Partagez | .
 

 Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Jeu 28 Jan 2016 - 23:28




Le meilleur est à venir





« -Non mais tu veux ma mort! » râla le jeune homme qui venait de poser sans la moindre douceur un fauteuil destiné au salon. Buzz alla même jusqu’à prendre place sur l’assise confortable, les deux coudes sur les genoux, jambes écartés, le regard fixé sur le petit bout de femme qui se tenait juste à côté de lui. Un seul de ses sourcils froncés, il détourna les yeux pour regarder l’immeuble devant lequel ils s’étaient stationné, en double file juste pour bien faire chier tout le monde. « -tu pouvais pas choisir le premier étage sérieux ? » ajouta-il avec une voix qui partait dans les aigües exprès.

Ils n’avaient pas encore commencé qu’il en avait déjà marre. Les déménagements… C’était le genre de truc au quel tu répondais que tu étais désolé mais que t’avais aqua poney et que tu pouvais pas louper ça ! Le truc qui se faisait entre pote à vider des bières tout en suant à mort ! « tout en haut t’es sur ? » grimaça-t-il encore avant de pousser un long soupir en se levant à contre cœur. « -oh ça va ! » cria-t-il à la voiture qui venait de klaxonner. « -t’as jamais vu un salon au milieu de la rue ? » Il rendit son doigt d’honneur au conducteur, avant de se tourner vers sa meilleure amie, presque théâtralement. « -bon, quand t’aura fini de râler microbe, on pourra peut-être s’y mettre ! »

Il serra les dents, se réfugiant derrière le fauteuil pour éviter une éventuelle petit tape de rapproche. Avec un petit « hiii » de concentration tel un haltérophile, Buzz souleva le fauteuil afin d’accomplir sa tâche avec panache ! Nara, cette petite bouille d’amour d’un mètre de haut, c’était sa meilleure amie. Celle pour qui, même s’il râlait souvent, il était capable de faire n’importe quoi. Alors forcément, lorsqu’elle avait balancé l’idée qu’elle avait enfin trouvé un chez elle, il n’avait pas pu dire non. Pas pu éviter cette journée qui s’annonçait longue… Et en même temps, il n’aurait pas apprécié ne pas pouvoir l’aider.

Une fois dans le hall d’entrée du bâtiment, il posa le meuble au sol, et le fit glisser sur le carrelage. Tout en poussant, il détaillait les lieux. Hors de question que petit calibri vive dans un truc miteux. Il se redressa et d’un coup Buzz bloqua : « -miracle !! » Il ouvrit les bras en direction de Nara, le bassin légèrement en avant avant d’ajouter : « -y’a un ascenseur ! » Ouais enfin… Il cala son point gauche sur sa hanche, sa main droite dans ses cheveux. Grimaçant comme s’il réfléchissait intensément, il ajouta : « -t’es certaine que tu le veux là-haut ce truc ? » Non par ce que là, à vu d’œil… ça passait pas dans la cage de fer qui était censé les mener jusqu’en haut sans qu’il ne perde un poumon ou se ruine le dos. Buzz se gratta la tête faisant bouger ses lèvres de gauche à droite. Qui ne tente rien n’a rien n’est ce pas ?

Il avança alors d’un pas décidé vers l’ascenseur, appuya sur le bouton d’appel. En attendant, il fit mine de prendre les mesures du fauteuil, et lorsque les portes s’ouvrirent, il entra en premier histoire de reporter ses côtes. « -on se le tente ! » Il poussa le fauteuil jusque dans le cage d’acier, et une fois chose faite, il ouvrit les deux bras en lançant : « -tada ! » La seule solution pour qu’ils puissent monter avec, c’était de prendre place.  Alors poussé par son élan et par son penchant à faire le débile, Buzz plissa les yeux d’une façon un peu perverse. Un sourire en coin, il se précipita sur Nara, la hissant sur son épaule comme un sac de patate. « -aller viens baby, je t’emmène au 7eme ciel ! »


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274   Ven 29 Jan 2016 - 0:22



   
   
   


Le meilleur est à venir ! | Pv.Bruce Detweiler

Le moment était venu de quitter l’atelier Turner pour un appartement. Une location, puisque de toutes façons, Nara n’avait pas les moyens d’investir dans l’achat d’un appartement. Cependant, qui dit Turner dit privilège, surtout dans le quartier de Fremont, à quelques pas de l’atelier dans lequel vivait son père. Nara avait mit du temps avant de prendre sa décision. Des années durant, elle avait été la béquille de son père, malgré son très jeune âge. Jeff Turner était quelqu’un de talentueux mais de marginal, qui détestait l’ordre et les conventions sociales. Cela n’excluait évidemment pas la paperasse de la vie de tous les jours. Alors cet appartement était une façon de montrer à son père qu’il était capable de se débrouiller tout seul. Il avait moufté à cette idée, reprenant un verre de whisky sec, incapable d’exprimer ses sentiments. Nara adorait son père, mais elle en avait marre de vivre à travers lui.

Alors lorsqu’une connaissance de ce dernier lui permit d’obtenir un contrat de location pour cet appartement, dans un quartier qu’elle connaissait, avec accès au métro et surtout une magnifique vue, Nara avait sauté sur l’occasion. Seulement, il avait fallut se débrouiller pour déménager. Monter des meubles, les placer, voir même peut-être repeindre quelques pans de murs. Qui est-ce que Nara pouvait appeler pour l’aider dans cette tâche ? Evidemment, un seul nom lui venait en tête. Buzz. Parce qu’il était son meilleur ami et que de mémoire, il était rare qu’elle ne le voit pas au moins une fois tous les deux jours. Il avait rechigné mais il avait finit par accepté.

Nara était ravie et avait eu du mal à réprimer un sourire coquin. D’ailleurs, lorsqu’ils étaient arrivés en bas de l’immeuble, véhicule mal garé par les soins de Buzz, la jeune chercheuse ne pu s’empêcher de lui donner un coup de coude lorsqu’il commença à se plaindre. « Pas de canapé, pas de bières. C’est le deal. » Menaça-t-elle. Elle hésita un instant puis se mordit la lèvre inférieur. « Ouais non, c’est pas crédible. Bouge toi le cul quand même ! » Au même moment, un automobiliste manifesta l’incivisme de leur position en plein milieu de la rue par un doigt. Buzz ne se fit pas prier pour hurler au plein milieu de la dite rue, en rendant son geste. Nara poussa un soupire, à l’adresse du conducteur et se dirigea vers le trottoir. « Vas-y mollo quand même, j’ai pas envie de me faire détester par mes voisins dès le premier jour. » Elle eu un petit sourire espiègle avant de jeter un œil à l’immeuble, en levant sa main pour se protéger du soleil. Il y avait un toit terrasse au sommeil de cet immeuble, et juste en dessous, se trouvait son appartement.

Faisant claquer les bretelles de sa salopette short, Nara se précipita à la suite de Buzz pour l’aider comme elle pouvait. Ce petit bout de femme, pourtant athlétique, n’avait pas pour autant beaucoup de force. Elle paraissait presque adulescente, dans cette tenue à rayures verticales blanches et bleus, ses baskets en toiles noires montantes et son débardeur noir sur lequel on devinait un chat cartoonesque. Un ascenseur se dressait au centre du hall d’entrée, à côté de boîte aux lettres, tel le messie. Nara joignit ses mains faisant semblant de prier avant de se mettre à rire en voyant Buzz se rendre compte de la taille de l’ascenseur par rapport au canapé. « Ben… Faudrait peut-être se mettre sur les côtés en espérant atteindre les boutons de l’ascenseur et… » Nara n’eu même pas le temps de réfléchir que Buzz venait l’attraper comme si elle n’était qu’un sac de farine.

Nara se débattit en gigotant ses jambes, sans succès. « Aaaah mais lâche-moi enfoiré ! » Nara avait élevé la voix assez fort pour entendre un mouvement un étage au dessus. On entendit un soupire, puis une porte claquée. Nara éclata de rire en reposant les pieds à terre. « Ils ont pas d’humour. Ca doit être des bourges. » Supposa-t-elle en plissant ses petits yeux noirs. Un instant après, elle regarda à droite, puis à gauche, avant de s’apercevoir de l’espace restreint dans l’ascenseur. Un peu plus et ils finiraient asphyxié dans la cabine, comprimés l’un contre l’autre par le canapé. Nara s’ajusta comme elle pu, le nez collé aux clavicules de Buzz, une mine blasée sur le visage. Dans une acrobatie assez maladroite, ils parvinrent à appuyer sur le bouton qui indiquait le cinquième étage.

Lorsque la cage de l’ascenseur s’ouvrit, Nara fût presque éjectée de là, en sautillant histoire de ne pas atterrir sur le mur d’en face. « La porte d’entrée elle s’ouvre en deux exprès pour les déménagements. Au moins on aura pas à trop se faire chier. » Précisa-t-elle à son ami avant de l’aider à faire trainer le canapé jusqu’au numéro 3. La porte était assez imposante, un style industriel qui plaisait beaucoup à la jeune femme. « J’te rappelle que c’est ta bagnole en bas. Si tu te manges une prune on la partagera. » Dit-elle en se tournant vers Buzz avant une petite étincelle dans ses yeux, un grand sourire aux lèvres.

C’était une belle journée qui commençait, l’une des dernières avant l’Apocalypse.
 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Ven 29 Jan 2016 - 10:16

Bruce Detweiler a écrit:



Le meilleur est à venir




« Come on ! » C’était ce qu’avait répliquer Buzz en ouvrant les bras devant lui, la bouche de travers. Impossible que les voisins détestent Nara ! Personne ne pouvait détester Nara ! Ou alors si c’était le cas, la raison était simple : c’était des cons ! Cette fille était trop adorable pour que quelqu’un ne l’aime pas, même si elle avait la langue bien pendue et qu’elle ne perdait jamais une occasion de dire ce qu’elle pensait réellement. La franchise de Nara, c’était vraiment un truc qui lui plaisait à lui. Même si bien entendu y’avait pas que ça.

Buzz n’était pas quelqu’un d’abrutit, bien au contraire. Il était intelligent, mais il n’était pas réfléchi. Agir c’était son truc. Penser ça venait après. Et de son point de vue, ça donnait de bien plus belle situation et occasion de se marrer. C’était pour cela qu’il avait poussé le canapé dans l’ascenseur sans méditer sur la façon d’y rentrer eux. Il avait chopé Nara au passage, et malgré ses petits coups de pieds, l’avait entrainé avec lui dans l’espace exiguë de la cage d’acier. « -oh oui continu j’adore quand tu m’appelles comme ça ! » s’était-il exprimé en se faxant quelque peu dans l’ascenseur. Il reposa son chargement avec un peu plus de douceur qu’il ne l’avait fait avec le fauteuil : « -on s’en fou ! » Et il savait de quoi il parlait.

Buzz vivant dans une collocation qui changeait assez souvent au niveau du nombre d’habitant. Tous approchant la trentaine, tous avec des vies un peu merdiques. Ils avaient tous des rêves, des envies de mieux, et trimaient pour pouvoir y parvenir. Ils vivaient au milieu de la musique et du bruit, et cela gênait les autres habitant de l’immeuble. Mais ils trouvaient toujours le moyen de se rattraper comme porter les courses d’une petite vieille. Buzz n’en avait jamais rien eu à foutre du regard des gens, et encore moins de ce qu’ils pouvaient penser de lui. S’ils étaient pas de joie, c’était pareil pour lui.

Buzz baissa le menton pour regarder Nara, pratiquement collée à lui. Un sourire en coin alors qu’il relevait les yeux pour regarder le plafond. Il ne lui dirait pas, mais de son côté il appréciait cette proximité. « -en appuyant sur le bouton c’est mieux… » lui souffla-t-il avec un sourire forcé. « -roh bouge pas… » Buzz se pencha un peu plus, écartant les jambes pour ne pas tomber, posant sa main droite dans le dos de Nara pour la soutenir, l’entrainant avec lui dans sa petite acrobatie. « -ahhh souffle pas dans mon cou comme ça ! » râla-t-il toujours plus pour l’embêter qu’autre chose. Son doigt s’imposa sur le bouton, et il se redressa en criant levant la main : « -vers l’infini et au-delà ! ».

Pour Buzz, le trajet fut limite trop court, et il regrettait déjà de ne plus ressentir le corps de Nara contre lui. Par-dessus le canapé, il se pencha pour regarder sa meilleure amie. Seul sa tête sortait de la cabine et il lança : « -ça fait des p’tits guilis dans le ventre… » Il enjamba le fauteuil, et le traina en dehors, les fesses en arrière, son pantalon tombant laissant voir son caleçon à rayures. Une fois dans le couloir, il remonta son jeans tout en répliquant : « -un microbe comme toi, ça devrait pas avoir des gros meubles ! »

Mais il était quand même bien content que la porte s’ouvre ainsi, comme elle venait de le dire, ça serait moins chiant. « -ouais ouais t’en fais pas pour ça… » C’était pas vraiment important pour lui. Ce qu’il voulait, c’était que la jolie brunette se sente bien dans son nouveau chez elle. Ce n’était pas rien de prendre son indépendance. Elle franchissait un cap, et Buzz voulait vraiment être présent pour ça.

Encore un petit effort, et voilà ! Canapé au milieu de la pièce ! Canapé dans lequel s’affala l’étudiant en dessin, les mains derrière la tête, les jambes allongées et écartées. Il tourna en même temps la tête de gauche à droite pour regarder la pièce. « -pas mal tout ça. » Pour le moment ça résonnait un peu, mais une fois qu’ils auraient tous monté, ça ferait un petit truc sympa. Il pointa du doigt l’un des murs et lança : « -tu penses repeindre ? » Pour le moment, tout était blanc et malgré le style industriel qu’il appréciait, ça faisait un peu trop hôpital pour lui. Enfin c’était certain que si on comparait avec l’appart’ où il vivait, ça n’avait rien à voir. Les murs de sa chambre étaient gribouillés de croquis, de test de couleurs de son cru. Sans compter le bordel qui y régnait.
   

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274   Ven 29 Jan 2016 - 12:16



   
   
   


Le meilleur est à venir ! | Pv.Bruce Detweiler


Buzz avait un capitale j’en-foutiste assez élevé. C’est pour ça qu’il avait plu à Nara la première fois qu’elle l’avait rencontré, alors qu’elle bavait au Burke Museum, devant des collections avec lesquelles elle ne soupçonnait pas qu’elle deviendrait si proche. Pour cause, elle y travaillait désormais, dans ce musée qui l’avait réconcilier avec la ville de Seattle. Depuis un peu plus de six mois, elle faisait des allés-retours énergiques entre l’atelier de son père, chez Buzz, et le musée, où elle se démenait pour le boulot. Cela ne l’empêchait pas de sortir, mais Nara était peut-être trop indépendante pour penser au bonheur des sorties. Elle avait Buzz qui lui maintenait la tête hors de l’eau, et ça lui suffisait.

Elle ne pu s’empêcher de rire à gorge déployée quand il en rajouta une couche avant de la poser sur le sol. En fait, ce type là, dont elle ne savait rien au début, avait l’âme bien plus riche que toutes ces personnes insipides qui vivaient dans les appartements voisins. Nara avait peut-être un super pouvoir, ou bien était-ce simplement qu’elle n’était pas aussi naïve que le commun des mortels, mais au-delà des apparences, elle arrivait à voir le bon à l’intérieur des gens. Même si cela ne l’empêchait pas de rencontrer, parfois, de vrais têtes de nœud avec qui elle coupait court assez rapidement. Elle savait que son père n’était pas un mauvais bougre et elle savait que Buzz était génial. C’était le principal.

Pas grave si les voisins la déteste ? Nara leva le nez vers Buzz et se mordit l’intérieur de la joue, avant de plisser ses yeux noirs en esquissant un sourire narquois. « Et si j’dois leur demander du beurre ou du sucre ? » En même temps, cela était assez peu probable, étant donné que la jeune femme n’était pas la personne la plus douée qui soit pour la cuisine. Heureusement qu’elle était assez speed et active, parce que son alimentation laissait parfois à désirer. En tout cas, ils se retrouvèrent rapidement dans cette position ridicule, calée dans l’ascenseur. Nara avait soupiré dans le cou de Buzz, les yeux alors rivé sur sa pomme d’Adam proéminente qu’elle avait toujours trouvée merveilleuse. Petit sourire aux coins des lèvres, et ils étaient montés au cinquième étage.

Elle écarta les bras pour les laisser tomber le long de son corps, avant de se trainer jusqu’au canapé, qui se trouvait en plein milieu du couloir. « Vas-y pousse. J’suis qu’un acarien ça prends pas de place. » La jeune femme écarta de nouveaux les bras dans un geste théâtrale avant de rire et d’en redescendre, l’aidant un peu quand même. Après tout, il n’était pas obligé de l’aider. Une fois à l’intérieur, Buzz s’affala dans le canapé qui résidait désormais en plein milieu de la pièce, tandis que Nara venait s’asseoir à même le sol, se laissant tomber sur le derrière dans une position pas très glamour. Elle croisa ses jambes nues en tripotait les lacets de ses baskets, tout en regardant autour d’elle. Nara avait eu de la chance de trouver cet appartement, et encore une fois, c’était grâce à son père et ses nombreuses connaissances.

Le petit bout de femme avança jusqu’au canapé, au niveau de la tête de Buzz, et appuya son menton sur l’assise. Elle eu un petit sourire en le regardant, qui observait l’espace disponible et tous ces murs blancs. « Ben… J’sais pas. » Dit-elle d’une voix un peu mollassonne, la gorge contre le canapé. Elle releva la tête et fit un petit bond pour se remettre sur pied, avant de faire face au mur principal, blanc et terne, qui aurait effectivement besoin qu’on le ravive un peu. Les mains sur les hanches, Nara se retourna en une petite pirouette vers son meilleur ami. « J’avais pensé, à tout hasard, que mon merveilleux Buzz aurait pu gribouiller sur mon mur. » Elle savait qu’il en mourrait d’envie. À la bombe, à la peinture, peu importe, elle savait qu’il ferait quelque chose qui lui plairait sur ce mur.

« J’te l’prête. Si tu t’sens de m’faire une fresque sympa. » Proposa-t-elle clairement en le fixant, un délicieux sourire pour tenter de l’amadouer. N’oublions pas les bières et la pizza. Nara pouvait payer, en bière et en pizza. « Mais avant, faudra aller chercher le restant. Ca va c’est que des cartons de bouquins, de babioles, de fringues… Et des meubles en kit. »


 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Sam 30 Jan 2016 - 0:00

Bruce Detweiler a écrit:



Le meilleur est à venir




Du sucre et du beurre ? Non mais depuis quand Nara avait prévu de se mettre à la cuisine ? Entre son boulot qui lui prenait un temps de fou, et le peu de vie sociale qu’elle avait, la jeune femme se nourrissait tout comme lui, et là plus part de l’homme moderne actuel : de Pizza ! Conclusion : aucune raison d’aller faire ami ami avec un voisin de palier sexy. D’ailleurs, il faudrait peut-être qu’il scrute les noms sur les boites aux lettres… Non, Buzz n’était pas possessif, c’était juste sa Nara à lui tout seul ! En fait, il ne savait même pas comment il réagirait si jamais un jour un autre mec venait à lui faire de l’ombre et à l’évincer de la vie de la petite brune. Il n’était que le meilleur ami après tout. Celui qui était là quand ça allait pas, celui qui était toujours présent, qui savait lui remettre les pieds sur terre, la faire rire quand elle avait envie de pleurer… Ne pas mélanger amour et amitié. C’était un truc important. Et Buzz s’employait à le faire. Même si… Enfin bref…

Buzz fixa son regard sur le petit bout de femme qui se tenait les mains sur les hanches devant le mur, et il se mit à sourire : « -continue j’aime… Tu m’intéresse là ! » Il adorait l’entendre lui dire qu’il était merveilleux ! Non pas qu’il avait la grosse tête, mais c’était sans doute la seule personne à le penser dans ce monde. Enfin, juste parce que pour le moment il n’était pas célèbre. Un jour les gens diraient : « -vous connaissez cet artiste : c’est un Buzz ! » Genre méga renommé quoi ! Il se redressa dans un mouvement d’abdos approchant de Nara, le regard examinant le mur. Il porta une main à son menton, son esprit créatif fourmillant déjà d’idée. « -faut que je regarde mon emploi du temps… J’ai pas mal de command en cours en ce moment… » déclara-t-il avec une grimace supérieur, avant de regarder la jeune femme et de lui sourire. « -ok ! ok ! pas la peine de sortir ta frimousse de bébé ! » Elle savait parfaitement qu’avec un regard comme celui-là, il ne dirait pas non. Mais de toute façon, il mourrait déjà d’envie de mettre de la couleur là-dessus.

« -hein ? Le restant ? » il laissa sa tête partir en arrière, en faisant toujours trop. « -non mais genre un canapé ça te suffit pas ! Les filles j’te jure ! » Il roula ses yeux dans ses orbites, avant de la pousser et de lancer : « -le dernier en bas paye la bouffe et les bières ! » Puis sans attendre qu’elle capte quelque chose à ses conneries, il s’élança en direction de la porte d’entrer.

Quatre à quatre, il dévala les premières marches des escaliers. Histoire de faire un peu sport pour entretenir son corps d’athlète ! Il dérapa sur le carrelage du palier, se rattrapant de peu en battant des bras. Non mais qu’elle idée à la con il venait d’avoir ! Nara n’était pas loin derrière, et il lui cria : « -j’tai connu plus endurante que ça ! » Il se mit à rire en jetant un coup d’œil derrière lui. Bien entendu, il pensait très fort aux voisinages et les priait mentalement d’aller se faire mettre. S’il n’était pas capable de rire d’un moment de complicité entre deux amis, alors c’était que leurs vies étaient bien pourries !

Buzz marqua une pause deux paliers plus bas, crachant ses poumons : « -putain de clopes ! » jura-t-il en crachant ses poumons. Essoufflé à mort, il remonta à nouveau son pantalon qui commençait à se faire la mâle dangereusement. La porte en face de lui s’ouvrit et les deux mains sur les genoux, courbé en deux, il releva la tête. Un sourire niais, il dit : « -on s’entraine pour le prochain JO ! Vous inquiétez pas ! C’est moi qui gagne ! » Un signe de la main avant qu’il ne baisse la tête, cherchant un peu d’air.  

   

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Nara S. Turner
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 335
Age IRL : 22

MessageSujet: #BF6274    Sam 30 Jan 2016 - 0:39



   
   
   


Le meilleur est à venir ! | Pv.Bruce Detweiler

 Le voir s’investir, avoir envie de créer quelque chose, pour elle ou du moins pour ce pauvre mur blanc sans personnalité faisait plaisir à Nara. Evidemment, lorsqu’elle avait rencontré Buzz bien des années auparavant, elle avait simplement vu ce type comme quelqu’un de cool avec qui elle pouvait traîner. Mais à force de passer du temps avec lui, elle avait vu que derrière ses pitreries et cet air complètement j’en-foutiste, se cachait un talentueux dessinateur, quelqu’un qui avait des choses à dire dans ses créations. Parce qu’il avait vécu, peut-être un peu trop, trop vite. Nara le trouvait fascinant pour cela, elle qui avait dû prendre son temps pour démarrer dans la vie, parce qu’elle avait assurée que le célèbre Jeff Turner puisse se débrouiller tout seul.

S’il était connu pour ses toiles et ses sculptures, les gens qui ne le connaissaient pas autrement que comme un artiste, ignoraient à quel point le père de Nara était allergique aux responsabilités. Mais Nara ne pouvait pas le blâmer. Il s’était retrouvé seul, du jour au lendemain, avec une gamine sur les bras. D’un côté, ça avait été de sa faute. Parce qu’il avait délaissé sa muse à la naissance de sa fille sa création véritable. Le concept même d’avoir eu un enfant l’avait fasciné, mais il ne se rendait pas bien compte des responsabilités que cela impliquait. Heureusement pour lui, Nara avait été une petite fille autonome et très vite dépendante, capable de les assumer, son père et sa propre personne. La jeune femme savait ce que c’était que de creuser pour trouver le cœur d’or sous cet amas de tatouages, de bêtise parfois et d’excentricité. Elle avait été à bonne école.

Le monde d’artiste dans lequel elle avait grandit lui avait inculqué un autre œil. Ainsi, elle n’avait pas réussit à s’habituer au lycée lorsque son père avait emménagé à Seattle, ces jeunes beaucoup trop superficiels pour elle. Alors quand elle avait fait la connaissance de Buzz, ça avait été comme un soulagement. Elle tourna la tête vers lui alors qu’il réfléchissait, savoir quand il pourrait s’occuper de son mur désespérément vide. Elle retroussa sa lèvre inférieur pour avoir l’air d’une enfant en ouvrant ses petits yeux noirs, dirigés vers son ami. Il avait cédé. C’était aussi facile que ça. Elle fit alors une grimace avant de lancer un rire bien gras, contente de sa fourberie. « Gné-hé-hé, je savais que tu pourrais pas résister mais… » mais avant même qu’elle ait le temps de le motiver à descendre de nouveau, Buzz avait débité une phrase aussi vite qu’à la vitesse à laquelle il était parti jusque dans les escaliers. Ceux-ci grondaient sous ses pas, suivit de ceux de Nara qui l’avait suivit en s’accrochant bien fermement à la rambarde pour se donner de la vitesse.

« Attention ! » S’exclama-t-elle lorsqu’il manqua de peu de se casser la figure. Nara n’avait pas vraiment envie de faire un petit tour aux urgences, bien décidé à terminer son déménagement. Arrivé en bas, Buzz était hors d’haleine. Nara reprit rapidement son souffle en remettant une mèche de cheveux en place avant de passer sa main dans le dos de Buzz, lorsque celui-ci était plié en deux pour tenter de récupérer ses poumons perdus en route. « T’es un veau, t’es un veau, c’est pas seulement la faute des clopes ! » Plaisanta la jeune chercheuse en lui frictionnant tout de même doucement le dos pour qu’il se remette. De son autre main, elle le fit pivoter pour qu’il se redresse en la plaçant sur son épaule, alors qu’un habitant de l’immeuble passait sans même dire bonjour au duo infernal. « Ok sympa. » Marmonna Nara avant de sourire à Buzz.

« Allez viens, j’suis pas vache, j’ai demandé au gardien de l’immeuble s’il avait un diable pour monter les cartons, histoire de pas se taper trente-cinq allés-retours. » Nara laissa Buzz un instant seul dans la cage d’escalier le temps d’aller chercher la bête, le trainant derrière elle. La situation était plutôt comique, compte tenu du fait que le diable était presque aussi grand qu’elle, lui arrivant à la poitrine. Elle invita d’un signe de tête Buzz à le suivre jusqu’à la bagnole, où ils n’avaient plus qu’à transporter quelques cartons sur l’engin pour le monter ensuite à l’appartement. « Mes fringues sont dans ces cartons là. Bah quoi ? » Dit-elle sur en faisant une grimace à son ami, avant d’opter pour une petite moue faussement boudeuse. « J’avais pas de valises sous la main, mon père voulait pas me prêter la sienne. » Nara finit par hausser les épaules. Elle avait tout de même un immense sac de sport qui pour le moment contenait des bières et du matériel de dessin qu’elle avait réservé dans l’optique d’un Buzz décorant le mur qu’elle avait repéré en choisissant l’appartement.


 


"Si la pierre coupée coupe la main,
elle doit pouvoir aussi couper autre chose."


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://fanficamplificatum.blogspot.fr/
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Sam 30 Jan 2016 - 20:25

Bruce Detweiler a écrit:



Le meilleur est à venir




Rah fuck ! Mais pourquoi est-ce qu’il continuait de se conduire comme un gamin de 12ans ?! Parce que dans sa tête il se la jouait à la peter pan et qu’il ne voulait pas grandir ? Ouais… Aucune envie de vieillir, et surtout pas envie de prendre des responsabilités. La vie était bien plus sympa quand on la vivait au jour le jour, sans se prendre la tête. Chose que la plupart des gens ne comprenaient pas. Enfin il en était qu’il crachait ses poumons comme un con au milieu du hall d’entrer. Et malgré ses légers efforts pour détendre les voisins, il fut forcé de constater que cela ne marchait pas. Enfin ça avait le mérite de faire rire Nara, et ça, c’était la plus belle des récompenses. Il ne cesserait jamais de jouer les gamins si cela lui permettait de voir ce sourire et d’entendre ce rire.

Buzz se redressa, une main sur le ventre, l’autre montant devant sa bouche pour lui permettre de tousser grassement. Un sourire en coin et il lança à Nara avec un petit air étrange : « -t’as eu peur pour moi ! Je tiens à préciser que tous étaient totalement sous contrôle ! » Tu parles ! Il avait bien failli finir la tronche dans le mur, et il s’était rattrapé de justesse. Enfin une gamelle de plus ou de moins… C’était pas grand-chose.

« -hé ba y’a pas que le balai qu’ils ont dans le cul tes nouveaux voisins… Le seau et la serpillère aussi ! » Tout en poésie ! Mais c’était complètement vrai. Pas un bonjour, pas un sourire. Ils n’étaient pas en train de faire des tags sur les murs ou bien de transformer le couloir en piscine. Ils avaient juste fait la course comme deux gosses dans les escaliers. C’était pas un délit de fou ! Buzz en avait des biens plus graves à son actif.

Les deux mains sur les hanches, il arrivait enfin à reprendre son souffle. Il se contenta de brandir les deux pouces en l’air lorsqu’elle déclara avoir un diable pour les aider. Ça c’était une super bonne nouvelle. Un passa à côté de sa meilleure amie, la dominant de pratiquement deux tête, levant les yeux aux ciel, franchement amusé de l’air qu’elle donnait avec ce truc entre les mains. Mais il la laissa faire comme une grande, tout en fouillant dans les poches de son pantalon pour trouver les clés de la voiture. Il déverrouilla sa caisse, et ouvrit le coffre se penchant pour prendre les premiers cartons. « -quoi c’est tes fringues ça ? Tout ça ?! » s’exclama-t-il avec ironie. Avant qu’il ne produise un : «-ohhh… » accompagné d’un sourire et d’un regard quelque peu pervers. Les bouteilles de bières venaient de faire glingglingue dans le sac de sport. « -tu sais vraiment comment me soudoyer toi ! »

« -bouge pas, je vais me garer plus loin, elle vaut plus rien mais j’ai pas envie de la retrouver à la fourrière. » Et puis il n’avait pas l’argent pour en acheter une autre de toute façon. Alors laissant Nara et son copain le diable planté là au milieu de cartons qu’ils avaient déchargé, Buzz grimpa dans sa voiture pour la stationner un peu plus loin, convenablement cette fois-ci.

Une fois revenu, il glissa ses clés dans son jeans, le remonta encore une fois, et lança : « -aller go ! Sinon les bières vont réchauffer ! » Ce qui ne risquait pas d’arriver vu la chaleur qu’il régnait. L’hiver allait bientôt arriver. Buzz fit un signe de la tête négatif, et ajouta : « -donne-moi ça microbe, sinon demain on a pas fait trois mètres. » Un coup de hanche bien ajusté et il se dirigea de nouveau dans le hall d’entrer, laissant à Nara le soin de monter un carton et le sac de sport-minibar. Alors qu’il appuyait sur le bouton de l’ascenseur, un jeune homme débarqua par l’escalier. Beau gosse, sportif… « -vous emménagez ? » demanda-t-il alors que Nara n’était pas arrivez dans le hall. « -ouais début de la vie de couple ! » lança Buzz avec un haussement de sourcils semi amical, semi dégage de là toi. « -la corde au cou ! » répondit le voisin. « -tout à fait ! » répliqua Buzz ravit que le mec disparaisse en direction des garages sans croiser Nara de près. C’était bien sa vaine ça ! Le seul voisin sympa était beau mec !

Buzz installa le diable chargé à bloque dans l’ascenseur, avant de poser sa main sur la porte, pour éviter qu’elle ne se referme avant que la miss ne soit monter. « -t’as des tournes vises au moins ? » demanda-t-il alors qu’elle passait sous son bras.

   

AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]   Aujourd'hui à 7:03

Revenir en haut Aller en bas
 

Le meilleur est à venir [Nara/Buzz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Je risque de ne plus venir très souvent
» Fait venir un démon
» Votre meilleur trade et votre pire!
» La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler [ En cours ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-