller entièrement et m’ont fait subir plein d’examens humiliants. Je n’ai pas du tout aimé ça. Et en plus, ce sont des lâches c’est clair. On est beaucoup mieux entre nous ».

Je toussai une nouvelle fois. Je continuai à frissonner mais ça allait mieux. Nara semblait contente d’être ici avec moi. Ca me surprenait un peu. Peut-être que j’avais à peu près son âge et il y avait assez peu de jeunes ici. Avec Sven ou Colleen, on était quatre. La majorité des gens semblaient avoir entre trente et cinquante ans. Elle me retourna la question et me demanda comment je me sentais, je répondis sérieusement : « Ben j’essaye avancer. Mais j’ai peur de mourir. J’ai toute la vie devant moi et je n’ai pas envie de devenir l’une de ces choses hideuses. Et puis, personne ne vas m’aider si je suis en danger. J’ai l’impression d’être seul au monde » !

Je regardai Nara avec un regard de chien battu. Je n’arrivais plus trop à prendre sur moi et à faire semblant que tout allait bien. J’étais persuadé qu’il allait m’arriver un truc horrible d’ici peu de temps, vu que j’avais eu trop de chance pour le moment. On pouvait me persuader de ne pas m’inquiéter mais je savais que j’allais connaitre une véritable souffrance d’ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Mer 17 Fév 2016 - 16:53



Une courte nuit | Pv. Justin (des Bois) Jones
 
 
 Si Justin avait été un animal de compagnie, Nara lui aurait volontiers fait une petite place dans un panier tout près de son lit. En l’occurrence, c’était un grand dadais de vingt-deux ans qui avait le moral dans les chaussettes. Nara ne put s’empêcher de faire une grimace en l’entendant raconter une anecdote peu ragoûtante concernant les militaires. Mais d’un autre côté il y avait du vrai dans ce qu’il racontait. Les militaires n’avaient rien fait à Nara, hormis peut-être une ou deux remarques sexistes. Ce qui l’avait dérangé, c’était surtout leur comportement par rapport à Buzz ou Tam. La différence inspire la crainte ou le doute, c’est bien connu. Et ça n’avait pas été supprimé par l’épidémie. Sauf que désormais, même les militaires avaient déserté.

« C’est vrai qu’ils étaient pas commodes. Ces abrutis se sont barrés finalement, tu parles de militaire. » Nara fronça les sourcils en secouant la tête. Elle se pencha vers Justin et écarquilla les yeux, comme si elle s’apprêtait à lui annoncer la plus grande nouvelle de l’Histoire de l’Humanité : « Ces militaires, ce ne sont que des Homo Sapiens comme nous. Face à cette menace, on est tous pareil ! » Elle esquissa un sourire parce que ce qu’elle venait de dire avait du sens. Ce qu’elle venait de dire était la stricte vérité. Les infectés étaient la menace principale, le reste, ils n’avaient plus à s’en faire. Ils étaient tous ici, au même point.

Justin nota cependant que d’après la géographie de l’endroit, ils seraient tout à fait capables de se mettre à la pêche. Ils n’avaient pas de matériel, mais Nara pourrait essayer de fabriquer de quoi pêcher, avec ses bonnes techniques préhistoriques dont elle avait le secret et qu’elle essayait de concrétiser comme elle pouvait. « Ce serait génial ! J’ai vraiment hâte que les beaux jours arrivent. » Nara poussa un petit soupire pensif en posant son coude sur le dossier du fauteuil, avant de poser son regard sur Justin, qui avait toujours une petite mine triste.

En fait, elle ne s’attendait pas qu’un type comme lui lui livre une telle confession. Elle n’était pas psychologue, mais Nara avait toujours l’oreille attentive aux plaintes. Elle était surtout capable de ne jamais juger les autres avant de vraiment connaître la personne. Et même après cela, Nara se disait toujours que les gens avaient des raisons pour agir comme ils le faisaient. Alors, peut-être que Justin avait simplement besoin de parler. Elle hocha la tête doucement en l’entendant raconter ce qui l’effrayait le plus au monde.

Ses peurs étaient plutôt logiques après tout. Nara ne pouvait que comprendre ! « Tu sais, je pense que tout le monde ressent la même chose. C’est juste qu’on ne réagit pas de la même façon. » Elle gigota un peu à sa place pour mieux s’expliquer, comme si elle s’apprêtait à raconter une histoire à un petit frère. « Tu sais, au début de l’épidémie, on a tous eu peur de perdre nos proches… Maintenant qu’on a compris qu’on ne pouvait pas contrôler ce qui nous arrivait, on se contente de rester en vie le plus longtemps possible. » Nara pensait à son père. Elle ne le reverrait jamais alors elle savait de quoi elle parlait.

Elle savait aussi qu’en contrepartie, elle avait gagné l’amour de Buzz et quelques jours supplémentaires pour profiter du grand air et de sa passion. C’était déjà ça. C’était déjà beaucoup. « Il suffit d’être malin, et on pourra survivre encore quelques temps. La vie va vraiment changer, désolé de te dire ça comme ça Justin… ça va vraiment pas être marrant, t’as bien vu ce qu’on a vécu rien que pendant le trajet pour arriver jusqu’ici… » Elle lui tapa alors l’épaule avec assez de force pour une petite femme comme elle, avant d’esquisser un plus grand sourire. « Mais on a survécu et on est là, tranquille en train de papoter, pelotés dans un fauteuil en cuir… Ça pourrait être pire ! »

Finalement, Nara n’était pas qu’une oreille à laquelle se confier. Elle pouvait aussi s’avérer être de bons conseils. Elle tentait de faire au mieux, c’était quelque chose de naturel chez elle. Alors elle tentait de faire de son mieux pour rassurer ce pauvre Justin qui avait peur du lendemain.  


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Jeu 18 Fév 2016 - 12:21

Selon Nara, Les militaires étaient des gens comme les autres. Il n’empêche que c’étaient des lâches, des ordures et des pervers.  Mais avec le recul, je ne regrettai pas d’avoir rejoint le stade de Century. Si j’avais attendu quelques jours de plus, je n’aurai jamais pu retrouver Giulia. Et puis, je serai surement mort. On ne pouvait pas vivre tout seul à présent. L’être humain n’était pas fait pour ça et ce groupe, même si j’en avais une très mauvaise impression au début, se révélait être accueillant et tolérant à mon égard.

Evidemment, il y avait quelques exceptions mais vu tout que je faisais pour aider le groupe à avancer, mes relations avec le reste du groupe s’avéraient être de plus en plus apaisées.
Cependant, on ne pouvait pas encore parler d’amitié. La majorité des gens ici ne me connaissaient pas très bien mais j’étais déterminé à changer cela. J’ai toujours eu de nombreux amis, je ne vois pas pourquoi cela devrait changer aujourd’hui. Visiblement, Nara aimait discuter avec moi. Sinon, elle serait déjà partie se recoucher. Je me décidai toutefois à arrêter de me plaindre.  J’allais passer pour un gamin peureux, ce que je n’étais pas. Il fallait relativiser. Après tout, notre vie ici n’était pas si terrible, mis à part le froid et la neige. Je la regardai en souriant et répondis : « Ben moi, je n’avais pas vraiment de famille avant tout ça. J’étais habitué à tout faire tout seul et à ne pas compter sur les autres. Je suis assez individualiste. J’avais pas mal de potes et j’espérai les retrouver mais mis à part Giulia, je n’ai retrouvé personne ».

Elle me confia ensuite que la vie allait changer radicalement. J’avais déjà passé plusieurs mois dehors sans personne pour m’aider, c’était très difficile mais je pensais que c’était temporaire. A présent, tout le monde savait que personne ne viendrait nous sauver. On allait devoir tuer des fondus jusqu'à la mort. Je la regardai en souriant, puis lui lança sérieusement : « Oui, je me doute bien. Je vais toutefois t’avouer un truc. Je pense que la pire menace, ce n’est pas les fondus. Leur nombre finira par diminuer avec le temps et il suffit de s’éloigner un peu des grandes villes pour qu’ils deviennent quasi inexistants. Ce qui doit nous inquiéter, ce sont les autres. Il n’y a plus de police ou d’armée pour nous protéger. Plus de justice pour juger les criminels. C’est la loi du plus fort qui va s’appliquer à présent ».

Je toussai un instant. Je constatai que j’avais un peu moins froid. Il n’empêche que je ne devais pas être très beau à voir avec ma peau blanchâtre et mes cheveux mal coiffés. D’autant plus que ma chemise était dans un sale état et était déchiré par endroits. Je repris alors : « Il faudra vraiment se serrer les coudes pour rester en vie. C’est pourquoi, il faut vraiment bien s’organiser pour survivre. Je pense qu’on peut y arriver mais il faudra que chacun y mette du sien ».

J’avais enfin de parler de sujets plus agréables avec Nara. Je lui adressai un sourire amusé et m’étira comme un chat qui venait de me réveiller. Je lui proposai ensuite, un grand sourire sur le visage : « D’ici quelques semaines, on pourra descendre plus bas en altitude. Il n’y aura plus de neige et on ramènera du poisson frais au groupe. Tu aimes le sashimi ? Avec un peu de sauce piquante, c’est délicieux. C’est quoi que tu préfères manger toi» ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Une courte nuit (Nara et Justin)   Aujourd'hui à 4:50

Revenir en haut Aller en bas
 

Une courte nuit (Nara et Justin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La nuit allait être courte. (X) [Terminé]
» La nuit du renouveau.
» Maison de Nara
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-