Partagez | .
 

 Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant
Auteur
Message
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Jeu 11 Fév 2016 - 21:57

Ayden ne put s'empêcher de rouler des yeux à la réponse de Jaden. Le muet, sourire aux lèvres, serrait les dents. Qu'il était drôle, ce monsieur. L'ouvrir pour dire qu'ils fonçaient droit dans le mur avant de sortir un "Je vous guiderai" c'était trop facile. Pour le français, ça sonnait comme une prise de pouvoir interne, tel Napoléon guidant les révolutionnaires, le même qui plus tard, décréta qu'il serait Empereur. Fronçant légèrement les sourcils, le brun se mit rapidement à fixer les autres membres du groupe, écoutant attentivement chaque proposition et y réfléchissant plus ou moins. Dans tous les cas, s'il fallait en venir aux armes, pour lui, ce n'était pas un problème, armer, viser, tirer, il savait faire puisqu'après tout, son frère surprotecteur lui avait apprit. Mais cela n'arrangeait en rien le fait qu'il leur fallait une idée de départ solide, qui tenait la route pour éviter à chacun de se faire tuer sur place. Même si les dégâts collatéraux seraient forcément de la partie...

Pourtant, l'illustrateur n'eut pas l'opportunité de s'attarder un peu plus sur ces éventualités que son attention se faisait demander ailleurs. Bernie venait de lui tirer la manche et l'entraînait au loin, dans un coin du gymnase. Pourquoi ? La réponse ne tarda pas. Refaire le plan de secours ? Oui, totalement faisable grâce à son art et à sa mémoire photographique pourtant ça ne l'empêcha pas d'hausser un sourcil interrogateur. Qu'importe, au moins, ce serait déjà ça de fait et ça évitait d'écouter le débat qui finirait certainement par devenir stérile parce que le doute persistait.

Observant un long moment le plan, Ayden dégaina son kit à dessin, le tirant de la sacoche qu'il trimbalait indéfiniment avec lui. Cahier et crayon en main, il se mit à faire le croquis, levant parfois les yeux sur son modèle et enfin, lorsqu'une voit féminine différente de celle de l'avocate se fit entendre, il sursauta. Megara. Il ne la connaissait pas personnellement, s'étant juste croisés de temps à autre. Il lui rendit son salut avec un sourire puis se figea. Si elle avait pu les suivre aussi discrètement cela signifiait que d'autres, tel les militaires, auraient pu le faire. Alors il s'arrêta de dessiner pendant que la juriste expliquait les choses à la nouvelle venue. Pinçant les lèvres, l'homme gribouilla son carnet et le tourna vers les femmes.

- Mettez vous devant le plan, que je fasse comme si je vous dessinais, ce sera moins suspect qu'être planté à trois devant une carte.

Attendant alors que ses faux modèles daignent obéir à sa demande, l'illustrateur se recula d'un pas, pour parfaite l'illusion d'un portrait. Avec le sourire en plus. Ainsi, les geôliers seraient moins enclins à trouver la scène étrange puisque ce n'était pas la première fois qu'il dessinait les autres. Cependant, il observa leur complice et lui offrit un sourire de plus, quand elle souligna le fait que le combat était inégal. Si elle pouvait savoir à quel point elle avait touché dans le mille. Retenant un soupir défaitiste, Ayden déglutit et releva les yeux vers les femmes, jetant un long coup d'oeil à la carte, comme pour la graver un peu plus dans son esprit. Aussi, pour ne pas griller leur couverture, l'artiste fit signe de sourire aux femmes de deux doigts étirant les coins de bouche. Elles paraissaient trop soucieuses. Discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Wade Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 579
Age IRL : 26

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Jeu 11 Fév 2016 - 22:50

Il avait bien compris, il valait mieux pas aller astiquer les militaires. Ils étaient armés et passablement enragés... La pression sur son épaule et la voix de l'avocate l'obligea à se détourner du débat qui avait lieu. Se concentrer sur l'essentiel, sa famille et sa protection. Il était incapable de lui répondre. Mais il savait que s'il était venu ici, c'était parce qu'il y avait pensé avant tout le reste. Un blond à barbe longue avait pris le plis et annoncer la couleur. Non, la plupart n'avait pas pris d'armes. Non, les gens ici n'avaient aucune idée de ce dans quoi ils allaient se lancer... Lui même n'était pas certain d'être capable d'exécuter froidement un militaire, ni même d'imaginer le faire. Cette colère qui grondait dans le coeur de tous pouvait être une très bonne huile pour le moteur, rien que pour donner l'impulsion... Et pouvait leur faire faire des choses impensables.

Par expérience l'homme savait. Sa femme appuya ses propos et désigna un autre homme, des hommes de situation, du terrain. Des hommes d'expériences. D'autres donnaient des idées. Transmettaient leurs craintes.

Ça devenait fatiguant.

On se fera buter pour rien ? Dans tous les cas certains allaient se faire descendre... Il aimait essayer de trouver des idées plus diplomatiques, mais clairement il n'y en avait aucune. Il suffirait de parler au mauvais grain, et ça serait l'effusion. Il se disait finalement que malgré la rudesse de la majorité des militaires... Il avait bien causé normalement avec quelques uns. Si l'espèce devenait rare, une part de lui même commençait à repousser l'idée de clairement tuer l'un de ces hommes. Mais voir la petite Victoria, repliée sur elle même et sentir la main brûlante mais chaleureuse de sa femme dans la sienne, lui remit à nouveau les penser en place.

Le doute, il était pire que tout. C'était ce qui pourrait faire foirer un plan, d'ailleurs...

Wade se tourna vers sa femme et essaya de mettre de l'ordre dans ses idées en puisant dans son regard. Il serra la main dans la sienne comme pour répondre à sa sollicitation mais il était tout à fait incapable de la rassurer en lui disant que tout irait bien. Peut être que lorsqu'un plan serait en place, il serait capable de le lui dire et d'être optimiste.

Mais cette rebellion semblait tellement folle... Pourtant, cette révolte, il en avait vraiment envie. Impossible de laisser la vie de ses proches entre les mains empoisonnés de ces hommes.

Si sa femme avait occupé ses pensées, il n'avait perdu qu'une infime partie de la discussion. il fallait suivre l'homme. La majorité semblait approuvée... Il ne s'y refusait pas, mais restait assez sceptique. Lui même ne savait pas comment aborder ce genre d'attaque surprise.

« Si le plan foire, ce qui... Comme c'est si bien précisé, est fortement probable avec des armoires à glace qui se trimballent avec des armes aussi imposantes que leurs égos... Faudrait peut être penser à en créer des plans de secours. Un plan B, un C, un D... Une infinité de plan au cas où. On n'est jamais trop prudent... »

Il se la jouait effronté comme un gamin, une technique de défense qui fonctionnait plutôt mal en général. Mais ça l'aidait à se rassurer lui même.

« Le plus difficile reste de regrouper en plusieurs points plus d'une centaine de soldats... » Deux cent qu'avait dit le pompier ? Le nombre était affolant... Ils n'avaient clairement pas l'avantage, mais c'était quelque chose que tout le monde savait...



The solid ground begins to crack. I pulled her down and down and down. I lost my breath I thought I'd drown. White Knuckles. MM.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian F. Lennon
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 21/11/2015
Messages : 854
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Jeu 11 Fév 2016 - 23:03

Beaucoup de personnes étaient sur les nerfs et il pouvait les comprendre chacun d’eux. La situation n’était pas facile. Il fallait gérer un tas de choses auquel on n’était pas prêt. Rien que les armes étaient un problème de taille. Ils en avaient alors que les civils étaient nus. Totalement désarmé, comment se battre contre des armes à feu. Ian n’avait strictement jamais pris une arme dans sa main. Il savait ni la manier ni se battre. Aurait-il vraiment une utilité pour le groupe dans cette bataille ? Il en doutait. Il n’était pas taillé pour se battre contrairement à la plupart des hommes présents dans la pièce à ce moment-là.

Ce n’est pas pour rien qu’il avait passé une grosse partie de sa vie à se faire ignorer par tous les autres voir même se faire taper dessus. Son enfance avait été grignotée par ses parasites qui n’avait fait que le traumatiser chaque jour encore plus. Ceux qui avaient fait souffrir cette pauvre fille étaient de la même trempe. Ces hommes-là étaient des monstres outrecuidants qui n’avaient pas leurs places dans notre société actuelle. Ils étaient un mal à éradiquer, le plus tôt serait le mieux. Cependant nous ne pouvions rien faire seuls, il nous faudrait l’aval de chacun d’entre nous et une confiance aveugle en chacun de nous.

Il cherchait la femme sylphide qui l’obsédait ses derniers temps. Il ne la voyait plus dans son champ de vision. Bien qu’il l’avait vu quelques minutes plus tôt. Il se demandait ce qu’elle était devenue. La situation devait certainement être dure à gérer pour elle. Il avait bien compris qu’elle avait une vision bien différente de la sienne du monde qui les entoure. Elle devait avoir du mal à supporter les horreurs qu’ils étaient en train de dire. Il aurait voulu la retrouver et l’aider, mais il ne savait pas s’il était vraiment légitime et surtout, il ne voulait pas imposer à son fils de bouger une nouvelle fois. Ils resteraient là, en compagnie d’Ayden.

Visiblement, Dame Bernadette avait été piquée par une mouche assez spéciale lorsqu’il avait parlé d’objectif. Il se rappelait que la cible était souvent le chef, il devrait en faire de même aujourd’hui vu la situation. Elle se glissa derrière  lui et embarqua le muet avec elle. Il leur lançait un regard, mais ne suivait pas le mouvement. Après tout s’il avait besoin de lui, il l’aurait fait remarquer donc ça devrait ne pas être le cas. Il le regardait s’éloigner avant de reporter son attention sur les autres.

Wade proposait de créer plusieurs plans et il avait totalement raison. Il nous faudrait au moins un ou deux, même si Ian préférait lorsqu’un plan se déroulait sans accroc. Il regardait autour de lui à la recherche d’une idée alors que l’homme enchainait sur un moyen de rassembler tout le monde au même endroit. « L’idée et certainement très sonne, mais on pourrait mettre le feu dans un bâtiment. Une bonne partie des militaires débarqueraient peut-être pour l’éteindre. » C’était vraiment horrible comme idée, il ne savait même pas d’où il sortait ça. Peut-être que Kendale pourrait savoir comment allumer un feu dans une sécurité relative. Il se rendait tout seul de la connerie qu’il venait de dire. Il avait d’un coup l’envie de se faire tout petit surtout lorsqu’il croisa le regard de Trey qu’il voyait une fois de plus comme une menace envers sa personne.



☩ Walking Down On The Road So Far ☩

Mes AnnexesIan écrit en #990000

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Jaden Preston
Administrateur
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 08/09/2014
Messages : 1388
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Ven 12 Fév 2016 - 0:00


Y avait-il une autre alternative ? Pas d'après lui. C'était soit choisir d'organiser un peu tout ce beau monde, soit les regarder partir au casse-pipe la fleur au fusil et se faire massacrer. De toute façon, s'ils refusaient, il se serait cassé. Il aurait pris Maxine sur une épaule, sa mère sur l'autre et ils auraient tiré leurs révérences. Pas qu'il n'était pas prêt à donner sa vie pour ces gens, Jay venait, à demi mots, de déclarer haut et fort le contraire. Mais s'il devait effectivement y laisser la vie, il le ferait de la bonne manière. Ce qui sous-entendait ne pas la gâcher bêtement, sans réfléchir.

Instinctivement, son regard chercha celui de sa femme. De tous ici présents, c'était de son soutien à elle dont il avait le plus besoin. Une fois encore, il venait de se porter volontaire pour une chose qui allait affecter leur vie à tout les deux sans prendre le temps de la consulter. Ses lèvres se pincèrent puis s'étirèrent petit à petit à mesure que son épouse parlait. Jay articula un "merci" silencieux. Et tandis que d'autres manifestaient leur soutien, Morgan, les hispaniques récemment arrivés, Megara, il se tourna vers William. De parfaits inconnus en arrivant, les deux hommes en étaient venus à sympathiser, par le biais de leur dans un premier temps - Maxine s'occupait souvent des petites O'Connell – mais aussi de par les missions de ravitaillements et autres auxquelles ils avaient tout les deux participer. Une chance, ils ne seraient pas assez de deux pour gérer tout ça.

- T'es prêt pour ça ? demanda le blond, bas.
- Comme jamais auparavant, répondit le britannique d'un ton presque enthousiaste

En tout cas, ça commençait plutôt mal. Quelques uns partaient déjà bricoler leur plan dans leur coin. C'était quel passage de "On doit agir comme eux" qu'ils n'avaient pas compris exactement ? Agir comme eux, comme les militaires, ça voulait dire en cohésion, unis, comme un seul homme, en suivant des directives précises. Quand il disait qu'ils n'étaient pas prêts, l'ancien marines n'était pas si éloigné de la vérité que ça. Et la proposition de Ian, là, LÀ, c'était le pompon.

- Wow wow wow, personne foutra le feu nulle part, stoppa net William, plus rapide que Jay pour le coup. Le but ça reste de s'occuper des militaires pas nous tirer une balle dans le pied en faisant flamber la moitié du camp.

Il n'avait pas tort. Mettre le feu, pourquoi pas, mais le temps de réponse au 911 s'était considérablement allongé ces derniers mois et les pompiers n'allaient pas gentiment débarquer pour éteindre le feu une fois les militaires partis.

- Chaque chose en son temps, fit l'homme d'un ton calme. Thalia c'est bien ça ? Ça va être dur à accepter mais oui, c'est le mieux que vous puissiez faire. Ceux qui ne sont pas en mesure de se battre ferait mieux de se tenir à l'écart du combat. Quant à regrouper les militaires, c'est inutile. Dès qu'ils comprendront ce qui se passe, ils accourront, ça vous pouvez en être certain. De toute façon, c'est pas demain qu'on pourra faire ça. Il va nous falloir des informations. Savoir qui sera de garde, à quel moment, à quel endroit, à quelle heure aura lieu la relève... Jaden marqua une courte pause. Je sais que ça ne va pas plaire à certains, mais pour certains renseignements, il va nous falloir leur aide. Leur ? Les militaires, évidemment. Tous ne sont pas à mettre dans le même panier. Certains d'entre eux sont acquis à notre cause. Et tout ceux qui seront avec nous ne seront pas contre nous.


You handle your own when you become a man

And become a man when you handle your own
Ain't much I can do but I'll do what I can
But what can I do if I do till it's gone...
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 194
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Ven 12 Fév 2016 - 0:31


Je me contente d’hausser les épaules en réponse à Jaden. Oui bon…Ce n’était qu’une proposition comme une autre. Il a raison. Et pourtant, j’le prends mal… Pas la peine de chercher pourquoi, c’comme ça… Moi et mon caractère de merde, certainement. Et pour ce qui est de me faire botter le cul, franchement ça ne m’effraie pas… Qu’ils osent, voir… C’est tellement plus facile de s’en prendre à un gamin sans défense. Et voilà que je sens l’énervement me gagner une nouvelle fois. Bon sang, il faut que je me calme.

Toujours aussi agacé, je continue néanmoins d’écouter Jaden. Puis Maxine. S’il faut se battre, j’en serai aussi. Et j’suis bien évidemment prêt à suivre les directives de Jaden et William. Ils m’ont permis de retrouver Emerson et j’suis sûr qu’on peut leur faire confiance pour que ça marche. Je me retourne une nouvelle fois vers ma femme et ma fille, l’air déterminé, leur faisant comprendre que je n’ai pas le choix. Il nous faudra du monde pour réussir, ça sera risqué, dangereux… Mais après tout… N’était-ce pas déjà le cas lors d’une grande partie de mes interventions ? Prendre des risques, je sais ce que c’est… Ce qui nous attend est totalement différent… Ce n’est pas le même combat mais nous n’avons pas le choix… Je n’ai pas peur. « J’suis avec vous. » Il n’y a aucune hésitation dans ma voix. Et je fais bien comprendre à Jaden et William qu’ils pourront compter sur moi.

Puis Ian vient à parler de mettre le feu à un des bâtiments, pour créer une diversion. Je fronce les sourcils. Cela ne me plaît pas tellement… Ni à William et Jaden d’ailleurs. Et je me permets également de réagir « M’en veut pas mec, mais un incendie ça s’gère pas comme on veut… Et même avec toutes les précautions qu’on pourrait prendre, le feu ça devient vite incontrôlable… J’sais d’quoi j’parle… Puis concrètement, j’vois pas où on pourrait foutre le feu… Puis on ne peut pas prendre le risque de perdre des bâtiments… » Je reste courtois, m’étonnant presque de lui expliquer les choses calmement… Parce que bon… Le feu, jusqu’à preuve du contraire, mon job s’était de l’éteindre… Pas d’faire tout cramer… Hors de question de me la jouer pyromane...  

Jaden reprend ensuite, disant qu’on pourra peut-être compter sur certains militaires… Une moue apparaît alors sur mon visage. Ça non plus, ça ne me plaît pas tellement… Mais je sais que certains d’entre nous sont plus ou moins proches d’eux. Et c’est évidemment, qu’il faut se pencher là-dessus… Néanmoins, j’vais devoir passer mon tour concernant c’point-là. Parce que bon, vu comment je les ai fait chier pour avoir des nouvelles d’Emerson, ce ne sont pas du tout mes potes ces gars-là…





Revenir en haut Aller en bas
Maxine Preston
Fondatrice à la retraite
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/11/2013
Messages : 6195
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Ven 12 Fév 2016 - 8:08



Ils semblaient tous impatients de se mettre à l’œuvre. Poussés par la colère, la révolte, le dégoût de ce qui était arrivé à cette adolescente. Mais agir sous l'impulsion de la colère n'était pas une bonne idée. Certes, les idées fusaient mais leur intervention musclée ne se ferait pas le lendemain. Il fallait se préparer. Obtenir des informations importantes. Même s'ils avaient les militaires sous le nez depuis des mois, aucun d'entre eux n'avait du s'amuser à surveiller leur organisation. En tout cas, pas au point de connaître parfaitement leur mode de fonctionnement.

Même si il y avait des débordements, personne ne pouvait contredire une chose. Moore savait faire. Cet endroit tenait encore debout, ce qui n'était pas le cas du CenturyLink Field. Mais comme toute organisation, les choses devaient être planifiées à l'avance. Les tours de garde, les expéditions, les points de surveillance. Il était impossible de faire ça au jour le jour en établissant un planning le matin. Les gardes avaient lieu nuit et jours, tout cela devait bien être consigné quelque part. Mais où ? Le plus facile restait d'observer. Cela prendrait du temps, mais il y avait moins de risque à observer des militaires que de rentrer dans l'un de leurs bureaux de commandement.

Thalia souleva une question importante, Ian et Kendale commençaient à chercher des façons d'agir,  Bernadette disparaissait en emportant avec elle Ayden, suivis par Megara. Tout commençait à bouger et ce n'était pas forcement une bonne idée. Ils avaient pas tous dit qu'ils étaient d'accord pour écouter Jaden ? A moins que ses oreilles lui fassent défaut, elle n'avait entendu aucun ordre venant de son époux. L'institutrice leva doucement les mains, surveillant les militaires du regard. « Attendez. » Ian proposait de foutre le feu. Les yeux de Maxine commencèrent à s'écarquiller. Tout allait trop vite.

Lorsque Jaden tourna la tête vers elle, elle lui désigna le petit groupe qui s'était éloigné près du plan et hocha la tête pour lui faire comprendre qu'elle allait les récupérer. Chaque chose en son temps, avait il dit. Et de toute façon, elle suivrait ce que ce son mari dirait. Rater un bout de la conversation n'était pas bien grave. Elle tourna les talons et adressa un petit hochement de tête à Reese pour lui faire comprendre qu'elle devait lui faire confiance. Puis elle haussa la voix en s'adressant à deux petites filles, un grand sourire sur les lèvres. « Catherine ! Jane ! Venez là. » Les deux mains tendues vers l'avant, les petites O'Connell vinrent y glisser leurs doigts. « On va juste aller voir Ayden et après, je vous demanderai un grand service. » Elle haussa les sourcils d'un air mystérieux.

Les petites fermement tenues, elle progressa jusqu'au groupe. Une fois arrivé à côté d'eux, faisant mine de rien, elle se baissa pour prendre Catherine dans ses bras et avec un parfait sourire d'actrice, elle s'adressa à l'avocate. « Revenez... » Le ton n'allait pas vraiment avec le grand sourire amusé qu'elle affichait. Elle était stressée, angoissée à l'idée de se faire choper. « On aura tout le temps de faire ça plus tard. C'est pas le moment de se disperser. » Elle croisa le regard de chacun. Megara en premier, qu'elle ne connaissait presque pas. Ayden en deuxième avec qui elle s'était liée d'amitié. Elle espérait que le dessinateur lui fasse assez confiance pour l'écouter. « Jaden et William nous dirons quoi faire en temps et en heure. » Dit elle comme pour appuyer un peu plus ce qu'elle avançait. Elle reposa la petite par terre et posa le genou au sol pour faire face aux petites.



- But I can't compete with the she-wolf,
What do you see in those yellow eyes ? -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Ven 12 Fév 2016 - 12:56

Je regarde avec une certaine fascination Ayden s'atteler à sa tâche, commençant à reproduire avec application chacune des lignes censées représenter les murs qui nous entourent. Ce sera déjà ça de fait. 

Une voix familière me sort de mes pensées et, en d'autres circonstances, c'est avec un grand sourire que j'aurais accueilli Megara, mais pour le moment, il faudra que mon amie - denrée rare par ici - se contente de la version mini. Elle m'interroge sans plus de cérémonie et j'ai peur de la décevoir en répondant que je n'ai pas grand chose au final.
« Mais il me semble qu'on va devoir mettre une stratégie en place alors je me disais tout bêtement qu'avoir une carte sous la main pourrait nous être utile, au moins pour que Jaden puisse nous diriger efficacement par la suite... »  je lance, pensive. « Tu as raison. Avec des mots uniquement, on ne gagnera rien... »

C'est alors qu'Ayden stoppe un instant son activité pour nous glisser une consigne, faire semblant de poser pour passer inaperçu. Malin ! 
« Dessine-nous comme deux de tes françaises ! » je lance en pouffant; de quoi détendre un peu l'atmosphère et nous aider à atteindre un beau sourire Colgate. 
Mais j'abandonne la pose un instant, levant un sourcil en voyant Maxine débarquer, flanquée des deux modèles réduits O'Connell. La réunion serait déjà terminée ? 
Non. Mais apparemment notre absence est difficilement supportable.

« Il ne s'agit pas de se disperser mais de se rendre un tant soi peu utile ! » je rétorque d'un ton enjoué contrastant nettement avec mes propos.
« Notre charmant trio de Big daddies avait l'air prêt à en découdre sur le champ. D'autres n'en pensent pas moins. Votre mari les a apaisé pour l'instant, mais je doute que cela dure longtemps. Nous en reviendrons au point de départ si on se cantonne à des promesses sans jamais fournir ne serait-ce que les prémices de quelque chose de concret dans les jours qui viennent. »
Ma pensée va bien au delà, et malgré la personnalité fictive que je me suis forgée auprès des réfugiés - sauf exception telle que Megara ou même notre compagnon illustrateur dans une moindre mesure-, je crois que l'agacement pourrait bien me pousser à piétiner cette apparence bienséante ici et maintenant.
Mais je referme la bouche illico en apercevant une autre silhouette, qui semble nous guetter. D'ici, je ne reconnais pas l'homme. Alors dans le doute, je préfère la jouer discrète, désignant la carte en partie achevée d'un signe de tête, je murmure. 
« Ça, c'était pour aider Jaden. »

Et puis, l'expression la plus neutre qui soit sur le visage, je considère notre attroupement du regard. Il y a Ayden, il y a Maxine et Megara, qu'on ne surprend quasiment jamais à se côtoyer et deux petites filles, desquelles j'ai tendance à me tenir éloignée, vu l'intérêt que je porte aux enfants. Quel était le mot d'ordre déjà ? Paraître naturels et faire comme si tout était normal ? 
Je soupire, avant de tourner les talons, puis de lancer d'une voix sonore : « Et bien Ayden, je crois finalement que tu as suffisamment de modèles pour toi ! Alors je vais me retirer. »
Et sur ce, je fais mon premier pas en direction du centre du gymnase en priant le ciel que la réflexion ait été élevée d'un niveau au cours de notre absence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Aujourd'hui à 0:07

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-