Partagez | .
 

 Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Sam 13 Fév 2016 - 17:31


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Dwight avait bien compris que cette nouvelle réplique était uniquement, une nouvelle provocation. Juliane ne savait faire que ça, et il faut l’avouer, il adorait son caractère sauvage et tempétueux. C’est d’ailleurs pour ça qu’il l’avait embrassé. Pendant, une seconde, il avait même cru qu’il pourrait se prendre une baffe vue comment il avait du mal à la comprendre, mais ce n’était pas le cas, elle semblait plutôt contente et soulager comme si elle attendait également un mouvement de sa part. Elle avait préféré laisser la fierté de Dwight intacte et rien que pour ça il lui en était reconnaissant. « Oui, mais si tu as enlevé tes chaussettes, c’est que tu voulais passer ta nuit dans mon lit. » Le norvégien ne pourrait plus parler de chaussette pendant un long moment sans repenser à l’instant qu’il passait avec la brune. Elle riait malicieusement ce qui faisait encore plus craquer le blond qui la trouvait déjà adorable. Il l’observait toujours, son visage ne s’était pas beaucoup éloigné, juste assez pour pouvoir voir celui de Juliane sans avoir besoin de loucher, surtout que ce n’est pas très glamour de loucher.

Elle était en train de mordre la lèvre, c’est vraiment un truc qu’il trouve ultra sexy chez une femme. Il a l’impression que ce geste dit des tas de trucs sexuels à lui tout seul. Un réel désir était en train de naître à travers tout le corps du blond qui en oublier presque la douleur dans son épaule. Il sentait une vague de chaud s’emparer de tout son être alors que Juliane se collait un peu plus à son épiderme. Il avait toujours sa main gauche faufilée sous son pull. Il n’avait pas eu le temps de l’enlever et vu comment la situation évoluée il n’en avait plus du tout envie. C’est elle alors qui approcha ses lèvres, le second baiser était bien plus intense que le premier. Il se remémorait alors la sensation, il avait oublié à quel point c’était agréable de sentir des lèvres féminines sur les siennes. Il savourait littéralement chaque seconde du moment présent, son esprit était tellement obnubilé par ça, il ne sentait même pas que la brune était en train de prendre le dessus.

Il le réalisa uniquement lorsque le contact s’arrêta et qu’il ouvrit les yeux. Il la remarqua au-dessus de lui avec un sourire malicieux. Il n’avait pas été habitué à ça, mais au fond de lui, il s’en était douté que cette situation arriverait inévitablement en voyant la belle femme qu’il avait dans son lit. Elle a un caractère bien trempé et elle ne devait jamais laisser les hommes mener la dance. Pour lui, elle avait tort, parce qu’on peut découvrir bien des choses quand on laisse carte blanche à celui qui partage son lit. Mais aujourd’hui, il voulait continuer de jouer avec elle et même se laisser prendre à son jeu. « Je suppose que ce n’est pas négociable ? Où je peux toujours essayer de te déloger ? » En vérité, il savait qu’il en serait incapable avec un seul bras. Elle était trop bien installée et il ne voulait pas risquer de lui faire mal, même s’il était certainement le premier à souffrir d’un étalage de force. Il se contentait alors de passer sa main droite derrière la nuque de la brune et de l’invité gentiment à s’approcher un peu plus de son visage pour l’embrasser à nouveau.

Il avait l’impression que la dernière fois qu’il avait embrassé une fille datait de plus d’un siècle, c’est tout son corps qui brulait d’une passion pour Juliane. Il fit de son mieux pour récupérer une partie de ses esprits. Il déplaçait sa main pour la remonter le long du dos de la brune et commencer à la déshabiller. Il savait bien qu’il pourrait prendre le dessus s’il le désirait, mais il savait pertinemment que si c’était le cas son bras blessé le ferait souffrir. Il pouvait ne pas prendre appuie dessus, mais il resterait en mouvement tandis que là, il pouvait très bien le tendre le long du matelas en ne pas trop ressentir l’affreuse douleur qui lui traversait perpétuellement l’épaule.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Dim 14 Fév 2016 - 7:16




Un merci peut se donner de bien des façons




Décidément ses chaussettes avaient la côte ce soir !  Mais c’était peut-être ce petit détail qui avait fait basculer les choses, entrainant avec elle ce jeu de sous-entendu et de non-dit tout à fait compréhensible par l’un comme par l’autre. Et c’était totalement ce qui séduisait Juliane lorsqu’elle rencontrait un homme. Elle n’aimait pas les mots en tocs qui sonnaient faux. Les compliments offèrent dans un écrin doré qui en réalité était en plaqué or.  C’était peut-être un peu con comme façon de se laisser séduire. Mais elle préférait qu’on lui dise qu’elle avait un sacré caractère plutôt que des beaux yeux. Jill ne répondit rien, parce que cela aurait pu durer des heures encore. Et même si elle adorait vraiment leurs échanges de mots, c’était une toute autre envie qui naissait en elle à mesure que la tension montait entre eux. Elle ne faisait rien pour freiner les choses, ou pour faire croire à Dwight qu’elle n’était pas d’accord. Au contraire, lorsqu’il l’embrassa se fut un peu comme touché coulé. La première partie venait de prendre fin, place au second round.

La soirée en tête à tête venait de prendre une toute autre tournure. Mais semblait leur plairent à l’un comme à l’autre. Les choses avaient comme glissé d’elle-même jusqu’à ce point de non-retour. Comme si c’était totalement logique. Déjà écrit. Qu’ils étaient destinés à en passer par là, ensemble. La vie actuelle était merdique, alors pourquoi ne pas s’offrir un petit peu de tendresse, de douceur et de réconfort ? Qui avait-il de mal à ça ? Tout en embrassant Dwight à son tour, Juliane savait très bien qu’elle ne remplacerait pas cette jeune femme décédée. Celle à qui il s’était adressé à travers elle alors qu’il délirait. Mais elle ne souhaitait pas prendre sa place. Juliane s’était un peu comme une gourmandise, un plaisir passager. Un délicieux souvenir qui restait gravé une fois qu’elle s’était envolée. Pas le genre de fille qui fait développer des sentiments semblables à l’amour. C’était peut-être d’ailleurs ce qui attirait les hommes. Qu’elle ne souhaite pas obtenir un je t’aime soupiré au creux de l’oreille une fois l’acte fini. Qu’elle ne souhaite pas une bague au doigt le lendemain matin.

Positionné au-dessus de lui, son corps collé au sien, elle le fixa avec intensité ce petit sourire taquine et craquant sur les lèvres. Elle n’avait pas des habitudes de dominatrice. Et aimait tout autant mener la danse que se laisser entrainer par son partenaire. Alors lorsque Dwight posa la question, elle pencha la tête sur le côté, et souriant toujours elle lui souffla à voix basse : « -laisse toi faire… » Il y avait un petit quelque chose de sensuelle dans sa voix et dans ses mots, une petite pointe de provocation à nouveau. Quelque chose de délicieux qui voulait inciter Dwight à la laisser prendre soin de lui. Après tout, jusqu’à présent elle s’en était très bien sortie… De plus, ils étaient tous les deux conscients de l’état de santé du norvégien. Il n’y avait rien de mal à ce qu’il la laisse prendre les choses en mains. Bien entendu, si poussé dans un élan de virilité il tenait à changer les positions, elle se laisserait faire. En réalité, une fois que le ballet était ouvert, plus rien n’était sous contrôle. Seul les envies s’exprimaient.

Juliane approcha son visage de celui de Dwight, joignant ses lèvres aux siennes une nouvelle fois, savourant le gout de ses lèvres légèrement salé, savourant le plaisir de se sentir désirée. Ses mains glissèrent sur le torse musclé de son partenaire, avant qu’elle ne se mette à sourire en l’embrassant. Avec lenteur, elle se redressa, délaissant à contre cœur ses lèvres. Les hommes n’étaient déjà pas très doués en général pour retirer un soutien-gorge avec deux mains… Enfin il avait sans doute de l’entrainement… Mais Juliane décida de l’aider, sans pour autant faire passer les choses ainsi. Elle retira elle-même son pull, son bassin contre celui de Dwight. Ainsi en débardeur elle laissa son partenaire découvrir un peu plus son corps. Elle plongea son regard dans le sien quelques secondes. Ses gestes et sa façon de le regarder était tendre, douce et pleine de désir pour lui. Le contact de sa main sur sa peau était un délice et elle continua son effeuillage pour se retrouver bientôt en soutien-gorge devant lui. Pas de dentelle finement ciselées, mais quelque chose de simple de couleur noir galbant ses seins à la perfection. « -désolé pour la lingerie sexy… » lui glissa-t-elle en souriant. Elle n’avait pas envie que tout cela devienne trop sérieux, voulant garder cette petite touche de malice entre eux.  


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Dim 14 Fév 2016 - 12:05


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Lorsque Juliane lui indiqua de se laisser faire, il ne résista pas plus longtemps. La magie du moment était tellement intense qu’il se contenta de lui offrir un énième sourire charmeur plutôt que d’y répondre. Il se rendait bien compte qu’il ne pouvait pas faire grand-chose. Il avait la force pour bouger presque normalement. Il avait encore besoin de repos s’il voulait être libre de ses mouvements sans compter les problèmes de son épaule. Elle continuait de jouer avec lui encore plus ouvertement qu’avant. Maintenant, ils avaient sauté le pas, le retour en arrière n’était plus possible et il s’en rendait bien compte. Il en était heureux. Pouvoir toucher une femme lui avait tellement manqué. Il n’était pas accro, mais il devait bien reconnaitre que c’était un truc qui lui plaisait. Surtout quand il se faisait allumer depuis le matin même par une brune plutôt mignonne avec un caractère de merde.

Sentir le souffle de la brune dans son oreille et son cou n’avait fait qu’empirer son désir. Il ne pouvait plus le cacher à présent. À croire qu’elle faisait exprès de ne rien laisser au hasard. Elle devait être bien plus expérimentée que ce qu’elle laissait sous-entendre. Dwight n’aurait certainement pas parié sur elle dans le domaine. Comme on le dit souvent les apparences sont trompeuses. Après tout ce n’est pas parce qu’elle portait un pull et des cheveux en bataille qu’elle n’avait pas son charme propre. Plus il la regardait plus il était en train de craquer sur elle. Son petit cœur restait de glace, il savait que l’amour ce n’était pas pour aujourd’hui, mais son corps avait un langage bien différent et pourtant très clair.

Elle passa ses deux mains sur le torse du norvégien qui ne pouvait s’empêcher d’avoir un petit sourire en coin. Il avait bien remarqué qu’elle était intéressée par son torse plutôt musclé. Il ne s’entrainait plus comme avant, mais la survie était un bon entrainement. Il avait perdu un peu de volume, mais la graisse n’avait toujours pas trouvé sa place dans son corps. Il était fier de lui, après tout, il n’avait pas vraiment d’autre raison de l’être du moins pour le moment. Elle glissa le long de son corps pour revenir l’embrasser. Après un nouvel échange de bisous, elle s’éloigna de son visage. Il était presque déçu de voir ainsi le contact disparaitre, elle s’installait alors un peu plus sur son bassin. Il n’avait pas de doute à avoir, elle devait bien avoir remarqué que son corps fébrile était en train de la réclamer.

Elle retira son pull doucement, laissant le blond observait son corps. Il n’avait pour le moment pas eu l’occasion de voir autre chose, le débardeur qu’elle avait laissé bien plus de place à l’imagination. Il passait sa main droite en dessous caressant tendrement le ventre de Juliane, sa peau était douce et agréable. Il remontait sa main au même rythme qu’elle retirait son débardeur, s’arrêtant à l’endroit où son soutien-gorge barrait la route. Il était noir et simple, elle s’en excusa ce qu’il trouvait ridicule. « Le noir, c’est simple, mais sa marche toujours et tant que tu ne portes pas des sous-vêtements de grand-mère rien ne peut gâcher mon plaisir. » Il n’était pas dupe, il savait parfaitement qu’il fallait voir le côté pratique plus qu’esthétique. Surtout qu’il n’était pas là pour chipoter sur des détails sans importance.

Il faut bien l’avouer, il se doutait parfaitement que la brune n’était pas du genre à porter des sous-vêtements hors de prix uniquement confectionné en dentelle. Il aimait beaucoup ça, mais il était persuadé que ça aurait cassé la personnalité de Juliane si c’était réellement le cas. Sa main continuée à parcourir le corps de la brune alors qu’elle était en train de se retrouver topless tout comme lui. Son regard ne put s’empêcher de se porter sur sa poitrine qu’il trouvait très à son gout et comme pour rendre la situation comique, il ne put s’empêchait d’ouvrir une nouvelle fois la bouche. « Tu as de jolis yeux, tu sais. » Il savait qu’elle ne serait pas vexée parce qu’après tout il avait parlé avec légèreté jusque-là, même si beaucoup de femmes lui avaient mis une baffe pour ce qu’il venait de dire, il avait envie de croire qu’avec Juliane tout serait différent.

Il se redressa alors en faisant fonctionner ses abdos et se retrouva en position assise. Il colla la brune contre son corps. Il lui déposait alors quelques baisers dans le cou pendant que sa main caressait à présent le dos de celle-ci. Sentir sa chaleur contre lui ne faisait qu’accroitre le désir qu’il était en train de ressentir pour la femme qui partageait son lit.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Mar 16 Fév 2016 - 22:18




Un merci peut se donner de bien des façons





Impossible de faire marche arrière. Ils avaient doucement glissé dans ce sens. Une légère pente sur laquelle ils avaient tenté de se maintenir quelques minutes, avant de se laisser entrainer sur ce chemin un peu frivole, pas très sage… Mais pourquoi résister à un moment de partage et de plaisir ? Ils étaient sur la même longueur d’onde. Il n’y avait pas de faux espoirs d’un côté comme de l’autre. Lui comme elle ne désirait pas une histoire longue, quelque chose avec des sentiments… Seulement un moment qui resterait ou non gravé dans leur mémoire. Quelques heures en tête à tête qui les feraient peut-être sourire un autre soir, lorsque leurs pensées s’envoleraient vers l’autre… Juliane n’allait pas rester ici. Elle reprendrait la route bientôt. Et puis de toute façon, elle n’avait jamais été à la recherche du grand amour avant, alors ce n’était certainement pas dans un monde merdique qu’elle allait se lancer dans l’espoir fou ou débile de trouver le prince charmant !

Dwight ne collait d’ailleurs pas au stéréotype du prince charmant. Malgré les cheveux blonds… Enfin si physiquement pourquoi pas, mais dès qu’il ouvrait la bouche, ce n’était pas forcement du romantisme à l’état pur qui en sortait. Mais sa façon de parler faisait rire Juliane, et lui permettait de passer une très agréable soirée. Et puis quelle histoire d’amour commence par : la princesse sauva la vie du prince ! Aucune ! Bref…

Assise sur le bassin du norvégien, ses cuisses de chaque côté de ses hanches, Juliane prenait les commandes de la suite de la soirée. Non pas qu’elle n’aurait pas apprécié qu’il lui montrer son côté viril d’homme sauvage. Mais il était blessé, et il fallait tout de même rester un minimum sage dans tout ça. Et puis cela allait sans doute le changer que ça soit une femme qui prenne les choses en mains. Doucement mais surement Juliane retira son pull puis son débardeur, se retrouvant ainsi à moitié nu devant celui qui était destiné à devenir son amant. La réflexion qu’il fit au sujet de son soutien-gorge la fut sourire. Il n’avait pas tort. « oups… » souffla-t-elle comme pour sous-entendre que la suite allait le décevoir. Ce qui était faux. Elle ne portait pas de culotte de grand-mère. C’était peut-être la fin du monde, mais tout de même ! Elle sourit, plissa son nez avant de dégrafer ce morceau de tissu noir qui les séparait encore de l’égalité parfaite. Ses cheveux tombant en cascade sur ses épaules nues, la jeune photographe caressa à nouveau le torse de Dwight.

Juliane se mit à rire du compliment qu’il venait de lui faire alors qu’il se redressait pour venir embrasser son cou. Penchant légèrement la tête en arrière, elle ferma les yeux tout en souriant, savourant la chaleur du corps de Dwight contre le sien. « -merci du compliment… » souffla-t-elle à son oreille dont elle mordilla le lobe avec douceur. Plus rien autour n’existait. C’était comme s’ils étaient dans une sorte de bulle. Juste tous les deux. Et c’était vraiment délicieux. Elle avait envie de lui autant qu’il avait envie d’elle. Elle sentait entre ses cuisses la virilité de Dwight se dresser pour elle. C’était grisant. C’était rassurant.

Peut-être que le fantôme de cette femme les regardait, qu’elle était en train de maudire Juliane pour ce qu’elle était en train de faire. En pensant à cela, la jeune femme ouvrit les paupières alors que son amant couvrait sa peau de baiser affamé. Aller savoir pourquoi, mais elle adressa comme une toute petite prière à cette jeune femme qu’elle ne connaitrait jamais. Lui confiant que ce n’était rien, qu’elle ne prendrait pas sa place. Vu comme cela, Juliane pouvait passer pour le lot de consolation. Elle ne le voyait pas ainsi. Elle voyait simplement un homme et une femme prendre du bon temps, se donner l’un à l’autre pour garder une leur humanité au milieu d’un monde qui partait en lambeaux.  

Un léger frisson parcouru sa peau lorsqu’il souffla dans son cou. Juliane chercha à nouveau les lèvres de Dwight. Elle avait de l’embrasser encore, de sentir monter un peu plus encore l’envie entre eux. Enfin… Ce moment tactile allait devoir être interrompu, parce que positionné ainsi, ils n’allaient jamais pouvoir retirer le reste de leurs vêtements… Et la suite logique c’était bien de faire valser leurs pantalons respectifs. Entre deux baisers, elle souffla taquine : « -tu veux découvrir la suite ? »    


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Mer 17 Fév 2016 - 9:37


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Un sourire se dessinait sur son visage alors qu’elle laissait entendre qu’il avait visé juste. Ses petits yeux malicieux lui faisaient bien comprendre que c’était de l’humour. Quand bien même, en réalité, il s’en fichait un peu. Oui, c’était joli de voir une fille en sous-vêtement, lorsqu’ils sont très sexy, mais c’est déjà beau de voir une femme à moitié nue. Surtout qu’il n’avait pas vraiment de ça pour désirer Juliane. C’est toute sa personnalité qui l’attirait inlassablement, plutôt que son physique qu’il ne pouvait apercevoir que maintenant. Il s’était régalé, que ce soit avec les yeux ou les mains. Le corps de la brune n’était pas parfait, en même temps personne ne l’est, mais le norvégien le trouve parfaitement à son gout.

Il observe la brune retirer son soutien-gorge, ses seins redescendent légèrement ce qui est tout à fait normal. Il la trouve encore plus jolie maintenant qu’avant. Il n’avait de honte à être attiré par un corps à moitié nu surtout lorsque c’était parfaitement consenti. Il la trouvait simplement magnifique avec ses longs cheveux noirs cascadant sur ses épaules. D’un coup, il la voyait bien plus femme qu’avant lorsqu’elle était habillée. Il ne put s’empêcher de sourire, chacune de ses conquêtes était différente, mais Juliane l’était encore plus. Il ne saurait dire ce qu’il en ait la cause, mais c’était une femme un peu hors norme par rapport à toute celle qu’il avait croisée par le passé. C’est d’ailleurs ce qui lui plaisait plus que tout. La différence qu’il y avait chez elle. Pas d’artifice pour faire croire que c’était une vraie femme, pas de commentaire aussi con que certain, vraiment une personne entière et désirable.

L’homme appréciait chaque seconde passée, et il savait parfaitement comme apprécier chaque centimètre carré de sa peau. Elle semblait apprécier les lèvres qui se posaient délicatement sur son cou, tout comme il aimait sentir son corps chaud contre le sien. Elle le remerciait de son compliment dans un souffle au creux de son oreille. Il ne put s’empêcher de sourire à son tour. Visiblement, elle avait plutôt bien pris cette remarque, il en était content. Ils étaient dans leurs bulles et bientôt leurs corps ne feraient plus qu’un. Dwight eut un léger frisson en sentant les cheveux de la brune sur sa peau. Il avait oublié chacune des sensations qu’il était en train de ressentir et c’était parfaitement grisant. Il se demandait comment on pouvait oublier de telle chose, mais c’était pour mieux les redécouvrir à chaque fois.

Elle jouait doucement avec son oreille ce qu’il trouvait parfaitement adorable. En tout cas, dans la tête de Dwight il n’était que tous les deux dans cette chambre, le souvenir errant de Leah n’était pas là. Du moins pas plus que d’habitude, il n’avait fait une croix sur elle, en partie grâce à la brune. Il avait compris que c’était fini et qu’il était préférable de tourner simplement la page. Il sentait que Juliane chercher ses lèvres, il ne se fit pas prier pour le lui offrir. Le contact se fit plus chaleureux et désirant de l’autre. Le désir montait toujours un peu plus bien qu’il savait qu’il allait devoir redescendre le temps de finir de se déshabiller.

Elle lui demandait alors si la suite l’intéressait. Il savait que c’était une question rhétorique, mais quand même n’importe quel homme saint d’esprit aurait dit oui. Il faudrait être con pour l’envoyer bouler sans raison apparente. « Évidement c’est quoi cette question. » Tout le corps de Dwight était en ébullition, pour la première fois, il avait l’impression que son bras ne le faisait plus souffrir un peu comme si le désir sexuel était en train de le droguer. Alors que Juliane le libérait pour que l’un comme l’autre finisse de retirer ses vêtements, il se leva et partit à la recherche d’un précieux bout de latex qui empêche d’avoir des gosses. Il en avait toujours un stock dans sa voiture, mais aussi un ou deux dans son portefeuille qu’il trouva dans la poche d’une de ses vestes. Il revient alors triomphant. En montrant l’objet à Juliane. « Autant faire les choses sans risque. » Il retira son pantalon en souriant malicieusement à la brune avant de reprendre sa place dans le lit. La température était bien meilleure sous les couettes de son lit. Il n’avait plus qu’un rempart entre lui et la nudité, son caleçon.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Juliane Lyndey
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 01/11/2015
Messages : 610
Age IRL : 28

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Jeu 18 Fév 2016 - 9:05




Un merci peut se donner de bien des façons





Julian n’avait jamais été quelqu’un de très pudique. Elle n’était pas non plus complexée par son corps, même s’il n’était pas parfait avec par exemple cette cicatrice sur l’omoplate gauche. La jeune femme avait toujours été très sportive, ce qui au fil du temps avait sculpté son corps. Des bras musclés grâce à l’escalade, tout comme son ventre plat sur lequel se dessinait des jolis abdos. Elle était bien consciente que ça devait faire un effet cadeau de noël maintenant qu’elle avait retiré son gros pull qui cachait jusqu’à présent ses formes féminines. Mais elle n’était pas déçue de ce qu’elle put lire dans les yeux de Dwight. Et c’était vraiment agréable de se sentir désirée ainsi. Son côté femme naturelle et un peu sauvageonne plaisait toujours… Pas besoin d’artifice pour faire craquer un homme. Elle n’avait d’ailleurs rien fait pour que tout ça dérape de cette façon. Mais elle n’était pas déçue non plus de la tournure que prenaient les évènements.

Plus les secondes passaient, plus elle sentait son désir pour lui monter. Elle avait envie de ses lèvres, qu’il poursuive son exploration de son corps. Qu’il n’arrête pas de toucher sa peau, que la température grimpe encore et encore. Ce n’était pas de l’amour. Ce n’était pas des sentiments. Mais il y avait un petit quelque chose entre eux. Ce n’était pas seulement un coup d’un soir comme ça, pour se donner l’un à l’autre. Il y avait une sorte d’attirance, un truc qui les attiraient sans pour autant qu’ils aient envie de s’enchainer l’un à l’autre. C’était du plaisir partager, un moment de tendresse voler.

Lorsqu’elle entendit la réponse de Dwight à sa question, Juliane se mit à rire en penchant légèrement la tête en arrière. Elle n’avait pas envie de s’éloigner de ce corps, parce qu’elle se sentait bien tout contre lui, sa peau contre la sienne. Mais après un baiser brûlant d’envie, elle se leva afin qu’ils puissent l’un comme l’autre passer à la phase suivante. Elle sourit au norvégien lorsqu’il lui présenta un des trucs qu’elle détestait, mais qui avait son utilité. Hors de question qu’elle se retrouve avec un petit bout d’homme grandissant en elle. Elle ne se sentait pas prête pour ça déjà avant que le monde sombre, alors aujourd’hui, c’était encore plus hors sujet ! La jeune photographe aimait la simplicité qu’il y avait entre et elle Dwight. Généralement, évoquer une capote était toujours une sorte de moment gênant, le truc qui cassait un peu dans l’élan… Mais il avait su faire passer ça à la perfection, et elle était même contente qu’il ait pensé à ça.

Avant de retirer son propre pantalon, elle prit le temps de regarder son amant se dévêtir. Un sourire au coin des lèvres, elle le suivit du regard lorsqu’il revint se mettre sous la couette, alors qu’elle avait seulement ouvert la fermeture éclair de son jeans. Il avait bien raison de se bouger, parce qu’il ne faisait pas chaud une fois en dehors des couvertures. Alors après un regard appuyer, elle fit glisser son pantalon, et grimpa rapidement dans le lit, blottissant son corps contre celui de Dwight en lui soufflant à l’oreille : « - réchauffe moi Dwight… » avant de chercher à nouveau ses lèvres avec une envie non dissimuler. Ses quelques mots pouvaient sonner comme une sorte de supplique avec un gout délicieusement sensuel. Deux oreillers dans le dos, Dwight était positionné ente assis et coucher. C’était parfait. Ainsi en reprenant position au-dessus de lui, il n’y aurait pas de sensation de dominant dominé. Tout en embrassant le grand blond, Juliane fit descendre ses mains jusqu’à son caleçon, joua quelques secondes avec le rebord de l’élastique, comme si elle hésitait à lui retirer. Un sourire étira ses lèvres, avant qu’elle ne glisse dans cou, le long de sa jugulaire. Ses mains s’occupèrent de dénuder totalement Dwight, avant que ses doigts ne s’amusent avec sa virilité.

Non Juliane n’était pas une sainte ni touche. Elle était entreprenante et généralement elle savait ce qu’elle voulait. Ce soir, même si Dwight était blessé, elle savait déjà qu’il ne la laisserait pas mener la danse toute seule. Il n’y avait rien de mal selon elle à aimer assouvir une envie sexuelle dans un acte charnel. Elle aimait cette communion des sens, cette sensation d’être à l’étroit entre les bras de l’autre, de ne faire plus qu’un alors que leurs soufflent se mêlaient…    


AVENGEDINCHAINS



Il fut un temps où tu étais sauvage
ne les laisse pas te dompter...
Revenir en haut Aller en bas
Dwight A. Momsen
Leader | Northern Creek
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 3306
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Mar 23 Fév 2016 - 16:19


Un merci peut se donner de bien des façons
PV : Juliane Lyndey

Alors que Dwight avait été chercher un préservatif et qu’il avait retiré son pantalon, un moment de flottement avait eu lieu. Il avait toujours existé dans toutes les relations qu’il avait eues. La capote n’était jamais facile à évoquer, surtout que la plupart des filles avec qui il avait couché prenaient la pilule ou un truc du genre. Il faisait vraiment attention, parce qu’il n’y a que le plastique qui protège de MST et il préférait avoir un corps saint. Surtout aujourd’hui, la contraception n’existe plus, il fallait donc faire attention. C’est avec un bonheur non dissimulé qu’il avait retrouvé la place dans son lit tout en attendant impatiemment la charmante Juliane.

Il n’eut pas besoin d’attendre longtemps la brune. Lorsqu’elle prit place à côté de lui, son pantalon avait également disparu, ils étaient pratiquement nus l’un contre l’autre. La tension était palpable et le désir était présent dans chaque mouvement que le norvégien faisait. Elle se blottit alors contre lui, son corps c’était légèrement refroidi du bref moment passé dehors il se devait de la réchauffer et le plus vite serait sans doute le mieux. Il la prit dans son bras valide. Sa main droite parcourait toujours son dos de caresse alors qu’il entendait la douce voix de Juliane à son oreille. Elle était en train de jouer avec lui et il adorait ça. « Je vais assouvir le moindre de tes désirs. » Il l’embrassa passionnément l’instant suivant pendant que sa main était en train de s’attarder sur une de ses fesses.

Elle reprit à nouveau place au-dessus de lui. C’était un peu compliqué pour lui d’admettre qu’une femme prenne le dessus, mais il devait admettre que c’était également un peu excitant. Il fit de son mieux pour s’installer confortablement, en plaçant des coussins dans son dos et en installant son bras gauche correctement. La poitrine de Juliane était à la hauteur de son visage et rien que pour ça, il était content. Il colla sa tête contre elle et commençait à la couvrir de baisers une nouvelle fois, jouant du mieux qu’il pouvait avec son corps qu’il découvrait un peu plus chaque instant. Il avait presque l’impression de vivre une première fois tellement la situation était unique avec Juliane, mais il ne dit rien de plus. Il se promettait intérieurement que si un jour, ils devaient remettre ça, c’était lui qui l’emmènerait et qu’il dicterait la dance.

La brune était en train de jouer avec son caleçon, il était un peu de trop et il le savait. Il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver nu. Il avait également envie de finir de dévêtir Juliane. Il était content de pouvoir contempler une femme dans le plus simple des appareils. Il pensait que la fin du monde rimerait avec abstinence. Aujourd’hui était en train de lui apporter la preuve qu’il avait tort. Elle commençait à jouer avec lui physiquement cette fois-ci. Dwight n’avait plus l’habitude d’avoir affaire à des douces mains expertes, cependant, il était en train de prendre un plaisir non dissimulé.

Le rythme de sa respiration devenait de plus en plus saccadé alors que son unique main était en train d’essayer de se faufiler sur le corps de Juliane avec l’espoir de lui rendre une partie du plaisir qu'elle était en train de lui offrir. Il ne lui fallut pas longtemps pour faire mouche et utiliser toute son expérience acquise pour plaire à la brune. Il avait toujours aimé se taper beaucoup de filles, mais il mettait un point d’honneur à leur donner un maximum de plaisir. En même temps, pour lui il n’y a rien de plus beau que le regard d’une amante comblé. Juliane était déjà sublime et il avait l’espoir qu’elle le devienne encore plus dans les prochaines minutes.

Il avait reposé la main sur le préservatif qu’il avait laissé à côté de lui, cependant un problème conséquent se posait devant lui, il avait besoin de ses deux mains pour l’ouvrir, et rien qu’à l’idée de le faire, il avait mal. Il regardait Juliane avec malice avant de lui tendre l’objet. « Je crois que je vais avoir besoin d’un peu d’aide. » Il savait pertinemment que cela ne la gênerait pas en même temps elle était déjà en train de jouer avec son membre alors cela ne lui demanderait pas beaucoup d’effort supplémentaire.



₪ Crush Your Enemies. See Them Driven Before You ! ₪

Mes AnnexesDwight écrit en #6699cc
Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]   Aujourd'hui à 21:36

Revenir en haut Aller en bas
 

Un merci peut se donner de bien des façons [Dwight / Juliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un lieu lugubre peut révéler bien des choses [pv Shizuo]
» Aire d'entrainement
» Kouzou
» Petit Criquet! [PV Luka]
» L'amitié peut se montrer de bien des façons... [PV Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-