Partagez | .
 

 Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Mar 2 Fév 2016 - 15:46



   
   
   


Tuidra ohtoë (levé du jour) | Pv. Edwin Cross
 
Le soleil n’était même pas encore levé. Il semblait s’étirer comme un enfant somnolent dans un coin du paysage, à se rappeler qu’il devait faire son boulot de soleil. Le chalet paraissait bien calme à cette heure-ci, mais ça n’avait pas empêché Nara de se lever. Buzz débordait, bavant presque sur l’oreiller de la jeune femme, dans un sommeil profond et comblé. Elle sourit en lui caressant le bras. Ce dernier grogna mollement avant de se tourner sur le côté. Tant pis. Elle ne voulait pas le déranger et préférait se lever en toute discrétion, glissant du lit en lui laissant les deux couvertures. En caleçon à rayure d’homme par-dessus ses sous-vêtements, Nara enfila un soutien-gorge par-dessous son débardeur et attrapa un gros pull à grosses mailles qu’elle enfila par-dessus le tout, ainsi que de gros bas d’hiver en laine aux couleurs de l’art en ciel.

D’un pas feutré, elle descendit jusqu'au rez-de-chaussée tout en se grattant la tête encore légèrement endormie. Secoua la tête, Nara tentait d’émerger et de profiter du silence ambiant, synonyme de paix pour tout le monde. Elle savait que les habitants de cet endroit étaient en train de finir leur nuit, dans un monde éloigné de la réalité. Nara jeta un œil aux cadres qui ornait le mur de l’escalier sur lequel il y avait des paysages de la région peint par un artiste inconnu. Elle eu un petit sourire pour elle-même avant de poursuivre son chemin tout en continuant de chantonner. Cette berceuse à la langue étrange la mettait de bonne humeur en repensant au Burke Museum. Elle vit d’ailleurs sa lance, qui se trouvait près de l’entrée dans le cône destiné d’ordinaire aux parapluies des anciens vacanciers.

Cette langue étrange avait été le fruit de nombreuses études. Un ancien camarade et flirt, Mark, un allemand qu’elle avait connu à l’université, avait mené sa thèse sur les langages du paléolithique et avait tenté de retrouver cette langue originelle. Approximative mais assez agréable à l’oreille, mélange de plusieurs dialectes du monde, elle rappelait de bons souvenirs à Nara qui s’assit dans un fauteuil beaucoup plus grand qu’elle. Les jambes en tailleur, elle passa sa main sur son estomac qui grondait légèrement. Elle se sentait coupable dès qu’elle avait faim, parce que pour le moment, ils ne pouvaient pas tellement se permettre de chasser. Et quand bien même ils pourraient, Nara ne savait pas comment s’y prendre. Elle ne connaissait que du théorique, mais elle comptait sur une bonne âme du chalet pour lui apprendre.

Pour le moment, et depuis le jeudi précédent, ils étaient confinés à l’intérieur à cause de la neige. Nara prenait sur elle. Elle comptait les jours en cherchant dans son esprit les souvenirs des cours de géologie de la fac, une option qu’elle avait prit par simple curiosité. Ils étaient déjà en février, ce qui n’était pas négligeable. Il suffisait d’être patient et d’attendre que le gibier sorte de lui-même à la recherche d’une partenaire de reproduction. Tout en continuant de fredonner, Nara se leva alors pour se diriger vers la fenêtre. Mais elle aperçut un oiseau de proie, qui appartenait à Edwin. Elle n’était pas imprudente et n’approcha pas plus près, de peur de l’effrayer ou qu’il ne soit violent. Elle resta alors plantée comme un piquet, en fredonnant. L’oiseau la regardait, elle le regardait. Un simple ronflement venu de l’étage vint troubler l’ambiance surréaliste du rez-de-chaussée, bruit qui n’attira ni l’attention de l’animal, ni de Nara.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Edwin I. Cross
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 136
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Jeu 4 Fév 2016 - 19:27

Un nouveau jour se levait. Encore un matin où le soleil prenait le temps de montrer le bout de son nez, lui aussi profitant d'un repos prolongé comme la plupart des survivants rassemblés dans les dortoirs du grand chalet. Sur la couchette d'à côté, Ed observa un instant Lilou, endormie. Il l'avait sauvé et bien qu'il commençait doucement à se lier aux personnes présentes, il ne se séparait que rarement de la jeune femme. Durant tout le trajet, il avait veillé à ce qu'elle ne manque de rien ou qu'elle ne prenne pas froid. Il avait veillé sur elle plus qu'il avait veillé sur d'autre. Dans tous les cas, ce matin là, il s'était levé en silence et s'était habillé d'un t-shirt, un pantalon et un pull. Le fauconnier s'approcha doucement de la blonde pour remonter la couverture sur elle avant de quitter la chambre qu'ils partageaient avec un autre survivant. En chaussette, il marcha lentement jusqu'au bout d'un couloir et observa les alentours. Toujours énormément de neige. Trop pour pouvoir sortir et tenter de chasser, trop pour se déplacer aisément et même pour les rondes, ceux qui iraient... Ils seront en galère. Soupirant profondément il se dirigea vers les escaliers.

Que faire aujourd'hui ? Du moins, ce matin et jusqu'à ce que tout le monde soit levé pour déterminer qui ferait quoi. Du pain. Tiens, s'il faisait du pain ? Après tout, avant d'être fauconnier, il était boulanger et du pain, ça ne se refusait jamais, surtout pour des gens qui se rationnaient avec raison. Ce serait l'occasion de remplir un peu plus les estomacs. Pourtant, ce qui freina l'homme dans son idée, c'est qu'il ignorait totalement ce que le groupe possédait en réserve, exactement. Si dans les camions, il avait fait parti des premiers à fouiller dans les caisses afin de nourrir les autres survivants, il n'avait pas prit le temps de faire un inventaire. Mais qu'importe, il irait voir plus tard. Descendant les marches, il sentit le froid s'insinuer entre ses vêtements et son regard se posa sur les âtres dont les flammes demandaient à être alimenter. Bien, il le ferait mais avant, un petit café avant d'aller dire bonjour à son oiseau. Parlant de rapace, Edwin chercha la bestiole du regard et haussa un sourcil surprit. Une silhouette féminine faisait face à son animal de compagnie.

Restant à l'écart un instant, le fauconnier se mit à sourire, amusé. Cela ressemblait à une de ses films hollywoodiens où un humain gagnait le respect de l'animal en restant debout devant lui, le fixant du regard. Et puis, après quelques plans des yeux de l'une et de l'autre, une voix cosmique les annonceraient liées  car équipières nées pour se trouver et sauver le monde. Enfin, elles partiraient à l'aventure et délivreraient le monde du mal qui le ronge. Se retenant de rire, Ed glissa les mains dans les poches, il se dit qu'en fait, il aurait dû tenter sa chance en tant que scénariste, son idée de film étant, selon lui, plutôt pas mal. Enfin, il fit quelques pas jusqu'à la demoiselle, prenant le soin de se placer derrière elle pour ne pas briser immédiatement la bulle qu'elle avait crée avec l'oiseau.

- Encore un peu et Sora s'habituera à toi et qui sait, tu pourras probablement la porter au gant. Enfin, il faudra quelques heures d'entraînement et pas mal de bouffe pour qu'elle accepte mais ce sera déjà un bon début.

Laissant à la jeune femme le temps de se remettre de la possible frayeur qu'il lui avait causé, le dresseur se décala pour se placer à côté de son rapace et lui effleura lentement le haut de la tête, caressant du bout des doigts ses petites plumes. L'oiseau de proie était encore très jeune mais en présence d'humains, elle restait encore très docile. Glissant doucement les doigts sur les ailes fragile de l'animal, Ed posa son regard noisette sur la petite brunette, lui tendant la main avec un sourire qui se voulait tout à fait confiant et amical.

- Donne ta main ? Tu vas voir, la sensation des plumes sous les doigts est extraordinaire.

Ou peut-être que ça ne l'était que pour lui, puisqu'il vivait de sa passion. Le fauconnier posa la main féminine délicatement sur le plumage. Sora eut un mouvement, peu rassurée par cette nouvelle personne mais son maître retint son attention en l'appelant avec quelques claquements de langue qu'elle connaissait bien. Le bec à demi ouvert, elle se laissa faire, attentive aux prochains ordres qu'on pourrait éventuellement lui donner. Nouveau regard à sa compagne.

- Alors, t'en penses quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274    Jeu 4 Fév 2016 - 21:18



   
   
   


Tuidra ohtoë (levé du jour) | Pv. Edwin Cross
 
Nara aurait pu rester des heures, les genoux enfoncés dans le canapé à regarder cet oiseau. Secrètement, elle espérait qu’il agisse, qu’il fasse quelque chose pour lui montrer qu’elle avait de l’importance à ses yeux. Mais non. Elle n’était qu’un être humain qu’il croisait dans sa vie d’oiseau. Elle n’aurait aucun impacte. Nara pencha la tête sur le côté avant d’enfoncer son menton entre ses deux avant-bras posé sur le dossier épais du fauteuil en cuir. Mais Nara se redressa en un sursaut lorsqu’elle entendit une voix. C’était Edwin. Cet oiseau lui appartenait. Que faisait-il avant l’Apocalypse ? C’est ce que se demandait Nara. Peut-être travaillait-il dans un parc à thème ou zoo dans lequel il y avait des démonstrations de vol d’oiseaux de proie ?

Elle esquissa tout de même un sourire en se frottant un œil de son poing, comme une enfant. Edwin était un garçon gentil, tout le temps fourré avec une petite blonde avec qui Nara n’avait jamais discuté, du moins pas qu’elle s’en rappelle. « Il s’appelle Sora ? C’est joli. » Nara avait toujours eu envie d’un animal de compagnie. Mais elle n’arrivait déjà pas à gérer son père, alors un animal… Pourtant, si l’Apocalypse n’avait pas pointé le bout de son nez, elle aurait peut-être fini par prendre un chat ou un chien, dans son nouvel appartement tout à fait convenable pour ce genre de petits projets. Elle plissa ses petits yeux noirs en amande lorsqu’elle sourit, en regardant d’un air attendri Edwin et son animal, qui semblaient assez complice.

Descendant du canapé, se remontant l’une de ses grandes chaussettes colorées qui lui arrivait au bas de la cuisse. Elle n’osait plus bouger, parce qu’elle avait peur de l’effrayer. Mais Nara ne s’attendait pas à ce qu’Edwin lui propose d’une voix douce, de toucher l’animal. Elle jeta un regard ahurit au jeune homme avant de hocher la tête, s’avançant aussi doucement qu’elle parlait. « C’est vrai ? » Elle tendit sa main vers Edwin et pu sentir les plumes de l’oiseau. Nara refoula un sursaut quand elle vit que Sora bougea la tête, inquiet de se faire caresser par quelqu’un d’autre que son maître. Tout doucement, Nara bougea les doigts entre la main d’Edwin pour pouvoir caresser l’animal elle-même. C’était la première fois de sa vie qu’elle faisait ça.

« C’est trop bien… ! » Elle eu un énorme sourire, dévoilant ses dents, un enthousiasme feutré par sa voix qu’elle n’osait pas trop élever. Peut-être que l’oiseau finirait par s’habituer à elle ? « Tu faisais quoi avant pour avoir une telle créature ? » Dans le ton de sa voix, on pouvait deviner que le mot créature était positif. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de toucher un animal pareil. Alors pour Nara qui n’avait jamais côtoyé d’animaux avant, c’était d’autant plus impressionnant. Elle aurait voulut lui chanter sa berceuse d’une langue venue d’une autre époque, mais elle avait peur de l’effrayer.

« Qu’est-ce que je devrais faire pour qu’elle n’ait plus peur de moi ? » Demanda-t-elle doucement à Edwin en retirant sa main pour venir la tenir dans son dos. Elle se sentait en terrain inconnu. Nara n’était pas souvent face à quelque chose qu’elle ne connaissait pas, pas du tout, comme c’était le cas ici. Edwin semblait véritablement passionné. Nara le voyait par la façon dont il avait de regarder l’animal. Elle comprenait ça. Elle avait été entouré elle-même par des passionnés. Son père, par l’art, Buzz, par le dessin. Quant à elle, c’était les pré-Hommes. Sa plus grande frustration, qui était tout à faire idiote si elle viendrait à en parler à quelqu’un, c’était de ne jamais pouvoir en rencontrer un, pour de vrai.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Edwin I. Cross
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 136
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Ven 4 Mar 2016 - 23:14

Edwin avait laissé à Nara le temps de s'habituer à la douceur des plumes du rapace. Lorsqu'il l'avait sentit prête à tenter elle même sans qu'il ait besoin de l'accompagner dans le geste, il la laissa faire, allant, de son côté, caresser le cou de l'animal. Voir la jeune femme aussi émerveillée que lui au contacte de l'oiseau lui offrit un second souffle. Un de ces souffles qu'il avait quand il travaillait au zoo ou quand Travis l'aidait à la volière. Oui, cette sensation de faire découvrir un nouveau monde lui plaisait. Le fauconnier laissa à sa jeune amie le temps de profiter encore un peu avant de sourire à sa remarque. Oui, c'était top de pouvoir être aussi proche d'une créature comme Sora, c'était toujours impressionnant comme expérience. Enfin, la question de la demoiselle lui fit sourire un peu plus.

- Eh bien... Je suis fauconnier. J’exerçais à Woodland Park. Soigneur animalier du côté de la volière, tu te doutes bien.

C'est un brin de nostalgie qui vint finaliser son explication. Son boulot lui manquait, ses amis lui manquaient et puis surtout ses animaux. Il se souvint instantanément de l'ordre des cages, du nom de tous les rapaces, du nombre d'espèces qu'ils avaient. Il se souvint des pesés, des spectacles, des soins, et même des quelques oisillons qui naissaient au sein de l'établissement. D'ailleurs, il repensa aux couveuses et aux nombreuses éclosions dont il ne pourrait plus jamais s'occuper. L'infection avait bouleversé tellement de choses... Bien qu'un tantinet triste, Edwin n'en garda pas moins le sourire. Il avait au moins pu sauver Sora.

- En fait, je l'ai sauvé. Quand je suis arrivé à Century avec mes collègues, on venait de nous déloger du zoo. On y avait élu domicile pour s'occuper autant que possible des bêtes. On les nourrissait comme on pouvait, quitte à les rationner plus que d'habitude. Heureusement qu'on avait pas mal de réserves. Et je m'occupais déjà de Sora. Elle avait l'aile brisée. Au moment de nous rapatrier, je l'ai emmené dans mes bagages C'est pour ça qu'elle est là, avec nous.

Une survivante indispensable, qui plus est. Grâce à elle, le groupe n'aurait pas trop de mal à avoir du petit gibier dans les réserves, même s'il était vrai qu'il faudrait bien plus qu'un jeune faucon pour pouvoir les remplir convenablement. Dans tous les cas, l'oiseau de proie restait une aide non négligeable. Enfin, le soigneur releva la tête pour observer Nara avec un sourire amusé et complice à la fois. Elle se montrait curieuse et il appréciait vraiment cette qualité. Elle lui donnait la chance de pouvoir parler de sa profession et de sa passion, de son mode de vie. Se reculant d'un pas pour laisser sa boule de plume respirer un instant. Posa la main sur l'épaule de la jeune femme, il lui offrit un clin d'oeil.

- Tu veux essayer ?

Faisant signe à sa compagne matinale d'attendre, Ed s'élança, aussi silencieusement que possible, jusqu'à sa chambre. En y entrant, il fit attention à faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller ses deux camarades de chambres encore endormis. Approchant de son lit, il fouilla dans son sac pour retrouver son précieux gant en cuir. En quittant la pièce, son regard se posa quelques secondes sur les visages puis il revint trouver son apprentie, lui montrant l'objet qu'il tenait.

- Ça, c'est la sécurité. Je vais te montrer d'abord et ensuite tu essaieras, d'accord ?

Edwin enfila le gant et le contact du cuir contre sa peau le fit frissonner de plaisir. La sensation était la même que lorsqu'il avait porté une chouette, la première fois. Doucement, il amena son poignet au niveau des serres de Sora et il l'appela doucement pour l'inciter à grimper sur la protection. Ensuite, il accrocha rapidement les lanières autour des pattes du rapace d'un crochet relié au gant afin que l'oiseau ne s'en aille pas à n'importe quel moment. De plus, sécurité supplémentaire, l'homme bloqua les lanières entre ses doigts, signifiant ainsi à la boule de plumes qu'elle devait rester.

- Elle est très jeune et pas totalement dressée donc elle a aussi du mal avec moi. Mais elle a l'air en forme aujourd'hui, alors je pense qu'elle va plutôt bien obéir. Je la repose et je te montre.

Détachant les lanières puis les libérant, le fauconnier renvoya son animal au perchoir d'un léger mouvement de bras. La bestiole s'en alla sans demander son reste, attendant patiemment qu'on lui en demande plus. Il lui arrivait d'avoir son tempérament mais elle semblait réellement décidé à bien faire les choses en ce jour. Probablement la visite de Nara qui l'intriguait et qui l'incitait à se montrer docile. Quittant le gant, Edwin le tendit à sa compagne, l'incitant à l'imiter en le mettant puis il s'avança d'un pas pour lui montrer comment se placer.

- Tu feras attention, cette petite chose pèse son poids. Avant de l'appeler, tu prends un morceau de lanière du gant et le pli comme si tu voulais en faire une boucle. Elle va croire que c'est un appât et va donc venir le chercher. Ensuite, faudra attacher le crochet à ses lanières et le tour est joué, elle restera jusqu'à ce que tu lui fasses signe de partir.

C'était la version courte et rapide de l'apprentissage, certes, mais c'était surtout le meilleur moyen pour que Sora accepte de se poser sur le gant sans demander son reste. Se postant alors derrière Nara, l'homme aida la jeune femme à mettre en pratique ses quelques indications et lui leva ensuite le bras en appelant le rapace gentiment pour attirer son attention. Suivant les ordres, l'intéressée fit un court vol pour se poser là où on la réclamait et c'est avec un sourire plein de fierté qu'Ed vit l'animal claqué du bec, se manifestement sagement ensuite par quelques chants.

- Alors ? Verdict ?


Arrivage de Futur Papa
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Dim 6 Mar 2016 - 12:56



   
   
   


Tuidra ohtoë (levé du jour) | Pv. Edwin Cross
 
 Un soigneur. Nara s’attendait à quelque chose de ce genre-là. Mais qu’un soigneur soit resté fidèle à son métier pour s’occuper de cette bête. Pourtant, quand l’Apocalypse avait commencé, tout avait basculé. Les gens avaient oublié quel métier ils pratiquaient, ils avaient oublié la notion de responsabilité, ils avaient juste cherché à se cacher à se protéger de la nouvelle menace qui les détruirait tous. Edwin lui, avait pris la peine de sauver cet animal. Nara le fixa un petit moment sans sourire, plongée dans la réflexion. Elle ne jugeait jamais les gens mais dans le cas d’Edwin, elle cherchait à comprendre ses motivations. C’était un véritable passionné, cela c’était vu lorsqu’il lui avait rendu son regard complice, en la laissant caresser l’animal.

« Elle doit le sentir… Que tu lui veux du bien. » Répondit alors Nara simplement d’une voix douce en penchant la tête comme un chiot observant sa progéniture, le regard posé sur l’animal. Ce dernier tourna aussi la tête sur le côté, ce qui fit rire la jeune femme, qui se recula un peu pour ne pas lui faire peur. « J’imagine qu’elle doit sentir ce genre de choses. » Nara n’avait jamais eu d’animaux, mais elle avait un bon feeling lorsqu’elle était en leur compagnie, les rares fois où cela pouvait arriver. Elle se passa la main dans les cheveux mais bientôt, elle eut un regard étonné lorsqu’Edwin, un sourire complice sur le visage, lui proposa d’essayer. D’essayer quoi ? De la prendre ?

Nara ouvrit la bouche mais rien ne sorti. Il quitta la pièce en la laissant à côté de l’animal, qui tourna la tête en direction de son maître en poussant une exclamation interrogative. Nara haussa les épaules comme si elle s’adressait à un être humain avant de se rendre compte de son geste et de sourire d’elle-même. Elle resta planter là à attendre le retour du fauconnier. Sans mots dire, elle hocha gentiment la tête lorsqu’il désigna le gant de cuir qu’il avait enfilé pour lui montrer. En le voyant faire, elle se figea. Nara avait peur qu’en respirant, l’animal ait peur. Alors elle ne faisait alors que de petites inspirations pour ne pas l’effrayer, avant de finir par sourire.

D’un côté, la pratique du vol avait quelque chose de spécial : Une certaine manipulation de l’animal. Mais en voyant l’oiseau regarder de nouveau le duo sur son perchoir, à attendre les ordres, Nara avait une autre vision de la chose. Sora avait beau confondre la lanière avec un appât, elle rejoignait le gant en espérant se voir confier une mission importante. Comme si un lien étrange la liait à Edwin. « C’est vraiment fascinant... » Encore une fois, le côté rêveur de Nara se réveillait. Elle aurait adoré que la bête puisse parler, ou en tout cas communiquer son ressenti. Elle voulait comprendre ce qu’elle pensait de tout cela. Pas grand-chose très certainement.

« Donc je l’enfile et je fais la petite boucle… J’attache… Okay… » Dit-elle alors doucement en enfilant le gant à son tour. Il était légèrement trop grand pour sa petite main, mais elle sera les liens convenablement pour ne pas faire glisser l’animal. Lorsque ce fût fait, Nara eu un sourire pour elle-même, avant de relever le nez vers Edwin, assez fière. Elle avait l’air d’une enfant à qui on présentait un bébé animal. Edwin se pencha pour lui demander son avis sur l’expérience qu’il lui offrait. Elle ne put réprimer son large sourire en faisant naviguer son regard entre l’animal et Edwin. « C’est… Vraiment bizarre. Mais woah… Je l’adore ! » Nara était comme ça, empathique et sociable. Elle adorait déjà Edwin, parce qu’il devait s’agit d’un garçon calme et fidèle, et son animal, parce qu’il avait la réaction la plus pure de sa condition animale.

« Je me demande ce qu’elle doit penser de tout ça. Du moment qu’elle a de quoi chasser, ça doit lui aller qui ait plus autant d’humains dans les parages… » Pensa Nara à voix haute en penchant de nouveau la tête, l’oiseau imitant son geste en la fixant, alors que la jeune femme ramenait très légèrement son bras vers elle pour pouvoir approcher son autre main nue vers l’oiseau. Elle priait pour qu’il comprenne son attention de lui caresser la tête… Se laissant faire, c’était comme si elle pouvait communiquer avec Sora sans avoir besoin de parler. Nara comprenait alors tout le dévouement du dresseur pour son animal, malgré l’Apocalypse.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Edwin I. Cross
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 136
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Mer 16 Mar 2016 - 0:08

Voyant Nara se débrouiller comme un chef bien que ce soit sa première expérience du genre, Ed la laissa faire, confiant. Sora bien qu'ayant son petit caractère, était sage et se laissait manipuler sans problème, battant parfois des ailes quand une action se passait de façon différente. Pourtant l'oiseau montrait aussi son intérêt pour la jeune femme qui la tenait au gant. Revenant vers son apprentie, Ed lui posa la main dans le milieu du dos, écoutant attentivement ses réflexions avant de venir, de son doigts, caresser à nouveau les petites plumes de Sora.

- Comme elle est née en captivité, en réalité, elle est habituée aux humains. Ce qui fait que si on la relâchait sans lui avoir apprit à se débrouiller seule, elle aurait une chance sur deux de s'en sortir... Et même si elle chassait, elle attendait forcément que je sois là pour que je récupère la proie. C'est comme ça qu'on l'a élevé.

Le bout des doigts du jeune homme effleurèrent encore et toujours le plumage alors que l'oiseau attendait qu'on lui demande autre chose. Poussant délicatement Nara jusqu'à la fenêtre, Ed lui montra comment reposer l'animal sur son perchoir, à savoir le rebord de la fenêtre, et lui mit la main sur l'épaule, la félicitant d'y être parvenue sans trop de gêne.

- Garde le gant, je n'ai pas fini de te montrer comme c'est agréable d'avoir un faucon pour compagnon !

Se dirigeant vers la cuisine, l'homme s'empressa de prendre un morceau de gibier capturé la veille et découpa quelques lamelles dans la viande. Suffisamment pour que son rapace ait de quoi tenir jusqu'à ce qu'ils sortent pour de nouveau trouver de petites proies à achever. Revenant auprès de la jeune curieuse, il prit la main gantée et lui mit un morceau entre le pouce et l'index, laissant largement un bout dépassé afin que la boule de plume puisse voir son repas.

- Tu serres à peine, une fois qu'elle va le coincer, tu la laisses tirer et tu lâches.

L'incitant à faire, Ed observa avec fierté Sora. Il avait connu des oiseaux rebelles à l'idée d'avoir un autre dresseur débarqué. Il se souvint de quelques stagiaires que les oiseaux avaient mis à l'épreuve. Parfois ils gagnaient, parfois le stagiaire était assez autoritaire pour que les rapaces acceptent de bosser avec lui. Lui-même avait dû faire ses preuves, au début, pour apprivoiser les animaux, les faire travailler et pouvoir monter quelques spectacles avec eux. Comme les humains, ils avaient leur caractère, leur façon de faire. Il fallait les gronder, leur apprendre, veiller sur eux et les soigner si nécessaire. Les humains apportaient amour et soins à chaque pigeon qu'ils avaient. Alors aujourd'hui, voir Nara heureuse de participer aux tâches qu'effectuait chaque soigneur, c'était juste un réel bonheur. Elle lui rappelait son état, le jour où l'idée de devenir fauconnier vint effleurer son esprit de grand enfant. L'ancien boulanger n'avait pas céder au début, à cette envie de tout plaquer pour faire de son nouveau rêve une réalité. C'est un malencontreux accident qui lui fit faire le pas. Devenir fauconnier l'avait en quelque sorte sauvé d'une potentielle dépression. Côtoyer ainsi de si beaux oiseaux, lui faisait toujours un effet monstre. La joie illuminait ses yeux et son coeur battait de plaisir. Tout ce qu'il voulait, c'était partager cet expérience et la petite brune lui offrait tellement sans le savoir. Partager avec elle ce bout d'aventure donnait l'impression à Ed d'être lié par un début d'amitié à Nara. Alors que Sora se régalait, Ed s'appuya sur le mur à côté d'elle.

- Quand on aura le matériel, tu voudras m'aider à construire un habitat pour elle ? La garder ici, c'est bien, parce quelle a la chaleur et tout, mais ce serait mieux si elle avait son espace et ça éviterait que le chalet soit redécorer à sa façon, si tu vois ce que je veux dire.

Avec un petit rire, le fauconnier observa les tâches de fiente causées par Sora. Il attendrait que la jeune femme parte pour se mettre à nettoyer. Pas question de laisser une telle saleté à cause de la bête.


Arrivage de Futur Papa
Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Mar 29 Mar 2016 - 21:28



   
   
   


Tuidra ohtoë (levé du jour) | Pv. Edwin Cross
 
 Nara ne voulait pas quitter la bête. Pas tout de suite. Elle voyait sa poitrine se baisser et se soulever rapidement au rythme de sa respiration, ça la berçait presque. Elle avait conscience de ce qu’elle avait entre les mains : Un animal sauvage qui avait sa propre vision du monde, sa propre conscience et des états d’âmes. Sora appartenait à Edwin parce qu’il avait été son soigneur, parce qu’il lui voulait du bien, elle reconnaissait ce trait de caractère en lui. Nara avait une sorte de super pouvoir nul avec les animaux, elle avait peut-être une certaine bienveillance qu’ils ressentaient. Pendant que la jeune femme profitait de cet instant de complicité, Edwin lui expliquait que l’animal avait son petit caractère, et qu’elle avait besoin des humains autant qu’ils avaient besoin d’elle.

Il la conduisit près de la fenêtre pour reposer l’animal sur son perchoir. À contrecœur, Nara laissa Edwin la guider, les yeux rivés sur l’animal qu’elle n’arrivait pas à quitter du regard. Elle allait retirer le gant, presque déçue, mais Edwin s’enthousiasma face à la réaction de l’ancienne chercheuse. Il pouvait lui en apprendre plus, et Nara ne se ferait pas prier. Elle détourna le regard de Sora seulement lorsqu’Edwin parti chercher un morceau de viande. Certains pouvaient avoir peur de se faire pincer le doigt par le bec tranchant de l’animal, mais Nara était confiante. De toutes façons, elle avait le gant pour la protéger. Elle prit donc le morceau de viande et écouta les instructions d’Edwin avec attention.

Le contact avec l’animal était plus intime, bien qu’indirectement, Sora ne désirait qu’une seule chose : Le morceau de viande. Mais parfois, à force de résister en tenant fermement le morceau, le faucon levait la tête en la penchant légèrement sur le côté, en regardant la jeune femme, avant de retenter sa chance. Elle lui laissa après un petit moment, ne pouvait s’empêcher d’afficher un sourire presque béat à la vue d’un tel spectacle. « Je comprends pourquoi tu as voulut faire ce métier. C’est juste super. » Murmura Nara, n’osant pas élever la voix trop fort pour ne pas effrayer l’oiseau. Mais ce dernier avait relevé la tête doucement et observait le duo humain d’un œil assez calme, penchant son bec quelques fois comme pour apprécier ce moment de complicité entre eux.

Nara décolla son regard de l’animal vers le visage éblouit d’Edwin. C’était un type bien, passionné, qui avait l’air de s’être réfugié dans sa passion pour fuir quelque chose. Est-ce que ça regardait Nara ? Non, et c’était pour ça qu’elle n’allait pas s’en mêler ni même poser une quelconque question potentiellement gênante. La proposition d’Edwin fit sourire davantage Nara, qui pensait que cette journée démarrait merveilleusement bien. Retirant son gant pour le lui rendre, elle hocha la tête avant de reporter son attention sur Sora. « Ouais bien sûr, et puis elle aura son petit endroit au calme, ce sera mieux pour elle. » Elle ne glissa pas dans sa phrase que les excréments de l’animal étaient en plus porteurs de germes et qu’il fallait faire attention à l’hygiène, parce qu’elle savait très bien que Edwin était déjà au courant.

Elle loucha cependant sur une ou deux tâches laissées par l’oiseau au bord de la fenêtre avant d’esquisser un sourire. « J’aimerais bien qu’on devienne copines toutes les deux… » Dit-elle d’un air presque enfantin en jetant un œil à la bête pour approcher de nouveau sa main, prudemment comme tout à l’heure, comme le lui avait montré Edwin. Le touché de son plumage était quelque chose de spécial. Nara avait eu l’habitude d’étudier des civilisations et des êtres éteints depuis longtemps, mais cette créature extraordinaire était bien vivante devant elle. Alors elle devait en profiter.

Se tournant ensuite vers Edwin, elle eu un sourire lui étant directement adressé. Elle était touché par son geste mais cela lui donnait envie de lui parler, de passer du temps avec lui. Elle était contente que ce genre de personnes soient avec elle dans ce chalet. « La fauconnerie ça date du VIIème siècle environ, ça me change de mes cailloux et de mes morceaux d’os ! » Plaisanta Nara avant de s’éloigner de l’oiseau pour s’asseoir sur l’accoudoir de l’immense fauteuil de cuir, disposé dans la pièce principale.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross   Aujourd'hui à 19:27

Revenir en haut Aller en bas
 

Tuidra ohtoë (levé du jour) ♦ Pv. Edwin Cross

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quand le soleil se lève sur les MONTS D’ARREE
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-