Partagez | .
 

 Look to the Ski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur
Message
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Sam 13 Fév 2016 - 17:59




Look to the ski
Are you kiddin'? The sun is bright and the powder is bitchin'!

COLLEEN, TAMRIEL, JUSTIN
Colleen commençait à se dire qu'elle allait décidément vraiment bien s'entendre avec la tatouée. Elle était plutôt marrante, sympa, elle avait un super look malgré la rudesse du voyage qu'ils venaient à peine d'effectuer, et elle avait l'air pas mal branchée culture geek. Le rêve. Elle lui avait d'ailleurs répondu dans ce sens quand la jeune femme aux cheveux roses lui avait demandé où elle avait trouvé sa clé.

Un cambrihobbit ne révèle jamais ses secrets au grand jamais. En vrai ? Je l'ai trouvé dans la dépendance et je l'ai gardé dans un coin.

Certes, Colleen n'avait perdu personne durant le massacre du CenturyLink, et elle n'avait donc pas à pleurer, mais d'après ce qu'elle avait compris, Tamriel avait perdu des amis. Contrairement à ce que pourraient penser le commun des mortels (comme ses parents, par exemple), Colleen ne pensait pas qu'il était indécent de la part de la femme aux tatouages de sourire et faire des vannes comme si de rien était. Elle s'en fichait. Peut-être que c'était une manière pour Tam de faire son deuil, ou peut-être qu'elle n'avait pas réellement perdu d'être vraiment cher, mais Colleen n'en avait rien à faire. Elle n'aimait pas voir les gens mourir de tristesse et s’apitoyer sur eux-mêmes, et elle avait besoin de sentir qu'elle n'était pas la seule à vouloir se changer les idées au lieu de se morfondre. Justin prit la parole pour répondre à Tam ce qu'il allait faire concernant son wakizashi, ce qui interrompit momentanément les pensées de Colleen.

Oui tu as raison Tam, il est plutôt encombrant. Il faut le poser quelque part, dans un coin abrité de la neige. Je pense que si on voit des infectés, ils seront très lents dans la neige et j’aurais tout le temps de retourner le chercher.

Oui, mais n'oublie pas que nous aussi, la neige nous ralenti. Si on est dans les hauteurs, t'auras jamais le temps de descendre chercher ton arme, surtout si tu maîtrises pas encore tes skis...

C'était bien beau de vouloir jouer les héros, mais dans certaines situations, mieux valait se la faire modeste. Comme Colleen était également sceptique sur le fait qu'il sache manier un sabre, Justin lui fournit quelques explications.

Bah oui bien entendu. J’ai tué un paquet d’infectés avec. Je sais m’en servir car j’ai fait du kendo et du karaté avant tout ce chaos. Depuis environ huit ans je dirais !

Quoi ? Justin faisait du kendo ? Voilà qui devenait beaucoup plus intéressant. Et quelle coïncidence ! Combien y avait-il de chance pour que Colleen tombe sur quelqu'un partageant sa passion, ce sport méconnu et très peu pratiqué aux Etats-Unis parmi les quelques personnes avec qui elle vivait à présent ? Quasiment aucune. La jeune femme aux cheveux roses éprouva tout à coup beaucoup plus de sympathie pour le brun, et lui adressa un grand sourire.


Mais c'est génial ! Comment ça se fait qu'on ne se connaisse pas encore ? Y'a pas trois mille clubs de kendo à Seattle pourtant... Je fais aussi du kendo. Depuis... huit ans environ, pareil. J'ai commencé quand j'avais quinze ans, un truc comme ça. Et je connais quelques techniques en taekwendo, judo et karaté, mais c'est assez médiocre...On pourra s'entraîner ensemble, enfin si ça te dit.

Tamriel expliqua qu'ils devaient prendre des armes pour se protéger au cas où, mais qu'il y avait peu de chances qu'ils tombent sur un "mob", comme elle les appelait, car plusieurs tours avaient déjà été faits. Justin semblait déçu de ne pas avoir participé.

Il faut toutefois rester prudent. J’ai une idée, si quelqu’un en aperçoit, il place ses deux mains sur ses oreilles brièvement. Ne surtout pas crier ou faire de bruit afin d’éviter de les attirer vers nous. Mais je pense également que le risque est très faible.

Il nous fait un exposé ou quoi ?, se dit Colleen en levant les yeux au ciel intérieurement. Non, sérieusement, elle se demandait pourquoi certaines personnes gaspillaient leur salive à penser à voix haute, surtout pour sortir ça. S'ils faisaient du ski, ils ne resteraient pas forcément groupés, et n'auraient peut-être pas la possibilité d'avertir les autres de toute façon. Si un seul rôdeur les menaçaient, ils n'avaient qu'à le tuer directement, et s'il y en avait plusieurs, il fallait juste se regrouper et essayer de les dégommer, ou alors aller chercher des renforts si besoin. Le seul truc intelligent que venait de dire Justin selon la jeune femme, c'était qu'ils ne devaient pas paniquer et surtout, rester silencieux. Le bruit attirait considérablement ces choses, ils l'avaient largement expérimenté à Century.

Sinon je sors ma dague et lui plante dans la tête. J’ai dit pas de katana, parce que se battre dans un couloir étroit ce n’est pas pratique, je n’ai pas dit pas de couteau.

Colleen opina. Elle approuvait totalement. Bref, la jeune femme se demandait pourquoi les mobs, et posa la question à Tam. Celle-ci lui sourit.

Je dirais que je les ai toujours appelés comme ça, ce n’est pas pire qu’infecté, rôdeurs, monstre ou je ne sais quoi d’autre. J’ai beaucoup joué à Wow et je pense que c’est un reste de là-bas. Surtout, faut l’avouer, ils ont des comportements ultras similaires.

Pas faux, cette fille avait décidément une culture geek qui plaisait énormément à Colleen, et elle lui rendit son sourire.

C'est vrai qu'ils se ressemblent pas mal. En fait je les appelle souvent infectés, ou rôdeur à la limite. Mais je trouve qu'infecté, ça leur donne un côté encore trop...humain, comme s'ils étaient juste malades, tu vois ? Mais je sais qu'ils ne sont pas juste malades. Ils sont putain de morts.

Colleen n'avait jamais vraiment parlé de son ressenti vis-à-vis de ces créatures avec quelqu'un. Elle n'y avait même jamais réfléchi. Pour elle, s'était comme ça, point barre. Elle venait juste de se rendre compte de son opinion, et ça faisait du bien de lâcher les vannes, quitte à passer pour un monstre sans cœur qui dénaturalise l'espèce humaine, même si elle doutait que Tam considère les "mobs" comme des êtres humains encore soignables. Avant de partir, la femme aux tatouages leur demandant s'ils ne voulaient pas inviter quelqu'un d'autre. Colleen répondit négativement car ne connaissant personne d'autre dans le groupe. Justin, par contre, ressortit une explication détaillée du pourquoi du comment.

Je pense que Giulia aurait voulu venir mais en te voyant, elle risque de paniquer. Elle me parle souvent de toi, tu sembles l’avoir un peu traumatisée. Mais moi, tu ne m’intimides pas du tout dans la mesure où je vois bien que les gens semblent beaucoup t’apprécier ici !

Euh...c'était qui Giulia au juste ? Colleen avait loupé un épisode. En tout cas, Tamriel et elle ne semblaient pas beaucoup s'apprécier.

Tu sais, c’est mieux comme ça, tu ne vas pas rester collé à ta maman toute ta vie ? Tu verrais comment elle me parle depuis qu’elle est arrivée dans le stade, tu comprendrais. Elle devrait déjà être heureuse que je ne crache pas dans son assiette lors que je prépare le repas.

Rectification : elles semblaient se détester. Autant Colleen passait son temps à se plaindre des autres et à créer des conflits, autant elle n'aimait pas en voir quand elle n'était pas impliquée. Elle s’apprêtait juste à passer un bon moment, à se divertir après tous ces cauchemars, et elle ne voulait pas que tout soit gâchée à cause d'une quelconque dispute qui ne la concernait même pas.


C'est bon Tamriel, calme-toi. Je sais pas ce qui s'est passé entre toi et la mère de Justin, ou je ne sais qui d'autre, mais ça vaut pas la peine de s'énerver, on est tirés d'affaire et on allait passer un bon moment, j'ai pas envie que tout soit gâché. Et toi Justin, arrête de parler de ta mère devant Tamriel si tu sais que ça l'énerve, et elle a pas tord, faut aussi que tu fasses des trucs sans elle des fois. C'est pas une bonne chose d'être tout le temps collé à ses basques.

Génial, en plus de penser tout haut, Justin était un fils à maman. Ils allaient s'entendre tous les deux. Bon, au moins il aimait le kendo, il n'était peut-être pas totalement foutu. Ils arrivèrent à la boutique que Tam avait déniché, et après quelques tours de clé, ils s’engouffrèrent à l'intérieur, refermant la porte derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Sam 13 Fév 2016 - 22:13

J’aimais bien ces deux filles. Elles avaient le mérite de dire ce qu’elles pensent et j’aimais beaucoup cela dans la mesure où je ne supportais pas les hypocrites. De surcroît, elles avaient la joie de vivre et cela changeait des autres personnes du groupe qui faisaient toujours la gueule. J’étais un garçon plutôt farceur et fêtard, ce qui fait que j’étouffais un peu ici. Au passage, Colleen semblait de plus en plus bavarde et c’était une bonne chose. Je la pensais très timide et je constatai, avec joie, que ce n’était guère le cas. Son visage s’illumina quand je lui évoquai ma pratique du kendo. Elle semblait ravie d’avoir trouvé une personne partageant la même passion qu’elle. Je lui adressai un grand sourire et répondis :
-C’est étrange oui car Il n’y a que quelques clubs en ville je crois. En ce qui me concerne, j’allais souvent le soir et ou j’allais, on faisait un mélange de kendo et de karaté. C’était un petit truc pas forcément connu. C’était assez difficile mais j’adorais cela. Cependant, j’y allais beaucoup moins ces derniers temps et je préférais faire de la natation, de la gymnastique ou du footing. Parfois, je m’entrainais chez moi également. Je t’apprendrai quelques trucs si tu veux, on pourra échanger nos techniques.

Quand les filles évoquèrent leurs petits noms pour désigner les humains malades, je proposai d’un air sérieux :
-Moi, je les appelle les fondus. Car la peau de leur visage et de leur corps semble progressivement fondre et se détacher comme une bougie. C’est original comme nom non ?

Lorsque j’évoquai Giulia, je sentis immédiatement Tam se crisper. Cela ne la faisais pas du tout rire et elle affirma de nouveau que l’italienne était ma mère. J’eu un sourire gêné à son égard, puis lui lança calmement :
-Désolé Tam, je ne voulais pas t’énerver. Je dois toutefois t’avouer quelques trucs sur moi. Giulia n’est pas ma mère, nous n’avons que quinze ans d’écart. Ma mère est morte quand j’étais tout petit. Je suis orphelin et j’ai été élevé par mes grands-parents. Elle était une amie et disons que depuis peu, notre relation est devenu plus intime je dirais. Disons que j’ai besoin de beaucoup plus d’affection et d’attention que les autres par rapport à mon vécu. J’ai toujours une sorte de vide en moi que je n’arrive jamais vraiment à combler. Mais bref, parlons d’autre chose ! En tout cas, j’aime discuter avec vous car au moins, vous ne tirez pas la tronche en permanence !

Le petit groupe s’engouffra ensuite dans l’échoppe. Je regardai partout, persuadé qu’un ou plusieurs fondus étaient cachés et allaient surgir sur nous d’une seconde à l’autre. Heureusement, hormis le vent, je n’entendis aucun bruit suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Dim 14 Fév 2016 - 10:13


Look to the Ski.
PV : Colleen & Justin

Justin était en train de m’avouer qu’il s’envoyer en l’air avec sa mère, tout en me précisant évidement que ce n’était pas ça mère. Le pauvre chou avait besoin d’une affection hors norme. Mon dieu, on se rend bien compte qu’il n’a pas vécu des choses si horribles que ça. Je le verrais bien dehors en train de dealer de la drogue, il ne tiendrait pas une journée que ce soit psychologiquement ou physiquement. Dès qu’il aurait regardé de travers un type, il se serait fait défoncer la gueule. Par moment, je me rendais compte que j’avais vraiment des pensées très étranges. Je me contenais alors de le regarder droit dans les yeux avant de lui répondre.

- Si tu es vraiment en couple avec elle, il faudrait penser à s’affichait parce que tout le monde crois que c’est ta mère ou ta sœur. Si ce n’est pas le cas, quitte-la parce que cette relation me semble bien malsaine. C’est presque un complexe d’Œdipe ton histoire. Il faut se méfier.

Je ne savais pas vraiment pourquoi la conversation avait viré sur Giuila, mais je n’en avais strictement rien à faire. Après tout, je pouvais me contenter d’ignorer les autres. Justin était en train de me dégouter profondément lorsqu’il parlait des zombies. J’avais beau avoir un style particulier, je n’ai jamais vraiment aimé les films d’horreur. Je me contentais donc de le regarder avec dégout tout en partant à la recherche d’un manteau plutôt chaud. Je n’aimais vraiment pas le matériel de ski, je le trouvais trop pâle et sans saveur. En même temps, j’étais difficile avec les couleurs, et je refusais de porter de couleur qui ne s’accordait pas ensemble.

J’entendais toujours les deux autres discuter dans leurs coins pendant que je finis par trouver mon bonheur. J’avais trouvé un manteau rouge. J’étais toute contente de moi. Il semblait à ma taille en plus. Je m’empressais de l’enfiler. Il était parfait. J’allais pouvoir l’adopter sans trop de problèmes. Je le gardais sur le dos alors que j’en trouvais un rose. Je souris en me rappelant la couleur des cheveux de Colleen. Je m’approchais alors d’elle et également Justin par la même occasion et lui tendit le vêtement pour qu’elle puisse le voir.

- Regarde ce que j’ai trouvé, je suis sûre qu’il t’ira à merveille, assorti à tes cheveux en plus. Tu as super bien choisi ta couleur d’ailleurs parce qu’elle te va super bien au teint.

Je m’y connaissais bien en couleur et en morphologie féminine, je n’avais rien oublié de mes cours de couture. C’était vraiment une passion pour moi et comme je passais autant de temps dans les magasins, je pouvais facilement me rappeler de tout un tas de détail que je trouvais important. Alors que je souriais à la femme aux cheveux roses, je partis à la recherche du reste de ma tenue. Oui on était là pour discuter, mais si je pouvais ressortir d’ici totalement équiper contre le froid je ne serais pas contre. Je finis par mettre la main sur un pantalon noir, et des après-skis rouge. Je les chaussais sans hésiter, ce sera certainement plus agréable que mes premières chaussures.



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Dim 14 Fév 2016 - 18:45




Look to the ski
Are you kiddin'? The sun is bright and the powder is bitchin'!

COLLEEN, TAMRIEL, JUSTIN
Le magasin était plutôt petit, en longueur, mais cela n'empêchait pas la grande quantité d'articles : tout était entassé dans les coins ou dans la réserve, laissant libre l'entrée et le comptoir. Colleen espérait qu'ils n'allaient pas devoir chercher pendant 300 ans pour trouver ce dont ils avaient besoin. Tandis qu'ils commençaient à fouiller, Justin reprit la conversation à propos du kendo.

C’est étrange oui car Il n’y a que quelques clubs en ville je crois. En ce qui me concerne, j’allais souvent le soir et ou j’allais, on faisait un mélange de kendo et de karaté. C’était un petit truc pas forcément connu. C’était assez difficile mais j’adorais cela. Cependant, j’y allais beaucoup moins ces derniers temps et je préférais faire de la natation, de la gymnastique ou du footing. Parfois, je m’entrainais chez moi également. Je t’apprendrai quelques trucs si tu veux, on pourra échanger nos techniques.


On devait pas s'entraîner dans le même club en effet. Et puis moi j'y allais plutôt l'après-midi. J'ai cru comprendre qu'il y avait une salle de sport pas loin, on pourrait s'entraîner là-bas.

Ensuite, Tamriel et Colleen parlèrent des noms qu'elles donnaient aux infectés, et Justin s'incrusta dans la conversation et proposa son idée.

Moi, je les appelle les fondus. Car la peau de leur visage et de leur corps semble progressivement fondre et se détacher comme une bougie. C’est original comme nom non ?

Tamriel afficha une mine clairement dégoûtée à l'entente du surnom de Justin, et franchement, Colleen la comprenait. Elle marmonna juste un petit "Ouais, ouais" tandis qu'elle regardait les différentes combinaisons accrochées sur des cintres, dont évidemment aucune n'était à sa taille. Avec son petit 34, elle avait toujours eut du mal à s'habiller, contrairement à ce que pensait les filles ayant plus de formes. Beaucoup l'enviaient d'avoir cette silhouette menue, bien qu'assez musclée, mais Colleen pouvait le leur assurer, ce n'était pas facile tous les jours d'être mince. D'être maigre, même. Elle n'était pas anorexique ni rien, d'ailleurs elle bouffait comme quatre, mais elle ne grossissait jamais. Elle prenait un peu de masse musculaire grâce au kendo, à la limite. En repensant au surnom de Justin, et en visualisant les visages comme "fondus" comme il disait, de ces créatures qui n'avaient plus rien d'humain, Colleen eut un haut le cœur. C'était un surnom approprié, mais vraiment dégueulasse. Elle préférait "mob". Comme la conversation à propos de cette "Giulia", personne totalement inconnue de Colleen qui semblait à première vue être la mère de Justin, ce dernier tenta de s'expliquer avec Tamriel d'un ton calme...En racontant sa vie.

Désolé Tam, je ne voulais pas t’énerver. Je dois toutefois t’avouer quelques trucs sur moi. Giulia n’est pas ma mère, nous n’avons que quinze ans d’écart. Ma mère est morte quand j’étais tout petit. Je suis orphelin et j’ai été élevé par mes grands-parents. Elle était une amie et disons que depuis peu, notre relation est devenu plus intime je dirais. Disons que j’ai besoin de beaucoup plus d’affection et d’attention que les autres par rapport à mon vécu. J’ai toujours une sorte de vide en moi que je n’arrive jamais vraiment à combler. Mais bref, parlons d’autre chose ! En tout cas, j’aime discuter avec vous car au moins, vous ne tirez pas la tronche en permanence !

Ah. Alors Giulia n'était pas sa mère. Enfin oui mais non mais non mais oui. Super bizarre ce type...complexe d’Œdipe bonjouuuur. D'un côté, c'était compréhensible qu'il ait besoin de quelqu'un de plus âgé qui joue un peu le rôle de la maman, mais il y avait quand même un côté super malsain. Comme Tamriel s'empressa de le souligner.


Si tu es vraiment en couple avec elle, il faudrait penser à s’afficher parce que tout le monde crois que c’est ta mère ou ta sœur. Si ce n’est pas le cas, quitte-la parce que cette relation me semble bien malsaine. C’est presque un complexe d’Œdipe ton histoire. Il faut se méfier.

J'approuve Tam sur ce point. C'est hyper malsain. Je ne connais pas cette Giulia, peut-être que je l'apprécierait si c'était le cas, mais quoi qu'il en soit c'est vraiment super malsain. Des deux côtés. Moi mes parents n'étaient jamais là, mais je ressens pas le besoin de sortir avec un vieux pour autant.

Sans vouloir leur raconter sa vie, bien sûr. Elle se doutait qu'ils n'en avaient pas grand chose à cirer, et elle non plus de toute façon. C'était juste histoire de comparer. Tam, qui s'était un peu éloignée pour fouiller dans le fond du magasin, revint tout sourire, un manteau de ski rouge plutôt sympa sur le dos. Elle tenait dans ses mains un exemplaire assez similaire et couleur framboise. Elle le tendit à Colleen.


Regarde ce que j’ai trouvé, je suis sûre qu’il t’ira à merveille, assorti à tes cheveux en plus. Tu as super bien choisi ta couleur d’ailleurs parce qu’elle te va super bien au teint.

Colleen saisit le manteau, le regardant avec ravissement et l'enfila. Il était pile à sa taille, bien chaud et super confortable.

Merci Tam, il est super, et en plus c'est pile ma taille ! Le tien te va très bien aussi. J'ai pas vraiment réfléchi pour le teint, j'avais juste envie d'une couleur un peu originale, et le côté rose bonbon me faisait penser à la mode japonaise. Mais je doute qu'on trouve ce genre de couleur ici, ils vont sûrement se délaver et devenir hideux...

Quelques minutes de recherches intensives plus tard, Colleen réussit à dénicher un pantalon de ski vert turquoise à sa taille, et des après-skis d'un rose similaire à son manteau. Elle semblait sortir tout droit des années 90 habillée comme ça, mais au moins, on pouvait la repérer de loin.

code de sceaudelaine ▬ gif de worldwalkermagazine ▬ icons de lamodeetlapub et ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Lun 15 Fév 2016 - 0:14

Le comportement des deux jeunes femmes m’agaçait vraiment. Parler de complexe d’œdipe, franchement il ne fallait pas exagérer. Je commençais à regretter de leur avoir raconté cela. Et puis, c’était insultant de tenir des propos comme cela a mon égard. De plus, Giulia allait encore m’engueuler car elle m’avait ordonné de ne rien dire. Quant au conseil de Tam qui me conseilla de la quitter, il me mit un peu en colère mais je réussis à prendre sur moi. Je n’avais pas envie de gâcher la journée.  Ceci dit, je fusillai Tam du regard quelques instant. Si Giulia aurait entendu cela, elle aurait folle de rage et aurait sans doute giflé Tam. Peut-être que la tatouée ne voulait pas me blesser, c’était sans doute sa façon de s’exprimer mais il n’empêche que je trouvais déplacé.

Humilié, je rentrai dans le magasin, je me mis un peu en retrait et commença à chercher des tenues adéquates. Je ne trouvai rien et laissai quelques manteaux au sol sans les ramasser. Après quelques minutes de recherche, je finis par trouver une combinaison bleue qui m’allait plutôt bien. Elle était à ma taille, du 38 et semblait bien chaude. Ce n’était sans doute pas la plus belle du magasin mais j’avais un peu la flemme de chercher plus longtemps. Je retournai ensuite près des filles et lança a Colleen calmement:
-Il est super beau ton manteau Colleen. Ça te va vraiment bien. Tu devrais le garder avec toi. De toute façon, personne ne viendra nous arrêter pour vol à l’étalage maintenant ! On pourra même sélectionner les plus beaux et les ramener au chalet !

Je voulais toutefois revenir sur les propos de Tam et avoir une petite explication avec elle. J’ajoutai en prenant une voix plus sérieuse :
-Tes propos m’ont un peu blessé je dois dire. Mais je ne suis pas du tout fâché contre toi. C’est juste que je n’aie personne dans la vie et c’est la seule proche qui me reste. Mais après, je peux comprendre qu’un tel écart d’âge te choque. Tu n’as jamais eu de relation atypique toi sinon? Mais bon, ne parlons plus de cela ! Comment trouvez-vous mon manteau sinon ?

Peut-être qu’elles avaient repérer un manteau plus jolie me concernant. Moi, je m’en fichais, du moment qu’il était chaud, c’était le principal. Je commençais à avoir un peu faim aussi. Peut-être qu’il y avait des biscuits quelque part. Après tout, on n’avait pas encore exploré tout le territoire autour du chalet.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara C. Kroeger
Tam Capone
WALKING WITH THE DEADS
Date d'inscription : 31/10/2015
Messages : 832
Age IRL : 22

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Lun 15 Fév 2016 - 10:28


Look to the Ski.
PV : Colleen & Justin

J’étais un peu triste de retirer mes new rock, mais je devais me rendre à l’évidence, tant qu’on sera ici je n’aurais plus les moyens de les porter. La neige était bien trop présente et si je voulais garder mes pieds intacts, il fallait que je fasse un choix. Je m’en sortais plutôt bien niveau vêtement, j’avais pas mal de trucs à ma taille ici. J’ai dans les normes même si j’avais perdu un peu de volume ces derniers temps. J’aimais bien mon corps et j’avais été triste de perdre du poids, mais bon avec les conditions de vie, c’était inévitable.

Justin semblait ne pas avoir une vie simple, enfin c’est un peu le cas de tout le monde maintenant, après avoir perdu famille ou ami. Tout devient plus compliqué. Je me moquais de sa relation ambiguë avec Giulia, mais celle que j’avais avec Dante semblait un peu similaire en y réfléchissant. J’avais été un peu fort, c’était dans ma nature, j’étais entière. Quand je disais quelques choses, je ne le disais pas à moitié. Je n’aimais pas passer cinq ans à tourner autour du pot et visiblement mon manque de tact ne plaisait pas. Je devais garder mes idées claires et m’expliquer calmement avec lui.

- Justin, calme-toi. Je suis désolé, je vais trop loin. Je dis toujours ce que je pense et par moment je ne me rends pas compte. J’ai plus de famille depuis bien longtemps et tout particulièrement ses six dernières années en arrivant avec Dante à Seattle. Je pense être bien placé pour comprendre du coup. Ce que j’essaye de te dire, c’est que tu as besoin de quelqu’un de ton âge pour t’épanouir. Concernant ta réponse sur les relations atypique, j’ai couché avec mon prof de math de quarante-cinq ans alors que j’en avais que seize.

Je n’ajoutais pas que ça a été le premier homme avant une lignée d’autre. J’en avais déjà trop dit sur mon passé et je ne voulais pas qu’il me rattrape. J’avais peur à l’idée de voir des regards lubriques dans les yeux de certains membres du groupe s’ils connaissaient mon secret. Je savais que je pourrais compter sur Dante pour me protéger, il était toujours là pour moi et je ne le remercierais sans doute jamais assez pour tout ce qu’il a fait. Même si nous avons décidé de ne plus employer le mot "merci" entre nous. Je me tournais vers Colleen qui semblait enchanté de ma trouvaille.

- Génial alors. Perso si j’aurais dû me faire une couleur ou mèche pour moi, j’aurais plutôt opté pour une teinte violet pâle, voir même bleu électrique. Le plus important pour moi c’est de pouvoir même une tonne de rouge à lèvre avec des teintes vraiment différente.

C’était un passe-temps comme un autre qui devenait très compliqué puisque les stocks étaient très limités. Je fis une moue compatissante lors qu’elle annonçait que sa couleur allait finir par se ternir et devenir très moche. Au pire, je pourrais toujours m’improviser coiffeur et l’aider à se débarrasser de ses mèches roses. Enfin pour le moment, c’était encore joli alors on n’allait pas faire un truc pareil. Alors que je revenais vers elle après avoir une tenue complète, c’était également son cas. La tenue rose et vert, j’étais pour à deux cents pour cent. C’était vraiment super cool. J’avais trouvé une nouvelle personne qui associait la couleur à la perfection.

- Par Crom* ! Ta tenue Colleen J’ADORE ! Franchement n’y a pas d’autre mot. Il n’y a pas grand monde qui oserait porter une tenue comme ça, mais toi tu assumes et ça te va tellement bien.

Justin lui aussi avait trouvé une combinaison. Il était dans la bonne voie. Visiblement, il avait plus de mal que nous pour trouver le reste de ta tenue. Il lui manquait au moins les après-skis pour pouvoir marcher dans la neige tranquillement.

- La couleur te va bien, mais les combinaisons, je ne trouve pas ça pratique. Tu ne veux pas que je t’aide à trouver autre chose ? Il te faut des après-skis aussi pour pouvoir marcher dans la neige, ce sera plus agréable qu’avec tes chaussures. Aller donne tes mensurations !

C’était une façon de rattraper un peu les conneries que j’avais dites. Surtout, que j’avais toujours trouvé ça marrant de trouver des vêtements pour les autres. Colleen pouvait m’aider avec plaisir, nous irions certainement plus vite à deux.

*Crom : Dieu barbare imaginaire, issue du Donjon de Naheulbeuk



★ The Heart Is An Organ Of Fire ★

Mes AnnexesJ'écris en #ccff99

Revenir en haut Aller en bas
http://www.walkingdead-rpg.com/t6813-listing-des-comptes
Invité
Invité
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Mar 16 Fév 2016 - 23:09




Look to the ski
Are you kiddin'? The sun is bright and the powder is bitchin'!

COLLEEN, TAMRIEL, JUSTIN
Colleen avait saisi le manteau rose doublé que Tam lui avait tendu et l'avait remercié, et la conversation se détourna sur les cheveux de la jeune femme.

Génial alors. Perso si j’avais dû me faire une couleur ou mèche pour moi, j’aurais plutôt opté pour une teinte violet pâle, voir même bleu électrique. Le plus important pour moi c’est de pouvoir même une tonne de rouge à lèvre avec des teintes vraiment différente.

Colleen sourit intérieurement. Elle aimait bien les couleurs que venait de citer la tatouée, et elle-même aurait largement été capable de ce faire ce genre de teintures. En ce qui concernait le rouge à lèvres, elle se maquillait très peu souvent avant l'épidémie, parce que flemme, parce que tout le monde lui disait qu'elle était très bien sans, mais si elle devait choisir un seul produit beauté, elle aussi choisirait sans hésiter quelque chose pour souligner ses lèvres pulpeuses.


J'adore ces couleurs, ça t'irait super bien ! En ce qui concerne le maquillage, j'en mets (ou plutôt mettais) assez peu, mais ce que je préfère, c'est les rouges à lèvres bien pétant !


Continuant de jeter un coup d'oeil aux différents articles en se demandant si elle ne pouvait pas en ramener certains au chalet, Colleen lança un regard discret vers Justin. Il avait trouvé un manteau plutôt simple, ne voulant sans doute pas s'embêter à chercher plus longtemps juste pour en avoir un plus esthétique. Il parlait beaucoup moins qu'avant et avait l'air très mal à l'aise. Elles y étaient peut-être allées un peu fort. Il leur avait confié des choses intimes sur lui alors qu'ils se connaissaient à peine, et tout ce qu'elle et Tam avait trouvé à dire c'était de lui faire des reproches. Il faisait ce qu'il voulait après tout. D'ailleurs, après avoir longuement hésité, il se tourna vers Tam et lui fit remarquer son malaise, sans pour autant hausser la voix.

Tes propos m’ont un peu blessé je dois dire. Mais je ne suis pas du tout fâché contre toi. C’est juste que je n’aie personne dans la vie et c’est la seule proche qui me reste. Mais après, je peux comprendre qu’un tel écart d’âge te choque. Tu n’as jamais eu de relation atypique toi sinon? Mais bon, ne parlons plus de cela !

Tamriel parut se rendre compte qu'elle y était allée un peu fort, et tenta de se rattraper et de s'excuser, sans pour autant changer son opinion sur la relation entre Justin et Giulia.

Justin, calme-toi. Je suis désolé, je vais trop loin. Je dis toujours ce que je pense et par moment je ne me rends pas compte. J’ai plus de famille depuis bien longtemps et tout particulièrement ses six dernières années en arrivant avec Dante à Seattle. Je pense être bien placé pour comprendre du coup. Ce que j’essaye de te dire, c’est que tu as besoin de quelqu’un de ton âge pour t’épanouir. Concernant ta réponse sur les relations atypique, j’ai couché avec mon prof de math de quarante-cinq ans alors que j’en avais que seize.

Colleen tenait vraiment à faire elle aussi ses excuses même si elle trouvait qu'une relation entre deux personnes ayant environ quinze ans de différence, spécialement quand l'une des deux personnes en question avait à peine la vingtaine était, comme l'avait dit très justement Tamriel, mauvais pour l'épanouissement. Justin ne l'avait cependant pas cité dans ses reproches, mais elle souhaitait malgré tout s'excuser car elle était elle aussi allée un peu trop loin.

Je...Je tenais à m'excuser, moi aussi, Justin. Je pense plus ou moins ce que j'ai dit, je ne le nie pas, mais j'y suis allée un peu fort. Comme l'a dit Tam, c'est surtout qu'à ton (à notre) âge, je pense qu'on a pas les mêmes besoins et les mêmes attentes que des personnes de 30, 40 ans, et du coup à long terme, je pense que ça n'aboutit à rien. Après, ce que tu fais avec Giulia ne nous concerne pas, c'est ta vie.

Elle lui adressa un petit sourire et se remit à chercher. Après qu'elle eut trouvé le pantalon de ski de ses rêves, elle retourna vers les autres pour leur montrer sa trouvaille, et Tam ne confondit en compliments, faisant rougir Colleen qui n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui porte autant d'attention, et fit également une excellente référence au donjon de Naheulbeuk, jeu plus que cultissime pour la geek aux cheveux roses qui ne passa pas inaperçue.


Par Crom* ! Ta tenue Colleen J’ADORE ! Franchement n’y a pas d’autre mot. Il n’y a pas grand monde qui oserait porter une tenue comme ça, mais toi tu assumes et ça te va tellement bien.


Merci ! Au moins vous ne risquez pas de me confondre avec la neige...Belle référence pour Crom, d'ailleurs ! Comment ça se fait qu'on ne se connaisse pas déjà ?

Justin, lui aussi, lui fit un compliment sur son manteau, et il exprima également les pensées que Colleen avait eu plus tôt.

Il est super beau ton manteau Colleen. Ça te va vraiment bien. Tu devrais le garder avec toi. De toute façon, personne ne viendra nous arrêter pour vol à l’étalage maintenant ! On pourra même sélectionner les plus beaux et les ramener au chalet ! Comment trouvez-vous mon manteau sinon ?


Pas mal, simple mais efficace comme on dit. Par contre, il te manque des après-skis. Je suis débile, tu sais pas encore faire de ski, tu connais sans doute pas la taille et le modèle qu'il te faut...T'inquiète, Tam et moi on va t'aider.

La couleur te va bien, mais les combinaisons, je ne trouve pas ça pratique. Tu ne veux pas que je t’aide à trouver autre chose ? Il te faut des après-skis aussi pour pouvoir marcher dans la neige, ce sera plus agréable qu’avec tes chaussures. Aller donne tes mensurations !

Tam n'était pas vraiment d'accord. Elle semblait accorder beaucoup d'importance à l'esthétisme et aux assemblages de couleur, contrairement à Colleen. Cette fois, elle avait réussi à trouver un ensemble qui collait, mais elle n'aurait pas rechigné non plus à porter un manteau aux couleurs affreuses. Tant qu'il tenait chaud, elle s'en fichait. Elle s'était toujours habillée à la one again, ce qui ne l'empêchait pas d'avoir bon goût et d'être de bon conseil niveau fringues, mais depuis le début de l'apocalypse, elle voyait encore moins l'intérêt de paraître belle et raffinée. Cependant, elle s'amusait de voir le sérieux avec lequel la jolie tatouée s'appliquait à respecter les règles de l'esthétisme à la lettre, et qui plus est dans le contexte, ça devenait vraiment adorable. Tandis que Tam cherchait autre chose à mettre sur le dos de Justin qu'une combinaison, ce qui en effet n'était pas des plus confortables, Colleen s'occupait de lui trouver des après-ski à sa taille, et le magasin semblait presque reprendre vie avec toutes ces petites mains qui s'afféraient.

code de sceaudelaine ▬ gif de worldwalkermagazine ▬ icons de lamodeetlapub et ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
WALKING WITH THE DEADS

MessageSujet: Re: Look to the Ski   Aujourd'hui à 21:06

Revenir en haut Aller en bas
 

Look to the Ski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-