Partagez | .
 

 Event de Février - Les combattants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mar 16 Fév 2016 - 12:00

Jaden avait mené son équipe vers une porte, celle de Manning une autre, ce qui faisait qu'il en restait une à l'équipe de Cheng. Le chef fit signe à l'équipe qu'il ouvrirait la porte tandis que les frères la nettoieraient, les autres les couvriraient ou prendraient la relève en cas de besoin. L'action ne dura qu'une poignée de seconde pourtant, l'adrénaline, la peur, toutes ces choses faisaient que dans l'esprit du dessinateur, l'action se passait en slow motion. Pourtant, toujours guidé par son automatisme venue d'il ne savait où, le muet releva son arme, visa et de trois balles, brisa l'espoir d'un lendemain pour le jeune soldat qui l'avait en joue. La peur l'avait sans doute tétanisé. En se tournant pour s'assurer que son frère allait bien, Ayden constata que Seth était en difficulté, le soldat derrière lui cherchait à le tuer par strangulation. L'ancien militaire se débattait et l'illustrateur vint à son secours. Réduisit à néant la distance, il vint asséner un puissant coup de crosse contre le crâne de l'opposant. En conséquence,  un bruit d'os se brisant suivit d'un corps qui s'écrase lourdement. Le cadet des Forestier s'apprêta à mettre une balle dans le crâne de l'homme à terre mais n'en fit rien, laissant ce second futur cadavre au sol puisqu'il se débattait avec une force invisible pour rester en vie. S'il y parvenait, il aurait sans doute des séquelles, sinon, l'hémorragie finirait sans doute par avoir raison de lui. Finalement, ce fut Seth qui mit fin à ses souffrances.

En quittant la salle, le brun s'assura qu'aucun de ses collègues ne manquait à l'appel. Parfait, tous vivants dans son équipe. Ils avancèrent, dépassant la porte de Preston. Ils firent comme précédemment, Cheng ouvrait la porte, les français s'engouffraient. Cette fois, Ayden entra en premier. Il n'eut pas le loisir d'hausser son distributeur de mort qu'un corps en uniforme lui tomba dessus. Compressé par le poids contre lui, ajouté à ça la douleur de l'arme appuyant contre sa cage thoracique et la brûlure à son flanc droit, le muet se retrouva avec le souffle court. Pendant que les autres s'occupaient de nettoyer le reste de la pièce, l'illustrateur se débattait tant bien que mal pour éviter que le poignard atteigne sa gorge. Ce qu'il parvint à faire en appuyant sur la détente de son arme dont la balle vint s'enfoncer dans le crâne de son assaillant, finissant en gerbe de sang sur le visage de l'artiste. Enfin, on l'aida à se dégager puis à se relever. Le souffle court, l'homme observa le corps inanimé à côté de ses pieds. La mort, d'aussi près, était différente de celle à distance. Certes, c'était toujours la même Faucheuse qui coupait le fil de la vie mais les sensations étaient toutes autres.

Se perdant dans ses pensées, il revint bien vite à la réalité suite à une tape sur l'épaule. Les tires, les ordres, le sang, les ténèbres. Essuyant le sang sur son visage, il retourna prendre ses positions auprès des siens, cherchant à calmer les tremblements de ses mains. Ce n'était pas le moment de perdre pied. Se passant alors la langue sur les lèvres pour les humidifier, il se remit en marche, prêt à reprendre la bataille, déterminé comme jamais.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1153
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mar 16 Fév 2016 - 17:04



Un fusil d'assaut dans les mains, Norman était bien avancé, il avait jeté un coup d’œil à ses alliés, apparemment il n'était pas le seul à ne pas comprendre ce qu'il pourrait bien faire de ça. Il n'avait jamais tiré, jamais pris d'arme en main, en tout cas pas une vraie. Il avait connu les pistolets à billes et paintball à l'époque ou il avait encore l'âge et le temps pour y jouer.

La tension ce faisait de plus en plus présente, le sang cognait dans ses tympans, il transpirait comme s'il venait de faire une séance de sport acharné. Il avait besoin d'air, le vent était pourtant bien frai ce soir-là mais il avait l'impression de suffoquer.

L'arme en main, il l'observa quelque instant, il devrait tuer ce soir, il n'y avait pas de machine arrière, ils devaient se battre pour leur liberté, la marche était déjà en route et d'ailleurs les premiers tirent commencèrent à résonner dans l'enceinte du lycée.Norman avança, les mains cramponnaient à son arme, il ne savait pas sur qui tirer, il y avait trop d'information, trop de détails, trop de questions lui venait en tête. Serait-il capable de presser la détente le moment venu et prendre une âme.L'adrénaline parlerait à sa place sans doute, c'était certain. De toute façon, il n'avait pas le choix, c'était lui ou ces connards. Son choix était vite fait.

D'ailleurs, le déclic se fit rapidement quand il vit tomber deux jeunes garçons sur sa droite. Les yeux écarquillés, Norman par réflexe se baissa et plaqua son dos contre la carrosserie d'une voiture. L'un des deux hommes tendaient le bras vers Norman, le suppliant de l'aider mais une balle fit stopper tout mouvement à la victime.

Il était perdu, son regard fixait ce garçon qui aurait pu être un membre de sa famille, d'ailleurs quelqu'un devait sans doute l'attendre après cette guerre. Norman avala sa salive et regarda autour de lui, il devait bouger, trouver des gens qu'ils connaissaient.

Son regard se stoppa sur les frères Sanchez, il devait les rejoindre, peut-être savaient-ils mieux se servir d'une arme et garantir sa sécurité. Norman passait de voiture en voiture, en prenant soin de regarder autour pour ne pas prendre une balle perdue. Il restait à couvert, il le devait, il ne savait pas se servir d'une arme.

Arrivant à hauteur des deux frères, Luis lui avait lâché un regard noir mais fut calmer par un regard de son ainé. Ce n'était pas le temps, ni l'endroit pour régler des comptes.

D'ailleurs avec ce manque d'attention, un militaire fit une apparition sur leur gauche et Norman poussa avec violence Luis qui était dans la ligne de mire et prit une balle dans le flan droit, avant de tomber Norman avait tiré sa première rafale et avait descendu le connard qui venait de lui tirer dessus.

L’électricien lâcha son arme et s'adossa à une voiture les deux mains plaqués contre sa blessure. Il se laissa glisser vers le sol et étouffa un hurlement de douleur. La balle venait de le transpercer, ça faisait un mal de chien, mais Norman ne voulait pas passer pour un faible alors il lâcha à Luis : "Tu m'en dois une.." un rire s'échappa de sa lèvre et un filet de sang glissa le long de son menton.

Ses mains n'arrivaient plus à faire pression, la douleur était trop forte et Norman commençait à avoir des tremblements, dû au choque. Il ne voulait pas mourir, pas maintenant...


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 194
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mar 16 Fév 2016 - 18:53


C’est pas passé loin.

Le visage couvert de sang, je m’avance vers Matthew et je l’aide à se relever. Nous sortons ensuite de la salle, retrouvant Manning et l’autre type, restés à l’extérieur pour surveiller le couloir. Un peu plus loin, au fond du couloir j’aperçois un militaire sortir précipitamment de l’une des salles, faisant face au groupe de tête. De nouveaux tirs retentissent, l’homme est visiblement abattu par Jaden. Pas le temps de souffler, nous nous remettons en marche. L’ancien marines et ses hommes continuent leur avancée, passant de nouveau devant plusieurs salles que nous allons devoir vérifier.

Le dos plaqué contre le mur, j’attends de nouveau le signal de Manning. La porte s’ouvre, j’entre à l’intérieur avec Matthew, prêt à tirer si besoin. Mais cette fois il n’y a rien. J’observe plusieurs fois chaque recoin de la pièce. Rien. Nous ressortons rapidement, faisant signe aux autres que l’on peut continuer. Une autre porte nous attend plus loin. Et voilà, nous revenons au même point, attendant que Kristen nous donne le départ. Nous répétons une fois encore les mêmes gestes, la même façon de faire, comme si cela devenait presque un automatisme…

Pourtant cette fois, c’est Matthew qui entre en premier. Je ne comprends pas. Non… Nous ne sommes pas entraînés pour ça. Le jeune homme se précipite dans cette nouvelle salle mais il n’a pas le temps de réagir alors qu’un homme se jette sur lui armé d’un couteau. Deux coups portés à l’épaule et le p’tit gars se retrouve désarmé, faisant tout son possible pour éviter d’être touché de nouveau. C’est un combat rapproché qui commence alors. Matthew a réussi à écarter son agresseur, le retenant comme il peut à bout de bras. L’œil dans le viseur, le dos du militaire me faisant face, je tire. Mais brusquement, les deux hommes pivotent, alors que Matthew semble prendre le dessus. Ma balle vient se loger dans son dos. Le regard horrifié, je le regarde tomber raide mort aux pieds de son assaillant. Ma mâchoire se serre, mon sang se glace. J’viens de buter un des nôtres. Putain de merde…

Le doute s’installe alors en moi. Cette faute vient me rappeler à quel point la majeure partie d’entre nous manque d’expérience. Qu’importe. Je n’ai pas le temps de penser à tout ça, le connard devant moi, est toujours bien vivant. Et en plus de ça il sourit, me narguant pour ce que j’viens de faire. Je remarque alors son regard qui dévie sur la droite, mes yeux prennent la même direction. J’aperçois alors l’arme de Matthew. Il se précipite pour la prendre mais je ne lui laisse pas ce plaisir. J’hurle. Je tire, plusieurs fois… La colère reprenant le dessus. Je tire jusqu’à ce qu’il ne bouge plus.

Je regarde alors le p’tit gars une dernière fois. Son corps baigne dans une mare de sang. Je m’en veux… Mais il est impossible de revenir en arrière. Et ce n’est pas le moment de flancher. Je dois continuer pour les autres. Ceux encore vivants…





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mar 16 Fév 2016 - 19:35

Le ciel devait vraiment être avec elle. Plusieurs fois les balles passèrent non loin d'elle. Pourtant pas une seule ne la touchèrent. A croire que la métisse était protéger par une intervention divine. Elle ne croyait pourtant pas en dieu. Mais cette fois elle aurait vraiment pu y croire. Pas une seule fois elle ne se sentit invincible. La peur lui serrait l'estomac. Cependant, grâce à elle, ses doigts serraient encore plus son arme. Jamais l'adrénaline n'avait été aussi forte que cette fois là. Du moins, c'était vraiment ce qu'elle pensait.

De pas en pas, telle une antilope évitant sa proie, Eva tirait et tirait encore. Son regard se posa sur ses frères, encore une fois. Elle préférait vérifier qu'ils ailles bien. Luìs était blessé. Marco avait du sang sur tout son corps, mais n'avait pas l'air d'avoir subi le moindre dommage. Un poids partit de ses épaules. Tout ce qui lui importait, c'était qu'ils restent en vie. Une éraflure pouvait se soigné facilement. Et même si ça devait être pire, Eva serait là pour les soigner. Quoiqu'il puisse arriver, elle ne les quitterait pas. Non loin d'eux se trouvait Norman. Mais elle n'eut pas le temps de vérifier si lui aussi n'avait rien. Un militaire s'approcha d'elle et brandit un couteau qu'il allait abattre près de son cœur. Ni une ni deux elle esquiva mais se retrouva vite coincée, le dos contre une voiture. Elle ne sut comment, ni par qui. Mais le militaire lâcha la lame et prit son bras entre son autre main, visiblement blessé. Quelqu'un l'avait sauvé. Mais sans attendre, un autre sortit son arme et abattit le jeune homme qui avait tiré sur son collègue. Son sauveur était mort. Pour elle.

Le cœur de la jeune femme battait si vite dans son corps qu'elle sentait son battre dans ses mains. Cette sensation était horrible. Pourtant rien ne l'aurait détourné de sa tâche. Elle devait continuer. Avancer, se défendre. Coûte que coûte. La métisse se releva aussi vite qu'elle était tombé. Tira encore, plusieurs fois, mais son geste était aveugle. Sa vision était trouble. Ses mains se mirent à trembler. Un spectacle tout différent avait fait vriller son cœur. Un homme pointait son arme sur son frère. Avec une rage toute nouvelle, Eva pointa, souffla. Pourtant ce ne fut pas elle qui tua le militaire. Luìs avait été poussé par Norman. Son cœur s'arrêta à la vue de son sang. L'adrénaline monta en flèche. Et cette fois, oui, cette fois fut la plus forte. Son arme en main, ses jambes la menèrent rapidement vers les trois hommes. Un autre miliaire venait dans leur dos. Alors là, celui là, il avait fait le mauvais choix. Sa crosse s'abattit sur sa tempe alors qu'elle arrivait à son côté. Brandit son arme et lui tira trois balles dans le corps. Où ? Peu importait. On ne touchait pas à ses frères. JAMAIS.

Eva s'accroupit auprès du plus jeune frère qui appuyait sur la blessure de son ami. Les tremblements, de peur, de colère reprirent le dessus. La métisse avait le souffle court et la mâchoire serré. Putain. Elle donna son arme au cadet et lui fait signe qu'elle s'en occupait. Lui devait bouger, elle restait là. C'était son rôle. Il avait sauvé son frère d'une mort certaine. Les doigts vacillant, pressaient la blessure qui ne s'arrêtait pas de saigner. Que devait elle faire ? Eva retira une de ses couches de tissus, le déchira et s'en servit pour bander la blessure béante. Sans un mot, sans rien. Elle s'activait vite et peut être mal, mais jamais elle ne le laisserait mourir.

Une fois fait, ses yeux fixèrent ses mains taché de sang. Voilà. Sa dette était scellé dans le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mar 16 Fév 2016 - 20:52

Si jusque là, l'équipe de Cheng avait été épargné de toute perte, ce n'était pas le cas des autres. Trois morts dans leur division, jusque là. Si l'on considérait qu'ils n'étaient qu'une vingtaine, alors ce chiffre se retrouvait être totalement raisonnable.

De leur côté, les frères ainsi que les autres avançaient encore à pas lents jusqu'à l'objectif et plus ils approchaient, plus le coeur du muet s'emballait. Bientôt, bientôt ce massacre prendrait fin, bientôt se serait échec et mat, victoire les rebelles. Après ouverture d'une salle vide, les hommes passèrent à la suivante en n'oubliant pas de jeter un regard d'encouragement aux autres groupes. La porte à peine écartée que les bruits de tirs se firent entendre. Ayden se fit pousser par son aîné, ce qui le sauva de justesse mais qui ne l'empêcha pas de recevoir un nouvel effleurement de balle. La munition avait éraflée sa cuisse gauche et à nouveau, la morsure de douleur se fit ressentir. Serrant les dents, l'illustrateur s'autorisa une roulade arrière pour s'écarter de la rafale meurtrière. Se relevant enfin, il imita  ses camarades et administra une dose de plombs dans la salle de classe. Le canon ennemi se tut, le silence revint. Ils avaient abattu le pauvre fou qui s'était opposé.

- Est-ce que ça va ?

Un hochement de tête pour répondre à la question de Super Soldat. Oui, ça allait, ç'aurait pu être pire. Avant de reprendre la course à la domination, Ayden posa un oeil à sa cuisse, le tissu de son jeans, comme celui de son t-shirt, était déjà imbibé de son hémoglobine. Un soupir et c'était reparti. S'armant de courage, il reprit la marche. Moore n'avait qu'à bien se tenir face à cette légion que représentait les civils. Pourtant, il ne pouvait se cacher que le temps devenait long et la fatigue commençait déjà à se faire ressentir, ses bras devenaient lourds. Etait-ce le poids de la mort ? Dans tous les cas, il se mit à bien vite ignorer ces remords pour se concentrer sur leur mission à tous. Ensuite, ils arrièrent au niveau d'un couloir et déjà des uniformes attendaient, tirant à vue. Se cachant contre un mur, l'illustrateur souffla, une façon de se donner la force de passer à l'attaque. La sueur perla le long de sa tempe pour finir sur sa joue. Le français l'essuya d'un mouvement d'épaule et avala sa salive, se disant qu'il passerait à l'action au bout de trois. Un. Deux. Trois. Il quitta sa cachette l'espace d'un instant pour donner la mort. Bingo ! Un corps s'écroula. Encore une fois, il se risqua a mettre son nez à découvert mais stop, plus de balles. Il se recula alors, laissant la place à un autre pendant qu'il rechargeait aussi vite que possible.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Maitre du Jeu
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 06/05/2013
Messages : 2954

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mar 16 Fév 2016 - 22:39



When Freedom Calls



C'est la guerre !

Dans tout les coins d'Emerald Freedom, les coups de feu retentissent et les balles fusent. Que ce soit dans le bâtiment principal ou à l'extérieur, les pertes sont nombreuses mais vos troupes progressent. Si la majeure partie des militaires a pris les armes contre vous, certains parmi les plus clairvoyants, ont compris que le vent tournait, que le risque était trop grand. Sans demander leur reste, ceux-là pensent avant tout à sauver leurs vies plutôt qu'à prendre la vôtre. Les phares des véhicules fuyant le champ de bataille sont autant de lueurs d'espoir dans le cœur des mutins se battant à l'extérieur. Peut-être, oui, peut-être que c'est possible après tout ? Peut-être que vous pouvez gagner ? Peut-être que vous pouvez retrouver ce semblant d'honneur trop longtemps bafoué par le général Moore et ses hommes ?

Seulement l'espoir est de courte durée.

Vous avez avancé rapidement. Peut-être un peu trop. Vous avez profité de la surprise pour déferler sur l'ennemi comme un raz-de-marée. Et ils en ont profité pour se faufiler derrière vous. Situé à l'arrière de vos positions, c'est William O'Connell, l'un de vos leaders, qui est le premier à entendre la déflagration, le premier à remarquer ce qui se passe. Le premier à hurler :

- Le gymnase ! Ils attaquent le gymnase !

Le premier à tomber raide mort, une balle dans la tête, juste après avoir transmis l'information. Au prix de quelques précieuses secondes, le message parvient aux oreilles de Fitzgerald. Une quinzaine d'hommes est désignée à la va-vite pour pour se porter au secours des non-combattants. L'heure n'est pas aux tergiversations, il faut agir. Les volées de balles sifflant dans votre direction ne vous le rappellent que trop bien. Et pourtant... Pourtant vous ne pouvez faire taire la petite voix qui vous murmure sans cesse : et si ceux pour qui vous vous battiez se faisaient massacrer ?

Une question que ne se pose pas la vingtaine d'hommes menée par Preston. Là, dans les couloirs du lycée, isolés du reste de la bataille, ils ignorent à quel point la situation peut être grave. Ils avancent, tant bien que mal, malgré une résistance qui se fait de plus en plus forte à mesure qu'ils approchent de leur but : Moore.

Informations

Daniel, Trey : Vous faites partie du détachement envoyé pour protéger le gymnase. Il faudra donc poursuivre l'event là-bas. Les militaires ne vous auront pas facilité la tâche puisqu'il vous aura fallu rester à couvert le plus possible avant de pouvoir espérer rejoindre les vôtres. Vous êtes accompagné d'une vingtaine de pnjs, dont Morgan Caldwell.

Wade, Norman, Eva : La bataille continue. Si la surprise passée, les militaires ont offert une plus grande résistance, ce n'est plus le cas à présent. Ils semblent se désorganiser complètement. Peut-être est-ce dû à la radio qui s'est finalement coupé ? Si une quarantaine de soldats a toujours à cœur de se battre, les autres sont soit morts, soit en train de fuir l'affrontement.

Kristen, Ayden, Kendale, Jaden : Vous êtes parvenus au premier étage et c'est maintenant que les choses sérieuses commencent. Moore a organisé la résistance et compte bien vous stopper. Des tables ont été mises en travers du couloir pour servir de couverture à une partie des soldats tandis que d'autres sont encore dans les salles de classe. La progression semble être impossible, du moins, jusqu'à ce que l'autre équipe arrive pour les prendre à revers. C'est votre chance de prendre l'ennemi dans un feu croisé. Attention toutefois, si Moore est dans les parages, il ne doit pas être tué au cours de ce tour.

♦ Comme pour le tour précédent, n'oubliez pas d'aller tirer les dés pnj, blessure, et militaire. Faîtes attention à la mise à jour des résultats !

♦ Voici le lien du flood, n'hésitez pas à aller y faire un saut pour vous organiser. Pour réserver votre tour, c'est ici que ça se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1382
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Mer 17 Fév 2016 - 0:29


- Cheng ! Osmann ! Avec moi ! lança Preston avant de s'adosser à côté de la porte de la cage d'escalier.

Sans perdre une seconde, les deux hommes rompirent la formation que tous avaient suivi jusqu'à présent et forcèrent le pas pour rejoindre l'ancien caporal. Le combat rapproché en zone urbaine, Jaden connaissait bien. C'était ce en quoi avait consisté la plupart de ses missions pendant ses tours au Moyen-Orient. Prendre d'assaut un bâtiment, il avait déjà donné et pas qu'une fois. Et s'il y avait bien une chose que Jay détestait là-dedans, c'était les escaliers, d'autant plus s'il fallait les monter. Le champ de vision était trop étroit, le terrain pas du tout avantageux et il suffisait qu'un connard les attende pile au bon endroit pour prendre l'ascendant sur eux et les tirer comme des lapins. C'était pour ça qu'il avait rappelé les deux autres marines. Que la bleusaille se soit bien démerdée ou non jusqu'à présent, il voulait des professionnels avec lui sur ce coup-là.

On ouvre la marche, vous suivez mais vous montez seulement quand on vous fait signe, compris ? demanda le blond.

Un bref hochement de tête aux deux hommes de Fitzgerald et il poussait les portes battantes menant vers les marches. Osmann devant, Cheng derrière, les trois soldats commencèrent leur ascension lentement, marche après marche. Seul le bruit de leurs pas résonnaient dans la cage d'escalier. Personne. Il n'y avait personne. Finalement, le chinois d'origine intima aux autres de monter d'un geste de la main, quant à Osmann il fit signe aux braves de rester collés aux murs le plus possible.

Jay s'autorisa une seconde de répit, les yeux clos, prenant une profonde inspiration. Ça avait été simple jusqu'à présent, presque un peu trop même. Ça n'allait pas durer, ça il en était presque sûr. Moore avait certainement eu le temps de réunir le reste de ses hommes. L'agent spécial ne savait pas ce qui les attendait derrière ces portes, mais les chances pour que l'accueil soit musclé était bien trop grandes à son goût. Ne restait plus qu'à savoir jusqu'à quel point ils étaient dans la merde.

- Je vais ouvrir, annonça l'homme. On attend de voir ce qu'il y a de l'autre côté de ces portes avant d'avancer.

Plaquant le plus délicatement possible sa main contre la paume, Preston poussa un grand coup avant de ranger son bras immédiatement, bien à l'abri derrière le béton. La réplique ne se fit pas attendre. Plusieurs salves de balles transformèrent la double porte en gruyère. L'agent de la DEA souffla un "merde". Ça, ça voulait dire qu'ils n'étaient pas encore prêts à continuer. Il n'eut même pas besoin de réfléchir à une solution de secours que d'autres rafales de balles furent tirées. Mais pas par leur ennemis visiblement. C'était leur chance. Ils avançaient maintenant ou ils n'avanceraient jamais.

- Ok ! GO GO GO !

Jaden poussa la porte et s'engouffra dans le couloir, courant le plus vite possible vers la première salle de classe qu'il croisait. Sans réellement viser, il tirait de courte rafale en direction des militaires les plus proches pour les forcer à rester tête baissée. Dans son dos, il perçut un cri suivi d'un bruit sourd. Ouvrant la porte à la volée, il se jeta dans la salle de classe, vide pour le coup. Une grossière erreur tactique de la part de Moore. Sans doute pensait-il, plein d'arrogance, pouvoir les tailler en pièces avant qu'ils n'atteignent la salle. D'autres ne tardèrent pas à le suivre. La charge avait porté ses fruits à défaut de coûter la vie de Monaghan. Mais, dans le couloir, derrière la table que Jaden avait pris pour cible, un soldat gisait, le dos perforé de deux balles.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Les combattants   Aujourd'hui à 21:07

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Février - Les combattants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Abandonné, sorry :c] [Event: 14 février 1990] Le bal de Saint-Valentin ♥
» [Event Chasse au trésor]Un indice, un écureuil et un problème ! [Kaya - Ahito - Jaky]
» L'épi des mies du piou vert [Event Medjaii And Tachy Show]
» Première vraie partie [JEUDI 18 FÉVRIER]
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-