Partagez | .
 

 Minnen av en ny värld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1641
Age IRL : 24

MessageSujet: Minnen av en ny värld   Dim 31 Jan 2016 - 23:26



❝Minnen av en ny värld❞
Rebecca & Alan

    Cela faisait plusieurs jours maintenant que nous nous étions établis à la station, il y avait encore beaucoup à faire pour qu'on y soit réellement bien mais après ce que nous venions tous de vivre nous avions tous besoin de temps pour récupérer ; physiquement du moins, parce-que mentalement il était évident que nous risquions de ne jamais totalement nous en remettre. Quoi qu'il en soit, tout semblait mieux que le stade, et même si avant de tomber nous y étions ''biens'', les lits dont nous disposions ici était un confort bien plus important.

    Le stade... Je peinais encore à me dire que tout cela n'était pas qu'un rêve, que nous avions tous traversé cette horrible épreuve et que nous nous en étions sortis, contraints à présent de vivre avec tout ça sur les épaules. Et la peur que ça arrive à nouveau. Les nuits où je ne me réveillais pas en sursaut étaient rares ; des cauchemars ne cessaient de me hanter, des images de ce moment horrible où seuls les cris et les coups de feu déchiraient l'air. Cette nuit là de dérogea pas à la règle et je me réveillais une nouvelle fois, entendant la respiration calme et apaisée de Christina à mes côtés. Remontant la couverture épaisse jusqu'à son menton, je me levais discrètement et enfila un bas de pyjama en coton et de grosses chaussettes ; j'hésitais à mettre un pull mais je jugeais le tee-shirt suffisant pour faire un petit tour.

    Sortant toujours aussi silencieusement de la chambre, le couloir ne pu s'empêcher de grincer à la plupart de mes pas tant le plancher était vieux, mais c'était cette authenticité qui donnait tout son charme à la bâtisse. Dans les autres chambres, tout était aussi calme ; dans tout le bâtiment à dire vrai. Seul le feu dans l'âtre du salon crépitait encore d'une flamme porteuse d'espoir. Je ne remarquais que quelques seconde plus tard la silhouette qui me tournait le dos, faisant face à la source de chaleur ; je reconnus sans trop de mal Rebecca. Je m'étais beaucoup isolé depuis notre arrivée ici, ayant encore le plus grand mal à discuter de ce qu'il nous était arrivé, de ce que j'avais fait, et je me rendais compte que je n'avais même pas encore pris le temps de la remercier pour tout ce qu'elle avait fait ; en réalité je ne lui avais même pas encore demandé comment elle se sentait ici. Nous étions la plupart du temps en petits groupes, entrain de faire ci et ça, et les discussions de ce type étaient évitées par la plupart d'entre nous. Remarquant au loin la bouilloire qui était posée sur la table devant les canapés, je pris une tasse dans un meuble avant de me diriger vers la suédoise.

« Bonsoir, Rebecca. »

    Je m'installais dans le fauteuil à sa gauche, déposant la tasse sur la table. La lueur du feu était des plus chaleureuses et donnait à cet endroit un aspect de sécurité et de bien-être non négligeable ; c'était vraiment agréable de ne plus dormir dans la fraîcheur d'un gradin. Posant mon regard sur la blonde, je lui souris calmement.

« J'espère que je ne te dérange pas. Cherchant mes mots, j'hésitais à la remercier immédiatement, mais je jugeais qu'il valait mieux attendre un peu avant de lancer le sujet fatidique. C'est vraiment un bel endroit hein, tu t'y sens comment ? »


© Pando



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Lun 1 Fév 2016 - 13:24

La tempête de neige durait depuis plusieurs jours déjà, seulement peu de temps après leur arrivée au chalet. Ce qui rendait l'exploration des lieux beaucoup plus difficile, et même si il n y avait quasiment aucun Odöda ici, la neige ne les aiderait pas non plus à s'introduire ici... Après tout ce qu'elle avait vu, elle pensa de plus en plus à la vengeance de Dame Nature... Elle voulait sans doute les mettre à l'épreuve, garder ceux qui étaient capable de survivre et de vivre, de les faire retourner en arrière, de ne plus rien polluer, trop occupé à savoir ce qu'on allait manger ou combien de créatures étaient aux alentours... une bonne façon pour elle de faire sa purge...

Restant les yeux vers le plafond sans vraiment regarder celui ci, Rebecca n'arrivait pas vraiment à dormir, n'étant pas vraiment préoccupé, ses pensées juste futiles qui traversaient son esprit normalement sans vraiment s'y attarder, son cycle du sommeil était tout simplement perturbé, après être tombé de fatigue lors de leur arrivée ici, la biologiste s'endormait quelques fois la journée sans s'en rendre compte, du coup le soir elle n'était plus fatiguée et ne s’endormait que très tard (ou très tôt)... Non décidée à rejoindre Morphée, l’insomniaque se leva, prenant soin de ne pas faire de bruit, rendu difficile par le bruit que faisait le sol naturellement... Descendant doucement, elle rejoint la cuisine, pris une bouillotte qui trainait dans le coin... mais se rendant compte qu'ils n'avaient pas d'électricité pour la faire marcher, Rebecca pris une casserole qu'elle remplit d'eau avec une bouteille, ils avaient des réserves pour tenir un moment. Le feu étant toujours allumé, elle fit chauffer l'eau en plaçant la casserole au dessus, et quand les muscle de son bras tétanisaient, elle l'a mis juste devant, et alla chercher les herbes qui lui restaient et qu'elle avait mis dans une boîte dans la cuisine, apparemment elles ne donnaient pas envie car personne semblait s'être servi... revenant au salon vérifiant la température de l'eau, qui était plutôt convenable, elle repris sa casserole dont elle versa le contenu dans la bouillotte, ça serait plus pratique pour se servir une tasse qu'elle alla chercher... Brouillant les quelques plantes qu'elle avait pour en fait une petite poudre improvisée elle en mit un peu dans la tasse puis mis l'eau chaude avec... Ce qui lui donna un petit thé improvisé, ces plantes avaient une bonne odeur et avait des vertus apaisantes, c'était ce qui lui restait de sa vie d'avant... La dernière fois qu'elle en avait utilisé c'était pour essayer de soulager ce gosse qui avait été mordu... l'apaisa dans ces derniers instants... Elle aurait pu faire la même chose pour June, mais elle pensait qu'elle allait s'en sortir...

Entendant un bruit du haut , quelqu'un venait sans doute de se lever... Une envie pressante elle s'imaginait, mais quelques minutes plus tard, elle entendit Alan, lui souhaiter bonsoir et fit de même, la tasse à la main, s'installa dans l'autre fauteuil.

- Oh non tu ne me déranges pas, je me suis fait un thé improvisé, tu en veux ?lui demanda-t-elle poliment..

Une fois sa réponse donnée, Alan enchaina ensuite sur le lieux dans lequel ils se trouvaient, lui demandant ce qu'elle en pensait... Rebecca s'y sentait bien mais coupable...

- J'y suis bien, c'est un peu le genre d'endroit que j'aime, le paysage alentour, j'espère pouvoir me remettre à la randonnée un jour...mais ça me fait encore bizarre de ressentir ça après tout ce qu'on a vécu... E vous vous y sentez comment ?

Les deux n'avaient jamais vraiment parlé de cette manière mais Rebecca se sentait étrangement à l'aise, peut être du à la proximité qu'elle avait eu avec Christy et Sven, et les évènements récents qui les ont sans doute rapprochés sans qu'ils s'en rendent compte... Tandis qu'une personne normale serait détruite après tout ce qui s'était passé, ce n'était pas son cas, et en étant consciente de ça, elle ne pouvait pas s'empêcher de se considérer anormale... Les derniers évènements l'ont rendue plus sociable et plus ouverte aux autres ce qui lui faisait du bien, même si malgré tout elle avait toujours tendance à s'isoler quelques fois et d'avoir ses petits moments solitaires, on ne pouvait pas lui enlever ce côté là de sa personnalité... Mais elle se sentait néanmoins chanceuse d'arriver à faire la part des choses... Mais elle se doutait bien qu'Alan était préoccupé depuis un moment, en étant plus proche des gens elle avait également réussi à maitriser ses émotions mis en cause par son empathie naturelle. Cependant, elle n'osait pas lui en parler même si elle se doutait un peu la cause et qu'elle ne le jugeait absolument pas pour ça, mais ce n'était sans doute pas le bon moment.

- J'ai quand même du mal à dormir le soir, je me suis tellement habituée à m'assoupir la journée ces derniers temps... Et toi qu'est ce qui t'amène, une petite soif ? dit-elle sans se rendre compte qu'inconsciemment, en pensant à tout ça, qu'elle venait de lui tendre une perche...


Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1641
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Mar 2 Fév 2016 - 21:16



❝Minnen av en ny värld❞
Rebecca & Alan

    Remerciant Rebecca, je me servis du thé dans la tasse que j'avais déposé devant moi et en humais le parfum ; un mélange de cannelle et de pommes semblait-il. Prenant une gorgée de la boisson encore chaude, j'écoutais les dires de la blonde, me demandant si elle aussi me prenait pour un monstre comme Christina l'avait fait lors de notre départ forcé du stade et des jours qui avaient suivis. Je comprenais parfaitement les dires de la jeune femme et lui souris légèrement ; il est vrai que le décor était exceptionnel, toute cette neige n'était pas habituelle ici et je ne pouvais m'empêcher de penser à la Suède. Gardant la tasse entre mes mains pour les réchauffer, je réfléchissais à la façon dont Sven et Christy se sentaient ici.

« On s'y sent bien également. Sven semble bien prendre ses marques, s'ouvrir un peu plus, et Christy a l'air de s'y faire petit à petit. Je pense que nous n'aurions pas pu trouver un meilleur endroit. »

    Je pensais chaque mot que je disais ; il était plus qu'évident que rien ne pourrait effacer toutes ces horreurs que nous avions vécus, ni nous rendre notre un semblant de notre vie d'avant, seul le temps nous aiderait à construire de nouvelles choses, différentes. Mais je me sentais bien ici, c'était une réalité. Et j'espérais vraiment que cet endroit donnerait à notre groupe le repos dont il avait besoin ; après ces événement, ''en avoir besoin'' était vraiment un faible mot. Je m'étonnais encore de voir comment tant de personnes isolées dans un stade avaient su se rapprocher et s'entraider dans les pires moments ; les êtres humains pouvaient parfois se montrer vraiment surprenants et il semblait que cet acte de communauté effaçait toutes les horreurs qui avaient été commises.

    La seconde remarque de ma camarade fit échos à ma personne, une nouvelle fois. Ainsi je n'étais pas le seul à peiner pour dormir, le contraire aurait en fait été étonnant. Qui pouvait se vanter après tout ça de ne pas être hanté par ce qu'il s'était passé ? Je me voyais encore très clairement laisser ma hache fendre l'air rapidement, jusqu'au bras de June. June... elle n'était plus là, comme beaucoup de monde. Comme Rose. Mon regard s'assombrit et, détournant les yeux sur le feu qui vacillait dans l'âtre, je cherchais mes mots.

« Je n'arrivais pas non plus à dormir, malgré le calme, ça me semble trop simple. Fixant mes yeux dans ceux de Rebecca, je mis quelques secondes à poursuivre. Je... je voulais te remercier, pour tout. Tu as été là pour ma famille quand moi j'ai fait n'importe quoi, c'est principalement grâce à toi s'ils sont encore en vie. »

    Certes, je n'avais pas été inutile lors de notre affrontement au stade, j'avais moi aussi pris part à la défense de notre groupe et nous avait sortis de là. Mais la suédoise n'avait pas porté attention aux miens, qui l'aurait fait ? J'avais été tellement pris dans ma mission que je n'avais même pas pris la peine de venir auprès d'eux, si ce n'est pour m'en prendre verbalement à mon fils.

    Je baissais la tête, ressentant cette culpabilité qui peinait à me quitter. J'avais le plus grand mal à en parler, trouvant d'habitude toujours un moyen pour détourner la conversation et mettre toute cette histoire de côté. Mais je me devais de remercier Rebecca, de lui montrer ma gratitude. Elle avait été là, et était toujours là pour les miens, et une situation de confiance ne pouvait s'installer qu'en mettant les choses à plat ; j'estimais le moment adéquat, du moins j'essayais.


© Pando



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Mar 9 Fév 2016 - 0:23

La jeune femme ne savait plus vraiment où se mettre lorsque Alan lui exprima sa gratitude, elle ne comprenait pas pourquoi, elle a simplement agit en conséquence de ce qu'elle pensait être le mieux... Pour elle tout ce qui s'était passé avait été un travail d'équipe, et chaque personne était là grâce aux uns et aux autres... Pas une seconde elle aurait imaginé que ce qu'elle avait fait avait été si important pour lui... mais d'un côté cela lui faisait plaisir, elle aura vraiment agit en bien...

- Tu n'as pas à me remercier, j'ai juste fait ce qui me paraissait logique... Puis si vous ne m'aviez pas vu ce jour là, je serais probablement restée seule et on ne sait pas ce qui me serait arrivée, on peut dire que c'est un juste retour des choses...


Se grattant le cou d'un air gênée, elle renchérit sur le comportement qu'il a eu, le qualifiant de "n'importe quoi", là non plus elle ne comprenait pas vraiment, tout le monde avait agit comme ça, dans l'élan du moment, afin d'avoir les outils nécessaires pour la survie...

- Tu as fait ce que tu pensais être le mieux... je ne qualifierai pas ça de "n’importe quoi", puis même si c'était le cas, personne n'est parfait et dans ce genre de situation où il faut agir vite, on est pas à l’abri d'une erreur...

Rebecca était très compréhensive, elle ne s'imaginait pas que son compatriote doutait autant de lui même et que de surcroît, ce soit elle qui tente de le rassurer à la façon d'une psychologue... c'était une situation inédite pour elle...

- Puis tu sais, avant tout ça, je pensais que tous les hommes étaient malhonnête, égoïste et tous les défauts que tu pourrais trouver dans un dictionnaire... Puis depuis que je suis arrivée au stade, j'ai commencé à me rapprocher peu à peu des gens... et je me rends compte que ce n'était pas le cas de tout le monde, même si je savais que c'était une majorité, et je dis bien c'était...Peut être que cette histoire aura fait nous réunir entre nous...

Rebecca pouvait paraître un peu confuse, mais essayait de lui donner une histoire positive, même si, on pouvait l'avouer, pouvait mieux faire... Surtout que la vision qu'elle avait actuellement, il y avait peu de chance pour que d'autres la partagent aussi, car ce qui la différenciait des autres vis à vis de tout ça, c'est qu'elle n'avait perdu personne... elle ne pouvait donc que tirer des leçons et les points positifs... Mais peut être que cela changerait un jour, et ce jour où elle commencera à perdre des gens proches... Elle commencera par être hantée par la mort, comme tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1641
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Jeu 11 Fév 2016 - 11:11



❝Minnen av en ny värld❞
Rebecca & Alan

    J'écoutais les paroles de la blonde sans mot dire ; elle avait agit sans réfléchir, faisant ce qu'elle pensait être le mieux. Nous avons tous réagit sans vraiment prendre le temps d'évaluer ce qui était bon à faire ou non, chacun avait agit différemment et malgré les mots de la suédoise qui se voulait rassurante, je ne pouvais m'empêcher de ressentir cette culpabilité et cette pointe de colère en repensant à tout ce qu'il s'était passé. Je me contentais donc de hausser la tête en lui souriant légèrement, reconnaissant malgré tout de sa capacité à me trouver des excuses ; Christina avait relativement moins bien accepté ce qu'il s'était passé et avait eut plus de mal à se faire à l'idée.

    Elle me raconta ensuite sa vision de l'humanité avant l'apocalypse, ou en tous cas avant d'arriver au stade car j'imagine que dehors, les survivants devaient être plus solitaires et égoïstes ; mais il devait bien falloir cela pour survivre. Nous avions eut cette chance d'être conservé de tout cela au départ -si on pouvait appeler cela une chance- et de construire un groupe solide qui nous avait aidé à surmonter tout cela. Parce-que c'était bien cela notre vraie chance, malgré les pertes et les atrocités, nous avons su rester tous ensemble et nous soutenir dans cette horreur ; c'était certainement ce qui faisait que nous étions tous encore un minimum sains d'esprits -si toutefois le mot était adéquat-.

« C'est un mal pour un bien quelque part, si ça te fait voir un autre aspect de l'humanité. »

    Je lui souris sincèrement. Un mal pour un bien oui, si on voulait positiver. Mais c'était malheureux d'avoir dû en arriver jusque là pour avoir de telles prises de conscience et je ne pu m'empêcher de ressentir un peu de peine en me disant qu'avant tout ça, Rebecca s'était peut-être volontairement coupée du monde et de ce qui l'habitait. Je réfléchis quelques instants sur tout ça, et en vint à l'évidence que si l'apocalypse n'était pas arrivée, jamais nous n'aurions rencontré tous ces gens si différents, jamais nous n'aurions rencontré Rebecca qui était devenue très importante pour Sven et une amie pour moi. C'était horrible à dire mais oui, c'était vraiment un mal pour un bien.

    Reposant mes yeux sur le feu qui était signe de renouveau, je me mit à penser à avant, bien avant le stade et toute cette horreur. Quand les seuls soucis que nous pouvions avoir étaient la crainte des soins médicaux trop élevés ou le bien être de nos enfants. Et voilà où nous en étions maintenant. Je pensais à James, à la discussion que nous avions avec Christina quelques jours après notre départ du stade. Nous n'avions encore parlé de notre décision à personne et je n'avais pas envie que Rebecca l'apprenne par quelqu'un d'autre, elle avait le droit d'être la première au courant. Soupirant, je reportais mon attention sur la blonde en posant mes main autour de ma tasse.

« On va partir. Marquant un temps d'arrêt, je poursuivis. Au printemps on partira chercher James, ou au moins tenter de lui donner le signe qu'on est en vie. »

    Je me tus, lui laissant le temps d'intégrer la nouvelle. Je ne savais pas si la décision était bonne, ni si nous allions le trouver, pour être honnête j'en doutais de plus en plus. Mais il était impossible de faire entendre raison à des parents quand il s'agissait de leurs enfants, et même si nos chances étaient presque nulles, il y avait toujours cette infime partie de lumière qui prenait le dessus sur le reste. Dans tous les cas, nous irions au moins jusqu'à notre petit chalet en forêt, lui mettre un mot, à la maison si nous le pouvions également mais je n'étais pas certain que la ville était le meilleur endroit où se rendre ; et je n'avais aucunement l'envie de recroiser de vieux démons encore trop présents en furetant près du stade. Me passant une main nerveuse dans la nuque, je repris la parole.

« On reviendra, c'est certain, mais avant il faut qu'on mette toutes les chances de notre côté pour le retrouver, et je sais à quel point ça ronge Christina d'être ainsi dans l'incertitude. »

    Je ne pu m'empêcher de me demander si nous allions vraiment revenir, si cette expédition n'était pas bien trop risquée, si nous ne serions pas trop vulnérable à partir ainsi seuls, mais je n'avais pas pu me faire une raison d'abandonner James, surtout pas en voyant cette angoisse mêlée à de la tristesse profonde dans les yeux de ma femme.


© Pando



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Dim 14 Fév 2016 - 17:39

Pour une fois, la biologiste ne savait pas trop si Alan comprenait son ressenti, il avait l'air mais elle n'était jamais objective quand il s'agissait du regard des autres sur elle même, préférant toujours penser au pire afin de ne pas être déçue... mais après tout elle le sentait sincère, après tout ce qu'ils avaient vécu, les remises en questions étaient courantes et une fois qu'on s'était fait à cette idée, les pensées de Rebecca paraissait tout de suite moins choquante...

Un léger blanc s'installa entre eux, ce qui l'inquiéta un peu... elle fut très vite mise au courant de la raison de cette atmosphère pesante qui s'était installée en elle quelques secondes, et qui ne s'arrangea pas quand elle appris la nouvelle quant à la décision d'Alan et de Christina... Elle n'avait pensé qu'à elle durant tout ce temps, qu'à son bien être, pour elle c'était un renouveau et au fait qu'elle se sentait chanceuse de n'avoir rien perdu... Elle en avait oublié le frère de Sven... Il était vrai que ses parents n'en parlait pas beaucoup mais le fils lui en avait déjà parlé quelque fois, souvent en le comparant à certaines situations... elle n'avait donc pas d'excuse pour avoir oublié...

-Je... c'est vrai je comprends...

Elle ne savait pas quoi répondre et se sentait déstabilisée par cette culpabilité. Et elle pensa au jour où ils seraient partis... Elle s'imaginait déjà inquiète... Les Karlson étaient les premières personnes avec qui elle avait vraiment sympathisé et dont elle s'est rapprochée... peut être pour la première fois de sa vie à bientôt 31 ans, c'était symbolique, la fin de la vie humaine marquait le début de la sienne... C'était les quelques repères qu'elle avait ici... Bien sur il y avait aussi les autres où elle a tisser des liens plutôt solide, mais eux c'était différent pour elle... Elle se sentait d'ailleurs souvent ridicule à ce propos, même si pour le coup ce n'était pas le moment...

- Si vous avez besoin que quelqu'un vous accompagne, vous n'hésitez pas je vous le dois bien... vous ne serez pas beaucoup à trois, ça risque d'être difficile...

Peut être que la culpabilité l'avait ainsi poussée à se désigner volontaire et à proposer son aide, mais elle s'inquiétait sincèrement pour eux, ce qui lui faisait un peu peur, elle ne savait pas du tout comment elle gèrerait ça, ça ne lui était jamais arrivée, même si elle avait énormément de sang froid...

- Qui est au courant de ce que vous allez faire ?

Il était vrai qu'il n'était pas encore le printemps et qu'ils avaient encore le temps de prévenir tout le monde, mais leur réaction serait certainement meilleure si ils l'apprenaient le plus tôt possible...
Revenir en haut Aller en bas
Alan S. Karlson
Modératrice
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 1641
Age IRL : 24

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Mer 17 Fév 2016 - 15:55



❝Minnen av en ny värld❞
Rebecca & Alan

    A peine j'avais prononcé mes mots que je remarquais l'air changeant de Rebecca ; je ne su percevoir au début si elle nous en voulait de partir, ou si elle était simplement inquiète. Mais plus je regardais dans ses yeux et plus je percevais cette réelle crainte qu'il puisse nous arriver quelque chose. Je fus touché par sa proposition de nous accompagner, il était vrai qu'une personne ne serait pas de trop, d'autant plus qu'elle savait bien se défendre. Mais je ne pouvais lui imposer ce départ, elle avait d'autres amis à présent ici et elle méritait cette sécurité. Souriant légèrement, je lui répondis d'une voix reconnaissante.

« C'est vraiment gentil de proposer de nous accompagner, j'en discuterais avec Christy dès que possible, mais je ne veux pas que tu prennes cette décision à la légère. »

    J'avais terminé ma phrase l'air grave, parce-que c'était bien de cela qu'il était question. Outre le fait d'être avec nous, de veiller sur nous, cette sortie engendrait aussi l'insécurité de l'extérieur, le retour en ville où le risque était bien plus élevé, les nombreuses nuits blanches à craindre l'enfer qui attendait toujours non loin. Ce n'était pas une simple ballade de santé, nous allions risquer nos vies pour un but qui était peut-être déjà perdu d'avance. Faisant tourner la cuiller dans la tasse d'un air songeur, je relevais la tête à sa question et lui répondis instantanément.

« Personne d'autre à part toi n'est au courant pour le moment... Nous voulions que tu sois la première, et nous auront tout le temps de faire une annonce générale plus tard. »

    Je m'imaginais déjà debout au milieu de la pièce, tentant d'attirer l'attention de tout le monde en criant ''réunion au sommet!'' ; je faillis rire tant l'idée était ridicule. A dire vrai, j'appréhendais un peu leurs réactions, j'avais peur aussi que rien ne se passe comme prévu et que nous ne revenions jamais, ou pire, qu'à notre retour ce soit eux qui ne seraient plus là... Je n'avais encore jamais pensé à cette éventualité mais maintenant qu'elle avait germé dans mon esprit elle engendra une crainte en plus. Fronçant les sourcils, je repris la parole.

« S'il se passe quoi que ce soit pendant notre absence et qu'à notre retour plus personne n'est là, j'espère qu'on trouvera un petit pour qu'on puisse retrouver le groupe plus facilement. »

    Cette optique n'avait rien de très gai, et j'espérais sincèrement qu'ils n'aient pas à partir d'ici, ni maintenant ni jamais, mais le naturel revenait vite au galop et mon fatalisme avec ; alors avec cette idée en tête il m'était difficile de ne pas y penser. Ça n'avait d'ailleurs rien d'un ordre, c'était plutôt une requête, parce-que nous avions bien l'intention de revenir ; si seulement nous trouvions James sur la route...

     Prenant une gorgée du thé si s'était rapidement refroidi, je me mis à penser à d'autres endroits ; au vu de la situation à Seattle, il était évident que ce fléau ne s'était pas arrêté aux frontières de l’État, mais comment était la situation dans les autres pays ? Sur les autres continents ?

« Tu crois que c'est pareil partout ? Qu'il n'y a que ces cadavres qui rôdent ? »


© Pando



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Minnen av en ny värld   Aujourd'hui à 5:19

Revenir en haut Aller en bas
 

Minnen av en ny värld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-