Partagez | .
 

 Let's burn out this frustration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Let's burn out this frustration   Sam 12 Mar 2016 - 14:56

Ce qu'elle n'avait pas pensé quand elle lui avait proposé de lui fabriquer un jouet pour son gosse, c'était que ses affaires étaient restés aux pieds de ses frères. Un soupire s'échappa de ses lèvres. Pas de bol, elle allait être obligé de retourner auprès d'eux pour faire plaisir à Sally. Tout en faisant demi tour, et entraînant sa compagne avec elle, Eva l'écouta répondre à sa question. 5 ans alors. Ca allait, elle pouvait se permettre de faire un objet par trop compliqué pour satisfaire l'enfant et sa mère, sans que ça ne soit dangereux pour lui. Il lui semblait vaguement qu'à cet âge, les gosses avait cessé de foutre les jouets à leur bouche. La seule chose qu'il faisait alors, c'était de balancer leur possession au sol.

Tandis qu'elles retournaient sur leur pas, la mécano réfléchissait à ce qu'elle pouvait bien lui inventer. Des scénarios tournèrent dans sa tête jusqu'à ce que ses pensées s'interrompent à la question de sa nouvelle amie -si on pouvait déjà appeler ça une amie.

J'suis mécano. Fin j'l'étais. On peut plus vraiment dire que j'le sois encore vu là où on s'retrouve. Mais j'garde toujours d'quoi bricoler alors j'pourrais vous faire un truc pour occuper vot' gosse.

Eva soupira et garda son allure pour atteindre la pièce où les Sanchez s'étaient réfugiés. Un pas de plus qui la rapprochait de ses deux couillons de frangins trop stupides pour s'occuper d'eux même. Non, bon, fallait pas exagérer mais ils l'étouffaient plus qu'autre chose depuis le début de tout ça. Peut être que ça changerait quand elle ferait ses preuves, même si pour elle, elle n'avait pas la moindre intention de le faire pour leurs beaux yeux. Un nouveau soupire passa ses lèvres à la question de la femme puis un petit sourire passa le coin de ses lèvres.

J'me suis toujours vu comme ça. On a r'pris le garage de mon père et c'fut la révélation. J'étais faite pour ça, rien d'autre. Et j'les surpasse les deux autres.

Non, la métisse ne se vantait pas, c'était réellement le cas. La petite sœur avait réussi à surpasser les aînés en peu de temps. D'ailleurs, ils l'attendaient devant la porte, les bras croisés, près à lui en mettre plein la tronche, mais le regard d'Eva suffit pour les empêcher de dire la moindre bêtise. Elle les bouscula en laissant le femme à l'entrée et récupéra sa sacoche, l'accrocha à sa ceinture et ressortit de la pièce en entraînant sa compagne. Le regard qu'ils lui lancèrent en dit long sur ce qu'ils pensaient mais la mécano n'y prêta pas la moindre attention et se redirigea vers une pièce qu'elle avait plus la veille, où les lycéens devaient certainement étudier la physique et la mécanique ou bien même la pratique technologique. Une fois la pièce retrouvée et la porte passé, Eva fouilla à la recherche de matériaux utile à la fabrication du dit jouet alors que sa compagne devait sûrement la regarder comme une espèce en voix de disparition.
Revenir en haut Aller en bas
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Let's burn out this frustration   Jeu 28 Avr 2016 - 17:58

Les deux femmes rebroussèrent chemin en direction des bodyguards de frères de la jeune femme. Sans poser de question, Sally la suivit. De toute façon, elle n'allait pas rester planter là comme une conne en l'attendant, sans savoir en plus quand la latino allait revenir. Les deux hommes étaient le type de personnes qu'auparavant la quadragénaire préférait éviter, ce qu'elle parvenait sans grande difficulté en restant dans son monde. Elle avait bien conscience qu'il s'agissait d'un stéréotype et d'idées reçues plutôt qu'une véritable peur, mais il faut avouer qu'ils n'avaient rien de rassurants au premier abord. Et même ici, dans un milieu fermé protégé, la brune ne se sentait pas forcément dès plus rassurée. Mais avec Eva, il était évident qu'elle ne risquait rien, il lui suffisait de se remémorer les événements écoulés quelques minutes plus tôt pour s'en convaincre.

Depuis son arrivée à Emerald, Sally faisait bien moins attention aux préjugés et à toutes ces absurdités quotidiennes dont elle était pourtant partisane. Il faut dire qu'ici, tout le monde était logé à la même enseigne, aucun des civils n'avait plus de droit qu'un autre, pour le peu de droits dont ils avaient, et la rencontre d'aujourd'hui en était la preuve. « Ah, je n'avais pas pensé à ce métier ! Ça doit être plutôt sympa et gratifiant d'avoir ce type de travail. » Elle enviait un peu Eva sur ce point et vu la tournure que prenaient les choses, nul doute que ce type d'aptitude allait être plus qu'utile dans leurs nouvelles vies.

A part pour cuisiner ou signer des documents, Sally se servait très rarement de ses mains voire jamais. Dès qu'il y avait un souci mécanique, un trou dans un vêtement, un accroc à un meuble ou même simplement une ampoule de grillée, elle appelait soit Wade, soit emmené l'objet en magasin. Évidemment, si celui-ci était trop volumineux, elle ne se gênait pas pour appeler quelqu'un pour qu'il vienne constater les dégâts et donner un prix aux éventuelles réparations. La latino dégageait une confiance incroyable, certainement à juste titre, là-dessus, Sally ne pouvait pas juger, mais elle eut tout de même un aperçu de ses possibles compétences en voyant les frères se soumettre à leur sœur. Cela ne devait pas être uniquement par rapport au caractère, mais également par rapport à ses compétences.

Arrivées devant la porte, les bodyguards sortaient leur tête de mécontentement et fusillés leur sœur du regard. Eva avait l'air de s'en fiche pas mal, du coup, Sally fixa la latino pour ne pas croiser le regard d'un de ces gardes et la suivit dans une autre pièce où elle commença à fouiller dans le moindre recoin à la recherche de... En fait, la quadra ne savait pas ce que sa camarade recherchait. « Tu as besoin de quoi ? Si jamais je peux être utile dis le moi ! Même si niveau bricolage je ne suis pas douée, pour ce qui est de chercher des objets j'ai l'habitude avec Russell. » Elle faisait preuve de bonne volonté, mais si la jeune femme voulait trouver une clé à pipe ou tout autre outillage précis, il n'était pas garanti que Sally arriverait à trouver étant donné qu'elle n'avait jamais ouvert de sa vie une boîte à outils.



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Let's burn out this frustration   Mer 18 Mai 2016 - 12:13



Eva sourit légèrement en entendant sa nouvelle rencontre parler dans son dos. Elle voulait aider, grand bien lui fasse. Le seul soucis c'était que les idées naissaient dans la tête de la métisse comme des étincelles survenue de nulle part. On ne savait pas quand ça se produisait ni ce qu'il se passait exactement. Ca venait comme ça, c'est tout. Alors il allait être bien difficile pour la mécano de profiter de la bonne intention de la maman. Cependant, pour ne pas la laisser dans un coin, la jeune femme se redressa et lui adressa un léger sourire.

J'cherche tous types d'matériaux. Les outils j'les ai déjà dit elle en tapotant sa sacoche, bien accroché à sa ceinture. N'importe quoi. D'carton, d'métal, d'plastique. J'ferais avec tout c'qu'tu pourra trouver. Et des vis et des écrous, ce s'rait pas mal !

Aussitôt dit, la latino remit le nez dans ses recherches. Un engouement plaisant lui avait pris les tripes à l'idée de pouvoir réutiliser ses talents dans un but bien précis. Et ce n'était pas si souvent que ça pouvait se produire. Eva tomba enfin sur des matières intéressantes et les posa sur un établi. Sa compagne en fit de même et elle lui avait dégoté des beaux morceaux auxquelles elle n'avait plus pensé. Un large sourire naquit sur son visage alors qu'elle s'installa en tailleurs sur l'une des chaises hautes de la classe.

Bon aller, c'partie.

Eva attrapa le lacet dans la petite poche de sa sacoche et l'enroula avec rapidité autour d'un chignon. Les cheveux relevé et fin prête pour mettre son nez dans son activité, elle se concentra. Ses mains plongèrent entre tous ses outils et elle en sortit de quoi faire son projet. Une telle concentration la prit qu'elle n'en relevait la tête que pour attraper ça et là les pièces dont elle avait besoin.

Au bout de quelques minutes dans son monde, la jeune femme se rendit compte qu'elle n'était pas seule et que ce genre d'attitude n'était surement pas très polie. Il était rare que des clients restent derrière ses fesses en attendant qu'elle eut fini. Généralement, ils partaient et revenaient plus tard en sachant que leur bien était entre de bonnes mains. Mais cette fois, la mécano avait entrainé avec elle sa "cliente" alors la politesse voulait qu'elle ne la laisse pas dans un coin sans rien faire. Pourquoi pas parler d'elle? APrès tout, elle lui avait posé des questions mais qui n'avait pas eu de retour. Les mains d'Eva s'affairèrent alors qu'elle s'adressa à Sally.

Et toi, t'faisais quoi avant ?

D'une oreille bien attentive à l'histoire de sa nouvelle connaissance, l'objet prit peu à peu forme entre ses doigts. Un boulon par ci, une vis par là, un coup de clé anglaise tapé sur un coin de métal, les bords arrondis grâce à son doigté précis, le jouet ressembla enfin à quelque chose. Quand ce fut fini, Eva se redressa et apporta quelques finitions à la voiture de la taille d'une main d'adulte faites à partir de multiples matériaux. Elle ne payait pas de mine mais au moins, l'enfant aurait un jouet pour s'amuser comme bon il semblera. La métisse le fit roulé jusqu'à Sally avec un large sourire, satisfaite d'elle même.

Et v'la !

Revenir en haut Aller en bas
Sally Lockharts
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 11/12/2015
Messages : 448
Age IRL : 29

MessageSujet: Re: Let's burn out this frustration   Jeu 19 Mai 2016 - 10:23

Pour Eva, tout cela semblait être une chose plus simple à réaliser et pourtant, pour les autres, ça ne l'était vraiment pas. En plus d'avoir les idées, il fallait réussir à les mettre en oeuvre, ce qui était une autre paire de manches. « Bon, je vais essayer de trouver des choses alors ! » lui dit-elle avec conviction. Sally avait employé le mot choses, tout comme elle aurait pu dire trucs ou machins car elle n'avait pas la moindre idée de quoi chercher et où. Le moindre petit bout d'objet semblait avoir une possible utilité pour la métisse, mais n'y connaissant rien, il était difficile pour la quadragénaire d'imaginer ce qui l'était réellement pour un jouet d'enfant. Pourtant, elle voulait en trouver et ne pas être inutile.

Scrutant dans les moindres recoins, Sally prit un élastique situé dans la poche arrière droite de son jean afin de s'attacher les cheveux, puis elle se lança dans cette chasse aux trésors. Dire qu'il n'y avait pas 1h elle hurlait sur un militaire et que maintenant elle prenait du plaisir à fouiner afin de trouver des choses permettant la construction d'un jouet pour Russell. Elle attrapa tout d'abord un reste d'une bobine de fil, puis se précipita vers des bouchons de bouteilles en plastique. Sans vraiment savoir pourquoi ou d'où provenait cet sorte d'élan, la femme les ramassa à toute vitesse, comme par peur qu'on les lui vole, ce qui n'était pourtant guère prêt d'arriver. Mais en les apercevant, pour elle, ils étaient importants.

Quelques instants après, Sally posa son butin près de Eva avec un air pas peu fier. « Même si c'est pas grand chose, ça pourrait s'avérer utile en fonction de ce que t'avais en tête non ? » En plus du fil et des bouchons, elle avait apporté des bouts de carton, les bouteilles en elles-même ainsi que des cures-dents et des petits bouts de bois. Aussitôt, Eva partait dans son monde, les idées fusaient, cela se voyait même de l'extérieur. Cette dernière commença à se mettre au travail pendant que Sally en profitait un peu pour regarder la jeune femme travailler. Peut-être arriverait-elle à apprendre quelques éléments, ce qui lui serait dans tous les cas toujours utile. Pourtant, il fallait réussir à retenir tout ce qu'elle voyait, mais la façon de faire n'était pas évidente à assimiler pour une personne n'y connaissant rien.

La quadragénaire évitait de parler afin de ne pas déranger la métisse, alors elle fût agréablement surprise lorsque cette dernière lui posa une question. « J'étais bien loin d'avoir un métier manuel comme tu peux t'en douter, en fait j'étais Directrice d'une agence de communication basée ici, à Seattle, mais j'étais amenée à pas mal voyager en Amérique du Nord. » Sally ne pût s'empêcher de ressentir un brin de nostalgie en évoquant sa profession, non pas pour le métier en lui-même, mais plutôt pour tout le reste, sa situation, la tranquillité dans laquelle sa vie se déroulait, l'insécurité quasi inexistante. Mais tout cela était loin, très loin de la nouvelle vie bien que présente dans le lycée sensé être protégé par les militaires.

Elle fut cependant sortie de ses pensées lorsque Eva fit rouler jusqu'à ses pieds la voiture qu'elle venait de fabriquer. Elle baissa son regard vers ce jouet avant de s'accroupir pour le prendre. Ses yeux s'embuèrent de larmes de joie devant ce petit objet pouvant sembler insignifiant et basique, mais il représentait bien plus que cela. « Je... Je te remercie énormément Eva ! » lui dit-elle émue. Sally n'arrivait pas à tenir en place, elle avait qu'une seule envie ; l'offrir à Russell. Alors elle remercia de vive voix la métisse avant de l'enlacer. Les deux femmes continuèrent de discuter un petit moment, puis la plus âgée dit « Désolée pour l'impolitesse dont je vais faire preuve, mais je vais y aller pour lui offrir cette très belle petite voiture en lui précisant bien que tu l'as fabriquée, il va être ravi j'en suis sûre ! Merci mille fois, sincèrement. Je reviendrai rapidement te voir ! » ajouta-t-elle en sortant de la pièce.


FIN



#872F2F
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Let's burn out this frustration   Aujourd'hui à 2:52

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's burn out this frustration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Pap Benoît XVI mande afriken ak ayisien pou yo sispann vole lougarou
» presentation d'acid burn
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.
» Let's Burn... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-