Partagez | .
 

 Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Dim 7 Fév 2016 - 22:43


Hope Is Stronger Than Fear
PV : Fawn L. Müller

Dwight sentait bien que Fawn était mal à l’aise à la prononciation du prénom de Leah. Il pouvait comprendre, elle n’avait certainement pas tout saisi concernant la relation qu’elle entretenait avec les autres. Elle devait jouer aux devinettes avec chaque membre du groupe. Il savait que c’était un sujet bien trop sensible, il n’en avait jamais reparlé avec Feather. Il savait que cette confrontation serait trop dure à supporter. Elle lui en voulait, et il s’en voulait tout autant. Il ne savait pas lui dire non et c’est ça qui avait tué la femme qu’il avait aimée. Aujourd’hui, elle était morte depuis près d’un mois, il avait pratiquement fini de faire son deuil, mais il attendait toujours le pardon de sa sœur. Fawn affirmait que les Momsen étaient forts. Elle avait raison, c’est le caractère de Norvégien qui leur interdit de plier.

Les paroles de la brune lui réchauffaient le cœur, on avait l’impression qu’elle le comprenait à la perfection. Elle lui avait dit les mots justes. C’est vrai que sa douleur à l’épaule le faisait horriblement souffrir. Elle le réveillait en pleine nuit, l’empêchait de faire un tas de mouvement, mais ce n’était rien en comparaison de la douleur que représente la perte d’un être cher. Il le savait parfaitement. « Je suis sûr que tu as raison, aujourd’hui elle est morte depuis un mois. Je me sens prêt à en parler. J’ai fait mon deuil, maintenant j’attends le pardon de Feather. Si tu as des questions, tu peux me le poser, je te répondrais. » Il se sentait prêt en partie parce qu’il avait frôlé la mort, il s’est rendu compte à quel point la vie est fragile dans le monde présent. Il avait cru la voir alors qu’il avait déliré alors qu’il était pratiquement inconscient. Voilà, c’est tout un tas de choses qui lui avait réalisé qu’avoir des sujets tabou était une connerie sans nom.

Dwight avait proposé de se joindre à sa quête peut-être plus par générosité qu’autre chose. Partir à la chasse d’un homme qu’il ne connaissait pas n’était pas évident, surtout que s’il était craintif il pourrait faire comme l’autre con et lui tirer une balle dans l’épaule. Évidemment, Fawn refusa la main tendue, n’importe qui à sa place aurait fait la même chose. Le blond était blessé, il en aurait certains pour 4 mois avant d’être totalement guéri. Il la regarda en lui faisant un sourire. « Tu as raison, en tout cas sache que si un jour tu pars tu seras la bienvenue et il en sera de même pour ton frère s’il revient. » Il était en train de proposer à tout le monde de le rejoindre. Il n’était pas du genre à avoir le cœur sur la main, mais s’il pouvait sauver des vies, il n’hésitera pas une seconde.

Fawn est là depuis presque un mois, mais l’homme la sent encore un peu sauvage. Un peu comme un chat errant qu’on héberge, on a beau lui donner à manger tous les jours et une couchette prêts du feu, il a toujours du mal à s’habituer à sa nouvelle maison. Il faisait de son mieux pour l’apprivoiser, petit à petit sans la bousculer. Des sourires et des gestes amicaux, il n’avait rien trouvé de mieux. Une fois qu’ils avaient fini de lui remettre son t-shirt, il passait une main dans sa barbe qui commençait à bien pousser alors qu’elle faisait remarquer qu’il n’avait rien d’un enfant. Physiquement, il ne l’était plus et mentalement, il avait bien évolué. « Si j’étais encore un enfant à trente-deux ans, je t’avoue que je vivrais mal. » Un sourire en coin, il avait longtemps été un enfant dans sa tête, mais il avait fait le nécessaire pour grandir au cours de c’est deux dernières années principalement. Il avait eu du mal, mais il avait réussi.

Il écoutait attentivement, l’histoire de Fawn, elle n’avait pas eu une vie facile, mais elle semblait pouvoir compter sur ses proches. Il connaissait l’importance de la famille et savait parfaitement ce que la solitude pouvait faire ressentir. Elle devait s’inquiéter énormément pour les siens. « Je comprends ce que tu ressens, je ne sais pas ce qu’est devenue ma mère. » Il espérait secrètement que l’épidémie n’ait pas atteint la Norvège, mais il n’en savait rien. Il n’en avait pas non plus parlé avec Feather, il ne voulait pas l’inquiéter. Il regardait la brune, il sentait un peu sa peine, il ressentait la même au fond de lui-même, mais préférait l’enfouir encore plus.

Il avait tiré une croix sur son passé depuis bien longtemps maintenant. Il réalisait que d’une certainement façon l’avenir de son père et de sa mère ne l’importait que peu. La brune lui demandait alors comment était sa vie avant d’arrivée dans le pays. Il sourit en repensant à ses crises d’adolescence sur la question. « Comme tu l’as compris, je suis arrivé ici alors que j’avais 17 ans. J’aimais beaucoup ma vie en Norvège, mais je ne l’ai jamais regretté. J’ai eu un père absent et ma mère qui préférait ma sœur. J’ai été élevé par mon grand-père paternel qui n’aimait pas non plus son fils. Il est mort quand j’avais quinze ans. Il m’avait appris un tas de trucs sur la vie. Deux ans après mes parents se sont séparés et nous avons été contraint Feather et moi de suivre Marcus. Une fois ici, je me suis amusé comme un fou, j’étais le cas populaire au lycée, tandis que ma sœur se faisait victimiser. J’ai fini par trouver un travail et la suite de l’histoire nous a fait rejoindre Weeping Willow. » C’est vrai que l’histoire de sa vie était un peu particulière, alors il avait fait de son mieux pour la résumer simplement.

Il s’installa un peu plus confortablement sur le canapé. Il savait que beaucoup d’américain ne voyageait pas, la plupart par manque de moyen. Il pensait alors simplement qu’elle venait d’une famille de pauvre, alors que lui, il avait toujours eu pas mal d’argent dans la sienne. Il se tournait vers elle avant de reprendre la parole. « Si tu as la moindre question concernant la Norvège n’hésite pas, je ferais de mon mieux pour te répondre. » C’était un peu con, mais il y avait des tas de choses à dire sur un pays, alors il se voyait mal tout résumer. Autant qu’elle joue les curieuses, ce sera le mieux.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Mer 10 Fév 2016 - 11:35

Hope is stronger than fear


 
feat : Dwight & Fawn

Certaines blessures guérissent plus rapidement que d’autres.

Pourtant quand Dwight m’affirme qu’il a fait son deuil, qu’il est prêt à en parler, je reste assez perplexe. Je ne sais pas exactement ce qu’il y a eu entre lui et cette Leah mais j’ai ce sentiment qu’ils n’étaient juste pas amis, appelez ça l’instinct féminin ou autre, peu importe. Je me trompe peut-être mais si c’est réellement ça, je ne suis pas sûre qu’en parler avec lui soit une si bonne chose. Je doute qu’au fond de lui, il soit totalement prêt et dans le doute je ne veux pas être celle qui le fera replonger dans des souvenirs trop douloureux. De plus cette Leah est morte juste avant mon arrivée et je dois dire que c’est en partie pour cela que je reste souvent dans mon coin, ayant parfois l’impression de prendre sa place. Ce qui fait que je comprends d’autant mieux pourquoi Feather a du mal avec moi sans même avoir cherché à me connaître. J’inspire alors lentement en le regardant et lui sourit, ne sachant pas trop quoi lui répondre et ne voulant pas non plus refuser le dialogue. Je hoche donc la tête, gardant son invitation à lui en parler de côté pour une autre fois et je passe à autre chose, même si parler de mon frère n’éclaircira pas mes idées. Mais je ne lui en veux pas, c’est normal de vouloir connaître celle qui partage ta maison et c’est pour ça que j’essaie de me montrer la plus avenante possible. Qu’il me dise que la porte me sera toujours ouverte ainsi qu’à mon frère si je le retrouve me fait sourire.

-Merci tu es vraiment gentil Dwight et ça me touche sûrement plus que tu ne peux le croire.

Et c’est vrai. Depuis le début de cette épidémie je tente de garder au maximum les valeurs humaines qui nous définissaient. D’aider autant de personnes que possible, mais j’ai croisé plus de gens malfaisants que bienfaisants. Je commençais d’ailleurs à me demander s’il restait des personnes avec un bon fond alors que j’errais toute seule dans les bois. Dwight ainsi que Dean me prouve que c’est le cas et particulièrement Dwight qui se montre très attentionné avec des inconnus. Un côté chez lui que j’ai su de suite apprécié et qui me surprend et me séduit encore aujourd’hui, le voyant me proposer cela comme si c’était naturel. A sa place j’agirais ainsi aussi sûrement, mais là n’est pas la question. Je dois dire que tomber sur lui, sur cette maison et les personnes présentes est une vraie aubaine, j’ai l’impression que cela peut redonner l’espoir que j’avais laissé derrière moi avec les cadavres qui font parti de mon passé désormais.

Parlant ensuite de mon passé en quelques mots, Dwight affirme qu’il ne sait pas non plus où se trouve sa mère et je le regarde sans rien dire. Nous sommes beaucoup dans ce cas, tout est arrivé très vite et peu sont ceux qui ont pu rejoindre les leurs ou alors n’y ont pas survécu. Je me souviens encore de cet homme qui essayait de me conforter en m’affirmant que la famille devenait un point faible dans de telles circonstances. Je m’étais alors engueulée avec lui parce que je ne voulais pas qu’il ait raison, mais au fond de moi je savais que ses mots n’étaient pas totalement faux. Pourtant je continue encore de chercher mon frère et si je le retrouve, je compte bien rester avec. Mais assez parlé de moi. Cette fois, c’est moi qui pose les questions et je veux en savoir un peu plus sur Dwight. Je viens donc à ses côtés pour écouter son histoire. Et en l’écoutant, je garde les yeux rivés sur lui, détaillant la moindre de ses mimiques ou réactions et je souris quand il parle de sa période lycée.  Non pas qu’imaginer Feather se faisant victimiser me fasse plaisir, au contraire, enfin… On va dire que je vois là un point  commun enfin entre elle et moi. Chose que Dwight risque de mal interprété si je ne lui explique pas… Il pourrait croire que je me réjouis d’une chose peu plaisante.

-J’ai l’impression de me revoir avec mon frère au lycée. Il était aussi populaire et moi… On va dire que je n’ai plus peur d’avoir des bleus…

Mon attention est attirée par la porte du salon où je vois Margaux et Ann passer pour faire ensuite demi-tour en nous voyant dans le salon. Mon regard vient ensuite de nouveaux se poser sur Dwight qui s’installe plus confortablement dans le canapé. Des questions sur la Norvège…  Je le regarde un instant, puis laisse s’échapper un petit soupire.

-Je ne saurais pas trop quoi te demander. Je ne connais que ce que j’ai pu voir dans les livres. Je viens d’une famille…  Pas vraiment moderne, je n’ai  même pas pu découvrir le monde par des documentaires et films.  J’aurai bien aimé visiter ton pays, je suis sûre que là-bas aussi la neige tu en trouves beaucoup !

De nouveau mon regard est détourné par un mouvement au niveau de la porte et je vois une petite tête chevelue vite se cacher. Je souris alors, regardant Dwight amusée et je me rapproche de lui, lui parlant d’une voix qui se veut faussement discrète pour que les petites m’entendent.

-Je ne suis pas sûre, mais je crois que des curieuses nous surveillent.


...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Mer 10 Fév 2016 - 15:45


Hope Is Stronger Than Fear
PV : Fawn L. Müller

Dwight faisait son maximum pour rester humain. Ce n’était pas toujours facile surtout quand l’alcool ou la mort nous tend les bras fréquemment. Il avait tourné une page de sa vie après cette balle dans l’épaule. Il se rendait bien compte que dans sa bouche la vie avait une saveur bien différente qu’avant. Il avait longtemps pensé qu’à lui, mais l’apocalypse le rendait meilleur.  Alors que pour la plupart des vivants qu’il avait croisés c’était plutôt le contraire. Il devenait des brigands sanguinaires prêts à tout pour voler nos biens les plus précieux. Heureusement encore que personne n’était venu dans le coin encore et que la maison restait plutôt bien protégée des intrusions extérieures. Il faisait de son mieux pour ne pas paraitre le plus calme possible. Il ne voulait pas inquiéter les autres avec sa paranoïa.

L’homme sourit alors qu’elle le remercie de l’accueillir. Pour lui c’était normal, il ne voulait pas se mettre à dos quelqu’un qui connaissait l’emplacement de cette maison. C’était un danger supplémentaire qu’il pouvait éviter assez facilement. Surtout qu’offrir l’hospitalité contre un coup de main en retour n’était pas cher payé. Fawn a donné un coup de main partout où elle pouvait se rendre utile sans vraiment y réfléchir. Il espérait qu’il en serait de même pour son frère si un jour il arrive ici. « Ne me remercie pas aussi vite, je n’ai pas dit que ce serait gratuit, il devra trimer aussi dur que toi, s’il veut rester. » Il affichait un sourire amusé, Fawn n’était pas l’esclave de la maison, elle faisait autant que les autres ni plus ni moins. Bien que Dwight ne pouvait plus faire grand-chose actuellement. Avoir un poids mort sous le toit c’était trainé un boulet. Il avait déjà les deux filles des jumeaux et encore, elles voulaient vraiment aider pour les tâches faciles. La vie ici était presque paisible, ils avaient l’air d’une grande famille un peu étrange et certainement recomposée à des endroits.

Dwight contait alors son histoire à la brune qui s’installa à côté de lui pour en profiter. Il sentait son regard se poser sur lui et n’avais plus l’habitude d’être ainsi observé. Personne ne prenait vraiment le temps de s’occuper de lui. C’était un grand garçon et pour leurs défenses vu comment il aboyait dessus à la moindre personne s’approchant de lui à plus de deux mètres il pouvait comprendre leurs résistances. Pourquoi n’éprouvait pas ce même sentiment envers la brune qui était assise à ses côtés. Peut-être parce que c’était la nouvelle inconnue dans l’équation un peu comme avec Juliane. Elle n’avait pas partagé leurs souffrances ce qui rendait la situation plus simple. Vis-à-vis d’elle, il ne se sentait pas coupable de la mort de Leah. Il en revenait toujours et encore à penser à elle, plutôt que de s’intéresser à Fawn.

Visiblement, sa vie n’avait pas l’air si simple qu’elle le paraissait maintenant avec la joie de vivre qu’elle transpirait. Elle avait vécu la même chose que Feather dans ses études et lorsqu’il apprit ça, ses poings se serraient. C’était une sorte de réflexe qu’il ne maitrisait pas vraiment, ses bras se crispèrent à leurs tours et finalement une grimace s’échappait de son visage. En faisant fonctionner les muscles de son bras, il en avait fait deux même avec celui de son épaule gauche ce qui amplifiait la douleur déjà présente. « J’ai fait deux fois plus deux bleus sur eux qu’ils ont fait à Feather, si un jour on croise leur route j’en ferais de même. C’est la seule fois où je me suis battue pour une raison valable et c’était vraiment cool. » Voilà, il venait de passer pour une brute, ce qui était plutôt vrai en y repensant. Il avait souvent convaincu ses opposants à coup de pain dans la bouche. Il assumait tout ce qu’il avait fait. Même si ce n’était pas toujours très gentil ou que ça lui avait attiré des ennuis.

Il remarquait également les deux petites qui s’amusaient à faire des allers-retours devant la porte du salon. Il trouvait que c’était plutôt chou. « J’ai été élevé par mon grand-père alors les reportages télés, je n’ai pas eu l’occasion d’en regarder beaucoup. Alors je ne juge pas trop ! Puis une fois qu’on a internet, la télé devient vite dérisoire. Oui la neige y est présente souvent et en grande quantité, mais ce n’est pas tout. Attends, je dois pouvoir trouver un truc qui te fera plaisir. » Il se leva du canapé pour fouiller dans les placards. Il ne faut pas oublier qu’on est dans une maison ayant appartenu à son arrière-grand-mère et que par conséquent, il y avait un tas de trésors. Il sortit un album de photos plutôt poussiéreux. « Voilà, c’est un album de la Norvège, les photos ne sont pas très récentes. Mais je suppose que tu pourras visiter un peu comme ça. Je ne me rappelle pas du contenu exactement, mais avec un peu de chance tu pourras trouver des photos de moi quand j'étais petit. » Il savait que les photos dataient, sur certaines on pouvait voir son père enfant. Il ne s’était jamais rendu compte avant qu’il lui ressemblait autant avant.

Il savait que c’était certainement un peu intime de partager des photos comme ça, surtout qu’elle ne connaîtrait aucune des personnes présentes sur les clichés. Déjà que lui avait du mal à reconnaître les gens. Les deux filles rentraient à nouveau dans la pièce, il ne put s’empêcher de sourire. « Tu as sans doute raison, mais elles doivent s’ennuyer. Alors, autant qu’elles s’occupent ainsi tant qu’elles ne font pas de bêtise. » De toute façon l’intimité était quelques choses d’assez limité ici. Tout le monde finissait inévitablement par être au courant de tout, on finissait par s’y habituer sans trop de problèmes.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Jeu 11 Fév 2016 - 12:14

Hope is stronger than fear


 
feat : Dwight & Fawn

Les mots ne veulent rien dire quand les actes derrière ne suivent pas.

Je le sais bien, j’en ai fait souvent l’expérience par le passé et aujourd’hui cela est bien plus vrai que ça ne l’était. Pourtant quand Dwight me parle d’accueillir mon frère en temps voulu je le crois car ma vision de lui est celle d’un homme de parole et qui ne va pas s’embêter à berner les gens alors qu’il lui suffit de me mettre à la porte et me laisser mourir de froid s’il le voulait. Je pense les aider pas mal mais ils ont survécu sans moi jusqu’ici, ma perte n’en serait pas une si grande que ça au final. Je m’en rends bien compte et sa remarque ensuite me fait sourire. Il se veut gentil, mais pas trop et le montre. Je ne cherche pas trop à savoir pourquoi il rajoute cela, si c’est pour un éclaircissement, pour ne pas me voir me réjouir et donc me faire redescendre d’un étage pour que je comprenne qu’il est celui qui décide. Mais au final peu importe, je sais aussi que désormais ceux qui se tournent les pouces sont ceux qui veulent une mort plus rapide. Sauf si comme Dwight on se retrouve forcé de ne rien faire. Enfin, il reste tout de même désormais plus faible et plus enclin à mourir en premier si jamais on se fait encercler par une horde d’infectés. Chose qui me fait presque frissonner quand j’y pense. Mieux vaut ne pas penser au pire surtout que je ne lui souhaite pas du tout cela. Non, je crois que cette maison et ses habitants ont besoin d’un homme comme Dwight avant tout. Je secoue donc la tête, un sourire aux lèvres.

-Je ne trime pas tant que ça puis je n’aime pas m’ennuyer…

Oui, impossible pour moi de me mettre dans un coin et de regarder la neige tomber. Pas plus de dix minutes et encore. Il me faut toujours faire quelque chose, même si c’est simplement parler avec quelqu’un sur le canapé devant un petit feu de cheminée. La discussion se poursuit et quand je fais la remarque sur mon passé similaire avec eux pendant la période scolaire, je vois Dwight se tendre, contrarié sûrement par les souvenirs que je lui fais revivre. Je prends un air légèrement désolé avant de poser une main sur ma bouche pour m’empêcher de rire. Décidément…

-Tu me rappelle un peu mon frère… Il me défendait beaucoup, surtout au collège. Au lycée en voyant les soucis que ça lui causait, j’ai encaissée seule et j’ai appris à me défendre un minimum… C’est plutôt surprenant que nous ayons ce passé commun.

Par contre je ne pense pas que Feather et moi nous nous faisions embêter pour les mêmes raisons. Les siennes je ne les connais pas, mais de ce que j’ai pu comprendre ils sont issus d’une famille bien plus actuelle et normale que la mienne. Ce sont mes vêtements et mes valeurs qui poussaient les autres à me bizuter, pour elle, je dois dire que je n’ai pas de réponses à me donner car je ne vois pas pourquoi on l’embêterait. Mais parfois la cruauté des adolescents dépasse tout entendement, alors je ne préfère pas demander directement, après tout  cela ne me regarde peut être pas. En vient ensuite le sujet sur la Norvège et Dwight me fait de nouveau sourire alors que le mot « internet » sort de ses lèvres. Si seulement il savait. Je vais d’ailleurs pour lui expliquer réellement que je viens d’une famille amish quand il pique ma curiosité en me demandant d’attendre. Je le regarde se lever en soufflant un « d’accord » et le suis du regard alors qu’il s’approche d’un placard pour en tirer ce qui semble être un album. Intriguée, je lui souris quand il me le tend.

-Oh et bien… Merci ! Je ne veux pas t’embêter non plus, ce sont tes photos et ta famille après tout… Surtout que je n’ai rien à te donner en échange, je suis du genre à aimer rendre la pareille même pour des petites choses. Je le regarde amusée. Et ne me parle pas des tâches quotidienne que je fais ici, tout le monde en fait, ça ne compte pas !

C’est rafraîchissant de pouvoir un peu oublier le monde extérieur le temps d’une discussion et de retrouver cette interaction sociale que je pensais avoir perdue depuis quelques temps. Je garde donc l’album en main sans oser l’ouvrir pour le moment malgré l’envie qui ne manque pas et les deux petites détournent la conversation vers elles. Je ne peux alors m’empêcher de ressentir de la pitié pour elles, soupirant aux mots de Dwight. Elles ont une vie qui commence tellement mal, si elles survivent assez longtemps je me dis que c’est triste qu’elles grandissent dans ce monde-là.  Je regarde donc  la porte ouverte non loin de nous même si elles n’y sont plus.

-Oui tu as raison, elles doivent trouver le temps long, surtout avec cette neige qui nous bloque à l’intérieur…

Je soupire de nouveau en faisant une petite moue contrariée alors que je me pousse intérieurement à ne pas trop y penser pour ne pas me mettre le morale à zéro et je reviens donc vers Dwight, un léger sourire aux lèvres. Mes yeux descendent un instant sur l’album que je tiens encore sur mes genoux avant de remonter de nouveau vers lui.

-Bon, je sais que ce n’est pas gratuit, que ça peut être normal ou autre, mais je tiens vraiment à te remercier de m’avoir emmenée ici… Tu venais de me rencontrer et avec ce qu’il se passait pour vous, vous auriez très bien pu me laisser dans ce magasin et tracer votre route. Moi-même je ne comprends pas tout, mais je suis reconnaissante et contente d’être ici et que tu ais pris la décision de m’y inviter...

Un peu gênée de cet aveu assez personnel, je remets une mèche de cheveux derrière mon oreille et lorgne de nouveau cet album en tapotant dessus, un sourire aux lèvres, changeant alors le sujet.

-Je le regarderais tranquillement, j’ai hâte de découvrir ce qu’il y a à l’intérieur.

...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Ven 12 Fév 2016 - 15:38


Hope Is Stronger Than Fear
PV : Fawn L. Müller

Dwight s’en voulait d’avoir prononcé ses mots qui n’étaient pas du tout interprétés de la façon dont il l’aurait souhaité, il avait voulu faire preuve d’humour. C’était peut-être un peu trop décalé pour elle. Il s’en voulait presque. Il aurait dû faire plus attention à ses propos. Tout le monde n’avait pas le même sens de l’humour que lui. Il devait rattraper le coup, c’est en partie pour ça qu’il lui avait offert cet album photo, mais il devait évidement s’excuse et s’expliquer c’était certainement le mieux à faire. Il pensait que c’était normal d’aider le foyer, un peu comme quand on habite en communauté tout le monde doit mettre la main à la pâte, même les petites aidaient volontiers pour des tâches assez faciles.

Dwight avait un petit sourire gêné, et voulait tout de même rétablir la vérité. Il ne comprenait pas pourquoi il avait ressenti ce besoin d’être méchant. Un peu comme s’il avait peur que son rôle de mâle dominant soit remis en cause. Il était le coq et tous les membres de Weeping Willow étaient sa basse-cour. Il ne s’inquiétait pas des Dean et Cody qui était loin de représenter une menace, mais peut être que le frère de Fawn en était une. « Je ne voulais pas dire ça, je pense que tu ne m’as pas bien compris. Je ne voulais pas paraître méchant. » C’est bien la première fois qu’il en avait quelques choses à faire des apparences. Il voulait simplement lui faire comprendre que ce ne serait pas gratuit s’il décidait de s’installer avec eux. Il devrait comme chacun des survivants mettre la main à la pâte dans la mesure du possible évidemment. Il espérait que l’éclaircissement suffirait et qu’il n’aurait pas besoin d’en rajouter.

Visiblement le frère de Fawn avait le sang chaud lorsqu’il s’agissait de sa sœur. On tape d’abord et on pose les questions après. Dwight avait toujours justifié ça par le sang nordique qui lui coulait dans les veines, mais savoir qu’il n’était pas le seul le conforté encore plus. Il n’avait jamais considéré ça comme un défaut et en aurait fait de même pour chacun de ses amis. Il a souvent mis son nez dans des bagarres ce qui lui a valu des bleus ou un nez cassé, mais il continuer de sa battre, il n’avait pas peur des représailles. Tout ce qui comptait lors qu’il était dans la mêlée, c’était d’en sortir dans un meilleur état que les autres. Si c’était le cas, pour lui, il avait gagné la bataille.

Il aimait l’adrénaline de la bataille, et il aimerait bien la sentir à nouveau. Cependant, maintenant, il avait mieux. Contre les machins dehors la sensation est différente et plus intense, au lieu de jouer une heure de retenue, c’est sa vie tout entière qu’on met en suspens. Que ce soit, une minute ou des heures tant qu’on est à l’extérieur on est en danger perpétuel et ça le faisait kiffer. « Je pense qu’on s’entendrait très bien lui et moi sur ce sujet. Pour Feather, les problèmes ont commencé sur le sol américain. Sauf que moi, je n’avais pas besoin de la défendre pour attirer les problèmes, j’avoue que je cherchais systématiquement des noises à tout le monde. Cependant, je n’ai jamais frappé le premier, simplement parce que je ne voulais pas forcer les gens à se battre. » Il souriait, il se sentait con à s’enfoncer dans le stéréotype de la brute assoiffé de sang. C’est vrai que c’était étrange le fait qu’il est vécu la même chose que le frère ou la sœur de l’autre. Il savait aussi que si c’était à refaire, il recommencerait plus tôt.

Heureusement la conversation dériva sur l’album qu’elle avait dans les mains à présent, elle pensait qu’elle aurait plutôt pris ça comme une corvée qu’autre chose. Enfin elle semblait plutôt réceptive à ce qu’il voulait dire. Un sourire se dessinait sur son visage lorsqu’elle parlait de lui offrir quelques choses. « Tu sais Fawn, je n’ai jamais été quelqu’un de très matériel alors ne te fatigue pas pour ça, et puis si tu me payes en sourire ça me vas, on a besoin de bonheur ici. » Lui le premier. Son épaule en vrac ne l’aidait vraiment pas pour voir venir. Il avait souvent envie de s’énerver, casser des choses tellement sa rage contre lui-même ne faisait qu’augmenter, mais la douleur le ramenait bien souvent à l’ordre.

Il aurait pensé un peu plus à la maison, il aurait certainement trouvé des jouets pour enfant depuis bien longtemps ou même un ou deux jeux de société. Il s’en voulait presque. Cependant, pour le moment il ne pouvait pas repartir à la quête de tels objets sans se faire tuer par toute la maison à son retour. « J’aurais dû chercher des jouets plutôt que de l’alcool. Au moins, elles auraient une occupation. » Il s’en voulait un peu. Il passait une main sur sa barbe naissante alors que Fawn était en train de le remercier de l’avoir accepté parmi eux. « C’est justement parce que la situation n’était pas facile ici que j’ai décidé de t’intégrer parmi nous. J’espérais qu’une personne extérieure pourrait faire aller de l’avant chacune des personnes ayant vécu la mort de Leah. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en te proposant de nous rejoindre, mais en tout cas, je n’en suis absolument pas déçu. » Il s’entendait merveilleusement bien avec Fawn et elle était d’une aide précieuse, il n’aurait pu rêver de mieux pour les rejoindre.

Il devait avouer la raison qu’il l’avait poussé à le faire, alors sur le ton de la confidence et avec un petit sourire gêné il ajouta. « J’avoue que malgré ton état pitoyable, je t’ai trouvé mignonne et puis ça emmerdait Feather alors c’était deux grosses raisons qui ont fait que je t’ai proposé de venir avec nous. » Il avait un peu honte de lui dire ça maintenant, après tout s’il l’avait trouvé aussi mignonne c’était parce qu'elle ressemblait à Leah, mais plus il la connaissait plus il faisait la différence entre les deux femmes.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Lun 15 Fév 2016 - 19:26

Hope is stronger than fear


 
feat : Dwight & Fawn

On ne peut pas dire que je sois une personne avec l’esprit ouvert.

Bien que j’essaie d’arranger cette part de ma personnalité et qui parfois est contrecarré par ma gentillesse, il ne faut pas non plus m’en demander trop. C’est pareil quand des gens essaient de faire preuve d’humour avec moi ou de faire passer un message, s’il y a trop de subtilité je ne le comprendrais pas. Enfin, ça vient tout de même en grande partie de moi, le premier degré prime sur le second… Et il semble que ce qu’a dit Dwight sur le boulot et mon frère ait été du second degré. Je m’en rends compte rien qu’en voyant son visage se crisper, comme gêné de ce que je viens de dire. Pourtant je dois dire que je comprenais parfaitement ses mots, après tout nous sommes chez lui avant tout, c’est normal de ne pas vouloir héberger des inconnus qui ne lèvent pas le petit doigt pour aider. Me remettre à ma place face à ce que j’ai dit ne m’avait pas tant choquée que ça même si un peu refroidie. Quoiqu’il en soit j’allais déjà passer à autre chose s’il n’avait pas repris ses dires. Je le regarde interloquée, esquissant finalement un sourire en secouant la tête.

-Désolée je pensais simplement que … Tu as le droit de me rappeler que je ne suis pas chez moi, c’est le cas après tout, je ne t’en voudrais pas…

Mince alors, je ne m’attendais pas à ce qu’il réagisse ainsi, bravo Fawn… Bon, le principal étant que ce soit clair entre nous, je ne suis pas quelqu’un de difficile à vivre, j’ai appris à rendre service et je ne suis pas du genre à vouloir me mettre en avant donc jusqu’ici à part avec Feather je crois que je ne dérange pas grand monde. Enfin c’est toujours bien de ne pas rester sur un malentendu, même si je n’ai pas trouvé celui-ci si gênant que ça au final. Heureusement le sujet tourne et se porte vers le passé scolaire similaire entre lui et sa sœur ainsi que mon frère et moi. Plutôt amusant de remarqué une telle chose alors que nous semblons tous si différent, mais cela ne me plonge pas pourtant dans de mauvais souvenirs. Certes, je n’ai pas passé de très bonnes années, mais quand on y repense dans le contexte actuel, ça devient une période que je revivrais bien. J’avais alors ma famille encore autour de moi, de rares amis et un quotidien bien plus innocent que celui que j’ai désormais. Ecouter Dwight approfondir sur son caractère me fait sourire. Après tout c’était ce que je voulais aussi en venant le voir, apprendre à le connaître.

-Je vois… Mon frère lui était un vrai casse-cou. Il a d’abord été comme moi la victime des moqueries avant de se rebeller. Lui il était le premier à frapper pour ne pas être le premier à s’en prendre une j’imagine, sûrement le seul moyen de défense qu’il avait trouvé, mais à cause de moi il s’attirait encore plus d’ennuis, c’est pour ça qu’ensuite j’ai encaissé sans rien dire et que j’ai appris à me défendre un peu.

J’inspire doucement à la fin de la phrase alors qu’une vague de nostalgie vient me prendre en pleine figure. Dieu que je donnerai tout pour le savoir en vie et sain et sauf… Enfin rien ne sert de trop y penser, de toute façon je n’ai pas tellement envie de parler de moi, mais de me concentrer sur Dwight. Il me ramène d’ailleurs son album et m’explique que je n’ai pas à lui rendre la pareille, que seul mon sourire suffirait. Je lève les yeux brièvement au ciel, un sourire aux lèvres et rougissant légèrement.

-C’est… gentil,  mais je n’ai pas besoin de ton accord Dwight, je trouverai au moment voulu.

Voilà, je commence à me sentir gênée par une simple remarque sur mon sourire. J’ai l’impression de revenir avant cette épidémie, pourtant j’avais l’impression de m’être plus endurcie. Faut croire que je n’ai juste enfilé qu’un masque, une légère carapace qui n’est pas si efficace que ça. Il faut dire que je suis tiraillée. Pour ma survie j’ai la sensation que je me dois de changer, mais je n’en ai pas tant envie que cela. Changer en quelqu’un de plus froid ne me convient pas, ce serait comme devenir un de ses hommes que l’on croise aujourd’hui et qui ont perdu leur humanité pour s’en prendre même à ceux qui ne sont pas contaminés. Alors oui j’ai envie de vivre, mais je ne sais pas si je me sens totalement prête à mettre ce qui me caractérisait de côté pour ça. Ce sont finalement les mots de Dwight qui me sortent de mes pensées alors qu’il parle de jouets pour les deux petites. Il essaie décidément de penser au bien-être de tout le monde. Je lui souris en posant ma main sur son bras quelques secondes.

-Lorsque le temps sera plus clément j’essaierai de leur en trouver…

Vient ensuite mes remerciements qui me restaient depuis un moment en travers de la gorge et que je voulais à tout prix faire sortir pour me sentir mieux. Il m’explique alors qu’il m’avait invité à les rejoindre en grande partie à cause de la mort de Leah. Je me rends compte que le but de ma présence est bien plus pesant que je ne l’aurais voulu. Sans le vouloir on m’avait mis sur les épaules des charges bien trop lourdes. Moi, renverser la situation et redonner un coup de pep’s après la perte d’une personne chère. Rien que ça… Heureusement qu’il ne me l’a pas dit tout de suite, je ne pense pas que j’aurais accepté de les suivre sinon. Fort heureusement, cela ne s’est pas passé ainsi, ce n’est pas moi qui fait remonter le morale de tout le monde, mais simplement le temps. Certes, pouvoir se concentrer sur une nouvelle venue, une inconnue peut aider à penser à autre chose, mais pas pour tout le monde, Feather en étant la preuve vivante. Quoiqu’il en soit, je n’ai pas besoin de me prendre la tête à ce sujet, la fin de sa phrase me rassure. Il n’en est pas déçu et c’est le principal. Je sais que j’ai eu de la chance de tomber sur lui et aujourd’hui en voyant comme je m’entends bien avec, je ne peux remercier que le bon dieu de l’avoir poussé à céder en me proposant de les rejoindre.

Le sourire aux lèvres, je cherche les bons mots pour répondre mais Dwight rajoute une dernière chose et ce qui sonne comme un aveu me fait rougir de la tête aux pieds. Pourtant… Je ne peux m’empêcher de lâcher un petit rire à la fin. Rire gêné, mais rire quand même.  Mon regard tombe sur mes mains quelques secondes avant de remonter vers le sien.

-Je … Heu… Je remets une mèche de cheveux derrière mon oreille, fuyant son regard. Ce n’est pas vraiment, heu…

Voilà je bafouille. Mon dieu je me sens désormais encore plus mal à l’aise. Trouve un truc Fawn, tu ne vas pas rester sur une prestation aussi pitoyable… ! Lissant la couverture de l’album encore et encore, je fronce les sourcils en cherchant une concentration qui s’est faite la malle depuis tout à l’heure.

-Hum… Je suis contente que tu ais fais ce choix-là alors.

Si je pensais encore ne pas avoir fendu entièrement la carapace, maintenant j’en suis sûre. Du Fawn d’avant l’épidémie tout craché et c’est d’ailleurs assez gênant.  Surtout quand je suis face à un homme comme Dwight qui ne laisserait pas indifférente la plus prude et chaste des nones. Me redressant tout à coup, l’album serré contre ma poitrine, je dois dire que l’idée de fuir devient très alléchante.  Je lui souris donc, sentant toujours mes joues empourprées.

-Bien, bien… Tu es soigné, je vais peut-être te laisser à tes occupations… J’ai été très contente de faire un peu plus connaissance avec toi Dwight…

Je me mordille alors l’intérieur de ma lèvre... Sans bouger.


...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3309
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Mar 16 Fév 2016 - 22:11


Hope Is Stronger Than Fear
PV : Fawn L. Müller

Être le premier à frapper pour ne pas l’être. Cette phrase raisonnée un peu dans la tête du blond. Il comprenait tellement bien ces mots. Il n’avait jamais été à la place de son frère et leurs situations n’étaient pas tellement comparables, mais il comprenait. Il avait souvent aidé des types comme lui parce que bon, être seul quand trois autres mecs s’en étaient mêlés c’était jamais très bon. Alors lui il venait toujours taper de l’autre, le combat comptait beaucoup pour Dwight qui avait longtemps pratiqué la boxe une fois sur le sol américain en parallèle avec les foots. Deux sports bien bourrins, mais qui font que personne ne vient chercher des noises s’ils sont un minimum intelligent. Un petit sourire s’étirait sur son visage alors qu’il se rappelait de toutes ses conneries d’ado. C’était vraiment de bon souvenir pour lui, certainement un peu moins à ceux qu’il avait frappés dans la bouche.

Il arrivait bien à comprendre qu’il s’agissait de souvenir plutôt douloureux pour la jeune femme. Il pouvait le comprendre. Ce n’était pas sorcier d’ailleurs, il arrivait à lire dans ses yeux quelques choses qui n’étaient pas présentes avant. Il lui fit un sourire en répondant un peu vaguement. « Je comprends parfaitement la situation. J’ai eu quelques problèmes aussi, mais bon avec l’argent de mon paternel et sa réputation, je me faisais facilement pardonner on va dire. » Il aurait pu rentrer dans les détails de corruption et de fête géante qu’il avait eu le droit d’organiser chez lui, mais bon il n’était pas vraiment question de ça à ce moment précis. Il préférait donc passer à autre chose, il n’aimait pas beaucoup cette partie de sa vie, rien que de se rappeler qu’il avait dépendu un petit peu de son père l’énervait. C’était une énergumène vraiment horrible. Il redoutait presque de devoir parler de lui à Fawn. Il savait que les questions sur la famille finiraient par tomber et se faire plus curieuses.

Il observait toujours du coin de l’œil Fawn, il remarquait alors que ses joues se teintaient légèrement alors qu’il l’avait complimenté sur son sourire. Il n’aurait pas pensé qu’elle réagirait de la sorte, il lui sourit à son tour dans l’espoir de la rassurer. Il aimait beaucoup les gens qui souriaient, c’était important pour apporter de la joie dans une pièce et c’est ça qu’il voulait mettre en avant. Évidemment, la brune était belle un sourire aux lèvres, mais elle semblait un peu mal à l’aise alors Dwight semblait vouloir redressait la barre. « Dans ce cas, je compte sur toi pour me surprendre. Pour ce qui est de ton sourire, je trouve que c’est important de sourire, pour chacun des membres de cette maison, je trouve sa plus réconfortante, surtout aujourd’hui, alors que l’extérieur n’est que désolation. » Le but c’est de se rendre compte que nous sommes encore humains et que oui dehors c’est la merde, mais tant qu’on est entre ses quatre murs nous sommes en sécurité.

Elle se proposait de trouver des jouets pour les filles lorsque le temps serait plus clément. C’était vraiment ultra gentil de sa part. En attendant, Dwight avait l’idée de fouiller le grenier dans l’espoir de trouver de quoi se divertir. « Merci en tout cas, je pense sérieusement à fouille encore un peu dans le grenier, y a peut-être des choses qui pourrait les intéresser. » La maison était grande, et elle leur cachait encore des trésors. Il en était certain, alors comme il faisait mauvais dehors, il était peut-être temps d’explorer encore plus le domaine Momsen. C’était grand, mais il avait du temps à gaspiller, rester enfermé ici ne lui plaisait pas vraiment, mais bon entre sa blessure à l’épaule et la tempête passait du temps dehors semblait un peu compromis.

La femme se confiait à lui et du coup, il avait décidé de faire la même chose et de parler à cœur ouvert avec elle. Visiblement, il avait l’air d’en avoir trop dit, elle semblait un pas mal à l’aise. Il en avait oublié que certaines personnes pouvaient se sentir un peu mal à l’aise. Il s’en voulait presque d’avoir dit ce qu’il avait sur le cœur. Lui qui voulait seulement parler franchement avec elle, venait de prendre un léger retour à la réalité. « Excuse-moi, c’est de ma faute. Je n’aurais pas dû. Je ferai plus attention la prochaine fois. » Il n’avait pas envie de gâcher le moment de partage qu’ils étaient en train d’avoir et il se trouvait vraiment con d’avoir dit un truc comme ça. C’était la vérité et il le pensait, mais il faut croire qu’elle n’était pas très à l’aise avec les compliments.

C’est vrai que le choix de Dwight avait été intéressé, mais il aurait certainement fait la même chose avec n’importe qui d’autre. C’est vrai qu’il préférait une jolie femme qu’un homme en plus. Surtout que Feather était la seule fille de la maison. D’accord elle n’avait pas beaucoup apprécié l’arrivée de Fawn, mais il était persuadé qu’elle ne finirait pas changée d’avis quand le temps sera venu. « On est tous heureux de pouvoir compter sur toi. Même, Feather elle le sera, elle a juste besoin de temps. » Il sentait que quelque chose clocher dans le comportement de la brune. Il ne savait pas vraiment quoi. Ses certitudes étaient fondées lorsqu’elle lui indiqua qu’elle voulait le laisser. Il n’était pas vraiment d’accord. Ils commençaient à peine leurs discussions. Il la regarda en essayant de comprendre et posa délicatement sa main droite sur son épaule. Il l’observait alors avec un regard paternel. « Qu’est-ce qui se passe ? C’est juste un petit compliment. Pourquoi veux-tu te sauver comme un chat sauvage ? Si tu veux en parler, je peux t’écouter. » Il n’avait pas entendu grand-chose de son histoire, mais il en serait enchanté.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]   Aujourd'hui à 2:53

Revenir en haut Aller en bas
 

Hope is stronger than fear. [Pv Dwight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» hope is stronger than fear • maj 22/03/15
» (F) NAMIE AMURO ★ hope is stronger than fear
» hope is the only thing stronger than fear.
» POPPY ⊰ Hope is the only thing stronger than fear.
» [Flash-back] Hope is the only thing stronger than fear

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-