Partagez | .
 

 Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Ven 29 Jan 2016 - 13:22

Ayden écoutait sa compagne avec attention bien qu'il ne puisse pas s'exprimer de vive voix. Au lieu de ça, il suivit les indication de la jeune femme. Direction restaurant japonais. Pour autant, il n'arrêtait pas de communiquer, ne serait-ce que par quelques expression de son visage. D'abord avec un sourire amusé quand elle lui signala que ça ne l'aurait pas déranger de dîner à Disney puis par un haussement quand elle aborda le sujet des femmes qui lui avait adresser la parole pour s'approcher de lui. A nouveau, dans son esprit l'affirmation du "Je ne suis qu'illustrateur de bouquins" se fit entendre et son petit regard vers la demoiselle fit sans doute comprendre la chose. Il ne comprenait pas comment il pouvait avoir des fans. Avec ses expositions ? Sans doute. Mais pour lui, il n'y avait pas de quoi casser trois pattes à un canard. Qu'importe au final, puisque ce n'était pas avec elles qu'il mangeait mais bel et bien avec Fawn. Se garant sur le parking du restaurant, le muet laissa la femme descendre tandis qu'il récupérait ses effets personnels, clés, portable, et le kit de communication. Un bruit de voiture verrouillé et l'illustrateur approcha de sa belle. Avant de lui proposé son bras, il s'arrêta à quelques bras d'elle, l'admirant bien plus que lorsqu'ils étaient devant chez elle. Vraiment ravissante. Puis enfin, l'invitation pour qu'elle s'accroche à lui.

La guidant jusqu'à l'entrée du restau' le français se détacha pour ouvrir la porte et mettre à la jeune femme d'entrée en première. D'aucun aurait pensé à une technique de séduction pour être sûr d'avoir le gros lot à la fin, lui ne voyait là que de la galanterie. Passant à la suite de Fawn, il signala sa présence en lui mettant la main sur le dos alors qu'un serveur approcha pour les guider vers une table. Une très bonne table si l'on considérait qu'ils étaient proche d'une fenêtre et plutôt tranquille, d'un endroit où ils pouvaient voir l'entièreté de la pièce. Toujours en restant gentleman, Ayden fit prendre place à la brune et l'aida à avancer sa chaise avant de rejoindre la sienne, face à elle. Nouveau sourire pour l'artiste. Il ne saurait dire pourquoi mais il ne se lassait pas de la présence de la femme, sa compagnie étant plus qu'agréable. Le français embrassa une instant la pièce du regard pour revenir poser ses yeux clairs sur le visage féminin qui partageait sa soirée. Tranquillement, il déposa sortit carnet et stylo puis se mit à griffonner lentement alors qu'on leur apportait les menus. Le serveur haussa un sourcil surprit en voyant le petit bloc-note avant de s'éloigner avec un sourire bienveillant. Peut-être croyait-il que le brun était journaliste ou critique culinaire. Eh non m'sieur, juste un muet qui tente de discuter avec une bien portante. D'ailleurs, il reporta son attention à la femme avant de lui tendre son mot.

- C'est un bien bel endroit que tu as choisi mais je vois les baguettes, là, sur le côté. Te moque pas si je me foire complètement, je ne suis clairement pas un pro de ces trucs.

Laissant à la jeune femme le temps de lire ces propos, il piqua les morceaux de bois et les examina très longuement. Comment pouvait-on réussir à tenir quoique ce soit avec ces machins ? Même un grain de riz ne tiendrait pas, c'était obligé. Délicatement, il les reposa et se remit à écrire à son interlocutrice.

- Sinon, même si tu t'es fait abordée par d'étranges spécimens de femmes, ou de fans, comme tu veux, ton après midi à l'expo' était bien ? Et, c'est ton frère que j'ai vu ? Je crois qu'il en revenait pas de te voir avec moi. C'était assez amusant, en fait.

Bavard malgré son mutisme, cet Ayden. Avant de reprendre la discussion, il s'excusa. Son portable venait de vibrer dans sa poche. Qui pouvait bien lui envoyer un texto à ce moment de la soirée, si ce n'était Seth, Donovan ou encore Ted, le manager de l'illustrateur avec qui il s'entendait bien. Ah, bingo, Seth. Le muet se mit à lire le message et soupire avec un sourire en coin avant de tourner le mobile vers sa jeune amie pour lui permettre de voir l'écrit de son frère.

- Don m'a dit que tu es en train de faire un repas aux chandelles, tu passeras le bonsoir à la dame de ma part ! Bonne soirée frangin !

Gribouillant dans un coin du carnet un "Répond lui, ça va être drôle" Ayden se mit à consulter la carte des boissons en attendant que la demoiselle accomplisse la lourde tâche que lui avait confié le muet d'un sourire taquin. La pauvre, déjà qu'elle était timide, lui s'en amusait un peu en lui faisant faire des choses et d'autres qui n'étaient certainement pas dans ses habitudes. Tranquillement, il laissait ses yeux parcourir la liste des produits et s'arrêta sur un cocktail non-alcoolisé. Il conduisait ce soir, alors il fallait rester sage. Enfin, paisiblement il s'accouda à la table, mis le menton au creux de sa main et observa le visage de Fawn, détaillant lentement chacun de ses traits. Il le savait, il la redessinerait, comme il le faisait avec chaque personne qui le marquait. Ce n'était que la deuxième fois qu'ils se voyaient pourtant mais elle y avait droit, à sa place dans ses croquis. Un nouveau sourire au coin des lèvres, perdu dans ses pensées tout en fixant la femme, l'illustrateur ne vit pas le serveur arrivé. Le pauvre homme dû se racler la gorge pour attirer l'attention de l'artiste, ce dernier s'excusant d'un signe de tête tout en faisant signe à sa compagne d'annoncer sa commande pendant qu'il montrait du doigts la sienne. Pas toujours évident de communiquer sans interprète mais cela valait le coup, pour un soir, pour ce soir.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Sam 30 Jan 2016 - 12:11

Art is creativity, creativity is passion...


 
feat : Ayden & Fawn

Là où des personnes auraient pu être gênées, moi je ne l’étais pas.

Le mutisme d’Ayden n’était en aucun cas un problème pour moi et pour échanger entre nous. Il était un homme qui jouait du coup beaucoup avec des expressions faciales et la plus part du temps je comprenais. Je ne me demandais pas tout le temps si  je devais lui parler de ça ou de ça. En soit, avec moi il se devait d’écrire, les signes qu’il pouvait me faire que je comprenais étaient ceux qu’il m’avait appris la première fois et se résumaient à « bonjour », « merci » et « au revoir ». Dans les semaines qui suivaient notre première rencontre j’avais d’ailleurs cherché à en savoir un peu plus, et même si j’en connaissais d’autre, ce n’était pas non plus la moitié de ce que lui pouvait me dire. Peut-être est-ce ça aussi au final qui fait que nous nous entendons si bien alors que nous nous connaissons si peu. C’est naturel, pas de maladresse sur ce que nous sommes. Il ne sait pourtant pas que je suis issue d’une famille amish, il faut dire que ce n’est pas une information que je donne lors d’une première rencontre. Les origines sont quelque chose que tout ne le monde n’est pas obligé de savoir dès le début. C’est en quelque sorte personnelle et de toute façon, lui-même ne m’a pas parlé de sa famille et je trouve ça normal.

Quand nous arrivons au restaurant japonais, il vient à moi me donner son bras et c’est moins gênée cette fois que je le prends pour le suivre jusqu’à l’entrée. Ce n’est pas un restaurant cinq étoiles, mais l’intérieur est plutôt beau avec une décoration japonaise tirant vers le zen. Ce n’est pas non plus gigantesque, il n’y a qu’une seule salle, mais elle doit bien avoir une vingtaine de tables. Ce soir il y a plusieurs personnes, mais rien de déplaisant. Je souris à Ayden et lui souffle un « merci » quand il m’ouvre la porte avant que nous soyons amenés à une table près de la fenêtre.  De nouveau un « merci » quand il m’aide à m’asseoir convenablement, je crois n’avoir jamais été en compagnie d’un homme aussi galant et c’est autant surprenant que plaisant. Enlevant ma veste, je vois qu’Ayden se met déjà à griffonner quelque chose sur son carnet et c’est peu de temps après qu’on nous amène les cartes du restaurant. Je souris au serveur pour le remercier et j’ouvre donc le menu en sachant déjà à peu près ce que je vais prendre. Le carnet qu’il me tend attire mon attention, je me penche un peu pour lire et je souris.

-C’est un peu compliqué au début mais je t’apprendrais ne t’en fais pas, de toute façon ils t’amènent des couverts normaux au cas où…

Je le vois alors regarder les baguettes comme un enfant le ferait, perplexe devant une chose qu’il n’a jamais essayé. Je souris de plus belle. Il est vrai que la première fois où j’en avais utilisé j’avais fini par laissé tomber en mangeant avec mes doigts les sushis et une fourchette le bol de riz. Je trouve ça assez amusant qu’il n’ait jamais tenu ses choses entre ses doigts, mais pour quelqu’un qui utilise beaucoup ses mains et donc ses doigts, je suis certaine qu’il n’aura pas trop de mal.
De nouveau il me tend son carnet, le sourire aux lèvres en lisant, je me retiens de rire à la fin.

-Mon après-midi était très bien oui… Puis malgré ses fans, cela m’a permis de faire des rencontres, même si ces filles étaient plus intéressées sur ce qu’il y a entre nous et ton numéro de téléphone que par ma personne.

J’arque les sourcils, amusée encore par cette situation. Je me demande bien ce que ça fait d’avoir des gens intéressés comme ça alors qu’on ne les connait même pas. Je ne sais pas si je pourrais faire ce qu’il fait, sans parler bien sûr de l’art. Là ce n’est même pas dans le domaine du possible avec moi. J’ai déjà du mal à faire des croquis de plante dans mon carnet. Je passe ensuite une mèche de cheveux derrière mon oreille quand je repense à mon frère.

-Et oui… C’était mon frère, Noah. Il ne faut pas faire attention à son attitude un peu suspecte, il n’a tout simplement pas l’habitude que j’accepte de sortir avec un homme comme ça. Il est un poil trop protecteur… Je m’arrête un instant avant de reprendre. Et tu n’as pas assisté à l’interrogatoire avant ton arrivée. Ni même celle qui suivra cette soirée.

Je rigole légèrement sur la fin, sachant d’avance que Noah ne me lâchera pas avant que je finisse par m’énerver contre lui. Le peu de fois où c’est arrivé, ça s’est passé ainsi et encore jamais quand j’étais chez lui. C’est quand il apprenait au téléphone que j’avais vu un homme qu’il faisait son cinéma de grand frère.
Ayden, me fait signe de patienter une seconde alors qu’il sort son téléphone. Automatiquement, par politesse je détourne mon attention de lui, pour regarder un peu la salle où une musique d’ambiance douce s’élève juste légèrement. Je reviens à lui quand je le vois me tendre son téléphone. Perplexe, je le regarde un instant dans les yeux avant de poser mon regard sur l’écran du mobile. Un mobile bien plus récent que le mien. Je lis sans grand mal le message de ce Seth et quand je pose les yeux sur sa note à côté c’est une bouffée de chaleur qui me prend. Moi ? Lui répondre ? Je ne m’attendais pas à ça. C’est son frère en plus de ça si j’en crois la fin du message. Mais sans que je n’aie eu le temps de protester, je le vois déjà plongé dans la carte des boissons. Bon… Je vais essayer de relever ce défi, même si je ne sais pas du tout quoi lui dire…. Ah et plus important, je ne me suis jamais servie d’un téléphone à écran tactile. J’attrape le mobile du bout des doigts, n’osant pas les poser sur l’écran et quand je l’ai finalement en main, je reste à relire le message bien trois fois. Bon… Comment faire maintenant ? Je ne vois pas de clavier, mais si je me souviens bien de ce que j’ai vu quand mon frère tape ses messages… J’avance mon pouce vers le bas de l’écran sur un espace vide. Je tapote deux fois. Le clavier apparaît et je comprends qu’une seule fois aurait suffis, car mon deuxième toucher aura fait apparaitre une lettre du clavier. Me pinçant les lèvres, je me concentre, cherchant comment effacer. Après trois reprises où le clavier disparait, où une fenêtre que je ne connais pas s’est affichée au beau milieu et où j’ai  changé le clavier de lettres en un clavier de ponctuations en tout genre, j’arrive enfin à mon but. Alors, me focalisant sur le clavier je tape un message qui se veut être : « Merci à vous, Ayden a un frère attentionné à ce que je vois. Bonne soirée ! » Avec en signature « La dame. » Mais en fait quand je lève les yeux vers le message que j’ai tapé ça ressemble à tout sauf ce que je voulais, des lettres en remplacent d’autres, des mots totalement incompréhensibles. J’inspire lentement, me forçant à ne pas grimacer quand alors je me rends compte qu’Ayden est en train de me regarder attentivement. Immédiatement je rougis. Je n’ose d’ailleurs pas décrocher mon regard du téléphone, sinon je sens que je vais perdre toute la concentration que j’avais jusqu’ici. Je reprends donc tout ce que j’ai écrit, pour cette fois bien faire attention à ce que là où j’appui ce soit exactement la lettre que je souhaite qui doit apparaitre. Les accents, je les trouve involontairement, quand après avoir cherché à plusieurs reprises, je reste appuyée sur une voyelle quelques secondes. Enfin, j’ai réussis à finir avant que le serveur n’arrive pour prendre la commande. Presque essoufflée par l’effort que je viens de donner, je redonne le téléphone à Ayden, un sourire en coin. Je crois qu’il doit décidément me prendre pour une débile à mettre autant de temps à écrire une réponse à son frère. Quoiqu’il en soit, je souffle maintenant. Je commande un plateau de sushis et le laisse ensuite faire sa commande. Je sais le service rapide ici. Quand le serveur repart, je regarde Ayden. Le fait de me comporter de façon bien plus détendue avec lui qu’avec les autres personnes que j’ai connu me trouble un peu je dois l’avouer. Mais préférant ne pas tomber tout de suite dans des révélations personnelles, je souris tout simplement, trifouillant avec une main la serviette devant moi.

-Tu ne m’as pas dit pour toi comment ça c’était passé ton après-midi… Tu es content de ton exposition ? Même si tu as du passer ton temps à discuter avec des gens.

Le sujet tourne autour de son exposition quand le serveur arrive finalement avec nos commandes. Chacun son plateau, je remercie le serveur avant qu’il ne nous laisse entre nous. Je lève les yeux vers Ayden.

-Bien, je vais te dire comment te servir des baguettes ! Alors regarde…

Je prends les miennes et lève un peu ma main pour lui montrer comment je les tiens avant de me pencher vers lui. J’attends son accord d’un regard avant de poser mes doigts sur ses mains et de lui montrer, non sans un certain amusement, comment il doit positionner les baguettes et ses doigts. Je ne suis pas très tactile en temps normal, mais sur le coup je ne pense pas à cela. Je relève ensuite les yeux vers lui, un sourire aux lèvres. Puis je reste quelques secondes à le regarder, m’arrêtant sur son physique. Jusqu’ici j’avais volontairement essayé de ne pas trop penser à ça. Je le sais charmant, même très charmant, mais l’admettre m’aurait lancée dans quelque chose que je ne voulais peut être pas. Je ne suis pas comme ses fans, je n’admire et n’aime pas une personne pour son physique avant tout. Mais alors que cette soirée se passe si bien, là, alors que je suis penchée vers lui, j’ai ce déclic. Il est beau c’est certain, mais bien plus que ça, je sens de l’attirance. Me rendant compte que je reste là à le regarder, je me racle alors la gorge et retrouve ma place un peu gênée.

-Voilà… Tu sais comment les tenir… Maintenant tu dois mettre ça en pratique, mais comme je t’ai dit tu peux ne pas les utiliser.

Remettant nerveusement une mèche de cheveux derrière mon oreille, je pince un premier sushi entre mes baguettes et lui souris.

-Bon appétit.

...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Mar 2 Fév 2016 - 21:15

Ayden n'avait pas qu'écouter les paroles de la jeune femme, il les buvait, tout simplement. La douceur émanant de la demoiselle le détendait et il ne pouvait se défaire de son état de relaxation. Toujours appuyé contre sa main, il avait observé la demoiselle lutter avec son téléphone et s'en était gentiment amusé. A n'en pas douter, elle n'était pas mordue de nouvelles technologique comme la plupart des gens de ce siècle. Et puis le serveur vint récupérer les commandes. Montrant son menu, le muet indiqua sa volonté d'avoir un plateau de makis et des yakitoris. Les sushi, il les aimait mais de loin. Attendant patiemment que le serveur revienne, l'homme récupéra son portable qu'il rangea sur le côté avant de venir crayonner sur le carnet afin de répondre à tout ce qu'elle avait dit avant.

- Alors, la prochaine fois qu'on t'aborde pour te demander ce qu'il y a entre nous et avoir mon numéro, tu n'auras qu'a dire une connerie comme... J'sais pas. T'es ma fiancée, on s'est rencontré à Istanbul et on a décidé de se marier à Vegas, avec un Elvis sirène aux ailes de cupidon.

L'illustrateur se mordit légèrement les lèvres pour ne pas pouffer de rire et poursuivit ses écrits.

- Pour ton frère, si tu veux, j'y répondrai, moi, à ses questions. Et plus sérieusement, j'ai aimé mon exposition, même si j'avoue que je ne m'étais pas attendu à ça. Pas mal de gens sont venus me voir, comme si j'étais super connu alors que non, au final. C'était surprenant. Pas désagréable, mais surprenant. Puis c'était drôle de juste voir des curieux qui n'avaient pas non plus grand chose à faire. Et j'ai eu quelques numéros de demoiselles. Mais je les ai jeté.

Ouais, il les avait jeté. Quel intérêt ? Méfiant en amour, il se voyait mal accepter de rester en contact avec une de ses "groupies", d'ailleurs il n'aimait pas le terme. Il laissait ça aux autres. Tout ce qu'il voulait lui, c'était avoir une bonne vie, travailler de sa passion et être pépère, sans histoire. Quoiqu'il en soit, l'artiste n'eut pas l'occasion d'y penser plus étant donner que très vite, on vint leur ramener les commandes, chacun devant son plateau. Ok, à examiner, il y avait de son côté des brochettes et des roulés. No soucy. Il pouvait gérer ! Et puis Fawn capta l'attention du français, lui proposant de lui montrer comment se servir des baguettes. D'abord elle lui fit une démo et après avoir donné son accord, elle entreprit de montrer à Ayden comment les tenir et les bouger. Si au début, le brun avait accepté d'écouter les explications, très vite il abandonna l'idée pour se focaliser sur le toucher de la main sur la sienne puis sur le visage de sa compagne, ses yeux bleus gravant dans sa mémoire chaque détail. Pour lui, le temps aurait dû s'arrêter afin qu'il puisse effleurer les joues de la belle de sa main libre. Et puis finalement, elle brisa le silence. A son tour, il se racla la gorge et remercia son invitant d'un signe qu'elle devrait forcément comprendre.

Alors que l'illustrateur se risquait à une première tentative peu fructueuse, il jetait quelques regards à son professeur improvisée. Ce n'était pas le coup de foudre, non, ces choses, ça n'existaient que dans les livres dont il créait la couverture mais il y avait quelque chose entre les deux adultes. De l'attirance. Beaucoup d'attirance. La sentait-elle aussi ? A nouveau, il tenta d'attraper son maki et cette fois, il parvint à le tenir fermement sans qu'il décide de se faire la malle. Souriant, victorieux, le français montra sa réussite à la jeune femme, avec un grand sourire, après quoi, il goba enfin la petite chose.

Le silence se faisait un peu plus pesant et il se décida à le "briser".

- Au fait, j'ai un présent pour toi. Je te le donnerai à la fin de la soirée. J'espère qu'il te plaira.

Oui, le cadeau. Y avait intérêt qu'il lui plaise. Il aurait peut-être dû ajouter qu'ils ne se quitteraient pas si elle ne l'acceptait pas. Qu'importe, il lui ferait le chantage après. A la place, il se contenta d'observer le plateau de Fawn, intrigué puis lui fit part de sa pensée.

- Comment t'arrives à tenir ça entre des baguettes ? Sérieux ? Même Jacky Chan il aurait galéré, j'suis sûr.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Mer 3 Fév 2016 - 15:08

Art is creativity, creativity is passion...


 
feat : Ayden & Fawn

Le fait qu’il ne relève pas ma maladresse sur son téléphone me conforte dans l’idée qu’Ayden est très intéressant et différent des hommes que j’ai connus jusqu’ici.

Je me sais pas forcément évidente comme fille, on ne m’approche pas facilement, pourtant avec lui ça a tout de suite été presque comme une évidence, nous nous sommes de suite bien entendu et plus je passe du temps avec, plus je me rends compte que j’agis différemment avec lui qu’avec les autres. Non pas que ce soit aussi très flagrant, mais moi je le sens et je le sais désormais.  Pour preuve, il me fait rire comme une adolescente alors que je lis son petit mot concernant notre hypothétique mariage à Las Vegas.  Un rire accompagné d’une petite bouffée de chaleur. Une adolescente qu’est-ce que je disais. Je remets une mèche de cheveux derrière mon oreille. Je n’ai rien de plus à rajouter sans me sentir mal à l’aise alors cela me ravit quand je le vois m’écrire de nouveau. Plus ça va, plus j’ai l’impression que ce rendez-vous tourne vraiment à quelque chose de plus… Intime.  Même si c’est un petit geste, un regard perdu ou quelques mots avant de revenir à une discussion plus banale. Toutes ses petites choses que je capte et qui me laissent croire des choses. Quand il parle des numéros de téléphone, je souris.

-Tant que le mien ne rejoint pas les leurs, ça me va… Je le regarde amusée. Pour mon frère, je ne vais pas t’embêter avec, je sais quoi lui dire, de toute façon tout dépendra de comment se passe cette soirée. Je suis contente pour toi, personnellement je ne suis pas surprise du monde et de l’attention qu’on te porte.

Voyant les plats finalement arriver, je prends ma proposition de tout à l’heure au sérieux et lui montre comment tenir les baguettes. Cependant, aussi proche de lui, je ressens enfin cette attirance de façon plus qu’évidente. Nos regards se toisent et alors que nous aurions pu avoir un rapprochement, je mets un terme à ce moment en revenant à ma place. Tout comme moi, je l’entends racler sa gorge. J’ai l’impression que mon cœur bat plus vite que tout à l’heure, mais je fais comme si de rien était, seuls mes joues rosies et mes gestes moins assurés me trahissent. Je tente alors de penser à autre chose et commençant à déguster mes premiers sushis, je ne peux m’empêcher d’observer Ayden. Il semble avoir un peu de mal, mais quand il attrape son premier maki et en voyant son sourire, le mien s’agrandit d’autant plus. S’en suit un petit moment de silence entre nous. Je dois dire que la situation de tout à l’heure occupe bien plus mes pensées que je le voudrais, alors à part manger, je ne vois pas quoi faire d’autre. Au final Ayden me griffonne quelques mots. Surprise j’arque mes sourcils en le regardant. Prenant une gorgée de mon verre d’eau, je m’interroge sur ce que ça peut être.

-C’est gentil, il ne fallait pas. Te connaissant un peu, je ne doute pas que ça me plaira !

Une idée de ce que ça peut être ? Pas du tout. Je trouve ça étonnant qu’il ait pu penser à m’offrir quelque chose alors qu’il ne connait pas mes goûts, mais je dois dire que je suis contente de le savoir. Il doit assez m’apprécier pour vouloir me donner un cadeau alors cette nouvelle ne peux que me plaire et ça me file même un coup de pep’s.  Sûrement aussi mon côté curieuse qui fait que maintenant j’ai hâte de le découvrir. Quand il me tend de nouveau son carnet, je rigole.

-Tu as besoin que je t’explique un peu mieux ?

Je pose mes baguettes à côté de mon assiette et attrape alors un de mes makis avec mes doigts.

-Tu peux manger sans sinon, c’est aussi très bien, il faut juste  aimer se servir de ses doigts… Puis j’ai aussi mis du temps à m’y faire, ça doit être bien moins compliqué qu’arriver à tenir un pinceau et faire ce que tu fais. On n’a pas besoin d’être talentueux pour manger un sushi avec des baguettes.

Je lui souris et mange le sushi que je tiens entre mes doigts de la façon la plus délicate possible pour ne pas passer pour une malpropre. Me rendant compte que j’arrive à la fin de mon assiette, je réalise que je suis loin de vouloir que cette soirée se termine. Passant la serviette en tissu sur mes lèvres, je lève les yeux vers lui.

-Tu es sur Seattle pour combien de temps au fait ?

C’est pour moi prendre les devants, attendant alors sa réponse pour lui proposer que l’on se revoit dans ce laps de temps ou alors peut-être qu’il comprendra de lui-même. En attendant, je suis sûre de ne pas vouloir que ce soit notre dernière soirée ensemble, alors je remets une mèche de cheveux derrière mon oreille, comme un tic lorsque je suis un peu gênée... Et je finis mon plateau.

...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Mar 9 Fév 2016 - 16:23

Le temps passe, le repas se fait tantôt silencieux, tantôt animé, entre les écrits du muet et la chaleureuse voix de Fawn. Ayden ne se le cache pas, cette femme est délicieusement agréable et sa compagnie est une bénédiction. Sans elle, il serait probablement coincé dans sa chambre, le coussin calé à l'arrière du crâne, à mater le plafond. Mais là, il était en bonne compagnie, sourire aux lèvres et le coeur léger comme jamais. Il ne se souvenait même pas de la dernière fois que ça lui était arrivé. La dernière fois qu'il se sentait aussi bien en compagnie d'une femme. Certes, il avait bu des verres, une fois ou deux avec d'autres prétendantes mais jamais il n'y avait eu la sensation de douceur et d'apaisement que lui apportait la brune en face de lui. Même, il fallait avouer que souvent, c'est lui qui avait quitté les lieux en premier, les autres n'ayant rien pour l'accrocher. Fawn était différente en tout point et elle faisait fondre le muet de par son attitude totalement mignonne. Et puis, la réalité rappela l'homme lorsque la femme vint répondre à ses taquineries ou tout simplement à ses dires. D'abord, il eut un grand sourire rassurant quand elle évoqua le fait qu'elle aimerait bien que son numéro de finisse pas comme les autres, à la poubelle. Un sourire mi-intéressé, mi-amusé, quand elle expliqua que ce qu'elle dirait à son frère dépendrait de la soirée. Enfin, un sourire gêné quand elle le complimenta.

Dehors, la pluie commença à tomber et quelques gouttes s'écrasèrent sur la vitre, à côté de leur table. L'homme observa le monde extérieur et vit un chat courir se promener tranquillement, sans doute à la recherche de nourriture. Reposant ses yeux bleus sur sa compagne, Ayden ignora volontairement sa remarque sur le présent qu'il voulait lui faire. Après tout, même si elle en connaissait l'existence de la chose, valait mieux que ça reste une surprise jusqu'au bout. Le français avait hâte de pouvoir voir les yeux brillants de la femme. Autrement, après avoir galéré avec ses baguettes et s'être étonné de la facilité qu'avait la dame pour manger avec, elle lui proposa gentiment de lui réexpliquer, ce à quoi il répondit par un "non" de la tête. Enfin, il imita la belle, prenant une de ces pièces qu'il mangea tranquillement. A la fin, il se suçota légèrement les doigts avant de se les essuyer sur sa serviette, avec un sourire enjoué.

- Pas besoin d'avoir un don pour tenir des baguettes, n'empêche, c'est bien pratique quand il faut manger au japonais !

Une petite phrase amusée, trahissant un tantinet sa bonne humeur du moment. Après tout comment ne pas l'être ? A la question de la jeune femme, Ayden se frotta le menton du bout des doigts, réfléchissant un tantinet. Combien de temps ? Hm... Laissant ses doigts frotter sa barbe de trois jours, il haussa lentement les épaules et récupéra son carnet pour y apposer quelques mots supplémentaires.

- Je ne sais pas, à vrai dire. On est arrivés hier et on ne m'a pas encore dit combien de temps on passerait ici. Un bon bout j'espère, que je profite de mon frère et de toi, si t'es d'accord, évidemment.

Rayer la dernière partie de phrase serait de trop mais en même temps, sur le papier, ne serait-ce pas trop dragueur ? Le muet ne voulait pas passer pour ce qu'il n'était pas aux yeux de la femme mais, en vérité, il le voulait, passer du temsp avec elle. Peut-être fallait-il simplement rallonger la soirée, la faire aller au dela du repas, une promenade ou... oh ! Trouvé ! Idée géniale !

- Dis, si ça te tente... Tu aimerais que je te montre mes prochains travaux ?

Attendant simplement la réponse, l'illustrateur sentit légèrement le rouge lui monter aux joues. De quoi il aurait l'air, là, maintenant ? N'était-ce pas, plus que jamais, une tentative de séduction aux yeux de sa compagne ? Oui mais, si comme elle, elle ressentait leur attirance ? Le trop plein de questionnement se faisant sous son crâne, le français garda son regard azuré sur son assiette, éloignant une pelure étrange sur le bord de son plat, finissant le reste. Bon sang...


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Sam 13 Fév 2016 - 14:06

Art is creativity, creativity is passion...


 
feat : Ayden & Fawn

Tout se déroule parfaitement bien.

Non pas que je doutais qu’il en puisse en être autrement, mais j’avais tout de même quelques appréhensions venant plus de moi que de lui. On ne m’invite pas souvent et c’est encore plus rare lorsque j’accepte. J’avais eu la boule au ventre, celle du stress liée à l’excitation de me trouver ici, en tête à tête avec Ayden.  Je ne suis pas très à l’aise en temps normal avec les hommes, pourtant je trouve que je me débrouille pas trop mal ce soir, je me sens bien plus à l’aise qu’avec tous ceux que j’ai connu avant. Même s’ils sont peu. Peut-être que cela vient du fait que je change… Ou de lui. Je ne cherche pas vraiment à trouver la réponse à ça pour le moment, voulant alors profiter tout simplement de cette soirée qui se passe si bien. Cela n’empêche pas quelques moments embarrassants mais au final je retrouve le sourire et les mots d’Ayden arrivent à me faire penser à autre chose. Il faut dire que lorsque je le vois sourire, je n’ai plus vraiment l’esprit à réfléchir à autre chose. C’est assez troublant mais je tente de ne pas me concentrer dessus, même si mes yeux descendent souvent sur ses lèvres que je ne me voudrais.

Heureusement pour moi, manger est une bonne distraction et c’est ce que je fais, allant même sûrement un peu trop vite en voyant que mon assiette se vide plus vite que la sienne. J’observe alors un peu l’extérieur, remarquant que la pluie a commencé à tomber ce qui m’extirpe un petit soupire. J’aime la pluie, mais quand je suis seule chez moi à lire un bon livre, pas quand j’avais l’idée de profiter des rues de Seattle au bras d’un homme comme Ayden. Mes plans tombant un peu à l’eau je me console à l’idée que le repas n’est pas encore totalement fini même si nous finissons notre assiette après quelques minutes. Utilisant la serviette en tissu beige qu’on nous avait déposé au tout début, je m’essuie les mains et les lèvres en venant alors lire avec attention les mots d’Ayden retranscris sur son bloc note. Je lui souris.

-En effet, peut être que la prochaine fois tu seras un pro des baguettes…

Je ne réalise pas tout de suite que je sous-entends une prochaine fois entre nous. Peut-être comprendra-t-il cela d’une façon différente, une prochaine fois pour lui dans un japonais. Mais même si je ne relève pas, l’idée que ce soit avec moi et non pas avec une autre me plairait bien plus. Alors vient la question qui suit sur son séjour à Seattle. Ok je suis peut être cramée désormais, mais c’est trop tard et qu’il sache que sa compagnie me plaît ne me dérange pas tant que ça. Ce regard échangé tout à l’heure, ce diner… Il doit forcément m’apprécier au moins un peu. J’espère. Sinon je ne comprendrais définitivement pas la gente masculine. Le voyant réfléchir, je prends une gorgée de mon verre d’eau en ne le quittant pas du regard. Je me demande s’il cherche une excuse ou autre, mais finalement il me répond et je finis de lire avec un léger sourire aux lèvres et sûrement un peu le rouge aux joues.

-Je reste encore deux jours minimum alors… Oui bien entendu que je suis d’accord.

Dans ma tête je me dis que je vais devoir reprendre le boulot dans la semaine qui va suivre mais que j’ai aussi des jours de congé à poser si je le souhaite. L’idée de les utiliser si jamais Ayden décide de rester plus longtemps que prévu me traverse donc l’esprit. Un comportement que je n’aurais jamais adopté pour un autre alors que je me sens engagée dans mon travail à la boulangerie.  Néanmoins je ne décide rien avant de savoir comment se passeront les deux prochains jours ou en tout cas le temps que je passerai avec Ayden à Seattle.  Venant finir mon verre d’eau alors que je le vois écrire de nouveau, je m’arrête alors en le lisant. Relisant une nouvelle fois avant d’avaler la gorgée d’eau. Levant les yeux vers lui, je le vois légèrement gêné et c’est alors que moi aussi, le rouge me monte encore aux joues. Machinalement je remets une mèche derrière mon oreille. Voir ses travaux…  Cette invitation me met alors le sourire aux lèvres, curieuse et fascinée par ce que je pourrais alors découvrir.

-Je… Mais oui, enfin… Bien sûr que j’aimerai les découvrir…

Je me mordille alors la lèvre inférieure, le regardant avec un certain amusement et je me penche vers lui.

-Tu veux un dessert ou on part d’ici ?

Je n’ai alors qu’une hâte, me retrouver avec lui devant ses travaux qu’il n’a pas encore dévoilé au grand public. Des pensées qui sont sûrement facilement visibles vu mon visage tout à coup illuminé comme celui d'une gamine alors qu'on lui propose de découvrir le sapin au matin de Noël. Du coin de l’œil je vois alors le serveur se diriger vers nous, s'arrêtant ainsi devant notre table pour prendre nos assiettes et nous demander ce qu'on prend pour la suite. Je me remet bien à ma place, droite, et lance donc un regard à Ayden, un léger sourire sur les lèvres, attendant de savoir quel choix il a fait.

...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
Ayden W. Forestier
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 02/11/2015
Messages : 201
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Dim 21 Fév 2016 - 12:02

Ayden avait sourit à chaque fois que la voix de la jeune femme retentissait et il souriait encore plus quand elle faisait de même, l'étirement de ses lèvres le rendant totalement guimauve. Le fait qu'il y ait une potentielle prochaine fois, qu'elle acceptait de le revoir, tout cela rendait fou furieux le coeur de l'illustrateur, alors qu'en plus elle veuille bien voir ses travaux en cours... Bon dieu, que c'était merveilleux ! Puis la question du dessert tomba. Se frottant la nuque, demandant au serveur ce qu'il y avait de bons pour une fin de repas. Au final, rien ne le tentait puis il se tourna vers la belle pour savoir ce qu'il en était de son côté. Après quelques minutes de plus passé à table, le serveur ramena l'addition et le muet prit le tout à sa charge, refusant catégoriquement que la jeune femme paie. Ce n'était que galanterie et il l'avait invité, après tout, il était donc normal qu'il lui offre son repas en plus du reste de la soirée. Le français voulait juste que tout se passe bien. Les consommations réglées, l'artiste se leva et récupéra son kit de communication ainsi que sa veste, portable et clefs. Il pleuvait encore à l'extérieur, il faudrait donc qu'ils se dépêchent de rejoindre la voiture. Sur le porche du restaurant, le muet posa un regard amusé sur Fawn ainsi qu'une main au milieu de son dos. De sa main libre, il montra donc trois doigts, annonçant ainsi un décompte afin de courir jusqu'à l'automobile. Une petite course amicale, en somme. Trois. Deux. Un. Et il s'élança avec elle sous les gouttes d'eau. Prit au jeu, il laissa la jeune femme gagner et déverrouilla le véhicule pour qu'ils se mettent à l'abris.

Assis derrière le volant, Ayden se passa la main dans les cheveux, visage rieur. Il s'étonnait encore de se sentir à l'aise avec une personne qu'il ne voyait que pour la seconde fois. Paisiblement, il détailla le visage de son invitée, lui souriant toujours autant et se perdit dans la contemplation. Son regard vint à de nombreuses reprises s'arrêter sur les lèvres de la brune et il eut une irrésistible envie de l'embrasser. Se penchant sans la lâcher du regard, il retint un instant son geste et finit par détourner la tête pour simplement observer la banquette arrière. L'espace d'un instant, il contempla le prospectus parlant d'offre pour le yoga et il grimaça. Seth gardait des trucs étranges dans la voiture. Qu'importe, l'homme allongea le bras pour récupérer un emballage qu'il tendit à la demoiselle après s'être redressé.

- Ouvre le, c'est ton cadeau.

Qu'il avait écrit sur son carnet pour le présenter à la jeune femme. Lui laissant le temps de faire la découverte, le muet entra la clé dans la fente pour démarrer le véhicule et voilà qu'ils partaient en direction de l'hôtel du gaillard. Conduisant à allure tranquille, il prenait le temps de remplir ses yeux et surtout sa mémoire, de chaque détail que pouvait offrir les rues. A un feu rouge, l'illustrateur laissa ses pupilles se poser sur un SDF, une pantoufle aux pieds et débraillé, se mettant à l'abris de la pluie tant bien que mal. Le coeur de l'artiste se serra, se demandant comment l'homme avait atterri là, sur le trottoir. Le feu passant au vert, le français dû oublier ce passage et reprit la lente avancée jusqu'à sa demeure provisoire.

Arrivés à destination, le brun gara la voiture sur le parking de la propriété et, comme au restaurant, fit le tour pour ouvrir à sa belle, l'aidant à descendre. Portière fermée, il pressa un bouton sur la clé pour fermer l'auto et se diriger avec Fawn jusqu'à l'entrée du bâtiment, lui ouvrant aussi cette porte. Dans le hall, Ayden salua le gardien d'un signe de tête et glissa ses doigts entre ceux de la jeune femme pour l'entraîner à sa suite jusqu'à l'ascenseur. Il ne se rendit pas compte dans l'immédiat, de son geste, sa seule idée de présenter à cette personne son univers. L'ascenseur se stoppa au troisième étage et s'ouvrit, gardant la main féminine dans la sienne, il ne la pressait plus, ayant enfin comprit son geste. La lâcher serait gênant car elle pourrait croire qu'il prenait cela pour une erreur mais la garder lui faisait de nouveau monter le rouge aux joues. Déglutissant, il serra délicatement les doigts de Fawn et la fit approcher lorsqu'il ouvrit enfin la porte de sa chambre, l'invitant à y entrer en première.

Le temps de se mettre à l'aise en se débarrassant tranquillement de sa veste, il fit asseoir la jeune femme et prit la peine de sortir deux petites bouteilles d'eau du mini frigo, les posant sur le petit bureau dans le coin de la pièce. S'asseyant près de son amie, il se mit à lui sourire légèrement. Le moment de lui montrer ce qu'il avait fait, avoir son avis sur son travail. Le stress montant un peu, il se leva encore pour prendre un carnet ayant pour illustration une plume magnifiquement ouvragée. Il adorait ce calepin. Délicatement il le posa entre les mains de son invitée, l'incitant à l'ouvrir en un hochement de tête.


You & I ? Why not ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]    Aujourd'hui à 10:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Art is creativity, creativity is passion... [PV Ayden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ma nouvelle passion : le patchwork
» Comment votre entourage vit-il votre passion?
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» [Arcani] Une passion qui coûte cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Abandonnés-