Partagez | .
 

 La nuit au chalet - pv. Buzz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur
Message
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: La nuit au chalet - pv. Buzz    Ven 29 Jan 2016 - 23:48



   
   
   


Une nuit au chalet. | Pv. Bruce Detweiler

Cet endroit, tout le monde faisait ce qu’il pouvait pour se l’approprier. Nara avait eu du mal parce que finalement, après avoir montré tant de bonne volonté le jour de leur arrivée, la pression était redescendue, tout doucement, et son énergie avec. Elle se sentait épuisée en permanence. Ce n’était que pour quelques jours, le temps que son corps se remette de l’effort fournit. Mais son esprit avait été également touché pendant la bataille. Il fallait qu’elle prenne sur elle pour pouvoir avancer. Alors elle se sociabilisait. Elle discutait avec qui voulait, rendait des coups de main tout en essayant d’éviter les tâches qui demanderaient trop d’efforts physiques. Mais si quelqu’un avait besoin d’aide, Nara faisait son possible. Heureusement qu’elle avait tout de même Buzz pour qu’elle garde les pieds sur Terre et conserve sa joie de vivre. Elle la lui confiait indirectement, parfois, pour se concentrer un peu plus sur le reste.

Nara se sentait schizophrène, tantôt nostalgique et mélancolique, tantôt prise d’une saute d’humeur qui lui donnait envie de bondir partout et de sourire à tout le monde. Ce soir là, elle était assise sur une chaise bancale, qui avait bien besoin d’un petit coup de marteau pour la rééquilibrer, les yeux fixés sur l’un des foyers qui réchauffait la pièce. Habillée d’un pull à grosses mailles, dévoilant les bretelles d’un débardeur qu’elle avait en dessous, ainsi que d’un jean foncé, nettoyé comme elle avait pu, Nara s’était mise en retrait des autres qui terminaient leur soirée, discutaient ou s’occupaient comme ils pouvaient. Elle avait sur ses genoux le carnet à dessin de son père, et ne l’avait pas ouvert depuis. Le portrait de lui qu’elle avait recopié était toujours sur le mur des disparus, au stade, aux mains des infectés. Mais grâce aux conseils d’Alan, Nara avait toujours l’original, qui était un polaroid coincé dans la reliure du carnet. Elle ne l’avait pas encore ouvert, mais elle se rappelait parfaitement du visage et de la pose de son père sur le cliché, tellement elle avait pu le regarder.

Nara n’était pas non plus une grande démonstratrice de ses sentiments, mais elle était sensible, à sa façon. Elle gardait tout à l’intérieur d’elle, tentait de chasser les mauvaises ondes grâce à de petites expirations discrètes, qui étaient pour l’instant suffisantes. Quand ce serait trop fort pour elle, elle se contenterait de pleurer discrètement à travers un oreiller, et la pression redescendrait toute seule. Pour le moment, elle pouvait gérer. Elle bailla avant de baisser les yeux vers le carnet, toujours sur ses genoux. Une grimace, et elle se décida de l’ouvrir, avant d’esquisser un petit sourire. Finalement, le souvenir n’était pas si douloureux que prévu. C’était même quelque chose d’agréable. Mettant une mèche de cheveux derrière son oreille droite, Nara posa le carnet très délicatement sur la table qui était à côté d’elle, avant de pousser sa chaise face à cette dernière et commencer à le feuilleter. Son sourire gravé sur le visage, elle ne s’aperçut même pas qu’on s’était assit à côté d’elle.

Nara eu un petit sursaut en voyant le visage de Buzz, dont on pouvait voir sur le visage, la danse de la lumière émise par le foyer le plus proche. « Ah c’est toi ! » Dit-elle d’une petite voix en esquissant un nouveau sourire à son adresse. Elle avait peur de devoir expliquer ce qu’était ce carnet, mais au moins, avec Buzz, Nara n’avait pas besoin de faire d’efforts.  Elle n’avait qu’à être elle-même sans se forcer à sourire si elle n’en avait pas envie. En l’occurrence, elle en avait envie, puisqu’elle se sentait bien mieux en sa compagnie. « On aurait dû atterrir dans une bibliothèque. On aurait eu un peu plus d’occupations. » Dit-elle à Buzz avant de bailler de nouveau. La nuit était noire et le ciel totalement couvert par des nuages qui annonçaient un peu plus de neige. La seule lumière était celle des feux donnaient une atmosphère ensommeillée.


 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La nuit au chalet - pv. Buzz    Sam 30 Jan 2016 - 9:31




La nuit au chalet





Trop de monde au mètre carré… Il lui fallait de l’air…
Buzz n’avait jamais été un mec adorant vivre en masse. Même s’il avait vécu en collocation jusqu’à ce que les morts décident de venir faire coucou, ça n’avait rien avoir. Chez lui, c’était des gens de son âge, de son style… Pas de vieux, des jeunes, des couples, des gamins… Le mélange qui se faisait ici, dans ce qu’ils allaient devoir considérer comme leur nouveau chez eux, l’oppressait un peu. Pourtant il prenait sur lui pour éviter de trop… De trop être lui-même en fait. Les gens étaient encore tous fatigués, et le moral n’était pas au beau fixe. Ça pouvait se comprendre pour ceux qui avaient perdus des êtres chers. Chose qui ne l’affectait pas forcement, puisqu’il n’avait jamais eu de famille. Sa famille à lui s’était Nara.

Il avait passé une bonne partie de la soirée à jouer au Monopoly avec quelques gamins, boite de jeu trouvé dans une armoire avec quelques autres. Les enfants, ils avaient toujours aimé ça. Il ne supportait pas de le voir la mine triste ou de voir dans leurs petits yeux cette lueur bien caractéristique de la peur. Alors ils s’étaient employé à animer le jeu, et sa récompense avait été des rires. Sans compter les sourires de parents qui peu à peu s’étaient détendus. Et oui, le mec tatoué et un peu perché n’était pas si étrange que ça au final !

Lorsque la partie avait enfin prit fin, parce que le Monopoly tout le monde le sait, ça peut durer toute une vie, Buzz avait ébouriffé la tête d’un petit garçon et après leurs avoir souhaité bonne nuit, s’était éclipsé pour sortir fumer une cigarette. Une fois dehors, il fut saisi par le froid, et encore une fois il marmonna pour lui : « -faut vraiment être con… » Le monde actuel aurait dû le pousser à stopper sa consommation de tabac. Il avait juste diminué, histoire d’économiser ses maigres réserves.

Après avoir expiré le dernier petit nuage blanchâtre, il rentra en se frottant les mains. Le jeune homme retira sa veste, et son regard parcouru la salle. Où était-elle ? Il fallait qu’il s’absente trois minutes et mademoiselle bougeait ses fesses ?! Ah non, elle était juste là. Non mais fallait vraiment qu’il arrête de sa la jouer parano pour Nara. Elle était en sécurité ici, elle n’allait pas partir en fumée ! Se passant une main lasse sur le visage, qui termina sur sa nuque Buzz s’avança en direction de sa meilleure amie. Sans s’annoncer, posant ses affaires sur la chaise d’à côté, il prit place, son regard bloquant sur le petit carnet.

Lorsqu’elle était ainsi, il avait du mal à savoir comment agir. « -hey… » souffla-t-il en lui souriant à son tour. « -désolée de te décevoir, ce n’est que ton vieux pote… » ajouta-il en allongeant ses jambes sous la table, posant son bras sur le dossier de la chaise de Nara. Un sourire en coin, il répliqua à sa phrase : « -ouais ou dans un super bar avec billard, fléchette et bières en réserve ! » Toujours fidèle à lui-même.

En la voyant bailler, il pencha la tête et dit : « -c’est l’heure d’aller dormir sleeping beauty… » Pas de question sur le petit carnet. Buzz ne forçait jamais la jeune femme à parler si elle ne le désirait pas, c’était une forme de respect. Et s’était surtout parce qu’il la connaissait bien. Il recula sa chaise, et se redressa, choppant sa veste au passage. Puis il passa son bras autour des épaules de Nara, et l’entraina jusqu’à la chambre qui était maintenant à eux.

Au début, lorsqu’ils avaient cherché une chambre à partager, puisqu’il était hors de question qu’ils se séparent, ils étaient tombés sur une possédant des lits à étages. Buzz avait hésité quelques instants, puis avait donné une ou deux excuses bidons pour ne pas prendre celle-ci. Trop loin de Tam et Dante, et la vue de l’inspirait pas ! La vérité, c’était qu’il avait pris l’habitude de guetter le sommeil de Nara, de sentir son corps non loin du sien, pelotonner dans son sac de couchage. L’habitude d’écouter sa respiration, et de s’endormir en souriant malgré le monde actuel, juste parce qu’il était proche d’elle. Alors lorsqu’ils avaient ouvert un autre porte, tombant sur une chambre à lit double, cela lui convint bien mieux. Si jamais, il pourrait rapprocher les lits. Ce qu’ils avaient fait dès le premier soir. Ils avaient chacun leurs matelas, mais en même temps, ils n’étaient pas loin.
Passant la porte, Buzz fit glisser sa main pour libérer Nara de son bras, il fouilla dans ses affaires et en sortie une brosse à dent. « -je sais que t’aime pas quand je sens la clope… » alors comme un gentil garçon, il prit sa serviette, du dentifrice qu’ils avaient encore à disposition et ajouta : « -tu viens avec moi ? » Il n’aimait jamais trop la laisser partir au sanitaire en solo.  


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274   Sam 30 Jan 2016 - 13:52



   
   
   


Une nuit au chalet. | Pv. Bruce Detweiler

Buzz ne posait pas de questions gênantes parce qu’il connaissait Nara. Egalement parce qu’il savait déjà ce qu’elle pensait. Nara n’avait pas besoin de se justifier. Il savait qu’elle était forte, mais cela pouvait arriver à tout le monde d’avoir un coup de mou. En le voyant lui sourire, malgré ses petits yeux endormis, Nara regretta de ne pas avoir été d’assez bonne humeur pour se joindre à la partie de Monopoly. Elle aurait eu bien besoin de se détendre un peu. Les enfants eux, avaient besoin d’oublier ce qu’ils avaient pu voir les semaines passées. Elle les trouvait tous très courageux. Même si parfois, on pouvait entendre des pleurs d’enfant dans leur sommeil, ou des petits caprices, Nara les trouvaient courageux. Ils avaient l’avantage de mettre les traumatismes dans un coin de leur tête pour protéger leur esprit, pour que celui-ci puisse être encore sain.

En voyant son visage, la jeune femme avant penché la tête vers lui comme un chaton. « Mon Buzz… » Elle rit à la remarque de son meilleur ami en haussant les épaules. « J’aurais bien envie d’une petite bière là… » Mais elle bailla de nouveau, pas vraiment d’attaque pour ne folle soirée bières et pizza. Elle irait bientôt retrouver les draps blancs, pour le plus grand bonheur de son dos qui lui faisait mal. Heureusement, Nara était quelqu’un d’assez endurant, mais cela ne l’empêchait pas de souffrir encore à cause des conditions difficiles dans lesquelles ils avaient évolué avant de trouver cet endroit. C’est comme avoir mit le jeu sur pause. D’ailleurs, en parlant de jeu, elle aurait bien lézardé devant une console de jeu jusqu’à s’endormir, mais malheureusement, ça n’était plus à l’ordre du jour. Tant pis.

Elle se laissa embarquée alors lorsque Buzz lui proposa d’aller dans leur chambre. De toutes façons, la nuit était bien engagée et ils avaient déjà dîner. Elle n’oublia pas de prendre le carnet de son père, qu’elle cala sous son bras, en acceptant celui de Buzz qui s’enroulait autour de son épaule. Pendant le trajet, Nara leva la tête vers lui et son charisme, en esquissant un petit sourire pour elle-même qu’il ne verrait pas. Elle était quand même contente d’être avec lui. D’ailleurs, elle se demandait si elle aurait la force de survivre toute seule.

Ils finirent par arriver dans cette chambre aux deux lits qu’ils avaient rapproché l’un contre l’autre. Les deux couettes se mélangeaient, si bien qu’on avait vraiment l’impression d’un lit double. Nara laissa Buzz aller fouiner dans son sac alors qu’elle se dirigeait vers la petite table de chevet qu’il y avait à côté de son lit. Elle rangea le carnet dans le tiroir de celle-ci en s’assaillant sur le rebord du lit. Son meilleur ami était en train de chercher une brosse à dent, qu’il agita en lui proposant de venir avec lui. Nara acquiesça. « J’arrive toujours pas à croire que t’ais réussit à garder des clopes. » Commenta-t-elle sur le chemin en venant se cogner contre Buzz, son épaule contre son bras, avec un petit sourire étonné.

Cette salle de bain était assez grande avec un miroir encadré de bois d’une taille imposante devant le lavabo. Pas d’eau, mais désormais, il y avait des récipients un peu partout avec de la neige fondue qui servaient aux tâches quotidiennes qui nécessitaient de l’eau sans qu’elle ne soit ingérée. Laissant Buzz s’occuper de ses quenottes, Nara se tenait devant le lavabo, juste devant lui. Elle faisait bien une tête de moins que lui, voir plus, ce qui lui laissait le champ libre. Elle plaça ses mains sur le lavabo avant de se regarder en plissant les yeux. « Roh la tête… » Se lamenta la paléoanthropologue en faisant la grimace. Elle avait pu se laver les cheveux avec les moyens du bord, mais son visage affichait toujours une mine fatiguée. D’ailleurs, cela ne manqua pas de lui décrocher un nouveau bâillement. « Eh Buzz on devrait faire dessiner les mômes. Ce serait cool. Et ça nous occuperait. » Proposa-t-elle, la mine endormie en regardant son ami à travers la glace de la salle de bain, alors qu’il avait la bouche pleine de mousse à cause du dentifrice.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La nuit au chalet - pv. Buzz    Sam 30 Jan 2016 - 19:25




La nuit au chalet





Envie d’une bière… Si seulement… Putain cet apocalypse aurait quand même pu prévenir avant de se ponter ! Ils auraient fait des réserves ! C’était fou comme les soirées avachis devant la télé à jouer à la console pouvaient paraitre hyper super géniale !  Dans quelques temps ils parleraient comme des vieux en disant un truc du style : ah c’était le bon temps ! Roh rien qu’à penser à ça Buzz en avait la nausée ! Devenir des vieux cons… Hors de question !

Et hors de question que miss préhistoire reste debout plus longtemps. Elle arrêtait pas de bailler à s’en décrocher la mâchoire. Et ses yeux ressemblaient à deux minuscules petites fentes. S’il ne connaissait pas si bien la jeune et les conditions de vie actuelles, il aurait pensé qu’elle avait fumé. Enfin il ne lui imposait rien, si elle voulait rester ici pourquoi pas. Mais il n’eut pas besoin de le redire deux fois. Nara se laissa guider par le jeune homme jusqu’à leur chambre. Une fois sa brosse à dent en main, il sourit à la réflexion de Nara en le détaillant du regard, assise si sagement sur le bord du lit.

« -je suis un homme plein de ressource ! » Un haussement de sourcils répété et un sourire avant qu’il ne balance sa serviette sur son épaule tout en faisant un pas de côté sous le petit coup d’épaule de Nara. Il tentait de ne pas trop le montrer, mais il était lui aussi bien cassé en deux. Les efforts fournis, le voyage, le froid… Pour le moment, il faisait le bonhomme. Toujours debout, laissant tout ce qui s’était passé dans un coin de sa tête. Ils n’en avaient d’ailleurs toujours pas reparlé… Il laissait le temps à Nara de prendre du recul, de digérer. Mais ça viendrait surement…

Buzz étala un peu, tout petit peu de dentifrice sur sa brosse à dent, qu’il enfourna dans sa bouche, commençant à frotter avec énergie. Il recula de deux pas, laissant de la place à sa meilleure amie. Ne la quittant pas du regard grâce au miroir, il sourit de côté, la bouche ne coin, les lèvres blanchit de mousse. Il contourna la jeune femme pour venir cracher dans l’évier et dire avant de reprendre son brossage : « -je vois pas le changement… » Il se recula assez rapidement s’attendant à une représailles quelconque. Il lui décocha un clin d’œil dans le miroir, de toute façon, ils avaient tous une vieille gueule ! Et encore, Nara avait la chance d’être une nana qui ne se maquillait pas à outrance ! Donc malgré les cernes sous les yeux et le tint un peu pâle, elle était toujours présentable. Et aux yeux de Buzz toujours aussi mignonne.

« -tu chavais que bailler…  ch’a peut pacher pour une invitation sexchuelle ? » déclara-t-il de but en blanc en réponse à la proposition de Nara. Buzz lui donna un petit coup de hanche pour la virer de devant le lavabo, et il cracha à nouveau avant de prendre un peu d’eau de sa bouteille pour se rincer la bouche. Il s’en passa aussi sur le visage, avant de se sécher avec sa serviette. Il se redressa et croisant le regard de Nara dans le miroir il ajouta : « -ba quoi ? J’ai lu ça dans un magazine… » Il écarquilla les yeux, et récupérant le dentifrice, il reprit : « -c’est une bonne idée, mais j’ai pas non plus envie de devenir la baby-sitter attitré du camp ! » Ouais, il avait quand même un statut d’homme à montrer. Et puis d’un certain côté, il avait un peu peur de voir ce que les dessins des gamins donneraient. Il était juste étudiant en art, pas art thérapeute. C’était pas lui qui allait gérer les problèmes intérieurs causer par le monde merdique qui les entourait. Buzz se passa une main lasse sur la nuque, et en poussant un soupir il dit : « -aller go ! ». D’un coup de serviette il donna une petite tape sur les fesses de Nara, avant de fixer sa lampe frontale devant son front, direction la chambre à nouveau

Buzz ferma la porte derrière eux, rangea ses affaires dans sa trousse de toilette, et se dirigea vers son côté du lit. Il sortit son briquet de sa poche, et alluma deux bougies, histoire de pouvoir économiser les piles de sa lampe, et de voir disparaitre le petit sourire débile que Nara avait sur les lèvres lorsqu’il avait ça sur la tête. Il éteignit cette dernière, et retira son pull ainsi que son t-shirt.      


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274   Sam 30 Jan 2016 - 21:42



   
   
   


Une nuit au chalet. | Pv. Bruce Detweiler

 Buzz n’avait pas changé, mais Nara avait bien remarqué qu’il avait aussi grand besoin de repos, tout comme elle si ce n’est plus. Durant ce jour chaotique où ils avaient quitté le stade en trombe pour leur propre survie, Buzz s’était montré particulièrement entreprenant. Non seulement il avait prit les armes pour la première fois en n’hésitant pas à s’élancer pour défoncer de l’infecté, autant il avait tenu en forme pendant une bonne partie du trajet, à surveiller qu’aucunes de ces créatures n’arrivent à les attaquer en route. Ces premiers jours au chalet étaient l’occasion de décompresser et surtout de récupérer physiquement. Quand Buzz avait effectué un petit pas de côté, Nara avait fait un geste du bras vers lui comme pour le tenir, de peur de lui avoir fait mal. Elle esquissa un petit sourire confiant. Il allait bien, c’était le principal.

Pendant qu’il se brossait les dents, Nara en profita pour se rincer le visage à l’eau froide, grâce à l’eau de l’un des seaux avant de s’essuyer sur la serviette de Buzz sans l’enlever de son épaule. Elle avait fait la grimace dans le miroir en réponse à sa petite remarque, sachant très bien qu’il plaisantait. Ils se charriaient souvent, mais Buzz n’avait jamais été méchant. C’était ça qui lui plaisait tant. Elle se contenta de le regarder se brosser les dents jusqu’à ce qu’il la chasse d’un coup de hanche pour cracher dans le lavabo. Elle observa un instant les tatouages qu’il avait sur les mains, réalisés à une époque où ils ne se connaissaient pas. Une époque qu’elle était contente de ne pas avoir connu, le peu qu’il lui avait raconté lui avait suffit.

Nara écarquilla les yeux avant de se mettre à rire. « T’as lu ça où toi ? » Dit-elle avec un petit ton espiègle dans la voix. Depuis quand Buzz feuilletait les magazines féminins ? Peut-être qu’il y en avait dans les toilettes du chalet. Elle n’oublia pas de lui sourire, quand il justifia son propos, avant de lui rendre son clin d’œil. Bien sûr qu’elle plaisantait. Elle lui frappa l’épaule d’une claque lorsqu’elle sentie la serviette claquer sur son derrière, avec un froncement de sourcils et un « Heyyy ! » un peu plus aigue que sa voix ordinaire. Ils retournèrent alors dans leur chambre. Durant le trajet, Nara n’arrêta pas de jeter un œil au regard fatigué de son ami, avant de venir placer sa main dans son dos, se rapprochant de lui en rythmant son pas au sien.

Dans la chambre, Nara parti du côté de son propre lit pour retirer ses vêtements qu’elle plia pour les ranger dans son sac avec les autres affaires propres qu’elle avait réussit à nettoyer à peu près convenablement. Elle ne pu s’empêcher de réprimer un sourire, en culotte et débardeur, à voir la tête de Buzz, qui avait un capital comique à cause de sa lampe frontale. Elle toussota légèrement en le voyant la retirer : « Oui ça vaut mieux pour les piles. » plaisanta-t-elle avant de se tourner pour choisir un caleçon de pyjama à enfiler. En débardeur et caleçon à rayure, Nara se glissa doucement dans les couvertures pendant que Buzz allumait les bougies. Elle ne pu s’empêcher de le regarder, dos à elle et désormais torse nu, avant de ne laisser apparaître qu’en dehors la couverture son petit nez et le haut de son visage. Elle avait un sourire espiègle, l’impression de retrouver un chez-soi ici, dans cette chambre avec Buzz.

« Mghgh… » Grogna-t-elle pendant qu’il se glissait dans son propre lit. Ils étaient collé mais on pouvait sentir le petit espace vide entre les deux lits simples. Nara y glissa son bras pour le faire remonter, dépassant sur le second lit pour venir toucher le bras de Buzz. Elle n’avait pas sorti sa tête de sous la couverture, et se contentait de le regarder avec ses petits yeux noirs. La lumière des bougies parvenaient à lui donner une petite image du visage de Buzz non loin du sien, quelques centimètres plus haut. Ce moment était privilégié, un moment de calme où elle se retrouvait ici avec lui, rien que lui. En fait s’ils avaient pu se retrouver qu’à deux ça n’aurait pas été plus mal, mais ils n’auraient sûrement pas survécu aussi longtemps qu’en groupe. Ce groupe était une aubaine, et elle le savait. Mais quand même…


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La nuit au chalet - pv. Buzz    Dim 31 Jan 2016 - 0:01




La nuit au chalet





« -je te l’ai dis ! Dans un magazine. » répondit-il en écarquillant les yeux. Non mais comme s’il était quelqu’un d’inculte. Bon c’était certain que ce n’était pas l’info du siècle. Mais il avait trouvé l’idée marrante. Tout en marchant à côté de Nara, Buzz baissa les yeux pour lui adresser un sourire complice. Ils étaient déjà très proche avant tout ça, mais ils l’étaient sans doute encore aujourd’hui. Ils étaient deux face au monde. Deux unis contre tout ça. Se serrant les coudes, s’épaulant et se comprenant encore mieux qu’avant. C’était une force pour le duo qu’ils formaient. C’était quelque chose de très précieux pour Buzz.

« -arrêtes de de foutre de ma gueule Nara ! » lui lança-t-il en déboutonnant son jeans tout en lui tournant le dos. Pour une fois le ton de sa voix était sérieux. Même si dans le fond, il adorait voir ce petit sourire débile sur les lèvres de la jeune femme. Mais bon, fallait pas que ça devienne une habitude quand même ! Et puis elle était très bien cette lampe ! Et tellement pratique ! Buzz quitta son pantalon qu’il rangea en boule avant de le jeter sur son pull et son t-shirt. Il se laissa tomber sur le matelas, quittant ses chaussettes au passage. Même si dehors il faisait un froid de canard, ici dans le bâtiment, grâce aux feux de cheminées d’en bas, la température était plus que correct. Il n’aimait pas dormir habillé, préférant être à l’air en caleçon. Il avait déjà passé trop de nuit habillé de la tête aux pieds, en boule dans sac de couchage sous leur tente au stade. Ici, il pouvait se permettre de reprendre quelques vieilles habitudes.

Buzz redressa un peu son oreiller, jetant un regard tendre et amusé à la fois à Nara dont il ne distinguait presque plus rien sous la couette qui lui remontait jusque sous le nez. « -t’as fini de me mater ! » dit-il en s’installant le dos légèrement relevé. La couette remontée jusqu’au milieu du ventre, il passa l’un de ses bas derrière sa tête et soupira. C’était quand même le pied d’avoir de vrai matelas et une vraie chambre. La toile de tente, merci bien mais il en avait eu sa claque.

Le jeune homme avait l’impression de dormir à l’hôtel. Parce qu’il y avait de la vie dans les couloirs, que les gens parlaient encore ça et là. Qu’ils n’étaient pas seuls. D’ailleurs il était l’heure de commencer à parler un peu moins fort. Vivre en communauté ça forçait quand même à rentrer dans le rand. Buzz regarda sa meilleure amie et avec un sourire aux lèvres, se pencha pour déposer un baiser dans ses cheveux. Voilà pourquoi les lits superposés avaient été hors de question pour lui. Pour ce genre de moment qu’on pouvait presque parler d’intime. Même s’il s’agissait de Nara et que rien n’était envisageable. Ça il le savait, et surtout il se l’imposait.  

Le voir torse nu, en caleçon ça n’avait pas été une grande nouveauté, puisque lorsqu’elle venait passée des soirées chez lui, ils avaient l’habitude dormir ainsi. Buzz ne s’était jamais gêné avec elle. Même s’il évitait tout de même de la regarder mettre ou retirer ses fringues. Ils avaient tous besoins d’un peu de pudeur malgré tout. Buzz finit par se pousser un peu plus sur le côté de son lit, écartant un bras il dit : « -aller viens là. » Plus d’une fois ils s’étaient endormi ainsi Nara blottit contre lui. Il entoura les épaules de la jeune femme de son bras, la laissant poser sa tête où elle le souhaitait. Et après quelques secondes il dit : « -t'as pas intérêt à coller tes pieds froids sur les miens! »  




AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274   Dim 31 Jan 2016 - 1:11



   
   
   


Une nuit au chalet. | Pv. Bruce Detweiler

  Cet instant privilégier dans la chambre à coucher donnait vraiment un sentiment de sécurité à la jeune femme. Elle savait qu’ici, il n’y aurait pas d’infecté qui viendrait les embêter. Ils ne risquaient pas de se faire envahir comme au stade. L’angoisse de Nara était que quelqu’un décède dans la nuit et se transforme en l’une de ces choses. C’est pourquoi elle était quand même rassurée de pouvoir fermer cette porte. En fait, une fois nettoyé, le chalet était un endroit pas si désagréable. L’avantage du bois, c’était que la chaleur du rez-de-chaussée arrivait à monter et chauffer le plancher de l’étage. Ainsi, les chambres avaient une température plutôt agréable compte tenu de la neige à l’extérieur.

« Je me moque pas. Tu me fais rire c’est tout. » Marmonna Nara à travers la couverture, un petit sourire espiègle sur le visage. Est-ce qu’elle aimait Buzz ? Bien sûr. Mais elle s’était toujours étonnée de savoir pourquoi est-ce qu’il n’avait jamais fait d’avance à la jeune femme. Leur rencontre avait plutôt ressemblé à un coup de foudre, ce genre de rencontre singulière qui vous change. Mais ils étaient devenus meilleurs amis ? Pourquoi ? Nara pensait que c’était à cause de son père. Jeff Turner était un peintre de renom, alors peut-être avait-il un potentiel d’intimidation et protecteur envers sa fille ? Pourtant, si Jeff Turner pouvait témoigner, il s’était étonné que sa fille ne sorte pas avec ce Bruce, ce type assez doué de ses mains qui était inconnu du grand public. Mais ça, il l’avait gardé soigneusement pour lui, en se contentant de boire un énième verre de whisky. Sec.

Nara ne pensait pas à son père à ce moment précis. Elle ne dit rien en regardant Buzz se glisser sous la couette, la tirant vers lui jusqu’au nombril. Elle plissa ses petits yeux et émit un petit rire charmant et légèrement ensommeillé. Alors quand il écarta le bras pour qu’elle puisse se blottir vers elle, Nara fit attention de ne pas tomber dans le trou qui marquait les deux lits simples, pour venir poser sa tête près de la clavicule de Buzz. Elle poussa un long soupire de contentement avant de fixer l’un de ses tatouages, celui qui était le plus près de son visage. Elle ne le distinguait que mal, flou parce que trop près. Lorsqu’il l’averti, Nara eu un nouveau sourire pour elle-même avant de venir enrouler ses jambes entre celles de Buzz. Nara leva la tête vers lui, clignant des yeux à plusieurs reprises pour mieux apercevoir son visage de près.

« Eh Buzz… » Dit-elle avant de se mordre la lèvre inférieure. Elle secoua légèrement la tête pour elle-même et se reprit. « Non laisse tomber. » Elle fit un petit mouvement d’épaule pour que son visage soit près du sien, en lui souriant, son nez venant chatouiller le sien. Leur petit jeu du chat et de la souris lui plaisait, mais elle tenait vraiment fort à lui. Elle étira son bras et posa sa main sur son torse. « Le musée me manque. » Murmura-t-elle. Le Burke Museum, là où ils s’étaient rencontré, devant la galerie de Néandertal. Elle se mordit la joue pour essayer de se rappeler au mieux de ce jour là, qui semblait à des années lumières d’ici. « Mais heureusement que t’es avec moi. » Lâcha-t-elle alors. Ca n’avait rien à voir, mais en fait, elle avait envie de lui raconter tellement de choses à la fois. C’était le soir, souvent, que Nara avait le plus de choses à dire.

Elle avait envie de partager tout ça avec Buzz parce qu’elle l’aimait et parce qu’il était sa seule attache désormais. Elle s’approcha un peu plus de lui pour n’être quasiment que dans son lit à lui, son corps contre le sien, la jambe gauche pliée, sa cuisse à elle frôlant son bassin à lui. « Mmmh… » Lâcha Nara en soupirant de nouveau. Elle ne savait pas bien si la situation s’y prêtait, mais elle avait besoin de lui, plus que jamais. Ca n’était pas qu’une coïncidence si sa dernière fréquentation sérieuse remontait à la période où elle avait connu Buzz, alors qu’elle n’avait pas encore vingt ans. Mais ça, elle n’y avait pas vraiment réfléchie. Ils étaient toujours nez à nez lorsque Nara rouvrit les yeux après son soupire de contentement, un léger sourire espiègle aux coins des lèvres.

 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: La nuit au chalet - pv. Buzz    Aujourd'hui à 21:04

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit au chalet - pv. Buzz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-