Partagez | .
 

 Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
Auteur
Message
Emerson R. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 154
Age IRL : 23

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 15:35

Kaycee ?

Sa fille était partie, et elle ne l'avait pas vu faire. Embarquée dans son opération à la va-vite, elle en avait oublié bien des choses. D'écouter simplement. La vie de Megara passait avant toute chose, et elle qui pensait que sa fille était dans son dos, bien tranquille... Lorsqu'elle revint en l'appelant, Emy se retourna, le teint pâle. Et elle croisa le regard de son mari, ne pouvant s'empêcher de sentir un poids la quitter. Comme si elle respirait tout d'un coup mieux, comme si sa présence changeait tout :

Kendale ! Elle se redressa, après avoir veiller à ce que Megara soit « bien ». Aussi bien que possible en tout cas dans son état. Les mains toujours couvertes de sang, elle bondit dans les bras de son homme pour le serrer contre elle, essayant de ne pas lui coller les paumes dessus. Bon dieu, j'étais morte d'inquiétude ! Tu vas bien ? Tu n'as rien ?!

S'écartant, elle planta son regard dans ses yeux bleus. Il était là, bien vivant, bien entier. Il semblait s'en être bien sorti. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux, mais elle les retint comme elle le put en essayant de rester forte. Elle avait encore tellement à faire. Des gens comptaient sur elle, sur ses capacités, pour guérir les blessures diverses et variées qu'il devait y avoir. Les combattants meurtries, les civils attaqués, les...

Il faut que tu m'aides, le lycée est libre n'est-ce pas ? Il faut l'amener à l'infirmerie, sa blessure est sérieuse ! J'ai réussi à retirer la balle et à arrêter l'hémorragie, mais...

Elle se stoppa, se retournant vers Meg avant de revenir vers Kendale. Pour elle, pour sa fille, pour Kendale, elle avait fait une chose affreuse. Elle n'était pas prête à le dire, mais sa lèvre inférieure trembla doucement alors qu'elle baissa les yeux, de honte. Ça n'était toujours pas le moment. Mais elle avait peur, encore, très peur, et cette guerre civile qui avait duré si longtemps lui revenait en pleine poitrine comme un vilain contre-coup. Elle fondit dans les bras de son époux, l'enlaçant de toutes ses forces pour être sûre de ne plus jamais le perdre.

C'est fini, n'est-ce pas ? Dis moi que c'est fini s'il te plaît...

La fin du monde commençait à peine.
Et il lui faudrait être assez forte jusqu'au point final de son existence.


So close no matter how far, couldn't be much more from the heart; Forever trusting who we are and nothing else matters ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Kendale J. Barnett
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 194
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 15:52


Kaycee est dans mes bras et je ne parviens pas à la lâcher. Je suis tellement soulagé qu’elle n’ait rien. Puis enfin, mon regard croise celui d’Emerson, occupée à prendre soin de Megara à l’intérieur de la tente. Doucement, je relâche mon étreinte autour de Kaycee laissant Emy prendre sa place. Elle saute dans mes bras, je la serre contre moi à l’aide d’un bras tandis que l’autre reste agrippé à l’épaule de Kaycee. « Chuuuut… Ça va, quelques égratignures mais je vais bien. » Elle ne doit pas s’inquiéter pour moi, j’ai déjà connu bien pire. Je l’embrasse doucement pour tenter d’apaiser ses craintes mais elle est complètement affolée, me demandant si le lycée est libre. Je n’ai pas le temps de lui répondre qu’elle s’inquiète de nouveau pour sa patiente restée dans la tente. Je suis certain qu’elle a assurée, comme toujours. Néanmoins, je sens qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Oui, il y a des gens qui comptent sur elle, des gens à sauver… Et je sais bien que c’est sa priorité mais là… C’en est trop pour elle, ça se voit… « Oui, je vais t’aider… Tu me diras quoi faire, ok ? Mais… Souffle un peu là… Est-ce que tu es blessée ? » Pas de réponse…

Je la regarde dans les yeux. Non elle ne va pas bien… J’essaye de l’interroger du regard mais elle finit par fondre en larmes. Je lâche l’épaule de Kaycee pour la serrer encore plus contre moi. Entre deux sanglots, elle me demande si tout ça est fini… Je finis par prendre son visage entre mes mains, essuyant une larme du bout du pouce. Plongeant mon regard dans le sien, je lui dis d’une voix basse. « Oui. C’est fini. Tu n’as plus à t’en faire pour ça... On l’a eu… On a eu Moore… Il a eu ce qu’il méritait… » Je l’embrasse sur le front avant de reprendre « Mais toi ? Est-ce que ça va ? Emy’… » Tellement soulagé de pouvoir la retrouver, la prendre dans mes bras, je n’ai pas fait attention à sa blessure… Pensant que tout ce sang sur son vêtement est celui de Megara… C’est Kaycee qui finit par me dire, les larmes aux yeux elle aussi… « Son épaule, papa… » Alors je tire doucement le col de son pull constatant alors qu’elle aussi a pris une balle. Je sens la colère monter une fois encore mais je fais tout mon possible pour rester le plus calme possible… « Emy’, il faut qu’on s’occupe de ta blessure… » Je la fais s’asseoir par terre avant de m’accroupir près d’elle. « Ça va aller, d’accord ? Ça n’a pas l’air trop grave, tu n’as rien d’autre ? » Hors de question de la laisser comme ça… La balle n’a fait que l’érafler mais c’était tout de même assez profond et ça saigne toujours… Heureusement d’ailleurs… C’est une blessure que je peux soigner dans trop de soucis… Car si la balle s’était logée dans son épaule, ça aurait été bien plus compliqué…





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 16:16

J'ai toujours les yeux fermés, la tête appuyée contre le mur. C'es fini, c'est fait.
Mon bras m'élance alors une fois de plus, une piqûre de rappel pour me signifier le lourd tribut que nous avons payé, le prix du sang. Mais il est trop tôt encore pour se lancer dans de telles considérations, de mon point de vue en tout cas. Pour le moment nous sommes victorieux, nous aurons tout le temps de nous recueillir et de pleurer les morts par la suite. D'ailleurs, peut-être même qu'on pourrait simplement sauter cette étape.
Je me surprends plutôt à ressentir une pointe de fierté en me remémorant les quatre victimes dont j'ai été l'assassin. Non, la petite Victoria ne récupérera pas sa vertu et oui, les pertes sont vraiment importantes, massives même. Mais ça m'est égal. Puisque j'ai eu la stupide idée de me joindre au combat, et puisque j'en ai payé les conséquences, je suis bien contente d'avoir mis ces hommes à terre.
Quatre vies pour ma douleur, ça me semble être un marché honnête.

Des pas attirent alors mon attention. Probablement qu'on vient chercher Ian pour les traîner au chevet d'un quelconque blessé, lui et sa patte cassée. Mais c'est avec surprise que je croise le regard d'Ayden, sale, mais en bonne santé. « Tu es vivant ! » je m'exclame, lui renvoyant tant bien que mal son sourire. C'est bon de voir un ami sain et sauf après tout ça.
Je reste cependant interdite lorsque ses bras viennent enlacer mon corps endolori. Non pas que ce soit désagréable, je suis juste... étonnée. Il ne me semblait pourtant pas qu'Ayden soit quelqu'un de démonstratif et ce qui est sur, c'est que ce n'est pas mon cas. Mais les circonstances sont particulières aujourd'hui, et au prix d'un petit effort, je parviens à le serrer contre moi de mon bras valide. « Bien joué. » je murmure, juste avant que nos retrouvailles ne soient interrompues par le venin craché par un Moore, traîné dans le gymnase sans que je m'en aperçoive.
Un silence lourd fait écho à ses paroles. Personne ne bouge pendant une seconde, mais je ne doute pas qu'il sera bientôt réduit en charpie. Oser prononcer de tels mots, ici, maintenant... Ce ne sont plus des provocations, juste de la folie, et sans doute un désir d'avoir le dernier mot blessant. Pathétique.
C'est sans surprise que je vois bientôt reparaître Jaden, qui fait bien vite taire le général. Trop vite ? Une balle, voilà qui est peu cher payé pour la boucherie qui a eu lieu ici, pour le sang versé, les os brisés, la chaire meurtrie mais il faudra s'en contenter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 17:35

L'idée de Daniel est bonne. évidemment. Bonne, même si je me vois difficilement transporter un poids lourd vu l'état pitoyable de ma cuisse ! Et de mon épaule. Soupirant un instant, je décide de prendre sur moi - est ce le cas de le dire - et de me redresser.
Mais me voilà bien vite coupée par l'arrivée d'un de nos vieux amis..

Je reste figée, à voir la tête du démon ainsi traînée parmi le bas peuple. On fait entrer l'accusé au tribunal des enragés. Son sourire fait trembler mes mains, et son rire fait bouillonner mon sang. Même devant l'horreur de ses crimes, ceux de ses sbires, il ne cherche aucune rédemption. Il n'admet même pas ses torts, ses erreurs, préférant manifester une cruauté qui me rend folle de haine, encore. Lui et ses hommes ont réussi à m'inspirer un sentiment bien pire que celui que j'éprouve envers l'alcoolique qui m'a lâchée en ce monde.

Mes poings se serrent, comme celui de nombreux survivants qui m'entourent. Le monstre a perdu mais il nous poignarde de ses mots. Comme si les morts autours de nous ne suffisaient pas.. Il me répugne. Il est tel un égout. Mourir comme des chiens, dit il.. Alors que je fixe amplement le couteau à mes pieds, cette arme que portait son laquais et qui me fait perdre mon sang.


" Je veux qu'il la ferme.. Je.. je veux qu'il la ferme.. pour toujours..

Le fusillant de mes chuchotements, je reprend possession de l'arme qui me revient de droit désormais, j'en ai décidé ainsi. Je rêve de lui glisser le fil de l'acier sur chacun de ses tendons. De lui extraire les genoux et de l'obliger à les lécher. Ouvrir lentement son ventre, et après l'avoir laissé admirer de quoi il est fait, lui enfoncer la pointe de la lame dans ses pupilles, prenant soin de ne pas lui offrir la mort. Pas encore. Le faire payer pour tout.. Ce carnage, l'apocalypse. Aussi lui faire payer le fait qu'Irvine m'ait larguée. Lui faire vomir des excuses pour la mort de mes parents. Pour celle de Megan. L'accuser de tout les torts, et laisser le juge trancher sa culpabilité.

Mais je ne bouge pas. Je ne fais que rêver de cette violence. Jaden l'exécute, obéissant à sa femme, ainsi qu'aux pensées de tous, j'imagine. Il exhausse mon souhait, ce génie. Je regarde le corps de Moore s'écraser sous le poids d'un seul tir. Un sourire satisfait s'étire sur mes lèvres.


Merci..

Je ne fais que murmurer. Il ne m'entends pas. Mais à achever celui que j'enviais de torturer, il vient de me libérer d'une chose qui n'est pas moi. Des pensées bien trop sombres pour que j'ose les définir à voix haute. Je secoue la tête, sans pour autant lâcher le corps des yeux.

... Je veux partir maintenant. Je .. je ne veux plus être près de lui.. près d'eux.. "

Mes yeux se posent sur tout ceux qui m'entourent. Je les supplie.. Par pitié oui, je veux être loin de ça. La mort appelle la mort..
Revenir en haut Aller en bas
Trey Cassidy
#Connard
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 19/03/2014
Messages : 473

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 17:58

Mes doigts se sont écartés tout en lâchant mes armes,

Je pouvais tout sentir, comme si mes sens s'étaient développé au delà de l'impensable. J'entendais les battements de mon cœur et le sang coulant à flot dans les veines de mes tempes. Je sentais chaque petit os de mon poignet se tordre de douleur à chaque petit mouvement que ma sœur me faisait faire et chaque goutte de sang, si infime soit elle, qui chutait du bout de mes doigts... L'odeur du sang et de la mort, la toux noyée dans l'hémoglobine de Vaughn qui agonisait derrière moi... Mais par dessus tout, je pouvais ressentir ma peur qui réduisait tout à néant... Je n'avais pas peur de mourir, ni même de souffrir, à dire vrai, je n'avais pas peur qu'il arrive quelque chose à ma famille non... J'avais peur de ce que j'étais devenu l'espace de quelques secondes, l'espace d'une éternité... Cette soif de sang qui m'avait possédée jusqu'à me faire frapper ma sœur sans la reconnaître... Inerte dans les bras de ma sœur, je regardais le vide, repassant en boucle cette scène dans ma tête, ce meurtre à main nue... Cette acte qui m'avait donné tant de satisfaction et de plaisir, me faisait me haïr à présent. C'était la première fois que je ressentais ça à mon sujet, avoir peur de moi même, peur de ce que je suis capable de faire...

Et le long de mes joues se sont mises à couler des larmes.

Alors oui, le peu de sang qui avait giclé sur mes pommettes se fit emporter par quelques larmes. Des larmes de honte, ou de peur, je ne faisais pas la différence... Mais ma sœur, celle qui comptait le plus dans ce monde de merde, les essuya d'un revers de pouce. Une chose après l'autre, d'abord les larmes, ensuite la tête, elle me déplaça le visage afin d'être face à face, cherchant de ses yeux à me sortir du vide. Revenant légèrement à moi, mes yeux se fixèrent dans les siens, cherchant une sorte de pardon de sa part... Je trouvais ce que je cherchais.

Je n'ai jamais compris pourquoi les dieux m'ont épargné,

Un bruit, retour à la réalité violent. Un coup de feu vient d'être tiré au milieu du gymnase, je n'ai même pas l'envie de regarder, ni même la force en fait. Mais le retour à la réalité me fait redescendre en pression, la douleur gagnant ma main, elle doit être cassée, je n'arrive pas à la bouger. Je grimace tant pis, mais j'ai besoin de serrer ma petite sœur dans les bras, la serrer fort contre moi pour la sentir vivante. Elle me rassure en me frottant le dos, sifflotant des petits chut à mon oreille, m'assurant que tout va bien, que c'est fini, comme une mère ferait à son fils qui vient de cauchemarder. Puis elle se recule, me souriant doucement et me faisant prendre conscience que nos parents sont encore là bas. Elle me dit qu'ils vont bien, mais elle n'en sait pas plus que moi, alors je me lève difficilement, prenant appuis sur la carcasse de Vaughn et me dirige vers la salle principale, London m'aidant dans ma démarche. Un tour d'horizon, je mate Bernie, Jay au dessus d'un Moore mort, Max et quelques autres... Puis tombe enfin sur mes parents, mon père est assis contre le mur au fond et je le vois grogner sur ma mère qui essaie de le soigner... Je crois qu'ils vont bien... Soulagé, je tombe à genoux, grimaçant contre ma main, la route est longue...

De ce jour noir de notre histoire que j'ai contée.




Lequel d'entre vous
Prétend éteindre le Soleil ?
Tu m'parles de qui ? Est-ce qu'on se connait ? Est-ce que t'es trop petit ou est-ce que je te regarde du sommet ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 19:24

Les sons, les sensations, la sueur sur ses mains, la douceur brûlante de la neige qui se déposait sur sa peau, le poids de son arme, le sang. Toute la bataille tournait en boucle dans l'esprit de la métisse. Eva était comme hypnotisée. Son corps était là mais pas son esprit. Absente, totalement. Le monde avait beau tourner autour d'elle, plus rien n'existait, plus rien n'était et ne sera. Elle est morte de l'intérieur. Cette folie qui a été la sienne, cette facette d'elle même qu'elle n'avait jamais vu. La honte, le déshonneur. Tellement de sentiments différents se bousculaient dans sa tête. Immobile. Seul sa respiration faisait bouger sa cage thoracique.

Et puis une voix, puis une deuxième, retentirent dans son silence. Un rien qui l'avait fait revenir, un tout petit peu. Elle était bien là. Dans une salle au milieu de dizaines de cadavres. Des survivants qui naviguait à la recherche de leur famille, en vie, ils l'espéraient tous. D'autres pleuraient. Du moins, c'était ce qu'il lui semblait. Et puis, un prénom. Le prénom. Celui pour qui ou pour quoi elle aurait fait n'importe quoi. Alec. Eva distingua le contour d'un visage. Petit à petit, son esprit lui rendait la vue. Sous ses yeux se trouvaient Norman, blessé. Non, ce n'était pas pour lui qu'elle aurait fait n'importe quoi. Pourtant, c'était bien à ses côtés qu'elle se trouvait. Eva redressa lentement la tête pour enfin constater le carnage qu'ils avaient créé. Elle en avait contribué. Deux fois plus que les autres. Elle avait tué, de sang froid, sans la moindre pitié. Et voilà ce que ça leur avait coûter. Des familles en deuil. Des âmes sœurs brisés. Des orphelins.

La jeune femme baissa de nouveau son regard sur ses mains tremblantes. Recouvertes de sang, et pas le sien. Cette vision la fit définitivement sortir de son état de fantôme. Norman la regardait, immobile, incapable de bouger, attendant une quelconque réponse de sa part.

J'sais plus.

Où étaient passé Luìs et Marco ? Que faisaient ils ? Personne n'allait venir l'aider ? Lui qui avait protéger son frère. Lui qui en prononçant le nom de son fiancée l'avait sorti de son mutisme le temps de trois mots. Eva plongea son regard dans le sien et lui caressa le front, comme pour le rassurer. Mais c'était bien elle qu'elle rassurait, essayant tant bien que mal de faire cesser ses tremblements. Puis un son. Sourd. Résonnant dans tout le bâtiment fit redresser la tête d'Eva. Son regard s'assombrit à nouveau, posé sur le spectacle qu'avait offert le chef de bande. Le responsable de toute cette tuerie était mort. Une balle dans la tête. Un sourire barra la bouche de la jeune femme. Au fond d'elle, elle aurait prit plaisir à presser cette détente. Puis le silence.

Son sourire s'estompa. Puis le vide, à nouveau. Eva était là. Mais quelque chose c'était brisé, sans doute à jamais. Son attention revint sur son ami. Il saignait beaucoup et il était pâle. Il lui fallait de l'aide. Mais se résigner à le laisser là, c'était hors de question.

Quelqu'un va v'nir. T'verras. On va t'sortir de là. Tout est fini. On va t'sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Norman T. Owens
#Shemale
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 10/12/2015
Messages : 1136
Age IRL : 25

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Sam 20 Fév 2016 - 20:08


Un dernier tir avait raisonné dans le bâtiment, Norman avait sursauté et s'était redressé pour essayer de voir ce qu'il pouvait bien se passer, d'où venait se tir et pourquoi une nouvelle détonation ? Son regard rechercha le coupable et c'était Jaden, Jaden qui venait de mettre fin à la vie de Moore. Pour Norman s'était une délivrance, le cauchemar était enfin terminé. Peut être qu'une balle n'était pas assez pour certain mais pour lui ça lui suffisait, ils pouvaient maintenant essayer de reconstruire quelque chose tous ensemble.

Sa main posée sur sa blessure, l'électricien retira sa veste avec difficulté et souleva son t-shirt pour voir l'état de sa plaie. Le sang coulait légèrement, la compression qu'avait faite Eva avait bien marché. Norman examina le trou et commençait à avoir des vertiges, il fallait qu'il arrête de regarder sinon il tournerait de l’œil une nouvelle fois. Il attrapa sa veste qu'il tourna autour de son buste, puis fit un nœud avec les manches pour faire compression sur sa plaie. Un gémissement de douleur sortie de sa bouche et ses mains venaient de trembler en serrant la boucle. Reprenant son souffle, il se recula et s'adossa au mur à coté d'Eva, la tette légèrement en arrière et les yeux fermés.

"J'vais essayer d'pas crever maintenant..."

Il était pale, le contour de ses yeux étaient rouges, des fines goutes de transpiration perler sur son visage et sur tout son corps. Il avait froid, il avait mal mais il devait se montrer fort. Il était encore vivant. Norman tremblait un peu, la fatigue d'avoir perdu une bonne quantité de sang.

Il tourna sa tete vers la métisse et regarda son visage, puis son corps, était-elle blessée ? Il se plaignait mentalement mais peut etre avait-elle quelque chose ?

"Tu devrais rejoindre tes frères, aller te soigner..."

Soupirant doucement, il regarda autour de lui et baissa les yeux. Il se sentait impuissant, pourquoi autant de gens avaient souffert ? S'étaient-il bien pris ? Avaient-ils attendu le bon moment pour attaquer ? Aurait-il eu un moyen d'éviter tous ces morts ?

"D'façon, j'bouge pas d'là...Donc tu sais où me trouver"

Norman eut un légé rire, mais se mit à avoir une violente quinte de toux, il serrait les dents pour essayer de faire le moins de bruit possible, de fine goute de sang s'échappèrent entre ses gencives, puis la pression était trop grande et le garçon cracha du sang. Etait-il en train de mourir ? Etait-ce sa fin ?

Le garçon s'effondra une nouvelle fois.


I am just a man
It's just another war Just another family torn Falling from my faith today Just a step from the edge Just another day in the world we live
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase   Aujourd'hui à 21:37

Revenir en haut Aller en bas
 

Event de Février - Sujet Commun - Le gymnase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» On ne vous oubliera jamais... [Sujet Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Event-