Partagez | .
 

 Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Mar 23 Fév 2016 - 22:09




Un merci peut se donner de bien des façons





 Non, c’était certain maintenant, ils n’étaient pas les acteurs d’une soirée romantique à l’eau de rose d’un film mielleux. Ils n’étaient qu’eux. Naturels, francs, amusés, complices… Pas de musique au piano ou au violon, pas de pétale de roses sur le tapis. Ah si, il y avait juste la lueur des bougies. Juliane aimait cette façon simple qu’ils avaient de se comprendre. Comme si tout était totalement normal. Comme s’ils n’étaient pas en train de se dévêtir l’un comme l’autre devant un parfait étranger. Pas de questions, pas de gêne, pas d’embarra. Même ce préservatif n’avait pas cassé l’ambiance. Au contraire, Diwght avait su à la perfection glisser cela dans le déroulement des faits et des gestes. Et c’était dans une logique simple que Juliane était revenue se glisser dans les draps pour coller bien vite son corps contre celui du grand blond.

Profiter du moment présent. Ne penser à rien d’autre qu’aux lèvres de son amant, à ce ses sourires complices taquins, et remplis de désir. Qu’à leurs corps qui ne feraient bientôt plus qu’un. Qu’à lui. Un sourire étira ses lèvres lorsqu’il souffla à son oreille quelques mots en réponse aux siens. Elle lui rendit son baiser avant d’émettre un petit rire tout à fait craquant. Elle se sentait merveilleusement bien, là dans ses bras, dans ce lit tout contre lui.

Juliane avait repris les choses en mains, se montrant entreprenante. A quoi cela aurait-il servit qu’elle ne le soit pas ? Ils ne reviendraient pas en arrière et ils n’avaient aucune envie de s’arrêter là l’un comme l’autre. L’envie et le désir était là, ils les poussaient l’un vers l’autre, l’un contre l’autre. Juliane ne désirait que lui, ne voulait que lui. Elle voulait se sentir vivante et elle avait la conviction que Dwight parviendrait à lui faire éprouver cette sensation. A la combler de bienêtre et de bonheur. Même si cela ne durerait pas toute la nuit. Même si la délicieuse sensation disparaitrait…

Taquine, elle prit tout de même quelques minutes pour faire trainer un peu les choses. Avant de passer à la vitesse supérieure. Le caleçon de Dwight disparu du secteur, et les doigts de la jeune femme se firent caresses. Un soupir de plaisir passa ses lèvres alors proches de l’oreille de Dwight, lorsqu’il s’aventura lui aussi à découvrir son intimité. Depuis combien de temps ne s’était-elle pas sentit femme de cette façon ? Depuis combien de temps des mains d’hommes n’étaient pas venus caresser cette partie de son corps ? Sans doute depuis son ex qu’elle avait lourdé quelques semaines avant de partir sur un coup de tête pour faire le tour du pays avec son sac à dos… Elle devait le reconnaitre, le norvégien s’avait s’y prendre. Elle avait même un peu de mal à se concentrer sur ses propres gestes… Elle s’était même mordue les lèvres à un moment…

Enfin visiblement, elle produisait son petit effet aussi. Elle redressa le visage pour regarder Dwight, souriant amusé par sa demande. Un petit haussement de sourcils avant qu’elle ne saisisse le petit emballage brillant. Elle colla alors ses lèvres à celles du beau blond tout en souriant toujours. Elle les détacha avec lenteur, tout en descendant peu à peu le long du corps de Dwight. Mais elle se mit à rire et elle déclara alors : « -non c’est mort j’peux pas la faire comme dans les films. C’est trop relou ce truc. » dit-elle en agitant le petit emballage. Impossible de mettre ça sans regarder ce qu’on faisait. Donc impossible de la jouer sensuelle. Elle embrassa à nouveau Dwight, amusée de tout ça, sachant qu’il ne lui en voudrait pas. Il n’y avait pas de moment précieux à briser. Ce n’était qu’un rendez-vous, qu’une nuit, qu’une aventure.

Jill se laissa glisser sur le côté, ses jambes s’enroulant autour de celles de Dwight, parce qu’elle ne voulait pas rompre le contact physique entre eux. « -mais arrête me regarde pas comme ça ! » lança-t-elle en riant à moitié. Elle ouvrit enfin l’emballage, dévoilant le sésame qui les empêcheraient de procréer ou bien de choper une connerie. Enfin en même temps elle lui avait donné son sang… Donc bon… Elle souffla alors malicieuse, collant sa poitrine contre le corps du grand blond avant de souffler avec sensualité : « -viens là… ». Elle se mordit la lèvre inférieure avec envie tout en exécutant les gestes qui devaient être fait, avec douceur baissant les yeux sur tout ça, histoire de s’en sortir. Une fois chose fait, elle lança à son amant un regard qui voulait dire que les choses sérieuses allaient enfin pouvoir commencer. Sa petite culotte disparue à son tour, avant que ses lèvres n’embrassent à nouveau le torse du bel homme, et qu’elle ne revienne se positionner sur lui.

Ses cuisses autour de ses hanches, son bassin contre le sien, elle chercha ses lèvres joua avec quelques secondes avant que son baiser ne reste en suspens quelques secondes, à mesure qu’elle le laissait entrer en elle avec lenteur. Le souffle presque coupé par cette sensation de satisfaction, ce bonheur de l’accueillir enfin en son sein, son visage à quelques centimètres du sien. C’était si bon… Et ce n’était que le début…


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Mer 24 Fév 2016 - 15:19


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Il profitait de chaque seconde avec Juliane, il n’y avait aucun sentiment entre eux, mais il ressentait une attirance physique puissante, un peu comme une alchimie et comme si leurs corps étaient voués à se rencontrer. Il avait l’impression de revivre quelques choses qu’il avait déjà vues par le passé avec une fille qui était devenue au fil du temps un de ses plans culs plutôt réguliers. Il ne la connaissait pas tant que ça, mais de temps à temps, elle l’appelait et il accourait n’ importe où pour pouvoir passer un bon moment avec elle. Il avait l’impression qu’il pourrait avoir exactement le même type de relation avec elle. Il avait voulu croire en l’amour, mais il devait bien avouer que ce n’était pas vraiment possible, maintenant. Au fond de lui, il ne perdait pas espoir et continuait d’y croire secrètement.

Dwight n’aurait jamais pensé qu’elle prendrait sa question de la sorte ce qui ne pouvait que le faire sourire. Il avait juste besoin d’aide pas d’avoir une experte en film porno dans son lit. Il venait de se rendre compte à quel point c’était handicapant d’avoir un bras en moins. Il trouvait la réaction de Juliane totalement mignonne et tout à fait à propos. Il savait que ce n’était jamais facile pour une fille de faire ce genre de truc. « Je le ferais bien moi-même, mais tu comprends bien qu’avec une seule main ce n’est pas facile à ouvrir… » Ni à mettre en fait, mais il avait gardé ce commentaire pour lui-même. Préférant continuer d’afficher son sourire suffisant.

Cependant, elle ne semblait vraiment pas décidée à l’aider, surtout qu’il prenait un malin plaisir à la fixer pour la regarder faire. Il devait donc faire un choix, s’il voulait que son but soit atteint. Tout en poussant, un soupire de regret, parce qu’il aurait préféré pouvoir observer. Il ajouta alors les quelques mots suivants. « Promis, je ferme les yeux et je mets ma main devant mes yeux pour ne pas te voir. » C’est donc assez rapidement qu’il posa sa main sur ses yeux. Mais finalement, la situation l’excité encore plus qu’avant, ne pas voir les gestes de la jeune femme, mais sentir ses mains sur sa peau, lui procurer une sensation assez étrange, mais plutôt très agréable. Il ne pouvait pas prévoir ses prochains mouvements et n’avait donc pas le temps de s’y préparer.

Il finit par sentir la poitrine de sa belle se posait doucement contre sa peau. Un frisson lui parcourait alors le corps. Il aurait voulu toucher sa peau encore un peu, mais il avait promis sa main ne bougea pas. Du moins jusqu’à ce que sa douce voix sensuelle le ramena doucement à la réalité. Elle s’était décidée, il sentait les doigts de Juliane sur lui et le préservatif parfaitement en place. Au moment où il ouvrit les yeux, il put voir la brune au-dessus de lui en train de se mordre la lèvre inférieure. Ce spectacle était tout simplement splendide. Il n’avait qu’une envie, lui sauter dessus. « Arrête de me provoquer comme ça, mon corps ne va plus pouvoir le supporter. » Il se retenait depuis un moment de ne pas lui sauter dessus parce qu’il savait que c’était une mauvaise idée. Cependant plus les minutes passaient plus c’était compliqué.

Il se contenta donc une nouvelle fois de passer sa main derrière la nuque de Juliane et de coller ses lèvres sur les siennes. Sa main descendit le long de corps de la brune, il remarquait alors une cicatrice sur son omoplate, mais poursuivit son chemin sans trop réfléchir. Il adorait pouvoir toucher le corps de sa partenaire, il finit par s’attarder sur une de ses fesses. Il sentait ses cuisses autour de lui et doucement Juliane était en train de redescendre sur lui. Il était en train de doucement la pénétrer. Il ne réalisait pas vraiment ce qui était en train de se produire. Il était plutôt happé par le plaisir qu’il était en train d’éprouver. La dernière fois qu’il avait vécu, une telle sensation était loin désormais et il avait oublié à quel point c’était appréciable.

Il était un peu triste de ne pas pouvoir mener la dance, mais elle avait de l’expérience dans le domaine alors il trouvait presque bête de vouloir lutter contre. Il se redressait un peu plus pour se retrouver totalement en position assise alors qu’elle était sur lui. Son avant-bras était à présent dans le dos de son amante alors que sa main lui plaquait l’épaule pour qu’elle ne puisse pas bouger. « Maintenant qu’on est là, dis-moi, ça faisait longtemps ? » Il avait murmuré cette phrase à son oreille. Il trouvait le moment malicieusement adéquat et ne pouvait s’empêcher de sourire. Il voulait d’abord avoir une réponse avant de la libérer. Pendant qu’il attendait sa réponse, il était en train de gentiment lui mordre le lobe de l’oreille, alors que par moment l’afflux sanguin faisait tressauter son membre en elle. Il avait envie de continuer de jouer et il savait qu’elle pourrait en faire de même.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Jeu 25 Fév 2016 - 19:13




Un merci peut se donner de bien des façons





Blablabla… Dwight était un moulin à parole ! Mais ça la faisait rire. C’était bon, elle n’avait pas dit non. Elle voulait juste qu’il ne la fixe pas intensément du regard pendant qu’elle s’occupait de les protéger d’un éventuel bébé. Truc qui était impossible. Même pas envisageable quoi ! Hors de question que ça arrive. S’envoyer en l’air d’accord, récupéré un cadeau bonus merci bien, mais elle passait son tour. Elle adorait les enfants, c’était pas ça le problème. C’était juste que dans le genre vie de merde super traumatisante pour le mioche, ça serait sympa. Bienvenue à mocheland ! Ah et oui au passage, je sais pas où est ton père. Mais c’est détail. No Way ! Sans même parler de l’accouchement, et tous les trucs flippants qui rimait avec bébé. Bref… Dieu avait créé le sexe, l’homme avait créé le latex ! Et c’était tout simplement parfait.

« -menteur… » répliqua Juliane en approchant ses lèvres de celles de Dwight pour l’embrasser avec une envie non dissimuler. Comme s’il avait la moindre envie qu’elle s’arrête… Comme si son attitude n’était pas en train de le rendre dingue. Quand il disait arrête, elle entendait un continue. Elle avait du mal à l’imaginer petit joueur. Mais plutôt comme un très bon amant, endurant et performant. Prenant soin de donner du plaisir à sa partenaire. Elle allait peut-être être très déçue d’ici peu de temps.

Assez de préliminaire, assez de se tourner autour. Juliane en voulait plus, et c’était le moment. La main de Dwight parcourait sa peau alors qu’elle le laissant peu à peu entrer en elle. Et la sensation de bienêtre qui l’envahit fut délicieuse. Comment pouvait-on trouver l’union de deux corps dégoutant ou malsain ? Jill avait déjà entendu un bon paquet de nanas dire : « ah non mais moi sans sentiments j’peux pas ! ». Moui… Peut-être que lorsque l’amour était présent entre les deux partenaires l’acte devenait encore meilleur. Tomber amoureuse, ce n’était pas pour elle. Même si ses sœurs lui avaient toutes dis qu’elle changerait de façon de penser. Mais ce n’était pas parce qu’elle n’était pas in love qu’elle s’envoyait en l’air avec le premier venu. Si Dwight ne lui avait plu, qu’il n’y avait pas eu cette sorte d’alchimie entre eux, ce truc qui pour le moment elle ne s’expliquait pas, Juliane ne se serait jamais laissé aller dans ses bras.

Peut-être que son intuition était la bonne. Peut-être qu’ils s’étaient déjà croisés un soir, dans un bar lorsqu’elle était pour quelques jours à Seattle. Et que cette soirée n’avait pas eu de fin. Pas cette fin-là. Que le destin avait voulu que leurs routes se croisent à nouveau parce que l’histoire n’était pas finie. Elle se sentait bien contre lui, elle aimait le gout de ses lèvres et celle de sa peau. Tout comme la douceur qu’il mettait dans ses caresses et l’envie qu’elle voyait dans ses prunelles. Elle se sentait à nouveau femme, et non plus seulement survivante.

Un nouveau soupire passa ses lèvres avant qu’elle ne se mette à sourire un peu plus encore en entendant la question de son partenaire. Un petit frisson à cause du souffle près de son oreille. Jill pencha légèrement la tête sur le côté, laissant ainsi Dwight comprendre qu’elle voulait encore des baisers dans le cou. Il la tenait fermement contre lui, immobile en elle. Il fallait dire qu’elle l’avait bien cherché. Et que c’était des plus logique qu’il décide qu’il était à son tour à lui de jouer un peu avec elle. Elle ferma les yeux en plissant le nez, riant de la situation. Puis elle répondit en ondulant des hanches : « -tu veux vraiment que je pense à la dernière fois maintenant ? » Non parce qu’elle, elle n’avait pas vraiment envie de penser à sa dernière partie de jambes en l’air. Surtout qu’il devait s’agir du jour où elle avait largué son ex… Ah ba voilà trop tard elle venait d’y penser. Cherchant les lèvres de Dwight, elle ajouta entre deux baisers : « -demande plutôt comment j’aime ça… » Un sourire avant qu’elle ne descendre le long de son menton en passant ses bras atour de son cou, collant un peu plus encore sa poitrine menue contre son torse.    


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Ven 26 Fév 2016 - 12:37


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Il souriait une nouvelle fois. Pour la première fois depuis longtemps, il avait l’impression d’être au paradis. C’était un plaisir de chair qu’il savourait et qu’il appréciait profondément. Il aurait préféré ne pas avoir cette blessure et tout aurait été parfait. Cependant, la vie en avait décidé autrement, il avait le temps de le regretter dans un futur plus ou moins éloigné. En tout cas, l’instant présent, il préférait observer la douce Juliane dans tous les angles que lui offrait cette position. Il collait ses lèvres à chaque endroit où il le pouvait. Humant avec délectation le parfum de la brune et goutant chaque parcelle de son corps à la hauteur de sa bouche.

Elle lui offrait son cou sans complexe alors qu’il posait ses lèvres dessus. Il libéra l’emprise qu’il avait sur elle et déplaça sa main sur sa nuque. Il avait toujours adoré les femmes aux cheveux longs. Il pourrait passer des heures à passer ses mains dans leurs cheveux. Il profita du mieux qu’il pouvait massant le cuir chevelu de sa belle pendant qu’il la recouvrait de baiser. Dwight ne l’aimait pas, mais il ressentait quelques choses de bien plus fort pour elle. C’était presque au-delà de l’attirance sexuelle. Comme si au fond de lui, il la connaissait depuis toujours et qu’ils pouvaient enfin s’amuser ensemble après des années de frustration.

Alors oui maintenant il jouait avec elle, mais ce n’était pas ce qui définissait ce qu’ils étaient en train de faire ? Réfléchir c’est bien, mais ce n’est surtout clairement pas le moment. Il avait une femme totalement nue en train de le chevaucher. Il serait certainement plus approprié d’en profiter un peu. Il continuait doucement de l’embrasser dans le cou remontant par moment jusqu’à son oreille pour lui chuchoter ses paroles. « Si tu y repenses, tu pourras me dire que je suis terriblement mieux que le dernier homme avec qui tu as partagé un lit. » Il savait parfaitement qu’il allait avoir un retour de flemme tout simplement phénoménal, mais il n’attendait que ça. Il redescendait doucement pour couvrir de baisers sa douce poitrine.

Il préférait cacher son sourire plutôt que de montrer à quel point il se moquait d’elle. Finalement, il redressa tout de même la tête et eut le droit à des baisers langoureux accompagné de léger mouvement de bassin. Il appréciait le gout des lèvres de Juliane avec plaisir. Il sentait une nouvelle fois le plaisir monter un peu plus en lui. Pour le moment, il faisait de son mieux pour garder son calme et ne pas se faire emporter par la frénésie du moment. Chaque vague de plaisir le transportait un peu plus. Il eut du mal à comprendre la seconde phrase de Juliane qui lui paraissait plutôt comique.

Son instinct lui dictait de la serrer fort contre lui et de prendre le dessus, mais il faisait de son mieux pour lutter et ne pas le faire. Il devait se rendre compte qu’il n’en avait pas envie. Il se reposa alors doucement sur les coussins qui se trouvaient derrière lui. Non pas qu’il en avait marre de sentir la brune contre lui, mais juste parce qu’il voulait pouvoir la voir un peu mieux. De plus dans cette position, il pouvait bouger un peu et l’accompagnait dans ses mouvements. Entre deux soupire de bonheur, le Norvégien la regarda droit dans les yeux pour lui posait la fameuse question. « Alors je t’écoute, comment tu aimes ça ? » Sa main droite était désormais sur une fesse de la brune pour l’accompagner un peu plus. Il ne voulait rien laisser au hasard. Il savait qu’elle prenait du plaisir. Elle ne pourrait pas lui mentir, il pouvait lire en elle plein de petits indices qui lui prouvaient qu’il avait raison.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Dim 28 Fév 2016 - 12:43




Un merci peut se donner de bien des façons





  C’était complètement enivrant… La caresse et l’avidité des lèvres de Dwight électrisait sa peau. D’ordinaire, il était plutôt rare qu’elle couche avant un inconnu sans avoir une bonne dose d’alcool dans le sang. Après avoir parlé pendant une ou plusieurs heures, vidant en même temps quelques verres. Il fallait qu’elle se sente bien, qu’il y ait un certain feeling. Et avec Dwight, il n’y avait même pas besoin qu’elle boive pour se laisser complètement aller entre ses bras. Il n’y avait pas d’appréhension, pas de gêne. Et elle se sentait tellement femme là, près de lui. Jill adorait sa façon de la dévorer du regard, et ce petit sourire qu’il affichait de temps à autre… Il y avait une sorte d’évidence dans l’union de leurs corps, comme s’ils n’attendaient que ça. Et pourtant ce genre d’intention ne lui avait pas traversé l’esprit lorsqu’elle l’avait rencontré. Sans doute à cause de la blessure, du sang, de cette peur qu’elle avait éprouvé de le voir mourir devant ses yeux et de resté impuissante.

Ils avaient peu parlé, ils ne se connaissaient pas plus que ça. Et pourtant Juliane savait, sentait qu’une partie du beau norvégien était comme morte. La vie avait été dure avec lui, et il trainait pas mal de choses derrière lui. Des cicatrices qu’il dissimulait sous ses airs d’homme viril et fort. Depuis le début de l’épidémie, Juliane avait changé. Elle avait quelque peu perdu de sa joie de vivre. Mais ici dans cette maison, elle sentait qu’elle devait raviver tout ça. Que justement, le monde actuel avait sans le moindre doute besoin d’espoir, de joie, de bonheur. Et c’était ce qu’ils étaient en train de s’offrir. Un instant unique de bonheur et de bienêtre. Peut-être que demain les autres habitants de la maison les dévisageraient, qu’elle serait jugée comme une fille facile. Peu lui importait. Elle voulait juste vivre cet instant de parfaite communion des sens et des corps avec Dwight. Qu’ils se redonnent l’un l’autre un peu de vie par cette douceur et cette intimité.

Jill aimait sentir les lèvres de son amant parcourir sa peau, semer inlassablement une multitude de baiser dans son cou, sur ses petits seins tendus par le désir. Cela l’aidait à glisser encore et encore dans le tourbillon de sensation délicieux qui s’emparait de son être. A nouveau elle sourit amusée par les mots de Dwight, les yeux fermés savourant le lent va et vient de son amant en elle. La jeune photographe imposait pour le moment un rythme alangui, laissant ainsi grimper encore et encore cette irrésistible envie qui les gagnerait, celle d’aller plus vite, afin que la jouissance les délivre enfin.  Elle vint coller ses lèvres près de l’oreille de son amant pour souffler sa réponse : « -il faudrait déjà que tu me montres… » Provoquante, aguichante… Il l’avait bien cherché… Jill ne perdait pas de vu qu’il était blessé, mais cette position n’était la seule possible. S’il voulait vraiment lui montrer ses capacités, ils pouvaient très bien bouger. S’il venait dans son dos, il n’aurait besoin que d’une main pour la maintenir contre lui… Parce qu’il en avait envie, elle le sentait. Elle le savait, ça le démangeait de pouvoir contrôler l’action.  Pour mieux marqué la chose, elle donna un coup de bassin un peu plus appuyer avant que ses mains ne viennent glisser dans les cheveux blonds de son amant, et que ses lèvres ne trouvent les siennes.

Juliane mordilla quelque peu la lèvre inférieur de Dwight avant que leurs corps ne s’éloignent quelque peu. Peu à peu, elle augmentait la cadence, sans pour autant que cela soit rapide. C’était langoureux, sensuelle, féminin… Beau… Et tellement bon à la fois… Elle qui aimait danser à la moindre occasion, son corps ondulait avec grâce, accueillant avec volupté la virilité de Dwight. A mesure elle le sentait aller un peu plus loin en elle. Et c’était bon… Oui, elle prenait de plaisir. Elle ne le nierait pas. Et ce fut d’ailleurs avec une voix pleine de désir qu’elle souffla en réponse, son regard dans celui de Dwight, brillant d’envie charnelle : « -j’aime… Quand c’est… Imprévisible… Quand c’est… Surprenant… Inattendu… » Ouais… Elle adorait ça lorsque son partenaire était capable de la faire grimper au 7ème ciel sans qu’elle ait besoin de le guider. Qu’il sache trouver par lui-même les caresses qui l’entrainerait vers la jouissance. Qu’il sache deviner quand être doux, quand être plus vigoureux… Pour le moment, elle n’avait pas à se plaindre. Il avait réussi à lui faire oublier le monde extérieur, à la faire se sentir plus que vivante, belle et tellement femme… Elle se mordit la lèvre inférieure par provocation tout en lui souriant. Allait-il rester le dos coller aux oreillers où allait-il laisser son instinct masculin prendre le dessus ? Juliane laissa son index glisser sur le torse puis sur les abdos de Dwight, avant de remonter son regard taquin et malicieux sur lui.

AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Dim 28 Fév 2016 - 21:56


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Il ne manquait pas d’audace, au grand non jamais. Il était fidèle à lui-même, il assumait son égo légèrement surdimensionné par moment. Il était prêt à tout pour avoir ce qu’il voulait. Non n’était pas un mot qu’il aimait entendre. C’est bien pour ça que très peu de personnes lui avaient dit. Au fond de lui, il avait l’impression qu’il avait déjà rencontré Juliane et qu’elle faisait partie de ces filles qui avaient osé refuser ses avances, d’un côté, il n’en était que plus heureux maintenant. Peut-être que si effectivement, ils s’étaient vus et que ce jour-là, ils avaient fait des folies aujourd’hui, ils n’auraient pas eu la même relation aujourd’hui.

Il appréciait grandement le moment qu’il passait avec elle. Il avait l’impression d’être replongé dans le passé. Lui qui s’était promis d’évoluer, de trouver la femme de sa vie et de fonder une famille… Il en était bien loin de l’idéal qu’il s’était fixé avant l’apocalypse. Cet idéal était mort en même temps que Leah et il devait se l’admettre, il avait besoin de réconfort et d’avancer en terrain connu. S’envoyer en l’air pour le plaisir de la chair, c’était un truc qu’il maitrisait plutôt bien. L’aventure avec Juliane était donc à la fois sur un chemin balisé, mais un peu à côté. Il y avait juste une pointe d’inconnue. Juste ce qu’il fallait pour que ce soit encore plus excitant.

Elle ne voulait qu’une chose, dont il laisse l’animal parler. Il le savait, le sentait au plus profond de son être. C’est presque comme si un grognement sourd se faisait à l’intérieur de son bas ventre. L’instinct animal était prêt à faire surface, il n’attendait plus que l’étincelle pour s’embraser comme une trainer de poudre. La brune était provocante au possible ce qui une fois de plus faisait apparaitre ce petit sourire narquois sur les lèvres de Dwight. « Fait attention à ce que tu demandes tu pourrais l’obtenir. » Elle était si désirable, elle savait parfaitement comment parler à cet homme qui était des plus sensibles à son charme irrésistible. Il aimait beaucoup les brunes, peut-être parce qu’elles sont si rares en Norvège. Il faisait des yeux doux à son amante qui accélérait doucement la cadence.

Il observait son corps se trémousser au-dessus du sien. Il avait presque l’impression d’être arrivé au paradis. Si les anges étaient tous aussi dévergondés que la brune, il signait tout de suite pour les rejoindre et aller se payer du bon temps pendant que les autres survivent tant bien que mal à fin du monde. De toute façon en cet instant, plus rien ne comptait si ce n’était la magnifique femme qui le chevauchait. Elle gérait tout comme une déesse. Le plaisir était en train de le submerger et il partait à chaque fois un peu plus loin. Il avait du mal à contrôler sa respiration tant l’acte commençait à gagner de l’ampleur. C’est le visage plein d’envie et de désir qu’il se colla à elle et la stoppa l’espace d’un instant.

Elle voulait quelques choses d’imprévisibles, elle avait gagné, il avait fini par craquer et lâcher la bride. Il n’en pouvait plus d’être simple spectateur, il était temps d’entrer dans la dance. Il serait surprenant et inattendu si c’était ce qu’elle voulait. Il aurait pu opter pour quelque chose de simple et efficace dans le milieu, mais il préférait rester calme et plus ou moins attentionné. Il avait un besoin incompréhensible de tendresse. Alors qu’il était dans son dos couché sur le côté. Il pouvait profiter de son cou pour continuer de l’embrasser. Ses lèvres étaient maintenant hors de portée, mais il avait bien mieux. Le droit de mener la cadence.

Il sentait les cheveux de la brune à côté de son visage ce qui lui plaisait énormément. Il avait placé sa seule main valide sur le ventre de Juliane. Il pouvait ainsi la plaquer contre lui et accompagnait ses mouvements sans trop de problèmes. Il pourrait également la descendre doucement si le besoin s’en faisait ressentir. Il savait que ce serait le cas assez rapidement, parce qu’il avait envie de donner un maximum de plaisir à sa douce. « Maintenant, c’est à mon tour de jouer. » Juliane était sienne à ce moment présent, il avait bien l’intention d’en profiter avec quelques coups de rein bien placé.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 612
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Mer 2 Mar 2016 - 22:16




Un merci peut se donner de bien des façons





Juliane n’en était pas à sa première aventure sans lendemain. Puis ce que c’était ça. Dwight et elle, c’était un rapprochement physique, la consommation d’un moment charnel, la communion de deux corps qui étaient attirés l’un par l’autre. Mais au milieu de tout ça, il n’y avait pas de sentiment. Ils s’appréciaient. En tout cas, elle, elle l’appréciait. Elle aimait sa façon de lui parler, son faux détachement qui cachait ce besoin de la savoir saine et sauve lorsqu’elle partirait. Il était un poil trop sûr de lui, et justement toute l’alchimie était là. Parce qu’elle passait son temps à lui envoyer des petits pics pour lui remettre les pieds sur terre. Il y avait cette petite bataille de mots, délicieuse entre eux. C’était de l’attirance, pas de sentiments. Dans une autre vie, il aurait sans doute pu devenir quelque chose comme moitié meilleur ami, moitié plan cul. Celui avec qui elle pouvait parler sans la moindre appréhension, sans la moindre retenu.

Jill aimait jouer avec lui, aimait prononcer ces mots qui semblait faire mouche, le stimuler encore plus. Le regard qu’elle lui lança lorsqu’il la mit en garde en rajouta une couche. C’était un « tente ta chance » silencieux. Assise sur lui, ses cuisses enserrant ses hanches, elle donnait à ses reins un mouvement de balancier qui les entrainait toujours plus loin. Les pulsations de son cœur augmentaient, tout comme sa respiration qui se voulait plus rapide. Son regard lui ne quittait Dwight que lorsqu’elle fermait quelque peu les paupières savourant le plaisir de le sentir en elle. Juliane chercha sa respiration le temps d’une seconde, plantant son regard dans celui de son amant. Un léger sourire à son adresse, une étincelle de désir toujours bien brillante dans ses prunelles sombres. La lumière tamisée de bougies projetait sur le mur les ombres de leurs corps unis l’un à l’autre.

Son souffle se bloquait lorsqu’il l’immobilisa contre lui. Elle passa ses mains dans les cheveux de son amant, ses lèvres proches ses siennes. Figer en elle, il prenait le contrôle des évènements. Elle le savait. Elle savait qu’il n’aurait pas résisté plus longtemps. Elle posa son front contre le sien, le temps de retrouver son souffle, souriant doucement les yeux clos. Second round. C’était à son tour de jouer. Et elle en mourrait d’envie. Pourquoi avait-elle se besoin de se sentir désirer, de se sentir femme ? Parce que depuis que les mots s’étaient réveillés, sa vie n’était que courses, stress, peur, angoisse, survit… Qu’elle avait besoin de ça pour se sentir apaiser. Pour avoir l’impression que tout était comme avant…

Se retrouvant allongé sur le matelas, le corps de Dwight coller dans son dos, Juliane savoura les baisers qu’il déposait dans cou. Elle ne pouvait pour rien faire, seulement se laisser complètement allé au plaisir, laisser son amant l’emporter jusqu’à la jouissance. Il était doux et tendre dans ses gestes. Elle aimait ça. Sa main vint se poser sur la sienne, alors qu’il en profitait pour lui glisser quelques mots à l’oreille. Pour seule réponse elle poussa un petit gémissement, l’incitant ainsi à poursuivre sur sa lancée.

Les yeux fermés, elle le sentait aller et venir en elle. Délicieuse sensation que l’union de leurs deux corps. Un frisson la saisit à cause du souffle chaud dans sa nuque. Elle avait chaud, sa peau était déjà moite de leur ébats sous cette couette qui abritait leur moment intime rien qu’à eux. Plus rien autour n’existait. Il n’y avait que leurs souffles qui ne cessaient de s’accélérer, le plaisir qui les enivrait, le désir qui leur brulait les reins.

Elle ne s’était pas trompée. Dwight était un bon amant. Le genre d’homme qui laisse penser qu’il n’était pas forcement patient, qu’il voulait faire ça vite. Mais qui en vérité était des plus attentif au plaisir qu’il pouvait faire naitre et donner à sa partenaire. La jeune femme laissa échapper un nouveau gémissement, ses doigts serrant un peu plus ceux de son amant. Le coup de rein qu’il venait de donner l’avait surpris. Agréablement surprise.


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Aujourd'hui à 5:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un lieu lugubre peut révéler bien des choses [pv Shizuo]
» Aire d'entrainement
» Kouzou
» Petit Criquet! [PV Luka]
» L'amitié peut se montrer de bien des façons... [PV Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-