Partagez | .
 

 Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Dim 7 Fév 2016 - 22:59




Le meilleur est à venir




Garder la tête froide. C’était l’objectif que s’était fixé Buzz en sortant de sa voiture. A mesure qu’il conduisait, il avait bien vu que Nara était en panique totale. C’était donc à lui de prendre les choses en mains. Parce que là, elle n’était plus capable de réfléchir correctement. Il devait être présent pour elle, trouver les mots nécessaires pour la rassurer et lui faire encaisser tout ça. La faire réagir et retrouver son safecontrol. Nara était quelqu’un de fort, avec un bon petit caractère bien trempé. Alors Buzz était convaincue qu’elle pouvait trouver en elle la force de traverser tout ça. Ils étaient ensemble. Donc ça allait aller. Ça aussi il tentait de s’en persuader, comme du fait qu’il était capable de gérer la situation sans faire la moindre boulette.

Lorsqu’elle s’excita sur les clés, le jeune homme eut l’envie de lui dire que ça ne servait à rien, mais il la connaissait assez bien que dans un état pareil, elle était capable de lui en coller une. Il eut aussi l’envie de saisir ses mains pour qu’elle arrête de trembler. Mais la porte s’ouvrit enfin, leurs permettant de trouver une sorte d’asile au cœur de l’appartement de Nara. Buzz posa son sac à terre, et il jeta un coup d’œil aux infos tout en réfléchissant à une vitesse folle, se mordant les lèvres. Rester ici ? Attendre ? Mais qu’est-ce que ça allait donner après ? Il regarda Nara se diriger d’un pas rapide dans sa chambre, et il se passa une main rageuse dans les cheveux. Merde !

Les deux mains sur la tête, il cherchait la solution au problème. Pesait le pour et le contre. Si jamais tout ça était vrai, rester ici n’était pas la meilleure de solution. Il avait une envie monstre de fumer. Mais son prénom hurlé par Nara le fit se raidir. Sans perdre une seconde il se précipita dans la chambre de sa meilleure amie qui était en train de perdre complètement pieds. « -Nara… » souffla-t-il en apparaissant dans la chambre, la voyant prendre puis reposer ses fringues, marmonnant en même temps. « Nara !! » Cria-t-il en vain lorsqu’elle se saisit de son téléphone dans l’espoir de pouvoir joindre Jeff. « -Bordel de merde ! Nara ! » finit-il par crier aux oreilles de la jeune femme en la saisissant par les épaule. Il planta son regard dans le sien, approchant son visage comme si cela pouvait aider à ce qu’elle l’écoute : « -ma belle, je suis là. Tu m’écoutes d’accord ?! » Sa voix était plus douce, il cherchait à la mettre en confiance. Doucement il la fit s’assoir sur le lit, se posant à côté d’elle, ses yeux ne quittant pas les siens : « - tu fais ton sac d’abord… Et ensuite on va chercher ton père. Ça te va comme plan ? » Oui, il fallait qu’elle répondre oui ! Parce qu’il avait beau se dire qu’il devait lui prendre les décisions, il voulait son accord. Sa bénédiction au cas où il était en train d’opter pour une connerie.

« -j’vais te filer un coup de main… » Un baiser dans les cheveux de sa meilleure amie, et il se leva pour mettre des vêtements dans le sac de la jeune femme. Etrangement cette fois-ci aucune réflexion débile sur ses culottes. « -ton sac de couchage est toujours dans le placard de l’entrer ? » demanda-t-il en s’approchant à nouveau de Nara. Ça ne servait à rien de paniquer ? Ils n’avanceraient pas plus vite ainsi. « -je vais le chercher. » lui dit-il en plongeant à nouveau son regard dans le sien, sa main caressant ses cheveux et sa joue. Il sorti de la chambre d’un pas assez rapide, et tout en fouillant à la recherche de ce foutu sac de couchage, il composa lui aussi le numéro de Jeff. « -réponds bordel… » ragea-t-il en serrant les dents. Mais tout comme Nara, il n’eut pas le droit d’entendre la voix de l’artiste.

Buzz posa sur le table basse quelques trucs qui pourraient être utiles, il réagissait un peu comme s’ils devaient partir en camping. Mais son attention se reporta alors sur les infos. C’était peut-être juste une fausse alerte à la con, un genre d’attentat terroriste de bas étage. Ça c’était l’option j’me rassure comme je peux. De toute façon, ils terminaient le sac de la miss, et ils filaient chercher Jeff. Buzz récupéra quelques trucs encore avant de se figer sur place. Dehors, un homme était en train de se faire attaquer. Buzz se colla à la fenêtre, les yeux écarquillés. L’agresseur avait une barre de fer plantée au milieu du bide ! Bloquant sur la scène qui se déroulait devant ses yeux, il eut du mal à déglutir pour dire d’une voix mal assurée : « -Na… NARA ! T’es prête ?! »  Détachant enfin son regard du spectacle morbide, il fit demi-tour pour aller chercher la brunette. Il lui rentra dedans de plein fouet, et profita de ça pour la serrer à nouveau dans ses bras : « -t’as tout ? On y va… »

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Lun 8 Fév 2016 - 14:34



   
   
   


Le meilleur est à venir ! PART 2 | Pv.Bruce Detweiler

Il fallut attendre que Buzz secoue Nara pour que celle-ci se réveille enfin. Voir son visage en face du sien, la mine si sérieuse, le corps empli d’adrénaline, une adrénaline qui n’avait rien à voir avec la drogue ou le simple enthousiasme de vivre. Nara avait du mal à voir net, elle qui n’avait pas de problème de vue. Elle avait la tête qui tournait et elle ne se rendait pas compte de ce qui était en train de se produire. En réalité, c’était la première fois qu’elle était confrontée à la réalité de la nature : Celle-ci les punissaient, eux, les êtres humains, pour l’avoir violé pendant des centaines de milliers d’années. C’était leur faute, et Nara se sentait affreusement frustrée d’être concernée par cette épidémie, elle avait honte d’être un être humain, mais ça, elle s’en rendrait compte bien plus tard.

Pour l’instant, c’était la panique à bord. Quand Buzz l’avait secoué par les épaules, elle avait cligné plusieurs fois des yeux avant de lever les yeux avec lui. Il avait crié assez fort pour qu’elle fronce les sourcils, affichant une mine complètement affligée qui lui suppliait de l’aider. Elle croyait qu’il allait s’énerver, mais pas du tout. Il l’accompagna sur le bord du lit et lui dit de faire son sac. Il l’aida même à le remplir. Ce dernier était plein à craquer. Nara avait les mains qui tremblait, elle avait envie de se mettre dans son lit, en boule sous la couette, et que Buzz lui passa sa main dans son dos pour la calmer. Mais encore une fois, ça ne fonctionnait pas comme ça.

Mais au moins, ils avaient un plan. Ils iraient à l’atelier de Jeff pour le récupérer, qu’importe qu’il soit en train de peindre, en train de se saouler ou en train de se préparer à partir d’ici. Nara termina de mettre ses affaires dans son sac à dos en n’oubliant pas l’album photo qu’elle avait depuis toujours, qu’elle avait customisé de petits dessins, croquis et autres notes. C’était son carnet à elle. Elle le cacha dans la jambe d’un jean et referma son sac avant de faire un passage dans la salle de bain pour glisser dans la poche avant, quelques affaires de toilettes et son armoire à pharmacie qu’elle vida intégralement dans un sac en plastique. Buzz était parti dans l’entrée pour récupérer le sac de couchage qui les avait accompagnés dans un bon nombre d’escapades.

Nara referma la porte de l’armoire à pharmacie et se regarda dans le miroir de cette dernière. Elle vit quelques larmes tenter de s’échapper du navire, ce qui la mit en rage. Elle se passa alors de l’eau sur le visage pour tenter de se reprendre. Elle avait Buzz, ils allaient retrouver son père, tout irait bien dans le meilleur des mondes. Du moins, c’est ce qu’elle espérait. Où iraient-il après ça ? Qu’est-ce qu’ils allaient devenir ? Ça, elle ne le savait pas. Nara revint dans le salon avec ses affaires, avant de vider les placards de la nourriture dans un grand sac de course en fibre naturel. « Voilà… Voilà… » Dit-elle alors en trainant tout son barda. Mais elle entendit un cri dans la rue. Ce que Buzz avait vu, cet homme mort en attaquant un autre, Nara le verrait en bas des marches de l’immeuble. C’était le résultat de cette mutation génétique ou cette maladie venue d’un autre monde qu’elle ne pouvait expliquer.

Elle hocha alors plus vite la tête et se glissa près de Buzz, tripotant ses clés. Elle ne savait même pas si elle devait refermer la porte derrière elle. Elle regarda un instant la fresque que Buzz lui avait conçue sur le mur de son salon et déglutit avec difficulté. Mais lorsque la jeune femme reposa son regard sur lui, elle fronça les sourcils, prit une grande inspiration et prononça quelques paroles enfin doté d’un véritable sens : « On s’casse. » L’ambiance était très différente de cette du déménagement des mois précédents. La fin de l’été avait déjà disparue, et la ville ne serait bientôt plus rien. Ils n’avaient rien pour se défendre. Alors, au cas, où, Nara laissa ses affaires aux pieds de Buzz quelques instants et revint de la cuisine avec un couteau de boucherie et un marteau pour attendrir la viande.

« Il a intérêt à être là ou je lui pète la gueule. » Commenta Nara dans l’ascenseur en regardant son reflet dans la lame du couteau, avant de relever la tête vers Buzz. Elle colla alors son épaule contre la sienne. Elle avait besoin d’un contact avec lui pour se rassurer, parce que sinon, elle n’aurait pas pu se mettre en tête de devoir activer le mode survie de sa propre existence. L’Homme moderne des pays occidentaux avait oublié cette notion. Nara s’en rendait compte et avait la nausée rien qu’en y pensant. Ils glissèrent toutes leurs affaires pêle-mêle à l’arrière de la voiture et dans le coffre, mais lorsque Nara referma la portière, elle aperçut cet homme, qui avait une barre de fer à travers l’estomac, s’avancer vers eux. Elle poussa alors Buzz jusqu’à l’avant de la voiture. « DÉMARRE ! MAINTENANT ! » S’exclama-t-elle en fermant la portière côté passager.

Ils filèrent à tout allure dans cette ville qui allait bientôt sentir le sang et la puanteur de la mort.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Mar 9 Fév 2016 - 20:15




Le meilleur est à venir




D’ordinaire Nara était une jeune femme forte, avec un caractère fort capable de mettre sa main dans la figure de qui que ce soit si la limite avait été franchi. Alors la voir ainsi, paniquer, au bord des larmes ou de la crise de nerfs… En fait Buzz trouvait ça flippant. Il ne voulait pas la perdre, et il n’était pas certaine d’être assez fort pour eux deux. Oui oui, Buzz était bien un homme, mais son niveau de confiance en lui dans des situations dont il ne pouvait pas rire, frôlait le zéro. Dans son esprit fertile à l’imagination, il voyait déjà les pires scénarios catastrophes. Lorsqu’il fut le spectateur impuissant de l’agression de cet homme en bas de l’immeuble, il se fit une promesse pour lui-même : jamais il ne laisserait ce genre de chose arriver à Nara.  Et ce fut pour cela qu’il la serra à nouveau dans ses bras. Pour se clamer légèrement, il respira l’odeur de son shampoing, en fermant trois secondes les yeux. Puis il plongea son regard dans le sien, ses deux mains sur ses fines épaules. Il tenta un léger sourire, mais ça devait plus ressembler à une grimace.

Chargée comme une mule, le jeune homme prit la direction du couloir après avoir enfilé en vitesse le pull à capuche qu’il avait laissé chez Nara depuis son emménagement. Commençant à se diriger vers l’ascenseur, il stoppa ses pas, jeta un regard en arrière et son cœur serra en voyant que Nara avait du mal à fermer la porte. Il ouvrit la bouche lorsqu’il la vit entrer à nouveau. Putain ils avaient pas vraiment le temps là ! Son regard passa ensuite sur les deux instruments que Nara avait ramenés avec elle, au visage de la jeune femme. Il ne dit rien, se contentant de déglutit et de lui faire un signe de tête pour qu’elle le suive.  

« -donne-moi ça, tu vas te blesser microbe… » souffla Buzz en prenant le couteau des mains de sa meilleure amie. Cette fois-ci il lui fit un petit sourire, comme s’il voulait dédramatiser le moment. Il n’avait pourtant qu’une envie, la serrer encore et encore contre lui, comme si ses bras étaient capable d’être la meilleure protection possible. Il fixa les chiffres qui descendaient, et juste avant que les portes ne s’ouvrent, il prit une grande inspiration.

Leurs affaires en vrac à l’arrière de la voiture, Buzz tourna la clé et alluma le moteur aussi vite qu’il le pu lorsque Nara lui avait hurlé de démarrer de toute urgence. De mémoire, il n’était pas certain d’avoir déjà roulé aussi vite. Mais il voulait être au plus au près du père de Nara. Ainsi elle serait déjà un peu plus rassurée. En grognant il coupa le poste radio. « -on a compris que c’était la merde merci bande de bouffons ! » ragea-t-il. Ne pas paniquer, rester tranquille chez vous. Mais bien sûr ! Ils pensaient vraiment que ça allait marcher ça ? Les gens faisaient déjà n’importe quoi, et il avait dû changer plus d’une fois d’itinéraire parce que la rue qu’il voulait prendre était complètement bouchée. A chaque fois c’était pieds écrasé sur le frein, marche arrière. Le stress était là, la peur rodait aussi. Mais c’était son rôle de tenir debout, de protéger le petit bout de femme qui était là, juste à côté de lui. Impossible de se garer au plus près de chez Jeff. « -hé merde ! » ragea-t-il à nouveau en tapant sur le volant.

« -tu restes ici, je vais le chercher ! » Buzz était plus que sérieux, et le ton de sa voix ne permettait pas la négociation. « -j’reviens vite ! » conclue-t-il en ouvrant la portière pour sortir de la voiture, les clés en mains, enfermant Nara à l’intérieur. Il regarda de chaque côté de la route, traversa en vitesse bien décidé à ramener Jeff par la peau du cul s’il le fallait. « -sa race ! » s’étouffa-t-il en bloquant sur place. Les gens commençaient à faire n’importe quoi… Les vitrines des magasins étaient brisées, et Buzz avait l’impression de plonger au milieu d’une rave party. Il rabattit sa capuche sur sa tête et fit demi-tour. Changement de plan, il récupérait Nara. Revenu à la voiture, il ouvrit la portière de Nara avec rapidité, dans le but qu’elle vienne avec lui. Hors de question qu’ils se séparent, c’était une idée de con.

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274   Mar 9 Fév 2016 - 23:11



   
   
   


Le meilleur est à venir ! PART 2 | Pv.Bruce Detweiler

 Le Chaos. Savez-vous ce dont il s’agit ? Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce que cela faisait, de se retrouver à la rue en une fraction de seconde. L’argent n’aurait plus d’importance. Seule votre survie serait l’unique but de votre vie. C’était ce qu’était en train de réaliser Nara, lorsque Buzz accéléra comme un dératé. Il n’avait pas le choix. Pas de contraventions, puisqu’il n’y aurait plus de policiers, se disait-elle. Est-ce qu’il y avait quelqu’un d’encore apte à leur venir en aide ? La chercheuse reprit la lame qui était posée à côté du porte gobelet et l’inspecta, en passant son doigt à la perpendiculaire du tranchant. Mais Nara manqua de se couper quand même lorsque son ami freina alors subitement. Premier itinéraire gâché.

Lorsque Buzz éteignit la radio, Nara poussa un long soupire, avant de ranger le couteau. Il n’y avait désormais que le bruit du moteur, les cris et les bruits de casse dans les rues. Il y avait des pleures, des plaintes, qui pouvaient se faire entendre aux quatre coins des environs, quelque soit la rue dans laquelle le tatoué décidait de tourner. Nara concentra un instant son regard sur Buzz, la mine déconfite. Elle se rendait compte que si elle parvenait à retrouver son calme petit à petit, c’était bien grâce à lui. Lui et seulement lui. Elle aurait dû se ressaisir, lui porter une main douce et lui caresser la joue pour lui dire qu’à deux, ils étaient plus fort. Mais pour le moment, Nara ne savait pas quoi dire hormis des jurons. À défaut de ne pas pleurer.

Mais quand Buzz arrêta la voiture, Nara regarda alors de tous côtés comme une enfant qui comprenait qu’on l’emmenait au dentiste, et se mit à ouvrir la bouche bien qu’aucuns sons ne parvenaient à en sortir. Buzz s’adressa alors à sa meilleure amie d’un trop autoritaire pour qu’elle ose l’insulter ou le charrier comme elle le faisait d’habitude. Mais lorsqu’elle fût enfermée à l’intérieur, elle fit les gros yeux et frappa le tableau de bord de ses points « BUZZ ! ME LAISSE PAS ! » Hurla-t-elle dans l’habitacle. Elle avait l’impression de devenir folle. Mais il ne fallut pas longtemps avant qu’il ne revienne vers la voiture, la capuche de son sweat sur la tête. Nara se dépêcha de mettre les mains sur la poignée de la portière pour se ruer dans les bras de Buzz.

« Refais plus ça ou j’te défonce ! » Dit-elle au bord des larmes en plaquant ses deux mains sur ses joues, les bras tendus. Elle se pencha un instant alors vers l’intérieur de la voiture et lui tendit le marteau à viande en acier trempé. Elle se saisit du couteau et s’élança alors aussi vite qu’elle pouvait. Elle savait qu’elle était plus rapide que Buzz mais Nara maintenait une cadence qu’il pouvait suivre, avant de passer par-dessus la barrière en métal du bâtiment qui servait d’atelier, de galerie et d’appartement à son père. Nara récupéra le double des clés dans le chien en pierre qui se trouvait d’un côté de la porte et l’ouvrit d’un coup de pied après avoir déverrouillé celle-ci.

« PAPA ? » S’exclama-t-elle en se ruant de pièces en pièces, le couteau brandit au cas où. « JEFF TURNER, REPONDS PUTAIN ! » Elle commençait vraiment à perdre patience. Elle découvrit alors que la porte de derrière était ouverte, une grande porte vitrée dont l’un des pans étaient brisé. des morceaux de verre jonchaient sur le sol. Il y avait également un peu de sang. Pas beaucoup, probablement dû au choc contre la porte de verre qui s’étaient donc brisée sous ce dernier. « Mais… Putain c’est quoi ce… » Nara s’accroupie et prit un bout de verre sur lequel il y avait un peu de sang. Se relevant, elle s’avança vers la table de travail qu’il y avait dans son atelier, formant un immense îlot central.

« Buzz… Il est pas là… Il est pas là et y a la fenêtre cassée… » Elle élevait à peine la voix, paniquée, ne sachant plus si crier y changerait quelque chose. Elle trouva sur la table son carnet de note qui d’ordinaire ne quittait jamais les poches de ses énormes vestes démesurées. Elle le feuilleta, en espérant y trouver un indice, avant de se mettre la tête dans les mains, les coudes sur la table. « Mais putain mais qu’est-ce qu’il a foutu ! » Sa voix étouffée par ses mains traduisait toute la panique qu’elle ressentait. Nara se pu s’empêcher les larmes de couler, et elle se détestait pour cela. Elle semblait se trahir elle-même, comme si elle rompait une sorte de contrat avec elle-même.

En relevant la tête, elle vit que trônait sur la table, une bouteille de whisky à demi entamée. Sur le bois, on pouvait voir les traces d’une autre bouteille à côté, qu’il avait sûrement prit sur lui. De rage, Nara prit la bouteille et la jeta à travers la pièce. Celle-ci éclata en mille morceaux au pied de Buzz qu’elle avait presque oublié. Elle se leva d’un bond en se dirigeant vers lui. « Pardon ! Oh merde… Buzz… Je… Je sais pas quoi faire… » Nara était totalement en panique. Elle devait se rassaisir tout de suite, la colère semblait une bonne alternative.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Mer 10 Fév 2016 - 19:33




Le meilleur est à venir




Plus les minutes passaient, plus Buzz sentait un poids de fou s’écraser sur ses épaules. Les regards que Nara posait sur lui ne l’aidait pas vraiment. Il n’était surement pas le meilleur pour gérer tout ce bordel, alors si elle pouvait éviter de placer la totalité de ses espoirs en lui… Et en même temps, la petite voix dans sa tête lui disait que c’était son rôle. Que c’était sa Nara, son colibri à lui. Celle qui comptait plus que tout. Qu’il devait être son super héros, celui qui allait gérer la crise, être présent pour elle aujourd’hui, maintenant.

Lorsqu’il était sorti de la voiture en ordonnant presque à sa meilleure amie de rester sage et de l’attendre ici, Buzz s’était dit que c’était la meilleure solution. Dans la voiture elle était sécurité. Bien plus que dehors en tout cas. Il avait pourtant bien vu son regard de petit chien battu, complétement perdue et torturé par la peur. Il avait entendu sa voix lui hurlant de ne pas partir, de ne pas la laisser seule. Mais serait-il capable de les protéger tous les deux ? Dans la plupart des films ça se terminait mal ce genre de truc. Le mec ou la nana y passait ! Buzz avait trop peur de ne pas être à hauteur. Et pourtant il venait de faire demi-tour, capuche sur la tête pour venir la chercher.

A peine ouvert que Nara se jeta sur lui, il n’eut même pas le temps de la serrer dans ses bras qu’elle entourait ses joues de ses mains, lui donnant un air de poisson rouge hors de l’eau. Le tatoué se saisit des mains de sa meilleure amie et il lui souffla : « -Ok… OK… Idée à la con… » Elle était pourtant parfaitement au courant qu’il était le roi dans ce domaine ! Normalement il lui aurait balancer un truc comme : tente ta chance microbe. Mais là, ce n’était pas le moment de plaisanter. Il n’en avait même pas envie, et ça ne lui venait pas à l’esprit. Il y avait juste ce poids sur ses épaules et cette brique dans son ventre. Ses doigts se refermèrent sur le métal du marteau, et il jura entre ses dents en voyant Nara partir en courant : « -fait chier ! » Oui elle faisait chiée là ! « -Nara ! » Cria-t-il en s’élançant à sa suite. Putain c’était lui qui allait la défoncer !

Serrant les dents, Buzz allongea le pas, mettant de côté la condition physique merdique de ses poumons. Au passage il bouscula deux mecs, mais continua sa course sans perdre de vue la brunette. Il passa par-dessus la barrière sans le moindre problème, et reprit très rapidement son souffle – étrange le pouvoir du corps lorsque votre vie est en danger – en entrant dans l’appartement quelques mibutes après Nara. Il avait grogné un : « attends-moi bordel ! »  Mais elle était têtue et la peur guidait ses gestes, et il était encore trop loin.

Le cœur battant à cent à l’heure, il cria à son tour en entrant : « -NARA ! » Il fut quelque peu rassuré en entendant la voix de sa meilleure amie crier après son père. Il préférait ça à un hurlement sur aigue. Merde ! Mais il était passé où ce con ? Buzz comprit en l’espace d’un instant. Jeff n’était pas là. Ça sentait le cataclysme à l’horizon. Le souffle rapide, le regard vif, Buzz fixait sa meilleure amie comme s’il avait peur de la voir mourir sous ses yeux.

Lorsque la bouteille éclata à ses pieds, il avait juste détourné le visage et plissé les yeux. Son bras gauche s’était légèrement relevé pour le protéger, et encore. Sans réfléchir trois fois, même s’il aurait pu se mettre à hurler contre Nara, il avança vers elle, comblant la distance entre leurs deux corps pour la prendre dans ses bras. Son bras droit entoura les épaules de la jeune femme, la plaquant contre son torse. « -c’est rien… On s’en fou… C’est rien… » Non c’était rien. Du moins pas le plus important. Plus tard il allait la regretter cette bouteille… La main gauche de l’artiste passant dans les cheveux mi long de la petite brune, et après avoir déposé un baiser avec force sur son front, il se pencha quelque peu pour la regarder dans les yeux : « -ça veut rien dire ça d’accord ? » Oui, ce n’était pas un peu de sang sur un morceau de verre qui annonçait la mort de Jeff Turner. Buzz ne faisait pas parti des experts à Miami. Il tentait juste de convaincre Nara qu’il y avait de l’espoir. Que son père était peut-être encore vivant. « -ton père est grand ok ? S’il est parti, il va s’en sortir. Tu m’entends ? » Oui Buzz aurait pu faire du théâtre ! Parce que là, il jouait à merveille les mecs qui sont trop sur d’eux ! De toute façon ils n’avaient pas le choix, c’était hors de question de faire la ville au peigne fin pour retrouver Jeff. La mission que Buzz s’était attribuée s’était de mettre Nara en sécurité. Pas de jouer les baby sitter pour Jeff, malgré tout le respect et l’admiration qu’il avait pour lui. « -alors ce que tu vas faire ma belle, c’est commencer par prendre une grande inspiration, et te calmer. » Il lui parlait son visage à quelques centimètres du sien, son regard plonger dans ses petits yeux noisettes. Et il avait une envie de fou de l’embrasser.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Jeu 11 Fév 2016 - 0:30



   
   
   


Le meilleur est à venir ! PART 2 | Pv.Bruce Detweiler

 Elle aurait dû garder son calme et réussir à contrôler ses émotions pour pouvoir avancer et gérer la situation. Mais là, c’était impossible. Buzz faisait ce qu’il pouvait, et Nara ne pouvait pas le remercier comme il se devait pour son geste. Il se comportait comme un homme, un vrai, en espérant que Nara reprenne conscience et se dise que leur survie comptait avant tout. Mais pour le moment, elle était complètement perdue. Rien n’était okay, rien n’était d’accord, tout partait en vrille et Nara ne savait pas comment gérer ça. Il fallait vraiment qu’il revienne, parce que si Jeff Turner était livré à lui-même, il ne survivrait pas à cela, et ce serait un vrai coup dur pour le moral de la jeune chercheuse.

Buzz tentait de la rassurer en essayant de lui dire qu’il se débrouillerait tout seul comme un grand. C’était faux, complètement faux. Et il le savait, Nara le savait aussi. Elle avait la tête contre lui, parce que son meilleur ami avait tenté de la calmer en la réconfortant en la tenant contre elle. Elle frappa très légèrement du poing sur son torse, juste par désespoir, parce qu’elle ne savait pas comment réagir autrement. « Non… Tu sais bien que non ! Buzz… Il est perdu… Il est… Il va pas survivre tout seul il… » Elle pleurait vraiment, c’était fait, les vannes étaient ouvertes et elle n’arrivait pas à s’arrêter. Elle mouillait le sweat de Buzz mais ça n’était pas important. Elle avait envie de courir, de retrouver son père et tout irait pour le mieux. Mais cet imbécile avait réussit à se perdre dans le chaos de cette ville.

Il était sans doute blessé, saoul et en danger. Nara se retrouva nez à nez avec Buzz qui tentait alors de la faire s’arrêter de paniquer. Plus facile à dire qu’à faire, mais il faisait bien ce qu’il pouvait pour sauver des abysses sa petite brune. Nara cligna des yeux plusieurs fois pour chasser le flou dû aux larmes, avant de passer ses poings sur ses joues pour s’éclaircir la vue. « Buzz… » Elle avait envie de se réconforter dans ses bras, de trouver ce contact physique dont elle avait tant besoin. Elle baissa les yeux pour lui saisir les mains, avant de relever le regard vers lui. Oui, ils auraient pu s’embrasser ici, au plein cœur du chaos grandissant de cette ville. Mais vous le savez bien, bien qu’ils soient des âmes sœurs, Buzz et Nara n’étaient pas apte à analyser ce fait et à le comprendre à ce moment précis.

Elle secoua la tête et écouta alors la voix de Buzz, fermant les yeux pour inspirer fortement. Elle expira doucement, un petit filet d’air expulsé par la bouche, avant de rouvrir les yeux. Tombant sur le regard grisé de Buzz, elle était rassurée. Nara n’avait pas lâché ses mains pendant quelques secondes. Il fallut attendre un cri venant de l’extérieur pour la faire sursauter. Elle regarda alors autour d’elle, en alerte, avant de prendre un sac qui trainait dans l’atelier et d’en lancer un autre à Buzz. « On prend quelques affaires d’ici et on se casse. » Elle n’était pas encore tout à fait elle-même, mais la Nara combative commençait à refaire surface. Les larmes coulaient encore sur ses joues, mais elle ne voulait pas faire honte à Buzz, ni à elle-même, alors elle fit semblant de les ignorer, en espérant tout au fond d’elle qu’il en fasse autant.

Elle garda le carnet de son père tout contre elle, avant d’enfourner dans le sac quelques affaires de dessins destinées à Buzz, l’armoire à pharmacie qu’il y avait dans la salle de bain de son père et quelques réserves de nourriture supplémentaire. Elle resta un instant devant une peinture qu’il y avait dans le couloir. Un fond noir, avec une seule source de lumière, tenue par une petite fille venue d’un autre univers. Hors-champ, la silhouette tordue d’un personnage timide. Cette peinture, Jeff Turner avait toujours refusé de la vendre. C’était eux. Nara aurait voulut l’emporter, mais elle n’aurait aucune utilité ici. Alors elle la décrocha du mur et alla l’installer sur la table de l’atelier. Elle ne voulait pas qu’elle soit saccagée par qui que ce soit.

Nara se tourna vers Buzz, une fois le sac rempli. Elle chassa une nouvelle fois ses larmes de son visage et déglutit pour chasser un sanglot, pour pouvoir parler. « Je… Je veux pas le laisser mais… Je veux pas l’abandonner… » Nara baissa la tête avant de déplacer son regard vers le couteau qui l’attendait, il serait sa première arme avant qu’elle ne fabrique sa lance quelques mois plus tard. « Buzz… Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? Je… J’arrive pas à réfléchir… J’ai besoin de toi. » C’était comme un appel à l’aide à travers l’univers. Elle avait toujours eu besoin de lui parce qu’elle l’aimait, mais ça, elle ne pouvait pas lui dire. Seul le désespoir parlait à cet instant.


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Jeu 11 Fév 2016 - 9:54




Le meilleur est à venir




Buzz ne sentit même pas le coup que lui porta Nara. Avec sa force de mouche et ce qu’elle était en train de ressentir, le chaos total qu’était ses pensées, elle était incapable de lui faire mal. Il avait mal pour elle, de la voir ainsi en pleure si minuscule entre ses bras, si fragile. Elle avait raison, il le savait. Et s’était probablement égoïste de sa part, mais Buzz n’en avait pas grand-chose à faire là tout de suite maintenant de Jeff. S’il avait été assez con pour partir seul, sans même penser trois seconde à ce que sa fille unique allait ressentir, alors s’était qu’il n’en avait vraiment rien à foutre d’elle. Buzz admirai le talent de cet homme, pas sa façon de vivre. Depuis déjà pas mal de temps il avait du mal à supporter que sa meilleure amie materne autant son père. Ce n’était pas lui rendre service. Mais ça c’était sa vision des choses à lui, parce qu’il avait toujours tout fait seul, se prenant par la main, se donnant des coups de pieds au cul pour avancer dans la vie. Aujourd’hui, il était hors de question que Buzz mette la vie de Nara en danger pour…

Il préféra la serrer un peu plus fort contre lui, alors que son cerveau marchait à plein régime pour trouver une solution. S’ils partaient ainsi, elle lui en voudrait. Peut-être pas aujourd’hui, peut-être pas demain, mais un jour ça ressortirait. Ça serait sa faute s’ils étaient parti sans Jeff. Sans l’avoir cherché. Buzz ne voulait pas que l’ombre de ce père absent s’immisce entre eux, surtout pas maintenant, au milieu de tout ça. Lorsqu’elle souffla son nom, il se détacha doucement d’elle, contre cœur, plongeant son regard dans le sien. Il avait cette envie folle de l’embrasser comme un dingue, comme si ce geste fou pouvait leur permettre d’affronter tout ça. Mais s’était franchement pas le moment de prendre une baffe en jouant au con. Alors tout en caressant le dos des mains de sa meilleure amie, il déglutit et l’aida à nouveau : « -voilà inspire… Expire… C’est bien… » Qu’elle était belle… Buzz se gifla mentalement en serrant un peu plus les mains de Nara lui adressa un sourire qu’il voulait rassurant lorsqu’elle ouvrit à nouveau les yeux.

Il hocha la tête lorsqu’elle déclara qu’après avoir pris quelques trucs, ils s’en iraient. Buzz ouvrit les placards de la cuisine, trouvant quelques conserves, une tablette de chocolat, du café… Son regard s’attarda quelques secondes sur les toiles posées çà et là… Avant de jeter un coup d’œil à sa meilleure amie. Il resta silencieux, la laissant le regard fixé sur un des tableaux. Il réalisait à l’instant qu’en fait, c’était avantageux de n’avoir rien dans sa vie. Son seul trésor était devant ses yeux en larmes, tentant de tenir debout à cause de sa fierté.  A chaque fois qu’il pensait que Nara reprenait un peu de force, elle le suppliait à nouveau de l’aider. Buzz resta quelques secondes à la regarder. Quoi faire ? Mais putain il en savait rien lui ! Et pourtant, il allait falloir qu’il choisisse et qu’il assume surtout ses choix. Balançant le sac qu’il avait dans la main sur son épaule, il fit deux pas vers Nara, posa sa main libre sur son épaule et dit :

« -on va le chercher. On va voir au café, à la galerie, au parc… On essai tous les endroits où il aime aller. D’accord ? » Oui, il ne voulait pas qu’il le déteste un jour parce qu’il aurait laissé son père pour mort alors qu’il y avait peut-être une chance. C’était peut-être de la folie, mais il fallait tenter le coup. Sa main glissa dans celle de Nara et il ajouta avec un regard presque sévère : « -on sort d’ici ensemble et si tu lâches ma main, c’est moi qui te défonce ma belle, t’as compris ? » Un petit sourire en coin presque nerveux, avant qu’il ne dépose une nouvelle fois ses lèvres dans les cheveux de Nara. Un nouveau shoot au parfum de sa meilleure amie, et avant de sortir il souffla : « -ça va aller ma belle, tant qu’on est tous les deux, ça va aller. »
Puis il entraina Nara avec lui, quittant l’appartement de Jeff, appartement dans lequel ils ne remettraient jamais les pieds. Il avait peur d'aller de deception en deception, mais ils devaient essayer. Pour Nara. Et s'ils trouvaient Jeff à moitié bourré en train de cuver dans un coin, Buzz savait déjà que ses phalanges risquaient de rentrer en contact avec sa mâchoire.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Aujourd'hui à 3:21

Revenir en haut Aller en bas
 

Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Je risque de ne plus venir très souvent
» Fait venir un démon
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-